Le gouvernement Danois renonce à la loi sur la vaccination obligatoire contre le Covid après que des citoyens aient protesté avec des casseroles

La perspective d’un dépistage obligatoire, d’une hospitalisation et d’un traitement forcé, ainsi que d’un isolement forcé, a suscité un tollé général.

 Jeanne Smits – Mercredi 18 novembre 2020 – Traduction Ciel voilé

(LifeSiteNews) – Neuf jours de protestations publiques et de critiques de la part de sources médicales et professionnelles auraient forcé le gouvernement danois à faire marche arrière par rapport à son projet d’imposer une loi spéciale concernant les maladies considérées comme « socialement critiques ». 


Le projet de « epidemilov », ou « loi épidémique », comportait des dispositions permettant de recourir à la police pour imposer des vaccinations à certains groupes définis par l’Etat. Bien que le gouvernement de coalition social-démocrate au pouvoir ait l’intention de revenir avec un nouveau projet de loi ou un projet de loi modifié, l’indignation du public a déjà assuré qu’il serait soumis à un examen approfondi, d’autant plus que tous les partis, à l’exception des sociaux-démocrates, ont exprimé leur opposition.


Cette nouvelle importante s’est avérée difficile à cerner et est toujours présentée comme fausse par les commentateurs danois des médias sociaux, un certain nombre d’utilisateurs affirmant vivre au Danemark ayant déclaré n’avoir entendu parler d’aucune manifestation ni d’aucun changement d’avis de la part du gouvernement. En effet, les grands médias internationaux, dont MSN, sont restés muets sur l’événement, qui serait passé inaperçu si les utilisateurs locaux des médias sociaux n’avaient pas posté des vidéos de la « manifestation des casseroles » qui ont fait pression sur les autorités danoises.

DANEMARK : 9 jours de protestations sur une nouvelle loi qui « pourrait définir les groupes de personnes qui doivent être vaccinées ». Les personnes qui refusent de se faire vacciner peuvent être placées en détention physique, avec l’aide de la police. pic.twitter.com/LN0SBVKUE8

Robin Monotti Graziadei (@robinmonotti) 14 novembre 2020


Plusieurs vidéos ont été rassemblées par « Hugo Talks », dont le commentaire est en ligne.


Epidemilov devait remplacer définitivement la loi temporaire sur les épidémies qui est entrée en vigueur en mars dernier et qui expire le 1er mars 2021. Selon les nouvelles dispositions, les patients infectés par une « maladie dangereuse » seraient soumis à des tests obligatoires, à une hospitalisation et à un traitement, ainsi qu’à un isolement forcé.

La nouvelle loi sur les épidémies aurait donné au Conseil national de la santé le pouvoir de forcer certains groupes de la population à se faire vacciner afin de contenir et d’éradiquer une « maladie dangereuse ».


L’opposition individuelle à ces mesures pourrait être surmontée par le recours à la force publique : dans certaines situations, la « coercition » et la « contrainte physique » de la police deviendraient légales, de même que la fermeture de certains locaux.


En outre, le ministre de la santé serait en mesure de décider seul si une maladie est suffisamment dangereuse pour activer la loi sur les épidémies, sans aucun contrôle parlementaire, selon The Local, un site d’information pro-européen qui donne des informations en anglais sur neuf pays d’Europe occidentale.


DANEMARK : protestations sur une nouvelle loi qui « pourrait définir les groupes de personnes qui doivent être vaccinées ». Les personnes qui refuseraient de se faire vacciner peuvent être placées en détention physique, avec l’aide de la police. pic.twitter.com/lEiHVVdEvn

Robin Monotti Graziadei (@robinmonotti) 15 novembre 2020
Au plan économique, en vertu de la loi rédigée par l’actuel ministre de la santé Magnus Heunicke, le gouvernement serait autorisé à fermer ou à restreindre les activités des entreprises sans compensation. Les politiciens auraient un contrôle total sur l’autorisation de fonctionnement ou non des entreprises.


La section locale a noté qu' »une autre critique de la loi proposée est qu’elle pourrait forcer les entreprises et les organisations à remettre aux autorités des informations sur leur personnel et leurs membres, comme par exemple des informations sur les mouvements des personnes ». Le Conseil danois de l’éthique a déclaré que cela favoriserait une culture de surveillance qui « ne bénéficie en aucun cas à la confiance dans la société ».


La loi de 285 pages est disponible ici en danois.


Dans la proposition de loi, le mot « coercition » est inclus 92 fois et le pouvoir 84 fois dans différents contextes, selon la presse danoise.


Certaines de ses mesures faisaient déjà partie de la loi de mars 2020 adoptée 24 heures après que le Danemark ait été « fermé » par le confinement. Les opposants espèrent maintenant qu’une révision complète du nouveau projet de loi permettra de supprimer complètement ses pires dispositions.


La période d’audition parlementaire pour le projet de loi a expiré vendredi dernier, mais Rasmus Langhoff, le porte-parole des sociaux-démocrates au pouvoir pour la santé, a déclaré à la presse danoise dominante DR que le texte n’avait pas atteint son projet final. Les consultations ont montré que pas un seul parti, à part les sociaux-démocrates – qui n’ont obtenu que 25,9 % des votes nationaux lors des dernières élections législatives – ne serait prêt à voter la loi telle qu’elle est.

 

Nombreux sont ceux qui y voient l’effet des milliers de Danois qui, depuis le 4 novembre, protestent contre la loi liberticide en tapant sur des casseroles lors de manifestations qui se sont déroulées jour et nuit devant le château de Christiansborg à Copenhague, le siège du Parlement danois ou « Folketing ».


Mardi, le Premier ministre Mette Fredericksen a répondu aux questions du gouvernement dans le Folketing sur fond de bruit et de slogans de la manifestation en cours devant Christianborg. Elle a déclaré : « Je pense que nous devons tout recommencer. À mes yeux, tous les partis parlementaires devraient être satisfaits du texte et nous devons faire en sorte qu’une loi sur les épidémies soit élaborée sur une base démocratique, elle doit avoir un contenu démocratique ».


« Nous allons réexaminer la loi sur les épidémies, nous prenons les critiques très au sérieux et il faut trouver un meilleur équilibre », a-t-elle déclaré à la chaîne de radio ANR du Jutland du Nord.


Est-ce une garantie suffisante ? Sûrement pas, mais le gouvernement est certainement confronté à un obstacle qu’il n’attendait pas. La DR n’a pas pu obtenir de réponses à ses questions concernant les prochaines étapes : Le gouvernement va-t-il publier un nouveau projet de loi – ce qui l’obligerait à passer par un tout nouveau processus de consultation – ou va-t-il simplement modifier le projet de loi existant ? D’une manière ou d’une autre, des négociations avec le Folketing seront nécessaires et, selon Rasmus Horn Langhoff, elles « dureront longtemps » avant que l’Epidemilov ne recueille un large soutien.

Pour l’instant, les parlementaires de l’opposition, comme la députée libérale de centre-droit du Venstre Sophie Løhde, se plaignent du coup d’État prévu par le gouvernement, rapporte le DR. « Il est extrêmement anti-danois que nous ayons un Premier ministre qui insiste pour prendre toutes les décisions lui-même. Le Danemark est construit sur le fait que nous trouvons ensemble les bonnes décisions. C’est le noyau sur lequel nous devons revenir », a-t-elle commenté, demandant au Volketing de veiller à ce qu’il y ait « un contrôle démocratique et une sécurité juridique pour les citoyens et les entreprises ».


Liselott Blixt, porte-parole du Parti populaire danois pour la santé, a commenté : « Je pense que c’était une terrible machination. Nous devons nous assurer qu’il n’y a pas de coercition contre les citoyens, et nous devons faire en sorte que les gens puissent recevoir une compensation s’ils sont expropriés ».


À la fin de la semaine dernière, il est également apparu que l’Association médicale danoise a envoyé une réponse très critique à Mette Fredericksen au sujet de son projet de loi, insistant sur le fait qu’un certain nombre de ses « règlements vont trop loin et devraient être modifiés ». Camilla Rathcke, présidente de la DMA, a ajouté qu’elle donnait aux autorités tellement de pouvoir qu’on pouvait considérer qu’elle « dépassait les limites concernant le patient individuel ». La DMA considère que la vaccination obligatoire devrait être « absolument le dernier recours » et s’inquiète de la « sécurité juridique » des patients.


La Société danoise de médecine générale s’est fait l’écho de ces préoccupations. Son président, Anders Beich, a déclaré : « Nous ne pensons pas qu’il soit nécessaire qu’il y ait autant de pouvoir dans un ministère. Nous ne voulons pas faire partie d’une structure aussi puissante ». Il a ajouté que les vaccinations forcées ne feraient que donner plus de pouvoir aux opposants au vaccin.


Les associations de médecins et d’infirmières ont également clairement indiqué qu’elles veulent pouvoir dire non en ce qui concerne « un éventuel recours à la force publique », se plaignant que le texte permettrait de poursuivre le personnel médical qui refuserait de coopérer.


Le rejet public des lois sanitaires coercitives – ou « dictature sanitaire » – s’avère utile.


En France, où seulement 54 % de la population est favorable à un vaccin COVID-19 selon un sondage, et où à peine 40 % ont déclaré qu’ils prendraient personnellement la piqûre, un essayiste et chirurgien trans-humaniste, le Dr. Laurent Alexandre, a déclaré à la chaîne de télévision publique LCI il y a quelques jours que s’il était personnellement en faveur d’une vaccination coercitive contre le COVID, il était désormais contre dans la pratique parce que le « tsunami » actuel des « théoriciens du complot » qui gagne du terrain sur les médias sociaux a rendu cette démarche « politiquement impossible ».


Il a expliqué que « l’opinion publique ne comprendrait pas, ayant été largement manipulée et chauffée à blanc par les théoriciens de la conspiration », de sorte que « nous aurions de sérieux problèmes politiques si nous essayions d’imposer le vaccin ».


Le trans-humanisme élitiste d’Alexandre a été épinglé par un récent documentaire français produit par le journaliste Pierre Barnérias, Hold-Up, qui a recueilli « des millions de vues » comme Alexandre l’a lui-même admis, offrant une plate-forme à un certain nombre de professionnels remarquables qui estiment que la crise COVID-19 est utilisée contre les libertés et le bien des gens.

https://www.lifesitenews.com/news/danish-govt-backs-down-on-forced-covid-vaccination-law-after-citizens-protest-with-pots-and-pans

SOURCE : http://www.cielvoile.fr/2020/11/le-gouvernement-danois-renonce-a-la-loi-sur-la-vaccination-obligatoire-contre-le-covid-apres-que-des-citoyens-aient-proteste-avec-de


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Rejoignez-nous sur les nouveaux médias sociaux !!! CLUB VK – https://vk.com/club175930391 ; PROFIL VK : https://vk.com/nturban ; CHAÎNE ODYSSEE : odysee.com/@Eveilhommme ; Page MeWe : https://mewe.com/p/eveilhomme ; Profil Mewe : https://mewe.com/i/nicolaseveilhomme

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR UN ABONNEMENT DU SOUTIEN MENSUEL DE 9,99 EUROS (Annulable à tout moment) VOTRE SOUTIEN RÉGULIER EST TRÈS IMPORTANT ! IL PARTICIPE AU FRAIS DU SITE ET A SA SUBSISTANCE. GRATITUDE INFINIE ET ILLIMITEE A TOUS
anime (62)
Autre possibilité de soutien, cliquez ci-après : Campagne de soutien permanent sur Gofundme https://gf.me/u/ysawj4 et sur Tipee : https://fr.tipeee.com/eveilhomme

Cliquez sur l’image double cœur ou sur ce texte pour me soutenir moi et ma famille. Vous aurez alors l’opportunité de me soutenir par un don ponctuel ou régulier. Je demande à l’Univers de renvoyer mes bénédictions d’Abondance et d’Amour à chaque contributeur et à tous ceux le désirant. Gratitude infinie et illimitée à toutes et tous, que l’Amour et la Lumière de Dieu, Père, Mère, Source et de la Conscience Universelle vous accompagnent comme vous le désirez. Namasté

N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Eveil Homme

Chercheur spirituel et métaphysique, je suis en contact depuis plusieurs années avec des êtres galactiques. L'objet de ma démarche est d'informer les personnes intéressées par les questions liés aux nouvelles fréquences de réalité : ascension terrestre, éveil et chemin spirituel, nouvelles réalités, contactés extraterrestres et galactiques, être de lumière, divulgation, technologies nouvelles et ésotériques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :