Étiquette : ufo

CRASH DE L’OVNI DE MADERNO EN 1933 : « LE ROSWELL DE MUSSOLINI » A L’ORIGINE DU PROGRAMME DE RECHERCHE DES OVNIS ITALIENS

Bien que les événements entourant Roswell, au Nouveau-Mexique, il y a soixante ans, soient connus dans le monde entier, ce n’était pas la première fois qu’un vaisseau spatial extraterrestre écrasé était prétendument découvert et dissimulé par des responsables gouvernementaux. Pourtant, son existence est pratiquement inconnue en dehors de l’Italie malgré une abondance de documents authentiques contemporains confirmant un OVNI abattu avant la Seconde Guerre mondiale.

Pour rendre accessible aux lecteurs d’Eveilhomme la longue et quelque peu complexe histoire de cette « Rencontre rapprochée » du Second Genre, un schéma chronologique reconstitué à partir de différents témoignages permet de clarifier son évolution sur une période de près de soixante-dix ans. Commençons par le début.

Tompkins révèle un Programme Spatial secret italien et affirme qu’aucun juif n’aurait pu être sélectionné sur une base secrète

Les témoignages de Tompkins corroborent les documents de l’époque fasciste selon lesquels, en 1933, l’Italie avait lancé une étude Top Secret sur une soucoupe volante capturée, dirigée par le célèbre inventeur italien Guglielmo Marconi.

Selon des documents publiés à la fin des années 1990, Benito Mussolini serait entré en possession d’un OVNI le 13 juin 1933, de conception et d’origine inconnues. Après une analyse approfondie, des chercheurs italiens ont conclu que les documents étaient authentiques et ont confirmé la première récupération d’un crash d’OVNI dans l’histoire – 14 ans avant le célèbre crash de Roswell en juillet 1947.

Alfredo Lissini est l’un des principaux chercheurs italiens impliqués dans l’étude des documents fascistes. Voici sa description du crash de 1933:

13 juin 1933. Un engin circulaire ressemblant à une paire de soucoupes réunies sur leur pourtour s’écrase près de la ville de Maderno, en Lombardie, dans le nord de l’Italie. L’objet, en métal mince et gris argenté, a environ 50 pieds de diamètre et moins de sept pieds d’épaisseur…. Aucun occupant dans l’objet n’a été trouvé.

Mieux connaître les Pléiadiens Partie 6: Vaisseau mère et voyage dans le temps

Étant à la fine pointe de la technologie, le grand navire peut se déplacer dans le temps, ce qui n’est pas possible sur la plupart des petits vaisseaux. Comme expliqué plus tôt, l’ancien Beamship se faufile dans l’hyperespace pour se déplacer à travers les vastes distances de l’espace. L’hyperespace peut être utilisé de différentes façons. Lorsque le petit Beamship entre en hyperespace, il s’agit d’une forme de voyage dans le temps où le temps et l’espace deviennent paralysés. Pour mieux le dire, on pourrait dire que le temps et l’espace se poussent l’un contre l’autre, provoquant un arrêt complet du temps et de l’espace.

Mieux connaître les Pléiadiens Partie 5 : Vaisseaux spatiaux et téléportation

D’après mes connaissances des environs où les photos ont été prises, j’estime que le navire ne mesurait qu’entre 12 et 15 pieds de diamètre (3,6 à 4,6 mètres). Billy n’a vu le vaisseau qu’une seule fois, mais a été autorisé à prendre des photos et un film de ce navire expérimental en 1981. C’était la dernière fois qu’il a vu le vaisseau « gâteau de mariage », et ce sont les dernières photos prises de tout vaisseau Pleiadien. Le vaisseau mère Pléiadien a la forme d’un gros œuf. C’est le premier du genre dans la flotte pléiade.