Étiquette : Nikolas Le Touareg

La couleur du spectre solaire…

Il est tout de même étonnant de constater un comportement très proche du Plasma ! En effet, la couleur du Plasma change en fonction de l’intensité énergétique (électromagnétique ou électrique). À savoir que plus la fréquence vibratoire augmente, plus le Plasma rayonne dans le blanc, bleu, voire le mauve. Plus l’intensité est basse, plus le Plasma rayonne dans le jaune ou rouge. On constate le même comportement et les mêmes variations de couleurs avec les chakras, qui sont aussi des émanations énergétiques entourées de plasma.

Sirius, un marqueur temporel ?

Parfois, on cherche une information durant plusieurs mois et quand elle finit par se révéler, on se demande comment on a pu passer à côté tellement ça semble évident ! Évidemment, et c’est valable pour chacun d’entre nous, tout ne restera que notre interprétation et même si nous sommes convaincus, nous nous devons de rester humbles tout au long de nos recherches pour pouvoir progresser et éviter de nous enfermer dans nos propres croyances.

Tiphereth : Shemesh, Hélios, le Soleil Central, le cœur de l’être

Cette Sephira est souvent incomprise, car souvent associée au Soleil qui brille dans le ciel, alors que Tiphereth est le Soleil Divin, la véritable lumière christique qui émane du cœur, celle du Soleil Central qui rayonne au cœur de Gaïa (appelé aussi Soleil intérieur), mais aussi notre étincelle divine, notre propre Soleil intérieur, ou encore l’énergie du noyau des atomes, des cellules (nucléoles). Les aurores boréales sont une émanation de sa lumière. Tiphereth est la lumière visible du Créateur après avoir passé la porte (Da’ath, le trou noir) qui sépare le mode divin du monde manifesté. L’Archange qui représente Tiphereth est entre autres Saint Mickaël, pure énergie d’amour. Son émanation est verte, celle du chakra du cœur, mais sa couleur est l’or (alchimique).

MALKUTH : le royaume, Gaïa, le corps physique

S’il y a bien une chose qu’il est important de comprendre, c’est que cet Arbre des Sephiroth représente aussi bien la structure multidimensionnelle et énergétique de Gaïa que celle du corps humain. C’est une information capitale, car cette réalité est bien plus concrète qu’on l’imagine. Chaque changement au sein de cette structure à un impact sur Gaïa et l’être humain, qu’elle soit naturelle ou artificielle, physique, psychique ou éthérique, énergétique ou métaphysique, microcosmique ou macrocosmique. Tout ce qui est fait à Gaïa se répercute sur l’être humain et vis versa.

CHOKMAH : La Sagesse, le Soleil, Le fils, Horus, le Christ, la glande pinéale…

Petit article rapide pour évoquer cette Sephira souvent mal comprise, parfois représentée avec le symbole d’Uranus (qui est aussi celui de l’éther), parfois Neptune (eau cosmique). La science de la Kabbale telle qu’elle est transmise de façon « ouverte » positionne le Soleil au centre et l’associe à la Séphira Tiphereth alors qu’en réalité cette dernière représente le Soleil Central : Shemesh (qui est le Soleil Shamash des Sumériens ou le nom de Râ, ou encore Hélios, Brahma, Inti en fonction des civilisations) et qui est associé en toute logique au Chakra du cœur. Vous allez de toute façon vite comprendre pourquoi il ne peut en être autrement, car il me semble évident que la Sephira positionnée tout en haut du piler qui incarne la lumière du jour soit le Soleil !

AKIN & BOAZ: les piliers de la création

Une énergie qui se manifeste sous forme d’impulsions, ce qui permet de créer une notion mesurable de l’énergie sous forme de fréquences et échantillonnages. C’est une façon de traduire l’information sous forme de code binaire et donc de façon artificielle. C’est aussi l’énergie qui contrôle le mental, l’ego, celle qui est à l’origine du temps et des cycles de vie et de mort. Ce n’est pas pour rien qu’on retrouve Saturne qui représente l’axe du temps sur Boaz.