Document déclassifié du FBI: Des Êtres d’autres dimensions visitent Régulièrement La Terre

 
La définition des êtres inter-dimensionnels ou de l’intelligence inter-dimensionnelle est généralement décrite comme une entité théorique ou «réelle» qui existe dans une dimension au-delà de la nôtre.

Bien que l’on pense que de tels êtres n’existent que dans la science-fiction, la fantaisie et le surnaturel, de nombreux ufologues chevronnés se réfèrent à eux comme des êtres réels.

L’hypothèse Interdimensionnelle

Interdimensional-aliens-beings-e1603559698359

L’hypothèse interdimensionnelle a été proposée par un certain nombre d’ufologues comme Jacques Vallée qui suggère que les objets volants non identifiés (OVNI) et les événements associés (tels que les observations extraterrestres) impliquent des visites d’êtres d’autres «réalités» ou «dimensions» qui coexistent séparément avec les nôtres.

Certains ont qualifié ces êtres de visiteurs d’un autre univers.

En d’autres termes, Vallée et d’autres auteurs suggèrent que les extraterrestres sont réels mais n’existent pas dans notre dimension, mais dans une autre réalité, qui coexiste avec la nôtre.

Cette théorie est une alternative à l’hypothèse extraterrestre qui suggère que les extraterrestres sont des êtres galactiques avancés qui existent dans notre univers.

L’hypothèse interdimensionnelle soutient que les ovnis sont une manifestation moderne d’un phénomène qui s’est produit tout au long de l’histoire humaine enregistrée, qui dans les temps anciens était attribué à des créatures mythologiques ou surnaturelles – la théorie de l’astronaute antique.

Mais malgré le fait que les ufologues modernes et des millions de personnes dans le monde croient que nous ne sommes pas seuls dans cet univers, de nombreux ufologues et chercheurs paranormaux ont adopté l’hypothèse interdimensionnelle, suggérant qu’elle explique la théorie des extraterrestres d’une manière beaucoup plus fluide.

L’enquêteur paranormal Brad Steiger a écrit que «nous avons affaire à un phénomène para-physique multidimensionnel qui provient en grande partie de la planète Terre».

D’autres ufologues, tels que John Ankerberg et John Weldon, qui sont également en faveur de l’hypothèse interdimensionnelle soutiennent que les observations d’OVNI s’inscrivent dans le phénomène spirite.

 

Commentant la disparité entre l’hypothèse extraterrestre et les rapports que les gens ont fait de rencontres avec des OVNIS, Ankerberg et Weldon ont écrit que «le phénomène OVNI ne se conforme tout simplement pas comme des visiteurs extraterrestres».

Cette hypothèse interdimensionnelle a fait un pas de plus dans le livre UFOs: Operation Trojan Horse publié en 1970, où l’auteur John Keel a lié les ovnis à des concepts surnaturels tels que les fantômes et les démons.

Certains partisans de la théorie extraterrestre ont adopté certaines des idées exposées par l’hypothèse interdimensionnelle parce qu’elle explique mieux comment les «extraterrestres» pourraient voyager dans l’espace sur de grandes distances.

La distance entre les étoiles rend le voyage interstellaire impraticable en utilisant des moyens conventionnels et puisque personne n’a démontré un moteur antigravité (NDT: cela existe pourtant véritablement dans les civilisations avancées anciennes (Vimāna et d’autres) depuis les années 30 chez les Nazis qui ont développé des engins volants à l’aide de la médium Maria Orsic qui sont la base ancienne d’un programme spatial secret toujours actif de nos jours) ou toute autre machine qui permettrait à un voyageur de se déplacer à travers le cosmos à une vitesse plus rapide que la lumière, l’hypothèse interdimensionnelle a beaucoup plus de sens.

Selon cette théorie, il n’est pas nécessaire d’utiliser une méthode de propulsion car elle soutient que les OVNIS ne sont pas des engins spatiaux, mais des appareils qui voyagent entre des réalités différentes. Cependant, ils doivent encore passer d’une réalité à l’autre, non?

L’un des avantages de l’hypothèse interdimensionnelle selon Hilary Evans – une archiviste picturale britannique, auteur et chercheur sur les ovnis et autres phénomènes paranormaux – est qu’elle peut expliquer la capacité apparente des ovnis à apparaître et à disparaître, non seulement de la vue mais de radar; car les OVNI interdimensionnels peuvent entrer et sortir de notre dimension à volonté, ce qui signifie qu’ils ont la capacité de se matérialiser et de se dématérialiser.

D’un autre côté, Evans soutient que si l’autre dimension est légèrement plus avancée que la nôtre, ou est peut-être notre propre avenir, cela expliquerait la tendance des OVNIS à représenter des technologies proches du futur.

Document du FBI déclassifié – Des Êtres d’autres dimensions existent

Bien que tout ce qui précède puisse ressembler à quelque chose venant d’un film de science-fiction, il existe un document top-secret déclassifié particulier dans les archives du FBI qui parle d’êtres interdimensionnels et comment leur  » vaisseau spatial  » a la capacité de se matérialiser et de se dématérialiser dans notre propre dimension.

Le document est accessible ICI .

fbi-interdimensional-ufos

Voici une transcription de certains des détails les plus importants du rapport:

Une partie des disques transporte des équipages; d’autres sont sous contrôle à distance.

Leur mission est pacifique. Les visiteurs envisagent de s’installer dans cet engin.

Ces visiteurs ressemblent à des humains, mais de taille beaucoup plus grande.

Ils ne sont pas des Terriens excarnés mais viennent de leur propre monde.

Ils ne viennent PAS d’une planète comme nous utilisons le mot, mais d’une planète éthérique qui s’interpénètre avec la nôtre et qui ne nous est pas perceptible.

Les corps des visiteurs et l’engin se matérialisent automatiquement en entrant dans le taux vibratoire de notre matière dense.

Les disques possèdent un type d’énergie radiante ou un rayon, qui désintégrera facilement tout vaisseau attaquant. Ils rentrent dans l’éthérique à volonté, et ainsi disparaissent simplement de notre vision, sans laisser de trace.

La région d’où ils viennent n’est pas le «plan astral», mais correspond aux Lokas ou Talas. Les étudiants en matière ésotérique comprendront ces termes.

Ils ne peuvent probablement pas être atteints par radio, mais peuvent probablement l’être par radar si un système de signalisation peut être conçu pour cela (appareil).

Référence: Ancient-code.com

Traduction par Eveilhomme de:


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux ( https://www.facebook.com/eveilhommelemag/ NewsLetter et à partager l’article. 

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR UN ABONNEMENT MENSUEL DE 9,99 EUROS (Annulable à tout moment) VOTRE SOUTIEN RÉGULIER EST UNE BÉNÉDICTION ! GRATITUDE INFINIE A TOUSanime (62)
Autres possibilités de soutien, cliquez ci-après : Campagne de soutien permanent sur Gofundme https://gf.me/u/ysawj4 ou Tipeee : https://fr.tipeee.com/eveilhomme

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons grand besoin de votre soutien! Si le cœur vous en dit, renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Renseignez le montant que vous désirez. Milles merci à tous. Plein de belles choses à tous ! Amour et Lumière

1,00 €

N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Eveil Homme

Chercheur spirituel et métaphysique, je suis en contact depuis plusieurs années avec des êtres galactiques. L'objet de ma démarche est d'informer les personnes intéressées par les questions liés aux nouvelles fréquences de réalité : ascension terrestre, éveil et chemin spirituel, nouvelles réalités, contactés extraterrestres et galactiques, être de lumière, divulgation, technologies nouvelles et ésotériques

Une réflexion sur “Document déclassifié du FBI: Des Êtres d’autres dimensions visitent Régulièrement La Terre

  • 27 octobre 2020 à 20:54
    Permalien

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte FB :

    Bonjour,

    En lisant cet article j’avais à l’esprit les déités du panthéon bouddhiste dont je suis un pratiquant. Pour ma part, comme je l’ai écrit dans « Nouvelle voie pour l’éveil », éditions Spinelle, les différents plans de l’êtrité, si je peux m’exprimer ainsi, ne se trouvent pas à des endroits spécifiques ni en distance, ni dans le temps, mais au même endroit qu’où nous sommes, mais dans des champs de fréquences vibratoires différents. C’est ainsi que certaines pratiques permettent de voir par nos yeux ces champs dimensionnels différents. Par ailleurs en 2007, j’ai été l’observateur d’un phénomène connu en Afrique, là il s’agissait du Sénégal, des d’jinnés, ou démons. Voici ce que j’en ai écrit dans l’autobiographie « Princesse africaine », éditions Elzévir, Paris 2010 :

    Ma rencontre avec le D’jinné :

    C’était un soir mi-mai 2007, entre 20h30 et 21h30, à l’intersection de deux rues du quartier Mamelles Aviation, située à environ 20m de la boucherie/ épicerie « Antalex » que mon épouse avait ouverte en janvier avec mon argent.
    Ce soir Anta désirait manger de la dibiterie, soit de la viande de mouton grillée et m’envoya au restaurant «La Braise » en acheter 500grammes, pour elle, moi ne supportant pas manger de ce pain là, qui n’a jamais été de mon goût, parfumé, grillé et graisseux à souhaits.

    Au retour, mon paquet en main, juste à coté du candélabre diffusant sa lumière orange crue, deux tas de sable accolés à un mur, espacés entre eux d’environ 2 à 3m, formaient curieusement une sorte de poitrine géante, justement-là, au quartier Mamelles Aviation.

    Donc, en passant devant les tas de sable, j’aperçus une jeune fille d’à peine un mètre cinquante, ma première pensée qui s’en doute me remémorait mes propres souvenirs d’enfance, je m’en souviens très clairement, fut tient ! Une partie de cache- cache. Puis en raison de l’heure déjà tardive et surtout du fait qu’elle était seule et étant donné que je remarquais une sorte de bosse sur le dos, je me suis alors dis : « Ah non ! », c’est une femme portant son bébé, mais quelque chose dans la scène ne collait pas. Cette femme longeait le mur et se trouvait donc derrière les tas de sable, elle avançait très précautionneusement et lentement, calculant chaque pas. Puis, lorsqu’elle arriva à la hauteur du second tas de sable, ce fut comme si elle cherchait à s’assoir derrière le second tas. Puis elle pivota et revint se placer entre les deux, juste dans mon axe et là, tournant sa tête elle m’a dévisagé fixement.

    Une impression étrange m’envahis. Elle portait une sorte de pull à manche longues de couleur vert pomme fluo, des pantalons amples ou une robe je n’arrivais pas à distinguer, de couleur brun bordeaux tirant sur la rouille, j’ai pensé à la couleur de certaines feuilles d’automne en Suisse, je ne distinguais pas vraiment ses pieds. Elle-même avait de très long et hirsutes cheveux noirs, lui arrivant jusqu’aux genoux et comme dit précédemment, elle mesurait à peine un mètre cinquante.

    Mais ce fut son visage qui m’a le plus troublé, intrigué, il ne comportait ni yeux, ni nez, ni bouche, je ne comprenais rien alors j’essayais de me persuadé que c’était à cause de la faible intensité lumineuse. Je forçais donc plus encore ma vision, mais stupeur, rien qu’une surface lisse et brun foncé.

    Je ne comprenais vraiment rien de ce que je voyais, j’ai donc tourné les talons, désirant me débarrasser au plus pressé du repas d’Anta, afin de revenir le plus vite possible, sur mes pas. Mais à peine en avais-je fais trois, qu’un rire tonitruant comme j’en avais rarement entendu, exubérant et truculent claqua derrière moi à mes oreilles et fini sur un son strident, comme un cri d’aigle ou de rapace. Je me retournais prestement, il n’y avait plus personne.

    Alors, accélérant à grandes enjambées, jusqu’au magasin, je revins sur place aussi rapidement que je pu, au niveau des tas de sable. J’en fis le tour, il y avait bien des traces prouvant qu’une personne avait passé par là. Puis soudain, j’ai eu la nette impression que tous les poils de mon corps, jusqu’à mes cheveux se sont dressés, en même temps, alors que la température devait avoisiner à cette heure-là les 23 °C, j’ai eu l’espace d’un instant, l’impression d’être dans un congélateur où au Pôle-Nord.

    Bien plus tard et encore aujourd’hui lorsque je raconte cette histoire, on me dit que j’ai eu beaucoup de chance, qu’il n’y a bien qu’un toubab / blanc, pour oser revenir sur ses pas en pareille situation, que j’ai fait la rencontre avec un gentil d’jinné, car autrement je serai devenu fou pour la vie. Une personne, m’a dit que j’avais croisé la protectrice du quartier. Les d’jinnés sont des créatures mi-humaine, mi-autre chose…, se prononce d’jinné et en français se traduit par diable.

    Par la suite, je me suis posé bien des questions au sujet de cette rencontre. Etait-ce une tentative d’avertissement de ce qui allait m’arriver, ou étais-ce une manière de me dire que je serai protégé, ou étais-ce simplement parce que pratiquement chaque soir, sur une grosse brique qui se trouvait au pied du candélabre où je déposais régulièrement les restes et autres déchets de notre boucherie pour les chiens et les chats du quartier, que ce d’jinné avait pris cela pour une offrande à son attention, possible. Ce qui semble carrément impossible, d’après toutes les informations que j’ai obtenu, c’est qu’il est formellement improbable qu’il s’agisse d’une rencontre fortuite.

    Cet être, quel qu’il soit, a délibérément voulu entrer en contact avec moi, autrement généralement il paraît qu’ils demeurent invisible à nos yeux passant à coté de nous sous la forme de courant d’air, si rapidement, que nos poils se redressent, suivit d’une étrange sensation de froid pas très agréable.

    Le plus souvent restant, que lorsqu’on en voit de ses yeux un, généralement la personne devient folle et reste prostrée dans son monde, jusqu’à la fin de sa vie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :