Mise à jour sur les rencontres de Jupiter avec la Fédération Galactique des Mondes

Ecrit par le Pr Michael Salla le 10 août 2021.


De nouvelles informations sont disponibles qui clarifient mieux ce qui s’est passé lors d’une série de réunions secrètes qui ont eu lieu dans la haute atmosphère de Jupiter à la mi-juillet, impliquant des représentants de différentes nations spatiales et de la Fédération Galactique des Mondes. Elena Danaan, qui a été la première à divulguer la nouvelle de ces réunions spectaculaires par son contact extraterrestre, Thor Han Eredyon, a fourni un diagramme accompagné de commentaires explicatifs qui aident considérablement à se faire une meilleure idée des différentes nations, corporations et organisations qui ont participé aux réunions, et du processus de sélection de la nation qui serait principalement responsable de la coordination de l’humanité dans la prise en charge du système solaire – les Etats-Unis.

Dans un article précédent, j’ai parlé des informations reçues par Elena de son principal contact extraterrestre, Thor Han, un commandant de vaisseau de la Fédération Galactique des Mondes qui a escorté certains des délégués de la Terre aux réunions. Nous avons également discuté des réunions dans une interview publiée le 6 août (disponible sur Rumble et YouTube).

Comme je l’ai expliqué dans mon précédent article, ces réunions ont une fonction similaire à celle de la Conférence de Yalta qui s’est tenue durant les dernières étapes de la Seconde Guerre mondiale. Dans le scénario actuel, ces réunions de « diplomatie galactique » ont discuté de la restructuration de notre système solaire avec la défaite imminente de la Flotte Noire, de l’Empire Draco, de l’Alliance d’Orion et de leurs partenaires corporatifs, l’Interplanetary Corporate Conglomerate (ICC). J’ai discuté de ces développements dans des articles précédents, avec des preuves corroborantes, que vous pouvez lire ici et ici.

Après notre entretien, Elena m’a envoyé un diagramme expliquant la séquence des réunions qui ont eu lieu au-dessus de Jupiter. Le diagramme décrit succinctement ce qui s’est passé, avec ses commentaires pour chaque étape des réunions. Sur la base de la séquence des réunions, il apparaît que l’objectif principal était un processus de sélection pour déterminer quelle nation spatiale serait principalement responsable de la coordination de toutes les opérations spatiales humaines et de la liaison avec la Fédération Galactique.

Illustration d’Elena Danaan de la séquence des réunions de Jupiter

Voici comment Elena a résumé les réunions dans ses propres mots, sur la base des messages initiaux de Thor Han et de ce qu’elle a appris par la suite.

Il y avait une série de réunions et cela durait depuis un certain temps. Chaque groupe terrien participant à ces réunions combinait des responsables militaires des forces spatiales et des PDG de sociétés progressistes. Au début, il y avait douze réunions, se déroulant en douze groupes distincts. Chaque groupe était composé d’officiels d’institutions galactiques, qui auditaient les représentants d’une nation terrienne spécifique dans les domaines militaire et commercial de l’espace.

En d’autres termes, la Fédération Galactique évaluait les nations spatiales de la Terre en fonction de leurs capacités respectives, de leur histoire et de leur potentiel de leadership. Dans son message initial à Elena, Thor Han a déclaré : « Il y a en fait quatorze pays impliqués dans des programmes spatiaux, qui étaient représentés là-bas ». En d’autres termes, les 12 réunions ont impliqué des représentants de 14 pays ayant des programmes spatiaux avec des officiels de la Fédération Galactique, et d’autres organisations extraterrestres.

Il s’agit des 12 pays qui ont signé les accords d’Artémis, un ensemble d’accords bilatéraux entre les États-Unis et d’autres nations spatiales, qui définissent les lignes directrices sur la façon dont les signataires doivent se comporter et se coordonner dans les affaires spatiales : Australie, Brésil, Canada, Italie, Japon, Luxembourg, Nouvelle-Zélande, Émirats arabes unis, Corée du Sud, Ukraine, Royaume-Uni et États-Unis.

Il y a également six pays qui ont des programmes spatiaux nationaux mais qui, à ce jour, n’ont pas signé les accords d’Artémis. Il s’agit de : La Chine, la France, l’Allemagne, l’Inde, Israël et la Russie. Parmi eux, seules la Chine et la Russie ne devraient pas signer les accords de sitôt, mais cela pourrait rapidement changer en fonction des résultats des réunions de Jupiter.

Si seulement 14 de ces 18 nations ont participé aux réunions de Jupiter, deux possibilités viennent à l’esprit pour expliquer pourquoi quatre d’entre elles n’ont pas participé. Tout d’abord, on peut supposer que certaines des plus petites nations, par exemple le Luxembourg et la Nouvelle-Zélande, ont délégué à des nations voisines plus importantes pour représenter leurs intérêts spatiaux.

Une deuxième possibilité est que l’Agence spatiale européenne, dont le siège est à Paris, a officiellement représenté les intérêts de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et du Luxembourg. Bien que le Royaume-Uni participe à certains programmes de l’Agence spatiale européenne, il maintient un programme spatial national distinct et travaille en étroite collaboration avec le programme américain de la NASA.

Par « PDG d’entreprises progressistes », Thor Han faisait très probablement référence à des représentants d’entreprises telles que SpaceX, Blue Origin et Virgin Galactic, par opposition aux PDG de grandes entreprises aérospatiales plus anciennes telles que Boeing, Airbus, Lockheed Martin, Northrup Grumman, etc., qui travaillaient avec le Conglomérat d’entreprises interplanétaires, aujourd’hui discrédité, un allié majeur de la flotte noire allemande.

Il est donc presque certain que d’éminents PDG tels que Elon Musk, Jeff Bezos et Richard Branson ont assisté aux réunions de Jupiter. Cela est confirmé par les récents vols dans l’espace de Bezos et Branson. Le 11 juillet, Branson s’est envolé vers la limite de l’espace (définie par les autorités américaines comme une altitude de 80 km) à bord d’un vaisseau de Virgin Galactic. Il a été suivi par Bezos, qui s’est envolé dans l’espace le 20 juillet dans un vol avec équipage de Blue Origin. Il s’avère que ces deux vols spatiaux très publics ont servi de couverture à Branson et Bezos pour assister aux réunions de Jupiter.

Musk a très probablement assisté aux réunions de Jupiter en utilisant un autre mode de transport et une autre couverture. L’histoire de couverture est apparue le 23 juillet, lorsque Musk a annoncé que SpaceX avait obtenu un contrat pour lancer la mission « Europa Clipper » de la NASA vers la lune de Jupiter, Europa, en octobre 2024. Cela signifie qu’à peu près au même moment où Branson et Bezos étaient impliqués dans leurs voyages aux confins de l’espace, Musk travaillait avec des responsables de la NASA sur une annonce concernant une future mission vers Jupiter. Une couverture plausible pour que Musk s’envole secrètement vers Jupiter pour assister aux réunions.

Ce qu’il faut noter ici dans l’annonce de la mission Europa Clipper par la NASA, c’est son comportement récent consistant à attribuer de plus en plus de contrats d’exploration spatiale à SpaceX ou Blue Origin plutôt qu’à des sociétés aérospatiales plus anciennes et établies. Il s’agit là d’une preuve circonstancielle essentielle qu’il y a eu un changement majeur dans la manière dont l’espace est géré par les gouvernements nationaux et les entreprises aérospatiales qu’ils soutiennent par le biais du processus contractuel.

Elena a poursuivi en expliquant ce qui s’est passé après la série initiale de 12 réunions.

Ensuite, trois grandes réunions ont eu lieu : la première des trois réunions était un rassemblement de six programmes nationaux sélectionnés. La deuxième réunion a rassemblé un groupe de quatre personnes sélectionnées dans ce groupe de six, afin de décider qui serait le plus à même de diriger le groupe de six. Le troisième et dernier accord a été conclu entre les représentants galactiques et la nation gagnante sélectionnée dans le groupe précédent de quatre.

Selon Elena, il a été interdit à Thor Han d’identifier les différentes nations participant aux réunions. On peut supposer que les six nations qui ont participé à la première des trois réunions finales étaient celles dont les programmes spatiaux nationaux étaient les plus anciens et les plus importants. Il s’agit, dans l’ordre, de leurs premiers lancements de satellites : Russie (1957), États-Unis (1958), France (1962), Grande-Bretagne (1962), Chine (1970) et Japon (1970).

Il convient de noter que les cinq premières nations de ce groupe de six sont toutes membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies. Chacun d’entre eux a une longue histoire d’implication profonde dans les décisions du Conseil de sécurité concernant les affaires internationales. Il n’est donc pas très surprenant que ce même groupe de nations remplisse une fonction similaire pour réguler les activités humaines dans notre système solaire.

On peut également supposer que les quatre pays qui ont participé à l’avant-dernière réunion au cours de laquelle la Fédération galactique a choisi la nation qui aurait la responsabilité de coordonner toutes les nations de la Terre dans les affaires spatiales étaient les États-Unis, la Russie, la Chine et la France.

Dans ce groupe, la Fédération Galactique a choisi les Etats-Unis comme la nation ayant le plus de soutien de la part du groupe total de 14 nations et des PDG des compagnies spatiales présentes.

Elena a poursuivi en donnant plus de détails sur les différentes organisations galactiques qui ont rencontré les 14 délégations terriennes pour choisir l’équipe dirigeante avec laquelle la Fédération Galactique se coordonnerait à l’avenir :

Ainsi, les délégations de la Fédération Galactique des Mondes, du Conseil des Cinq et du Conseil Andromédien, ont audité séparément différents officiels terriens responsables des forces spatiales et des corporations progressistes, afin de déterminer les zones de sécurité et qui servirait le mieux les intérêts du plus grand nombre. La Fédération Galactique des Mondes ne veut travailler qu’avec une civilisation globale unifiée, et non avec un ensemble de différentes forces spatiales rivales jouant à des jeux de pouvoir.

Thor Han a déclaré qu’il y avait en fait quatorze pays impliqués dans des programmes spatiaux, mais que six d’entre eux avaient des programmes reconnus par la Fédération Galactique des Mondes comme étant les plus progressistes et durables, et qu’ils étaient aptes à joindre leurs forces aux leurs. Les huit autres pays ont conclu des accords commerciaux qui profitent au plus grand nombre. Thor Han a également parlé d’une coalition « horizontale » de ces six premiers, qui constituerait un département spatial unifié sous la direction des États-Unis.

Ce qui rend crédible le scénario décrit par Elena et Thor Han, c’est qu’il est cohérent avec ce que l’on sait des accords Artemis, qui gagnent en popularité parmi les nations spatiales. Cette alliance spatiale croissante est organisée autour des États-Unis. En revanche, la tentative de la Russie et de la Chine de promouvoir une coalition spatiale internationale rivale par le biais de leur initiative conjointe de station de recherche lunaire internationale n’a recueilli aucun soutien.

Il est donc très compréhensible que la Fédération galactique et les organisations galactiques affiliées – le Conseil d’Andromède et le Conseil des Cinq – aient choisi les États-Unis comme nation de référence pour la collaboration future entre la Fédération et le reste de l’humanité.

Enfin, Elena a dessiné un graphique de ce que Thor Han a vu partir après l’avant-dernière réunion. Trois vaisseaux spatiaux ont été vus transportant les délégués des nations qui n’ont pas été choisies pour diriger la Terre dans la coordination future avec la Fédération Galactique. Elena dit que deux des vaisseaux transportaient les délégations russes et chinoises qui étaient mécontentes du résultat. Le troisième vaisseau, selon Elena et mes spéculations, transportait la délégation française. Le vaisseau en forme de cigare appartenait vraisemblablement au programme spatial Solar Warden de la marine américaine.

Dessin d’Elena Danaan des 3 vaisseaux transportant les délégations de l’avant-dernière réunion de Jupiter.

En conclusion, il existe d’importantes preuves circonstancielles que les réunions de Jupiter ont eu lieu à la mi-juillet, impliquant 14 nations et des PDG de sociétés aérospatiales relativement nouvelles. Premièrement, le nombre de nations présentes (14) est proche du nombre de nations spatiales connues (18). Deuxièmement, les vols aux confins de l’espace de Richard Branson et de Jeff Bezos ont très probablement servi de couverture à leur présence physique aux réunions de Jupiter. Troisièmement, l’annonce par Musk de la sélection de SpaceX pour le lancement de la mission Europa Clipper en 2024 montre que Jupiter était très présent dans son esprit lors des réunions.

Enfin, l’acceptation croissante des accords d’Artémis par les principales nations spatiales – à l’exception de la Chine et de la Russie – rend très plausible le fait que la Fédération galactique ait choisi les États-Unis comme nation de référence pour les communications et la coordination futures dans l’espace lointain.

Michael E. Salla, Ph.D. Copyright Notice


[Note : Je souhaite remercier Elena Danaan pour avoir illustré la séquence des réunions tenues au-dessus de Jupiter, ainsi que certains des vaisseaux utilisés pour transporter les délégués, et pour m’avoir aimablement donné la permission de les utiliser dans cet article. La chaîne YouTube d’Elena est ici et son site web est ici].

[La version vidéo de cet article est disponible sur Rumble et YouTube].


Source : https://exopolitics.org/update-on-jupiter-meetings-with-the-galactic-federation/



Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

NOUVEAU VIBRATELIER PREVU LE 27 SEPTEMBRE AVEC NICOLAS TURBAN ET ANGELIQUE ASHEA, VOIR LE PROGRAMME COMPLET CI-DESSOUS ( Soin d’ancrage à Gaïa Cœur à Cœur, œuvre avec les Archanges, résiliation des contrats matriciels, Vivre intensément sa Souveraineté…)

Pour soutenir Eveilhomme, vous pouvez faire un don, vous abonner ou alors aller en bas de cette page et cliquer régulièrement sur les bannières de publicité, cela nous aidera : merci, Merci ! MERCI !!

En contrepartie de votre abonnement mensuel, vous avez accès aux Vibr’Ateliers proposés en don du Cœur dans la boutique (voir menu boutique)

GRATITUDE INFINIE ET ILLIMITEE A TOUS

Autre possibilité de soutien, cliquez ci-après : Campagne de soutien permanent sur Gofundme https://gf.me/u/ysawj4 et sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/eveilhomme

Rejoignez-nous sur les nouveaux médias sociaux !!! CLUB VK – https://vk.com/club175930391 ; PROFIL VK : https://vk.com/nturban ; CHAÎNE ODYSSEE : odysee.com/@Eveilhommme ; Page MeWe : https://mewe.com/p/eveilhomme ; Profil Mewe : https://mewe.com/i/nicolaseveilhomme ; Groupe Telegram : t.me/jointchat/T6CYFfcPSPCVOwF4





N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

6 réflexions sur “Mise à jour sur les rencontres de Jupiter avec la Fédération Galactique des Mondes

  • 11 août 2021 à 15:10
    Permalien

    Jeff Bezos n’est semble t’il pas allé dans l’espace ce fut une fausse annonce elle a servi de couverture à sa présence physique dans les haut des gouvernement pour la monnaie de sa future banque.., il est tjours propriétaire d’amazon et travail pour le grand Reset…

    Répondre
    • 11 août 2021 à 20:13
      Permalien

      Bonjour,
      Il est toujours difficile de savoir ce qu’il en est exactement, car les deux camps (Alliance et Deep State) sont obligés de voiler ou de déformer beaucoup d’informations, pour des raisons stratégiques variables.
      Oui, bien sûr, Jeff Bezos (celui des années précédentes) fait partie du Deep State. Mais ce qui n’est pas précisé dans cet article de Salla, parce que ce n’est pas le sujet (je suis cependant presque sûr que Salla est d’accord avec l’idée que je vais formuler), c’est que le Jeff Bezos actuel n’est probablement PAS celui d’origine. 😉
      Vous le savez peut-être, l’Alliance est déjà largement en contrôle de la situation mondiale, mais pour diverses raisons ce contrôle reste encore voilé et secret. L’Alliance pratique notamment une tactique qui consiste à arrêter et juger secrètement les agents du Deep State, et lorsqu’ils sont connus, pour ne pas perturber le public, elle remplace ces agents par des hommes à elle (des sosies ou des clones).
      Voilà pourquoi le Jeff Bezos actuel n’est probablement plus du tout un problème (même si en apparence il peut sembler continuer à faire « comme avant »), tandis qu’Amazon est en train d’être nettoyé de l’intérieur et que ses énergies vont être re-dirigées vers du positif.
      C’est un travail habile, une des facettes de « l’art de la guerre », et la vérité sera révélée plus tard, lorsque ce sera possible.
      C’est la version des choses à laquelle j’adhère en tout cas le plus, et probablement que Salla aussi. Au fait : c’est probablement pareil pour Richard Branson…

      Répondre
      • 12 août 2021 à 12:05
        Permalien

        Bonjour,

        Merci pour vos précisions, parce qu’en lisant votre article, je me disais également, mais alors, toutes ces informations au sujet de l’Alliance et du deep state, c’est du flan, puisque l’on reprend les mêmes et que l’on continue ou que l’on recommence. Je me disais donc, ou est la place pour refondre l’ensemble du système financier et la gestion de l’humanité afin que l’ensemble des inégalités disparaisse au profit du bien de tous, si certains restent les milliardaires que l’on connait et possèdent la moitié du monde et peuvent continuer a vivre leur vie de luxe, alors que ces existences luxueuses ne peuvent pas être l’apanage de tous mais que d’un petit nombre.

        Ma vision de la future humanité est que chacun puisse aller passer des vacances ou un week-end partout ailleurs dans ce système solaire, ou dans d’autres, voir dans d’autres galaxies, puisque dans le film « Above Majestic » est rapporté que l’on a la capacité de se rendre à la galaxie d’Andromède en 20 minutes.!

        Puis que chacun puisse posséder ou obtenir sur simple appel, un engin anti-gravité qui puisse les transporter n’importe ou sur Terre ou dans l’univers, juste sur simple appel téléphonique, instantanément sans liste d’attente, le nombre de ces engins étant suffisant de par notre planète.

        Puis qu’il en soit de même pour les soins, pour le développement des capacités cognitives de tous, ainsi que le rétablissement de l’ensemble de ce qui constitue la réalité, en opposition à l’ensemble des mensonges et des illusions dans lesquels l’humanité a été maintenue depuis des temps immémoriaux.

        Pour ma part j’ai été publié à compte d’éditeur en français uniquement malheureusement, sur un sujet spirituel, à propos de mon éveil et du protocole, une méditation-visualisation jamais usitée permettant à pratiquement tout le monde de pouvoir rapidement s’éveiller.

        Ce serait bien que cet écrit « Nouvelle voie pour l’éveil », éditions Spinelle, puisse être republiée avec ses compléments post-publication, sous un nouveau titre de sa version augmentée « Mouvement Nouvelle voie pour l’éveil » (Vers une spiritualité mondiale unie), puissent être traduit, déjà en anglais et publié aussi à compte d’éditeur dans différents pays dont les Etats-Unis. J’aurai une possibilité de le faire traduire en tibétain et en boutanais, mais uniquement à partir d’une traduction anglaise, langue que je ne possède pas, uniquement le français.

        Un mot sur comment il me semble possible d’unifier au monde la spiritualité, eh bien à partir des connaissances que j’ai obtenu par l’intuition et un article paru ici sur ce site, sur la déclassification d’un document de la CIA, sur l’existence de dieu.

        Pour ma part je n’avais pas attendu cet article pour affirmer que si un dieu existe, la vérité ne pouvait pas être l’apanage d’une ou l’autre des traditions théistes existent actuellement sur Terre, alors que pour ma part je suis une tradition non théiste depuis près de 40 ans, le bouddhisme tibétain de l’école Niyngmapa, mais que la vérité et la réalité sur dieu, ne pouvait être que la diversité. Si cela déjà pouvait être reconnu par tous, alors plus de guerres de religions, plus de pré-carré, plus de suffisance, mais l’union possible de toutes les croyances, et comme au Tibet ou le bouddhisme se déclinait en plusieurs écoles pour en principe chacun en fonction de ses attirances, puisse choisir l’école à laquelle il allait adhérer.

        Dans le même état d’esprit, chacun sur Terre pourrait adhérer à la croyance de son choix et même pourrait ou pourra, changer de religion au gré de son évolution, y compris ne plus en avoir.

        Ainsi ce document de la CIA démontre également que croire en un dieu, des dieux, ou aucun, dans la finalité de l’éveil tel que proposé par l’écrit « Nouvelle voie pour l’éveil » tout comme dans sa version augmentée également, que cette finalité est identique.

        Merci encore pour votre très clarifiant article. Je vous souhaite ainsi qu’à toutes et tous, une agréable et harmonieuse semaine, et week-end.

      • 13 août 2021 à 01:51
        Permalien

        Bonsoir,

        Je partage tout à fait vos espoirs et votre vision quant à un futur évolutif très positif pour notre humanité terrestre, lorsque vous dites :

        « Je me disais donc, ou est la place pour refondre l’ensemble du système financier et la gestion de l’humanité afin que l’ensemble des inégalités disparaisse au profit du bien de tous, si certains restent les milliardaires que l’on connait et possèdent la moitié du monde et peuvent continuer a vivre leur vie de luxe, alors que ces existences luxueuses ne peuvent pas être l’apanage de tous mais que d’un petit nombre.

        Ma vision de la future humanité est que chacun puisse aller passer des vacances ou un week-end partout ailleurs dans ce système solaire, ou dans d’autres, voir dans d’autres galaxies, puisque dans le film « Above Majestic » est rapporté que l’on a la capacité de se rendre à la galaxie d’Andromède en 20 minutes.!

        Puis que chacun puisse posséder ou obtenir sur simple appel, un engin anti-gravité qui puisse les transporter n’importe ou sur Terre ou dans l’univers, juste sur simple appel téléphonique, instantanément sans liste d’attente, le nombre de ces engins étant suffisant de par notre planète.

        Puis qu’il en soit de même pour les soins, pour le développement des capacités cognitives de tous, ainsi que le rétablissement de l’ensemble de ce qui constitue la réalité, en opposition à l’ensemble des mensonges et des illusions dans lesquels l’humanité a été maintenue depuis des temps immémoriaux. »

        Je pense qu’on aura tout cela… et même plus !

        Et bien sûr, tout ceci (cette nouvelle civilisation planétaire de haute technologie associée à une prospérité, une union et un partage entiers) s’inscrira dans un environnement d’expansion spirituelle de notre conscience collective et individuelle, ce qui est inséparable du processus d’ascension qui a déjà commencé et qui va s’accélérer encore.

        Bref, selon la formule désormais consacrée : « Le meilleur reste à venir » ! 😎

        Namasté

  • Ping : 2ème Source sur les réunions de Jupiter et l’intervention de la Fédération Galactique dans le système solaire – Eveil Homme

  • Ping : Les technologies de guérison supprimées (MED BED) sont-elles produites en masse sur la Lune pour diffusion publique ? Par Michael Salla – Eveil Homme

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :