Le rapport CARET : La preuve de la rétro-ingénierie des OVNIS par les hommes?

Le témoignage suivant fût adressé anonymement et par l’intermédiaire d’un avocat au webmaster du site Coast to coast :

« J’avance en âge, et je souhaite décharger ma conscience avant de quitter ce monde. Depuis plusieurs années, j’ai envisagé de publier une bonne partie des archives que je possède, mais les photos et les manifestations récentes m’ont poussé à le faire maintenant. Dans les années 80, j’ai travaillé à Palo Alto pour un programme nommé CARET, qui signifie ‘Commercial Applications Research for Extraterrestrial Technology’. A cette époque, j’ai travaillé sur tous les aspects technologiques qui apparaissent sur les photos, en particulier le ‘langage’ et les diagrammes qui sont visibles sous ces étranges engins. Je vous propose d’examiner un certain nombre de photos et de documents.

Laissez-moi commencer par préciser que je n’ai jamais vu l’un de ces engins en entier, comme nous les montrent les photos des témoins. Je n’ai jamais vu non plus des Aliens s’activer autour. Cependant, j’ai travaillé sur ces pièces, dont quelques-unes figurent sur cette Revue d’Inventaire Q3-85. Le plus important, c’est que je connais bien le ‘langage’ qui apparait sur les photos de Chad et Rajman, et sous une autre forme, sur les images de Big Basin. Je peux vous expliquer la raison de leur présence. Ces engins existent probablement sous cette forme depuis des décennies, et je peux vous assurer que leur technologie pré-existait depuis bien plus longtemps encore. En fait, le ‘langage’, (je vais vous expliquer pourquoi j’utilise les guillemets) fut au centre de mon travail pendant toutes ces années. Je vais y revenir. En fait, ces engins sont dotés d’une technologie qui permet de les rendre totalement invisibles. C’est une fonctionnalité qui peut être commandée depuis l’engin, et à distance.

Lire la suite

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 8, épisode 3/24 : DAVID ADAIR (3/3) : LA DESCENTE DANS LA ZONE 51

David Wilcock : Bienvenue dans « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock. Dans cet épisode, nous revenons avec notre invité spécial, David Adair, un homme qui a pu découvrir la Zone 51.
David, merci d’être avec nous.

David Adair : Ravi d’être ici.

Wilcock : Vous décrivez cette chose qui semble sortie tout droit d’un film d’horreur. Vous avez cette créature extraterrestre, pour ainsi dire, entourée d’os et qui est gigantesque. Vous n’aviez pas peur, à aucun moment ?

Adair : Vous êtes le premier à me poser cette question (sourire). Merci, David. Non, je m’amusais. La seule chose dont j’avais peur était Rudolph, en fait. Cet humain-là est dangereux. Non, cette chose était juste… J’étais juste fasciné. Car, pour chaque chose que je vois, j’ai 50 questions qui suivent. Et quand la chose a commencé à interagir, avec les ombres et tout ça, j’ai pensé : « C’est quoi ce machin ? ».

Lire la suite

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 8, épisode 2/24 : DAVID ADAIR (2/3) : LE PREMIER HOMME DANS L’ESPACE

David Wilcock : Bienvenue dans « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock. Et avec moi, David Adair.

Alors donc, pourquoi ne pas partir de zéro ? Car vous avez une histoire fascinante ici.

David Adair : Oui.

Wilcock : Racontez-nous ça.

Adair : Une série d’événements se sont déroulés à ce moment-là. Ma mère était infirmière. On est en 1966. Elle dirigeait un service de cardiologie.

Et ma mère gérait l’équipe de nuit, de 23h à 7h du matin. Elle avait un patient âgé, de 95 ans. Il s’appelle Irving. Et sa femme, Arizona, était là. Ils avaient un fils appelé Curtis qui venait vers 3h du matin pour le voir. Ils portaient le nom de LeMay.

Wilcock : Ha ha ha !

Adair : Les parents de Curtis LeMay, donc.

Wilcock : En effet.

Lire la suite

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 7, épisode 13/32 : REPOUSSER LES LIMITES DE LA DIVULGATION AVEC JOHN LEAR

David Wilcock: Très bien, bienvenue à « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock, et je suis ici avec Corey Goode. Et dans cet épisode, nous vous présentons nul autre que John Lear, le fils de l’inventeur du Learjet. Et dans ce premier segment, vous allez le voir partager son passé avec vous.
Alors sans plus tarder, je vous amène John Lear.
L’HISTOIRE DE JOHN
John Lear : Vous savez, mon père était Bill Lear et il a mis au point le Learjet. Et j’ai été très impliqué dans l’aviation dès le début. Et j’ai volé pour différentes compagnies aériennes dans le monde entier.
Et en 1985, j’ai commencé à m’intéresser à ce truc des OVNIs, auquel je ne croyais pas.
Il y a une réunion ici de temps en temps, ou tous les deux ans, ici à Las Vegas, des pilotes de l’Asie du Sud-Est. Je me suis entretenu avec l’un des gars, et il m’a dit qu’il avait été affecté à Bentwaters.
Et j’ai dit : « Oh, c’est là que cette soucoupe a soi-disant atterri. »
Et il a répondu : « Non, pas soi-disant. Je ne l’ai pas vue, mais je connais les types qui l’ont vue. »
Et j’ai dit : « Tu veux dire que ce truc est vrai ? »
Et c’est ainsi que j’ai commencé avec tout ça. Et tout ce que j’ai rencontré depuis m’a permis d’aller chaque fois un peu plus loin.

Lire la suite

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 7, épisode 2/32 : LA RÉVÉLATION D’UNE TECHNOLOGIE CACHÉE AVEC HEATHER SARTAIN

David Wilcock : Bien. Bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Nous sommes ici avec Corey Goode et notre invitée spéciale, Heather Sartain. Son père travaillait pour Lockheed Martin (un sous-traitant bien connu de la Défense) et il lui a raconté certaines choses qu’il n’aurait probablement pas dû lui dire, mais nous sommes heureux qu’il l’ait fait.
Alors, il parlait avec ses amis à la maison, et dans l’épisode précédent vous avez mentionné le fait qu’ils discutaient d’un appareil sur lequel on avait fait de l’ingénierie-inversée.
C’est une chose assez commune que nous entendons en Ufologie, mais je suis intéressé de savoir ce que vous avez entendu sur ce sujet particulier lorsque vous les écoutiez converser.

Heather Sartain : L’appareil avait été retrouvé à Roswell, au Nouveau-Mexique – et ce n’est pas le seul endroit où il y avait eu un accident.

Lire la suite

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 6, épisode 15/17 : ENTRETIEN AVEC UN INITIÉ

David Wilcock : Bon retour à « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock, et je suis si heureux de vous apporter nul autre que Pete Peterson. Alors, Pete, bienvenue à l’émission.

Pete Peterson : Merci, David.

David : Quand vous avez commencé à me parler, l’une des choses que vous m’avez dites était tellement surprenante au sujet d’une expérience extraterrestre que votre famille a vécu avec vous.

(…)

David : C’est vrai. Quand avez-vous pris conscience pour la première fois de l’implication extraterrestre dans le programme White Star Ranch ?

Pete : J’ai appris de ce programme. J’ai appris qu’il y avait de telles choses, parce qu’on m’a demandé d’aider à faire de l’ingénierie inverse pour…. évidemment, je veux dire, il n’y a aucun doute là-dessus.
C’était… Comment fonctionnent ces contrôles sur ce vaisseau ? Que font-ils ? Qu’est-ce qui l’allume ? Qu’est-ce qui l’éteint ?

David : Quand avez-vous vu pour la première fois quelque chose qui semblait être du matériel extraterrestre ou simplement une technologie inhabituelle ?

Pete : C’était quand j’avais environ 22, 23 ans.

David : D’accord.

Pete : Et ce qu’on m’a demandé de faire, c’est de dire : « Ceci semble être un panneau de contrôle. S’agit-il d’un panneau de contrôle ? S’il s’agit d’un panneau de contrôle, que fait-il dans le véhicule dans lequel il est assis ? »

David : Étiez-vous dans une sorte de base militaire ?

Pete : Eh bien, je suppose que oui, parce qu’il y avait un certain nombre de clôtures électriques, des gardes, des radars et tout ce genre de choses.

David : D’accord.

Pete : Je pense qu’on l’appelle Zone 51, mais je ne sais pas si c’était 51. C’était peut-être 52, mais je ne sais pas.

Lire la suite

Un ancien ingénieur de chez Lockeed Martin parle et montre les photos des Aliens qu’il aurait rencontré dans la Zone 51

Bushman prétendait que les « extraterrestres » – qui ne ressemblent en rien à la conception commune des extraterrestres montrée, par exemple, dans cet accessoire extraterrestre sur Amazone ou dans tout film B des années 1950 – mesurent environ 1 m50 et communiquent par télépathie en volant avec les autres dans des aéronefs en soucoupes.

Lire la suite

Perspectives sur la recherche scientifique secrète aux États-Unis

De nombreux enquêteurs et dénonciateurs aux États-Unis ont, au cours des 40 dernières années, attiré l’attention sur des programmes scientifiques et techniques non reconnus menés dans divers laboratoires et centres de recherche à financement public et privé, affiliés à des agences militaires et de renseignement, dans des domaines « exotiques » qui ne sont officiellement pas considérés comme méritant une attention sérieuse dans des institutions civiles comme les universités. L’existence de tels programmes, aujourd’hui prouvée, démontrerait l’existence d’une culture scientifique à deux niveaux aux États-Unis, du moins, sinon dans le reste du monde, dont le niveau supérieur serait un domaine de R&D clandestine, non supervisé par des autorités démocratiquement élues et inconnu de celles-ci. Ne serait-ce que pour cette raison, découvrir la vérité sur la situation est d’une grande valeur pour la société.

Lire la suite

Révélations de Bob Lazar sur la Zone 51 et les OVNIS !

Robert Scott Lazar, ou Bob Lazar, né le 26 janvier 1959, est ingénieur et scientifique. Il affirme avoir travaillé entre 1988 et 1989 en tant que physicien au S4 près de la Zone 51, une base militaire située dans le désert du Nevada. D’après Lazar, le Secteur 4 a été créé pour l’étude sur la rétro-ingénierie d’engins extraterrestres récupérés par l’armée américaine après la Seconde Guerre mondiale.

Lire la suite
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :