Étiquette : LOC

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 7, épisode 22/32 : ÉNERGIE DU POINT ZÉRO ET TECHNOLOGIE DE PROPULSION AVANCÉE

David Wilcock : Très bien. Bienvenue à « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock. Corey, bon retour parmi nous.

Corey Goode : Merci.

David : Je dois dire que quand j’ai vu cette vidéo, la première que nous allons regarder ici, il a mentionné le nom d’un type que je connaissais très bien.

Et Mark Comings est l’une des rares personnes que j’ai jamais rencontrées à être bien supérieures à moi quand il s’agit de physique avancée.

Et donc, quand vous et moi parlons, vous en savez beaucoup plus sur le Programme Spatial Secret que n’importe qui d’autre que j’ai rencontré, à l’exception de quelques initiés.

Mark Comings est l’un de ces gars, mais dans le domaine de la physique. Donc, cela m’a vraiment frappé de l’entendre mentionner ce nom parce que je connais si bien ce type qu’on pourrait parler de lui pendant deux heures. [se tournant vers les téléspectateurs] Donc, sans plus tarder, écoutons la première chose que Mark McCandlish a à dire, et vous comprendrez peut-être pourquoi j’ai été si surpris quand vous l’aurez vu. Jetons un coup d’oeil.

À LA POURSUITE DE L’ÉNERGIE LIBRE

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 7, épisode 16/32 : LA PROJECTION ASTRALE ET NOTRE PLACE DANS L’UNIVERS AVEC WILLIAM TOMPKINS

David Wilcock: Très bien. Bienvenue à « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock, et je suis avec Corey Goode.

Et dans cet épisode, nous avons encore plus d’informations étonnantes qui nous parviennent de notre ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, William Tompkins.

* * * * * *

PROJECTION ASTRALE

William Tompkins: Quand j’étais enfant, quand j’avais quelque chose comme sept, huit ou neuf ans, je volais beaucoup. Je n’avais pas d’avion. Simplement, je volais.

On vivait à Santa Monica. Nous vivions à Hollywood, et j’ai beaucoup volé, surtout la nuit, mais à quelques reprises en classe, à l’école, pendant la récréation, je passais juste derrière le bâtiment et je m’envolais.

Et je l’ai fait parfois en levant les bras, mais la plupart du temps, je sortais, tout simplement.

Et ainsi, je pouvais survoler Hollywood, la vallée de San Fernando, descendre à la plage de Santa Monica, voler jusqu’à Malibu, descendre jusqu’à San Pedro, regarder les navires de la Marine et les cales sèches de San Pedro, et survoler LAX et revenir.

J’ai eu du mal à survoler LAX. Il se passait beaucoup de choses, alors je me suis tenu à l’écart des aéroports autant que possible.

Quelques fois, après m’être amusé à simplement voler dans les basses fréquences – et en particulier, c’est plus amusant la nuit avec les lumières –, je sortais carrément, en direction de la galaxie. Et j’ai parcouru bien plus de 186 000 miles à la seconde, tellement au-dessus de ça.

La base lunaire LOC (Corey Goode) divulguée dans un film « caché sous les yeux » ou « Hidden in a plain sight »

Nous vous proposons de découvrir à travers cet exemple le concept « Hidden in a plain sight » ou « caché sous les yeux » utilisé afin d’assurer la divulgation pour le grand public de ce qui est caché de façon douce. Le concept est ni plus ni moins que d’exposer la vérité sous la forme de films, jeux vidéos, ou autres médias, le tout enrobé d’une histoire imaginaire souvent cousue de fil blanc (par exemple, la combat, la dualité, la guerre etc…) afin d’ancrer ces fréquences et de les entretenir par exemple.

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 5, épisode 9/17 : SPÉCIAL ANNIVERSAIRE

David Wilcock : Bien, je suis très heureux de vous revoir. Je suis David Wilcock, comme vous le savez déjà. Vous allez être témoin de choses très sympas. Nous avons décidé de vous faire un traitement spécial, une revue de vie, si vous voulez, de cette dernière année de “Divulgation Cosmique”, certains des moments forts, des plus impressionnants, des plus choquants, des plus incroyables qui ont été abordés tout au long de cette année de discussions avec Corey Goode.

Je sais que vous allez aimer cela. Vérifions-le.

Des initiés de la Marine confirment les PSS multinationaux avec des bases dans tout le système solaire et au-delà

Les témoignages des Spartiates 1 et 2 corroborent en outre ce que Goode et d’autres initiés du programme spatial secret ont dit au sujet d’une base secrète sur la Lune appelée Lunar Operations Command (LOC). M. Goode dit qu’il a été emmené plusieurs fois au LOC et qu’en janvier 2018, il a fait une visite approfondie d’une grande partie de l’installation qui existe profondément sous terre.

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 4, épisode 3/11 : RÉGRESSION DE L’ÂGE ET TECHNOLOGIE DE VOYAGE DANS LE TEMPS

David Wilcock : D’accord, bienvenue à « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock et je suis ici avec Corey Goode. Et dans cet épisode, nous allons aborder certains des sujets très intéressants et controversés qui sont ressortis régulièrement dans la rétroaction que vous nous avez donnée dans les forums de discussion sur le site Web de Gaia.
Et c’est précisément cette notion très bizarre de l’élasticité du temps et de son rapport avec la régression de l’âge.
Alors Corey, bon retour parmi nous.
Corey Goode : Merci.
David : Donc, l’une des choses sur lesquelles les gens ont trébuché lorsqu’ils ont consulté votre site Web pour la première fois, c’est que vous expliquez que vous aviez 20 ans de service dans le Programme spatial à partir de 1987, ce qui les amènerait à croire que vous auriez travaillé jusqu’en 2007, et à ce moment-là vous êtes revenu sur Terre.
Mais alors la ligne du temps ne semble pas s’aligner sur les autres choses que vous avez dites que vous avez faites et quand vous avez dit que vous les avez faites.
Corey : D’accord.