Évolution personnelle, L’Art de l’Ascension : Les 7 étapes de l’Alchimie Ascensionnelle

Les enseignements de l’alchimie ont été occultés pendant des siècles afin de préserver son intégrité. L’objectif premier de l’alchimie est la possibilité de mutation en libérant l’âme de son adhésion à la matière. Ceci est accompli par la rédemption, la purification et l’unification de la prima materia, ou conscience du chercheur.

La matière première est la substance mystique chaotique qui anime tout le cosmos. Ce fameux secret était connu sous de nombreux noms : Mercure, eau primordiale, eau de feu, l’alpha et l’oméga – en essence, il peut être comparé au vide : la mère de la création. C’est cet élément psychique que l’alchimiste utilise dans une série d’opérations pour créer la pierre des philosophes. Ainsi, elle est la matière de départ et le produit final.

Rien n’est plus central au sujet de l’alchimie que « Le Grand Œuvre » ou, « Magnum Opus », le travail transformateur de rachat du subtil du brut, combinant le céleste et le terrestre, qui se répète dans un processus circulatoire jusqu’à ce qu’il atteigne le plus haut niveau de raffinement produisant la pierre philosophale.

Le continuum esprit-matière est le thème essentiel de l’alchimie, où nous voyons la pluralité jaillir de l’unité primordiale, et la nécessité de la séparation pour créer une fois de plus un ordre supérieur d’union. Ceci est réalisé par la reconfiguration et la synthèse des éléments de la personne : l’eau, la terre, l’air et le feu en la Quintessence spirituelle.

En alchimie, les sept corps planétaires classiques sont associés aux métaux correspondants : Le Soleil, la Lune, Mars, Mercure, Vénus, Jupiter et Saturne sont représentés par les gradients Or, Argent, Fer, Mercure, Cuivre, Etain et Plomb. Cette connexion était basée sur les propriétés archétypales de chaque métal du royaume métallique, dirigées par leur équivalent planétaire par la loi de la correspondance.

Pour le mystique, ces corrélations ne se terminent pas dans la réalité extérieure, mais sont plutôt des projections de notre monde intérieur et s’étendent vers l’extérieur dans le monde de la forme. La conscience est le tissu même de la réalité qui s’interface avec elle-même sur de multiples niveaux de réalité, comme l’illustre la maxime hermétique : « Comme au-dessus est en dessous, comme dedans est dehors, comme l’univers est l’âme ».

En suivant ce raisonnement, nous pouvons discerner que le développement de nos sens intérieurs, la transmutation de notre âme et l’union de nos hémisphères sont ce à quoi se rapporte le véritable travail d’alchimie. L’ascension à partir du plan physique se fait par la synthèse des énergies féminine et masculine qui est le but entier de l’alchimie.

Les étapes de l’alchimie

Chaque alchimiste avait sa propre variation sur les opérations pour achever le grand travail. Voici une séquence largement pratiquée :

Calcination :

L’initiation à des états de conscience supérieurs se fait toujours par soustraction plutôt que par addition. Le point de départ essentiel du grand travail est la combustion de tout ce qui a été calcifié dans le moi conditionné.

Les dimensions ésotériques de cette étape sont la réduction en cendres du moi programmé et égoïque de l’individu. Le feu est le catalyseur spirituel qui purifie l’essence de l’individu dans le creuset de la vie. La majorité des gens voudraient progresser vers des niveaux de conscience plus élevés, tout en conservant le confort de leur identité, de leurs systèmes de croyance et de leurs multiples points de vue contradictoires.

La calcination fournit les frictions nécessaires qui remettent en question le personnage, annihilant l’énergie stagnante qui maintient nos idéologies et nos névroses en place afin que l’esprit puisse s’éveiller. Cela se produit lorsque nous entrons dans une Nuit Sombre de l’Âme, une forme de crise existentielle où toute notre vision du monde subit une reconstruction. Ce qui nous reste est un vide qui est généralement vécu comme un deuil intense. Lorsque l’ancien moi périt, nous rencontrons le vide intérieur.

Dissolution :

Alors que la première étape était la purification par le feu, la dissolution implique la purification par l’eau. L’eau est connue comme le solvant universel pour sa capacité à dissoudre d’autres substances. L’eau est également une expression du mercure qui, ésotériquement, est le véritable solvant universel.

La caractéristique la plus importante de cet élément est qu’il contient toutes les informations de la création, tant célestes que terrestres, stockées dans ses eaux mercurielles. En raison de la règle selon laquelle les substances sont dissoutes par des substances qui partagent une composition similaire alias: le similaire se dissout dans le similaire, l’eau a la capacité de dissoudre le corps et l’âme des contaminants psychiques.

En bref, le mercure et sa nature correspondante, l’eau, peuvent tout dissoudre car ils contiennent tout. Les cendres de la psyché récupérées de la calcination sont submergées dans l’eau pour libérer complètement notre force vitale de l’emprise restante du moi conditionné.

L’eau est l’élément de l’intuition, de l’inconscient et des sentiments, sa nature supérieure est la mer de conscience qui se manifeste en énergie en mouvement (Emotion). Les vannes de l’inconscient s’ouvrent durant cette phase alors que nous sommes submergés par une nouvelle prise de conscience du macrocosme et de notre microcosme.

Séparation :

Le processus de dissolution a fait sortir de leurs profondeurs aqueuses beaucoup de nos mécanismes intérieurs et de nos schémas cachés pour les examiner à la lumière de la conscience. Dans la Séparation, nous affinons encore notre psyché en démantelant consciemment nos attaches au moi artificiel de notre moi authentique.

L’alchimie est connue sous le nom d’art spagyrique, qui signifie « séparer et recombiner ». Cette étape utilise l’élément Air qui filtre à travers nos deux natures, l’essence véritable et le moi programmé, en séparant la matière subtile de la matière brute. La matière la plus précieuse concernant l’alchimiste est l’essence, c’est l’aspect lié à l’âme. Afin de cultiver l’essence, tout l’être du mystique est aéré. Cela permet aux graines de l’illumination de pénétrer profondément dans le vaisseau.

Un exemple de cette phase est le seuil au-delà de la conscience ordinaire appelé l’espace du Témoin. Dans ce domaine, nous sommes tirés de l’identification avec le personnage que nous jouons et devenons la conscience derrière le personnage : celui qui est simplement témoin des pensées et des sentiments à mesure qu’ils se manifestent, sans intérêt ni jugement. Le vide qui était vécu comme un chagrin intense dans Calcination s’est dissipé en présence d’un silence.

Conjonction :

La conjonction est la réunion de l’âme et du corps après la purification du feu, de l’eau et de l’air qu’il a expérimenté au cours des trois premières phases. C’est la partie du grand travail où nous commençons à opérer à partir d’une intelligence supérieure. Dans cette phase, il y a une réconciliation des forces opposées au sein de l’individu dont les hémisphères masculin et féminin ne sont plus en guerre et ont commencé à s’harmoniser.

Le cœur et l’esprit du mystique sont maintenant ouverts et recherchent l’équilibre. Le mariage alchimique entre le roi et la reine intérieurs symbolise l’équilibre entre les dimensions féminines de la conscience, de l’intuition et de l’émotion, et les dimensions masculines de la conscience, de l’intellect et de la logique. Cette opération a lieu dans l’élément Terre puisqu’il s’agit de la première matérialisation de l’incarnation dans la grande œuvre.

Les éléments internes de l’alchimiste sont recombinés dans l’effort de créer une unité à partir des quatre. Les implications métaphysiques de cette phase sont l’unification de l’Esprit (Mercure) et de l’Âme (Soufre).

La fermentation :

On ne penserait pas traditionnellement à la décomposition comme une forme de purification, mais tout comme le Phénix qui se meurt éternellement pour renaître de ses cendres, la fermentation fournit la décomposition nécessaire qui lui permettra d’occuper un niveau d’être supérieur. Cette opération est marquée par la putréfaction du produit qui a été assemblé lors de l’étape précédente, en un ferment pour s’assurer que la pleine intégration des différents fragments de l’alchimiste a eu lieu. Ce ferment agit comme un engrais pour l’âme. Le processus est similaire à la métamorphose de la chenille en papillon. Dans son cocon, le papillon libère des enzymes qui dissolvent tous ses tissus, le liquéfiant en une soupe qui sera réorganisée selon le plan d’un papillon.

Lorsque la psyché d’un individu subit ce même processus, Carl Jung l’appelle la métanoïa. Bien que nous ne soyons pas des participants volontaires à notre propre disparition, comme la chenille, l’accord au sein du moi qui a été conclu lors de Conjonction nous a rendus à ce stade. Nous cherchons maintenant à abandonner le contenu de notre ancienne identité et à rectifier toutes nos dissonances cognitives restantes alors que nous incubons dans notre cocon d’introspection profonde.

Distillation :

La distillation est l’ébullition du ferment liquéfié jusqu’à ce qu’il s’évapore en vapeur, se condense et descende à un état liquide plus raffiné. À ce stade, l’essence est libérée de la matière sous forme de vapeurs ascendantes. Cela représente notre transition vers l’esprit par la volatilisation du feu spirituel. C’est un point crucial dans le travail car il signifie qu’un point d’ébullition a été atteint entre le Soi inférieur et le Soi supérieur.

Une bataille de volontés a lieu où, pour que le mystique puisse progresser davantage, ses aspects d’ombre persistants doivent être évalués et assimilés avec vérité. Cela se manifeste au cours de notre vie, à des périodes où nous avons atteint un certain degré de vérité, mais où nous le prenons pour « le sommet du sommet ». Une profonde humilité est nécessaire pour rompre l’attachement du moi inférieur à son niveau de conscience et élever son être.

Notre corps, notre esprit et notre âme sont la substance qui est concentrée pendant cette durée pour affirmer leur intégrité. Tous les fragments restants de l’ego sont filtrés dans le processus de distillation, exaltant nos aspects fondamentaux dans leurs principes générateurs.

Coagulation :

Ici, la fusion des forces polarisantes – esprit et matière, volatil et fixe, corps et âme – s’est totalement intégrée pour parvenir à l’unification. Le produit de l’union sacrée est l’incorruptible pierre philosophale, la présence incarnée du « Je suis ».

Les forces masculines et féminines de la nature se sont synthétisées au sein du mystique, les transmutant en leur Soi Supérieur. L’illumination et la communication directe avec le divin sont toutes deux des qualités de cet état, la conscience universelle s’étant auto-actualisée.

La lutte pour récupérer nos facultés perdues, qui a commencé lors de la calcination, s’accomplit à ce stade, car les transfusions chimiques de chaque phase se sont accumulées pour créer le soufre de l’or.

Pendant la coagulation, le cœur de l’alchimiste s’est éveillé et l’amour inconditionnel se découvre comme n’étant pas un simple sentiment, mais le tissu même de la réalité. Les particules subatomiques qui animent notre âme se sont réorganisées en fonction de cette vérité. Hermétiquement, cela représente la naissance du cinquième élément en nous : la quintessence.

Le cinquième élément est la force de vie universelle connue sous le nom d’Éther. C’est le centre métaphysique du coeur d’où sont issus les éléments classiques. L’Éther est l’amour inconditionnel qui génère tous les plans de conscience. La transmutation en cet élément est ce qui facilitera notre ascension vers des dimensions supérieures.

Le voyage alchimique est la toile de fond de toutes nos vies. Chacun de nous connaît des épreuves et des tribulations destinées à nous faire progresser vers une plus grande réalité. Cependant, ces leçons ont tendance à être cooptées par la nature de l’ego pour se protéger.

Pour cette raison, toute prise de conscience est fugace, toute gnose mécanique et répétée, toute connaissance est sur les autres et non sur soi-même, sans véritable traction. En revanche, tout comme la transformation de la chenille en papillon qui se reflète dans la Fermentation, l’alchimie n’est autre que la participation volontaire à notre propre disparition. C’est la mort, la résurrection et la renaissance de la conscience de l’ego auparavant divisé qui est maintenant unifié, aligné et incarné dans le Soi Supérieur.

De ce point de vue, nous pouvons clairement voir pourquoi la majorité des gens ne choisiraient pas volontairement de sacrifier leur existence terrestre pour s’engager sur le chemin du Magicien. Aucune motivation n’attend le rêveur qui est profondément endormi dans la matière. C’est pour cette raison même que le Grand Œuvre a reçu son nom. Seules les âmes les plus élevées supporteraient un tel sort ou oseraient actualiser leur plein potentiel évolutif.

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite) et correction mutuelle.

Source :

https://www.shift.is/2020/12/the-art-of-ascension-the-7-stages-of-alchemy/


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.


En contrepartie de votre abonnement mensuel, vous avez accès aux Vibr’Ateliers proposés en don du Cœur dans la boutique (voir menu boutique)

GRATITUDE INFINIE ET ILLIMITEE A TOUS

Autre possibilité de soutien, cliquez ci-après : Campagne de soutien permanent sur Gofundme https://gf.me/u/ysawj4 et sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/eveilhomme

Rejoignez-nous sur les nouveaux médias sociaux !!! CLUB VK – https://vk.com/club175930391 ; PROFIL VK : https://vk.com/nturban ; CHAÎNE ODYSSEE : odysee.com/@Eveilhommme ; Page MeWe : https://mewe.com/p/eveilhomme ; Profil Mewe : https://mewe.com/i/nicolaseveilhomme ; Groupe Telegram : t.me/jointchat/T6CYFfcPSPCVOwF4



N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Eveil Homme

Chercheur spirituel et métaphysique, je suis en contact depuis plusieurs années avec des êtres galactiques. L'objet de ma démarche est d'informer les personnes intéressées par les questions liés aux nouvelles fréquences de réalité : ascension terrestre, éveil et chemin spirituel, nouvelles réalités, contactés extraterrestres et galactiques, être de lumière, divulgation, technologies nouvelles et ésotériques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :