Esclavage et pédophilie au cœur des programme spatiaux secrets US, le résultat de l’infiltration nazie

Le 29 juin, Alex Jones, animateur d’Infowars. com, a interviewé Robert David Steele, un ancien officier des services clandestins du

Lire la suite

La planète Mars est réellement habitée par des colonies d’esclaves humains

  Bases d’entreprises sur Mars et infiltration Nazi du programme spatial secret des USA Rappel SM : POURQUOI UNE CENSURE DES

Lire la suite

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 7, épisode 18/32 : RÉVÉLER LES VÉHICULES SPATIAUX ORIGINELS AVEC MARK McCANDLISH

David Wilcock : Très bien. Bienvenue à « Divulgation Cosmique ». J’espère que vous passez une journée incroyable, et peut-être qu’après avoir vu cet épisode, ça va devenir encore plus incroyable. Je suis ici avec Corey Goode, et nous accueillons aujourd’hui un invité spécial, Mark McCandlish, l’un des trente-neuf premiers dénonciateurs qui se sont présentés à l’événement du Disclosure Project le 9 mai 2001, au National Press Club de Washington, D. C., pour faire connaître la réalité de la présence extraterrestre sur Terre.
Corey, bienvenue au spectacle.

Corey Goode : Merci.

David : Très bien. Nous allons commencer maintenant par une introduction et un survol de Mark, dans ses propres mots, à partir de ses antécédents. Jetons un coup d’oeil.
* * * * * *

L’histoire de MARK

Mark McCandlish : Mon aptitude en électronique était si élevée dès la fin de mes études secondaires que la Force aérienne était vraiment enthousiaste à l’idée de me faire travailler sur quelque chose comme un système de contrôle des armes à bord d’un avion. C’est là que j’ai atterri.
Après avoir quitté l’armée de l’air, j’ai utilisé le programme GI pour aller à l’université Brigham Young, où j’ai étudié l’illustration de design. Et puis je suis allé à l’Art Center College of Design en tant qu’étudiant en design automobile et j’ai finalement changé ma spécialisation en illustration quand j’ai commencé à voir que la base était sur le point de s’écrouler dans l’industrie automobile, et ils n’allaient pas embaucher de designers à la fin des années 70, au début des années 80.

Et c’est là que je suis allé travailler pour l’industrie de la Défense.
J’avais été approché par la division Calabasas de Lockheed, et je pense que c’était juste avant ou au moment où Lockheed s’est joint à Martin Marietta et est devenu Lockheed Martin.
Et le monsieur qui m’avait demandé de préparer cette illustration disait : « Nous ne pouvons pas vous dire à quoi ça ressemble. Nous ne pouvons pas vous dire quoi que ce soit sur l’avion, seulement que c’est la deuxième génération dans une famille existante d’avions à très grande vitesse et à haute altitude.
On a donc besoin que vous dessiniez une image de quelque chose qui a l’air vraiment rapide. »

Lire la suite

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 7, épisode 14/32 : SECRETS DES MISSIONS APOLLO AVEC WILLIAM TOMPKINS

David Wilcock: Très bien, bienvenue à « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock. Je suis avec Corey Goode.

Donc, ce par quoi nous allons commencer ici est un segment dans lequel [William] Tompkins explore la très controversée connexion franc-maçonnique à tout cela.

Jetons un coup d’oeil.

Lire la suite

Les bases corporatives sur Mars et l’infiltration nazie du programme spatial secret américain

Les Ordres Vril, Thulé et l’Ordre du Soleil Noir ont tous participé à ces programmes. Leurs idéologies et leurs programmes se chevauchaient. Une grande partie de l’idéologie de Star Wars de “The Force” et “Dark Lord Siths” et de leurs “Maîtres” et Du Pouvoir du Coté Obscur, De l’Énergie Noire et L’Énergie de l’Étoile Noire était un mélange de science et de religion pour eux. Beaucoup de gens dans la communauté Intel sont devenus tout à fait convaincus que Maria Orsic était l’une des “Blondes” qui allaient atterrir dans les OVNIs et parler à des gens en allemand prétendant être une ET d’un autre système stellaire. Lorsque certains des témoins ont vu sa photo, ils l’ont identifiée comme étant la même personne que celle qu’ils avaient rencontrée avec la soucoupe volante. Elle s’est évidemment rendue dans les bases et les villes antarctiques où elle participait à un programme utilisant les technologies Soucoupes Volantes NAZI pour répandre de la désinformation à travers certains contacts. Je ne sais pas quel rôle elle a pu jouer dans la base lunaire. Je sais que ces “Sociétés” étaient l’épine dorsale de ce qui a survécu à la guerre et qui contrôlait les installations ainsi que le groupe avec lequel elles croyaient être alliées à l’ET et à la Fédération Draco.

Lire la suite

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 6, épisode 9/17 : « LA LOI UNE » ET LE PROGRAMME SPATIAL SECRET

David Wilcock : Bienvenue à « Divulgation Cosmique ». Je suis votre animateur, David Wilcock, et dans cet épisode, nous allons commencer à vérifier certaines des choses que Corey nous a dites à l’aide de données empiriques. Et il y a plusieurs façons d’y parvenir.
Nous avons fait quelques épisodes de William Henry parlant de l’art ancien et de la façon dont cet art ancien montre les Sphères bleues, et les Aviens bleus.
Nous avons un nouveau dénonciateur, William Tompkins, qui s’est présenté et qui valide bon nombre des propos de Corey.
Et maintenant, nous avons aussi The Law of One (La Loi Une ou La Loi de Un), qui a des similitudes incroyables de tout ce que vous avez entendu dans cette émission.
Alors, Corey, bon retour parmi nous.

Corey Goode : Merci.

David : Puisque ce dont nous allons discuter va être vraiment époustouflant pour la plupart des gens, la quantité de corrélation qui se trouve dans La Loi Une avec ce que vous avez personnellement rencontré dans votre travail, parlons simplement de ce qu’ils savaient de La Loi Une dans le programme spatial, et si oui, quelle était leur opinion à ce sujet ?

Lire la suite

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 6, épisode 4/17 : VALIDATION DU PROGRAMME DES « 20 ANS ET RETOUR » AVEC WILLIAM TOMPKINS

David Wilcock : Bien, bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Nous sommes ici avec Corey Goode. Dans cet épisode, vous allez avoir les plus choquantes et les plus surprenantes confirmations à propos des choses que Corey nous a racontées depuis un an dans cette émission.
Nous avons pour vous, une discussion filmée avec William Tompkins, un ingénieur aérospatial, qui a confirmé certains des aspects les plus incroyables de ce que nous a dit Corey.
Il a été très précis. Le niveau de précision que vous allez voir est si pointu que l’idée que cela soit une coïncidence n’aurait pas de sens.
Tompkins n’a pas accès à Internet. Il n’a pas d’adresse e-mail. Il n’était absolument pas informé de qui était Corey Goode au moment où nous avons fait cet enregistrement. Et quand nous lui avons montré une photo d’un Draco, il a dit : “Mon dieu les gars, qu’est-ce que vous fabriquez ?!?”
Il était choqué. Ce sont des informations qu’il a apportées lui-même. Alors, sans plus attendre, regardons cela.

Lire la suite

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 5, épisode 9/17 : SPÉCIAL ANNIVERSAIRE

David Wilcock : Bien, je suis très heureux de vous revoir. Je suis David Wilcock, comme vous le savez déjà. Vous allez être témoin de choses très sympas. Nous avons décidé de vous faire un traitement spécial, une revue de vie, si vous voulez, de cette dernière année de “Divulgation Cosmique”, certains des moments forts, des plus impressionnants, des plus choquants, des plus incroyables qui ont été abordés tout au long de cette année de discussions avec Corey Goode.

Je sais que vous allez aimer cela. Vérifions-le.

Lire la suite

Présentation de 6 factions des différents programmes spatiaux secrets

Les officiers sont issus du Naval Space Command (Commandement Spatial Naval). [4] Tandis que les haut-officiers sont des militaires de carrière, la base est constituée de MILAB (abduction, entraînement et enrôlement de personnes pour les programmes spatiaux secrets). Ils recrutent principalement du personnel américain, ainsi que du personnel canadien, britannique et australien. Ils ont aussi principalement des têtes de groupe allemandes et quelques-unes chinoises.

Lire la suite

Ileana : contactée extraterrestre et divulgatrice du programme spatial secret ou une LARPER (fausse initiée) ?

Ileana indique que les êtres extraterrestres qui pratiquent des mutilations animales sont des êtres qui ne sont pas très civilisés, ils se servent eux-mêmes, prennent ce qu’ils veulent en laissant des restes derrières eux sans prendre soin des animaux etc. Elle parle de la règle ‘la première directive’, la loi de non interférence qui est respectée par les êtres bienveillants mais pas par les autres êtres qui effacent alors la mémoire des gens qu’ils enlèvent, que certaines personnes se souviennent et ne savent pas quoi faire de ces souvenirs…

Lire la suite

Émission «DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 2, épisode 11/17 : AU-DELÀ DES LIMITES DU SOLEIL

DW : La NASA a récemment déclaré publiquement que 20% des étoiles visibles ont des planètes comme la Terre, selon leurs calculs. C’est le chiffre officiel, c’est donc peut-être une sous-estimation. Est-ce cohérent avec ce que l’ICC et les autres groupes ont trouvé en se rendant vers d’autres étoiles ? Y a-t-il une abondance de planètes aqueuses où nous pourrions éventuellement nous rendre si nécessaire ?
CG : Oui, mais ce serait probablement où il faudrait qu’on prenne un territoire à quelqu’un d’autre.
DW : Je vois. La plupart de ces planètes sont habitées.
CG : Ça semble être le modèle. Beaucoup sont des lunes.
DW : Ah oui ? Les lunes comme la Terre ?
CG : Oui.
DW : Elles orbitent les géantes gazeuses ?
CG : Oui.
DW : Vraiment ?
CG : Et beaucoup sont comme des super terres, comme la Terre. On n’est pas aussi rares et spéciaux qu’on le pense. On a certes une grande diversité génétique et biologique, ici. Mais les voyages faits par le programme spatial secret et les échanges avec les groupes extraterrestres ont apporté des spécimens de vie d’autres planètes qui montrent l’incroyable vie qui se trouve ailleurs. Ça n’arrivera pas parce que tout va changer. Mais si on choisissait une voie qui nous amenait à épuiser toutes nos ressources, trouver une autre planète où vivre serait très difficile, car le modèle normal de la galaxie, est que toute planète semblable à la nôtre est déjà habitée par énormément de vie et aussi par une vie intelligente.
DW : En surface et à l’intérieur, principalement ?
CG : En surface, clairement.
DW : Quelle serait la logistique pour se rendre dans un autre système solaire ? Vous dites que les Allemands ont commencé par se rendre en quelques heures à certains endroits, et qu’avec les progrès technologiques aujourd’hui, c’est quelques minutes.
CG : Passer d’un système stellaire à un autre est de la routine, aujourd’hui. C’est très rapide.
DW : Même sur une grande distance ?
CG : Oui. On se déplace vers… Toutes les planètes, les étoiles, les galaxies ont un lien électromagnétique entre elles. Il y a comme une toile entre chaque.
DW : Des filaments électromagnétiques ?
CG : Des filaments. Et si on calcule bien, on va d’un point A à un point B, n’importe lequel, en un seul saut. Au lieu de voyager dans l’espace avec un vaisseau superluminique, on utilise des filaments, ces portails où le temps n’existe pas. C’est pratiquement instantané.

Lire la suite

Émission «DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 2, épisode 10/17 : À LA CONQUÊTE DU SYSTÈME SOLAIRE

DW : Bienvenue à « Divulgation cosmique ». Je suis David Wilcock. Nous écoutons le témoignage fascinant d’un initié, Corey Goode. Merci de votre présence.
CG : Merci.
DW : La dernière fois, nous avons parlé de l’ICC, le Conglomérat interplanétaire, qui a utilisé le pouvoir industriel militaire et entrepreneurial américains après la 2ème guerre mondiale pour créer une expansion massive. Vous avez dit qu’il y avait une première petite base sur la Lune construite par les Allemands, plus tard agrandie considérablement par l’ICC. Et qu’il y a eu de nombreux échecs sur Mars, mais que certaines bases ont fini par être établies et aussi être développées.
CG : Exact.
DW : Combien de bases ont duré sur Mars ? Et pourquoi ?
CG : Les deux premières colonies allemandes établies avec succès étaient dans les 20 premiers degrés des régions polaires. Dont une en particulier, utilisée par l’ICC, destinée à l’expansion. Elle se trouvait dans un canyon, partait du côté et vers l’intérieur, et sous la surface de Mars.
DW : Vous avez dit qu’ils avaient creusé pour obtenir plus d’espace sous la terre avec des bombes de 5ème génération, qui créaient une grosse explosion sans radioactivité ?
CG : Oui.
DW : La base principale était-elle dans l’hémisphère sud ou nord ?
CG : L’hémisphère nord a accueilli la base principale qui portait un nom allemand, au début, quand elle a été construite. Elle a été énormément développée dans le but d’accueillir un nombre important d’ingénieurs et de scientifiques. Non loin de là, un complexe industriel a été construit là où ils voulaient produire les objets et pièces dont ils avaient besoin, à partir de matières brutes extraites sur Mars, les lunes et la ceinture d’astéroïdes. Ils ont transformé ces matières en matériaux utilisables et en composites pour fabriquer ce dont ils avaient besoin dans de petites usines, au début.

Lire la suite
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :