Étiquette : Programmes Spatiaux Secrets

William Tompkins : Le concepteur génial des vaisseaux spatiaux du programme spatial secret de la Marine US (Navy)

Les services de renseignements de la Navy sont venu de San Pedro au bureau de mon père sur Wilshire Boulevard. Ils l’ont emmené. Ils ont enquêté sur lui pendant 2 ½ jours et finalement ils ont compris qu’il n’était pas Russe ou un espion ou quelque chose.

Ils sont ensuite venus à notre petit appartement à Hollywood. Je partagais une chambre avec mon frère, et en fait j’avais des tas de papier qui étaient empilés à mi-hauteur tout autour de la chambre.

Ces gars venaient dans cette petite pièce et regardaient ce genre de choses. Ils l’ont étudiée. Ils sont revenus trois jours plus tard. Ils l’ont revue. Ils sont revenus quatre jours plus tard, et ils ont passé en revue presque tout ce que j’avais.

Présentation de 6 factions des différents programmes spatiaux secrets

Les officiers sont issus du Naval Space Command (Commandement Spatial Naval). [4] Tandis que les haut-officiers sont des militaires de carrière, la base est constituée de MILAB (abduction, entraînement et enrôlement de personnes pour les programmes spatiaux secrets). Ils recrutent principalement du personnel américain, ainsi que du personnel canadien, britannique et australien. Ils ont aussi principalement des têtes de groupe allemandes et quelques-unes chinoises.

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 4, épisode 3/11 : RÉGRESSION DE L’ÂGE ET TECHNOLOGIE DE VOYAGE DANS LE TEMPS

David Wilcock : D’accord, bienvenue à « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock et je suis ici avec Corey Goode. Et dans cet épisode, nous allons aborder certains des sujets très intéressants et controversés qui sont ressortis régulièrement dans la rétroaction que vous nous avez donnée dans les forums de discussion sur le site Web de Gaia.
Et c’est précisément cette notion très bizarre de l’élasticité du temps et de son rapport avec la régression de l’âge.
Alors Corey, bon retour parmi nous.
Corey Goode : Merci.
David : Donc, l’une des choses sur lesquelles les gens ont trébuché lorsqu’ils ont consulté votre site Web pour la première fois, c’est que vous expliquez que vous aviez 20 ans de service dans le Programme spatial à partir de 1987, ce qui les amènerait à croire que vous auriez travaillé jusqu’en 2007, et à ce moment-là vous êtes revenu sur Terre.
Mais alors la ligne du temps ne semble pas s’aligner sur les autres choses que vous avez dites que vous avez faites et quand vous avez dit que vous les avez faites.
Corey : D’accord.

NOS TECHNOLOGIES EN AVANCE DE DIZAINES D’ANNÉES SUR CE QUI EST COMMUNÉMENT CONNU (Partie 2/2)

Jeff Rense: D’accord. Retournons directement à notre invité spécial, Bill Tompkins, qui vient de nous étourdir encore avec certains de ces documents. Et la chose intéressante à propos de Bill, c’est qu’il a le souci du détail, pour ceux d’entre vous qui sont sceptiques, et qui écoutez les détails. Ce sont des choses que vous n’entendez pas souvent.
Quand quelqu’un raconte une histoire à dormir debout, il ne fait pas ça. Ceci est de l’authentique avec Bill Tompkins. (…) Tompkins: Il y a un programme qui. . . J’ai mentionné précédemment que nous avions un grand groupe de personnes qui étudiaient tous les aspects de la médecine. Et dans ce groupe, il y en a un nombre important qui étudiaient ce que vous appelleriez la «vie étendue».
Rense: D’accord.
Tompkins: Et donc «la vie étendue» – qu’est-ce que vous entendez par là? Eh bien, cela implique de garder quelqu’un plutôt en bonne santé. Et cela implique également l’utilisation prolongée du cerveau. Donc, à TRW, nous avions toutes ces personnes qui étudient tous les aspects de la médecine, en ce qui a trait à vivre plus longtemps.
Rense: OK.
Tompkins: Et, bien sûr, le point était de trouver le gène de l’immortalité.

NOS TECHNOLOGIES EN AVANCE DE DIZAINES D’ANNÉES SUR CE QUI EST COMMUNÉMENT CONNU (PARTIE 1/2)

Jeff Rense: D’accord. C’est mercredi, au milieu de la semaine, et nous allons faire quelque chose de très excitant ce soir – vraiment provocateur. William Tompkins est de retour avec nous ce soir.
Lui, bien sûr, est un homme qui a commencé, alors très jeune patriote américain. Il a rejoint la Marine, et était de toutes évidences très doué, dans la mesure où ils l’ont amené dans les hautes sphères, y compris dans les affaires très secrètes, et au fil du temps, dans le domaine des technologies très avancées.
Après la Marine, il a continué à travailler avec un des plus cotés et plus brillants, entrepreneurs de la défense, Thompson Ramo Wooldridge (TRW).
Et il y a beaucoup de choses à dire. Nous avons eu William Tompkins à l’émission plusieurs fois auparavant. Nous avons parlé de notre flotte spatiale.
Nous avons parlé de jusqu’où nous sommes allés dans notre système solaire et, peut-être, ailleurs. Je n’ai pas les réponses. Tout ce que j’ai, sont des questions. Et j’écoute ce que dit Bill.
Le Major George Filer est aussi avec nous ce soir.

L’Alliance en guerre contre L’État profond. L’arrivée de mises à jours majeures

Non seulement j’ai beaucoup d’information à diffuser grâce à ces briefings, mais j’espère aussi avoir de nouvelles informations à faire ressortir de la part des personnes bien informées. Comme je l’ai signalé il y a plus d’un an, l’État profond a préparé des divulgations et des fuites de documents qui sont destinées à être utilisées comme armes de distraction de masse contre une population mondiale en éveil. Pensez aux civilisations anciennes et à l’Antarctique… Pensez aux révélations de technologies exotiques….

Parmi ces révélations distrayantes, mentionnons que les universitaires et les militaires commençaient à parler des ruines anciennes qui se trouvaient au fond de l’océan et dans les profondeurs de l’Antarctique sous la glace. On m’a emmené dans la région et on m’a montré quelques-unes des ruines anciennes qui seraient divulguées au public dans un proche avenir et on m’a beaucoup parlé de la question.

Des insiders de l’Armée US le confirment : La FRANCE PARTICIPE et FINANCE un PROGRAMME SPATIAL SECRET ! La mission sur Oumuamua confirmée

Spartan 1 avait également partagé sa connaissance de l’existence d’une coalition de grandes nations signataires du Traité sur l’Antarctique, qui gèrent un programme spatial secret en dehors de l’Antarctique.

Cette coalition dont je parle, c’est la Grande-Bretagne, les États-Unis, la France, l’Allemagne, le Canada et la Russie. Une flotte spatiale existe depuis 25 ans » [ Timestamp 9:01 ]
En réponse à la question de Howe sur qui finance et exploite la flotte spatiale, Spartan 1 a affirmé:

«Tous ces pays de la coalition».
Spartan 1 décrit ensuite les différentes races extraterrestres qui collaborent avec la coalition spatiale et explique en quoi l’Antarctique est la plaque tournante des opérations:

Spartan 1: On ne m’a parlé que d’au moins sept espèces d’extraterrestres différentes avec lesquelles la coalition a été en contact.

Howe: Comment ont-ils été décrits?

Spartan 1: De guerrier à très pacifique… [ Horodatage 17:20 ]

Howe: Avez-vous l’impression que l’Antarctique est le carrefour central de ces sept espèces?

Spartan 1: Oui, je le crois. [ Horodatage 19:23 ]

Ensuite, Howe a présenté le deuxième lanceur d’alerte, Spartan 2, qui est également un opérateur spécial, mais dont la branche de service était à la place le US Marine Corps.