Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 9, épisode 5/8 : CRÉATURES HYBRIDES ET BASES SECRÈTES

Screenshot_20200310-102220_Samsung Internet

Vidéo originale sous-titrée en français, diffusée en janvier 2018, disponible sur : Gaia.com
(https://www.gaia.com/series/cosmic-disclosure)


Screenshot_20200310-210915_Samsung Internet

Bienvenue à « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock, et je suis avec Emery Smith. Donc, nous parlions de ce concept que vous n’étiez pas surpris par l’idée d’hybrides génétiques très élaborés fabriqués par notre gouvernement, même au début de ce temps que vous avez passé à Sandia Labs dans Los Alamos.

image12
J’ai l’impression qu’il manque quelque chose. Combien d’information avez-vous reçu sur les programmes d’hybridation génétique avant de commencer ce travail particulier avec ces soi-disant « filets de saumon » ?

Screenshot_20200310-211001_Samsung Internet

Emery Smith: Oui, en fait non. J’étais une personne très peu classifiée à l’époque. En fait, cela ne s’est donc pas produit avant environ un an ou deux plus tard, alors qu’à cause de ce que je disséquais, ou peu importe, j’ai assisté à d’autres séances d’information qui ont mené à d’autres séances d’information, parce que beaucoup de ces êtres étaient reliés aux vaisseaux.

Et quand on m’a entraîné là-dedans, j’ai été entraîné dans d’autres choses qui avaient trait à l’hybridation, parce qu’on m’a dit une fois que l’un des échantillons était un hybride, et c’est ainsi que je savais qu’ils faisaient de l’hybridation. Ils ne l’ont pas caché pendant le briefing…

David: Wow!

Emery: …et c’était un briefing de groupe, donc il a été exposé.

David: Et quel était cet échantillon ? De quoi était-ce un hybride ? A quoi ça ressemblait ?

Emery: C’était un peu comme un tigre. C’était un être de type félin et de type humain.

David: Vraiment ?

Emery: Oui. L’ADN avait une fourrure dessus. Il était très humanoïde et ne mesurait que 1,5 mètre de haut.

1

Et c’était très bien…. L’apparence était très démantelée. Il n’était pas correct de croire qu’on verrait quelque chose comme dans un film ou quelque chose où il a l’œil parfait – le nez est parfaitement aligné. C’était très, très, très horrible.

Et je n’en sais rien… Je ne peux pas vous dire quel ADN a été utilisé pour fabriquer cette créature. Je pourrais vous dire à quoi ça ressemblait. Il avait les aspects d’un visage de chat, comme un tigre, et il avait de très grands yeux verts. Et il avait des moustaches, et le corps était très petit et très fragile. Et il n’avait que de la fourrure ordinaire.

David: Eh bien, nous avons vu des cas de gens qui essayaient d’élever ensemble des lions et des tigres et d’autres types de choses. Et je me souviens d’avoir remarqué que dans certains de ces cas, ces animaux ont un aspect handicapé. Ils ont ces étranges difformités sur le visage et des choses comme ça.

Emery: Oui, j’en ai entendu parler.

David: Alors, vous pensez que c’était une idée de prototype ratée ?

Emery: Oui, absolument. Je pense que c’était un prototype totalement raté, parce que je ne sais pas à quoi cela servirait, ce qu’ils faisaient. Je pense que ce qu’ils font déjà depuis de nombreuses années – et je le savais avant même que je ne vienne à cause de certaines choses qui m’ont été communiquées plus tard dans les projets – c’est qu’ils mélangent toutes sortes d’ADN avec l’ADN humain, y compris l’ADN végétal et l’ADN de mammifères provenant d’autres mammifères des océans et de la mer.

David: A quoi pensez-vous que cet être tigre aurait pu servir ? Je veux dire, je sais que c’est de la spéculation.

Emery: Eh bien, la spéculation pour moi : des programmes de type militaire total, de type opérationnel, de type super-soldat. Comme autrefois, ils le faisaient… l’Empire romain avait des mastiffs, des centaines d’entre eux. Ils trouvaient des centaines de fosses communes sur de grands sites où ils courraient le long des chevaux, et les mastiffs sautaient sur les gens, et les cavaliers lançaient les gars. Ils étaient juste utilisés pour abattre les gens.

C’était donc probablement conçu – peut-être par rapport à une guerre future ou quelque chose du genre – à libérer toutes ces folles machines à tuer les hybrides au lieu d’utiliser des humains, bien sûr. Puis envoyer les humains. Bien sûr, probablement à l’avenir, je suis sûr qu’il s’agira surtout de clones et de drones. La guerre sera livrée dans une salle informatique.

David: Je vous ai déjà posé cette question, mais je suis curieux de l’approfondir un peu. Vous avez dit que les clones peuvent avoir des souvenirs téléchargés dans leur mémoire, pour qu’ils croient avoir une identité depuis x années ?

Emery: Oui. Ils peuvent programmer le cerveau, car il ne s’agit pas d’un simple cerveau. Il émet des modulations en utilisant de très petits senseurs et… Comment dire… des câblages.

David: Des implants.

Emery: Oui, des implants qui stimulent des parties du cerveau. Ils peuvent aussi les télécharger et vous faire croire que vous êtes Marylin Monroe ou bien David Wilcock ou n’importe qui, et c’est en fait ce qui vous est arrivé ces 25 dernières années. Vous vous réveillez un jour, sur le chemin du travail, et c’est tout ce que vous saurez.

David: Est-il possible de mémoriser les souvenirs et la personnalité de quelqu’un sur un disque dur, comme pour des données ?

Emery: Je ne l’ai pas vu. On me le demande beaucoup, à cause des films qui sortent, « Avatar », « The Consciousness ». Mais je ne l’ai pas vu, car vous avez besoin d’ADN. Je sais que ce n’est possible que s’ils ont votre ADN, car l’ADN comprend tout ce qui fait partie de l’univers, y compris le prototype spécifique qui correspond à qui vous êtes et toutes vos expériences conscientes. Je suis sûr qu’ils doivent déjà avoir quelque chose qui mémorise et stocke votre ADN pour une très longue période sans endommager la partie qui renferme la mémoire consciente qui y est implantée.

David: Un de mes initiés a déclaré avoir travaillé dans une base qui semble être la Zone 51, même s’il ne le disait pas. Peut-être l’a-t-il fait, en fait. Il a dit S4, ce qui veut dire Zone 51. Il a déclaré qu’ils avaient un chien, probablement un chien du désert, qui était apparu un jour, et le chien faisait certaines bizarreries et des tours qu’il avait appris. À sa mort, ils l’ont cloné, car ils ne voulaient pas le perdre. Ils ont alors découvert que chaque clone avait la mémoire du chien précédent. Ils ont donc commencé à en déduire que l’ADN n’est qu’une simple adresse physique pour une conscience énergétique qui remplace l’ADN. Votre opinion ?

Emery: Je suis d’accord avec ça. L’ADN est juste une représentation en 3D de l’énergie qui vous constitue. Donc, le corps de lumière et tout ça sont stockés. On l’appelle l’ADN, c’est ce qu’on apprend en science. Mais en fait, c’est dans le champ de cette molécule, ou peu importe son nom, un tétraèdre, selon votre système de croyances.

David: C’est vrai.

Emery: Je suis donc d’accord qu’il s’agit d’énergie.

David: Il a parlé de l’ADN, et ils en parlent comme d’un diapason qui s’accorde à l’énergie en vous.

Emery: Oui, c’est vrai, c’est une radio. C’est une sorte d’appareil, en fait.

Screenshot_20200311-152441_Samsung Internet

David: Comment interagit-il avec les mémoires programmées ? Comment peut-on vous donner une mémoire ? Ou font-ils en sorte que le clone pense qu’il est vous et a accès à la banque de données de votre mémoire ?

Emery: Oui, ils ont… Je n’étais pas dans ce programme, mais ils ont une chose qui y correspond exactement. Il donne l’ADN ou la fréquence de l’énergie. Comme pour les champs morphogénétiques : tout le monde est partout, tout est tout. Cette énergie, en fait… Si je veux croire… si j’ai une affinité avec vous, je crois que je suis vous, et je suis vous, car on ne fait qu’un. On est partout. Et je crois qu’ils ont, en fait, trouvé une façon de modifier dans l’ADN ce souvenir de qui vous étiez en utilisant exactement ce dont vous avez parlé, une fréquence dans ce champ. C’est juste mon hypothèse.

David: J’ai entendu parler de mon ami initié du Programme spatial secret, Jacob, qui est très profondément impliqué à de nombreux niveaux et prétend avoir été, je crois qu’il a dit, à plus de 2000 endroits à l’extérieur de la planète par le biais de portails qu’il prétend avoir visités. Et il était très crédible. Il a dit à un moment donné que certaines élites auraient pu le faire. Il y a apparemment une machine qu’ils ont et où ils peuvent télécharger votre personnalité et votre conscience dans une version plus jeune de vous-même, que vous pouvez être transféré d’un corps à l’autre en tant que corps hôte principal. Vous savez quelque chose à ce sujet ?

Emery: Je ne sais rien à ce sujet, mais je les ai vus faire cela avec d’autres êtres.

David: Vraiment ?

Emery: Oui. Je suppose donc qu’à 100 %, ils peuvent le faire par le truchement de certaines des séances d’information que j’ai suivies sur un mouvement de conscience semblable de ce que vous appelez le téléchargement de votre propre champ de personnalité. Il n’y a donc aucun doute dans mon esprit. Je crois que c’est vrai, mais je ne l’ai pas vu.

David: Quelle est la raison pour laquelle ces êtres clonés semblent avoir une durée de vie plus courte ?

Emery: Je pense que chaque fois que vous prenez un type de cellule… comme si on avait des problèmes avec les cellules souches en ce moment. Quand on les prend et qu’on les multiplie, il y en a quelques-unes qui ne sortent pas très bien. Donc, plus on le fait, plus on a de problèmes avec les cellules mutantes. Elles commencent à muter en différentes choses, et non pas ce que nous pensions qu’elles allaient être.

Il doit donc y avoir quelque chose sur le terrain qui ne nous permet que de peut-être… ou nous ne l’avons pas encore perfectionné ici, parce que je sais qu’il a été perfectionné là-haut. Je pense donc que cela a quelque chose à voir avec cela. Peut-être que ce n’est pas censé être fait, et qu’il y a un clone plus malsain chaque fois que vous clonez quelqu’un, quand vous le faites de cette façon.

David: Si nous revenons à certains des dénonciateurs de l’époque, comme Bill Uhouse, il semble que de la part de qui que ce soit, et peut-être de la Cabale, on a présenté un récit en pensant que les Gris seraient des humains du futur qui ont vu leur population considérablement réduite après une catastrophe, et qu’ils se clonent maintenant eux-mêmes. Et c’est comme des photocopies multiples, ça commence à être endommagé, que cette drôle de chose qu’ils font, c’est la neuropathie diabétique.

2

C’est la neuropathie du clonage génétique, et qu’ils reviennent pour faire ces enlèvements pour essayer de renforcer leur patrimoine génétique. Pourquoi pensez-vous que ce genre de récit serait créé si ce n’est pas vrai ? Quel serait l’objectif ?

Emery: Je ne pourrais pas faire de commentaires à ce sujet, parce que je ne connais pas l’histoire exacte.

David: D’accord.

Emery: Je pourrais vous dire que s’ils sont de vrais extraterrestres et qu’ils se clonent les uns les autres, ce sont probablement des spécimens plutôt parfaits. Et ils auraient déjà trouvé comment réparer ces mutations à 100%. Si ce ne sont pas de vrais spécimens, et qu’ils ont échappé à des hybrides qui ont formé les leurs, et qu’ils sont devenus assez intelligents pour apprendre et former leur propre civilisation là-bas, et qu’ils veulent s’emparer de la Terre ou quelque chose comme ça, alors ce serait une possibilité qu’ils échouent.

David: Nous avons vu beaucoup de rapports, si vous retournez dans l’ufologie plus vintage, de gens décrivant ce qu’on appelle un « nouveau-né ». Et c’est là où, si un fœtus est autorisé à se développer sans la pression de l’utérus autour de lui, que la tête augmentera largement en taille, et vous finirez avec un être qui conservera des proportions foetales dans l’âge adulte, qui est exactement ce à quoi un Gris ressemble.

Ainsi, certains ufologues ont supposé que les Gris pourraient être des humains qui ont simplement été cultivés dans une sorte de cuve ou un tube au lieu d’un utérus. Qu’en pensez-vous ?

Emery: Oui, c’est une possibilité. Un grand nombre de ces extraterrestres pourraient contenir de l’ADN humain hybride, et vice versa. J’y crois vraiment, parce que cela a été fait. Ça a été fait.

David: Étiez-vous au courant d’un autre être comme l’hybride tigre-humain qui était un programme hybride sur lequel vous avez été informé directement ?

Emery: Il y en avait un qui ressemblait à une version de type lamantin.

3 bis

David: Vraiment ?

Emery: Oui, un phénotype de type lamantin, de type morse, de type phoque qu’ils utilisaient et qui avait un aspect très, très étrange. C’était aussi disproportionné, et il était mort. Je crois que cela faisait partie d’un projet dans le cadre duquel on mélangeait des mammifères avec de l’ADN humain. Je ne sais pas ce qu’ils allaient en faire, mais ça ressemblait à un lamantin, mais il était droit avec les bras et les mains.

David: Eh bien, juste pour poursuivre sur cette question pendant une seconde, savez-vous s’il existe des bases que notre gouvernement ou la Cabale pourrait avoir qui seraient sous l’océan ?

Emery: Oui.

David: Et comment cela fonctionnerait-il sur la base de ce que vous savez ? Comment construiriez-vous une base au fond de l’océan ?

Emery: Eh bien, il y a des bases qui étaient déjà là depuis des millions d’années et qu’ils ont occupées. Elles étaient déjà fonctionnelles, et ils ont trouvé ces bases dans différentes parties et différents secteurs. Et la plupart des bases ne sont pas comme des bulles au fond d’un océan. Elles sont sous la croûte de l’océan.

David: D’accord.

Emery: C’est ainsi qu’ils ont creusé là. Et ils le construisent par en dessous. Ils ne descendent pas de la surface de l’océan avec un tas de pièces en acier et deux par quatre. C’est une façon très complexe et très avancée de construire un laboratoire sous-marin. Des laboratoires marins existent dans le monde entier.

David: C’est comme ça que ça s’appelle : un labo marin ?

Emery: Les labos de la mer, oui, sont partout dans le monde.

David: D’accord.

Emery: Très petit. On en voit peut-être un petit au fond de l’océan, mais en dessous, c’est là où se trouve vraiment la base.

David: OK.

Emery: C’est sous la croûte du fond de l’océan et sous la roche.

David: Donc, en creusant d’abord et en travaillant ensuite de bas en haut, est-ce que cela prévient l’érosion, les cataclysmes et ce genre de choses ?

Emery: Je pense que c’est probablement la façon la plus sûre de le faire sans être remarqué.

David: Ah, c’est vrai.

Emery: Vous savez, c’est un truc de secret. Après ce qui s’est passé il y a beaucoup, beaucoup d’années avec le Taos Hum, ils s’inquiétaient du fait que les gens se rendaient compte de ce qu’ils faisaient avec ces tunnels, mais maintenant ils utilisent un autre type de technique. Bien sûr, comme vous le savez, ils fabriquent de gros tubes de lave et font fondre de la roche, et ils n’utilisent pas les foreuses à l’ancienne. Vous voyez ces images de ces anciennes mèches qui font genre 45 mètres de diamètre ?

David: Oui.

Emery: C’est une vieille école.

David: Certains sceptiques diront peut-être que nous n’avons même pas la possibilité d’avoir un sous-marin aussi bas. La pression écraserait n’importe quel type de technologie. Alors, comment ont-ils surmonté ces limites de la pression ?

Emery: Oh, non. Ils n’utilisent pas de sous-marins. Ils utilisent nos propres véhicules de reproduction extraterrestre. Nous formons notre propre force gravitationnelle. On est dans notre propre champ de gravité, donc on ne peut pas se faire écraser.

Screenshot_20200310-211040_Samsung Internet

C’est pourquoi vous pouvez aller dans l’espace, et c’est pour cela que vous voyez certains de ces OVNIs et d’autres aller directement dans l’eau et continuer, parce qu’ils sont dans leur propre environnement et leur propre gravité. Il serait donc facile pour eux de transporter des gens, du matériel ou autre chose. Mais ils ont toujours un lien direct avec ces tunnels, c’est de cela qu’il s’agit, et il y a de nombreux tunnels dans le monde entier.

David: Et il y a de la pression. Ils peuvent générer suffisamment de gravité pour contrecarrer la pression de l’océan ?

Emery: Oh, absolument. Bien sûr, ils peuvent changer de taille d’une manière transdimensionnelle.

David: Comment ça pourrait marcher ?

Emery: Eh bien, ils se dématérialisent un peu, vous êtes toujours là mais vous êtes juste hors de cette fréquence, juste un cheveu, donc vous ne tombez pas sous les lois de la science de cette planète.

David: OK.

Emery: Et c’est valable pour toutes les autres planètes. C’est pourquoi ils peuvent aller n’importe où. Ils peuvent traverser la Terre. On peut voler à droite, à gauche, etc…  Dans le vaisseau, je vais vers l’arbre, parce que c’est là où je veux aller. Et dès que je vois l’arbre, la technologie change interdimensionnellement. Il peut se rétrécir ou changer sa fréquence juste un peu de sorte que sa structure passera au travers ou autour. Et c’est exactement ce qu’ils font.

David: Pensez-vous que ces lamantins auraient pu être élevés pour pouvoir travailler dans l’océan ?

Emery: Non. Je crois que c’était juste une expérience scientifique qui a mal tourné. Je crois qu’ils cherchaient probablement d’autres mammifères plus intelligents, mais ils commençaient avec d’autres. Je ne sais pas pourquoi ils ont choisi ça. Je ne pourrais même pas vous le dire. J’ai simplement dit à quoi ça ressemblait. Je ne sais pas si c’était de l’ADN de lamantin. Je ne fais que des hypothèses à cause de la façon dont ça y ressemblait, à ce type de visage et de peau, et c’était très intéressant.

Maintenant, il y a des gens de type extraterrestre ressemblant à des dauphins qui ont évolué au-delà de nous et qui sont revenus et ont abandonné leur lignée de dauphins ici.

David: Il me semble intéressant, Emery, qu’au début de l’ère maritime, il y avait des gens qui disaient avoir vu des hybrides aquatiques humains. Et cela est presque universellement mis de côté comme si les marins ne faisaient que boire ou quelque chose comme ça… ou ce « Oh, ils ont vu des lamantins ».

Emery: Oui, bien sûr.

David: Mais pourtant, vous avez vu des illustrations de gens qui ont dessiné ces choses. Et vous voyez, par exemple, un être qui a un visage humain, mais il a presque des nageoires qui sortent pour les bras et des nageoires qui sortent pour les jambes, presque comme si c’était aussi un truc écailleux. Alors, pensez-vous qu’à cette époque si tôt, avant que nous ne commencions vraiment à explorer les océans, ces ET avaient peut-être plus de libre arbitre pour être dans nos océans sans violer notre libre arbitre ?

Emery: Oui, oui. Je crois qu’il y a des milliers, des milliers et des milliers d’années, il y a eu une race d’extraterrestres qui vivait dans l’océan et qui ont peut-être même migré vers les océans intérieurs de la Terre.

David: Hum.

Emery: Nous les appelons les « Aquifères »…

David: Vraiment ?

Emery: …et ils viennent d’une autre planète aquatique. Et il y a en fait beaucoup de planètes aquatiques différentes.

Je n’en sais pas beaucoup plus que cela, ni sur leur mode de vie ou quoi que ce soit d’autre, mais je le sais parce que j’ai assisté à des séances d’information sur cette race, et j’ai aussi vu physiquement des choses dans l’océan qui ressemblent à ce genre d’êtres.

David: Hum ! Wow ! A quoi ça ressemble exactement ? Pourriez-vous être un peu plus précis ?

Emery: Oui, on dirait que vous l’avez dit. C’est une forme humaine, et elle est poissonneuse. Et c’est un très beau visage avec de longs cheveux longs.

4

Il y a des hommes et des femmes de ce genre d’êtres, et ils peuvent marcher. Ils ne sont pas comme les sirènes que nous voyons avec ces nageoires, mais ils ont des nageoires à l’extérieur du corps, un peu comme une seiche.

6

Ils ont ces nageoires autour de l’extérieur du corps qui leur permettent de se propulser très, très rapidement. Ils sont très forts et très grands.

David: Eh bien, voilà une des choses qu’il est très intéressant de mentionner ici. Ayant voyagé au Japon pendant 3 semaines et demie, il existe là-bas des rapports très, très étendus concernant un être appelé « Kappa ».

5

Et c’est essentiellement un humanoïde aquatique. C’est intelligent. Il peut parler notre langue. Et ils enlèvent et tuent des enfants, de sorte que les enfants sont toujours avertis de ne pas s’approcher de l’eau à cause des Kappa. Mais parfois les Kappa sortaient, et ils narguaient les gens. Ils leur parlaient. Ils faisaient des blagues. Ils faisaient des bruits grossiers.

Et l’autre chose étrange au sujet des Kappa, juste pour finir, c’est qu’apparemment – et cela est très cohérent dans tous les rapports japonais – ils avaient cette entaille sur le dessus de leur tête d’environ une taille de bonnet, et qu’ils avaient besoin d’y mettre de l’eau.

Et si l’eau tombait… comme si vous pouviez les convaincre de s’incliner comme ça et que l’eau coulait, ils mourraient très rapidement s’ils ne pouvaient pas retourner à l’eau.

Emery: Hm.

David: C’est une légende japonaise très répandue.

Emery: Wow !

David: Alors, est-ce que vous pensez que les histoires des Kappa pourrait être juste des inventions ?

Emery: Vous parlez des temps anciens, c’est exact, parce que…

David: Pas vraiment.

Emery: Non ? Parce que ça…

David: Peut-être à seulement quelques centaines d’années en arrière.

Emery: Ok, parce que ça sonne vraiment comme une sorte de situation hybride à cause de l’eau… ce que vous avez dit sur l’eau. Il y a beaucoup de choses qu’ils font pour essayer de vivre sur la Terre, mais quand on commence à mélanger l’ADN, surtout avec les aquatiques, ça ne marche pas très bien à cause de l’oxygène et de l’eau dont ces êtres ont besoin pour survivre.

Vous savez comment les poissons ont des branchies, des requins et tout ça ? Et ils comptent davantage sur ces autres animaux qui peuvent avaler de l’air et retenir leur respiration pendant 24 heures, comme certaines sortes de poissons-chats et de salamandres.

Je pense donc que je ne sais rien à propos de cette histoire, mais elle sonne quelques cloches sur d’autres projets qui ont mal tourné, jusqu’à essayer de faire en sorte que les êtres qu’ils créent soient en mesure d’être dans l’eau et sur la terre. C’est l’être des super-soldats : pouvoir y aller, pouvoir survivre au vide de l’espace comme certains organismes que nous avons ici, et pouvoir survivre seul sans aide, mais pouvoir être contrôlé.

David: Pensez-vous qu’il y a des planètes semblables à la Terre qui sont des mondes aquatiques qui n’ont pas de terre qui vient au-dessus de la surface, et que la planète entière est un océan ?

Emery: J’y crois vraiment, oui.

David: D’accord. Est-il donc possible qu’une espèce humanoïde intelligente puisse évoluer sur cette planète en évoluant dans l’océan ?

Emery: Absolument, oui.

David: Le plus drôle, c’est que j’ai vu des scientifiques spéculer là-dessus. Et ils répondirent : « Eh bien, la vie intelligente ne pouvait pas se former dans un océan parce qu’ils devaient être capables de faire du feu et ils ne pouvaient rien brûler dans l’eau. »

Emery: Ha, ha, ha, ha. C’est assez ignorant.

David: Ha, ha, ha, ha.

Emery: Nous avons ici beaucoup d’espèces qui vivent assez bien et qui sont plus conscientes que nous. Ce n’est pas parce que nous ne pouvons pas communiquer avec eux que nous devons les aliéner, tout comme les dauphins.

David: C’est vrai.

Emery: Je veux dire, leur cerveau est un peu plus grand que le nôtre. Et c’est tout le reste qui concerne la communication. On dit tellement que ce n’est pas parce que nous ne pouvons pas communiquer avec quelqu’un que nous avons nos différences, ou que nous leur donnons l’impression qu’ils sont plus petits que nous. C’est quelque chose qui doit disparaître.

David: Pourquoi pensez-vous que le Kappa serait mort si l’eau tombait de cette petite coupe dans sa tête – cette encoche en forme de coupe ?

Emery: Je dirais que c’est lié à la tension, à cause du fait que l’eau salée du corps ne peut pas avoir une tension spéciale. Et je pense qu’il a besoin de la tension pour continuer à courir dans le corps.

David: OK.

Emery: Je ne crois pas que cela ait quelque chose à voir avec la respiration ou quoi que ce soit d’autre, parce qu’ils n’auraient pas risqué cela pour venir sur le rivage.

David: C’est vrai.

Emery: Mais cette tension… parce que chaque être vivant émet une tension ou une fréquence, et c’est vivant.

David: On nous a beaucoup parlé de l’expérience de Philadelphie. Et puis, quand vous pensez au savant Gerry Vassilatos, il a signalé qu’à Norfolk Naval Shipyard, ils faisaient ces grandes opérations de soudage pour les navires de guerre autour de la Seconde Guerre mondiale. Et que lorsqu’ils faisaient le soudage à l’arc, ils voyaient cet énorme éclair de lumière et que toute la puissance s’éteignait. Et ils ne comprenaient pas pourquoi c’était arrivé.

Et finalement, ils font un film à grande vitesse, et ils découvrent que ce trou apparaîtra – comme un trou noir – et que des outils et des objets s’envoleront dans le trou avant que le courant ne s’éteigne.

Et c’est ce qui, apparemment, a mené au développement de l’Expérience de Philadelphie, où un navire aurait été transporté de la Virginie jusqu’aux alentours de Philadelphie – d’où « l’Expérience de Philadelphie » – et ensuite de retour en Virginie.

Pensez-vous qu’il s’agit d’un premier prototype de ce qui est devenu plus tard une technologie de portail où tous les problèmes ont été aplanis ? C’est ce que pourrait être l’expérience de Philadelphie ?

Emery: Les portails existent. Il y a beaucoup de données scientifiques dans les portails que nous avons faites sans utiliser certains points de la grille terrestre. Pour ce qui est de cela en particulier, il faudrait que je sache un peu plus ce qu’ils utilisaient pour souder et connaître une bonne partie de l’énergie qui allait dans ce domaine et les champs d’énergie électromagnétique.

David: C’était un soudage électrostatique très, très haute tension.

Emery: Parfait. C’est ce qu’il faut faire. Il est donc fort possible que ce soit ainsi qu’ils ont été téléportés de l’autre côté ou qu’ils aient eu un dispositif pour le faire.

David: Pourquoi pensez-vous que les soldats ont fini par se faire encastrer dans la coque du navire comme on l’a rapporté ? Qu’est-ce qui a pu causer ça ?

Emery: Oh, juste un pépin dans le système. Ça arrive tout le temps. Nous perdons beaucoup de gens dans les portails.

David: Vraiment ?

Emery: Nous ne l’avons pas très bien maîtrisé.

David: Nous ne l’avons pas encore très bien maîtrisé ?

Emery: Non, pas du tout.

David: Hum.

Emery: Ça marche. Nous l’avons fait, mais ce n’est pas sûr à 100%.

David: Wow !

Emery: Mais rien ne l’est, comme conduire une voiture.

David: Donc, une autre chose que vous m’avez dite que je trouvais vraiment intéressante – et j’ai l’impression que c’est le bon moment pour aborder ce sujet – c’est que vous m’avez mentionné dans une conversation privée que les endroits où nous avons choisi de construire des bases militaires pourraient ne pas être totalement arbitraires. Quelles sont quelques-unes des raisons cachées pour lesquelles certaines bases sont là où elles se trouvent ?

Emery: Eh bien, pas toutes les bases, mais quelques bases, comme je vous l’ai dit plus tôt, ont été construites sur certains points de grille de la planète parce qu’elles ont été construites sur d’autres bases anciennes qui étaient là. Et certaines de ces anciennes bases avaient déjà des appareils énergétiques en état de marche, des engins et des portails extraterrestres.

David: OK. Donc, ils pourraient littéralement creuser dans cette base et la réoccuper à nouveau ?

Emery: Eh bien, pas la réoccuper, mais l’étudier et faire de la rétro-ingénierie. Et, bien sûr, s’ils construisaient certains portails ou certains autres dispositifs, ils s’assureraient qu’ils sont placés sur le même point de grille ou essaieraient d’activer certains portails qui sont là.

Au début des années 40,50, c’était le cas quand ils avaient beaucoup de bases qui partaient vers l’ouest et exploraient des choses en utilisant des radars spéciaux pour regarder sous la Terre – ce qui a été amélioré aujourd’hui -, ils choisissaient ces points précis. Et c’est ici qu’ils allaient installer des laboratoires. Comme Sandia Labs est en fait sur la base aérienne de Kirtland ; Los Alamos Labs est au nord, mais elles sont toutes connectées.

Je crois donc que dans le monde entier, pas seulement ici, mais aussi dans les bases militaires d’autres pays, après les avoir examinées et alignées, elles tombent sur des points de grille intéressants. Et il y a eu de nombreux spectacles de différents phénomènes qui ressortent de ces bases et dont les civils sont témoins sur ces points précis.

David: Vous dites donc que, dans certains cas, une base militaire pourrait être construite sur un véhicule extraterrestre naufragé qui se trouve quelque part sous terre ?

Emery: Absolument, ou une base qui a déjà existé depuis l’antiquité ou des extraterrestres qui l’ont abandonnée.

David: Cela correspond à d’autres renseignements que nous avons obtenus d’autres personnes. Existe-t-il donc des cas où l’embarcation elle-même serait très grande – par exemple, très exceptionnellement grande ?

Emery: Très grande, absolument.

David: D’accord.

Emery: Je veux dire, Kirtland Air Force Base est la cinquième plus grande base terrestre au monde, et il faut tenir compte de beaucoup de paramètres différents quand on essaie d’associer et d’équilibrer les différentes bases. Et si vous aimez vraiment ce genre de choses… vous savez, il y a des objets artisanaux ou des vaisseaux qui sont très, très, très, très gros et qui sont coincés dans la croûte terrestre. Et j’ai vu les photos. Nous utilisons un type de radar très spécial qui est classifié et dont la résolution est 400 fois plus élevée qu’un tomodensitomètre.

David: Wow !

Emery: Et il a un reflux d’énergie de fréquence qui mesure le temps de retour de cette fréquence pour nous dire exactement ce que c’était que de construire une image volumétrique.

David: Oui, et vous m’avez montré un peu de ça. Ce n’est probablement pas pour la distribution publique, mais vous m’avez montré des choses très intéressantes à un moment donné de ce qui semble être un site souterrain qui n’est certainement pas connu du public.

Emery: Oui. D’accord. Certaines de ces embarcations peuvent avoir entre 2,5 mètres et 55 km de long. Certaines structures sous le sol pourraient être tout aussi grandes – 10 fois plus grandes que les pyramides de Gizeh.

David: Mais sont-elles des pyramides dans certains cas ?

Emery: Oui, c’est vrai. Oui, de cette forme.

David: Wow !

Emery: Ou des pyramides inversées, comme les tétraèdres – l’une sur l’autre qui reculent.

David: Intéressant.

Emery: Oui, des formes très étonnantes et très profondes dans la Terre et avec beaucoup de choses à l’intérieur.

David: Dirions-nous donc qu’on peut trouver, par exemple, une embarcation souterraine de 55 km de large ?

Emery: Bien sûr.

David: Combien de membres du personnel pourraient se consacrer à l’exploration d’une seule chose, et combien de temps cela aurait-il pu durer si vous disiez qu’une base entière est construite là où se trouvent les bonnes choses ?

Emery: Cela pourrait prendre de nombreuses années pour que cela se produise. Ce n’est pas comme si vous vous introduisez dans une tombe, et il y a la momie, et ok, et tout le monde la pille ou peu importe. Ils sont très prudents. Et tout comme en Antarctique avec ce qui se passe là-bas, il faudrait probablement une équipe pour faire des recherches sur ce genre de base – je dirais que c’est un vaisseau ou je dirais une base souterraine – selon le nombre de paramètres : la profondeur, le type de roche qu’elle contient, la façon dont nous allons y arriver.

La chose la plus importante qu’ils feront d’abord, c’est toute cette imagerie volumétrique. Et ensuite, ils se prépareront, et ils le recréeront sur la Terre d’abord. Ils cartographieront donc ce qu’ils verront et en feront une maquette, exactement la même spécification, au sommet de la Terre, ou sous une base souterraine où ils pourront le faire en secret, pour voir exactement ce qu’il y a là.

Maintenant, ils utilisent la réalité virtuelle pour le faire. Donc, quand l’équipe entre, ils savent où ils sont dans cette zone de l’embarcation ou pas. Vous savez : y a-t-il encore de l’énergie sur le vaisseau ? Il est toujours allumé ? Y a-t-il des êtres là-bas ? Si oui, sont-ils vivants ou sont-ils dans un état cryogénique ?

Voilà ce qu’ils font. Ils sont donc très, très précis avant d’entrer et de tout déterrer. Ce n’est pas comme si le général disait : « Entre là-dedans et creuse-le. Prends toutes les pelles rétrocaveuses et fais-le. » C’est plus du tout comme ça. C’est très calme. « Réglons ça d’abord. C’est très dangereux. On ne sait pas dans quoi on s’embarque. »

Vous savez, vous devez comprendre qu’il pourrait y avoir des microbes là-dedans qui sortent et infectent la planète entière, donc les tunnels à vide doivent être faits avec des systèmes d’air à pression négative et tout. C’est donc une entreprise très dynamique et très importante. Il faudra peut-être 20, 50 ou 100 ans pour réaliser un projet comme celui-là, avec tous les paramètres que j’ai mentionnés.

David: Eh bien, je m’en voudrais de ne pas mettre fin à cet épisode sans me poser cette question rapidement, ce qui serait : confirmez-vous la présence d’au moins un très grand vaisseau-mère sous la glace en Antarctique ?

Emery: Oui.

David: D’accord. Nous avons entendu beaucoup d’autres témoignages à ce sujet – de Pete Peterson, de Corey Goode et d’autres initiés à qui j’ai également parlé. Vous et moi n’en avons même jamais parlé, alors c’est incroyable que vous en ayez entendu parler.

Emery: Vous savez, ce ne sera pas le peuple. Ce ne sera pas nous qui exposerons ça. Ce sera la Terre qui l’exposera à cause de la chaleur. Ils ne peuvent pas combattre la chaleur maintenant. Et puisqu’ils ne peuvent pas lutter contre la chaleur, il va être très difficile d’expliquer quand une partie de la glace fondra l’année prochaine, en 2019, et cette chose géante commencera à être exposée et différents métaux aussi.

David: Wow ! Donc Gaia fera la Divulgation. La Terre sera celle qui le révélera, ce qui est beau.

David: Eh bien, nous allons aider Gaia.

Emery: Oui, on va aider Gaia.

David: Gaia.com va aider Gaia.

Emery: Oui.

David: Ha, ha, ha.

Emery: Mais vous comprenez ce que je veux dire. N’est-ce pas magnifique ?

David: C’est incroyable ! Très bien, d’accord. Je ne voulais pas le laisser sur ce cintre. On reviendra la prochaine fois. « Divulgation cosmique. » Je suis votre hôte, David Wilcock, ici avec Emery Smith. Merci d’avoir regardé.


Traduit par Régis


REMARQUE : en mars 2020, la chaîne Gaia TV, qui produit et diffuse l’émission « Divulgation Cosmique », après avoir auparavant déjà imposé (en 2018) à Corey Goode de supprimer de son blog personnel toutes les transcriptions des épisodes de l’émission qui y étaient publiées – et qui étaient ainsi rendues disponibles gratuitement pour tout le monde –, a carrément supprimé de son émission tous les épisodes de l’émission où Corey Goode est présent !

La suppression de tous ces épisodes s’inscrit plus directement dans le cadre d’un litige croissant entre Corey Goode et Gaia TV, par rapport auquel Corey Goode venait officiellement et publiquement (au travers d’une courte vidéo disponible sur YouTube), de signer début mars 2020 les papiers lançant des poursuites au civil contre Gaia TV.

À noter que ces poursuites judiciaires engagées par Corey Goode ne concernent d’ailleurs pas uniquement Gaia TV (comme précisé sous la vidéo de Corey Goode), car cette chaîne est loin d’être le seul élément qui ait posé de plus en plus de problèmes dans le cadre de la grande bataille en cours pour l’obtention – ou non – de la divulgation complète. Les enjeux et les parties concernées quant aux obstacles qui se dressent face à la divulgation complète/totale libératrice – une divulgation complète contre laquelle lutte en fait « l’Alliance Noire » de tous ceux qui souhaitent que notre monde obtienne une divulgation qui soit uniquement limitée/partielle -, débordent largement le cas de la problématique avec cette seule chaîne…

[N.B. : il est régulièrement expliqué, dans l’émission « Divulgation Cosmique », en quoi une divulgation seulement partielle ne serait pas à l’avantage du plus grand nombre sur la Terre, en quoi elle ne serait pas au bénéfice de toute l’humanité, mais au contraire, en quoi elle servirait en réalité à maintenir encore en place un subtil système de contrôle obscur et limitatif au seul profit de « certains »…] 

Quoi qu’il en soit, au départ en 2015, Gaia TV semblait sincèrement soutenir la cause de la divulgation complète (d’où, précisément, le lancement de cette émission avec David Wilcock et Corey Goode). Mais ses agissements ultérieurs ont posé de plus en plus de questions, bon nombre d’observateurs actuels allant même jusqu’à considérer – à juste titre ? – que de toute évidence la chaîne a été progressivement infiltrée, et ne sert à présent plus véritablement la cause de la divulgation complète, mais bien plutôt celle d’une divulgation limitée/partielle.

Gaia TV, donc, a brusquement décidé en mars 2020 de supprimer l’intégralité des épisodes des 8 premières Saisons de l’émission (où Corey Goode est le principal invité), à l’exception des 3 épisodes avec David Adair, et de supprimer aussi les 19 épisodes des Saisons 9 à 11 où Corey Goode est présent (dont 8 épisodes en binôme avec Emery Smith).

Cette décision de suppression des épisodes par Gaia TV, qui est évidemment dommageable pour la cause si essentielle de la divulgation complète (même si bien entendu – et fort heureusement – la disparition de ce patrimoine d’informations majeures n’empêchera nullement, en soi, la divulgation complète de se produire bientôt sur Terre !), a en outre bousculé toute la répartition des épisodes restants de l’émission « Divulgation Cosmique » sur la chaîne.

À l’origine, cet épisode était donc l’épisode 9 de la Saison 9.

Point positif pour les francophones, ces 146 précieux épisodes qui ont été tragiquement supprimés par Gaia TV seront intégralement sauvegardés en transcription française, ici, sur Eveilhomme.com.

Pour plus de clarté, les 19 épisodes des anciennes Saisons 9 à 11 où Corey Goode est présent se retrouvent redistribués comme suit :

  • les 11 épisodes où Corey Goode est le seul invité : à la suite des épisodes de la Saison 8 (épisodes 14 à 24)
  • les 8 épisodes où il est interviewé en binôme avec Emery Smith : à la fin des Saisons 10 (épisodes 14 à 17) et 11 (épisodes 12 à 15).

Pour information, Corey Goode et David Wilcock, après leur départ conjoint de Gaia TV en 2018, se sont expliqués sur les raisons de leur décision commune et ont formulé divers griefs concernant l’attitude de plus en plus discutable de la chaîne, à différents niveaux ; certains éléments de cette histoire, et des reproches faits à Gaia TV, sont en outre évoqués dans cet article (originellement publié en mars 2019, et qui avait en fait comme sujet principal l’arrivée sur Gaia TV d’un nouveau [soi-disant] divulgateur au profil douteux…).

Signalons enfin l’existence d’un PDF des transcriptions originales en anglais de l’intégrale des épisodes allant de la Saison 1 jusqu’au milieu de la Saison 10, qui est téléchargeable gratuitement à cette adresse :

https://www.docdroid.net/192biis/cosmic-disclosure-full-transcripts.pdf#page=410


 

Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux ( https://www.facebook.com/eveilhommelemag/ NewsLetter et à partager l’article. 

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR UN ABONNEMENT MENSUEL DE 9,99 EUROS (Annulable à tout moment) GRATITUDE A TOUSanime (62)

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons besoin de votre soutien! Renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Même quelques euros sont importants. Milles merci à tous. Amour et Lumière

€1,00

 

N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :