Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 11, épisode 9/15 : OPÉRATIONS SOUS-MARINES

George Noory : Bienvenue dans « Divulgation Cosmique ». Je suis George Noory et avec moi, Emery Smith.

Et s’il y avait une sorte de Zone 51 au plus profond des océans ? On va parler des bases et technologies sous-marines avec Emery Smith.  C’est un sujet incroyable, Emery.

Emery Smith : Oui, ce sera intéressant. Ravi d’être ici.

George : C’est un plaisir. Parlez-moi des anciennes bases souterraines. Qu’en sait-on ?

Emery : Eh bien, il y a d’anciennes bases qui sont ici depuis bien avant nous. Et je tente d’expliquer aux gens pour qu’ils comprennent le concept. À Albuquerque, je faisais beaucoup d’alpinisme. Je collectais de nombreux artefacts venant de Sandia Crest, qui culmine à 3 255 m d’altitude. Et là, dans la roche, on trouve en fait des trilobites et des algues marines. Ce que je veux dire, c’est qu’ils ont été sous l’eau jadis, et ils sont maintenant à 3 255 m d’altitude.

Renversons la situation et allons dans les profondeurs de la fosse des Mariannes et imaginons ceci : peut-être qu’à une époque – je parle d’il y a des milliards d’années – c’était un endroit sec. Et il y avait des civilisations qui vivaient dans cet endroit, avec des quantités incroyables d’énergie, comme la route de Bimini. Au large de la côte ouest de Cuba, il y a une Atlantide souterraine, avec des pyramides plus grandes qu’à Gizeh.  

Et au large du Japon, ils trouvent d’autres artefacts et ruines.

Donc, à une époque, quand le niveau des eaux était moins élevé, il y avait des civilisations sur toute la planète. Je veux que les gens comprennent que c’est peut-être pour ça que toutes ces constructions sont bâties sur des lignes de Ley et dans des zones énergétiques. Il y avait donc une sorte de corrélation quant à pourquoi ces choses arrivaient et beaucoup de portails découverts sous l’eau, existent dans ces régions.

Donc, les gouvernements et l’armée, les fondations scientifiques et d’autres entreprises se sont clandestinement regroupés pour construire ces installations aquatiques souterraines, ces bases souterraines, près de ces endroits, pour pouvoir les étudier avec les technologies adéquates, bien plus avancées que celles qu’on a pour le moment, et collecter des données, des artefacts et rétro-concevoir ces trucs.

Et cela signifie qu’on a des bases sous-marines près d’anciens sites sacrés partout sur la planète actuellement. Et ils en construisent toujours plus. Et ils construisent ces trucs de deux façons. L’une d’elles est qu’ils ont… vous savez, on construit les stations spatiales avec des modules. C’est la même chose ici. Ils envoient ces cabines hautement pressurisées là-bas. Et ils les arriment ensemble avec des robots pour créer ces installations géantes.

Ils creusent aussi des tunnels pour faire une vraie base, qui n’est pas faite de compartiments et de modules. Ils forent en fait depuis le continent pour passer sous le fond dans une partie de l’océan, et ils ressortent de là. Et ils ont ces appareils spéciaux qui créent des champs magnétiques – très puissants bien sûr, car on est à 300 m sous la surface – et émis depuis le fond. Et ils forment cette bulle spéciale, comme une sphère. Elle fait le vide. Toute l’eau est repoussée.

Lire la suite

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 8, épisode 17/24 : BASES SOUS-MARINES

David Wilcock: Très bien. Bienvenue à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Nous sommes ici avec Corey, et dans cet épisode, nous allons aller dans des bases souterraines et sous-marines.

Corey, bienvenue à l’émission.

Corey Goode: Merci.

David: En fait, certaines personnes, probablement beaucoup de gens, connaissent bien cette étrange image qui circule sur Internet depuis toujours de ce très gros tunnelier sur lequel est écrit “US Air Force”.

C’est tout blanc, et vous voyez ces types à côté, et ils sont de taille naine par rapport à ce truc.

C’est quoi cette machine ? Sont-ils capables de creuser des tunnels souterrains ? C’est ce que c’est ?

Corey: Oui. C’est comme une taupe, un engin de forage, un tunnelier nucléaire qui écrase et vitrifie la roche au fur et à mesure.

Ils ont des tailles et des types différents, mais je crois que celui dont vous parlez, le gargantuesque, crée d’énormes tunnels à travers tous les types de roches aussi longtemps que vous le souhaitez.

Et ce sont des systèmes de tunnels qui contournent les océans d’un continent à l’autre.

Lire la suite

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 7, épisode 23/32 : ANALYSE DES ARCHIVES PHOTOS DE JOSEPH SKIPPER

David Wilcock : Très bien. Bienvenue à un autre épisode de « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock. Je suis ici avec Corey, et on va faire un exposé pour vous.

Nous avons des photos de formations anormales, repérées par Joseph P. Skipper. Et qu’elles soient réelles ou non, elles ouvrent certainement notre imagination et se prêtent à la discussion sur ce qui peut ou non être réellement là.

Pour en discuter avec moi, voici Corey Goode. Corey, bienvenue au spectacle.

Corey Goode : Merci.

David : Donc, la première image que nous avons ici est celle d’un rocher qui, lorsque nous regardons de plus près, ressemble à un capybara ou à un chien de prairie.

Que ce que nous voyons ici soit authentiquement un rongeur ou non, y a-t-il une vérité potentielle derrière tout cela, sur la base de vos connaissances, Corey ?

Corey : Eh bien, je pense que j’ai déjà signalé auparavant que dans les tablettes de verre intelligentes, j’avais lu que lorsque les Allemands construisaient ces différentes bases sur la lune et sur Mars, dans leur embarcation plus grande, ils apportaient beaucoup de nourriture et de ravitaillement.

Et au milieu de ces vivres et fournitures, il y avait différents rongeurs comme des rats, des araignées et des cafards, des choses comme ça, qui se promenaient avec eux.

Et après un certain temps, bien sûr, ils ont essayé de les faire sortir de la base où ils séjournaient, alors ils les ont chassés dans l’environnement de Mars où ils pensaient qu’ils allaient mourir.

Cependant, certains renseignements ont révélé que les rats qui avaient été présents dans l’environnement pendant un certain temps ont commencé à muter, qu’ils étaient plus gros et qu’ils commençaient à avoir une apparence un peu différente.

Lire la suite
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :