Étiquette : complexe militaro industriel

Révélations sur des batailles provoquées par les fouilles secrètes en Antarctique : la course aux artéfacts Aliens fait rage

Par le Dr Michael Salla et Corey Goode La course aux anciens artéfacts aliens et aux nouvelles armes déstabilise la calotte glacière en Antarctique Une initiative multinationale visant à fouiller des régions clés de l’Antarctique à la recherche d’artefacts d’une civilisation extraterrestre congelée créée par des réfugiés déstabilise […]

Perspectives sur la recherche scientifique secrète aux États-Unis

De nombreux enquêteurs et dénonciateurs aux États-Unis ont, au cours des 40 dernières années, attiré l’attention sur des programmes scientifiques et techniques non reconnus menés dans divers laboratoires et centres de recherche à financement public et privé, affiliés à des agences militaires et de renseignement, dans des domaines « exotiques » qui ne sont officiellement pas considérés comme méritant une attention sérieuse dans des institutions civiles comme les universités. L’existence de tels programmes, aujourd’hui prouvée, démontrerait l’existence d’une culture scientifique à deux niveaux aux États-Unis, du moins, sinon dans le reste du monde, dont le niveau supérieur serait un domaine de R&D clandestine, non supervisé par des autorités démocratiquement élues et inconnu de celles-ci. Ne serait-ce que pour cette raison, découvrir la vérité sur la situation est d’une grande valeur pour la société.

L’État profond et les nations profondes : c’est quoi?

Qu’est-ce donc que cet État profond qui, venant des Anglo-Saxons, apparaît de plus en plus dans des articles savants de géopolitique ? Son contour n’est pas bien dessiné et notre contributeur Jure Georges Vujic, juriste franco-croate, définit la manière dont cet État profond est compris aux Etats-Unis.
Loin d’être un concept conspirationniste, il serait, selon Andrew Korybko, journaliste et analyste politique de l’agence Spoutnik, « une autre façon de désigner les bureaucraties permanentes militaires, du renseignement et de la diplomatie de n’importe quelle nation… », avec toutes les nuisances qu’un contre-pouvoir est capable d’exercer.

L’Alliance en guerre contre l’État profond. L’arrivée de mises à jours majeures !

Non seulement j’ai beaucoup d’information à diffuser grâce à ces briefings, mais j’espère aussi avoir de nouvelles informations à faire ressortir de la part des personnes bien informées. Comme je l’ai signalé il y a plus d’un an, l’État profond a préparé des divulgations et des fuites de documents qui sont destinées à être utilisées comme armes de distraction de masse contre une population mondiale en éveil. Pensez aux civilisations anciennes et à l’Antarctique… Pensez aux révélations de technologies exotiques….

Parmi ces révélations distrayantes, mentionnons que les universitaires et les militaires commençaient à parler des ruines anciennes qui se trouvaient au fond de l’océan et dans les profondeurs de l’Antarctique sous la glace. On m’a emmené dans la région et on m’a montré quelques-unes des ruines anciennes qui seraient divulguées au public dans un proche avenir et on m’a beaucoup parlé de la question.

Technologies Cachées du MIC: complexe militaro-industriel US

Voici quelques vidéos sur les premières technologies cachées du MIC: complexe militaro-industriel US. Ce sont des sous-traitants, essentiellement dans le domaine de l’aérospatial qui fabriquent les engins et équipements militaires pour l’armée américaine.

Il y aurait encore bien d’autres technologies cachées plus avancées encore, cela a été décrit par plusieurs témoins : William Tompkins, Corey Goode, Emery Smith, etc.

UPDATE COREY GOODE et Michael SALLA: La flotte noire du programme spatial secret démasquée et sous le feu des accusations!

Corey Goode, producteur du documentaire à succès « Above Majestic » [https://eveilhomme.com/2018/11/02/above-majestic-le-film-divulgateur-qui-cartonne], a publié le 17 novembre une importante mise à jour concernant un nouvel initié qu’il a rencontré en privé. L’initié est un chirurgien à la retraite avec 30 ans d’expérience dans une branche importante de l’armée américaine, qui a utilisé le pseudonyme « Bones » après avoir révélé sa véritable identité. Goode dit qu’après avoir rencontré Bones il y a environ un an, il l’a ensuite mis en contact avec ses autres sources internes, dont « Sigmund », un autre pseudonyme utilisé par un ancien officier supérieur dans un programme spatial secret géré par l’USAF.