Possibilité de difficultés temporaires liées à la transition planétaire en cours : comment les anticiper et mieux s’y préparer

Avez-vous pensé à prendre certaines précautions et à constituer quelques réserves permettant de faire face à différentes situations problématiques (nourriture moyenne et longue conservation, eau potable, certaines fournitures de base comme des médicaments et des protections contre le froid, etc…), et si ce n’est pas le cas, envisagez-vous de le faire ?

C’est une très bonne question, et je me remercie de vous l’avoir posée !

.

Pourquoi cette question et pourquoi la poser maintenant ?

.

Deux causes différentes mais parfois aussi conjuguées de bouleversements et de difficultés éventuelles

Cela n’a échappé à aucun(e) d’entre vous, en particulier depuis le début de l’année 2020 (mais depuis plus longtemps en fait), nous vivons une période très particulière, à la fois difficile, fascinante, pleine de nouvelles potentialités et assurément en tous points historique !… En effet, nous expérimentons un segment temporel unique où se superposent et s’entrelacent :

– la fin de la lutte entre l’Alliance terrestre d’un côté et l’Etat Profond international/les mondialistes de Davos et leur sombre agenda 2030 de l’autre ; cette tension est presque arrivée à son terme, et elle va bientôt aboutir à la libération définitive de l’humanité et à son expansion joyeuse et fraternelle sur la Terre et dans le cosmos.

– l’ascension planétaire et son élévation fréquentielle, marquée par une courte période de transition (de quelques mois à quelques années tout au plus) au sein de laquelle la Terre doit nécessairement procéder à un intense nettoyage physique et énergétique qui se manifeste notamment, dans la réalité extérieure, par divers phénomènes difficiles que sont les tempêtes, incendies de forêts, inondations et tsunamis, tremblements de terre, éruptions volcaniques…

Ces deux phénomènes sont bien entendu aussi interconnectés à différents niveaux (physique, énergétique et spirituel) et de différentes manières.

Il est en tout cas difficile de distinguer parfois ce qui ressort plus de l’un que de l’autre.

Ainsi, par exemple, depuis des mois les tremblements de terre se multiplient partout dans le monde. Ils n’ont cependant pas forcément toujours la même origine. Certains sont dus à Gaïa elle-même dans son processus de nettoyage et de « mue » fréquentielle, son corps planétaire quittant de plus en plus son ancienne peau pour aller vers la nouvelle.

ascension-5D-earth

D’autres sont dus à l’utilisation par la Cabale d’armes à énergie dirigée de type HAARP. Et d’autres encore sont à l’inverse dus à l’Alliance lorsqu’elle détruit des bases souterraines profondes (DUMBS) de la Cabale. De la même manière, les terribles inondations qui touchent ces derniers temps une partie de la planète (Belgique, Allemagne, certains pays d’Europe de l’Est, Russie, Inde, Chine…) sont dans certains cas dues à ces fameuses armes à énergie dirigée, et dans d’autres cas sont uniquement dues à Gaïa elle-même. C’est encore la même chose avec les feux, les possibles tsunamis, les cyclones, etc…

Parfois, c’est carrément encore plus confus que cela car les deux phénomènes se retrouvent imbriqués (!), comme l’explique par exemple Corey Goode, le célèbre divulgateur des Programmes Spatiaux Secret, dans un épisode de l’émission « Divulgation Cosmique » plus spécifiquement consacré à la thématique de l’Ascension de la Terre :

Capture-3-6

David : Cela a été plutôt surprenant pour moi de voir avec quelle rapidité après l’éclipse nous avons vu arriver ces énormes ouragans. Pensez-vous que cela soit lié à l’éclipse et ce dont ils vous ont parlé ?

Corey : En fait, on m’a montré une vision de ce qui se passait. Les Sphères Bleues ont presque disparu. Elles sont pratiquement translucides et disparues.

Et nous recevons des doses d’énergie cosmique de plus en plus fortes. Notre planète et notre système solaire sont baignés dans cette énergie actuellement.

L’image que l’on m’a montrée était que la Terre tournait avec cette énergie et c’était comme avec une dynamo. L’énergie traverse la Terre par les pôles.

Et dans la vision, cela causait d’importants orages hautement électriques comme ceux que nous voyons ainsi que des tremblements de terre.

David : Certaines personnes ont essayé de dire que cela était dû à HAARP et que cela n’était pas des phénomènes naturels, et que la Cabale essayait de faire s’effondrer l’économie américaine. Que pensez-vous de cela ?

Corey : Ces orages n’ont pas été créés par ces technologies, mais ils ont été dirigés. Ils ont des systèmes de satellites qui tirent, je pense, ce qu’ils nomment des ‘masers’, des lasers à micro-ondes focalisées, dans l’océan, près des orages afin de réchauffer l’eau. Et cela amène l’orage à se diriger vers la chaleur. Ils peuvent guider les orages où ils le veulent jusqu’à un certain degré.

David : Pensez-vous que l’économie américaine puisse survivre à des désastres de cette envergure ?

Corey : Cela va affecter l’économie mais c’est une distraction. C’est une distraction pour tous ces groupes qui travaillent à essayer de mettre en place des arrestations et des tribunaux. Les militaires sont hautement impliqués dans cela.

Si tous ces phénomènes météorologiques majeurs se passent alors l’armée doit y être envoyée pour aider.

David : Wahou !

Dans tous les cas, cependant, il faut toujours se rappeler que les perturbations et bouleversements planétaires, aussi bien actuels qu’encore à venir, ont un sens plus profond qui est d’ordre évolutif et spirituel, comme l’explique encore Corey Goode dans le même épisode de l’émission :

David : Je suppose que j’avais cette vision que nous allions avancer en roue libre jusqu’au flash sans que rien de réellement déroutant ne survienne, que cela allait être ennuyeux, le business habituel, que rien n’allait véritablement changer et qu’ensuite ‘pouf’ !

Mais ce qu’ils vous ont dit dernièrement implique fortement qu’avant même le flash solaire, il va y avoir certains changements notables dans la façon dont les choses se passent. Pourriez-vous nous expliquer cela ?

Corey : Oui, je suis heureux que vous ameniez cela parce que dans la dernière mise à jour lorsque nous décrivions cela, je ne suis pas suffisamment entré dans les détails. Et beaucoup de gens ont pensé que c’était simplement pour les effrayer ou comme quelque chose tiré des ‘Révélations’ de la Bible.

Mais de la façon dont Mika m’avait décrit ce qui était survenu sur sa planète… Sa planète n’est pratiquement faite que d’îles. C’était pratiquement une planète d’eau.

Micca
L’ambassadeur Mika

Et ils ont eu… Juste avant leur événement solaire et un événement sensible, ils ont commencé à avoir d’importants tremblements de terre, des tsunamis. Ils ont également commencé à avoir ce type de choses.

David : Avant le flash ?

Corey : Avant l’Ascension. Et ce qui m’a été communiqué, c’était que notre planète était un être vivant.

La plupart des gens qui regardent cette émission savent de quoi je parle. Gaia.

David : La chaîne. [Allusion de David Wilcock au fait que la chaîne TV qui diffuse sur internet les émissions de « Divulgation Cosmique » s’appelle justement « Gaia TV »]

Corey : Gaia ! Tout à fait. Aujourd’hui, Gaia traverse son Ascension. Elle termine sa dernière transition en quatrième densité.

Et nous sommes un peu comme des puces sur le dos d’un chien. Un chien qui traverse son Ascension, et nous sommes sur le chien. Nous chevauchons une planète. Et nous chevauchons la vague de l’Ascension, ou nous sommes dans le sillage de l’Ascension que traverse notre planète.

David : Hum. Vous savez…

Corey : Les symptômes de ce changement sont les tremblements de terre qui provoquent des tsunamis, l’explosion de volcans, ce genre de choses. C’est simplement une partie naturelle de la métamorphose.

David : Jusqu’à quel degré pourraient aller ces perturbations de changement de la Terre ?

Corey : Je pense que cela sera assez perturbant. Cela attirera incontestablement notre attention, tout comme ces récents ouragans qui sont plus puissants que ce que nous avions vu auparavant.

Je pense que nous allons nous habituer à voir de plus en plus de choses comme des tremblements de terre. Cela pourrait devenir la norme.

David : Pensez-vous que pendant que nous traverserons ces expériences perturbantes, les gens commenceront à avoir dans leur vie plus de contacts spirituels, plus d’accès, plus de télépathie, ou ce genre de choses paranormales ?

Corey : Oui. Et la façon dont cela m’a été également expliqué c’est que ces choses seront des catalyseurs afin de nous pousser encore un peu plus vers notre polarité. Comme si…

Je suppose qu’actuellement nous voyons les gens négatifs qui se rassemblent dans des groupements négatifs. Et les personnes positives commencent à se rassembler également. Et cela va se produire à une plus grande échelle.

Alors c’est une très bonne chose à venir. Cela donne une bonne impulsion au processus d’Ascension. Et s’il doit véritablement y avoir un chemin tri-directionnel, peut-être que la façon dont nous réagirons émotionnellement et énergétiquement à ces changements sur Terre nous boostera ou bien déterminera vers quelle polarité nous serons dirigés.

David : Et cela dépend de nous maintenant. Nous sommes ceux qui vont diriger cela.

Corey : Nous sommes ceux que nous attendions.

C’est donc assurément le meilleur moment de l’histoire pour être en vie et pour participer ainsi, chacun(e) à notre manière, au grand Renouveau planétaire à venir, à la naissance de la nouvelle civilisation terrestre de la Lumière !

TR303_ascension-terrestre-1 (2)

Néanmoins, cette période est nécessairement aussi marquée par différentes perturbations potentielles, dont certaines peuvent éventuellement remettre en question de façon momentanée notre sécurité à différents degrés. Il s’agit donc juste de prendre en compte certaines réalités en cours de développement et d’anticiper certains mouvements afin d’être prêts à absorber les chocs potentiels avec plus de sérénité et de force. En tout cas, comme le dit l’adage : « Un homme avertit en vaut deux ! »…

Cependant, chacun(e) de nous poursuit ce voyage d’une façon particulière, spécifique. Ainsi, que ce soit concernant les événements déjà passés en lien avec la pandémie et/ou les conséquences concrètes dans votre vie de certaines décisions gouvernementales, ou les événements encore à venir, nous ne sommes pas tous concernés et impactés de manière identique. Concernant toutes les conséquences concrètes de ce qui s’est déjà produit dans nos vies depuis le début de la soi-disant « pandémie au coronavirus de pangolin/chauve-souris », pour certains d’entre nous, cela a été très difficile, pour d’autres beaucoup moins, et pour d’autres encore, cette période a au contraire été globalement vécue de façon sereine et même, éventuellement, elle a ouvert de nouvelles opportunités et perspectives dynamisantes et très positives (par exemple des reconversions professionnelles libératrices, de nouveaux choix de vie, etc.).

Concernant les événements encore à venir sur une courte période de quelques mois à quelques années tout au plus, ce sera aussi inégal. Il pourra y avoir quelques fortes difficultés à traverser pour certain(e)s, tandis que pour d’autres, ce sera comme de voir passer un train dans le lointain, plein d’événements chaotiques seront vécus par beaucoup de gens sur Terre sans qu’eux-mêmes en soient directement affectés, et ils seront éventuellement déjà pleinement occupés à participer à la construction du nouveau monde, à leur manière et dans leur(s) domaine(s) de compétence.

Plus largement, quoi qu’il en soit, chacun(e) de nous a un plan de vie, et en fait, nous serons toujours là où nous devons être et nous vivrons ce que nous avons à vivre. Il n’y a pas de hasard. Et même en prenant mille précautions, si nous devons vivre certaines expériences difficiles (voire quitter ce plan d’existence), nous les vivrons par un biais ou par un autre ; inversement, même sans être équipés et préparés, si nous devons échapper, même contre toute attente, à certains problèmes, la Vie trouvera son chemin pour nous assurer la protection nécessaire.

Mais cela ne veut pas pour autant dire être passifs, bien sûr, et négliger de façon étourdie de prendre certaines dispositions lorsque c’est possible.

Face à certains événements que l’on pourrait être amenés à expérimenter, d’ailleurs, la protection dont on bénéficie peut éventuellement être aussi passée d’abord par de l’information que l’on a reçue… et qui nous a justement permis d’anticiper, d’agir et d’être prêts à absorber sans problème certaines perturbations temporaires !

Un autre aspect des choses à considérer, c’est le fait que même si dans un avenir proche vous vous retrouvez loin et à l’abri de nombreux types de difficultés que d’autres personnes peuvent rencontrer, et que vous n’avez en fait pas besoin à titre personnel de vous équiper outre mesure pour la suite du voyage de ces prochains mois et années, avoir à votre disposition certains matériels de secours, des denrées alimentaires et/ou de quoi procurer de l’eau potable peut vous être utile afin d’aider les autres : pouvoir venir à l’aide de membres de votre famille, de voisins ou de toute personne inconnue qui se retrouverait en grand besoin.

Concernant les dispositions que nous pouvons prendre, il ne sert à rien de faire des stocks de nourriture pour 10 ans, ou de remplir une pièce de médicaments et autres affaires de premier secours. Il s’agit toujours de rester calmes, mesurés, confiants, et de s’attacher à cultiver notre foi et notre connexion intérieure à la Source et à nos Aides de l’invisible (nos guides, notre Soi supérieur…).

Un objectif raisonnable est de travailler à s’équiper juste ce qu’il faut, un peu comme quand on part en voyage, avec ni trop ni trop peu dans la valise. Pas de stress, mais une prévoyance réfléchie. Faire en somme comme nos grands-parents et arrière grands-parents, dont le bon sens et la sagesse pratique, induits par une longue tradition, faisaient qu’ils avaient toujours chez eux un stock de nourriture, des outils et des remèdes pour parer à de nombreux problèmes pouvant survenir. En fait, globalement parlant, ils étaient bien mieux préparés mentalement et matériellement à absorber différents chocs que nous ne le sommes aujourd’hui dans nos sociétés « modernes » dont le confort et la sécurité apparents masquent une énorme fragilité ! On y reviendra.

Cet article n’a aucune prétention à l’exhaustivité, il est même très incomplet. Son but est juste de d’ouvrir des pistes, de donner des idées. A vous de creuser ensuite plus loin ou non, selon votre ressenti, votre situation et vos besoins spécifiques. Internet et Youtube regorgent de ressources pour s’informer et se former, sans compter les nombreux livres existant dans les rubriques aventure, trekking et survie des librairies.

.

Quelques paramètres complémentaires à prendre en compte

Certains paramètres liés à la fin de la bataille (cachée) actuelle entre l’Alliance et la Cabale doivent être considérés avec attention. En faire une liste détaillée serait fastidieux et en plus inutile, car la majorité des plans sombres et des attaques sous faux drapeau de la Cabale depuis des années ont été neutralisés et continuent de l’être. Certains éléments ne peuvent cependant pas être neutralisés à 100%, et un bon exemple de cela est la fameuse pandémie qui occupe le devant de la scène mondiale depuis plus d’un an. Ceci dit, même cette redoutable attaque sous faux drapeau a pu être largement amortie par l’Alliance, et même, sous certains aspects, retournée à son avantage.

IL faut donc simplement prendre en compte le fait que la Cabale est encore capable de créer quelques autres perturbations avant qu’elle ne soit définitivement neutralisée.

Par exemple, il est de notoriété presque publique maintenant que la pandémie de 2020 a été précédée, quelques mois auparavant, de l’Event 201 (en octobre 2019) organisé par le Forum Economique de Davos, sur le thème d’une prochaine pandémie mondiale de coronavirus pouvant détruire l’économie mondiale. Eh bien la même chose s’est reproduite en juillet 2021 (Cyber Polygon) sur le thème d’une « cyberpandémie » – venant bien entendu d’un groupe de « terroristes » – qui pourrait prochainement détruire de nombreuses infrastructures. « Radio-Québec » a fait une excellente émission sur le sujet, dont il a été question dans un article précédent, je ne m’attarde donc pas plus longtemps là-dessus (la vidéo proprement dite commence à la 38ème seconde) :

Un autre problème à considérer est l’évident projet de la Cabale d’engendrer une grande famine sur la Terre, qui serait comme le dernier acte pour pousser les gens à accepter le projet des mondialistes de refonte totale de l’économie sous leur contrôle complet (Agenda 2030).

En croisant divers éléments autour du projet stratégique des mondialistes avec leur Agenda 2030, c’est-à-dire leur projet d’asservissement complet de la population mondiale à travers un nouveau format de totalitarisme communiste, du communisme 2.0 à la Orwell, un portrait de certaines étapes clés pour y arriver se dessine.

Pour arriver à leur reformatage complet de la société mondiale, il leur fallait d’abord tout détruire et placer tout le monde sous leur coupe. Leur pièce de théâtre macabre comportait manifestement 3 actes majeurs qui étaient faits pour s’imbriquer les uns dans les autres, pour fonctionner organiquement : 1. Une pandémie mondiale qui devait selon leurs plans de départ décimer une grosse partie de la population du globe et détruire en très grande partie l’économie capitaliste mondiale, avec des perturbations croissantes dans la production et la distribution de divers matériaux et de toutes les denrées alimentaires nécessaires. 2. Des cyber attaques massives brisant tous les systèmes de communication et de gestion, possiblement aussi les systèmes de distribution d’électricité, couplées à une utilisation intense de systèmes HAARP provoquant des inondations massives, des tremblements de terre et des sécheresses, qui devaient achever de déstructurer ce qui tenait encore debout comme infrastructures et systèmes de gestion/distribution, et diminuer drastiquement les indispensables nouvelles récoltes partout sur Terre alors même que les réserves alimentaires étaient déjà affaiblies par différents phénomènes. 3. Une grande famine mondiale résultant des effets cumulés de tout cela et finissant de mettre à genoux une humanité – du moins ce qu’il en serait resté – livrée au final, pieds et poings liés, à la Cabale.

Cet excellent documentaire en deux parties donne un certain nombre de clés explicatives sur les projets des mondialistes tournant autour de la nourriture :

Rumble – Documentaire « FAMINE GLOBALE » :

« Alors que la Chine arrête des analystes céréaliers pour avoir parlé de ses pénuries de céréales, et que les États-Unis coupent l’eau de leurs cultures, il faut se poser la question : pourquoi organiser une famine mondiale ? 

Dans cette émission spéciale de Ice Age Farmer, Christian se penche sur leurs objectifs déclarés : un avenir transhumaniste de petits humains bio-ingénieurs (avec de minuscules empreintes de carbone, bien sûr !), nourris de vaccins comestibles dans de la fausse nourriture, incapables de manger de la vraie viande. 

Ce n’est qu’en comprenant à quel point le programme auquel nous sommes confrontés est extrême que l’on peut apprécier pleinement l’ampleur de la crise qu’ils fabriquent pour réaliser ce programme – et l’urgence avec laquelle nous devons le combattre. »

Comme pour la pandémie mondiale, la Cabale ne parviendra heureusement PAS à produire une catastrophe totale à travers des cyberattaques, et nous ne vivrons PAS de grande famine mondiale. L’Alliance est bien évidemment au courant de tout cela, et a déjà prévu ses contre-mesures.

Cependant, de même que la pandémie a causé d’indéniables dégâts, de même, il pourrait y avoir des perturbations dans d’autres domaines, de l’ordre de quelques semaines ou quelques mois.

Les cyberattaques sont en tout cas d’ores et déjà une réalité en développement constant, et des problèmes d’approvisionnement alimentaire risquent de croître dans les mois à venir (les réserves alimentaires au Moyen-Orient, en Inde et en Chine sont déjà grandement fragilisées, à cause des récoltes catastrophiques, des invasions de criquets, des sécheresses, etc. La Chine, pour se prémunir, a déjà acheté une partie du stock de réserve de céréales de l’Occident, mais cela ne suffira pas pour du trop long terme, et du coup, les réserves de l’Occident ont diminué, alors que les récoltes de 2021 dans de nombreux pays occidentaux sont mauvaises, en raison à la fois des inondations et des sécheresses. Bref, tout le monde est de plus en plus dans le même bateau, à des degrés divers).

Il n’est pas garanti que la situation se complique davantage au niveau des pénuries alimentaires dans un avenir proche, ceci dit, mais c’est une possibilité à prendre en compte… Il est possible, par exemple, qu’un système de tickets de rationnement soit mis en place dans beaucoup de pays l’an prochain, le temps de remettre la production alimentaire mondiale au niveau. Pas certain, mais pas à exclure non plus comme scénario.

Ajoutons à cela que des tensions sociales croissantes risquent d’affecter nos sociétés au cours des prochains mois (protestations contre les différentes politiques gouvernementales liberticides), voire que ces tensions aboutiront à des émeutes, des dégradations et de profondes perturbations.

En outre, il semble (plusieurs sources en parlent) que l’Etat Profond, afin de tenter d’empêcher – ou du moins de retarder – sa chute finale, va faire tout ce qu’il peut pour déclencher des guerres un peu partout dans le monde (au Moyen-Orient, en Asie…). On ne sait pas encore jusqu’à quel degré ces tentatives aboutiront éventuellement. Le chaos voulu serait de toute façon limité dans son ampleur par l’Alliance, mais cela risquerait inévitablement (s’il y a des conflits armés d’une certaine intensité) de perturber encore plus l’économie mondiale et les chaînes d’approvisionnement, qui sont déjà précisément en grand danger pour d’autres raisons.

Il y a en effet des problèmes d’approvisionnement croissant en matières premières et produits de toutes sortes, conséquence des ruptures des chaînes économiques engendrées notamment par les politiques gouvernementales depuis plus d’un an (confinements, arrêts des activités portuaires, fermetures d’entreprises dues à la crise du covid, etc.). Les pénuries croissantes de matériaux concernent de nombreux secteurs. La rupture des chaînes d’approvisionnement est une perspective qui se rapproche.

Beaucoup de pilotes d’avions et de porte-conteneurs, et beaucoup de conducteurs dans les compagnies de transport routier se sont faits vacciner. Que se passera-t-il si une partie d’entre eux vient à faire défaut (décès ou graves problèmes de santé) prochainement ? Les métiers de pilote d’avion ou de capitaine de porte-conteneur, en particulier, sont hautement qualifiés, et il faudrait du temps pour remplacer les postes soudainement vacants. Quel impact croissant de leur absence sur la circulation des marchandises et sur toute l’économie ? Enorme, bien entendu, ce serait très lourd de conséquences !

Et il peut encore y avoir d’autres problèmes, liés par exemple à des ruptures de barrages, aux centrales nucléaires, ou autres. Les barrages, il faut le savoir, sont pour Gaïa comme des kystes, ils bloquent certaines énergies qui normalement s’écoulent de façon fluide par ses eaux, et il est possible (probable ?) que Gaïa trouve le moyen de s’en débarrasser – en tout ou partie – au cours des prochaines années, ceci étant en lien avec son processus d’ascension.

Le « simple » effondrement du barrage des Trois Gorges en Chine, pour ne prendre que cet exemple, aurait en tout cas des conséquences abyssales à différents niveaux et impacterait toute la planète (il y aurait beaucoup de morts ; il y a des réacteurs nucléaires sous le barrage ; l’économie chinoise s’effondrerait – donc la bourse et la finance mondiales – ; le monde entier dépend maintenant largement de la production et de la distribution par la Chine de nombreux produits de la vie courante, qui cesseraient brusquement d’être livrés et ceci pour une durée indéterminée ; etc…).

.

Jusqu’à quel point sommes-nous collectivement vulnérables à certains types de perturbations, dans notre société ?
  1. Nous fonctionnons trop largement à flux tendu en terme d’approvisionnements

Comme le souligne très justement Antoine Ledu dans ce petit PDF « 10 astuces simples et efficaces pour vous constituer un stock de nourriture », que je vous incite fortement à télécharger :

Dans la société de consommation dans laquelle nous vivons, l’idée de faire un stock de nourriture est souvent perçue comme étrange. Pourquoi faire des réserves chez soi quand il suffit d’aller au supermarché ?

Notre approvisionnement alimentaire n’a pourtant jamais été aussi précaire. Les villes sont de plus en plus peuplées… et la production alimentaire y est tout simplement nulle.

Toutes les ressources doivent donc venir de l’extérieur, à cause du coût de stockage et par souci de fraîcheur, les villes sont approvisionnées en flux tendu. La ville de Paris par exemple, ne possède que quelques jours de réserves alimentaires, entre 3 et 7 selon les sources. En cas de problème dans la logistique d’approvisionnement, les conséquences peuvent être désastreuses.

Pour nos grands-parents, stocker de la nourriture était quelque chose d’indispensable, une chose que tout le monde faisait naturellement. Ils ne s’attendaient pas une rupture de leur normalité, mais simplement… à l’hiver. Faire un stock de nourriture devrait être quelque chose de naturel, avec un peu de pratique cela deviendra une routine que vous exécuterez sans même y faire attention.

  1. Nous dépendons presque totalement de l’électricité, contrairement à nos anciens

Avez-vous pleinement mesuré notre degré abyssal de dépendance à l’électricité ? Avez-vous essayé de vivre juste quelques jours sans électricité, alors que vous n’y étiez pas préparé ? EsobOOk s’y est essayé, en jouant le jeu pleinement. Cela donne cette série de petites vidéos édifiantes :

Screenshot_20210730-104100_XPlayer

Pour élargir la perspective, les 7 premières minutes de cette excellente petite animation montrent à quelle vitesse l’écroulement de notre société (surtout dans les pays dits « développés ») pourrait être vraiment rapide si un sérieux grain dans l’engrenage électrique se produisait :

Sommes-nous protégés en cas de défaillance des systèmes électriques ? Pas vraiment. Les transformateurs, notamment, manquent de pièces de rechange. Si trop d’entre eux lâchaient en même temps dans une zone, il faudrait du temps pour tout réparer.

Qu’est-ce qui peut provoquer des coupures durables de courant ? Plusieurs choses bien sûr, dont notamment : de puissants tremblements de terre, des ruptures de barrages, de graves inondations… et aussi : un ou des flashs solaires du type de celui qui s’est produit il y a 150 ans – et qui fut très puissant ! Le prochain flash solaire (car ils sont cycliques) pourrait être plus important encore, mais on ignore à quel moment précis il pourrait éventuellement se produire, dans un avenir plus ou moins proche. Vous pouvez en tout cas faire des recherches sur l’Evénement de Carrington de 1859 et la façon dont ce flash solaire a grandement affecté l’électricité juste naissante à l’époque, avec les télégraphes. Aujourd’hui, ce serait évidemment une toute autre affaire. Une très puissante tempête solaire frappant la Terre aurait de nos jours des conséquences potentielles inimaginables sur nos réseaux électriques.

Selon certaines sources, dont les informations transmises par Corey Goode (mais pas que par lui), un grand flash solaire pourrait d’ailleurs faire pleinement partie du processus d’ascension de la Terre (un processus naturel relié à l’ordre cosmique des choses), et aurait en outre de puissants effets positifs sur l’expansion de notre conscience (parce qu’il serait alors un flash très particulier : celui relié à l’ascension fréquentielle de la Terre). Mais en attendant, cela ferait momentanément de sacrés dégâts au niveau matériel, c’est indéniable. A noter qu’il n’est cependant pas forcément certain à 100% que nous expérimentions ce type de grand flash solaire, peut-être que nous n’en connaîtrons pas au cours des prochaines années. On verra bien.

Capture flash solaire 2

 

Résumons en tout cas la situation si, pour une raison ou une autre, une panne électrique d’un ou deux jours seulement (mais cela pourrait durer bien plus longtemps) survient à l’échelle du globe, d’un continent, d’une région ou même simplement d’une ville : nos systèmes de soin, de chauffage et d’approvisionnement en nourriture et en eau dépendent tous de l’électricité. Certes, en cas de panne de courant, les hôpitaux et au moins certaines usines sont normalement équipés de groupes électrogènes. Mais ces derniers ont une autonomie qui ne dépasse pas (à ma connaissance) plus de 12 à 24h heures. Les produits frais et surgelés de nos réfrigérateurs, mais aussi des supermarchés et des usines de production alimentaire seraient rapidement perdus et bons à jeter, ce qui créerait tout de suite une tension alimentaire évidente, les gens se ruant sur ce qui reste comme nourriture à acheter en magasins. Prenez 20 secondes pour vous figurer mentalement la part de l’alimentaire global qu’occupe l’ensemble des produits frais et surgelés dans le supermarché que vous connaissez le mieux, et vous verrez que c’est énorme. Une fois cela disparu, il y a comme un grand vide… Par ailleurs, très vite, les hôpitaux ne pourraient plus fonctionner. Les chauffages de nos maisons non plus. Si l’on est en plein hiver à ce moment-là, problème ! L’eau que l’on récupère si facilement au robinet vient de châteaux d’eau qui sont eux-mêmes alimentés en eau par des pompes fonctionnant grâce à… je vous le donne en mille. Bref : rapidement, plus d’eau au robinet. Et les stations d’épuration, elles aussi, ont besoin d’électricité…

J’arrête ici, vous avez compris l’idée.

.

Passons maintenant aux préparatifs et précautions à prendre pour pouvoir absorber sans grand problème la plupart des chocs potentiels de cette grande période de transition, une période vraiment passionnante, historique et porteuse de formidables promesses pour notre avenir proche ; mais en attendant, qui pourrait être un peu compliquée parfois à traverser pour certain(e)s d’entre nous. 

Prenons donc le meilleur des qualités de la cigale ET de la fourmi (celles de la fable de La Fontaine) : gardons dans notre coeur la positivité, l’enthousiasme et la générosité de la cigale, qui rayonne autour d’elle la bonne humeur et élève les fréquences, et sachons aussi faire preuve parallèlement de perspicacité et de prévoyance comme la fourmi, dont les efforts de préparation peuvent éventuellement se retrouver à un moment donné bien utiles !

.

.

Présentation sommaire de quelques préparatifs et précautions de base

.

Précaution n°1, s’équiper : quelques fournitures de base indispensables pour parer à certains problèmes

En cas de coupure d’électricité :

  • Prévoir de quoi se protéger du froid s’il n’y a plus de moyen de chauffage (car même le chauffage au fioul dépend d’une chaudière qui fonctionne… à l’électricité). En ce moment, c’est le mois d’août, donc tout va bien (sauf pour ceux qui vivent dans l’hémisphère sud, bien sûr) ; mais si des coupures d’électricité de 24h, 48h, une semaine ou plus encore survenaient en période hivernale, la chanson serait très différente. Pour la journée, il est bon d’avoir à sa disposition des sous-vêtements thermiques (qui tiennent très chaud), du genre de ceux que l’on achète en magasins de sport pour certaines activités comme le ski ou le cyclisme par exemple, ainsi que des couvertures de protection grand froid, du type « All weather blanket« . Pour la nuit, prévoir des sacs de couchage de type trekking grand froid, faits pour supporter des nuits à la belle étoile par des températures avoisinant les 0° voire moins encore.
  • Prévoir un réchaud à gaz de type camping (et des cartouches de réserve) pour pouvoir se faire quelques plats chauds. Si le réchaud est utilisé en intérieur, veiller à bien aérer ensuite la pièce.
  • Prévoir de quoi s’éclairer et aussi des produits d’hygiène : bougies et allumettes, lampes électriques et piles correspondantes (voire éventuellement aussi une lampe torche à manivelle pour pouvoir se passer de piles), savons et shampoings, etc.
  • Mettre de côté de l’argent liquide pour pouvoir faire face à quelques urgences si soudain, pour une raison ou une autre, les distributeurs de billets ne fonctionnaient plus.

D’une manière plus générale, la période actuelle est plus que jamais celle où il est pertinent pour nous de développer au maximum notre AUTONOMIE. Il y a plusieurs aspects à cela. Ce n’est évidemment pas facile à faire dans ce système, d’autant plus qu’il a été conçu pour (entre autre) nous rendre précisément totalement dépendants de lui ! Dans certains cas, pour arriver à une véritable autonomie complète (énergétique, alimentaire…), de plus en plus de gens choisissent carrément de changer de mode de vie.

Pour ce qui est de l’énergie, des formations en autonomie énergétique existent, comme par exemple celle proposée ici. Voici une intéressante vidéo de présentation de ce sujet important qu’est l’autonomie énergétique :

En cas de grave tremblement de terre, d’inondation brutale (type rupture de barrage, tsunami…), de cyclone ou de tout type d’autre situation vous forçant à quitter votre habitation en urgence :

Prévoir un sac d’évacuation d’urgence. Des sacs d’évacuation tout prêts et équipés sont vendus dans le commerce, en particulier sur des sites dédiés aux thématiques trekking/randonnée/aventure/survie. Voici une vidéo qui présente le sujet du sac d’évacuation d’urgence :

Domaine médical : en particulier si vous suivez un traitement régulier indispensable à votre santé, se constituer une réserve des médicaments dont vous avez besoin, au cas où les pharmacies vous seraient soudain inaccessibles pour une raison ou une autre.

Par ailleurs, prévoir un kit/une trousse de secours, pour tous les types de soins et secours de première urgence. Cette trousse peut aussi bien servir sur place à la maison que s’emporter si l’on doit évacuer son domicile. Vidéo de présentation du kit de secours :

.
Précaution n°2, l’eau : sécuriser son approvisionnement en eau potable 

Plus urgent encore que l’accès à la nourriture, en cas de grave difficulté, c’est bien sûr le problème de l’accès à l’eau potable.

Avoir chez soi de l’eau potable :

La première précaution à prendre est donc d’avoir chez soi un stock d’eau potable en bouteille.

Préférer l’eau de source (la plus faiblement minéralisée possible) à l’eau minérale, car ces minéraux ne sont pas ou peu assimilables par l’organisme (contrairement à ceux issus de la nourriture) et ne font globalement que l’encrasser et surcharger nos reins. Mais c’est presque un détail dans le contexte, certes. Le principal, c’est d’avoir de l’eau en bouteilles…

Le problème du manque d’accès à l’eau potable :

Certaines sources évoquent la possibilité que l’Etat Profond empoisonne l’eau disponible par les circuits normaux (robinets), la contamine, ou que sais-je encore.

Dans d’autres cas, donc, une coupure prolongée de courant pourrait faire que les stations d’épuration de l’eau cessent de fonctionner (donc l’eau qui arrive au robinet n’est plus potable), et cette coupure prolongée de courant dans une ville rendrait par ailleurs rapidement les châteaux d’eau inopérants, puisque l’eau est acheminée jusqu’au réservoir par des pompes utilisant l’électricité (voir par exemple à 1’28 dans cette vidéo).

Encore un autre cas de figure : pour une raison ou une autre (cyclone, tremblement de terre dévastateur, émeutes dangereuses…) vous et votre famille devez quitter votre maison sans pouvoir emporter votre stock d’eau, ou juste quelques bouteilles. Il vous faut alors éventuellement vous fournir en eau dans des rivières, des étangs ou même des marres, dont l’eau est insalubre à des degrés divers.

Dans tous les cas, il est urgent pour vous de trouver le moyen de rendre potable de l’eau qui ne l’est pas ou qui ne l’est plus ! 

Si vous restez chez vous : les filtres à eau de type Berkey ou bien British Berkefeld.

Filtre-gravite-Bristih-Berkefeld-ATC-Supersterasyl

Que vous restiez chez vous ou que vous deviez quitter votre domicile :

La première – et la meilleure – solution, si vous avez un contenant (bouteille vide ou autre), c’est de le remplir d’eau non potable et de stériliser votre eau à l’aide de comprimés de type Micropur. Ils permettent de purifier l’eau et de la conserver purifiée et buvable pendant 6 mois. On les trouve facilement en pharmacie et dans les magasins de sport (type Décathlon). Il existe différents types de boîtes, avec un nombre de comprimés variable, et aussi des comprimés pour purifier soit 1 litre soit 10 litres à la fois. À vous de voir ce qui vous convient le mieux.

 

Si vous devez quitter votre domicile

Il existe différents systèmes de purification de l’eau (à pompe, par gravité, par UV…) que nous n’allons pas détailler ici. Vous pouvez vous faire une idée en cliquant par exemple sur ce lien.

Une des solutions très pratiques est en tout cas celle des pailles et gourdes avec filtres. Mine de rien, pour un prix modique, elles permettent (avec un seul filtre ; et on peut acheter des filtres de rechange) de s’alimenter en eau potable sur une très longue période, même en l’absence de tout soutien extérieur. A raison de 2 litres par jour, par exemple, les pailles et gourdes de la marque LifeStraw (il existe bien sûr aussi d’autres marques) permettent une autonomie de carrément plus d’une année, et ceci quelles que soient les conditions extérieures de salubrité de l’eau. La gourde, bien qu’un peu plus encombrante que la paille, a l’avantage de contenir en elle-même un récipient.

.

Précaution n°3, la nourriture : sécuriser l’accès à des ressources alimentaires

Le stock de nourriture :

Il est inutile de prévoir des stocks de nourriture pour 10 ans, on n’en aura jamais besoin ! Au pire, on peut avoir des perturbations d’approvisionnement pendant quelques mois, mais pas plusieurs années.

Pour se constituer un stock de nourriture, l’idéal est de varier les éléments, d’avoir un équilibre entre les types d’aliments et leur forme de conditionnement.

On peut ainsi avoir à la fois des céréales, des graines à faire germer (excellente source de nourriture pleine de vitamines, de nutriments et d’énergie), des conserves, des rations compactes, compléter avec un potager ou des cultures sur balcon, et même faire des conserves maison avec sa propre production ou avec des produits du marché !

Concernant le stock de céréales et la préparation des graines germées, Jean-Jacques Crèvecoeur a fait sur Odyssée une série de deux vidéos très utiles et perspicaces : « CDL93 : pourquoi et comment se préparer à la pénurie alimentaire » et  « CDL95 : conseils et mise au point à propos de la pénurie alimentaire« . Voici le lien vers le PDF à télécharger dont il parle dans la seconde vidéo.

Par ailleurs, de façon plus générale, voici le PDF à télécharger des 10 astuces de « Apprendre Préparer Survivre » pour se constituer un stock de nourriture sain et efficace.

Se constituer un stock de nourriture coûte cependant inévitablement de l’argent, or le budget d’une partie d’entre nous n’est pas forcément très extensible. Voici donc un article présentant 6 astuces pour se constituer un stock de nourriture gratuitement.

Si vous disposez d’une maison avec une grande cave, c’est l’idéal pour stocker vos réserves de nourriture. Ce n’est cependant pas le cas de la majorité des gens. Et donc, par exemple, voici comment stocker sa nourriture en appartement avec peu d’espace disponible :

Un autre exemple en deux vidéos :

.

Les rations, repas lyophilisés et rations compactes de survie

C’est un domaine très intéressant pour compléter un stock de nourriture, étant donné leur longue voire très longue conservation (les rations de secours peuvent se conserver carrément des dizaines d’années, c’est génial !).

Il faut distinguer plusieurs catégories de produits. Il y a notamment les produits et plats lyophilisés. Tous les sites spécialisés dans les domaines trek/aventure/randonnée/survie en proposent, comme par exemple ici ou ici. Sur lyophilise.fr, on en a un très grand choix. Pratiques, légers et relativement peu encombrants, ils reviennent cependant assez cher à l’arrivée, surtout si l’on envisage par exemple de se constituer un stock de réserve de trois mois avec ce genre de produits. 

Une variante (un peu moins chère) est celle des kits tous prêts de plats lyophilisés vendus en packs pour une semaine, un mois ou plus :

Ensuite, il y a le domaine des rations, qui mérite d’être bien exploré. Il faut distinguer les rations militaires des rations de secours d’urgence.

Les rations militaires sont ces packs que l’on peut de nos jours trouver un peu partout sur internet (dans les commerces spécialisés là encore) et qui sont issus de surplus militaires. Le principe de base est qu’on achète un pack, une ration, constituée de plusieurs éléments et qui est souvent conçue pour répondre aux besoins alimentaires sur 24h ou 48h tout au plus. Ces rations peuvent être de grande qualité (en particulier les rations françaises – au point que chez les militaires, 1 ration française vaut 5 rations américaines – et de quelques autres pays), mais le pack coûtant souvent 15 à 20 euros (pour les besoins d’une journée), là aussi cela revient vite assez cher.

La chaîne Youtube de PI-WAN, qui fait beaucoup de vidéos de type survivalisme juste « pour le fun », fait régulièrement des séquences de dégustation en direct de rations en tous genres, venant de tous les pays du monde. En voici un exemple :

Enfin, il y a le très intéressant domaine des rations compactes de survie. Ce sont surtout les ONG qui les utilisent pour venir en aide d’urgence aux populations sinistrées.

Deux grandes sociétés en Europe sont spécialisées là-dedans, l’une proposant les produits Seven Oceans et BP-ER, l’autre les produits NRG-5 et NRG-5 zero :

Chacune de ces rations de survie a ses points forts et faibles. Elles sont toutes végétariennes, et elles se conservent des dizaines d’années. Je les considère comme un excellent complément à d’autres produits comme des conserves, des céréales etc. Et ces boîtes (qui peuvent être vendues par packs) sont faciles à stocker et à transporter partout si besoin. On les trouve là aussi sur Amazon et en boutiques spécialisées.

Pour les avoir testées toutes les quatre, ma préférence finale va clairement à Seven Oceans. C’est la meilleure au goût, assez proche d’une sorte de biscuit. Et c’est aussi la moins chère (le pack de 24 boîtes de 2400 calories chaque coûte seulement 120 euros environ et cela revient, en rationnant le tout sur un mois, à 2000 calories par jour). 

BP-ER est exactement similaire en terme gustatif à Seven Oceans, mais ne contient pas de vitamine C et est un peu plus chère que l’autre.

Ne pas se fier aux dates limites de consommation officielles indiquées sur les boîtes (environ 5 ans pour Seven Oceans et 7 ans pour BP-ER), ces rations de secours se conservent bien plus longtemps que cela, et ces dates limites réduites ont été mises ainsi pour de pures raisons administratives liées à certaines directives européennes. J’ai lu que des packs fabriqués par cette société (celle de Seven Oceans et BP-ER) il y a 30 ans, qui ont été ouverts et consommés, étaient en parfait état de conservation.

Le problème de ces deux produits est qu’ils sont vraiment une nourriture réduite au minimum en terme de nutriments et vitamines essentiels. C’est donc parfait pour une aide d’urgence (l’urgence pouvant même se prolonger sur plusieurs semaines voire plus encore), mais pas pour du trop long terme. Ou alors, il faut les associer avec des compléments nutritionnels, ou consommer de graines germées riches en vitamines et nutriments essentiels, etc.

NRG-5 est bien plus intéressante que les deux précédentes au niveau de la composition (très riche en nutriments et vitamines – bien que tout cela soit de composition chimique, ce ne sont pas des vitamines naturelles), un pack couvrant tous les besoins nutritionnels pour une journée, mais le goût est fade et il faut être sûr d’avoir de l’eau à sa disposition car cela donne vite soif. Une alternative, comme les blocs sont très friables (et d’ailleurs conçus comme tels pour pouvoir aussi être facilement réduits en poudre et donnés en bouillie à des bébés), et de les réduire en poudre et de les mélanger avec d’autres produits (genre poudre chocolatée, aux fruits ou autre) dans un shaker. La date limite de consommation officielle indique une durée de 20 ans (sur les packs que j’ai achetés il y a peu, on voit inscrit ce chiffre fascinant qu’on ne pourrait trouver sur aucun autre produit alimentaire du grand commerce : « 2040 »), mais là aussi, on peut certainement les consommer des années après cette date limite.

NRG-5 zero est la variante sans gluten de NRG-5 ; même si sa composition est différente, le résultat gustatif est à peu près identique. Et on retrouve les mêmes genres de limites que pour Seven Oceans et BP-ER : c’est très nourrissant (en termes de calories), mais peu nutritif (en termes de minéraux et vitamines essentiels). La date limite indiquée est de 15 ans.

.

Cultiver son potager

La période que nous traversons est plus que jamais une bonne occasion de joindre l’utile à l’agréable en apprenant à cultiver notre propre jardin (pour ceux qui disposent d’un terrain), et ainsi acquérir plus d’autonomie alimentaire.

Il est évidemment fortement recommandé de se fournir en semences biologiques, et il est encore mieux d’apprendre à les conserver aussi, pour encore plus d’autonomie. Voici à cet effet un PDF à télécharger : « Comment acheter, récupérer et conserver ses graines ».

Même si vous vivez en appartement, sans surface de terrain donc, il est possible de faire des merveilles avec un simple balcon, comme l’enseigne par exemple ce livre de Valéry Tsimba.

.

Faire des conserves maison

Si vous envisagez de vous constituer une réserve de conserves faites maison, que ce soit à partir de produits achetés ou de la propre production issue de votre potager, il y a des précautions à prendre pour éviter le problème des bactéries. Voici quelques vidéos d’information sur le sujet :

.

Pour aller plus loin : comment développer son potentiel d’autonomie alimentaire en apprenant à mettre en valeur les ressources de la nature sauvage

On aborde ici un degré supplémentaire de préparation, qui est celui du survivalisme.

En fait, il ne sert probablement à rien de pousser très loin nos connaissances dans ce domaine, car nos progrès collectifs de ces dernières années ayant été FORMIDABLES (quelles que soient les apparences encore données par le monde extérieur de la « Matrice »), nous sommes actuellement ancrés sur une excellente ligne de temps (probablement même la fameuse ligne de temps « optimale »), et nous échapperons totalement au cours des prochaines années à l’enfer et l’esclavage absolu que planifiait pour nous la Cabale !

Nous échapperons aussi à toute forme de grand cataclysme général, Gaïa n’ayant aucunement besoin d’en venir à de telles extrémités pour poursuivre son processus d’ascension, toujours pour la raison que nous avons déjà fait (collectivement parlant) des progrès intérieurs suffisants pour alléger considérablement la charge de travail de nettoyage qui pèse sur elle pour aller vers l’élévation fréquentielle de son corps planétaire.

Les bouleversements qui ont déjà commencé sur Terre seront donc limités, non seulement dans le temps, mais aussi dans leur intensité et leur impact. Il y aura cependant inévitablement des perturbations qui occasionneront le départ de ce monde d’un certain nombre de personnes. Ceci fait cependant de toute façon partie de leur Plan de Vie.

Néanmoins, donc, on ne sait jamais, certaines techniques et compétences que l’on associe au domaine du survivalisme peuvent éventuellement s’avérer utiles à un moment donné ou à un autre.

Encore une fois, cela peut vous être utiles pour vous-même, ou bien juste pour vous permettre d’aider efficacement d’autres personnes qui se retrouveraient, elles, momentanément dans le besoin.

Par la suite, avec le redémarrage planétaire fulgurant qui va suivre la chute finale de la Cabale – et l’élévation fréquentielle planétaire -, qui va se traduire notamment par l’arrivée dans le domaine public de nombreuses technologies cachées révolutionnaires, un grand confort de vie va rapidement s’instaurer partout sur Terre, et les difficultés de la vie liées à l’ancienne expérience terrestre de la 3D, et même de la transition 4D actuelle, seront définitivement un problème révolu. L’avenir est radieux !!

Mais pour en revenir aux techniques et savoirs intéressants reliés au survivalisme, il existe énormément d’informations, de sites, de livres et de chaînes Youtube qui permettent de s’initier. C’est un domaine très vaste qu’il vous convient d’explorer éventuellement, selon vos envies, votre curiosité et votre intuition. Quelques rapides recherches sur internet et sur Youtube ouvrent des portes sans fin d’exploration et de découvertes !

Il faut en tout cas savoir que même sans aucun accès temporaire à de la nourriture produite par notre société, il est parfaitement possible de survivre, la nature étant très riche.

Par exemple, beaucoup de feuilles d’arbres (sinon toutes ?) et de plantes sauvages contiennent en fait les 8 acides aminés essentiels à notre survie. Il faut simplement apprendre lesquelles son comestibles pour l’être humain, et selon quels procédés de préparation.

Une « mauvaise herbe » comme l’ortie est en réalité un vrai trésor caché, ses feuilles contenant plus de protéines que le soja et étant parfaitement comestibles. Il est très simple d’apprendre à préparer une farine d’orties, ou autre.

Par ailleurs, on peut bien sûr utiliser les ressources fournies par la nature pour apprendre à se soigner. Trop d’anciennes « recettes de grand-mère » très efficaces ont disparu de nos pratiques courantes…

Voici simplement quelques vidéos intéressantes – parmi bien d’autres – sur la nourriture et les ressources de soin accessibles en milieu sauvage.

Et n’oublions pas : même si des difficultés surgissaient dans votre vie, elles ne seront de toutes façon que temporaires. Notre avenir collectif est juste magnifique et grandiose, avec beaucoup d’amour, la paix et la reconnexion avec notre famille des Étoiles (qui, soit dit en passant, joue en cette période un grand rôle invisible pour nous protéger de beaucoup de choses…).

Soyons forts, et en cette période très particulière sur la Terre, rappelons nous simplement les qualités respectives de nos deux amies, et l’avantage que l’on peut trouver à savoir les cumuler : pouvoir être positifs, généreux et sereins comme la cigale, ET EN MÊME TEMPS, lucides et prévoyants comme la fourmi !



Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

NOUVEAU VIBRATELIER PREVU LE 8 OCTOBRE 2021 AVEC SK DIMENSION ET NICOLAS : HYPNOSE QUANTIQUE SUPRA-CONSCIENTE, SÉANCE DE NETTOYAGE ÉMOTIONNEL & REMONTÉE DU TAUX VIBRATOIRE + BONUS, HARMONISATION DES CHAKRAS ET SOIN LUMIERE SUR GAÏA

Pour soutenir Eveilhomme, vous pouvez faire un don, vous abonner ou alors aller en bas de cette page et cliquer régulièrement sur les bannières de publicité, cela nous aidera : merci, Merci ! MERCI !!

En contrepartie de votre abonnement mensuel, vous avez accès aux Vibr’Ateliers proposés en don du Cœur dans la boutique (voir menu boutique)

GRATITUDE INFINIE ET ILLIMITEE A TOUS

Autre possibilité de soutien, cliquez ci-après : Campagne de soutien permanent sur Gofundme https://gf.me/u/ysawj4 et sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/eveilhomme

Rejoignez-nous sur les nouveaux médias sociaux !!! CLUB VK – https://vk.com/club175930391 ; PROFIL VK : https://vk.com/nturban ; CHAÎNE ODYSSEE : odysee.com/@Eveilhommme ; Page MeWe : https://mewe.com/p/eveilhomme ; Profil Mewe : https://mewe.com/i/nicolaseveilhomme ; Groupe Telegram : t.me/jointchat/T6CYFfcPSPCVOwF4





N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

4 réflexions sur “Possibilité de difficultés temporaires liées à la transition planétaire en cours : comment les anticiper et mieux s’y préparer

    • 16 août 2021 à 21:09
      Permalien

      Bonsoir,
      Je ne connaissais pas cette chaîne, elle a l’air excellente en effet. Merci pour l’info !
      Namasté

      P.S. : une bonne paire de lunettes fait assurément partie de tout kit du bon survivaliste. 😉️

      Répondre
  • 17 août 2021 à 11:58
    Permalien

    Ouais, d’ailleurs c’est au moment du Flash Solaire qu’on saura si on s’est fait refiler des copies chinoises de Ray-Ban ! :))

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :