Messages de GAÏA

PRÉSENTATION DE PAN


PRÉSENTATION DE PAN

Je m’étais rendu compte qu’il ne s’agissait pas de vouloir entrer en contact avec Gaïa pour que cela se fasse. Plusieurs tentatives échouèrent, et je compris que pour établir un contact avec elle, il fallait être dans certaines dispositions, à savoir être calme en profondeur, être serein, avoir son mental apaisé, etc.

Enfin un soir, alors que nous étions à notre domicile, après une longue méditation, nous ressentîmes l’énergie de Gaïa s’éveiller en nous, et Oriane se prépara à un contact. Nous allions entendre parler d’un être qui ne m’était pas inconnu, mais qui restait tout de même mystérieux.

Voici donc la nouvelle intervention de Gaïa :

« Bonjour frère humain.
C’est Gaïa qui te parle.

Tu commences à comprendre ce qu’il faut faire pour préparer un dialogue fructueux entre nous, et j’en suis ravie. Je t’ai déjà parlé de ma conscience et de mes énergies. Je veux aujourd’hui te parler d’un être qui se situe sur un autre de mes plans, plus subtil que le vôtre.

Son nom est Pan.

Pan est un être comme vous-mêmes, mais qui vient d’une autre sphère, au-delà du système solaire. Le nom de cette planète est Pharéa. Ses habitants sont des humains, comme vous, mais leur corps physique a une apparence un peu différente de la votre. Dans son royaume Pan est arrivé à un point d’évolution où il peut diriger des êtres dans l’harmonie, et il est le responsable de cette planète.

Parfois il a le désir de faire évoluer une autre planète et il est venu sur Gaïa il y a bien longtemps en temps de vos années. Son rôle est d’équilibrer, dans la mesure du possible, les énergies naturelles afin d’aider au développement du règne végétal. Il contrôle et répartit les circuits des différents éléments sur l’ensemble de la Terre, comme les différentes formes d’eau, de vents, et la chaleur du soleil. Il est aidé dans son travail par une très grande et très variée quantité d’êtres de la Nature que vous nommez, gnomes, lutins, sirènes, salamandres, elfes, sylphides, etc.

Tous ces êtres qui sont des consciences issues de la Nature travaillent par Amour de la Terre et de la Nature. Ils ne sont pas du tout violents ou agressifs et ils connaissent le bonheur de vivre et de donner. Jadis l’homme était en contact avec ces êtres, mais l’homme s’est détourné de la Nature, il s’est replié sur lui-même, et il s’est coupé des énergies de cette Nature. Vous pouvez renouer des liens avec ces êtres, vous pouvez les approcher et même les percevoir.

Pour cela il est nécessaire de vous mettre à l’écoute de la Nature et de devenir très humble en vous-mêmes. Ce sont des êtres simples et il faut leur ressembler pour avoir la possibilité d’entrer en contact avec eux. Ils sont méfiants par rapport à l’homme, et vous  conviendrez qu’ils ont de bonnes raisons pour penser cela.

Allez mes chéris, laissez-vous porter par mes énergies et je pourrai aplanir votre chemin; nous pourrons alors aller de concert, la main dans la main. N’oubliez pas que chaque pensée d’Amour que vous m’envoyez cicatrice mes blessures.
Que ma Paix vous enveloppe. »

Cette conversation m’avait laissé quelque peu perplexe. Dans ma jeunesse j’avais entendu parler de Pan dans la mythologie grecque. Dans cette mythologie, il représentait de dieu fondamental des forces de la nature. Les dessins le montraient cornu, barbu, le bas du corps ressemblant à celui d’un bouc, et souvent avec une flûte de roseau à la main.

J’avais trouvé que l’homme avait beaucoup d’imagination, puis je l’avais oublié. J’ai pu constater par la suite combien la mythologie peut être proche de la réalité. Il s’est avéré par la suite, évident pour moi que ceux qui ont décrit de tels mythes, de telles légendes, ou contes, ont vécu eux aussi des initiations qui ont traversé les temps sous ces formes allégoriques.

Bien des années plus tard, je fus frappé un jour par le récit de Monsieur Roc, qui racontait comment il avait rencontré un guide de la Nature qui se nommait Pan.
Je sentis alors une vérité à travers son vécu, et je fus convaincu à partir de ce jour, qu’il existait bien, sur un plan plus subtil que le nôtre.

Mais pourquoi notre Conscience Planétaire s’était-elle entretenue avec moi de cet être? Je ne pouvais prévoir qu’un jour, ou plutôt une nuit, il se présenterait à moi. Il s’en est suivi de longues conversations pleines d’enseignements et de richesses. Durant cette période notre ami Pan m’a proposé d’effectuer un travail de sensibilisation avec la Nature que nous connaissons si mal. Il m’a permis, à travers ces prises de consciences, de mieux ressentir, comprendre et aimer cette conscience planétaire Gaïa. Je suppose que je devais être dès ce moment-là alerté dans ma conscience de sa présence, pour préparer l’avenir.


Retranscrit par Serge-Reiver, Gaïa à travers Oriane, 1991
Copiez et partagez en toute liberté.en reproduisant l’intégralité du texte et en citant sa source : www.aventureceleste.com

Catégories :Messages de GAÏA

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s