Catégorie : Technologies Cachées

NOS TECHNOLOGIES EN AVANCE DE DIZAINES D’ANNÉES SUR CE QUI EST COMMUNÉMENT CONNU (PARTIE 1/2)

Jeff Rense: D’accord. C’est mercredi, au milieu de la semaine, et nous allons faire quelque chose de très excitant ce soir – vraiment provocateur. William Tompkins est de retour avec nous ce soir.
Lui, bien sûr, est un homme qui a commencé, alors très jeune patriote américain. Il a rejoint la Marine, et était de toutes évidences très doué, dans la mesure où ils l’ont amené dans les hautes sphères, y compris dans les affaires très secrètes, et au fil du temps, dans le domaine des technologies très avancées.
Après la Marine, il a continué à travailler avec un des plus cotés et plus brillants, entrepreneurs de la défense, Thompson Ramo Wooldridge (TRW).
Et il y a beaucoup de choses à dire. Nous avons eu William Tompkins à l’émission plusieurs fois auparavant. Nous avons parlé de notre flotte spatiale.
Nous avons parlé de jusqu’où nous sommes allés dans notre système solaire et, peut-être, ailleurs. Je n’ai pas les réponses. Tout ce que j’ai, sont des questions. Et j’écoute ce que dit Bill.
Le Major George Filer est aussi avec nous ce soir.

HAARP et le Contrôle du climat

High Frequency Active Auroral Research Program, généralement désigné par son acronyme HAARP, est un observatoire de recherche américain voué à l’étude de l’ionosphère. Son objectif est d’étudier les propriétés et le comportement de cette couche de l’atmosphère, située à une altitude comprise généralement entre 70 et 1 000 km, […]

L’histoire de ce Rouennais, inventeur d’un moteur à eau et alcool, contraint de s’exiler au Brésil…

Dans les années 70, l’ingénieur Rouennais Jean Chambrin a conçu un moteur automobile fonctionnant à l’eau et à l’alcool. Dénigré, il a fui la France pour travailler au Brésil.   À l’heure où la hausse du prix du carburant, sous couvert d’écologie, fait débat, d’aucuns évoquent les possibilités autres […]

Andrew BASIAGO affirme avoir participé au Projet Pegasus, le Programme de voyage dans le temps…

Selon M. Basiago, entre 1962 et 1972, le gouvernement américain a mené une opération clandestine appelée Projet Pegasus. Le programme a mené au développement réussi d’un certain nombre de technologies très avancées permettant la téléportation, le voyage dans le temps physique et le voyage dans le temps holographique. Il affirme que le programme était géré conjointement par la CIA et la DARPA (Agence des projets de recherche avancée pour la défense) et qu’il a servi à contacter d’anciens présidents, à se téléporter sur Mars et à entretenir un rapport avec des extraterrestres.

Le cancer guéri par un homme brillant en 1934, puis il est assassiné et ses travaux disparaissent

Royal Raymond Rife (16 mai 1888, 5 août 1971) était un inventeur américain connu pour sa conviction qu’il pouvait observer et rendre inertes un certain nombre de virus qu’il croyait être des facteurs causals dans plusieurs maladies, notamment le cancer. Les observations ont été faites au moyen d’un microscope optique spécialement conçu, dont seulement cinq ont été construits. Rife a affirmé qu’un dispositif à « rayons de faisceau » pouvait dévitaliser les pathogènes en induisant des résonances destructrices dans les substances chimiques qui les composent. Les affirmations de Rife ne pouvaient pas être reproduites indépendamment, et l’intérêt scientifique actif pour ces dispositifs s’était dissipé dans les années 1950.

L’intérêt pour les revendications de Rife a été ravivé dans certaines sphères médicales alternatives par le livre The Cancer Cure That Worked (1987), qui affirmait que le travail de Rife avait réussi. Le livre affirme également que son remède contre le cancer a été réprimé par une conspiration dirigée par l’American Medical Association. Après la publication, une variété d’appareils portant le nom de Rife ont été commercialisés comme remèdes pour diverses maladies telles que le cancer et le SIDA.

Tesla et Découverte Quantique : La Thérapie quantique ou la thérapie du troisième millénaire

Ces observations étonnantes ont été répétées à de nombreuses reprises en laboratoire sans que notre  » logique  » habituelle ne puisse embrasser la réalité observée. De plus, dès que l’on observe les choses au niveau quantique on les modifie, du simple fait de les observer ! C’est-à-dire que l’observateur – par son intention et sa conscience notamment – va en partie déterminer le résultat de l’observation.