Le Pentagone n’a aucune intention de partager des informations sur les Ovnis

Des nouvelles décevantes sur le front des OVNIS ont été publiées cette semaine, ce qui a probablement étouffé les espoirs de nombreuses personnes dans la communauté ufologique qui attendaient avec impatience une sorte de divulgation à venir du gouvernement sur ce sujet. Comme les lecteurs assidus le savent déjà, il y avait eu beaucoup d’excitation dans l’air cet été suite à un certain nombre de révélations et d’annonces surprenantes sur le thème des Phénomènes Aériens Non Identifiés (PAU). Tout d’abord, nous avons vu une demande de la commission spéciale du Sénat sur le renseignement, dirigée par Marco Rubio, pour un rapport public du groupe de travail UAP du Pentagone. Cela a été une véritable surprise pour les gens, y compris de nombreux membres du gouvernement, qui ne savaient même pas que nous avions un groupe de travail PAU .

Cela a été suivi par une annonce officielle de la formation du groupe de travail par le Pentagone. Après cela, les principaux journaux tels que le New York Times ont commencé à creuser le sujet, soulevant même la perspective de la divulgation potentielle de programmes supplémentaires qui pourraient même inclure une reconnaissance d’un «programme de récupération de crash» gouvernemental qui pourrait être en possession de «off -matériaux du monde.

Cela a conduit les journalistes du domaine de l’ufologie à faire pression sur le Pentagone pour obtenir des détails supplémentaires. L’une de ces personnes était le journaliste d’investigation Roger Glassel, qui a contacté la porte-parole du Pentagone UAP Susan Gough avec un certain nombre de questions spécifiques sur le nouveau groupe de travail et ses activités prévues alors qu’ils procédaient à la compilation des informations existantes sur les rencontres avec l’UAP par l’armée et à la création de canaux pour la collecte des rapports futurs. J’ai vu pour la première fois l’article taquiné sur Twitter.

Les réponses que Roger a reçues nous donnent les nouvelles décevantes auxquelles j’ai fait allusion ci-dessus. Mme Gough (qui se prononce «Goff», d’ailleurs, comme je ne l’ai appris d’elle que cette semaine) a fourni à Glassel des réponses de manière professionnelle, mais a apparemment douché la plupart des espoirs d’une nouvelle ère de transparence gouvernementale sur le sujet. Voici deux des questions clés qui ont produit de mauvaises nouvelles.

6) Le public sera-t-il informé des découvertes de l’UAPTF sur la nature et / ou les origines des phénomènes aériens non identifiés?

Gough : Des examens approfondis de toute incursion dans nos champs d’entraînement ou notre espace aérien désigné impliquent souvent des évaluations de l’ensemble du département et, le cas échéant, des consultations avec d’autres ministères et agences du gouvernement américain. Pour maintenir la sécurité des opérations et éviter de divulguer des informations qui pourraient être utiles à nos adversaires, le DOD ne discute pas publiquement des détails des observations ou de l’examen des incursions signalées dans nos champs d’entraînement ou dans l’espace aérien désigné, y compris les incursions initialement désignées comme UAP.

7) Si un observateur caractérise initialement une observation comme un phénomène aérien non identifié, qu’il ne peut pas identifier immédiatement, et que l’observation ne peut pas être expliquée ultérieurement après une analyse par l’UAPTF, ou tout autre composant, quelle sera cette observation?

Gough : non identifié

Cette phrase une fois dit à peu près tout.  » Pour maintenir la sécurité des opérations et éviter de divulguer des informations qui pourraient être utiles à nos adversaires, le DOD ne discute pas publiquement des détails des observations ou de l’examen des incursions signalées dans nos champs d’entraînement ou dans l’espace aérien désigné, y compris les incursions initialement désignées comme UAP « .

Notez que la réponse de Gough colle à la position précédente du Pentagone selon laquelle le seul intérêt du groupe de travail est dans toute présence inconnue dans l’espace aérien militaire (ou peut-être même commercial) qui pourrait potentiellement constituer une menace pour la sécurité nationale. Bien que cela soit compréhensible lorsque vous considérez que nous parlons de nos forces armées, cela limite également considérablement la portée de ce qui pourrait être examiné. En outre, une question précédente de Roger et la réponse ultérieure de Gough démontrent que, au moins publiquement, le Pentagone s’en tient à la ligne selon laquelle ils n’ont aucune curiosité quant à ce que ces choses sont ou d’où elles viennent, et se concentrent uniquement sur ce qui précède et les menaces potentielles à la sécurité nationale.

5) Le groupe de travail UAP nouvellement créé se penchera-t-il sur d’autres aspects de la nature et des origines des phénomènes aériens non identifiés, ou l’UAPTF examinera-t-il simplement l’aspect de l’UAP comme une menace potentielle pour la sécurité nationale des États-Unis?

Gough : Le ministère de la Défense a créé l’UAPTF afin d’améliorer sa compréhension et de mieux comprendre la nature et les origines des incursions UAP dans nos champs d’entraînement et notre espace aérien désigné. La mission du groupe de travail est de détecter, d’analyser et de cataloguer les incursions UAP qui pourraient potentiellement constituer une menace pour la sécurité nationale américaine.

Je ne vois pas comment le Pentagone pourrait être plus clair à ce sujet. Ils prendront des rapports sur les rencontres UAP si elles pourraient constituer une menace pour la sécurité nationale et ils promettent de faire un meilleur travail de collecte et de corrélation de ces rapports. Mais étant donné que les informations contenues dans ces rapports peuvent transmettre des informations sensibles qui pourraient intéresser nos «adversaires» (faites de cette description ce que vous voulez), ils n’en publieront aucune pour la consommation publique.

Et pour ce qui est du rapport demandé par le Comité sénatorial du renseignement, je n’espérerais pas non plus là-haut. Tout d’abord, le projet de loi final n’a même pas encore été adopté et nous ne savons pas si le langage UAP fera même partie de la version finale basée sur le projet de loi de la Chambre. Et même s’il le fait jusqu’au bout, le Congrès ne lie pas la demande (et non «l’ordre») d’un rapport public UAP à l’un des financements du Pentagone, de sorte qu’ils ne sont pas obligés de se conformer. Ils peuvent simplement remercier le Congrès pour leur contribution et continuer à les ignorer. Même dans le meilleur des cas où ils publient une sorte de rapport accessible au public comme l’a demandé Rubio, les réponses que j’ai citées ci-dessus du Pentagone vous donnent-elles l’impression qu’elles sont sur le point d’ouvrir le sac? Désolé… mais je ne vois pas cela se produire.

Regardons les choses en face, les gars. S’il y a une divulgation sérieuse, elle ne viendra pas de nos militaires ou même du gouvernement civil. Ce sera au secteur privé et à des organisations telles que To The Stars Academy de Tom DeLonge de la livrer. Au-delà de cela, tout ce que nous pouvons probablement espérer, ce sont des dénonciateurs supplémentaires comme Elizondo ou des aveux sur le lit de mort de personnes impliquées dans ces projets au fil des ans. (Confessions que le Pentagone cherchera sans aucun doute immédiatement à nier ou obscurcir.) À ce sujet, si vous n’avez pas attrapé la saison deux de la série de TTSA « Unidentified: Inside America’s UFO Investigation » sur History Channel cet été, jetez-y un coup d’œil. Cela vaudra la peine si vous vous intéressez à ce sujet.

Source : https://exonews.org/the-pentagon-has-no-intention-of-sharing-ufo-information/

L’avis d’Eveilhomme : A la lueur de cet article et des informations y figurant, nous voyons que les militaires du Pentagone ont créé un vaste écran de fumée pour tenter d’arrêter les divulgations sur les OVNI et nous vous conseillons de vous intéresser au matériel de Corey Goode et d’autres intervenants de la série Divulgation Cosmique dont la transcription est présente sur Eveilhomme (voir dans le menu du site). Le prétexte de la sécurité nationale ne tient pas vraiment et c’est un secret de polichinelle qu’il y a compétition notamment entre la Russie, la Chine et différentes factions du programme spatial secret (SSP ou PSS). Il s’agit surtout pour ces militaires de garder le pouvoir et le contrôle en évitant de parler de l’énergie libre et des technologies très avancées qui sont utilisées tous les jours au sein du SSP ou PSS et qui pourraient libérer le monde de l’esclavage énergétique, de la maladie, de la malnutrition. Nous nous interrogeons à peine sur les liens entre le Pentagone et la cabale dont le MIC (complexe militaro-industriel qui est une des factions du PSS) fait partie. La rétention et le détournement d’informations semble être la règle au Pentagone MAIS heureusement nous sommes tous connectés par notre champs de conscience collectif et rien n’arrêta jamais la divulgation et l’élévation des consciences et surtout pas après l’ascension en 4D qui va permettre l’événement des capacités extra-sensorielles et la captation instantanée du champs d’informations et de sa source. Namasté


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux ( https://www.facebook.com/eveilhommelemag/ NewsLetter et à partager l’article. 

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR UN ABONNEMENT MENSUEL DE 9,99 EUROS (Annulable à tout moment) VOTRE SOUTIEN RÉGULIER EST TRÈS IMPORTANT ! GRATITUDE INFINIE A TOUSanime (62)
Autre possibilité de soutien, cliquez ci-après : Campagne de soutien permanent sur Gofundme https://gf.me/u/ysawj4

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons grand besoin de votre soutien! Si le cœur vous en dit, renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Renseignez le montant que vous désirez. Milles merci à tous. Plein de belles choses à tous ! Amour et Lumière

€1,00

N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Eveil Homme

Chercheur spirituel et métaphysique, je suis en contact depuis plusieurs années avec des êtres galactiques. L'objet de ma démarche est d'informer les personnes intéressées par les questions liés aux nouvelles fréquences de réalité : ascension terrestre, éveil et chemin spirituel, nouvelles réalités, contactés extraterrestres et galactiques, être de lumière, divulgation, technologies nouvelles et ésotériques

2 réflexions sur “Le Pentagone n’a aucune intention de partager des informations sur les Ovnis

  • 3 octobre 2020 à 05:30
    Permalien

    Conclusion secondaire ;
    N’attendez pas le second mandat de Trump pour des divulgations.
    Il n’y en a pas eu durant 4 ans.
    Pourquoi y en aurait-il durant son second mandat ?

    N’attendez pas après un politicien pour une quelquonque divulgation, comme dirait Goode.

    Répondre
    • 5 octobre 2020 à 12:32
      Permalien

      Merci : Oui, c’est à nous de la faire… mais vous savez le président n’a pas tout les pouvoirs, loin de là, il est en lutte avec d’autres groupes. Namasté

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :