Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 12, épisode 1/8 : LES AGENTS PATHOGÈNES ET LES VIRUS DE L’ESPACE

Screenshot_20200702-113219_Samsung Internet

Vidéo originale sous-titrée en français, diffusée en novembre 2018, disponible sur : Gaia.com
(https://www.gaia.com/series/cosmic-disclosure)


Screenshot_20200702-113338_Samsung Internet

George Noory : Bienvenue dans « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, George Noory, et avec moi Emery Smith.

Les agents pathogènes ne se limitent pas à la Terre. Ils sont présents partout dans l’espace.

Emery, bienvenue.

Screenshot_20200702-113359_Samsung Internet

Emery Smith : Merci, George.

George : D’abord, expliquez-nous : que sont les agents pathogènes ?

Emery : Eh bien, avec n’importe quel type d’entité biologique, on a de la matière cellulaire.

Screenshot_20200702-113422_Samsung Internet

Beaucoup d’êtres sur lesquels on travaille ont le même type de sang. Très similaire. Ils ont des globules blancs, des globules rouges, thrombocytes. En plus de ça, il y a aussi des virus et des bactéries qui sont pathogènes, qui se nourrissent de ces autres cellules ou les mutent d’une façon ou d’une autre.

George : Et les possibilités de bioterrorisme commis dans l’espace.

Emery : Tout à fait. Voici ce qui se passe. Quand ils acquièrent des êtres venant de l’espace, disons, qui ont fait naufrage et que leur navette a explosé, ils récupèrent les corps, et ces corps sont déjà porteurs de bactéries et de virus qui sont d’origine extraterrestre. Et donc, Big Pharma ne lésine pas avec ça. Ils prennent donc des corps, et font des tests sur les protéines de l’ADN, et tentent de trouver des remèdes et tout à partir d’êtres extraterrestres et de leur matrice cellulaire.

Comme la pénicilline provient des moisissures, les antibiotiques proviennent de ces types négatifs d’agents pathogènes, même quand on crée des protéines recombinantes, elles viennent en fait du virus E. Coli. Donc on peut en tirer de bonnes choses, mais aussi…

George : Des choses terribles.

Emery : Vraiment terribles. Ils peuvent créer de nouveaux virus et des trucs qui sont résistants aux médicaments qu’ils font. Même s’ils font un médicament, ils peuvent aussi faire un virus qui y résiste. Ils doivent investir dans la fabrication d’une chose qu’on doit acheter qui est plus cher.

George : Est-il pensable qu’un agent pathogène puisse arriver ici sur un astéroïde ou autre ?

Emery : Tout à fait. On est tous des semences et poussières d’étoiles. Cela signifie qu’il existe plusieurs bactéries pouvant vivre dans l’espace. Cela étant dit, beaucoup de ces particules entrent dans notre atmosphère et tombent dans nos océans et à la surface. Donc qui peut dire comment beaucoup de ces nouveaux trucs se développent, comme ces différents virus dans le monde auraient pu être naturellement et organiquement implantés ici et mélangés avec d’autres virus et particules pour créer un super virus ?

George : Si un truc comme ça touchait la planète, il pourrait exterminer des civilisations, non ?

Emery : Comme on a débarqué au cœur de l’Amazonie, et que ces peuples et tribus n’avaient jamais été exposés à certaines bactéries, des trucs simples…

George : Exterminés.

Emery : Complètement exterminés. Avec les avancées en matière de voyage et les millions de vols tous les jours, il serait facile qu’une personne transmette un seul virus partout dans le monde en 24 heures. Et il mute si rapidement. Le virus atteindra énormément de gens, particulièrement la population âgée, les plus jeunes, et les gens immunodéficients.

George : En combien de temps la science dirait-elle : cet agent pathogène n’est pas d’ici et on ne sait pas comment le neutraliser ?

Emery : Ils testent l’ADN de ces différents agents pathogènes pour trouver d’où ils viennent ou d’où ils mutent.

Screenshot_20200702-120201_Samsung Internet

À ce jour, je ne connais rien qui ait muté de quelque chose extraterrestre, même si je sais qu’ils gardent sous capsule dans des projets secrets compartimentés, dans des installations souterraines, de nombreux types différents de virus et d’agents pathogènes qu’ils ont collectés dans l’espace et sur la planète qui ne proviennent pas d’ici.

Mais pour les virus qui sont ici pour le moment, ceux du rhume et ce nouveau virus aviaire qui a effrayé tout le monde il y a trois semaines, en Chine, et voici ce qui se passe… ces virus ici mutent, et ils sont aussi créés synthétiquement.

George : Et les virus extraterrestres créés par des races extraterrestres pour éliminer d’autres civilisations ?

Emery : C’est plus un truc synergique. Comme ces bactéries saines dans nos intestins pour nous garder en vie et aussi sur notre peau qui luttent contre les virus et bactéries négatifs, ils ont la même chose. Ce n’est donc pas intentionnel, mais ils nous verraient comme un virus étranger, nous. Donc si leurs cellules étaient mélangées aux nôtres, ça pourrait détruire toute la planète.

Je crois qu’hypothétiquement parlant, les gens sont juste programmés par la culture populaire. Ils n’ont pas besoin de ce qu’on a. Ils maîtrisent déjà les voyages interdimensionnels, les traversées de l’univers, et ils n’utilisent ni gaz, ni charbon, ni pétrole, mais un certain type d’énergie.

Screenshot_20200702-121406_Samsung Internet

Ils peuvent imprimer en 3D tout ce qu’ils veulent : leur nourriture, leurs minéraux. Ils peuvent élever une navette dans l’espace. Ils n’ont donc besoin de rien ici sur Terre, sauf peut-être qu’on survive.

George : Jetez-vous un peu à l’eau ici, Emery. Vous dites en fait que vous ne croyez pas qu’il existe des races extraterrestres qui tenteraient de nous contaminer ou de nous tuer avec des pathogènes et des virus spéciaux ?

Emery : Tout ce que je dis est qu’il y a des races qui pourraient le faire, mais qui n’y sont pas autorisées.

George : Par qui ?

Emery : Par une sorte de Fédération Galactique.

George : Vraiment ? Une race hors-la-loi pourrait-elle le faire ?

Emery : Eh bien, je pense qu’il y a beaucoup de races hors-la-loi là-haut, et aussi beaucoup plus de positivité dans l’univers avec ces êtres tentant de nous protéger.

Screenshot_20200702-122149_Samsung Internet

On est toujours là, quoi ! [Emery sourit] Je crois que même si une civilisation extraterrestre dangereuse venait ici, ils surveilleraient probablement juste les choses.

Je crois que les extraterrestres de la Terre intérieure qui sont ici depuis plus longtemps que nous, peuvent avoir un autre plan. C’est mon avis – pour avoir été dans les projets et avoir entendu des gens parler et en collectant des indices sur ces êtres de la Terre intérieure. Il y a des civilisations différentes qui vivent dans la Terre intérieure, ici, depuis plus longtemps que nous, qui font de la surveillance et tout ça. Ils pourraient avoir une attente du genre : « On est arrivés les premiers. »

George : Cet agenda pourrait-il être pour modifier la race humaine, pour créer une espèce hybride différente ?

Emery : Eh bien, je crois que c’est inévitable. On fera des croisements à l’avenir. Les hybrides qu’ils ont déjà créés sont déjà en partie humains et pas…

George : On pourrait déjà l’être.

Emery : On l’est. Définitivement, on est des hybrides. On possède en nous des dépôts génétiques de tous les systèmes stellaires de cet univers qu’on peut voir par télescope. La seule manière de le prouver au public est en fait… Avec de la chance, les projets compartimentés et ces entreprises publieront leur base de données génétiques d’ADN, comme avec l’Être de l’Atacama dont on a prélevé l’ADN il y a peu, et sur qui j’ai publié un article à l’université de Stanford, avec le Dr Garry Nolan.

Screenshot_20200702-130137_Samsung Internet

Screenshot_20200702-130159_Samsung Internet

Il se passe des choses qui remonteront à la surface. Mais sans avoir de vraie banque génétique d’ADN, et il vous manque 8% d’un truc et vous ne savez pas quoi, qui remplirait le vide pour plein de choses. Même le passage de Cro-Magnon à nous, pour savoir ce qui s’est passé là. Et pourquoi a-t-on tous ces trous dans notre ADN ? D’où viennent-ils ?

George : Feu Zecharia Sitchin affirmait qu’on était génétiquement modifiés, que les Annunakis, une autre race extraterrestre, sont venus d’une planète appelée Nibiru pour nous modifier génétiquement, car ils avaient besoin d’ouvriers [concernant l’origine exacte des théories de Sitchin et ses motivations réelles, voir le point de vue partagé par les Anshars de la Terre intérieure dans cet épisode]. Donc, nous voici.

Emery : Je crois aux Annunakis et à leur venue ici. On a reçu de l’aide pour devenir qui on est aujourd’hui. Je ne suis pas d’accord ou pas certain qu’ils ont collecté de l’or ou nous ont utilisés comme esclaves, mais si, on a reçu de l’aide pour devenir des êtres humains. Ça n’est pas arrivé comme ça, paf.

George : Sont-ils nos dieux ?

Emery : Je ne dirais pas des dieux. Je dirais qu’ils sont plus avancés que nous et que la plupart des civilisations. Ils maîtrisent les voyages inter-dimensionnels. Mais ils ne peuvent venir ici qu’à certains moments de la vie de la Terre, ça signifie qu’à certains moments, les dimensions sont alignées et où ils sont autorisés à venir sur Terre et faire des allers et retours, pendant un court moment.

George : Donc souvent, vous avez été entouré de choses que j’appellerais bienveillantes, positives. Non ?

Emery : Si, la majorité de ce à quoi j’ai été exposé était bienveillant.

George : De tous ceux que j’ai interviewés dans ma carrière, vous êtes un des moins négatifs à qui j’aie jamais parlé. La plupart sont plutôt très pessimistes : « On est finis. », « Ils sont après nous. ». Vous, c’est le contraire.

Emery : Ils seraient déjà venus et nous auraient déjà eus. Il est clair que vu comment va la Terre maintenant, ils sont ici pour nous aider. Et de par ma participation dans ces projets compartimentés, je n’ai jamais vu aucune manigance où ils tentaient de faire exploser une base ou éliminer la race humaine. Les ancêtres de beaucoup de ces extraterrestres nous ont créés, comme ce que vous avez dit concernant les Annunakis.

George : Oui.

Emery : Pourquoi créer une chose pour la détruire ? Ça n’a pas de sens. Vous voudriez la faire évoluer et l’étudier pour voir ce dont elle est capable.

[Note : pour aller plus loin là-dessus, voir cet épisode concernant la grande expérience génétique menée depuis des millénaires sur l’humanité par la Super Fédération, et la mise à jour plus récente donnée par Corey Goode à ce sujet, qui apporte de nouveaux éléments de première importance pour notre avenir]

Et je crois vraiment qu’on est en bas de l’échelle, en ce qui concerne l’évolution des extraterrestres. Je crois vraiment qu’on vient des extraterrestres, et surtout, que les extraterrestres viennent de nous [sourire].

George : Revenons aux agents pathogènes un moment. Comment peut-on créer un remède pour quelque chose venant de l’espace, quand on ne sait pas ce que c’est ?

Emery : Eh bien, si ce virus, cette bactérie ou cet agent pathogène entre dans l’espace tridimensionnel, il y a toujours une solution. N’oubliez pas : le corps humain est très résistant. On ne se ressemble pas tous exactement. Le corps peut donc muter seul pour lutter contre un certain agent, et voilà comment on est devenus une espèce si prospère.

Au cours de centaines de milliers d’années, on devient plus forts. Notre ADN change. Il apprend à faire des macrophages spéciaux et des leucocytes pour combattre ces types d’agents pathogènes et survivre. Ainsi sommes-nous faits.

Screenshot_20200702-133021_Samsung Internet

On est une des races les plus fortes de l’univers, bombardés de CEM, d’imphotométrie scalaire et de virus et de tous ces trucs négatifs, mais on semble toujours résister.

Notre durée de vie est courte comparée à celle des autres extraterrestres, mais c’est parce qu’ils sont plus avancés que nous. Et on y arrivera un jour aussi.

George : Y a-t-il un programme spécial des gouvernements pour tenter de prévenir ce genre de problèmes ?

Emery : C’est un truc continuel où des virus sont libérés par accident, il y a contamination et des épidémies surviennent. C’est tenu complètement secret. Les médias ne peuvent rien savoir, le CDC…

George : Ça serait la panique.

Emery : Le super… le chaos, la panique, les bourses qui plongent. Ça serait terrible. Mais ça arrive quotidiennement. Il y a des équipes qui neutraliseraient toute une base de scientifiques si une épidémie survenait. Si ça remonte en surface, ça ne les gênerait pas d’éliminer quelques pâtés de maisons et d’inventer une fuite de gaz.

George : Bien sûr. Comment peuvent-ils laisser ce genre d’accidents arriver si bêtement ?

Emery : Eh bien, les humains ont un ego, et on est tous en compétition, beaucoup de ces choses arrivent avec l’espionnage interne, avec des agents. La plupart du temps, ils tentent de trouver la biologie de ces agents infectieux pour faire le bien et le mal. Il est très rare qu’ils fassent quelque chose de mal d’abord.

George : Je crois que si les gouvernements pouvaient créer des pathogènes qui puissent détruire, ils en feraient à tour de bras. Et que c’est le cas.

Emery : C’est le cas. Et ceci dit, certains de ces agents pathogènes peuvent juste attaquer certains ADN génétiques, certaines races.

George : Donnez-nous un exemple d’attaque génétique sur des races spécifiques. Avez-vous pris part à ce programme secret ?

Emery : Je n’en ai pas fait partie, mais on m’a débriefé dessus, car beaucoup de ces agents venaient de certains corps dont je prélevais des échantillons. Et après ils font plein de choses avec. J’ai toujours été intrigué. Après quelques années, j’ai pu être débriefé sur leurs prélèvements de matériel cellulaire, pour en faire un virus ou une bactérie pouvant absorber cette entité, cet être. Mais ils pourraient faire la même chose avec nous. S’ils veulent éliminer tous les Causasiens, ils pourraient le faire.

George : Ont-ils testé ça ?

Emery : Oui.

George : Et ça a fonctionné ?

Emery : Oui, ils ont d’énormes installations souterraines et de fausses villes aussi grandes que des terrains de football, où ils utilisent en fait des vraies personnes et des clones et y libèrent ces épidémies.

George : Et les pauvres n’ont aucune idée que ça va arriver.

Emery : non, aucune idée, on leur efface la mémoire, et ils ont été capturés, et beaucoup d’entre eux ne savent absolument pas qu’ils sont au cœur d’un projet, car ces scénarios durent moins d’une journée. Et tout le monde est gazé à la fin, extrait et éliminé.

George : Combien en ont-ils tué ?

Emery : Des centaines de milliers.

George : Sérieusement ?

Emery : Des centaines de milliers, au bas mot, par installation et par an.

George : Donc imaginons qu’ils ciblent les Caucasiens, les Asiatiques ou les Africains, qu’ils veulent éliminer certaines races. Ils l’ont testé sur eux, et ça a marché ?

Emery : Très bien marché, oui.

George : Comment lutter contre ?

Emery : Je crois que vont apparaître bien d’autres initiés de ces projets. Ils ont peur de parler, mais beaucoup sont sur leur lit de mort, et ils veulent parler, témoigner, pour que le public sache et qu’une vraie enquête suive.

George : On doit donc plus s’inquiéter, il semblerait, des gens sur cette planète, que des extraterrestres qui tenteraient de faire quelque chose.

Screenshot_20200703-200437_Samsung Internet

Emery : Oh, à 110%, George ! On a de l’orgueil, on veut le contrôle et on veut dominer ou dépeupler la planète ou peu importe l’agenda, car en ayant ces contaminants et ces agents pathogènes et en les créant en laboratoire, comme vous l’avez dit, c’est un agent biologique très virulent qu’on peut utiliser lors d’une guerre. Donc, une entreprise peut le vendre à de nombreux pays, sans qu’ils le sachent.

George : Bon sang ! Eh bien, on a vu des cas où des produits chimiques portaient atteinte, blessaient ou tuaient des gens. On a vu l’épisode où des gens ont vaporisé quelque chose sur le demi-frère du leader nord-coréen Kim Jong-Un dans un aéroport et où il en est mort. Vous avez donc raison. Je veux dire, ces trucs existent. Ils sont là.

Emery : Exactement, regardez en Russie, si vous avez lu l’œuvre de Tom Bearden. Je veux dire, il n’y a que quelques armes scalaires sur la planète, et seuls quelques pays en possèdent.

George : Quelqu’un qui regarde « Divulgation Cosmique » maintenant, que peut-il faire, à l’écoute de ces effroyables perspectives ?

Emery : Il y a plus de gens bien sur cette planète, de bonnes entreprises et bien plus de Chapeaux Blancs [« white hats » en anglais] présents secrètement dans des sphères politiques, qu’il n’y a de gens négatifs.

Screenshot_20200703-201451_Samsung Internet

Et il y a des scientifiques travaillant sur ces projets qui sont forcés de développer ces trucs ou ont été extorqués à le faire.

George : Ils étaient contre ?

Emery : Ils ne voulaient pas. Mais ils sont aussi un bon moyen de s’assurer que ces trucs ne sortent pas.

George : Peut-on gagner cette bataille ?

Emery : J’en suis sûr, je sais que nous la gagnerons. C’est une question de temps. La vérité triomphe toujours.

Je ne veux pas faire peur au public, car je sais qu’il y a aussi beaucoup de bonnes choses dans ces projets. Il y a beaucoup de bonnes choses en ce qui concerne notre protection et l’élimination de ces trucs, car ils sont trop dangereux.

George : Par qui ? Qui nous protège vraiment ?

Emery : Les gens qui travaillent dans ces projets, premièrement. Ils ont aussi une famille et ne sont pas contents de la façon dont on les traite.

George : Y a-t-il une guerre interne entre le bien et le mal ?

Emery : Ce n’est pas une lutte interne. Ce sont des héros anonymes qui sont là, attendant patiemment le bon moment et sacrifiant leurs vies, ce qui a souvent été le cas. À la base de Denver, ces explosions venaient de ses employés pour détruire certaines installations souterraines il y a quelques années.

Il y a donc beaucoup de Chapeaux Blancs, même dans le gouvernement, et même dans Big Pharma. Et ces autres grandes entreprises qui dirigent la planète, ils observent tout, et ils attendent le bon moment où ils pourront nous défendre et nous protéger, car il y a 7,5 milliards de personnes ici qui sont en danger.

George : Vous avez été dans les labos. Avez-vous déjà dû faire quelque chose que vous ne vouliez pas ?

Emery, Non, mais au cours des derniers mois dans les labos compartimentés, une des raisons de mon départ a été à cause d’un des corps qui est arrivé et qui semblait très chaud, même à travers la combinaison.

George : Des corps humains ?

Emery : Des corps extraterrestres humains.

George : D’accord.

Emery : On a des thermomètres sur tout le corps. On connaît donc sa température. Il me semblait, et je savais au fond de mon cœur, que cet extraterrestre était mort inutilement, en fait. Et c’était plus à cause de cette impression qu’un vrai être conscient est décédé juste quelques heures avant.

George : Ou tué.

Emery : C’est ce que je veux dire.

George : À quoi ressemblait cet extraterrestre humain ?

Emery : Il était très grand, un peu plus que moi. Je mesure 1,95 m, lui peut-être 2,10 m. Il avait la peau très pâle, de grands yeux bleus.

Screenshot_20200704-112101_Samsung Internet

George : Des cheveux blancs ?

Emery : Chauve.

George : Complètement chauve.

Emery : De très petites lèvres et un nez très long. Les yeux étaient écartés, en forme d’amande, mais plus sur le côté, un peu plus grands que nos yeux.

Screenshot_20200704-112332_Samsung Internet

Mais pour le reste, il était comme nous : l’étoile [c’est-à-dire la forme humaine/humanoïde en étoile à cinq branches, de loin la plus répandue parmi tous les types d’extraterrestres répandus dans notre univers, à savoir : 1 tête + 2 bras + 2 jambes] avec deux mains, deux bras et un corps très actif de type ectomorphe. « Ectomorphe » signifie de longs os minces. Il existe trois types corporels ou somatotypes humains appelés ectomorphes, mésomorphes et endomorphes. Et cela vous indique à quoi un corps ressemble quand on le décrit.

George : Comment cet être est-il mort, pour vous ?

Emery : Je crois que c’est de façon peu naturelle. Et c’est après ce moment-là que je suis devenu plus conscient, et j’ai su que soit je devais rester pour toujours dans les projets, soit il était temps de démissionner.

George : Et vous êtes parti.

Emery : Oui.

George : C’était la meilleure chose à faire ?

Emery : Absolument.

George : Vous ne regrettez rien ?

Emery : Rien.

George : Avez-vous fait des choses pour le gouvernement dont vous n’êtes pas fier ?

Emery : Non. Je suis très fier d’avoir travaillé avec certains des plus incroyables chirurgiens, médecins et scientifiques de la planète et de tout l’univers.

Screenshot_20200704-113557_Samsung Internet

C’était vraiment une chance, en fait, et ça me manque, d’une certaine façon. Être responsable d’équipements de millions de dollars et être un énorme atout pour l’armée et pour ces projets, sans savoir combien tout ça valait. Puis en sortir, et pouvoir produire des brevets et des trucs pour aider la société et le monde.

George : À travers l’histoire, l’humanité a tenté de tirer avantage d’autres êtres humains. Ils l’ont toujours fait. Les extraterrestres peuvent-ils aussi le faire ?

Emery : Ils furent nous. Mais disons qu’ils ont mûri depuis. Leurs plans ne sont donc pas de prendre le contrôle et de détruire. C’est plus une question de préserver et d’aider une société dans le besoin. On a besoin d’aide.

George : Absolument.

Emery : Regardez-nous, quoi. Regardez ce qu’on fait là : détruire la Terre et nous entre-tuer. Quelle société prospère fait ça ?

George : Tous les virus actuellement sur la planète, ont-ils pu être jetés sur nous ? Ou auraient-ils un lien planétaire ?

Emery : Je crois que la planète évolue. On découvre de nouvelles espèces tous les jours dans l’océan, dans l’Amazonie, tous les jours. Donc qui dit que les bactéries et virus ne sont pas aussi des espèces ? Ces trucs mutent donc, se forment pour plein de raisons différentes. Ce qui fonctionne synergétiquement avec les étoiles, les poussières d’étoiles. Je crois que ça arrive dans beaucoup de ces programmes d’hybridation, certaines choses filtrent. Certaines bactéries, certains êtres s’échappent de temps en temps, et ça changera tout l’écosystème de la planète.

George : Ces races extraterrestres là-bas, Emery, quels sont leurs buts et mission ? Tentent-ils de nous faire reproduire et de nous changer ? Ou de mélanger leur ADN au nôtre ?

Emery : Il y a longtemps, ça a pu être le cas. Je crois qu’ils nous faisaient nous reproduire. Ils faisaient des expériences avec nous. Je crois qu’on est une expérience qui a prospéré, en fait [et qui maintenant est en train d’obtenir son autonomie]. 

Même s’il y a beaucoup de choses négatives, regardez notre espèce. On est forts. Comme un virus. On va partout, on infecte tout, et on a une grande capacité à survivre. Je crois qu’ils admirent ça, et qu’on était les premières semences, même s’ils nous ont créés. Je crois qu’on devient eux et qu’ils deviennent nous.

George : Pourraient-ils combiner le meilleur de leur ADN et du nôtre ?

Emery : Eh bien, absolument. C’est ce qui se passe.

Screenshot_20200704-115954_Samsung Internet

Ça améliore notre ADN, primo. On tente de perfectionner notre ADN. Faire des tests ADN pour savoir à quels types de cancers on est prédisposés, et tout ça, ce qui nous aide à apprendre comment faire une thérapie génique et nous soigner.

Ces trucs sont tous des technologies rétro-conçues, des renseignements et des idées venant des extraterrestres.

George : Donc vous dites qu’il y a un programme de croisement qui a lieu universellement ? On provient des extraterrestres et eux de nous ?

Emery : Oui.

George : Comment ?

Emery : Juste comme avec des croisements entre différents pays, continents et races sur Terre, ne croyez pas qu’on ne ferait pas la même chose si on était dans l’espace. Les manipulations génétiques n’ont pas lieu de manière massive, d’accord ? Ils font des tests uniques sur quelques humains et extraterrestres des deux côtés de l’histoire, pour trouver comment améliorer la vie et comment… ici…

George : Les gouvernements et des extraterrestres ?

Screenshot_20200704-120627_Samsung Internet

Emery : Oui.

George : Ensemble ?

Emery : Oui. « Gouvernements » ne signifie pas les gouvernements. C’est… Car ils contrôlent l’armée qui protège les labos des entreprises. Disons-le comme ça.

Screenshot_20200704-120815_Samsung Internet

George : D’accord.

Emery : Car quand ils…

George : Il y a un autre agenda de ce côté-là.

Emery : Tout à fait, oui. Je crois qu’ils font beaucoup de ces tests pour faire plus un super humain. Pour les améliorer, pour qu’on communique télépathiquement, ce qui est plus facile, et pour léviter et ce genre de choses.

Screenshot_20200704-121035_Samsung Internet

On est tous capables de trucs incroyables. On n’est juste pas encore activés au niveau de ces codes ADN génétiques, y compris l’activation de différentes parties du cerveau pour faire certaines choses [note : voir au sujet de l’activation de ces codes génétiques le rôle que peut éventuellement jouer dans un futur proche le grand flash solaire].

George : Ils tenteraient de créer des super soldats.

Emery : Correct, oui, ils font des trucs comme ça aussi… pas seulement pour les soldats, mais en mélangeant aussi l’ADN avec des animaux et des soldats pour créer l’arme de combat ultime.

George : Emery, vous avez été dans un labo, vous avez touché des virus. Vous êtes allé partout. Avez-vous été exposé à quelque chose d’extraterrestre ou même des virus humains ?

Emery : À des protéines recombinantes et de l’ADN. Rien vraiment d’extraterrestre. On avait ces combis incroyables qui nous protégeaient très bien. On était dans des systèmes de pression négative sous vide, donc c’est improbable qu’on soit contaminé. Ça peut arriver. Il y a eu des accidents dans les installations où il y a eu une fissure dans les combinaisons ou dans une salle d’opération et ils ont dû fermer toute la zone.

George : Quel est le pire que vous ayez vu chez quelqu’un qui avait contracté certains de ces virus ? Qu’est-il arrivé ?

Emery : Tout ce que j’ai entendu… je ne l’ai jamais vu… c’est que la combinaison de quelqu’un était compromise. La fréquence de ce virus ou peu importe ce que c’était, vibrait tellement, les cellules autour du corps humain ne pouvaient le supporter. Ça l’a donc désintégré de l’intérieur.

George : Je crois que la soupe primordiale est la même dans tout l’univers, donc la complexité et le mélange de nous tous… on est tous apparentés universellement. N’est-ce pas ?

Emery : C’est le concept ici, c’est de tenter de trouver comment augmenter notre conscience, primo, et deuzio, n’oubliez pas, on ne fait qu’Un. Si vous y pensez comme ça, et la science le dit.

Screenshot_20200704-123008_Samsung Internet

On a tous la même génétique, on fait partie les uns des autres, même des extraterrestres. Ça m’a donc définitivement mené à croire qu’on a une unicité qui est connectée, une même vibration, une même fréquence. Si on apprend juste à nous écouter les uns les autres et à communiquer correctement et à ne pas chambouler cette communication, on s’entendrait tous un peu mieux.

George : Y a-t-il une manipulation génétique maintenant de nos gènes, de la part des extraterrestres ? Sont-ils en train de le faire ?

Emery : Je ne crois pas qu’ils tentent de nous envoyer un type particulier de faisceau d’énergie ou de nous infecter avec quoi que ce soit. Je crois qu’on évolue comme ça car l’univers évolue. Et je crois en ce champ morphogénique d’énergie et que beaucoup de bonnes choses ont lieu, même l’évolution en tant qu’être humain, qui nous affectent de cette façon. Qu’ils aient leur petit groupe de méditation de l’autre côté de la planète, c’est une bonne façon de le voir, car ça affecte tout l’univers, y compris une augmentation de notre conscience et de notre intelligence.

George : Deviendra-t-on des super humains grâce aux manipulations extraterrestres ?

Emery : Ah, j’aime le voir comme ceci, car à un moment donné, lors d’une communication télépathique, ils ont dit qu’ils considèrent qu’on est les super humains !

Screenshot_20200704-123850_Samsung Internet

Ils croient qu’on est les super héros de l’univers, car on est passés par tant de choses, et on est toujours là. Et on reste ici.

George : Emery, merci de participer à « Divulgation Cosmique ».

Emery : Merci à vous, George.

George : C’était « Divulgation Cosmique », avec Emery Smith. Merci de nous avoir suivis.


Traduit par Peggy

Source de la traduction : sous-titrage en français de la vidéo de cet épisode actuellement disponible sur Gaia.com


REMARQUE : en mars 2020, la chaîne Gaia TV, qui produit et diffuse l’émission « Divulgation Cosmique », après avoir auparavant déjà imposé (en 2018) à Corey Goode de supprimer de son blog personnel toutes les transcriptions des épisodes de l’émission qui y étaient publiées – et qui étaient ainsi rendues disponibles gratuitement pour tout le monde –, a carrément supprimé de son émission tous les épisodes de l’émission où Corey Goode est présent !

La suppression de tous ces épisodes s’inscrit plus directement dans le cadre d’un litige croissant entre Corey Goode et Gaia TV, par rapport auquel Corey Goode venait officiellement et publiquement (au travers d’une courte vidéo disponible sur YouTube), de signer début mars 2020 les papiers lançant des poursuites au civil contre Gaia TV.

À noter que ces poursuites judiciaires engagées par Corey Goode ne concernent d’ailleurs pas uniquement Gaia TV (comme précisé sous la vidéo de Corey Goode), car cette chaîne est loin d’être le seul élément qui ait posé de plus en plus de problèmes dans le cadre de la grande bataille en cours pour l’obtention – ou non – de la divulgation complète. Les enjeux et les parties concernées quant aux obstacles qui se dressent face à la divulgation complète/totale libératrice – une divulgation complète contre laquelle lutte en fait « l’Alliance Noire » de tous ceux qui souhaitent que notre monde obtienne une divulgation qui soit uniquement limitée/partielle -, débordent largement le cas de la problématique avec cette seule chaîne…

[N.B. : il est régulièrement expliqué, dans l’émission « Divulgation Cosmique », en quoi une divulgation seulement partielle ne serait pas à l’avantage du plus grand nombre sur la Terre, en quoi elle ne serait pas au bénéfice de toute l’humanité, mais au contraire, en quoi elle servirait en réalité à maintenir encore en place un subtil système de contrôle obscur et limitatif au seul profit de « certains »…] 

Quoi qu’il en soit, au départ en 2015, Gaia TV semblait sincèrement soutenir la cause de la divulgation complète (d’où, précisément, le lancement de cette émission avec David Wilcock et Corey Goode). Mais ses agissements ultérieurs ont posé de plus en plus de questions, bon nombre d’observateurs actuels allant même jusqu’à considérer – à juste titre ? – que de toute évidence la chaîne a été progressivement infiltrée, et ne sert à présent plus véritablement la cause de la divulgation complète, mais bien plutôt celle d’une divulgation limitée/partielle.

Gaia TV, donc, a brusquement décidé en mars 2020 de supprimer l’intégralité des épisodes des 8 premières Saisons de l’émission (où Corey Goode est le principal invité), à l’exception des 3 épisodes avec David Adair, et de supprimer aussi les 19 épisodes des Saisons 9 à 11 où Corey Goode est présent (dont 8 épisodes en binôme avec Emery Smith).

Cette décision de suppression des épisodes par Gaia TV, qui est évidemment dommageable pour la cause si essentielle de la divulgation complète (même si bien entendu – et fort heureusement – la disparition de ce patrimoine d’informations majeures n’empêchera nullement, en soi, la divulgation complète de se produire bientôt sur Terre !), a en outre bousculé toute la répartition des épisodes restants de l’émission « Divulgation Cosmique » sur la chaîne.

Point positif pour les francophones, ces 146 précieux épisodes qui ont été tragiquement supprimés par Gaia TV seront intégralement sauvegardés en transcription française, ici, sur Eveilhomme.com.

Pour plus de clarté, les 19 épisodes des anciennes Saisons 9 à 11 où Corey Goode est présent se retrouvent redistribués comme suit :

  • les 11 épisodes où Corey Goode est le seul invité : à la suite des épisodes de la Saison 8 (épisodes 14 à 24)
  • les 8 épisodes où il est interviewé en binôme avec Emery Smith : à la fin des Saisons 10 (épisodes 14 à 17) et 11 (épisodes 12 à 15).

Pour information, Corey Goode et David Wilcock, après leur départ conjoint de Gaia TV en 2018, se sont expliqués sur les raisons de leur décision commune et ont formulé divers griefs concernant l’attitude de plus en plus discutable de la chaîne, à différents niveaux ; certains éléments de cette histoire, et des reproches faits à Gaia TV, sont en outre évoqués dans cet article (originellement publié en mars 2019, et qui avait en fait comme sujet principal l’arrivée sur Gaia TV d’un nouveau [soi-disant] divulgateur au profil douteux…).

Signalons enfin l’existence d’un PDF des transcriptions originales en anglais de l’intégrale des épisodes allant de la Saison 1 jusqu’au milieu de la Saison 10, qui est téléchargeable gratuitement à cette adresse :

https://www.docdroid.net/192biis/cosmic-disclosure-full-transcripts.pdf#page=410


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux ( https://www.facebook.com/eveilhommelemag/ NewsLetter et à partager l’article. 

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR UN ABONNEMENT MENSUEL DE 9,99 EUROS (Annulable à tout moment) GRATITUDE A TOUSanime (62)

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons grand besoin de votre soutien! Si le cœur vous en dit, renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Renseignez le montant que vous désirez. Milles merci à tous. Plein de belles choses à tous ! Amour et Lumière

€1,00

 

N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Une réflexion sur “Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 12, épisode 1/8 : LES AGENTS PATHOGÈNES ET LES VIRUS DE L’ESPACE

  • 23 septembre 2020 à 00:12
    Permalien

    Bonsoir je me permets de laisser un commentaire sur votre divulgation des virus .c est vraiment chaud et j ai été scotchée. Bon on connait sur tous ses agents du moins ce qu on nous a appris
    Nous sommes loin des trafics de laboratoire big pharma et autres .l histoire à pourtant fais valoir de l’éradication pure et simple d’arborigenes dans nombres de pays qui ont été envahis.mais là ça devient à l’echelle de l univers des planètes. C est un film réel .dans toute son horreur .pauvres petits humains où hybrides que nous sommes .ont feraient mieux de se tenir les coudes devant ce genre d adversité .j apprends beaucoup grâce aux emissions .merci namaste

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :