Le « vaccin » à ARN messager contre le COVID n’est PAS un vaccin, Augmente-t-il le risque ?

“Le vaccin à ARN messager contre le COVID n’est PAS un vaccin.”
le vaccin ARNm n'est PAS un vaccin

Voici la traduction d’un article publié le 14 janvier 2021 par Makia Freeman sur le site The Freedom Articles, média alternatif et indépendant, article intitulé “The mRNA COVID Vaccine is NOT a Vaccine.”

L’article dans sa version originale :


Le vaccin ARNm est en ce moment-même administré aux populations de nombreux pays à travers la planète avec le soutien d’équipes spéciales des forces militaires. Je le répète : ceci n’est pas un vaccin. C’est plusieurs choses à la fois, mais tout sauf un vaccin. Nous devons prendre conscience que cette mascarade du COVID a accéléré les plans transhumaniste et technocratique du Nouvel Ordre Mondial au point qu’aujourd’hui des gens font la queue en attendant leur dose de ce « traitement », qui est davantage un dispositif chimique, un système d’exploitation, un agent pathogène de synthèse et un dispositif chimique de génération d’agents pathogènes.

Comme nous l’avons vu dans les articles précédents, la technologie employée pour ce nouveau vaccin COVID est totalement nouvelle et potentiellement bien plus dangereuse que ne le sont les vaccins classiques.

Dans cet article, nous explorerons en profondeur ce qu’est réellement le vaccin ARNm.

Les médecins David Martin et Judy Mikovits révèlent pourquoi le soi-disant vaccin COVID n’est pas un vaccin.

Voici un court extrait d’un échange entre les médecins David Martin et Judy Mikovits (qui jusqu’ici ont tous deux été très directs dans leur révélations concernant la  “plan-démie” COVID) avec Robert Kennedy Jr et l’avocat Rocco Galati, qui est le porte-parole d’un groupe canadien qui mène en ce moment une action en justice contre le gouvernement concernant l’arnaque du COVID. David Martin explique d’une manière décisive pourquoi il est incorrect d’appeler « vaccin » le produit que Pfizer et Moderna présentent comme tel.

Pourquoi ? Parce-que d’un point de vue médical, mais aussi d’un point de vue légal, ce n’est pas un vaccin :

« Ceci n’est pas un vaccin… le terme est employé uniquement pour passer en douce à travers les règlementations de santé publique… c’est de l’ARN messager emballé dans une poche de gras qui est envoyé à la cellule. C’est un dispositif médical conçu pour transformer les cellules humaines en générateurs d’agents pathogènes. Ce n’est pas un vaccin ! Les vaccins répondent à une définition légale bien précise… régie par les lois de santé publique… selon les normes de la CDC et de la FDA, et à ce titre, un vaccin doit à la fois stimuler l’immunité de la personne qui le reçoit, mais également interrompre la transmission (de l’agent infectieux, NDLT). Ils ont clairement dit et à maintes reprises que le brin d’ARN messager adressé à la cellule n’est pas conçu pour arrêter la transmission. C’est un traitement.  Mais s’il était effectivement présenté en tant que traitement, il ne s’attirerait probablement pas la sympathie des autorités sanitaires, parce que les gens demanderaient “Quels autres traitements existent-ils ?”

L’emploi du terme vaccin est inadmissible… c’est en réalité un camouflet qui ouvre sur un faux débat “pour ou contre le vaccin”. Moderna a démarré en tant qu’industriel dans les chimiothérapies anticancéreuses, pas comme fabricant de vaccins pour le SARS… si nous disions que nous allons donner aux gens un traitement préventif pour un cancer qu’ils n’ont pas, vous vous écrouleriez de rire, parce que c’est une idée stupide ! Et c’est exactement de cela qu’il s’agit ! C’est un appareil mécanique, un tout petit paquet de technologie qui est inséré dans l’organisme pour ordonner aux cellules de devenir un lieu de fabrication d’agents pathogènes.

La seule raison pour laquelle le terme “vaccin” est utilisé, c’est pour abuser du procès Jacobsen de 1905 qui est continuellement dévoyé  et ce depuis son existence. Si nous étions honnêtes vis-à-vis de ce produit, nous le désignerions comme ce qu’il est : un dispositif chimique pathogène, dont le but avéré est le déclenchement de la production d’agents pathogènes à l’intérieur de la cellule. C’est un instrument médical, pas un médicament, parce qu’il correspond  à la définition d’un appareil médical selon le CDRH (Center for Devices and Radiological Health).

C’est conçu pour vous rendre malade… 80% des gens prétendument contaminés au SARS-Cov-2 n’ont aucun symptôme. 80% des gens à qui on a injecté ce produit ont eu au moins un effet indésirable. On vous injecte un produit chimique pour provoquer la maladie, pas pour provoquer une réponse immunitaire. En d’autres termes, rien dans ce produit ne vous empêchera de transmettre quoi que ce soit. Ceci est conçu pour vous faire tomber malade, et faire de vos propres cellules la source de la maladie. »

Judy Mikovits ajoute :

« C’est un pathogène de synthèse. Ils ont littéralement injecté cette portion pathogène du virus dans chacune des cellules de l’organisme… ce qui peut directement causer une sclérose en plaques, la maladie de Lou Gehrig, la maladie d’Alzheimer… cela peut causer un cancer accéléré… c’est ce que l’on sait que peut provoquer l’expression de cette portion du virus… on le sait depuis des décennies. »

ARNm Moderna
« Le vaccin COVID est un système d’exploitation » dit Moderna.

Le vaccin COVID ARNm est un  véritable système d’exploitation (au sens informatique, NDLT) qui peut reprogrammer votre ADN, et donc vous-même, dans votre structure fondamentale. Vous pensez que c’est exagéré ? Et bien non. Moderna affirme sur son site internet que leur technologie ARNm est un « logiciel de vie » et « fonctionne d’une façon tout à fait comparable au système d’exploitation d’un ordinateur ». Voici une autre phrase issue de leur propre site internet :

« Un système d’exploitation est conçu de façon à ce qu’on puisse charger des programmes différents. Dans notre cas, le « programme » ou « l’application » est notre médicament ARNm – cette séquence ARNm unique qui code pour une protéine. »

Le but : faire de chaque être humain un nœud digital sur la grille.

Nous sommes catapultés malgré nous dans le monde du transhumanisme, où nos corps naturels et biologiques sont piratés et envahis par des objets artificiels, à l’échelle des nanoparticules. Les dirigeants du Nouvel Ordre Mondial veulent implanter un genre de système d’exploitation Microsoft dans votre corps, dans votre cerveau et vous relier ainsi au nuage d’Amazon-CIA afin d’avoir un accès direct à votre cerveau. Ainsi, ils pourront sortir des « vaccins » qui n’en sont pas pour vous « maintenir à jour », tout comme votre propre ordinateur reçoit régulièrement ses propres mises à jour. Les virus, réels ou non, les vaccins, réels ou non, sont simplement le moyen d’atteindre cet objectif.

Transformer les humains en marchandises à travers le Crédit Social.

Voici comment Alison McDowell résume le déroulé de l’actuelle orientation transhumaniste et qui implique le crédit social, la 5G, le Réseau Intelligent et l’IA afin d’obtenir la soumission des populations à l’échelle de la planète :

« Sous le règne du système tech-no-logique, l’obéissance totale sera exigée. Le comportement conforme devient la devise d’échange, monétisé sur blockchain et surveillé par des capteurs et par l’IA. Ils nous préparent à un avenir où nous serons en compétition les uns avec les autres pour déterminer qui se comporte le mieux, qui est le plus obéissant.

Survivre signifiera se conformer aux conditions impitoyables déterminées par la finance psychopathe. Pour obtenir les données nécessaires à l’arbitrage de ces échanges pervers de type « paie pour réussir », notre mère, la Terre, doit être remaniée comme une prison numérique géorepérée à grands renforts de 5G et de constellations de satellites.

Toutes les informations vous concernant seront enregistrées dans votre « registre personnel » pour déterminer votre valeur en tant que capital humain pour le portefeuille des investisseurs. Les milliardaires envisagent un futur dans lequel la liberté sera un privilège réservé à eux-mêmes, leurs fonctionnaires et les robots sous leur contrôle. Soyez certains que la surveillance de l’IA est déjà à l’œuvre, et les comptes du crédit social en route eux aussi. »

C’est un futur sombre. Cependant rien n’est joué d’avance. J’approuve sans aucune réserve McDowell : nous n’avons PAS à accepter ceci comme étant notre destinée ni même avoir à expérimenter de telles souffrances SI nous nous réveillons rapidement et changeons. Toutefois, nous devons accepter ce fait : c’est probablement le chemin sur lequel nous sommes. Que cela vous plaise ou non, c’est la trajectoire actuelle. Comment la modifions-nous ? D’abord en tournant notre regard à l’intérieur. Pour nous changer nous-mêmes, nous devons changer notre monde intérieur et notre perception, et ainsi notre réalité changera à son tour :

« Cet avenir programmé n’est cependant PAS prédéterminé. Le totalitarisme transhumaniste n’est pas inévitable. La solution de Trudell ? Changer notre perception de la réalité par la non-coopération active. Créons en nous, dans nos cœurs, dans nos esprits et dans nos actes le monde que nous voulons voir advenir.

Aux endroits que eux, les ingénieurs, déconnectent, RECONNECTONS avec de l’intention ; pas seulement avec une de nos relations mais avec TOUTES nos relations, et la terre et les êtres spirituels qui existent au-delà des limites de nos sens. Nous devons nous synchroniser pour changer la réalité vibratoire, en tant qu’enfants de la Terre, ce pouvoir est inscrit en nous. »

Ce discours n’a rien de farfelu. C’est la prise de conscience que nous participons activement à la co-création d’un monde cauchemardesque par le fait d’autoriser que notre perception soit programmée pour amener le Nouvel Ordre Mondial. Ils se servent de notre énergie pour y parvenir ! Pour recouvrer notre souveraineté, nous devons d’abord récupérer notre perception en mettant un terme aux programmes mentaux qui nous ont été imposés.

Ultimes Remarques : un Outil Transhumaniste et Technocratique.

Il est absolument vital de comprendre, et de faire comprendre à autrui, que l’actuel vaccin ARNm COVID n’est pas un vaccin. Ceci pas seulement parce que l’appeler « vaccin » déresponsabilise le Big Pharma des dommages qu’il pourrait engendrer, mais aussi pour toutes les raisons abordées plus haut. Ces systèmes sont conçus pour vous reprogrammer fondamentalement. Ce ne sont ni des vaccins, ni des médicaments et à mon sens, ce ne sont pas non plus des traitements médicaux. Aussi inquiétant que cela puisse paraître, j’irai plus loin et je les nommerai « dispositifs chimiques, systèmes d’exploitation, agents pathogènes de synthèse, dispositifs chimiques de production d’agents pathogènes » qui sont déjà des termes sans équivoque et suffisamment terrifiants. Je les appellerais des outils transhumanistes et technocratiques conçus pour modifier votre code génétique et vous transformer en un humain artificiel. Ils sont représentatifs de la rapidité à laquelle l’agenda du Nouvel Ordre Mondial se révèle à nous, et nous pouvons espérer le réveil de tout un chacun à s’employer plus dur encore pour mettre un terme à ce sombre, cet abominable agenda tant qu’il est encore temps de le faire.

Makia Freeman est la rédactrice du média internet alternatif et indépendant d’information The Freedom Articles, auteure du livre « Cancer : les Mensonges, la Vérité et les Solutions » et chercheur principal sur ToolsForFreedom.com. Makia est sur Steemit et Parler.

Traduit de l’anglais par Muadib.

Sources :

https://www.modernatx.com/mrna-technology/mrna-platform-enabling-drug-discovery-development

http://www.aevamagazine.co.uk/timpsila-strong-medicine-for-a-tech-no-logic-age—alison-mcdowell.html   (lien mort)

Article trouvé sur https://lumieresurgaia.com/le-vaccin-a-arn-messager-contre-le-covid-nest-pas-un-vaccin-2/


Le vaccin Pfizer augmente-t-il le risque de contamination et de mort par Covid-19 ?

 

Auteur(s): Dr Gerard Delepine pour FranceSoir

C’est ce que peuvent faire craindre les évolutions récentes de l’épidémie dans les pays actuellement les plus vaccinés, selon les données fournies par l’OMS.

Évolution en Israël depuis la vaccination :
Les médias sacrent Israël, le champion de la lutte anticovid par le vaccin Pfizer [1]. Excellente opération pour Pfizer qui a obtenu une augmentation de prix de 40% pour cette priorité accordée à Israël. Depuis le 20 décembre, en 24 jours, plus de 20% des Israéliens (deux millions de personnes) ont été vaccinés.
Mais, depuis cette date, selon les chiffres de l’OMS, les nombres quotidiens de contaminations et de morts attribuées au Covid19 explosent. Les contaminations quotidiennes sont ainsi passées de 1886 cas le 21 décembre à 8094 le 10 janvier.  

Et la mortalité journalière est passée de 18 le 20 décembre 2020, à 53 le 10 janvier 2021.  

 


Ces données ont conduit le gouvernement à prolonger le troisième confinement du pays pour une durée indéterminée.

Évolution en Grande-Bretagne depuis la vaccination :
La Grande-Bretagne est le second pays dans la course à la vaccination qui a débuté le 4 décembre avec le vaccin développé par Pfizer et BioNTech.
Depuis cette date, le nombre de contaminations quotidiennes a explosé de 14 898 le 4 décembre à 68 063 le 9 janvier 2021.

 

Malheureusement aussi la mortalité Covid19, qui après une augmentation de près de 300% (414 le 4 décembre à 1564 le 14 janvier) dépasse de 27% celle observée en mars-avril 2020 (pic maximal 1224 le 22 avril 2020).

 

Ces augmentations considérables et simultanées des incidences journalières des contaminations et des décès après vaccination sont très inquiétantes et confirment que les autorisations de mise sur le marché des vaccins ont été prématurées.

Évolution en France non vaccinée pendant cette période :

En France, tant le nombre de nouveaux cas que le nombre de morts quotidiennes sont restés stables durant cette période et à un niveau beaucoup plus faible (par million) que dans les pays champions de la vaccination.  


On est donc frappé par les différences évolutives de l’épidémie Covid19 entre les pays, premiers de la course à la vaccination et la France plus lente à vacciner.

Depuis l’administration large du vaccin Pfizer, le nombre de contaminations et de morts quotidiennes a fortement augmenté en Israël et en Grande-Bretagne, alors que chez les irréductibles Gaulois l’épidémie est en lente décrue.
Cet éloge de la lenteur rappelle qu’il n’y a pas de médicaments ou de vaccin sans risque et qu’ils peuvent paradoxalement augmenter la gravité de la maladie qu’ils sont censés combattre.
Cela a été constaté avec les vaccins prétendument anticancers (les vaccins anti-hépatite B censés prévenir le cancer du foie [2] et les vaccins anti-papillomavirus prétendument anticancer du col de l’utérus [3] et plus récemment avec le scandale sanitaire du vaccin contre la dengue aux Philippines qui a entraîné plusieurs centaines de morts et une cascade de procès en cours.
Les leçons de la catastrophe du Dengvaxia n’ont pas été tirées et mettent en danger les victimes de la propagande forcenée actuelle, ceux qui se font vacciner contre le Covid19.

Ni pro ni antivaccin, mais fermement opposé pour l’instant à la généralisation d’un vaccin insuffisamment évalué !
 
Contrairement à ce que prétendent les décodeurs/déconneurs liés à l’industrie pharmaceutique, je ne suis pas contre la vaccination. Je suis pro-vaccin lorsqu’un vaccin est efficace, sans danger et qu’il permet d’éviter une maladie grave. 
Je suis contre un vaccin lorsqu’il est inutile, comme c’est le cas pour les maladies transmises uniquement par l’eau (polio, typhoïde, choléra) dans les pays à l’hygiène publique disposant d’eau potable et de traitement des eaux usées. 

Je suis contre le vaccin, lorsqu’il n’a pas été correctement étudié et évalué : vaccin contre la dengue (qui a causé des centaines de morts aux Philippines), vaccin Gardasil (qui augmente paradoxalement le risque de cancer du col).
L’indication de n’importe quel traitement ou vaccin doit reposer sur l’évaluation de sa balance avantages/ risques.
On ne peut espérer aucun avantage individuel à vacciner contre le covid les moins de 65 ans, puisque la maladie est chez eux plus bénigne que la grippe ; cette population ne peut donc rien espérer des vaccins anticovid si ce n’est des complications.
Et l’argument sociétal : « on se vaccine pour protéger les autres », n’est pas non plus pertinent, puisqu’il est loin d’être démontré que le vaccin soit capable d’empêcher ou de ralentir les transmissions virales.
En l’état actuel des connaissances, la vaccination des plus âgés présentant des facteurs de risques (population où un vaccin efficace et sans danger pourrait être utile) n’a pas été correctement évaluée, car les essais refusent d’inclure cette population à risques.
Le principe de précaution justifie donc de ne pas les vacciner systématiquement, tant qu’on ne disposera pas de données transparentes en nombre suffisant affirmant l’efficacité et l’absence de toxicité en population réelle.

Alerte norvégienne !

 
La Norvège vient d’ailleurs d’émettre le 15 janvier une alerte après la constatation de 23 décès possiblement liés au vaccin Pfizer[4] [5], chez des personnes âgées en Ehpad. 
Parmi ces décès, 13 ont été autopsiés, les résultats suggérant que les effets secondaires courants pourraient avoir contribué à des réactions graves chez les personnes âgées fragiles. 
Selon l’Institut norvégien de santé publique : « pour les personnes les plus fragiles, même des effets secondaires relativement légers peuvent avoir des conséquences graves. 
Pour ceux qui ont une durée de vie restante très courte de toute façon, les avantages du vaccin peuvent être marginaux ou non pertinents » et l’Institut national de santé publique a modifié le guide de vaccination contre le coronavirus, y ajoutant de nouveaux conseils de prudence sur la vaccination des personnes âgées fragiles.
Peter Doshi[6] avait prévenu dès novembre « attendons de disposer des données complètes des essais » car les communiqués de victoire de l’industrie sont imprécis et incomplets. 
Il rappelait aussi que les essais n’étudiaient pas le seul critère pertinent, la mortalité[7] mais seulement le nombre de cas basé sur des tests souvent faux : « le monde a tout parié sur les vaccins pour apporter la solution à la pandémie, mais les essais ne sont pas centrés sur la démonstration qu’ils le seront ».

En conclusion, il faut féliciter le gouvernement de la lenteur qu’il met à généraliser la vaccination anti covid. 
 
Les résultats actuels du vaccin Pfizer dans les populations israélienne et britannique laissent en effet craindre une catastrophe sanitaire vaccinale dans ces pays et l’alerte norvégienne accroit l’inquiétude.
Remercions par avance les Français volontaires pour se faire vacciner : ils constitueront les cobayes de l’essai phase 3 que le laboratoire n’a pas pris le temps de faire avant la commercialisation. 
Grâce à eux et aux risques qu’ils prennent, nous pourrons dans quelques mois avoir une plus juste idée des avantages et des inconvénients en population réelle. 
 
[1] Frédéric Métézeau : Israël, pays modèle de la vaccination mais toujours confiné, France info, 14/1/2021 
[2] La vaccination anti hépatique B a été suivi en occident par une multiplication de 2 à 4 de l’incidence des cancers du foie. 
[3] les vaccins anti HPV ont été suivi d’une augmentation de 30 à 200% de l’incidence des cancers invasifs dans les groupes d’âge les plus vaccinés. 
[4] La Norvège lance une alerte après la découverte de 23 décès liés au vaccin Pfizer, Businessman 15/1/2021  
[7] Peter Doshi associate editor Will covid-19 vaccines save lives ? BMJ 27 10 2020 Current trials aren’t designed to tell us : BMJ 2020 ;371 :m 4037


Auteur(s): Dr Gerard Delepine pour FranceSoir :
https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/le-vaccin-pfizer-augmente-t-il-le-risque-de-contamination-et-de-mort-par-covid19?fbclid=IwAR2jNkCmALKBpJO3IbCQrqB4porq4oQHpNxjKZWUcC0Xi0WG1NMlUVvhENQ


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.


En contrepartie de votre abonnement mensuel, vous avez accès aux Vibr’Ateliers proposés en don du Cœur dans la boutique (voir menu boutique)

GRATITUDE INFINIE ET ILLIMITEE A TOUS

Autre possibilité de soutien, cliquez ci-après : Campagne de soutien permanent sur Gofundme https://gf.me/u/ysawj4 et sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/eveilhomme

Rejoignez-nous sur les nouveaux médias sociaux !!! CLUB VK – https://vk.com/club175930391 ; PROFIL VK : https://vk.com/nturban ; CHAÎNE ODYSSEE : odysee.com/@Eveilhommme ; Page MeWe : https://mewe.com/p/eveilhomme ; Profil Mewe : https://mewe.com/i/nicolaseveilhomme ; Groupe Telegram : t.me/jointchat/T6CYFfcPSPCVOwF4


N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Eveil Homme

Chercheur spirituel et métaphysique, je suis en contact depuis plusieurs années avec des êtres galactiques. L'objet de ma démarche est d'informer les personnes intéressées par les questions liés aux nouvelles fréquences de réalité : ascension terrestre, éveil et chemin spirituel, nouvelles réalités, contactés extraterrestres et galactiques, être de lumière, divulgation, technologies nouvelles et ésotériques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :