Le Giec a tout faux: Le soleil a plus à voir avec le réchauffement climatique que le dioxyde de carbone

Le document a également déclaré que les études précédentes n’avaient pas suffisamment pris en compte le rôle de l’énergie solaire dans l’explication de la hausse des températures.

 

Le GIEC a récemment publié son sixième « rapport d’évaluation » qui a cité les émissions de dioxyde de carbone d’origine humaine comme la principale raison du réchauffement climatique. La nouvelle étude jette des doutes sur l’hypothèse.

Les climatologues et les physiciens solaires impliqués dans l’article ont conclu que la position du GIEC sur la responsabilité des émissions humaines était basée sur « des données étroites et incomplètes sur l’irradiance totale du soleil ».

L’organisme mondial du climat semble avoir fait preuve d’un parti pris délibéré et systémique dans les opinions et les données incluses dans ses rapports influents.

« Selon les données publiées et les études que vous utilisez, vous pouvez montrer que tout le réchauffement est causé par le soleil, mais le GIEC utilise un ensemble de données différent pour arriver à la conclusion opposée », Ronan Connolly, l’auteur principal du étude, a déclaré dans une interview.

« Dans leur insistance à forcer un soi-disant consensus scientifique, le GIEC semble avoir décidé de ne considérer que les ensembles de données et les études qui soutiennent le récit choisi. » 

Les émissions humaines n’ont pratiquement aucun rôle dans le réchauffement climatique

En utilisant des données accessibles au public du gouvernement américain et d’autres sources, le document dit qu’il est facile d’expliquer que tout le réchauffement observé au cours des dernières décennies ne provient que de changements dans l’énergie solaire arrivant sur Terre.

Le document convient que l’utilisation des ensembles de données choisis par l’ONU impliquerait que les humains sont en grande partie à blâmer. Mais l’étude comprend plusieurs graphiques montrant que le simple fait d’utiliser différents ensembles de données pourrait bouleverser la conclusion du GIEC. Si elle est confirmée, l’étude représenterait un coup dévastateur pour le GIEC et sa conclusion que les émissions humaines de dioxyde de carbone sont le principal moteur du réchauffement climatique.

À l’aide de 16 estimations différentes de la quantité d’énergie solaire, la revue compare ces données avec plus de 25 estimations de températures dans l’hémisphère nord, remontant aux années 1800.

Lorsque les données solaires des satellites de surveillance solaire de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) sont comparées à des données de température fiables, pratiquement tout le réchauffement peut être expliqué par le soleil sans aucun rôle pour les émissions humaines. L’ONU semble avoir ignoré les données de la NASA pour soutenir l’hypothèse de la responsabilité humaine.

« Les archives historiques de l’activité solaire indiquent que le rayonnement solaire a augmenté depuis la fin du 19e siècle . Si une tendance, comparable à celle trouvée dans cette étude, avait persisté tout au long du 20e siècle, elle aurait fourni une composante importante du réchauffement climatique qui, selon les rapports du GIEC, s’est produit au cours des 100 dernières années », a déclaré Richard Willson, un chercheur affilié avec le Goddard Institute for Space Studies de la NASA et le Earth Institute de l’Université Columbia à New York.

Le biais de confirmation joue un rôle dans les rapports du GIEC

Les rapports du GIEC ont systématiquement blâmé les activités humaines, telles que les émissions de gaz à effet de serre, pour les changements de réchauffement observés.

 

 

Alors que beaucoup sont d’accord avec la position de l’ONU, il existe des dizaines d’autres études qui indiquent que le soleil est le principal moteur du changement climatique. Ces opinions scientifiques divergentes n’ont pas été reflétées dans les rapports de l’ONU pour des raisons qui n’ont pas été expliquées.

 

 

L’une des préoccupations soulignées dans l’approche du GIEC incluait l’estimation des changements de température mondiale à l’aide de données provenant à la fois d’emplacements urbains et ruraux. Les auteurs de l’étude ont déclaré que cela se traduisait par un décalage artificiel des températures en raison de «l’effet d’îlot de chaleur urbain», qui, selon eux, doit être pris en compte.

Cet effet montre que les villes ont tendance à être plus chaudes que la campagne en raison de l’activité et des structures, de sorte que les stations de température autour desquelles des villes se sont développées présenteront des augmentations de température artificielles causées par l’urbanisation et non par le réchauffement climatique.

Le GIEC a rejeté ces préoccupations, arguant que l’urbanisation a joué un rôle mineur dans l’augmentation estimée de la température.

Concernant la disparité des résultats sur ce sujet, Connolly a suggéré qu’un « biais de confirmation » était à l’œuvre. Cela se produit lorsque les individus ne considèrent que les informations qui soutiennent leur parti pris, ce qui peut affecter tous les scientifiques.

« Il est difficile de dire s’ils le faisaient délibérément ou s’il s’agissait simplement d’un biais de confirmation, mais il est clair que des ensembles de données sont sélectionnés pour soutenir le point de vue du GIEC tandis que les données le contredisant ont été exclues », a-t-il déclaré.

Apprenez la vérité sur le changement climatique sur ClimateScienceNews.com.

Source : https://elishean777.com/le-soleil-a-plus-a-voir-avec-le-rechauffement-climatique-que-le-dioxyde-de-carbone/

L’avis d’éveilhomme : Le réchauffement climatique a effectivement beaucoup plus à voir avec les énergies cosmiques du Soleil central qui font monter en fréquence le Soleil et Gaïa, qui se réchauffent naturellement que d’être une conséquence de l’émission de CO2 humaine. 

Pour aller plus loin :


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

NOUVEAU VIBRATELIER PREVU LE 8 OCTOBRE 2021 AVEC SK DIMENSION ET NICOLAS : HYPNOSE QUANTIQUE SUPRA-CONSCIENTE, SÉANCE DE NETTOYAGE ÉMOTIONNEL & REMONTÉE DU TAUX VIBRATOIRE + BONUS, HARMONISATION DES CHAKRAS ET SOIN LUMIERE SUR GAÏA

Pour soutenir Eveilhomme, vous pouvez faire un don, vous abonner ou alors aller en bas de cette page et cliquer régulièrement sur les bannières de publicité, cela nous aidera : merci, Merci ! MERCI !!

En contrepartie de votre abonnement mensuel, vous avez accès aux Vibr’Ateliers proposés en don du Cœur dans la boutique (voir menu boutique)

GRATITUDE INFINIE ET ILLIMITEE A TOUS

Autre possibilité de soutien, cliquez ci-après : Campagne de soutien permanent sur Gofundme https://gf.me/u/ysawj4 et sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/eveilhomme

Rejoignez-nous sur les nouveaux médias sociaux !!! CLUB VK – https://vk.com/club175930391 ; PROFIL VK : https://vk.com/nturban ; CHAÎNE ODYSSEE : odysee.com/@Eveilhommme ; Page MeWe : https://mewe.com/p/eveilhomme ; Profil Mewe : https://mewe.com/i/nicolaseveilhomme ; Groupe Telegram : t.me/jointchat/T6CYFfcPSPCVOwF4





N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Eveil Homme

Chercheur spirituel et métaphysique, je suis en contact depuis plusieurs années avec des êtres galactiques. L'objet de ma démarche est d'informer les personnes intéressées par les questions liés aux nouvelles fréquences de réalité : ascension terrestre, éveil et chemin spirituel, nouvelles réalités, contactés extraterrestres et galactiques, être de lumière, divulgation, technologies nouvelles et ésotériques

2 réflexions sur “Le Giec a tout faux: Le soleil a plus à voir avec le réchauffement climatique que le dioxyde de carbone

  • 21 août 2021 à 22:45
    Permalien

    Déjà vers 2010, pas mal de scientifiques avançaient cette action du soleil, notamment en observant les autres planètes du système solaire qui, elles aussi, recevaient plus d’énergie du soleil.

    Répondre
  • 22 août 2021 à 14:18
    Permalien

    Bonjour,

    Oui j’ai déjà intégré cette information que je diffuse autour de moi. Je suis accueilli tout comme pour ce qui concerne la plandémie co-vide comme un sale complotiste, qui n’a rien compris et qui est totalement manipulé, alors que se sont eux qui le sont totalement.

    Quand donc la vérité fera jour aux yeux de tous…?

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :