OOPARTs, les artéfacts qui chamboulent l’histoire officielle

Les OOPARTs (out of place artefacts = objets hors contexte) remettent en question l’histoire officielle. Ces objets impossibles, anachroniques, souvent débunkés car dérangeants, ouvrent le champ des interprétations quant à une histoire oubliée ou interdite.

Les empreintes d’Antalope Springs, le marteau de Londres, la lentille de Ninive, les pierres d’Ica, les sphères mégalithiques du Costa Rica, la pierre runique de Kensington, les disques dropa.

Source : https://youtu.be/P7SptF1F2eg


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux ( https://www.facebook.com/eveilhommelemag/ NewsLetter et à partager l’article. 

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR UN ABONNEMENT MENSUEL DE 9,99 EUROS (Annulable à tout moment) GRATITUDE A TOUSanime (62)

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons grand besoin de votre soutien! Si le cœur vous en dit, renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Renseignez le montant que vous désirez. Milles merci à tous. Plein de belles choses à tous ! Amour et Lumière

€1,00

N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Une réflexion sur “OOPARTs, les artéfacts qui chamboulent l’histoire officielle

  • 19 juillet 2020 à 18:10
    Permalien

    déjà publié le 9/06/2020… je pensais à une suite… dommage ! Mais j’ai découvert la chaine de Julie Couvreur ! merci…

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :