Étiquette : résonnance

Résonance de Schumann – le pic d’activité se poursuit – 5 et 6 avril 2019

Pics de Résonance de la fréquence de Schumann :

4/6 11h30 UTC – Nous sommes toujours au-dessus de 40 Hz. L’activité a atteint un pic aujourd’hui à 60 Hz à 7h20 UTC. Nous constatons une activité moyenne qui se poursuit depuis hier, nous n’avons eu que quelques heures de calme mais principalement des mouvements continus.
4/5 17:00 UTC – Après le pic de 96 Hz, l’amplitude de la fréquence de résonance a commencé à diminuer progressivement et est revenue à un niveau normal au bout de 6 heures environ.
4/5 11h30 UTC – Augmentation de l’activité, après la dernière mise à jour dans laquelle il semblait y avoir une chute possible, nous sommes de retour dans le «blanc» avec un pic puissant qui a atteint 96 Hz vers 10h30 UTC.

Résonance de Schumann – pic d’activité le 4 avril 2019

Les résonances Schumann portent le nom du professeur Schumann, qui a participé à un programme spatial allemand secret et qui a ensuite été envoyé sur papier aux États-Unis. Les fréquences des résonances de Schumann sont relativement stables et sont principalement définies par la taille physique de la cavité ionosphérique.

L’amplitude des résonances de Schumann change et devient plus grande lorsque le plasma ionosphérique est excité. L’excitation plasmatique ionosphérique se produit en raison de l’activité solaire, des orages, de l’utilisation d’armes à plasma scalaire et de HAARP et, plus récemment, lorsque les forces de la lumière éliminent l’anomalie plasmatique.

Sheldrake et les champs morphiques (Sciences et spiritualité)

Les champs morphiques, sont connus de la physique. Ils sont des régions d’influence non matérielles s’étendant dans l’espace et se prolongeant dans le temps. Quand un système organisé particulier cesse d’exister – lorsqu’un atome est désintégré, qu’un flocon de neige fonds ou qu’un animal meurt – son champ organisateur disparaît du lieu spécifique où existait le système. Mais dans un autre sens, les champs morphiques ne disparaissent pas ce sont des schèmes (des logiciels sans supports) d’influence organisateurs potentiels, susceptibles de se manifester à nouveau, en d’autres temps, en d’autres lieux, partout où et à chaque fois que, les conditions physiques seront appropriées.