Le programme de recherche du Pentagone sur les ovnis n’a jamais été dissout, assure le New York Times

Le New York Times révèle dans une nouvelle enquête que le Pentagone n’aurait jamais mis fin au financement de son programme de recherche sur les objets volants non identifiés, contrairement à ses affirmations. Une source proche de ce programme assure également avoir pu observer des “matériaux” d’origine extraterrestre qui seraient détenus, entre autres, par l’armée.

Deux ans et demi après avoir dévoilé l’existence d’un programme d’identification des menaces aérospatiales avancées (AATIP) au sein de l’armée américaine – plus concrètement, une cellule d’enquête sur des objets volants non identifiés –, le New York Times a divulgué jeudi 23 juillet 2020 de nouvelles informations sur cette organisation de l’ombre.

Dans un article publié à la dix-septième page de sa version papier, crises sanitaire et économique mondiales obligent, le quotidien d’outre-Atlantique rapporte qu’un groupe “renommé et caché” à l’Office of Naval Intelligence (une agence gouvernementale dont la mission est d’identifier les avancées des marines militaires étrangères) enquête encore activement sur les rencontres troublantes entre militaires et ovnis. Après les révélations du journal en décembre 2017, le Pentagone avait pourtant assuré que le programme d’investigation autrefois secret avait été démantelé dès 2012. Plusieurs sources liées à l’organisation elle-même avaient cependant assuré qu’elle était encore en activité au moment de la publication de l’article.

Cette fois, le New York Times affirme avoir trouvé une trace de ce programme, depuis rebaptisé, dans un rapport de commission du Sénat faisant état des dépenses des agences de renseignements américaines pour l’année à venir. Le document, daté de juin 2020, stipulait également que le groupe de travail sur les phénomènes aériens non identifiés devait “normaliser la collecte et le compte-rendu” des observations des ovnis, et rendre compte de certaines de ses conclusions au public tous les six mois. Le quotidien rappelle toutefois que l’objectif principal de ce programme reste la surveillance des nations ennemies en matière de technologies militaires. Luiz Elizondo, ancien responsable du renseignement militaire à la tête de l’AATIP de 2007 à 2012, a confirmé que cette nouvelle task force était bien le prolongement direct du programme officiellement clos en 2017.

Des matériaux à l’origine indéterminée

L’article divulgue par ailleurs des détails plus qu’intrigants : certains “matériaux” à l’origine encore mystérieuse auraient été récupérés et seraient secrètement conservés par le gouvernement américain et par certains acteurs du secteur privé, à en croire l’ancien sénateur du Nevada Harry Reid. “Après avoir examiné la question, j’en suis arrivé à la conclusion qu’il existait des rapports – certains substantiels, d’autres un peu moins – qui mentionnaient le fait que le gouvernement et le secteur privé détenaient bel et bien des matériaux”, a déclaré l’homme politique, qui a longtemps milité pour l’existence de programmes militaires dédiés à la question des ovnis, au New York Times.

Harry Reid, comme Luiz Elizondo, font partie, selon le journal, “d’un petit groupe d’anciens fonctionnaires et scientifiques ayant une habilitation de sécurité qui, sans présenter de preuves physiques, se disent convaincus que des objets d’origine indéterminée se sont écrasés sur terre avec des matériaux récupérés pour être étudiés”. Eric W. Davis, un astrophysicien interrogé dans l’article, ancien consultant pour le programme secret depuis ses débuts en 2007, va jusqu’à déclarer que certains matériaux qu’il lui fut donné d’analyser ne pouvaient avoir une origine humaine. “Nous ne pouvions pas les avoir fabriqués nous-mêmes”, conclut-il.

“Briefings” préparatoires

Le scientifique, qui travaille maintenant pour une ONG américaine spécialisée dans la recherche aérospatiale, confie enfin avoir donné, pas plus tard qu’en mars 2020, un “briefing” au contenu “classifié” à une agence du ministère de la Défense. Son thème ? La récupération de “véhicules extraterrestres, non fabriqués sur cette Terre”. Deux conférences du même type auraient eu lieu en octobre 2019, cette fois à destination des commissions sénatoriales des services armés et du renseignement.

Les membres de ces commissions n’ont pas répondu aux sollicitations du quotidien américain.

Source: https://www.sciencesetavenir.fr/

Avec une contribution volontaire
vous aidez véritablement à maintenir ce site ouvert
et devenez un Gardien Passeurs en action.
CLIQUEZ ICI POUR CONTRIBUER
Merci

Texte partagé par les Chroniques d’Arcturius – Au service de la Nouvelle Terre


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux ( https://www.facebook.com/eveilhommelemag/ NewsLetter et à partager l’article. 

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR UN ABONNEMENT MENSUEL DE 9,99 EUROS (Annulable à tout moment) VOTRE SOUTIEN RÉGULIER EST VITAL ! GRATITUDE A TOUSanime (62)

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons besoin de votre soutien! Renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Renseignez le montant que vous désirez. Milles merci à tous. Plein de belles choses à tous ! Amour et Lumière

€1,00

 

Notez cet article !
[Total: 0 Average: 0]
N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Eveil Homme

Chercheur spirituel et métaphysique, je suis en contact depuis plusieurs années avec des êtres galactiques. L'objet de ma démarche est d'informer les personnes intéressées par les questions liés aux nouvelles fréquences de réalité : ascension terrestre, éveil et chemin spirituel, nouvelles réalités, contactés extraterrestres et galactiques, être de lumière, divulgation, technologies nouvelles et ésotériques

2 pensées sur “Le programme de recherche du Pentagone sur les ovnis n’a jamais été dissout, assure le New York Times

  • 27 juillet 2020 à 12:27
    Permalink

    Si c’est le « New York Time » qui nous l’assure, alors… !

    Répondre
    • 27 juillet 2020 à 12:34
      Permalink

      C’est bien, les infos arrivent dans les média grand public… malheureusement c’est plan sur 50 ans et ils prévoient de garder des choses secrètes il parait… mais la 4D va encore plus faciliter la circulation des informations

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :