Walk-In par Anne Givaudan : LA PRÉPARATION D’ALOHA

N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
 
Walk-In – LA PRÉPARATION D’ALOHA – (Chapitre VII de “Walk-In” – Anne Givaudan. Ed. SOIS)
 
Aloha, depuis quelque temps, a fort à faire. Sa préparation s’intensifie et elle apprend ce qui maintenant va pouvoir lui être utile sur Terre.
 
Le fait d’emprunter un corps, lui a-t-on dit, ne donne pas toutes les connaissances nécessaires. Elle doit, si elle veut que tout se passe au mieux, apprendre les nuances de la langue qui sera la sien­ne. Pour ce faire, elle se rend régulièrement dans un lieu où sont installés de larges sièges munis de ce qui pourrait, quelque peu, ressembler à des écouteurs. Les langues souhaitées lui sont alors “injectées” selon sa demande : avec plus ou moins de finesse, de vocabulaire, de nuances. Le vocable doit-il être plus technique ou plus littéraire ? Combien de mots souhaite-t-elle avoir à sa disposition ? Autant de questions auxquelles la jeune femme se doit d’être attentive car sur Terre, elle n’aura plus autant de facilité à apprendre.
 
Le grand fauteuil qui l’accueille pour ces quelques séances est incliné de façon à ce que l’élève soit dans une position de grande relaxation. Les “écouteurs”, sans fil, ont pour propriété d ’être connectés à la zone du cerveau qui permet l’ap­prentissage de la langue et à des zones du corps en lien avec la compréhension des langues. Sur Terre, il paraîtrait insensé de supposer qu’il y ait des zones du corps qui soient en relation avec la parole en dehors du cerveau… Pourtant, ici, c’est une évidence et tout le corps baigne dans un réseau subtil qui le connecte avec ce qui doit être appris.
 
Apprendre ne présente d’ailleurs aucune dif­ficulté et prend un temps relativement court en rapport avec ce qui se passe sur la planète Terre. Quelques heures terrestres sont suffisantes. Elles doivent cependant être espacées pour ne pas créer de surtensions dans les corps subtils qui sont reliés à l’appareil.
 
Aloha ne se contente pas d’apprendre la lan­gue de la terrienne, elle s’imprégne aussi du passé de cet être et des liens familiaux qui sont les siens. Elle connaît maintenant sa famille et ses amis dans les moindres détails. Elle connaît leurs habitudes, leur manière de voir la Vie… Elle est surtout heureuse de voir que cette famille et ces amis seront des soutiens et non des obstacles. Par moments, elle prend même plaisir à suivre certains d’entre eux dans leur quotidien, afin de mieux les com­prendre.
 
En fait, elle s’aperçoit qu’elle les aime déjà comme une famille choisie pour une cause précise et dans la salle des souvenirs, elle revit les liens forts qui l’unissaient à certains d ’entre eux. Aucun n’est là “par hasard” … cela n’est pas une révélation et elle sait qu’il en est ainsi pour chacun, sur Terre com­me ailleurs, mais le fait de revivre des vies passées et des moments forts en compagnie de ces êtres, l’aide à garder en elle une distance bénéfique par rapport à sa vie future.
 
Elle sait que dans ce corps qui ne lui appar­tient pas, elle aura des difficultés non négligeables d’adaptation et parfois le quotidien lui semblera lourd simplement parce qu’elle aura le désir d’échapper à son “destin”. Elle ne souhaite pas vivre en transit, un peu là, un peu ailleurs comme beaucoup sur Terre et ces souvenirs imprégnés dans une partie endormie mais présente de son être, l’aideront, elle en est sûre, à reprendre pied tant que cela sera nécessaire.
 
La jeune femme sourit, elle se souvient du moment où elle a suivi un personnage de sa famille, haut en couleur. Elle s’est demandée comment elle pourrait le rencontrer sans heurts et comment se passerait la confrontation de leurs caractères forts. Elle a également suivi des êtres dont l’âme véhicu­le de l’harmonie et de l’Amour. Elle a aussi pu apprécier combien Marie avait capté les énergies toniques et volontaires des siens.
 
“Tout est Juste, tout est Bien” se dit Aloha comme pour bien se souvenir combien ce choix important est judicieux.
 
Aujourd’hui, elle doit se soumettre à un test très particulier et en compagnie de son instructeur et de ses amis, elle se dirige vers un bâtiment en forme de pyramide dont l’une des fonctions est de soigner les corps subtils et physiques ainsi que les mémoires des habitants de sa planète. Les terriens qui croient aux “extra-terrestres” ont souvent pour habitude de les considérer comme inhumains, lavés de tous sentiments hormis ce que l’on consi­dère sur Terre comme de beaux sentiments. Aloha sourit intérieurement, malgré la gravité de l’ins­tant, devant tant d ’innocence… Pourquoi penser qu’un être, quelle que soit sa qualité, puisse tout résoudre en termes de dualité et laisser le mauvais pour ne garder que le bon. Le postulat est faussé dès le départ !
 
Hors de la Terre, il n’y a pas cette dénomina­tion de bien et de mal, de juste et d’injuste. Chacun évolue selon le rythme de son âme et de son esprit, chacun agit “pour” et non “contre”. Chacun accep­te ce qu’il est jusqu’au jour de la réunion ultime de l’Ombre et de la Lumière en lui…
 
La petite équipe parcourt un long couloir aux murs changeants, mouvants et semblant vivre d’une vie autonome. Un murmure, un souffle, les accompagne jusqu’à une salle blanche remplie d’une lumière éclatante mais non aveuglante. Un Être aux cheveux lisses et clairs, accueille chaleu­reusement le petit groupe et leur demande de s’as­seoir en position de méditation autour d’une sphè­re translucide qui semble flotter au centre de la pièce. Des sons très étranges parcourent par ins­tants leur échine en provoquant un long et lent frisson. Cette “musique” proche de celle de cer­taines planètes semble avoir pour effet de trans­mettre une sérénité et un ajustement intérieurs qui donnent à chaque participant une attitude extrê­mement harmonieuse.
 
La luminosité de la pièce s’atténue peu à peu tandis que la grosse sphère centrale semble prendre vie. Des tourbillons opaques la traversent encore, quelques instants puis laissent place à une étrange luminosité bleutée qui bientôt occupe tout l’espa­ce. Le petit groupe est dans une immobilité parfai­te mais un spectateur extérieur et doué de vision pourrait percevoir un étonnant ballet. Les corps subtils de chacun flottent maintenant libres de tout lien et se dirigent vers la sphère puis, plus rien ne se passe, comme s’ils étaient absorbés par le glo­be en suspension.
 
Des scènes se succèdent à une vitesse éton­nante, des scènes de vies passées, à la fois des vies de Marie la terrienne et d’Aloha la vénusienne… Des vies qui sont en relation avec les participants de l’expérience de façon plus ou moins proche, avec les personnages de la vie actuelle de Marie et de la vie future d’Aloha. Tout paraît lourd, discor­dant, éparpillé jusqu’à ce que la voix de l’instruc­teur ne traverse l’espace :
 
– Prenez de l’altitude, regardez les liens qui unissent toutes ces vies pour n’en faire qu’une seu­le aux différents épisodes. Regarde Aloha, comme tu es unie à Marie et combien certains liens vous rapprochent. L’emprunt d’un corps demande à ce que tu guérisses les blessures de son âme. Nous allons simplement t’ajuster à la fréquence des vies passées de ce corps afin que tu puisses œuvrer avec lui et guérir dans un même acte d’Amour les bles­sures qui sont les siennes et celles qui sont tiennes. Sur le plan de la Terre, il y a des différences mais sur les plans de la Grande Lumière, il n’y a plus de toi ou d ’elle, mais simplement une plaie unique à panser. Ce que tu vas vivre à l’intérieur de toi sera ce sentiment d ’unité dans la dualité. C ’est un condensé à travers un même corps de ce que vit chaque être humain sur Terre.
 
Chaque humain est relié à tous les autres humains mais il ne le sait pas, il ne le sent plus. Ses sens atrophiés, endormis, ne lui permettent plus de se sentir uni à l’humanité entière. Pourtant, lors­qu’un être souffre sur la Terre ou ailleurs, les corps subtils de chacun, individuellement, en reçoivent et en perçoivent le choc. Aucun instant de joie, aucune onde de peine ne se perd. Ils se répercutent d’une façon si subtile que les corps en gardent la mémoire jusque dans les plus infimes particules. L’humain est habité en permanence par les joies et les peines, les réussites et les échecs de tous les habitants de la Terre. L’oubli n’en réduit pas les effets et plus l’être humain retrouvera les capacités de sentir, de percevoir cela et plus il retrouvera la route de la conscience en éveil, celle qui conduit au bonheur véritable.
 
La voix se fait plus impérative :
 
– Regardez ce qui va suivre !
 
Tout semble apaisé. Seule persiste une atmo­sphère moite et chaude qui se dégage d’une végé­tation luxuriante. Une énorme pyramide de pierre s’élève dans un ciel obscurci par les nuages. Les escaliers qui permettent d ’arriver à son sommet sont tellement raides qu’il faudrait presque l’aide de cordes pour pouvoir en gravir les degrés. Une jeune femme monte, vêtue d’une robe blanche brodée de fils d’or et d ’argent. Une cape recouvre en partie son corps svelte qui ne donne pas de signe de fatigue. Sa chevelure noire et longue est savamment tressée à l’arrière de sa nuque.
 
Tout à coup, son regard jusque là intériorisé s’élève vers le sommet de la pyramide où une sil­houette majestueusement coiffée de plumes paraît attendre. Les vêtements amples mais très lourde­ment chargés de décorations, laissent deviner que le personnage a un rôle d ’importance, peut-être un grand prêtre ou un roi de cette région de la Terre. Son attitude est fière et droite. Les bras croisés sur la poitrine… il dirige son regard vers le soleil levant, comme pour y puiser de l’inspiration.
 
La jeune femme continue sa montée sans paraître gênée par la raideur et la hauteur des marches. Elle sait parfaitement ce qu’elle veut dire à l’homme qui l’attend. Elle l’aime et cette fois, elle veut lui dire que les sacrifices ne sont pas quelque chose de souhaité par les dieux. Personne, et enco­re moins les dieux, ne peuvent vouloir des rituels et des sacrifices sanglants pour obtenir des faveurs. C’est une aberration, elle le sait et si elle peut le convaincre, ils seront tous deux réunis dans une même énergie pour faire face à des dirigeants qui ne conçoivent leur pouvoir que dans la terreur qu’ils inspirent.
 
Les dernières marches sont presque gravies. La jeune femme de sang royal prend une longue inspiration, elle espère être entendue et regarde autour d’elle cette végétation qu’elle aime tant, cet­te nature riche et abondante qui permet à son peuple de vivre et dans laquelle, en cet instant, elle puise de l’énergie… Elle prie intérieurement pour que l’homme entende.
 
Elle est là, maintenant, face à LUI. Ils sont tout juste à quelques mètres l’un de l’autre. Il la regarde intensément. Elle va parler lorsque, tout à coup, une chape de plomb l’immobilise. Aucun son ne sort de sa gorge… Rien, elle est anéantie… Car elle sait, car elle voit !
 
Elle vient de percevoir autour de son compa­gnon comme un mur subtil, un mur qui paraît intraversable, ayant pour nom : Devoir et Religion. Elle sait en cet instant précis que rien ne détourne­ra l’homme de ce qu’il croit être juste. Le juste et l’injuste sont brouillés dans sa tête et elle ne pour­ra pas franchir ce mur : un mur blanc, un mur lis­se, sans faille. Elle sent que ses paroles ne feront que rebondir sur ce mur et que rien ne changera. Lasse, découragée, elle laisse faire et s’assied en silence au sommet de l’édifice. L’Homme ne bou­ge pas, il ne comprend pas mais au fond de lui, il sent qu’une porte vient de se refermer pour un temps.
 
– “C’est pour cela aussi que je reviens” murmure dans un souffle, pour ce sang versé enco­re et encore malgré moi mais dont je n’ai pas su arrêter le flot par manque de foi.
 
– “Ton compagnon aussi reviendra car il a à cœur d ’instaurer une autre forme de pouvoir, le pouvoir de l’Amour”, ajoute la voix apaisante de l’instructeur.
 
Le paysage ne s’efface pas mais autre chose se met en place. Encore la jungle et sa végétation luxuriante… Une plate-forme semble surgir d ’un tertre éclairé par la pleine lune, puis une autre et une autre encore. L’ensemble donne à l’endroit une atmosphère étrange.
– “C’était avant les pyramides”, précise la voix de l’instructeur.
 
Des êtres aux vêtements primitifs et simples regardent vers le ciel, ils semblent en attente d’un événement. Au milieu d’eux, un homme qui paraît être le chef demande le calme. Un sifflement stri­dent brise soudainement le silence de la nuit suivi immédiatement d’un autre, puis d ’un autre enco­re. Dans le ciel, des lumières brillantes se succèdent à grande vitesse. Elles sont de plus en plus nom­breuses, de plus en plus visibles et se posent peu à peu sur les promontoires qui s’élèvent çà et là au dessus de la végétation dense et verte du lieu.
 
– “Mais ce sont nos vaisseaux !” s’exclame Aloha.
 
Elle se souvient alors que certains de ses amis sont allés sur Terre dans un endroit où par la suite furent construites d’immenses pyramides en leur honneur mais aussi pour bien d’autres raisons.
 
– “Ceux des étoiles se sont souvent succédés en ces lieux où la nature était propice pour les accueillir.” La voix chaude et profonde de l’instruc­teur poursuit :
 
– “Leur action s’est concrétisée sur de nom­breux plans. Ils ont apporté aux Hommes les connaissances mathématiques ainsi que les pré­mices d ’une technologie. Les pyramides qui sont encore en place sont basées sur ce savoir. Elles sont des capteurs d’énergie et des liens concrets avec les nôtres bien qu’elles soient aujourd’hui des énigmes pour la plupart des terriens qui se perdent en étranges hypothèses quant à leur utilité. Leur architecture est basée sur les nombres sacrés et ces lieux gardent encore la trace, non pas de tombes, pas plus qu’en Egypte, mais de lieux initiatiques en rapport avec les étoiles et leurs enseignements.
 
Voilà aussi l’une des raisons pour lesquelles ce lieu est plus propice au transfert de vos âmes.
 
L’Homme en souvenir de ces venues et de ces rencontres a gravé dans la pierre une mémoire qui ne peut s’effacer… celle de la venue des êtres des étoiles sur Terre. Que de suppositions sont faites depuis, face à ces symboles, signes et sculptures retrouvés !”
 
Le temps passe sur Terre tandis que là-bas, quelque part sur une planète de notre système solaire, Aloha continue sans relâche la préparation de sa venue sur Terre. Elle prépare cette fois en compagnie de quelques autres une “mission bien spéciale”.
 
Debout, devant un tableau mural de grande dimension et d’une matière équivalente à une fibre optique, elle s’adresse à la petite assemblée qui la regarde. Chacun capte ses paroles avec attention et prend note à l’aide d’un petit appareil tenant dans la paume de la main et qui sur une simple pulsion de la main, inscrit les mots sur un minuscule écran.
 
– “Le plan est le suivant, suggère Aloha en s’adressant à ses coéquipiers. Lors de notre approche de la planète Terre, nous aurons à dispo­ser dans des lieux précis, que vous pourrez voir d’ici peu, sur l’écran qui vous fait face, de petites boîtes aux propriétés extrêmement puissantes. Mais regardez plutôt…”
 
Le mur s’éclaire pour laisser apparaître une immense carte géographique de la planète Terre, sous les yeux attentifs du petit groupe en réunion. Celle-ci paraîtrait difforme aux yeux d’un terrien tant les continents semblent plus allongés, plus éti­rés que sur les cartes visibles habituellement sur Terre. Des endroits précis sont signalés et aucun continent n’est oublié.
 
C’est alors qu’apparaît en hologramme un instructeur qui s’adresse à chacun, en commentant avec clarté et précision :
 
– “Ces boîtes ont pour effet de nettoyer des ré­gions complètes, afin d’y créer des ouvertures, des sas en relation avec le cosmos. Elles ont également pour propriété de modifier le tellurisme des lieux touchés. Ainsi, le champ magnétique qui s’en dégagera, sera non seulement protecteur mais aus­si récepteur et émetteur.
 
Le grand Conseil des planètes de l’Alliance a convenu d ’agir ainsi afin de faciliter les contacts et l’ouverture d’esprit des êtres qui évolueront dans ces lieux. Vous n’êtes cependant pas sans savoir que la préparation de ces sas a sa contrepartie.
 
Les portes qui seront alors ouvertes ne pour­ront se refermer aussitôt. Il faudra tenir compte du fait que de tels sas vont permettre à des énergies destructrices d ’y pénétrer également et d’y évoluer, mais la lumière n’attire-t-elle pas l’ombre ou plutôt ne la révèle-t-elle pas à elle-même… ce qui permet de mieux la cerner et d’en prendre conscience ! “
 
L’Être holographique laisse s’inscrire en cha­cun un espace de calme et de silence avant de reprendre :
 
– “Regardez plus attentivement les endroits où seront déposées ces boîtes. Elles auront une fonc­tion sur les plans subtils mais se répercuteront tématiquement sur les plans physiques. Nos vaisseaux-mère se tiendront au-dessus des régions où ces boîtes seront disposées de la même façon qu’ils se trouvent inclus dans toutes les grandes construc­tions architecturales de la planète Terre. Les humains commencent aujourd’hui à redécouvrir la puissance du nombre, les nadis de la Terre et les hauts lieux telluriques. Ils reprennent tout juste conscience de la fabuleuse énergie que peut déga­ger un lieu ou un bâtiment construit en accord avec la grande Vie, avec les énergies du Ciel et de la Terre, avec l’accord des sons et des nombres, avec la puissance des étoiles. Ce savoir, qui fut autrefois donné sur la planète Terre, en a été extrait pour un temps, de peur que la soif de pouvoir des humains n’anéantisse tout. Un Savoir n’a pas d ’énergie posi­tive ou négative en soi, c’est à l’être qui l’utilise d’en imprimer la note.”
 
Devant les yeux du groupe assemblé, un étrange paysage se dessine. Une carte de la Terre laisse apparaître une traînée de lumière qui, sem­blable à un filament puisant, court de pays en pays, reliant les continents entre eux.
 
Les pyramides d’Egypte, le temple d’Angkor Vat, Boroboudour, les constructions Mayas et combien d’autres lieux encore, sont reliés par ce filament de lumière brillante et puisante… mais aussi, des lieux inconnus de tous, de petits points lumineux et étranges semblent aussi s’inclure le long de ce même fil.
 
– “Peux-tu nous en dire davantage sur ces lieux inconnus ?” demande un homme blond et mince, à l’instructeur holographique.
 
– “Ces lieux inconnus que vous pouvez voir reliés à la même énergie ont cependant en com­mun un facteur essentiel : ils furent, sont ou seront des terres d’où émane la lumière des Hommes.
 
Je m’explique, certains de ces endroits ont eu, par le passé, un rôle initiatique important qui se réveille à nouveau en regard des circonstances actuelles, les êtres qui y sont attirés, ne le sont, bien sûr, pas “par hasard” . La plupart d ’entre eux sont ou vont être en harmonie avec ce qui se dégage du lieu et pourront décupler ainsi leurs propres éner­gies en fonction de ce qu’ils auront à faire.
 
De tels lieux ne sont pas sans entraîner de difficultés pour celui qui souhaite bénéficier des énergies qu’ils véhiculent. Ainsi, nombreux seront ceux qui auront une attirance pour ces endroits mais peu en définitive accepteront le nettoyage qui leur sera immanquablement proposé. Sur Terre, un réajustement des énergies, va rarement sans dou­leur car il touche trop souvent à l’ego raidi et enkysté qui sommeille en chacun. L’extirper n’est pas une mince affaire et certains habitants de tels lieux finissent par s’avouer vaincus, soit en partant, soit en se mettant en sommeil et en cessant toute forme d’action
 
Sur ces lieux, vous trouverez toujours des êtres hors normes, hors société, hors contexte mais dont le cœur ouvert saura vous parler. Ils sont le ferment d ’une société future et seront souvent décriés car trop différents de l’image que certains veulent inscrire dans le cœur des Hommes.”
 
L’enseignant s’arrête quelques instants pour laisser un temps de pause prendre place. Le petit groupe s’égaie quelques instants sans qu’une seule parole ne soit pourtant échangée. Les visages sourient, se détendent, s’illuminent comme si une communication subtile s’était établie entre eux. Ils correspondent en fait par télépathie avec l’instructeur holographique. C’est un peu comme une pause tonifiante, comme un moment de jeu et de détente pour tous ces êtres réunis dans un même but.
 
Chacun bouge, s’étire et aspire l’air, comme sur Terre on le ferait en prenant une boisson régé­nérante tandis que l’instructeur se déplace de l’un à l’autre, tel un rayon de lumière translucide. Aloha connaît bien cette équipe de cher­cheurs et de voyageurs interplanétaires. Ce sont des amis proches depuis si longtemps que sur Terre, cela paraîtrait hors du temps. C’est avec eux quelle se retrouve le plus souvent en “mission” et elle apprécie le savoir-faire et le savoir-être de cha­cun. Elle regarde plus précisément l’un d’eux.
Celui-là, physiquement plus grand que la plupart d’entre eux, est un spécialiste des questions de religion. Il a étudié à fond toutes les croyances, les convictions et les réalités des grandes religions. Leurs déviations, leur compréhension et ce que les hommes de la Terre en font n’ont plus de secrets pour lui. Il a pour but de trouver, comment per­mettre aux enseignements véhiculés sur Terre, de ne plus diviser les Hommes mais, au contraire de les unir quel que soit le chemin choisi.
 
Sa tâche nécessite une grande psychologie, une vision très vaste ainsi qu’une large compré­hension des mécanismes qui divisent, au lieu d ’as­sembler les humains entre eux. Il ira sur Terre pour enseigner l’unité et sera aidé en cela par un groupe d’êtres du conseil des Sages qui entreront en contact très régulièrement avec lui. Ces sages seront ses conseillers à travers les songes, les intui­tions et les signes qu’il saura ou non entendre et percevoir. C’est à lui cependant qu’incombera le reste… c’est-à-dire, de mettre en œuvre tout ce qui pourra éveiller les consciences à une plus grande ouverture de cœur. Il ne sera bien sûr pas le seul sur ce “travail”. D’autres comme lui, porteurs de la même tâche et vecteurs d’une énergie semblable, œuvreront dans différentes parties du monde, mais ils n’auront guère le loisir de se rencontrer ou si peu… Tous auront fort à faire et de lourdes charges à porter dans un temps terrestre limité.
 
Cet autre, là au milieu du groupe, a pour but de répandre un nouveau concept de la médecine et une idée différente de la maladie. Il a pour mission de réveiller en l’homme la connaissance des corps subtils mais aussi d ’apporter une forme révolu­tionnaire de soin où le cœur trouvera sa place. Il sera grandement aidé en cela par des Hommes de la Terre qui eux aussi ont gardé en mémoire les enseignements des étoiles. Aloha travaille souvent avec lui… Elle sait qu’elle rencontrera ces deux-là, lors de son voyage sur Terre, pour un temps, tout au moins, le temps d’un réveil, peut-être le temps d’une ou de plusieurs actions…
 
Et cet autre homme, blond et long, qui semble absorbé dans ses pensées… Lui aussi, elle le retrou­vera. Il sera juste là sur Terre, à un poste de choix, pour donner les coups de pouces nécessaires lorsque cela sera possible. Son action sera ponctuel­le mais il aura de l’influence sur certains médias.
 
Tous savent cependant que personne, pas même ceux du “Grand Conseil” , ne pourront leur garantir le succès, la réussite dans l’action entrepri­se. Ils recevront toujours une aide efficace, mais les enjeux terrestres sont tels, les forces contraires ont tant d ’impact sur la matière dense, que nul ne peut en fixer les règles.
 
Aloha sourit. Elle sait qu’elle les rencontrera, ces êtres, ou du moins la plupart, mais les recon­naîtra-t-elle ? Cela est moins sûr. Même les com­pagnons terrestres qui l’attendent et qui œuvreront avec elle, déjà elle a commencé à en oublier le visa­ge et le nom… Par chance elle prend un corps qui lui, aura une mémoire et elle s’appuiera sur celle-là pour scruter, pour sonder le cœur des amis qui entourent Marie la terrienne. Dès l’instant ultime de sa venue dans le corps de Marie, des change­ments énergétiques inévitables se feront en elle. Une nouvelle histoire commencera et, ne resteront autour d ’elle, que ceux qui déjà étaient là, en atten­te inconsciente de sa venue.
 
Après la pause, chacun reprend sa place, attentif et à l’écoute de la suite des instructions.
 
– “Aloha, es-tu sûre que de garder le souvenir de tout n’est pas plutôt un obstacle qu’un cadeau ?”
 
Cette voix, la jeune femme la connaît bien, c’est celle de l’une de ses amies qui pleine de “bon sens” la ramène souvent au concret d’une situa­tion. D’un regard Aloha la remercie, tandis que l’instructeur holographique poursuit :
 
– “Lorsque vous ferez ce voyage, l’instructeur particulier d’Aloha sera avec vous. Nous avons appris, depuis peu, que des énergies se préparent, également dans le même temps que vous, à venir sur Terre. Leurs buts sont différents mais leurs moyens sont proches et elles comptent se servir de ce que vous allez mettre en place pour en tirer un profit très personnel. Je souhaitais, avec l’accord du Conseil, vous avertir de ce fait, non pour aiguiser une quelconque méfiance, mais pour vous inciter à garder toute votre vigilance en éveil ainsi que votre savoir faire. Sachez, qu’une porte ouverte l’est pour tous, mais que la qualité de ce qui en fait un sas de lumière, peut servir de filtre à tous ceux qui sou­haitent la franchir.
 
Quelque part, vous le savez, Tout est déjà ins­crit, Tout est déjà accompli… Je vous demande cependant, de mettre toute votre énergie de Vie et d’Amour dans ce que vous ferez, car Tout est enco­re “possible” .”
 
Ces paroles qui pourraient paraître énigma­tiques à l’homme de la Terre semblent être bien comprises par Aloha et ses amis qui acquiescent, semblant parfaitement en accord avec ce qui vient de leur être proposé.
 
– “Tout est déjà accompli et pourtant tout le chemin reste à parcourir pour retrouver ce qui a déjà eu lieu, murmure Aloha, comme pour bien ancrer ce concept en elle. Le libre-arbitre se situe dans la façon consciente dont on retrouve le par­cours pour accomplir à nouveau ce qui l’est déjà. Je ne m’imagine pas expliquer cela sur Terre, ajoute-t-elle en riant. Les concepts de temps et d’espace, de présent, de passé et de futur y sont trop rudimen­taires pour que ceci puisse être compris autrement que comme une abstraction mathématique. Heureusement, ce n’est pas mon travail que d ’enseigner une nouvelle physique. Je n’en ai pas les capacités, d ’ailleurs je me demande ce quelles seront sur Terre… Pour l’instant, je ne vois pas avec assez de précision mes nouvelles fonctions.”
 
La voix de la jeune femme se fait plus fragile. Le Doute touche à nouveau le cœur d’Aloha. Il monte de la Terre et l’habite par instants comme pour lui rappeler qu’il fera bientôt partie d’elle d’une façon beaucoup moins passagère.
 
– “Que veux-tu dire par cela, l’interpelle sa compagne, aurais-tu peur de ne pas te reconnaître toi-même ou de perdre une partie de toi. Tu sais comme moi que l’Essence de notre être nous accompagne où que nous soyons. Le reste n’est qu’un bagage plus ou moins utile selon les circons­tances et les nécessités.
 
Aloha se tait. Elle ne peut exprimer ce qu’el­le ressent et, phénomène étrange, elle sent monter en elle un sentiment qu’elle ne connaît pas, celui de honte, peut-être de culpabilité devant les pen­sées qui l’habitent. Dans le cœur d’Aloha une voix tendre et apaisante résonne :
 
– Ne t’inquiète pas, tout cela est normal. Tu captes les sentiments de la Terre qui commence à vivre en toi. Le moment de ta transmigration est proche et tu vas bientôt prendre un autre rôle, un autre visage pour un temps. Comme un excellent acteur, tu te dois d’être réellement “dans la peau de ton personnage” … jusqu’à la fin de la pièce.”
 
Ces derniers mots rendent à la jeune femme son sourire et sa sérénité coutumière, tandis que la voix ajoute d’une manière plus imperceptible :
 
– “N’oublie pas cependant ceci : pour chacun de vous s’incarnera sur Terre un être non terrestre dont le but sera d’entraver votre action. Seul votre cœur saura vous dire comment agir si vous l’écoutez encore et si ses battements autres que physiques vous sont encore perceptibles…”

Pour en savoir plus, lire “Walk-In” :

 

Lien: https://www.facebook.com/groups/665984406796257


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme. La vérité particulière est en Vous, la Vérité Universelle est parfaite et équilibrée et intègre tout, elle “est” la Source.

NOUVEAU : VIVRE L’EXPANSION DU RETOUR À LA SOURCE AVEC LES ANIMAUX MARINS (Vendredi 7, 14 et 21 Octobre)


Vibratelier ” BEST SELLER ” pour un soin de la 5D et rencontre des êtres de sa famille d’âme dans le cœur sacré, en guidance par votre divine présence:

Rejoins-nous sur les nouveaux médias sociaux !!! Merci ! CLUB VK : https://vk.com/club175930391 ; PROFIL VK : https://vk.com/nturban ; CHAÎNE ODYSSEE : odysee.com/@Eveilhommme ; Groupe Telegram : https://t.me/joinchat/oYnr005XgndhYTFk ; Chaîne Crowdbunker : https://crowdbunker.com/@eveilHomme


Pour soutenir Eveilhomme, vous pouvez faire un don, vous abonner ou alors cliquer régulièrement sur les bannières de publicité, cela nous aidera : merci, Merci ! MERCI !!

En contrepartie de votre abonnement mensuel, vous avez accès aux Vibr’Ateliers proposés en don du Cœur dans la boutique (voir menu boutique)

GRATITUDE INFINIE ET ILLIMITEE A TOUS

Autre possibilité de soutien, cliquez ci-après : Campagne de soutien permanent sur Gofundme https://gf.me/u/ysawj4 et sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/eveilhomme
N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Eveil Homme

Chercheur spirituel et métaphysique, je suis en contact depuis plusieurs années avec des êtres galactiques. L'objet de ma démarche est d'informer les personnes intéressées par les questions liés aux nouvelles fréquences de réalité : ascension terrestre, éveil et chemin spirituel, nouvelles réalités, contactés extraterrestres et galactiques, être de lumière, divulgation, technologies nouvelles et ésotériques

Une réflexion sur “Walk-In par Anne Givaudan : LA PRÉPARATION D’ALOHA

  • 11 avril 2022 à 09:21
    Permalien

    Merci pour le partage Nicolas ! J’avais lu ce livre il y a un moment et il est vraiment génial.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :