DIVULGATION COSMIQUE Saison 15 épisode 7: Randy Cramer, Technologie extraterrestre et humaine

Technologie extraterrestre et humaine

8 octobre 2019

(traduction Régis Fugier)

107617254_2927093704083658_6705042074413771615_o

 


Emery Smith: Aujourd’hui sur « Divulgation Cosmique », Randy Cramer qui partage avec nous ses expériences vécues en son temps au sein du Programme Spatial Secret. Randy, bienvenue dans l’émission.

Randy Cramer : Merci de me recevoir.

Emery : Avec quels types de technologies avancées, extraterrestres et humaines, avez-vous travaillé et auxquelles la population en général n’a pas accès ?

Randy : Eh bien, la majorité de ces technologies impliquent probablement des systèmes de propulsion, des systèmes de génération d’énergie, des systèmes d’armes, des technologies d’armes dirigées ou à faisceau de particules, la technologie informatique, la technologie informatique quantique, la technologie d’intelligence artificielle, les amplificateurs psioniques. C’est probablement l’essentiel, juste là.

Emery : Donc, vous me dites que tout ce qui nous entoure en ce moment, toutes ces électroniques, nous n’étions pas assez intelligents pour vraiment les fabriquer par nous-mêmes ?

Randy : Je dirais que nous avons certainement reçu de l’aide quelque part au début, mais nous apprenons vite. Il est donc aussi, je pense, important de noter que nous avons des gens très intelligents qui travaillent sur ces choses et que ces extraterrestres devaient simplement leur montrer le chemin pour qu’ils puissent, vous savez, commencer à se frayer un chemin à travers. Nous faisons donc actuellement un très bon travail en développant nous-mêmes cette technologie à des niveaux très avancés. Mais oui, au début, vous savez, nous devions avoir quelqu’un pour nous montrer les bases générales.

Emery : Vous avez mentionné l’arme à rayon énergétique. Était-ce une arme de type interférométrie scalaire ?

Randy : C’est une arme à énergie dirigée du type … Je veux dire, ça peut être des lasers, des masers, tout ce qui est un faisceau d’énergie focalisé qui est conçu pour augmenter les joules ou la chaleur de l’énergie pour la rendre militarisable se qualifie comme une arme à énergie dirigée.

Emery : Quels types de technologies, comme nos articles de transport de tous les jours, comme nos téléphones portables et des choses comme ça, que vous pouvez mentionner, qui sont peut-être des technologies extraterrestres à ingénierie inversée ?

Randy : Oh, certainement la microélectronique. La seule raison pour laquelle nous avons pu faire de la microélectronique au niveau où nous en sommes, est quelque chose appelé la fractalisation des circuits. Donc, vous prenez un circuit, et au lieu de lui faire avoir le même type de formes géométriques distinctes que nous connaissions dans les années 50 et 60, ils utilisent des motifs fractals pour amplifier la capacité d’une très petite pièce de métal à recevoir comme une antenne. Donc, une antenne dans un téléphone portable, vous savez, est si petite parce que c’est un morceau de métal fractalisé, ce qui lui permet d’absorber des milliers de fois plus d’ondes par millimètre cube.

Emery : Y a-t-il d’autres types que ces antennes et d’autres choses ? J’ai entendu parler, vous savez, de lunettes infrarouges et de choses comme ça.

Randy : Bien sûr, je veux dire, je pense que la plupart des technologies avancées de vision nocturne proviennent certainement de ce type de technologie. Nous avons utilisé un appareil sonar qui utilisait des ondes sonores pour projeter une image à l’intérieur du HUD du casque.
(Le HUD est un procédé qui permet à un soldat ou un pilote de surveiller son environnement en même temps que de pouvoir recevoir des informations s’affichant à l’intérieur du casque.)
Vous savez, c’est essentiellement comme un sonar, je veux dire, c’est un sonar actif de l’armure corporelle se projetant dans le monde qui peut vous donner une image 3D complète à l’intérieur du HUD du casque.

De plus, je sais que, comme les missiles de croisière, la technologie des fusées, certains des bombardiers avancés, etc, utilisent des générateurs de surunité pour alimenter certains composants, ce qui est très intéressant.

Emery : Pour le public, pourquoi ne décrivons-nous pas un peu plus ce qu’est une surunité ?

Randy : L’unité est essentiellement la description d’un appareil qui produit plus d’énergie que vous n’y mettez. Donc, l’un de nos principaux obstacles au 20e siècle était la quantité d’énergie que vous devez consacrer à quelque chose pour en sortir. Mais un appareil de surunité, vous pouvez y mettre très peu d’énergie et produire, dans certains cas, des milliers de fois plus d’énergie qu’au départ.

Donc, nous ne le faisons pas nécessairement… Je veux dire, certaines personnes aiment utiliser les mots « énergie libre », mais un appareil à surunité n’est pas de l’énergie libre. C’est lla surunité, donc ça produit plus d’énergie que vous n’en mettez.

Emery : Y a-t-il des technologies que les extraterrestres nous ont intentionnellement données, et pourquoi ?

Randy : Bien sûr, je veux dire, je pense que certains des premiers systèmes de propulsion, la première technologie électrogravitique, la technologie magnétogravitique, sont définitivement venus des extraterrestres. Je sais que certaines personnes veulent historiquement dire que nous avons récupéré, vous savez, ce vaisseau au large des côtes californiennes après la bataille de Los Angeles…

 

air_ba10


…mais nous sommes presque sûrs que nous ne l’avons pas trouvé mais qu’il est tombé de l’arrière d’un camion (rires). Cela nous a été donné de cette manière, nous a été remis en quelque sorte afin que nous puissions équilibrer la concurrence technologique avec les nazis et ce qu’ils faisaient, et la technologie de fabrication de soucoupes.

Emery : J’ai été avec mon équipe de récupération sur certains sites de crashs où il semblait qu’ils s’étaient intentionnellement écrasés ou avaient été abattus, et les êtres qu’on trouvait là-bas n’étaient pas de vrais êtres.

Randy : Vrai.

Emery : Cela insinuerait donc peut-être qu’ils ont envoyé ces organismes cybernétiques, ces formes de vie programmées (FVP) avec ces vaisseaux pour nous aider à évoluer un peu plus vite.

Randy : Oui, absolument. Maintenant, sur la base de ce que j’ai entendu sur ces sujets, on nous a remis des choses au fil du temps d’une manière, comme je l’ai dit, qui semblait « tomber de l’arrière d’un camion » au lieu de, vous savez : « oh, ici, on vous remets ça. » C’est plus souvent : « Oh, nous avons perdu cela. Oh, vous l’avez trouvé. ».

Emery : Parce que beaucoup de gens demandent toujours, vous savez… mon téléphone portable est-il issu de la technologie inverseé, de la technologie de rétro-ingénierie d’une autre race ? Et ce que les gens ont vraiment besoin de voir, ce n’est pas seulement le produit final, mais l’incroyable fabrication de matériaux provenant de l’espace qui est utilisée maintenant. Et il y a de nouveaux matériaux qui sortent chaque année, de nulle part, car il y a des gens qui mélangent différents éléments ensemble et forment des choses, ce qui, je pense, est en corrélation directe avec une société qui a déjà utilisé quelque chose qu’elle a acquis pendant deux décennies. Peut-être que maintenant ils le publient lentement pour faire une veste.

Randy : (Rires) C’est vrai. Donc, vous savez, c’est encore une fois un coup de pouce. Au lieu de devoir développer chaque alliage inconnu, nous recevons quelques alliages, les séparons, puis apprenons les secrets de leur assemblage. Ce qui est cool avec les alliages, c’est que vous prenez deux matériaux différents et vous les mélangez,et vous créez quelque chose qui a des propriétés complètement uniques. C’est donc vraiment un mélange mathématique de tant de possibilités différentes, dont nous pourrions passer très longtemps à étudier les alliages et ne jamais arriver aux très bons. Il a donc été très utile que d’autres personnes se soient déplacées pour dire: « Ah oui, essayez cet alliage. » Et vous savez, peut-être que vous voulez que ce soit votre supraconducteur.

Emery : Avons-nous déjà rendu des technologies à des extraterrestres ou donné notre propre technologie que nous avons inventée uniquement ?

Randy : Je n’en suis pas si sûr. Je sais que lorsque nous maîtrisons certains de ces matériaux et certaines de ces technologies, nous les fabriquons mieux que certaines autres espèces. Nous nous retournons donc et nous leur vendons certainement des produits de base que nous fabriquons, qui sont mieux fabriqués que certains des outils qu’ils fabriquent.

Emery : C’est donc à cause d’un facteur de commodité pour eux ? Nous améliorons simplement quelque chose, et c’est pourquoi ils nous utilisent ?

Randy : Oh, oui, absolument.

Emery : Nous n’avons rien qu’ils veulent qu’ils n’aient pas ?

Randy : Outre le matériel génétique et / ou peut-être certains des éléments rares, qui apparaissent davantage dans notre ceinture d’astéroïdes, en ce qui concerne l’exploitation minière. Quelque chose que nous pourrions avoir plus comme le cadmium. Je sais que nous avons beaucoup de cadmium dans la ceinture d’astéroïdes, peut-être plus que certaines autres espèces. C’est donc plus rentable pour elles d’acheter notre cadmium que d’extraire le leur. Comme je l’ai dit, à certains égards, il existe d’autres espèces qui font la même chose. Ils sont capables d’exploiter un minéral qui nous coûte moins cher à acheter que de le faire nous-mêmes.

Emery : Les technologies sont-elles différentes d’une civilisation à l’autre ?

Randy : Chose intéressante, de nombreux principes fondamentaux sont très similaires. Ce qui change vraiment, c’est l’application. Ainsi, par exemple, un système de propulsion magnétogravitique que nous construisons, nous pourrions le comparer à 10 autres systèmes de propulsion magnétogravitique construits par d’autres espèces et voir comment la science est la même, et voir comment l’ingénierie de base est la même. Mais parfois, l’application est juste, vous savez, des différences de jour et de nuit en ce qui concerne la façon dont cette espèce a pris les mêmes mathématiques, sciences et ingénierie et l’a transformée en quelque chose de complètement différent qui fait essentiellement la même chose, mais d’une manière que nous ne ferions jamais ou n’aurions jamais pensé.

Il y a donc un peu plus d’une route qui mène à Rome. Il y a plus d’une façon de faire quelque chose et vous pouvez développer un outil qui est presque comme le jour et nuit, à partir d’un autre outil qui dose toujours le même travail parce qu’il utilise les mêmes principes. Mais si vous le regardez, vous regardez deux choses qui sont juste créées et construites de deux manières complètement différentes.

Emery : Avez-vous déjà vu quelque chose là-bas, sur d’autres planètes et d’autres civilisations que vous avez visité, qui vous a fait dire : « Oh, mon Dieu, cela ressemble à un outil qu’on a sur la Terre. » Ou une sorte d’appareil que nous avions sur la planète, et que vous avez vu hors de la planète ?

Randy : Oui, je me souviens vraiment, quand je vivais avec Neha et sa famille dans le système Cassiopéen, il y avait en fait des gars qui faisaient des travaux de réparation dans une maison voisine. Et j’étais super curieux de voir ce qu’ils utilisaient, quels outils ils utilisaient, s’ils utilisaient des outils à main ou si c’était toutes des machines-outils ou quelque chose de complètement différent. Et ce que j’ai trouvé absolument fascinant, c’est qu’ils avaient une paire de pinces, un tournevis, un marteau… d’un design légèrement différent, mais la même physique essentielle impliquée. Donc oui, c’était intéressant de voir des choses très similaires utilisées d’une manière légèrement différente mais des outils de base que nous utilisons, qui existent depuis des centaines, voire des milliers d’années.

Emery : A une époque sur un site, nous avons trouvé ce qui ressemblait à une perceuse, mais tout était d’une seule pièce. Il n’y avait ni vis ni boulons dessus. Ce n’était qu’une pièce fluide et incroyable.

Randy : Oui, scies et perceuses. C’est très, très commun que d’autres espèces utilisent, vous savez, des scies et des forets à lame pour faire des trous et couper les choses en deux.

Emery : Pouvez-vous décrire les technologies utilisées pour voyager dans l’espace qu’ils utilisent et que nous utilisons, et les différences ?

Randy : Eh bien, la technologie du vaisseau spatial est certainement basée sur une ingénierie fondamentale similaire. Mais je suppose que de la même manière que … euh … Je veux dire, nous avons une certaine idée ou un certain sens de la façon dont nous voulons construire les choses. Nous avons une préférence pour la façon dont nous aimons concevoir et construire ces choses, surtout nos ingénieurs qui aiment assembler les choses.
Il y a donc des différences. Je pense que c’est généralement la principale différence. Si je devais être sur un vaisseau terrestre ou un vaisseau extraterrestre, ce que je regarderai, c’est les différences, comme la façade, la finition du travail, ou ce qui pourrait se résumer au style de la façon dont ces gens choisissent de fabriquer ou de construire ce vaisseau . Mais quand vous arrivez aux principes de base, la plupart du temps, c’est presque la même chose, parce que la physique est juste très fondamentale. Ils sont très basiques.

Il n’y a pas 36 000 façons d’utiliser la physique comme système de propulsion. Il y a, vous le savez, moins d’une douzaine de solutions dont nous sommes conscients et que nous pouvons utiliser pour fabriquer des systèmes de propulsion. Et nous les retrouvons encore et encore et encore chez les autres espèces.

Emery : Quelle est la taille de ces unités de propulsion ?

Randy : Ils varient. Le plus gros que j’aie jamais vu était probablement, peut-être, de 10 mètres de diamètre. Le plus petit que j’aie jamais vu, était de la taille d’une tasse de café.

Emery : Et cela pourrait probablement alimenter la planète entière, peut-être.

Randy : Oh bon sang. Je veux dire… J’ai vu des générateurs électriques, vous savez, de la taille d’un ballon de basket qui pourrait probablement alimenter une grande ville américaine et des générateurs de la taille de cette pièce qui pourraient alimenter la moitié de la planète. oui, incroyablement efficace.

Emery : Que pouvez-vous nous dire sur les technologies des portails ?

Randy : Eh bien, pas beaucoup, à part ce que j’ai vécu du côté des utilisateurs. Donc, mon expérience est, vous savez, une ouverture s’ouvre ici. Je passe. Je me retrouve à l’autre bout.

Emery : Est-ce que ça fait mal ?

Randy : Non. Il y a une certaine désorientation parce que vous traversez un champ dans lequel le champ gravitationnel n’est pas le même parce que vous n’êtes plus sur la planète. Vous n’êtes plus sur une source gravitationnelle. Vous êtes entre les deux. Il y a donc une perturbation de l’oreille interne, où – pour moi, personnellement – j’ai l’impression d’être retourné et tourné autour et autour et autour et autour avant de sortir. Nous sommes donc formés lorsque nous traversons ces choses pour, par exemple, avancer rapidement et ne pas nous arrêter. Parce que si vous vous arrêtez pendant que vous êtes au milieu du trou de ver, vous serez coincé, et quelqu’un devra venir par derrière et vous pousser, ce qui peut être dangereux. Parce que l’horizon des événements de ces choses peut être fatal, vous ne voulez donc pas toucher le bord de celui-ci ou attraper votre bras sur le bord, car il pourrait simplement couper une partie du corps. Donc, si vous voulez vraiment passer à travers un portail, vous devez passer très rapidement. Mais vous rencontrez une désorientation qui ressemble à une sorte de noirceur, se retournant encore et encore, puis ressortant.

Certaines personnes ont une période de récupération qui peut être… je dirais de 1 à 5 minutes si elles ne l’ont jamais vraiment vécu auparavant, et si vous l’avez traversé plusieurs fois, cela s’atténue. Je dirais qu’après avoir traversé un portail quelques dizaines de fois, vous savez, ma désorientation lorsque je sors de l’autre côté est peut-être de 5 à 10 secondes, où je dois rester immobile. Il y a donc une sensation vertigineuse de type de rotation de l’oreille interne qui s’arrête en environ 5 ou 10 secondes.

Emery : Maintenant, ces jumpgates dont nous parlons, sont-ils accessibles aux dirigeants mondiaux de la planète ou aux militaires?

Randy : Certains d’entre eux. Les Jumpgates sont certainement des technologies d’accès de haut niveau, il y a donc du personnel qui a accès à des vaisseaux spatiaux et des voyages spatiaux à bord de ces vaisseaux spatiaux, mais qui n’ont pas accès à la technologie Jumpgate. La technologie Jumpgate est donc définitivement une technologie de premier plan, donc utilisée uniquement pour l’efficacité du transport militaire ou du personnel bureaucratique ou gouvernemental de plus haut niveau.

Emery : Quelles autres technologies avez-vous découvertes qui étaient simplement hallucinantes pour vous, qui se démarquaient par rapport à tout le reste ?

Randy : Il y a donc une espèce qui fabrique des vaisseaux spatiaux à partir d’une sphère Dyson. Et pour ceux qui ne le savent pas, une sphère Dyson est essentiellement une construction conçue qui fait le tour d’une étoile. Pensez donc à une étoile comme notre soleil au milieu et une sphère artificielle autour d’elle.

 

dyson_10


C’est le vaisseau qui utilise l’étoile du milieu comme source d’énergie du moteur et comme source d’énergie pour une arme dirigée. Pensez à un vaisseau plus grand que le soleil et qui peut parcourir des distances incalculables et avoir une arme à faisceau dirigé qui est alimentée et concentrée à partir d’une étoile qui pourrait évaporer des planètes entières, si besoin est.

Emery : Qui a accès à cela ?

Randy : Je ne connais qu’une seule espèce qui en possède. Ce sont les Trogdabogdians. La planète s’appelle Trogda, et l’étoile est Bogdia.

Emery : Avez-vous une expérience avec eux ?

Randy : Je leur ai parlé. Nous avons communiqué.

Emery : De quel genre d’espèces s’agit-il ?

Randy : Ils ont évolué à partir de la grenouille. Ils mesurent probablement entre 1,30 m et 1,50 m de haut. Leur tête représente en fait probablement plus du tiers de leurs proportions corporelles. Ils ont une tête gigantesque, un joli petit corps, de grands yeux. Ils proviennent d’un système d’étoiles rouges. Encore une fois, de très grands yeux à cause de la faible luminosité. Hyper intelligents, durée de vie dans les millions d’années.

 

batrac10


Randy : Je n’ai jamais vu de schémas, mais dans une conversation télépathique psionique avec un membre de cette espèce, il a téléchargé dans mon esprit un tas d’images, une série progressive d’images de la construction. Donc, vous savez, par exemple, où ils commencent en quelque sorte avec les morceaux du cadre, comment ils les assemblent, et, vous savez, tout ce qu’il faut pour arriver au produit fini. Et je me souviens avoir dit à cet être : « Wow, c’est incroyable. Je veux dire, cela doit prendre un temps très long pour en construire un. » Et il m’a répondu : « Oh, seulement environ 186 000 de vos années ! »

L’idée qu’une espèce puisse être celle qui se concentre sur un objectif pour une aussi longue période de temps et qu’elle soit dédiée au résultat final était tout simplement hallucinante pour moi, surtout le fait de dire « ça nous prend seulement 186 000 de vos années. »

Emery : Comment se déplacent-ils ?

Randy : Ils construisent la sphère Dyson autour de l’étoile où que l’étoile se trouve, et une fois que la sphère Dyson est construite autour de l’étoile, elle crée le champ magnétogravitique le plus gigantesque jamais créé, ce qui maintient essentiellement ces deux choses dans le même espace que s’il s’agissait d’un seul objet. Et puis, alors que c’est un vaisseau qui peut se déplacer dans un axe x, y, z, il plie l’espace.

Emery : Se replie sur lui-même…

Randy : Oui, il n’utilise même pas de trou de ver. Il replie l’espace, puis il est instantanément ailleurs. D’après ce que je comprends, il y a un instant où c’est à deux endroits en même temps.

Emery : Bilocation.

Randy : Oui, et puis ils décident essentiellement de l’endroit où ils veulent être et ils se retrouve juste à cet endroit.

Emery : Randy, lors de vos expéditions et missions, y avait-il une sorte de technologie secrète avec laquelle ils vous ont probablement équipé, soit pour survivre, soit pour vous protéger ?
Randy : En tant que soldat, les principaux outils sont un gilet pare-balles motorisé, qui est essentiellement un exosuit ; il a donc une augmentation hydraulique dans les bras et les jambes, de sorte que vous pouvez soulever des objets plus gros, sauter beaucoup plus loin. C’est donc l’outil principal qui enveloppe votre corps pour vous protéger et vous donner plus de mobilité. Et puis, généralement, pour une arme de poing est soit un railgun ou un fusil à plasma. J’ai probablement utilisé un railgun plus que je n’ai utilisé un fusil à plasma, mais selon la situation, c’était généralement l’un ou l’autre.

Emery : Pourriez-vous expliquer au public ce qu’est un railgun ?

 

railgu10


Randy : Bien sûr, je ferai de mon mieux. Donc, si le canon du pistolet est ici, vous avez une série d’électro-aimants d’affilée qui sont en position d’arrêt. Et donc, cette électromagnétique s’allume, puis immédiatement elle s’éteint. La suivante s’allume, puis elle s’éteint et la suivante s’allume, etc… Et cela se passe en une nanoseconde. Et donc ce qu’il fait, c’est qu’il crée un petit champ magnétique dans lequel il attrape le projectile puis le jette dans le canon et le tire à la fin. Donc, contrairement à un projectile tiré chimiquement, comme un fusil, il n’y a pas d’effet de recul, et c’est une chaleur très faible. Vous avez une précision incroyable. Et encore une fois, le canon ne saute pas comme c’est le cas avec une mitrailleuse ou un fusil. Ils sont incroyablement efficaces.

Emery : Combien de balles ce railgun peut-il tirer, et à quelle la distance ?

Randy : Oh, eh bien, pour les gros railguns qu’ils ont sur les vaisseaux, ces choses peuvent tirer à des milliers de kilomètres d’après ce que j’ai compris. Je veux dire, dans un espace ouvert, vous pouvez tirer un railgun sur des milliers de kilomètres. Je ne sais même pas quelle est la distance maximale, mais nous parlons de milliers de kilomètres. Je sais, au sol, je pourrais tirer un coup de railgun et toucher une cible facilement à 1 000 mètres, voire 2 000 mètres, avec moins d’une chute de 6 pouces sur cette distance et frapper une cible, vous savez, ce gros plan avec trois tirs successifs … 1,2,3 … à chaque fois.

Emery : Maintenant, est-il également vrai que la plupart de ces balles ne sont pas des balles explosives parce que nous avons juste besoin d’un élément de qualité tungstène très lourd, peut-être. Cependant, il n’y a rien parce que c’est cet électromagnétisme qui tire ce projectile. C’est la vitesse qui fait les dégâts, non ?

Randy : Oui, absolument. Je veux dire, la force est égale à la masse multipliée par la vitesse au carré. C’est donc cette partie carrée de la vitesse, que lorsque vous augmentez vraiment la vitesse de l’objet, cette force augmente de façon exponentielle. Donc, lorsque vous tirez cet objet assez chaud et assez rapidement, il perforera plusieurs niveaux de blindage, des alliages et fera des dégâts incroyables. C’est une arme à longue portée incroyable, c’est sûr.

Emery : Est-ce une technologie extraterrestre inversée ?

Randy : Eh bien, je veux dire, le premier railgun a probablement été fait dans un laboratoire à la fin des années 1800 ou au début des années 1900 par les premiers scientifiques et ingénieurs travaillant dans des expériences avec l’électricité. Mais vous parlez de quelque chose qui était dans un laboratoire, a qui a besoin d’une grande source d’alimentation. Et je me souviens quand j’étais au lycée, j’avais un professeur de physique qui a parlé, vous savez, de construire un railgun dans le laboratoire, et le gros problème était que vous pouvez en fabriquer un, mais c’est la source d’alimentation dont vous avez besoin qui n’est pas pratique pour ce type d’arme de poing.

Il a donc fallu, certes, un développement technologique avancé pour les rendre militarisables sur le terrain. Tout d’abord, nous avons utilisé une batterie, essentiellement une batterie à très haute densité qui était probablement, vous savez, de la taille d’une batterie de voiture, qui s’intégrait dans le sac à dos du gilet pare-balles. Mais au moment où j’en ai fini avec ma tournée dans le MDF, nous avons réduit la batterie pour qu’elle rentre directement dans le stock du fusil, et vous pourriez obtenir facilement plusieurs heures de puissance avant d’avoir besoin d’une nouvelle batterie.

Emery : De quoi était fait le projectile ?

Randy :C’était un alliage quelconque. Je ne suis pas sûr. Il est de la taille de la pointe de mon pouce. Mais encore une fois, fabriqué à partir d’un alliage durci qui était… ils n’étaient pas à pointe d’uranium, et tout alliage dont ils étaient faits pouvait percer à peu près n’importe quoi comme du beurre. La seule fois où je les ai vus rebondir, c’était la première fois que nous rencontrions les Draconiens au combat, et que nos projectiles rebondissaient sur eux. Nos ingénieurs de combat ont donc décidé de fabriquer une carabine avec un projectile plus gros, nous avions donc un projectile de 11 millimètres, puis nous sommes passés à un projectile de 22 millimètres. Et ce projectile était très efficace et traversait leur armure comme du beurre.

Emery : Parlez-moi de ce fusil à plasma et de son fonctionnement.

Randy :Donc, essentiellement, il utilise à nouveau un champ magnétique pour contenir une boule de plasma contenue qui lance ensuite l’extrémité du baril super chaud, super rapide. Maintenant, la portée d’un fusil à plasma est en réalité bien inférieure à celle d’un railgun, mais à courte portée, cette boule de plasma peut faire beaucoup de dégats. Là où un projectile en alliage doit pénétrer de matière à matière, une boule de plasma chaude représente des milliers de degrés et fait fondre tout ce qu’elle frappe. Donc, à moins que le matériau n’ait un point de fusion supérieur à 4000, 5000 degrés, il va le toucher et fondre à travers.

Emery : Avez-vous déjà vu quelqu’un se faire frapper par un fusil à plasma ?

Randy : Oh, absolument.

Emery : Désintègre-t-il tout le corps ou fait-il simplement un trou ?

Randy : Non, ça fait juste un trou. Et je veux dire, une boule de plasma de 10 cm de diamètre fera un trou de 20 cm de diamètre.

Emery : Avez-vous déjà affronté un adversaire et vu une technologie que vous ne compreniez pas ?

Randy : Oui. La première rencontre que nous avons eue avec les Draconiens, nous avons remarqué qu’il y avait, comme, un brouillard noir ou gris qui est apparu… ça ressemblait presque à un brouillard qui, en quelque sorte, suintait des navires et se déplaçait sur le terrain, et que chaque fois que notre personnel se trouvait dans l’espace de ce genre de substance gazeuse amorphe, il était instantanément terrifié. C’était donc une sorte de champ d’énergie ou un champ de plasma sombre qui était juste rempli d’une fréquence de peur et de terreur, et donc cela démoralisait les troupes parfois. Les anciens combattants en étaient moins touchés que les jeunes recrues. Ces derniers finissaient parfois par se retrouver en position fœtale, au sol, pleurant leurs mamans, la première fois qu’ils étaient confrontés à cela. Donc la première fois que nous avons rencontré ça, je ne savais pas ce que c’était. Nous ne savions pas quoi en faire. Au fil du temps, nous avons employé des spécialistes psioniques pour utiliser un contre-champ à ce champ qui le repousserait et annulerait l’effet.

Emery : Avez-vous eu peur, vous-même, quand vous avez vu ça ?

Randy : Oh oui. La première fois que je l’ai vécu, j’avais un sentiment de profond malaise. Nous ressentions une nervosité et une anxiété auxquelles nous n’étions pas habitués à vivre sur le terrain.

Emery : Avez-vous eu des nausées ?

Randy : Oui, absolument. Je veux dire, ils nous ont donné un cocktail de drogue de performance qui éliminerait essentiellement la peur, l’anxiété dans le domaine du combat, afin que vous puissiez vous précipiter dans une situation sans peur, sans anxiété. Vous vous en foutez. Mais ceci contrecarrerait cela, et donc vous iriez simplement d’un endroit où vous seriez super courageux et prêt à partir et soudain, oh, merde. Je ne veux pas…

Emery : Est-ce que ça pourrait être une forme de psychotronique ?

Randy : Je suis sûr que c’était quelque chose comme ça. C’était soit directement psionique, soit psychotronique. L’un ou l’autre.

Emery : Et pouvez-vous parler au public de la psychotronique, de sa définition ?

Randy : Ainsi, une arme psionique serait une arme projetée depuis l’esprit d’un être organique. Une arme psychotronique va utiliser une technologie de forme d’onde similaire, mais à partir d’un appareil technologique qui n’est pas un cerveau organique.

Emery : Avez-vous déjà utilisé une technologie qui a amélioré vos compétences de combat ?

Randy : Oui, nous avions des amplificateurs psioniques comme outil d’entraînement, qui est essentiellement quelque chose qui grossit vos propres ondes psioniques pour vous permettre d’augmenter votre sortie psionique afin que vous puissiez obtenir certains effets psioniques. Parce qu’avec la psionique, vous voulez vraiment atteindre une croyance élevée, une acceptation élevée du sujet. Et donc en ayant cette quantité massivement accrue de sortie psionique, vous êtes en mesure d’obtenir un résultat psionique beaucoup, beaucoup plus rapidement et de passer à l’acceptation et à la croyance élevée beaucoup plus rapidement. Donc, en tant qu’outil d’entraînement, vous pouvez emmener quelqu’un que vous voulez former à une capacité psionique et faire progresser rapidement cette compétence à l’aide d’un amplificateur psionique.

Emery : Pourriez-vous expliquer au public certaines des choses que vous avez endurées et certaines des choses auxquelles vous avez été exposé et qui ont à voir avec, vous savez, la technologie assistée par la conscience ou la technologie bio-adaptable, où elle devait utiliser votre génétique ou juste vous, en raison du programme ou du médicament que vous preniez, pour opérer ?

Randy : Bien sûr. À l’école de pilotage, nous avons été formés pour tout piloter. Il y avait donc quelques véhicules extraterrestres que nous avons utilisés pour s’entraîner et apprendre à à voler, qui étaient essentiellement des interactions complètement psioniques. Alors oui, vous vous asseyez sur une chaise, posez vos mains sous ces petites formes. Et puis vous vous connectez, complètement intégré au véhicule. Ainsi, le HUD apparaîtrait juste devant votre visage. On pouvait voir tout d’un coup à l’extérieur du véhicule. Tous les scanners, systèmes d’armes, étaient tous accessibles dans ce HUD qui était juste devant vos yeux que personne d’autre ne pouvait voir parce qu’il était connecté directement à votre cerveau, et était simplement en train de le projeter directement dans votre cortex cérébral.

Donc, tout ce que vous aviez à faire était de regarder quelque chose et de réfléchir à ce que vous vouliez qu’il fasse, et ensuite vous activiez ce système. C’est très rapide. Je veux dire, vous pouvez préparer un système d’armes ou un système défensif trois ou quatre fois plus rapidement que vous ne pouvez le faire avec vos mains de cette façon.

Emery : Oui, grâce à mon expérience sur certains de ces engins, c’était comme être à côté de votre chien de compagnie. C’était comme s’il y avait vraiment un être auquel vous êtes connecté et où que vous regardiez dans ce vaisseau, vous pouviez voir à l’extérieur. Peu importe où. Et c’est projeté à l’intérieur de vous.

Randy : Oui.

Emery : Je pense qu’il y a une idée fausse chez des gens qui pensent que vous avez juste un volant et que vous volez et conduisez ces choses. Cela ne fonctionne pas de cette façon.

Randy : Non, pas du tout. En fait, définitivement, certains de ces véhicules, vous ne pouvez pas les piloter sans une capacité psionique minimale à s’interfacer avec le système de navigation, avec le système de commande de vol.

Emery : Bien sûr, tout ce à quoi vous avez participé est incroyable, mais parlez-nous de quelque chose qui ressort que nous pourrions utiliser en ce moment, ici sur Terre.

Randy : Oh, un système de purification de l’eau physiquement harmonique qui peut prendre l’eau la plus sale, polluée et contaminée avec les particules les plus étrangères et la transformer en H2O pur en quelques secondes.

Emery : Oh, cela ferait beaucoup de bien ici.

Randy : Ouais, avec un émetteur assez grand, vous pourriez convertir des millions de gallons d’eau de mer d’un état pollué en simplement de l’eau salée.

Emery : Pourrait-il éliminer les radiations de l’eau ?

Randy : Absolument. Oui, il transmute tout simplement en ce que vous voulez que ce soit. Il suffit de projeter ce champ dans une zone l’océan pour qu’il ne reste dans cette zone que de l’eau salée, et tout le reste se déconstruirait à un niveau subatomique, et les neutrons, les protons et les électrons se réorganiseraient de telle manière qu’il ne resterait que de l’eau salée. C’est une technologie incroyable.

Emery : C’est fascinant. Randy, merci de votre présence parmi nous sur « Divulgation Cosmique ».

Randy : Merci de m’avoir reçu. C’est un plaisir.


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.


En contrepartie de votre abonnement mensuel, vous avez accès aux Vibr’Ateliers proposés en don du Cœur dans la boutique (voir menu boutique)

GRATITUDE INFINIE ET ILLIMITEE A TOUS

Autre possibilité de soutien, cliquez ci-après : Campagne de soutien permanent sur Gofundme https://gf.me/u/ysawj4 et sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/eveilhomme

Rejoignez-nous sur les nouveaux médias sociaux !!! CLUB VK – https://vk.com/club175930391 ; PROFIL VK : https://vk.com/nturban ; CHAÎNE ODYSSEE : odysee.com/@Eveilhommme ; Page MeWe : https://mewe.com/p/eveilhomme ; Profil Mewe : https://mewe.com/i/nicolaseveilhomme ; Groupe Telegram : t.me/jointchat/T6CYFfcPSPCVOwF4



N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Eveil Homme

Chercheur spirituel et métaphysique, je suis en contact depuis plusieurs années avec des êtres galactiques. L'objet de ma démarche est d'informer les personnes intéressées par les questions liés aux nouvelles fréquences de réalité : ascension terrestre, éveil et chemin spirituel, nouvelles réalités, contactés extraterrestres et galactiques, être de lumière, divulgation, technologies nouvelles et ésotériques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :