Il fut un temps où la Lune n’existait pas dans le ciel

Dans les écrits et les traditions anciennes, on peut trouver la preuve d’une époque où la lune n’existait pas.

Démocréte et Anaxagore mentionnent qu’il fut un temps où aucune lune ne pouvait être vue dans le ciel nocturne. En décrivant l’histoire de la région grecque d’Arcadie, Aristote écrit que les Pélasges vivaient dans la région depuis des temps très anciens ; à une époque où la lune n’existait pas.

Apollonios de Rhodes mentionne quelque chose de similaire ; il parle d’une époque où tous les objets célestes n’existaient pas dans le ciel ; avant l’époque de la génération de Deucalion et de Pyrra (avant le cataclysme) ; quand la lune n’existait pas et que les seuls humains qui existaient étaient les Pélasges vivant sur les montagnes d’Arcadie (région en Grèce).

Ces habitants d’Arcadie étaient également connus sous le nom de Proselènes (ce qui signifie « ceux qui étaient avant la lune » en grec).

Dans l’ouvrage de Plutarque « Morales », nous trouvons ce qui suit :

« Il y avait les Arcadiens d’Evander suivant, le soi-disant peuple pré-lunaire. »

De même, Ovide a écrit :

« On dit que les Arcadiens possédaient leur terre avant la naissance de Zeus, et le peuple est plus vieux que la Lune.

Stéphanus de Byzance a écrit :

« Les Arcadiens et les femelles existent tous deux avant la lune ». Hippolyte fait référence à une légende selon laquelle «Arcadie a enfanté Pélasgue, d’une plus grande antiquité que la lune».

Lukianos dans son Astrologie dit que :

« les Arcadiens affirment dans leur folie qu’ils sont plus vieux que la lune ».

Des preuves ont également été trouvées dans d’autres parties du monde. En Bolivie, les symboles sur le mur de la cour de Kalasasaya (construite en 13 000 av. De plus, la porte du calendrier sur le même site fournit la preuve qu’un satellite plus petit tournait autrefois autour de la Terre.

Les traditions orales des Indiens colombiens des hauts plateaux de Bogota dans les Corldilleras orientales de Colombie se réfèrent à une époque avant la lune.

« Dans les temps les plus reculés, lorsque la lune n’était pas encore dans les cieux », disent les membres de la tribu de Chibchas (1).

L’Afrique fournit également ses propres preuves. Selon la légende zouloue, la lune a été apportée il y a des centaines de générations par deux frères de forme extraterrestre, Wowane et Mpanku.

Qu’est-ce que tout cela signifie?

La mémoire ancienne d’une Terre habitée par des humains sans lune s’est transmise de générations en générations formant les traditions de nombreuses civilisations. Comment la lune est-elle arrivée là?

Référence : 1. A. von Humboldt, Vues des Cordillères (1816), traduction anglaise : Recherches concernant les institutions et monuments des anciens habitants d’Amérique, (1814), vol. moi, p. 87 ; cf. H. Fischer, In mondener Welt (1930), p. 145 – Source : HistoryDisclosure.com

La Terre sans la Lune

La période où la Terre était sans Lune est probablement le souvenir le plus lointain de l’humanité.

Démocrite et Anaxagore ont enseigné qu’il fut un temps où la Terre était sans la Lune.(1) Aristote a écrit que l’Arcadie en Grèce, avant d’être habitée par les Hellènes, avait une population de Pélasges, et que ces aborigènes occupaient la terre déjà avant qu’il y ait une lune dans le ciel au-dessus de la Terre ; pour cette raison, ils s’appelaient Proselènes.(2)

Apollonios de Rhodes a mentionné le temps « où tous les orbes n’étaient pas encore dans les cieux, avant que les races Danai et Deukalion n’existent, et que seuls les Arcadiens vivaient, dont on dit qu’ils habitaient sur les montagnes et se nourrissaient de glands, avant il y avait une lune. (3)

Plutarque a écrit dans Les questions romaines : « Il y avait des Arcadiens d’Evander, le soi-disant peuple pré-lunaire. (4) De même Ovide a écrit : « On dit que les Arcadiens possédaient leur terre avant la naissance de Jupiter, et le peuple est plus vieux que la Lune. (5) Hippolyte fait référence à une légende selon laquelle « Arcadie a enfanté Pélasgue, d’une plus grande antiquité que la lune ». (6) Lucien dans son Astrologie dit que « les Arcadiens affirment dans leur folie qu’ils sont plus vieux que la lune ». (7)

Censorinus fait également allusion au temps passé où il n’y avait pas de lune dans le ciel.(8)

Certaines allusions à l’époque précédant la Lune peuvent également être trouvées dans les Écritures.

Dans Job : 25 : 5

La grandeur du Seigneur qui « fait la paix dans les hauteurs » est louée et le temps est mentionné « avant [il y avait] une lune et elle ne brillait pas ».

Il est également dit dans le Psaume 72 :5 :

« Tu étais redouté depuis [le temps] du soleil et avant [le temps de] la lune, une génération de générations. »

Une « génération de générations » signifie un temps très long. Bien sûr, il ne sert à rien d’opposer à ce psaume le mythe du premier chapitre de la Genèse, un conte ramené de sources exotiques et postérieures.

Le souvenir d’un monde sans lune vit dans la tradition orale chez les Indiens. Les Indiens des hautes terres de Bogota dans les cordillères orientales de la Colombie rapportent certaines de leurs réminiscences tribales à l’époque précédant la lune. « Dans les temps les plus reculés, lorsque la lune n’était pas encore dans les cieux », disent les membres de la tribu de Chibchas.(9)

Il existe actuellement trois théories sur l’origine de la lune :

1) La Lune est née en même temps que la Terre, étant formée sensiblement du même matériau, s’agrégeant et se solidifiant.

2) La Lune s’est formée non pas à proximité de la Terre, mais dans une autre partie du système solaire, et a ensuite été capturée par la Terre.

3) La Lune était à l’origine une partie de la croûte terrestre et a été arrachée, laissant derrière elle le lit du Pacifique.

Les trois théories affirment la présence de la Lune sur une orbite autour de la Terre pendant des milliards d’années. La mythologie peut fournir à chacun de ces points de vue un certain soutien (Genèse I pour le premier point de vue ; la naissance d’Aphrodite de la mer pour le troisième point de vue ; l’origine d’Aphrodite dans la perturbation d’Uranus, et aussi la violence de Sin – la lune babylonienne – semble pour soutenir le deuxième point de vue).

L’humanité des deux côtés de l’Atlantique ayant conservé le souvenir d’une époque où la Terre était sans Lune, la première hypothèse, à savoir que la Lune serait originaire simultanément de la Terre et dans son voisinage, est à exclure, laissant les deux autres hypothèses pour rivaliser entre elles.

Nous avons vu que les traditions de divers peuples offrent des témoignages corroborants à l’effet que dans un très jeune âge, mais encore dans la mémoire de l’humanité, aucune lune n’accompagnait la Terre.(10)

Puisque les êtres humains peuplaient déjà la Terre, il est improbable que la Lune en soit sortie : il a dû exister une lithosphère solide, pas une terre liquide. Ainsi, bien que je ne prétende pas connaître l’origine de la Lune, je trouve plus probable que la Lune a été capturée par la Terre. Un tel événement se serait produit comme une catastrophe.(11) Si la formation de la Lune a eu lieu loin de la Terre,(12) sa composition peut être très différente.

Il n’y a aucune preuve pour suggérer si la Lune était une planète, un satellite d’une autre planète ou une comète au moment de sa capture par la Terre. Quelle que soit l’atmosphère qu’il a pu avoir(13) a été entraîné par la Terre, par d’autres corps en contact, ou dissipé d’une autre manière.

Depuis que la Lune a commencé à accompagner la Terre, elle a subi l’influence des contacts avec les comètes et les planètes qui sont passées près de la Terre au cours des âges suivants. La masse de la Lune étant inférieure à celle de la Terre, la Lune a dû subir des perturbations plus importantes dans les contacts cosmiques. Lors de ces contacts, la Lune n’a pas été emportée : cela est dû au fait qu’aucun corps plus puissant que la Terre ne s’est suffisamment rapproché de la Lune pour l’éloigner définitivement de la Terre ; mais dans les contacts qui ont eu lieu, la Lune a été déplacée à plusieurs reprises d’une orbite à une autre.

Les variations de la position de la Lune se lisent dans les variations de la longueur du mois. La durée du mois a changé à plusieurs reprises lors d’événements catastrophiques ultérieurs – et pour cela, il existe une grande quantité de preuves à l’appui. Dans ces derniers événements, la Lune a joué un rôle passif, et Zeus dans l’ Iliade lui a conseillé (Aphrodite) de rester en dehors de la bataille dans laquelle Athéna et Arès (Vénus et Mars) étaient les principaux concurrents.

Les références:

  1. Hippolyte, Refutatio Omnium Haeresium V. ii.
  2. Aristote, f. 591 (éd. V. Rose [Teubner:Tuebingen, 1886] ). Cf. Realencyclopaedie der classischen
  3. Altertumswissenschaft de Pauly, article « Mond » ; H. Roscher, Lexique d. griech. und roemisch.
  4. Mythologie, article « Proselènes ».
  5. Argonautique IV.264.
  6. Plutarque, Moralia, trad. par FC Babbit, sect. 76.
  7. Fasti, trad. par Sir J. Frazer, II. 290.
  8. Réfutatio Omnium Haeresium V. ii.
  9. Lucien, Astrologie, trad. par AM Harmon (1936), p. 367, par. 26.
  10. Liber de die natali 19; aussi scholium sur les Nuages ​​d’Aristophane, ligne 398.
  11. A. von Humboldt, Vues des Cordillères (1816), traduction anglaise : Recherches concernant les institutions et les monuments des anciens habitants d’Amérique, (1814), vol. moi, p. 87 ; cf. H. Fischer, In mondener Welt (1930), p. 145.
  12. [En plus des sources citées ci-dessus, cf. Les Chroniques Nihongi du Japon (I.ii, dans Transactions and Proceedings of the Japanese Society, vol. I [1896]) qui racontent comment « Heaven and Earth . . . a produit le dieu-lune. Le Kalevala des Finlandais rappelle une époque « où la Lune était placée en orbite ». (Rune III.35)]
  13. [Cf. les effets d’un tel événement sur la rotation de la Terre calculés par H. Gerstenkorn dans Zeitschrift fuer Astrophysik, 36 (1955), p. 245 ; cf. idem, dans Mantles of the Earth and the Terrestrial Planets, SK Runcorn ed., (New York, 1967) ; aussi idem dans Icare 9 (1968), p. 394.]
  14. [Cf. H. Alfven et G. Arrhenius, « Deux alternatives pour l’histoire de la Lune », Science 165 (1969), 11ff. ; SF Singer et LW Banderman, « Où s’est formée la lune ? » Science 170 (1970), 438-439 : « . . . La lune s’est formée indépendamment de la terre et a été capturée plus tard, vraisemblablement par une interaction à trois corps, et ces événements ont été suivis de la dissipation de l’excès d’énergie par la friction des marées lors d’une rencontre rapprochée.
  15. Plus récemment, une étude des paléotides lunaires a montré que « la Lune n’aurait pas pu se former en orbite autour de la Terre » (AJ Anderson, « Lunar Paleotides and the Origin of the Earth-Moon System », The Moon and the Planets, 19 [1978], 409-417). En raison d’un certain degré d’instabilité dans le système Soleil-Terre-Lune, « l’origine planétaire et la capture de la Lune par la Terre deviennent une forte possibilité dynamique ». (V.
  16. [Cf. Yu. B. Chernyak, « On Recent Lunar Atmosphere », Nature, 273 (15 juin 1978), pp. 497ff. L’auteur a trouvé « de solides preuves théoriques d’une atmosphère considérable sur la Lune pendant la plus grande partie de son histoire. »]

Source Humans Are Free Aug 2021 et vu sur : https://elishean777.com/il-fut-un-temps-ou-la-lune-nexistait-pas-dans-le-ciel/


POUR ALLER PLUS LOIN (La Lune est en fait un vaisseau extraterrestre, elle est creuse et effectivement elle n’a pas toujours été en orbite autour de la Terre, de plus de multiples bases extraterrestres subsistent sur et dans la Lune).

Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

NOUVEAU VIBRATELIER PREVU LE 8 OCTOBRE 2021 AVEC SK DIMENSION ET NICOLAS : HYPNOSE QUANTIQUE SUPRA-CONSCIENTE, SÉANCE DE NETTOYAGE ÉMOTIONNEL & REMONTÉE DU TAUX VIBRATOIRE + BONUS, HARMONISATION DES CHAKRAS ET SOIN LUMIERE SUR GAÏA

Pour soutenir Eveilhomme, vous pouvez faire un don, vous abonner ou alors aller en bas de cette page et cliquer régulièrement sur les bannières de publicité, cela nous aidera : merci, Merci ! MERCI !!

En contrepartie de votre abonnement mensuel, vous avez accès aux Vibr’Ateliers proposés en don du Cœur dans la boutique (voir menu boutique)

GRATITUDE INFINIE ET ILLIMITEE A TOUS

Autre possibilité de soutien, cliquez ci-après : Campagne de soutien permanent sur Gofundme https://gf.me/u/ysawj4 et sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/eveilhomme

Rejoignez-nous sur les nouveaux médias sociaux !!! CLUB VK – https://vk.com/club175930391 ; PROFIL VK : https://vk.com/nturban ; CHAÎNE ODYSSEE : odysee.com/@Eveilhommme ; Page MeWe : https://mewe.com/p/eveilhomme ; Profil Mewe : https://mewe.com/i/nicolaseveilhomme ; Groupe Telegram : t.me/jointchat/T6CYFfcPSPCVOwF4





N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Eveil Homme

Chercheur spirituel et métaphysique, je suis en contact depuis plusieurs années avec des êtres galactiques. L'objet de ma démarche est d'informer les personnes intéressées par les questions liés aux nouvelles fréquences de réalité : ascension terrestre, éveil et chemin spirituel, nouvelles réalités, contactés extraterrestres et galactiques, être de lumière, divulgation, technologies nouvelles et ésotériques

4 réflexions sur “Il fut un temps où la Lune n’existait pas dans le ciel

  • 9 août 2021 à 23:40
    Permalien

    Je crois qu’il existe des tas de choses que nous ne savons pas que l’on nous cache depuis des décennies mais que maintenant la vérité s’en mêle je crois en la divulgation de cette vérité..

    Répondre
    • 10 août 2021 à 10:34
      Permalien

      Merci. De nombreuses personnes en témoignent en effet, des personnes qui sont allées sur place physiquement et aussi d’autres en vision à distance. Namasté

      Répondre
  • 10 août 2021 à 13:51
    Permalien

    Bonjour,

    Il y a tout de même plusieurs choses de curieuses. Il y a plusieurs années, j’ai vu une vidéo sur YouTube, qui transmettait que sans la Lune, et surtout positionnée en situation géostationnaire telle qu’elle l’est, juste à l’exacte bonne distance entre la Terre et le Soleil, non seulement c’est la seule position permettant de voir depuis la Terre des éclipses totales de Soleil, ce qui pour la compréhension à partir de sa couronne, de bien des mystères sur cette étoile, mais surtout, que sans notre Lune, la Terre tournerait trop vite sur son axe, ne permettant pas l’apparition de vies mammifère sédentaire. Ces distances parfaites n’existant pas d’elles-mêmes dans la nature.

    Ensuite sans notre Lune, pas d’effets bénéfiques des marées. Mais surtout il semble impossible que la Terre aie pu de par sa seule attirance gravitationnelle, piéger un astre de l’importance de notre Lune (à moins que cet « astre » soit creux et n’aie pas le poids supposé jusque-là).

    Ceci tendrait à prouver que la Lune n’est pas l’astre auquel nous avons toujours cru et fait référence, mais peut-être la preuve sous notre nez d’une présence extraterrestre avec cet ovni, soit une station spatiale de bonne taille, depuis des temps plus que conséquents, ce qui relativiserait la place de l’humanité dans l’immensité de cet univers, parcelle de multivers.

    Répondre
  • Ping : Des chercheurs affirment que des photos montrent des "fouilles" et des "structures inhabituelles" sur la face cachée de la Lune - DÉCRYPTAGE COMPLET (VIDÉOS) - Divulgation.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :