Étiquette : crash

DOCUMENT TOP SECRET Explosif, Projet Aquarius : La récupération d’OVNI crashés et d’entités non humaines est réelle ! (Dr Steven Greer)

L’EBE, selon les documents, aurait vécu sur terre durant un laps de temps égal à trois ans. Pendant ces années, l’EBE aurait dévoilé des informations cruciales concernant les origines de l’univers, le voyage spatial, mais aussi sur quelques espèces extraterrestres différentes de lui. EBE serait décédé le 18 juin 1952 d’une maladie inexpliquée.

Sergent Clifford Stone : l’Unité de recherche sur les phénomènes interplanétaires est réelle et récupère des OVNIs crashés

Et nous sommes conditionnés par nos propres paradigmes à ne pas accepter la possibilité ou la probabilité qu’une civilisation intelligente très avancée vienne nous rendre visite. Vous avez des preuves sous forme de rapports très crédibles d’objets vus, d’entités à l’intérieur de ces objets vus. Pourtant, nous cherchons une explication prosaïque et nous rejetons les éléments de preuve qui ne correspondent pas à notre paradigme. C’est donc un secret qui se garde de lui-même. Vous pouvez le cacher à la vue de tous. C’est un suicide politique que d’aller chercher les services de renseignements pour obtenir cette information. La plupart de vos membres du Congrès, et je sais que j’ai travaillé avec beaucoup d’entre eux dans ce sens, vont donc rechigner et essayer de ne pas le faire. Je peux vous nommer trois membres du Congrès qui ont été invités à bout portant à demander une enquête du Congrès sur ce qui s’est passé ici à Roswell.

Avant Roswell: le crash d’OVNI à Cape Girardeau, dans le Missouri, en 1941, avec des corps extraterrestres

Cette histoire a commencé lorsqu’une femme du nom de Charlotte Mann a apparemment reçu des aveux de sa grand-mère sur son lit de mort concernant son mari, le révérend William Huffman, ministre local dans la région. Lorsque le shérif local a appelé Huffman, il a apparemment été convoqué par le shérif de la ville pour l’aider à faire valoir ses derniers droits lors d’un accident d’avion, du moins c’est ce qu’il avait l’impression de vouloir faire. Quand il est arrivé sur les lieux, il se serait rendu compte que ce n’était pas un avion, mais une soucoupe volante. Un engin classique en argent, ressemblant à un disque rond qui avait déclenché un incendie, et il y avait plusieurs cadavres sur les lieux, qui semblaient être extraterrestres.

Un document explosif confirme qu’un Amiral de la marine US s’est vu refuser l’accès au programme de récupération des crashs d’OVNI

ÉCRIT PAR LE DR MICHAEL SALLA le 15 JUIN 2019. PUBLIÉ DANS FEATURED , SCIENCE AND TECHNOLOGY La transcription d’une conversation entre un vice-amiral de la marine des États-Unis et un scientifique de premier plan évoquant une tentative infructueuse d’accès à un programme hautement classifié impliquant un engin extraterrestre accidenté a récemment été mise en […]

L’amiral Wilson a découvert une fuite de documents d’OVNI et une ingénierie inverse de la technologie extraterrestre

ÉCRIT PAR LE DR MICHAEL SALLA SUR18 JUIN 2019. PUBLIÉ DANS A LA UNE , SCIENCE AND TECHNOLOGY Il y a plusieurs conclusions importantes à tirer des efforts infructueux de l’amiral Thomas Wilson pour découvrir et accéder à un programme OVNI classifié impliquant un effort clandestin d’entreprise sous-traitantes visant à  réaliser l’ingénierie inverse (NDT: […]