Les êtres galactiques et extraterrestres de divulgation cosmique: les témoins visuels Corey Goode, Emery Smith, Randy Cramer parlent !

De très nombreux êtres extraterrestres et galactiques ont été réalisés par des artistes suivant les témoignages visuels des contactés, témoins et divulgateurs des programmes spatiaux secrets Corey Goode, Emery Smith, Randy Cramer et d’autres êtres qui ont interagit avec des êtres non humains et dont ils parlent dans les émissions divulgation cosmique (‘cosmic disclosure’) dont l’intégralité (hormis les épisodes concernant Jason Rice qui est suspecté comme étant un faux témoin, qu’il en soit conscient ou non car il existe des technologies d’implantation de fausse mémoire, voir cet article: https://eveilhomme.com/2019/08/11/jason-rice-un-faux-initie-des-programmes-spatiaux-secrets-et-un-larper ) est en cours de publication sur Eveilhomme.

L’intégrale de Divulgation Cosmique est ici : https://eveilhomme.com/divulgation-cosmique-lintegrale/

Saison 1, épisode 1/14

Corey Goode présente Raw Teir Eir, un être de très haute densité Avien Bleu dont il dit ceci :

CG : J’ai été contacté par un groupe ET réel, de densité très élevée, qui est maintenant connu sous le nom d’Aviens Bleus.

DW : Le mot ‘Avien’ signifie oiseau ?

CG : Oui, oiseau.

DW : Pouvez-vous nous les décrire ?

CG : Ils mesurent environ 2m40. Ils ressemblent beaucoup à des oiseaux. Ils ont une couleur entre bleu et indigo, avec des plumes.

blue_avian (1)

DW : Vous avez dit ressemblant à des oiseaux, cependant, est-ce vraiment des oiseaux, avec des ailes ?

CG : Non, ils n’ont pas d’ailes. Ils ont un torse très humain, des bras, des mains, des pieds…

DW : Alors ils sont humanoïdes. C’est comme une tête d’oiseau sur un corps humain ?

CG : Oui, mais ils n’ont pas un long bec, comme beaucoup de gens essayent de les décrire sur Internet. C’est un bec vraiment doux, flexible et lorsqu’ils parlent, ils emploient d’abord un langage des signes avec les mouvements d’une main. Ensuite ils utilisent leur bouche, et ils communiquent par télépathie.

DW : Alors, qui sont ces Aviens Bleus ? D’où viennent-ils? Ont-ils des intentions ?

CG : Les Aviens Bleus m’ont dit qu’eux-mêmes, ainsi que d’autres Êtres avec qui ils travaillent, viennent de la 6e à la 9e densité et que…

DW : Qu’est-ce qu’une ‘densité’ ?

CG : Tout ce qui nous entoure est fait de matière, d’énergie. Les pensées sont faites entièrement de vibrations. Et ils viennent de vibrations ou de fréquences différentes.

DW : Alors, c’est comme un autre plan d’existence ?

CG : Exactement.

DW : Est-ce que cela se trouve quelque part dans la galaxie ou dans l’univers, ou bien est-ce autour de nous ?

CG : Ce n’est pas sur une planète très, très éloignée, se trouvant près du centre de la galaxie ou quelque chose comme ça. C’est tout autour de nous. C’est en même temps très près et très éloigné.

DW : Et quelles sont leurs intentions ? Pourquoi sont-ils ici ?

CG : Ils sont ici depuis un certain temps. Ils nous observaient, mais ils sont là parce que … nous nous déplaçons dans une partie de la galaxie, où il y a des énergies très élevées qui vont changer la densité de notre système solaire et de notre amas local d’étoiles.

Voici la traduction du MESSAGE complet que l’on peut trouver dans l’Introduction du blog officiel de Corey Goode :

« Concentrez-vous sur l’augmentation de votre service aux autres et soyez plus aimant envers vous-même et envers tous afin d’élever votre niveau vibratoire et de conscience. Apprenez à vous pardonner et à pardonner aux autres (libérant ainsi le karma). Cela changera la vibration de la planète, élèvera la conscience partagée de l’humanité, et changera l’espèce humaine une personne à la fois – même si cette personne est vous-même. Ils nous disent de traiter notre corps comme un temple et de passer à une diète plus vibratoire pour aider au processus. »

Saison 1, épisode 2/14

Corey Goode parle dans cet épisode de Raw Teir Eir, un être de très haute densité Avien Bleu et d’un autre être de l’Alliance des Sphères, l’être à la tête de triangle.

CG: Et on m’a informé que j’avais été choisi par les Aviens Bleus et que cela arriverait. Et …

DW: Comment cela se passerait-il ? Quel était le contact typique des Aviens Bleus ?

CG: Ils apparaissaient dans ma maison, ou bien il y avait de petites sphères qui venaient et m’amenaient, de petits orbes.

FB_IMG_1540169055697
Sphère bleue

DW: Vous avez dit qu’ils mesuraient huit pieds, alors comment avaient-ils assez de place dans votre maison ?

CG: Ma maison a un haut plafond voûté. Ils avaient amplement de place. Ils apparaissaient dans ma maison.

DW: Semblaient-ils être affectés par la gravité ? Est-ce que le plancher baissait ?

CG: Non, le plancher ne changeait pas.

DW: Est-ce qu’ils flottaient ou semblaient-ils se tenir sur le plancher ?

CG: Non, ils se tenaient là, comme une personne normale le ferait.

FB_IMG_1540168645865
« RAW-TEAR-EIR », principal Avien bleu avec qui communique régulièrement Corey Goode jusqu’en décembre 2017

DW: Et ils semblaient totalement solides et réels ? Ils ne ressemblaient pas à des fantômes ?

CG: Exact.

DW: Wow.

CG: Oui, c’est comme si vous pouviez marcher vers eux et les toucher.

DW: Qu’avez-vous ressenti la première fois que c’est arrivé ? Étiez-vous stupéfait ?

CG: Bien, j’avais été en contact avec eux depuis un certain temps, mais ces contacts étaient de nature plus personnelle.

DW: C’est vrai, vous avez dit quatre ans.

CG: Pendant quatre ans.

Et il y avait un autre être des sphères, que je n’avais jamais vu avant, et nous leur avons donné le nom de « têtes en triangle doré », parce qu’ils ne nous ont pas donné vraiment de nom, les noms ne sont pas importants pour eux, mais …

FB_IMG_1540168670635

DW: Il y a un triangle doré en haut de leur corps ?

FB_IMG_1540168682886

CG: Sa tête était un triangle doré, avec la pointe vers le bas, une tête énorme avec de très grands yeux bleus. Et ses épaules étaient très étroites, à peu près la même largeur que sa tête. Il mesurait 10 pieds, c’est-à-dire quelques pieds de plus que l’Avien Bleu. Et ses bras étaient extrêmement longs et minces. Ses jambes aussi. Il ne portait pas de vêtements. On ne voyait pas d’organes sexuels. Sa peau était brune avec une teinte dorée, il avait trois doigts et il se tenait sur trois orteils, qui le supportaient un peu comme le ferait un tripode. Et il était là, il n’a rien communiqué. Il ne faisait que se tenir là. Il semblait aussi qu’il n’y avait aucun os dans son corps. C’était vraiment une apparition très étrange.

Saison 1, épisode 5/14

DW : Alors ces Aviens Bleus, quel était leur but exactement ? Pourquoi pensez-vous qu’ils sont ici ?

CG : Ils ont donné un message disant qu’ils ne sont pas ici pour être nos sauveurs, ils ne sont pas ici pour atterrir et arrêter les « mauvais ». Ils ont un message pour nous et ce message est, à la base, le même que ce que toutes les religions de la planète disent : les Règles d’Or. Ils ont dit que nous devrions nous concentrer beaucoup plus sur les changements vibratoires de notre système solaire. Nous devons nous concentrer sur l’élévation de nos vibrations et de notre conscience.

DW : Pourquoi, selon vous, ont-ils choisi la forme avienne, à cause des ailes … des anges, y a-t-il une connexion ?

CG : Je n’en ai aucune idée. Je ne sais pas pourquoi ils ont choisi cette forme.

DW : Vous ont-ils dit qu’ils n’ont pas besoin d’être dans cette forme ?

CG : Une des choses qu’ils ont dites est qu’ils n’ont nul besoin d’aucun type de moyen de transport. Ils n’ont pas besoin de vaisseaux spatiaux, ils n’ont pas besoin de technologie, ce sont des Êtres de conscience vibratoire plus élevée, de densité plus élevée, ils peuvent changer d’endroit en n’utilisant que leur conscience, juste en y pensant.

DW : Vous avez dit que, pour votre première rencontre avec eux, lorsque vous avez parlé en leur nom, ils n’ont fait qu’apparaître dans la pièce où vous étiez ?

CG : C’est exact.

DW : Est-ce que c’est quelque chose que les civilisations intelligentes font normalement ?

CG : Non, normalement il doit y avoir une forme ou une autre de technologie, même si ce n’est que la téléportation.

DW : Ils vous ont choisi comme messager et vous n’êtes, bien évidemment, pas l’image d’un homme moyen. Je ne connais personne d’autre qui a eu des expériences dans l’espace comme les vôtres et qui s’est porté volontaire comme informateur. Vous dites que des choses de ce genre vous sont arrivées toute votre vie. Vous ont-ils dit pourquoi vous avez eu une vie si inhabituelle ? Avez-vous une connexion avec eux avant ?

CG : L’Être Avien avec lequel j’ai parlé, Raw-Tear-Eir, m’a dit que je venais de leur groupe d’âmes et que j’étais ici pour une raison, que j’ai choisi d’être ici pour une raison.

DW: A-t-il expliqué ce qu’il voulait dire par groupe d’âmes ?

CG : Il y a, ce que l’on appelle, les Semences d’Étoiles et les Nomades interdimensionnels (Starseeds et Wanderers) qui sont ici sur Terre pour une raison choisie, un but précis et il y a différentes définitions des Semences d’Étoile et des Nomades interdimensionnels. Dans mon cas, cette définition semble signifier qu’à un certain moment, j’ai existé sur leur plan, parmi eux et qu’à mon insu j’ai choisi de venir ici, durant cette vie, dans ce but. Lors de nos conversations, ou communications, ils m’ont dit que je devais m’assurer de ne pas me présenter comme un gourou, ni de laisser mon ego se sur-développer, de m’assurer de faire savoir que ce qui est important c’est le message et de m’assurer que tout ça ne soit pas développé en une religion. Nous devons nous concentrer sur le message et sur l’expansion de notre conscience et l’élévation de nos vibrations.

DW : Certains de nos auditeurs pourraient penser que vous faites partie d’une élite extraterrestre, que quelques personnes sur Terre auront des connexions plus élevées et des contacts avec des groupes d’âmes plus élevés, alors que tous les autres ne font que partie du troupeau.

CG : Le nombre de personnes actuellement présentes ici, ayant une mission spéciale est absolument stupéfiant. J’ai entendu que durant les années 80, ce chiffre était d’environ 60 millions et même plus. Le nombre de personnes actuellement présentes, qui sont des Semences d’Étoiles, qui sont des Nomades inter-dimensionnels pas encore éveillés, est énorme. Je ne suis pas unique.

 

Saison 1, épisode 6/14

Dans cet épisode, Corey parle d’être géant surnommée la « race des bâtisseurs » et trouvé en stase (vivant mais dans un hypers sommeil) dans des sarcophages sous des sites funéraires en Inde. La question est : sont-ils des Ramas? Des anciens humains? Des extraterrestres?

Saison 2, épisode 1/17

Corey parle dans cet épisode des Nordiques: A droite vous avez Semjase, l’être qui a été en contact avec le contacté physique Billy Meier dans les années 70/80.

Il parle également des gris, reptiliens et draco-reptiliens.

DW: Est-ce que ce groupe était déjà ici avant qu’ils prennent contact ? Ou est-ce que le contact les a attirés vers notre système solaire ?

CG: Les Dracos, selon les tablettes de verre, – les tablettes de verre intelligentes – étaient là depuis au moins 375 000 ans. Et ils considéraient la Terre comme leur appartenant.

DW: À quoi ressemblent-t-ils ? D’où viennent-ils ? Quel est leur histoire ?

CG: Eh bien les Dracos sont… la plupart des gens les représentent comme seulement un groupe de grands reptiliens. Mais l’Alliance Draco est constituée de beaucoup d’êtres différents.

La plupart ont en eux une sorte de sang reptilien, de génétique reptilienne. Et je pense qu’on pourrait dire qu’ils sont très puristes avec la génétique. Ils apprécient que les êtres qui sont impliqués dans leur Alliance aient un peu de génétique reptilienne. Mais il y a eu aussi des êtres de type insectoïde qui ont été associés avec l’Alliance des Dracos.

DW: Lorsque vous dites reptilien, vous parlez d’un corps humanoïde ?

CG: Exact.

DW: Mais avec une apparence de type reptile ?

CG: Exact. Une peau de reptile, des yeux de reptile, une constitution musclée, une tendance reptilienne – très agressive – ce que beaucoup de personnes percevraient probablement comme un démon. C’est probablement de là que proviennent beaucoup d’idées de démons et de diables, de la façon dont ils ont été représentés dans l’art médiéval.

DW: Vous avez dit aussi Reptoïde comme si c’était quelque chose de différent de reptilien. Pourriez-vous expliquer la différence ?

CG: Oui, l’apparence des Reptoïdes, ils ont une mâchoire plus étroite, des têtes allongées et leurs yeux sont plus grands. Ils ressemblent beaucoup aux images des extraterrestres que vous pourriez voir sur un panneau à Roswell, le Gris typique.

DW: Mais il y a une différence entre un Gris et Reptoïde ?

CG: Assurément. Et il y a beaucoup de différents êtres qui ont été mis dans la catégorie des Gris. Il y a beaucoup de confusion concernant les Gris. Il y a beaucoup de types différents d’êtres qui se sont retrouvés dans cette catégorie.

DW: Alors pourquoi le terme Draco est-t-il utilisé pour tous ces êtres ?

CG: Je ne connais pas la genèse de ce nom. Je ne sais pas si le nom provient d’eux ou s’il vient d’une façon dérivée plus ancienne. Je ne sais pas en fait d’où le nom provient. J’ai entendu parler de tout ce qui se dit sur Internet concernant l’amas stellaire de la constellation du Dragon et toutes ces choses. Mais je n’en suis pas certain.

DW: Mais le terme Draco ressemble beaucoup au mot dragon.

CG: En effet.

DW: Et vous avez dit aussi qu’il y avait un groupe d’apparence Nordique ?

CG: Les sociétés secrètes allemandes ont fait beaucoup d’expéditions. Et lorsqu’ils sont arrivés dans la région de l’Himalaya, ils ont rencontré un groupe d’êtres d’apparence Nordique, qui se sont présentés comme étant des extraterrestres. Mais en fait, c’était une ancienne civilisation humaine sécessionniste, qui a existé sous l’Himalaya depuis des dizaines de milliers d’années.

DW: Sous l’Himalaya ?

CG: Exactement, et même plus loin, grâce à un réseau de villes connectées de façon souterraine.

DW: Se sont-ils installés dans tout ce qui avait été construit par la soi-disant race d’anciens bâtisseurs ?

CG: Oui, mais ils avaient en fait construit une civilisation très sophistiquée, de haute technologie, par eux-mêmes. Et ils ont bâti leur propre infrastructure de haute technologie.

DW: Mais c’était une des régions souterraines, comme vous l’avez déjà dit, qui avait cette bactérie bioluminescente, où il y avait des arbres et de l’eau courante et ayant sa propre voie d’évolution, concernant les animaux, les poissons, les oiseaux…?

CG: Mais ils étaient plus près de la surface, sous les montagnes et dans les réseaux qui atteignaient cette région. Et ils se sont donné le nom de Réseau Agartha.

DW: Vraiment ?

CG: Selon la documentation que j’ai vue. Et ils avaient une flotte spatiale, un programme spatial, qu’ils appelaient la Flotte d’Argent.

DW: Cela ressemble beaucoup à tous ces gens qui ont été contactés par ce qu’ils croyaient être des extraterrestres, les soi-disant extraterrestres Nordiques et c’est quelque chose dont nous entendons souvent parler.

CG: Oui, il est arrivé souvent que ce groupe prétende être d’origine extraterrestre. Et plus tard, la même chose est arrivée au groupe allemand qui a créé une civilisation sécessionniste en utilisant les technologies obtenues des Dracos et de ce groupe de l’Agartha sous l’Himalaya.

DW: Pensez-vous que ces Agarthiens ont été la raison pour laquelle les Allemands sont devenus si obsédés par les cheveux blonds et les yeux bleus et ont dit que c’était une race supérieure ?

CG: Probablement.

Saison 2, épisode 2/17

DW : Et vous avez dit qu’une de ces civilisations dans le programme spatial, est la civilisation Draco.

Saison 2, épisode 3/17

DW – Quand ce contact s’est produit pour la première fois en 2011 pour vous, les avez-vous vus comme dans l’illustration d’Android Jones que nous avons ? Vous avez vu ces êtres, ou une sphère bleue ? Que s’est-il passé ?

CG – Ils se présentent d’abord aux gens dans leurs rêves. Dans un rêve très lucide. Et puis ils vous apparaissent physiquement après qu’ils vous aient préparé à travers les rêves.

Saison 2, épisode 4/17

DW: Eh bien, juste pour revenir à ma question, sinon certaines personnes vont être laissées en suspens si vous ne répondez pas à cela; les Agarthiens ont-ils volé avec les Allemands dans ces engins ?

CG: Oui.

Saison 2, épisode 6/17

Cette race qui a été décrite par ces groupes à l’époque des première et seconde guerres mondiales, ils ressemblaient beaucoup à cela.

DW: Oh, comme ceux de type Draco, de type reptilien ?

CG: Oui. Ils sont plutôt de ces groupes négatifs qui sont également en Afrique du Sud en ce moment, Marduk et différents noms que vous pourriez entendre.

Saison 2, épisode 9/17

DW : D’accord. Des groupes extraterrestres ont-ils fourni un soutien matériel et logistique pour cette expansion sur Mars ?

CG : L’alliance draco était très impliquée.

Saison 2, épisode 14/17

DW: Si nous nous référons à la philosophie de la ‘Loi de l’Un’ (Law of One), dont nous avons parlé en privé, il y a des tonnes et des tonnes de corrélations entre la ‘Loi de l’Un’, et ce que ces Êtres des Sphères vous ont dit.

[ Pour télécharger les PDF de « La Loi Une », voir ici : http://www.llresearch.org/library/the_ra_contact_french/the_ra_contact_french.aspx ]

Cela laisse entendre que la vie biologique est destinée à être fragile. Nous sommes censés être faibles, et avoir une courte durée de vie. Est-ce que certaines espèces extraterrestres commencent à être en mesure de court-circuiter la mortalité normale par divers moyens tels que, peut-être, le voyage dans le temps?

CG: Beaucoup d’entre eux ont une durée de vie très longue, telle qu’elle est. On m’a dit qu’à l’origine, les êtres humains avaient une durée de vie proche de mille ans. Un grand nombre de ces êtres, qui ont des milliers, des millions ou des milliards d’années d’avance sur nous, ont développé la technologie pour être en mesure de prolonger leur vie.

Saison 2, épisode 16/17

Cette fois, c’est là qu’elle m’a emmené. Raw-Tear-Eir m’a expliqué et m’a montré des visualisations holographiques de ces êtres en train de parler de me massacrer et de m’humilier en urinant sur moi, parmi d’autres choses horribles, et m’explique qu’ils avaient annulé la réunion. Je devais les rencontrer, et je parle un peu plus vite parce que j’ai beaucoup d’informations.

CG : Quelqu’un leur a demandé : « Êtes-vous Ra, de La Loi Une ? ». Sa réponse a été rapide : « Je suis Raw-Tear-Eir. »

http://www.llresearch.org/library/the_ra_contact_french/the_ra_contact_french.aspx

DW : La Loi Une parle d’un changement vers la quatrième densité. Ils disent que dans les 30 ans après 1981, on passera par un saut quantique. Pourquoi ces extraterrestres voudraient sortir urgemment de notre système solaire une fois la barrière levée ? Que leur arriverait-il s’ils ne partent pas ? A quoi s’attendent-ils ?

CG : Eh bien, apparemment, on leur demandera des comptes pour tout ce qu’ils ont fait de négatif ici, depuis des millénaires. Et quand la barrière s’est dressée, ils étaient piégés. C’est pour ça qu’avec Gonzales, on a été nommés délégués, pour aller à ces réunions. Pour revenir à Gonzales, dès que je suis revenu de ma semaine de tournage ici, il m’a contacté et m’a dit : « Ça a été intense. On m’a amené devant la Fédération de l’alliance Draco et j’ai assisté aux conférences de la Super Fédération. J’étais très surpris, mais apparemment, il a bien travaillé. Il s’est excusé d’avoir pensé que j’avais exagéré mon expérience avec le Draco royal blanc.

En interfaçant avec lui, il avait été très invasif. C’tait comme des micro-ondes qui pénètrent le lobe frontal et empêchent de bouger pendant la communication. Très invasif. Je n’ai jamais vu ce type de communication. Et quand il fait ça, on est perdu, le reste n’existe plus. Ses yeux morphent constamment et changent de couleur, bleu, rouge, toutes les couleurs.

CG : En entrant dans le foyer gigantesque de cet hôtel fermé, il y avait quelque chose de nouveau [par rapport à la précédente entrevue du Draco royal blanc avec Corey Goode], une immense garde d’honneur de soldats reptiliens avec de longues armes avec des lames qui ressemblaient à des épées. Ils se tenaient, jambes écartées de la largeur des épaules, au garde à vous. Derrière eux, des êtres mantoptères et d’autres êtres insectoïdes dans une sorte de formation libre. Ils ont été accompagnés, et au milieu de cette formation, se trouvait le même reptilien, le Draco royal blanc.

DW : C’est le chef des Dracos, le numéro un.

CG : A ce qu’il dit. Il a immédiatement pénétré l’esprit de Gonzales, qui s’est senti fixé sur place.

Saison 3, épisode 1/9

CG : Exact.

DW : Vous m’avez dit en privé que l’une d’elles était chauve avec de grands yeux.

CG : Oui. Avec une tête assez grosse et assez humanoïde d’aspect. Leurs cheveux étaient épars. Ça m’a frappé. Très peu de cheveux. Ils étaient un peu albinos. Leurs grands yeux ont dû s’adapter au faible éclairage.

Des groupes armés accompagnaient les scientifiques dans leurs expéditions pour récolter des informations. Ils ont rencontré plusieurs groupes, et avec moult précautions, ils les ont affrontés, ont photographié et décrit leurs cadavres avant de poursuivre leur expédition. Il ne s’agissait pas d’un programme d’échange ou d’étude de ces groupes. Apparemment, ils savaient que certains étaient très dangereux. C’était un système inférieur à notre civilisation donc leur vie n’était pas très respectée. Et puis, ils avaient une mission.

DW : Je reviens aux reptiles des cavernes, ces êtres étaient-ils présents dans plusieurs poches sous Terre ?

CG : Dans plusieurs régions. Dans une certaine zone et à une certaine profondeur, je crois me souvenir qu’il y en avait plus. Mais ils gardaient leurs distances. Ils attaquaient à l’occasion les humains, il y a eu des incidents. Dans pareil cas, ils les abattaient.

DW : A-t-on établi une nomenclature ou une classification de ces divers êtres ?

CG : Je ne suis pas scientifique. Ils sont nommés d’après ce qui leur ressemble, à partir du mot latin, et associés à quelques informations. Mais je ne me souviens pas des termes.

DW : OK. On a un reptilien primitif des cavernes, les chauves, et vous avez parlé de raptors. Parlons-en rapidement.

CG : Oui. Les raptors sont un groupe censé dater des dinosaures, d’avant les humains. C’est l’un des premiers animaux à sang chaud, principalement. Ils sont plus proches des oiseaux que des reptiliens mais ressemblent un peu aux deux. Ils ont un peu l’air de dinosaures mais ont de drôles de plumes en écaille. Ils ont tous un genre de plumes écaillées, comme une crête sur la nuque. Mais…

DW : Des plumes écaillées ?

CG : Ce ne sont pas des plumes douces comme celles qu’on connaît. Une plume préhistorique, peut-être. Ce sont des êtres hautement intellectuels. Ils ont des plumes de couleurs différentes et plus vives, m’a-t-on dit. Ils se déplacent de façon très saccadée, comme les oiseaux, vous voyez ? Ils font de petits mouvements brusques, ils sont très rapides, très dangereux et carnivores.

DW : Sont-ils vraiment moches ? Pour nous ?

CG : Vous seriez terrifié. Oui.

DW : Les pupilles fendues verticalement comme les reptiliens ?

CG : Plutôt des yeux d’oiseaux.

DW : OK.

CG : Des yeux d’oiseaux parfaitement ronds.

DW : Mais avec des écailles ?

CG : Ça ne ressemble pas à une peau de reptile mais les gens les prennent pour des reptiles. Ils ont l’air d’un assemblage entre oiseau et reptile.

DW : Un oiseau n’a pas d’expression faciale, quasiment. Certaines perruches ou autre bougent les yeux. Ces êtres ont-ils des expressions faciales ?

CG : Non.

DW : Donc leurs visages sont fermés ?

CG : Oui.

DW : Ont-ils un bec, une trompe ou autre ? Ont-ils une bouche protubérante, comme un bec ?

CG : Ils ont des dents très pointues comme les reptiliens mais pas vraiment de bec. Cherchez « raptors » dans Google. C’est à ça qu’ils ressemblent.

DW : Ils ont le museau allongé comme un dinosaure ?

***

CG : Oui. Ils ont croisé un groupe extraterrestre de reptoïdes sous terre. A quoi ressemblent-ils ? Ceux qui étaient décrits étaient noirs et très grands. Pas énormes, ni musclés mais maigres, et leur tête n’avait ni grosses mâchoires, ni longues dents. Leurs mâchoires étaient étroites. Et il y avait…

DW : Quand vous dites « très grands », c’est-à-dire entre trois et quatre mètres ? Cet ordre de grandeur ?

CG : Moins. Environ deux mètres cinquante.

DW : OK.

CG : Il y avait un groupe… [rire] On a regardé le film « Jupiter : le destin de l’univers » et j’étais choqué de voir ce type qui ressemble à un éléphant.

DW : Il pilotait un vaisseau.

CG : Oui.

***

DW : Et vous m’avez expliqué que vous connaissiez un truc semblable. Pas tout à fait pareil mais semblable.

CG : Oui. On a fait quelques recherches et on a trouvé le récit d’un type qui a rencontré un groupe qu’il appelle ou qui se fait appeler les Dero. Il les a décrits assez précisément. Ils auraient des oreilles d’éléphants et une espèce de nez qui pend.

DW : Presque comme une trompe d’éléphant.

CG : Presque.

DW : Une trompe miniature.

CG : Oui. Mais ça ressemble plus à un de ces trucs. Comment s’appellent ces bêtes, ces sortes de phoques ? Ceux qui sont…

DW : Oui, je vois.

CG : C’est plus ce genre de nez. J’étais choqué de voir ça sur internet.

DW : Tout ceci renvoie à une publication des années 40, « The Shaver Mystery », où un type prétend avoir été conduit à l’intérieur de la Terre où vivait le groupe négatif des Dero.

Le groupe que le type sur qui on a découvert des vidéos a décrit. Il y avait un groupe positif, les Tero, T-E-R-O, qui leur faisait face. Tout confirme qu’il y avait des technologies anciennes sous la Terre qui semblaient faites en pierre et qu’ils les recherchaient. Ça valide complètement vos dires, alors que vous n’en aviez jamais entendu parler. Ce peuple Tero semblait très spirituel. Ils essayaient de stopper les attaques des Dero. Le type qui a fait ces vidéos décrit ces gens, leur visage grotesque, avec des branchies au bord du nez, des branchies bleuâtres. Ça correspond à ce que vous avez vu ?

CG : Une fente, oui. Une fente bleue.

DW : Dans « The Shaver Mystery”, le type qui dit avoir été conduit sous Terre, explique que ces êtres aux traits grotesques nous ressemblaient davantage, à l’origine. Mais ils étaient négatifs, ils étaient venus sur Terre pour coloniser la Terre et ils essayaient d’y rester mais une sorte d’énergie a changé leur biologie et ils ont compris qu’ils mutaient. Beaucoup sont partis mais certains ont choisi de rester. Ainsi, ces énergies en ont fait des mutants monstrueux. En avez-vous entendu parler ?

CG : Je sais juste qu’ils étaient décrits comme très méchants, usaient de technologie, savaient se battre et étaient doués en technique. Donc on les évitait. Ce n’était pas un bon groupe. Mieux vaut ne pas tomber sur leur territoire au mauvais moment. Où que soit leur territoire.

DW : Pensez-vous que ces groupes soient responsables de ce que David Paulides a observé dans les parcs nationaux où des gens sont enlevés ?

CG : Plusieurs groupes sont responsables, même des groupes d’humains enlèvent des gens. Mais c’est bien possible.

DW : Pensez-vous que certains parcs nationaux ont été construits là exprès parce que ce sont des sites dangereux où vivent ces civilisations négatives ?

CG : Disons qu’on en a fait des réserves naturelles parce qu’ils savaient ce qu’il y avait en dessous.

DW : D’accord. Plusieurs témoignages indiquent des zones de reptiliens sous la surface de la Terre, en Amérique et notamment à Los Angeles, il y en aurait une grosse. En savez-vous quelque chose ?

Saison 3, épisode 2/9

DW : J’ai relu mes notes. Vous avez commencé à me parler en octobre 2014 puis les Êtres des Sphères vous ont réclamé courant février.

Dès le premier mars, j’ai transmis le témoignage de votre première réunion avec l’Alliance du programme spatial. Ça n’a pas pris très longtemps. Après avoir révélé votre nom et votre véritable identité, il ne s’est passé qu’un mois avant que vous soyez aspiré dans ce monde vraiment bizarre.

DW : Et donc, Gonzales vous a dit qu’une alliance s’était formée entre civilisations de la Terre intérieure. Jusqu’à présent, depuis notre discussion du précédent enregistrement, on connaît un groupe reptoïde, un groupe de raptors.

Vous avez mentionné un groupe de chauves.

Et les Dero qui ont un nez d’éléphant.

Pensiez-vous que c’était eux qui avaient formé une alliance ?

CG : Non. Je pensais aux anciennes civilisations séparatistes.

Et voici des anciens humains, il y a beaucoup plus de diversité dans les lignées humaines que ce que la science nous dit officiellement. Ils n’entrent pas dans la catégorie « extraterrestre » bien-sûr, je les nomme dans cet article à titre informatif.

CG : Mais d’après eux, il y avait d’autres hominidés, d’autres espèces commençaient à se développer. Ils disent que la galaxie et le système solaire ont un modèle qui produit un certain type de vivant, naturellement, dans les zones qui peuvent l’accueillir, et que d’autres planètes de notre système solaire accueillaient du vivant, à l’époque. Des formes de vie évoluées. Sur Terre, ils ont émergé naturellement. Des découvertes récentes ont changé la donne. Notamment les hommes de Denisova.

Ils ont trouvé des humains qui avaient de petits corps, pas vraiment pygmées mais avec de petits crânes à l’âge adulte. Ça donne à voir un tableau qui n’est pas bien passé dans le système éducatif. Il y a plus de diversité parmi les squelettes découverts et autres qu’on voit maintenant. Il existe aussi une histoire tenace de squelettes géants qu’on a découverts.

Les Anshars de l’intraterre, Ka Aree, la grande prestesse.

CG : Oui. Mais la dame qui m’a accueilli semblait avoir la trentaine et elle avait 130 ans. Donc…

DW : Peut-être qu’à l’abri des toxines de la surface, des radiations de synchrotron, des supernovas, tous ces trucs, la pollution…

CG : Oui. Et leur technologie avancée, ce qu’ils consomment [ils sont strictement végétariens et mangent des légumes et autres végétaux cultivés selon un mode qui leur donne une fréquence énergétique élevée]…

CG : Les Dracos ont proposé de livrer tous leurs subordonnés, humains et non-humains à l’alliance, en échange du droit de quitter le système solaire.

DW : Quelle incroyable trahison envers leurs alliés de tous niveaux, sauf la royauté.

CG : Non, non. Tous ces gens sont d’anciens terriens séparatistes, des civilisations d’humains qui se sont développés naturellement ici, sur Terre et n’ont été ni semés, ni génétiquement modifiés, « OGM ». [rire] Ils ont différentes ethnies. Il existe sept groupes.

DW : Sept groupes différents ?

CG : Oui. Trois d’entre eux étaient de la même famille, comme des cousins. Ils portaient le même symbole. Une image de Saturne.

DW : Donc s’ils veulent s’adresser aux nouveaux du quartier, ils passeront par vous.

CG : Ils ont d’abord parlé à Gonzales.

CG : Marron foncé. Il y avait quatre portes, une de chaque côté, flanquées de gardes. Je me tenais là, sans savoir si je devais me manifester car personne ne m’a regardé ou m’a fait signe.

DW : Il y avait des gardes à chaque porte ?

CG : Oui.

DW : Combien ?

CG : Deux, un de chaque côté de la porte.

DW : Comment étaient-ils ? Que portaient-ils ?

CG : Ils portaient des robes blanches et des pendentifs. Tous différents.

DW : Des amulettes sur un collier ?

CG : Oui.

DW : OK.

Saison 3, épisode 3/9

Voir Aviens bleus et être à la tête de triangle (image de l’épisode précédent)

Saison 3, épisode 4/9

Le dernier, Gonzales, a continué de marcher vers moi et m’a salué. Je lui ai tendu la main. Il a mis les mains en l’air et m’a dit qu’il ne voulait pas refaire son rituel de purification. En gros, il ne pouvait pas me toucher. Puis il m’a dit que je devrais subir un rituel de purification, et on est partis dans l’autre direction. Il y avait une femme et trois hommes, tous portaient des capuches. Elle avait des cheveux blancs, des yeux juste un peu plus grands que les nôtres, et bleus.

DW : OK.

CG : Avec la peau très pâle et des cheveux blancs, sous le… [capuchon]

DW : Donc elle était…

CG : Je fais un peu moins d’un mètre quatre-vingt-dix et elle faisait ma taille. Ils portaient des sandales.

DW : Etait-elle bizarre ou laide ?

CG : Non. Elle était canon.

DW : OK. Une très belle femme.

Le peuple qui nous accueillait portait sur le symbole une pierre d’un rouge rose placée à six heures. Un groupe avait une pierre noire, à trois heures. Et l’autre groupe avait une pierre de jade. Ces trois groupes étaient génétiquement cousins, parents, travaillaient ensemble et formaient un groupe. Un genre de groupe relié par-delà tous les autres groupes.

DW : Êtes-vous passé par une des quatre portes pour sortir ?

CG : Oui. A ce stade, la femme et deux hommes étaient déjà partis, il ne restait qu’un homme. Et…

DW : Et personne ne parlait, à part Gonzales ?

CG : Non.

CG : C’était un gigantesque rectangle. Très grand. Et devant une large porte, on s’est tous arrêtés et on a attendu. Il était clair qu’on se rendait à cette importante réunion. On est restés un instant dans cette pièce et j’ai regardé autour de moi en m’interrogeant sur la lumière. Et la femme qui nous avait accueillis et m’avait porté ma tenue s’est tournée vers moi, et a dit en anglais, avec un drôle d’accent : « La lumière provient de la fréquence. »

J’étais un peu surpris qu’elle me parle. Et avant que je puisse dire quoi que ce soit, une autre femme est entrée. Elle portait le même symbole de Saturne, elle a regardé chacun de nous.

Et bizarrement, j’ai su, comme nous tous en même temps, on a tous mis nos capuches et on a descendu des marches en demi-cercle taillées dans la roche, comme tout le reste, dans du granite. On est arrivés à l’étage inférieur où se trouvait une autre salle. Dans cette salle, il y avait tous les divers groupes qu’on devait rencontrer, c’était la salle de réunion.

DW : Etait-ce aussi une vaste salle haute de plafond avec un dôme ?

CG : C’était une salle de taille moyenne. Il n’y avait pas énormément de gens. Il devait y avoir trois personnes de chaque groupe, plus Gonzales et moi.

DW : OK.

CG : Il y avait sept groupes.

DW : Y avait-il de quoi s’asseoir ?

CG : Oui.

CG : Ils n’avaient rien à voir avec les nazis. Les groupes ne se ressemblaient pas. Un groupe paraissait Africain, avec la peau bronzée et une belle carrure. Pas immenses mais d’un bon mètre quatre-vingts.

Il y avait un groupe asiatique, mais leur morphologie ne correspondait pas à ce qu’un voit à la surface. Des personnes d’apparence indienne avaient la peau d’un bleu très pâle, comme une veine sous la peau, bleu pâle.

Il y avait un groupe de type méditerranéen, plus petits.

Et enfin le groupe avec le symbole oméga aurait pu déambuler parmi nous, à la surface.

DW : Vous venez en gros de décrire certaines déclinaisons des races présentes sur Terre.

CG : Oui.

DW : OK.

CG : Oui. Ils ont eu une conversation. On les a priés de parler anglais, ce qu’ils ont peu fait. Ils parlaient une langue, Gonzales m’a chuchoté que c’était du pré-akkadien, une langue pré-sumérienne ancienne. Puis une autre langue qu’ils parlaient tous entre eux contenait un peu d’anglais, quand ils s’en rendaient compte. Ce n’était pas évident mais on a pu piger l’essentiel des échanges. Ils disaient que la population de la surface devenait une menace, vu ses armes sophistiquées. Ils ont parlé d’accrochages avec d’autres groupes souterrains non-humains. Ils ont aussi évoqué le retour de ceux qu’ils appellent les Gardiens.

On y reviendra plus tard. Et quelques autres trucs, on comprenait des bribes. A la fin, le type du groupe avec l’Oméga et l’étoile a désigné Gonzales et lui a demandé de délivrer son message.

On a senti que tous les autres groupes présents ne les appréciaient pas, n’étaient pas à l’aise avec eux. C’était le seul groupe non-mixte. Tous les autres groupes comptaient une ou deux femmes.

Je me suis approché de lui et j’ai découvert qu’ils avaient une requête spéciale pour moi. La femme qui nous avait accueillis, celle dont j’ai déjà parlé, avec des cheveux blancs, avait appris mon expérience dans le programme du MILAB quand j’étais petit.

Ça avait un rapport avec cette faveur. J’ai demandé qu’elle m’explique. Elle m’a dit de l’accompagner et elle s’est mise à marcher. Gonzales et l’autre dame marchaient quelques pas derrière nous. J’attendais qu’elle me parle. Elle ne disait rien. On a traversé cette gigantesque salle de téléportation, jusque dans le tunnel, le couloir suivant. Il y avait des entrées tout du long avec une barrière lumineuse en travers, des entrées barrées par une lumière blanche.

CG : Elle m’a expliqué qu’un groupe avait conquis cette zone des siècles auparavant. Le mot, dans sa langue, je ne sais plus lequel, signifie serpent à plumes. Elle m’a envoyé des images mentales et c’était ce groupe de raptors.

DW : D’accord.

CG : Donc j’ai mieux vu comment ils se déplacent, contrairement à ce que j’avais vu sur tablette.

CG : Oui. Il n’était pas posé. Avec deux doigts, elle a déplacé un autre fauteuil juste en face de moi. Elle s’est assise face à moi.

DW : Plus près que nous deux ?

CG : Oui. Elle s’est mise tout près et m’a demandé mes mains.

Je les ai tendues. Elle a dressé mes mains et a posé les siennes comme ça. [geste où les mains de Corey et de la prêtresse s’entrecroisent complètement]

CG : On était penchés comme ça. Elle avait des mains osseuses et la peau très chaude. Sa température corporelle était différente. Elle m’a regardé dans les yeux et a dit que je devais me détendre et ouvrir mon esprit.

J’ai utilisé une de mes techniques pour baisser la garde un peu, me détendre. Et ce qui est arrivé après est indescriptible.

Saison 3, épisode 5/9

CG : Le groupe qui ressemble le plus aux humains [de la surface].

DW : Je vois.

CG : Ça m’a semblé logique.

DW : Ces gens portaient tous des robes et des sandales ?

CG : Oui.

DW : C’est une tenue cérémonielle obligatoire ?

CG : Ils ne la portent pas d’habitude. Il fallait la porter à cet endroit, on était en terrain sacré, dans un temple. J’ignore si c’est juste une coutume de ce groupe ou si c’est ce qu’ils portent quand ils se retrouvent chez un autre peuple.

DW : Avez-vous remarqué quoi que ce soit sur les hologrammes sortant des amulettes ? Que regardaient-ils ? Des informations ?

CG : Oui, ça y ressemblait mais, d’où j’étais, je ne les voyais pas. Je ne voyais que de la lumière. Ils la regardaient en tripotant leurs pendentifs. Je ne voyais pas ce que c’était. Je suppose qu’il faut être en face. De ma position, je n’ai pu voir que de la lumière.

DW : Quelle est la chose la plus étrange que vous ayez vue dans la vie de cette femme quand vous avez eu ces flashs ? Une chose surprenante ?

CG : Le fait qu’elle soit vierge puisqu’elle était prêtresse. Elle est de la caste des prêtresses. A 130 ans passés, elle était vierge, n’avait jamais couché avec un homme ni eu aucune sorte d’activité sexuelle dans sa vie.

DW : D’accord ! D’accord. Allez-y.

CG : Elle m’a expliqué le contexte, il y a des milliards d’années…

DW : Milliards ou millions ?

CG : Milliards. Une race ancienne nommée les « Gardiens » avait depuis longtemps quitté notre fréquence.

CG : Ils appellent les Êtres des Sphères, les Gardiens. Ils font référence à l’Alliance des Êtres des Sphères.

DW : C’est énorme, ça aussi !

DW : C’est très intéressant, ce raptor est l’archétype du dragon qui garde la vierge et le trésor. Le raptor, cet affreux oiseau reptilien est comme le dragon, et le trésor est comme le cristal.

Vous êtes entré et avez vu le trésor, c’est ce qu’ils veulent. Ils vous ont dit que c’était la seule chose que nous pouvions leur offrir, votre expérience de communication avec ce cristal auquel ils n’ont pas accès à cause des raptors qui le gardent.

Saison 3, épisode 6/9

DW : Comme les « Védas » hindous, le « Vendidad », le « Mahabharata » ?

CG : Oui.

DW : OK. C’est logique.

CG : Elle a dit que ces informations étaient bien plus… On parlait des mythes anciens et de la façon dont les gens de la surface créent leurs mythes actuellement. Nous avons des mythes anciens. Et certains sont avérés dans l’histoire.

DW : On connait des images de Krishna avec la peau bleutée, et vous dites qu’un groupe avait la peau bleutée.

Donc ces guerres racontées dans le « Mahabharata », les « Vimanas » censés voler au travers des montagnes, comme vous l’avez vu, il pouvait s’agir de ce peuple, combattant à l’époque à la surface.

Saison 3, épisode 7/9

Voir Raptors, Anshars, Aviens Bleus, être à la tête de Triangle.

Saison 3, épisode 8/9

Voir Aviens Bleus, être à la tête de Triangle.

Saison 4, épisode 6/11

Voir Aviens Bleus et Draco Blanc (LOC)

DW : D’accord. Nous avons encore le temps pour une question dans le peu de temps qu’il nous reste dans cet épisode, et qui est différente des autres. Et cela concerne ces gens de l’Intra-Terre. « Est-ce que ces gens de l’Intra-Terre sont de quatrième densité ou sont-ils de troisième densité comme nous mais beaucoup plus avancés ? »

[ Pour plus de détails sur les humains avancés de la Terre intérieure, consulter les épisodes de la Saison 3, notamment celui-ci :
https://eveilhomme.com/2019/02/17/emission-divulgation-cosmique-lintegrale-saison-3-episode-4-9-revelations-en-provenance-de-la-terre-interieure/ ]

CG : Ils sont de quatrième densité. C’est ce qui m’a été directement communiqué lors de la réunion du Conseil de la Terre au sujet de ceux à qui j’ai rendu visite. C’est aussi le cas de la civilisation séparatiste Maya.

Je le savais bien avant de rencontrer récemment ces groupes… Je savais pour le groupe séparatiste des Mayas et j’avais interagi avec eux brièvement. Et je savais qu’ils étaient de quatrième densité. Et alors j’ai aussi découvert que ces gens [de la Terre intérieure] sont de quatrième densité.

DW : Je veux généraliser un peu pour bien se concentrer sur cette question et ses larges implications. Si ce que vous nous dites est vrai, il apparaît qu’il y ait beaucoup d’êtres là-bas qui ont une consistance physique.

CG : Cela a à voir avec la fréquence. La densité a à voir avec la fréquence de leurs vibrations.

DW : Quand vous avez tendu la main pour toucher celles de Ka’Aree [la prêtresse Anshar], vous touchez des mains solides, n’est-ce pas ?

CG : Tout à fait.

DW : Vous n’ondulez pas à travers un nuage.

CG : Non.

DW : Donc, c’est la quatrième densité… Ils ont une certaine consistance physique.

Saison 4, épisode 7/11

Voir Aviens Bleus, êtres de l’intraterre et Mayas

Saison 4, épisode 8/11

CG : Oui, avant que cela n’arrive. Et c’était une réunion plutôt importante. Le groupe de l’Intra-Terre qui… Le groupe auquel j’ai parlé et dont je peux maintenant dire qu’ils se nomment les Anshars, celui avec l’amulette de Saturne.

14Omega_group_no_hoods

DW: Ah!

CG : La prêtresse, dont le nom est Kaaree, était présente avec la délégation de son groupe et j’ai donc été invité. J’étais très enthousiaste.

10s03ep04_06.png

2s03ep04_01

CG : Je suppose que sa délégation est arrivée dans un de leurs vaisseaux car je ne les ai pas vus arriver. Je les ai juste vus entrer dans la zone principale où nous devions les rencontrer. Je les ai escortés dans les couloirs jusque dans la salle de réunion.

CG : Mais, vous savez, nous avons pris directement le chemin de la salle de réunion. Gonzales savait où nous allions contrairement à moi. Donc nous sommes entrés et avons marché. Nous avons marché jusqu’au mur opposé pour que la délégation puisse nous faire face. Gonzales se tenait face à moi à environ 4 ou 5m de distance. Kaaree et deux membres de sa délégation était en tête mais à leur suite, il y avait beaucoup d’autres personnes. Nous nous sommes assis et avons attendu que Raw-Tear-Eir apparaisse mais à notre grande surprise c’est un Etre à Tête Triangulaire qui est apparu.

fb_img_1540168682886

DW : C’est celui qui ne parlait pas…

CG : Tout à fait.

DW : … quand vous l’avez rencontré. [ Voir épisode 2 de la Saison 1 : https://eveilhomme.com/2018/10/22/divulgation-cosmique-saison-1-episode-2-juin-2015-la-premiere-rencontre/ ]

CG : Tout à fait.

DW : Oui.

CG : Oui, il était complètement silencieux.

DW : Il semble être le plus avancé de tous, non ?

CG : Peut-être. Je ne sais pas, mais il n’a pas communiqué avec moi, ni la dernière fois ni cette fois-ci.

DW : Tout à fait.

CG : C’était la plus étrange des situations. Je reste là, regardant en face de moi… Nous observons alternativement les uns et les autres, dans un silence complet.

triangle

CG : L’Être à Tête Triangulaire, comme je l’ai décrit précédemment, mesure un peu plus de 3m.

DW : Ça alors !

CG : Et sa tête est aussi large que ses épaules, si ce n’est un petit peu plus.

triangle2

Et il est très mince.

triangle3

CG : Ses bras et ses jambes – sont très minces. Et on aurait dit qu’il était un peu comme de l’eau, il ondulait lentement… Je veux dire… c’était vraiment étrange. Ses jambes et ses bras… Il a trois doigts à chaque main et chaque pied. Et il se tenait droit sur ses orteils comme sur des trépieds.

CG : L’étoile.

screenshot_20190215-092718_samsung-internet

DW : D’accord.

CG : Eh bien, ils en ont et le groupe des Mayas également. Ils vont devenir beaucoup plus actifs et nous allons bientôt être amenés à parler d’eux dans un futur proche.

bd

DW : Avez-vous des détails plus spécifiques de là où se trouvent les colonies des êtres de l’Intra-Terre ? Se sont-ils établis sur des étoiles que nous avons identifiées ?

CG : Plusieurs jours après cette réunion, Gonzales m’a communiqué que cela ne s’était pas bien passé à la réunion du Conseil de l’Intra-Terre. Trois de ces groupes, dont je ne suis pas autorisé à donner les noms pour des raisons de sécurité – beaucoup de gens peuvent deviner l’un d’entre eux. Le groupe des Omégas était l’un d’entre eux. Ils ont mis un terme à leur affiliation avec l’Alliance de l’Intra-Terre.

screenshot_20190215-093049_samsung-internet

DW : Mmm.

CG : Rien de plus que ce dont nous venons de discuter. Elle m’a dit que nous aurions plus de contacts elle et moi et qu’il y aurait de plus en plus de contacts avec le groupe des Mayas.

8_ancient_mayans_aboard_ship_b417a35c9fcc7bbe8f64a8d84a52aa94_1600x0

Effectivement, cette civilisation séparatiste Maya se montre partout. La dernière fois que j’étais à un briefing dans la ceinture de Kuiper – la base dans la ceinture de Kuiper où je suis allé plusieurs fois déjà – je ne les avais jamais vus là-bas avant. Et ils y étaient. Ils flânaient. Et Gonzales a dit qu’il commençait à les voir partout. Donc, j’imagine qu’ils ont commencé à avoir un rôle plus important. Je n’ai pas encore été briefé sur ce en quoi consiste leur rôle.

Saison 5, épisode 1/17

Voir Raptors, êtres de l’intraterre des différents épisodes.

Saison 5, épisode 3/17

Corey : Et les Aviens bleus… Leur message a concerné le fait d’élever nos vibrations ! …

William : D’accord ! Vous voyez bien… Il est donc question de vibrations. [Corey approuve] La vibration, bien sûr, de l’amour, c’est ce qu’ils veulent que nous sachions avant toutes choses.

Corey : [sourire] Oui ! L’amour et le pardon.

Corey : Oui.

David : Donc cela pourrait être une connexion.

Saison 5, épisode 4/17, 5/17, 6/17, 7/17, 8/17, 9/17, 10/17

Voir Aviens bleus, Anshars et Mayas, et êtres à la tête de triangle, nordiques,

Saison 5, épisode 12/17

C’étaient les reptiliens. Ils étaient déjà là. Nous ne le savions pas.

Et essentiellement, nous avons été arrêtés à un tiers du chemin à travers les missions.

Maintenant, le peuple nordique ….. Pourquoi sont-ils ici, et qui sont-ils ? Et nous n’avons appris que bien plus tard, qu’il y a des boîtes pleines de Nordiques, d’accord ? Je veux dire, on en a une boîte pleine, peut-être 100 types différents, on le sait maintenant. Mais à l’époque, on a pensé qu’il n’y avait qu’un type.

Les deux jeunes femmes représentaient la civilisation nordique. Et ma fille s’est avérée être un lieutenant commandant de la Marine nordique avec un contrat spécifique et une mission spécifique pour mettre en œuvre le programme Apollo – l’ensemble du programme.

Et ils étaient aussi en guerre avec les insectoïdes, les gens du type mante religieuse, si vous voulez l’appeler ainsi.

Nous luttions donc collectivement contre deux types d’êtres parmi les personnes les plus méchantes. Nous allions nous battre contre eux, ce que les Nordiques faisaient déjà.

Saison 5, épisode 13/17 (Episode avec Clifford Stone)

Et assis derrière ce bureau de terrain, il y a ce que vous appelleriez un Gris typique.

Et, une fois de plus – les gens sont contrariés par ça – je vais devoir dire qu’il mesurait environ 4 ½, peut-être même 5 pieds de haut [= 1,30 mètre à 1,50 mètre]. Mais il était assis là, et il avait les mains en l’air comme ça [mains croisées, les coudes posés sur le bureau], et il me regardait directement.

De part et d’autre de lui…. et je ne vais pas dire costume noir, c’est un costume sombre, et ils portaient des lunettes noires. Et ils se tenaient là comme ça.

Saison 5, épisode 15/17

Une fois de plus, cet extraterrestre était – et je ne peux pas l’appeler un gris typique, mais la peau était un peu plus claire qu’un gris typique.

Les traits du visage étaient à peu près les mêmes. La tête n’était pas totalement ronde, mais, vous savez, la forme allongée est la meilleure façon de l’exprimer. Mais il avait toujours une mâchoire très nette et tout, les grands yeux, mais il avait une teinte jaunâtre, si cela a un sens.

Mais quand il m’a regardé, j’ai pensé à tout ce qu’il ressentait.

Saison 6, épisode 1/17

Voir Mayas, KaAree, Aviens Bleus

Cet individu s’est présenté à moi comme étant l’Ambassadeur Micca.

David : De quoi avait-il l’air exactement ?

Corey : Il mesurait environ 1m65. Il portait une sorte de robe verte miroitante et des sandales de couleur brun clair. Sa tête… Vous savez, la nôtre est un peu ovale si vous la regardez du dessus. La sienne semblait presque ronde.

David : Vraiment ?

Corey : Son front et sa tête – étaient plus ronds. Et ses traits étaient… On aurait dit une sorte de mélange mais africain. Son nez avait l’aspect africain.

David : D’accord.

Corey : Ses pommettes étaient pratiquement comme celles des Amérindiens. La couleur de sa peau était comme celle que vous pourriez voir en Lybie ou en Égypte aujourd’hui, sauf qu’il y avait un léger reflet orange.

David : D’accord.

Corey : Oui. Il avait des cheveux poivre et sel, presque noirs. Ses yeux étaient marrons et il… avait un regard et un visage très compatissants.

Et il avait des rides principalement juste ici [Corey touche les côtés de son visage près des oreilles], ces rides juste ici comme celles de la peau d’un poulet. Il semblait avoir un certain âge.

Saison 6, épisode 2/17

Voir Avien Bleus, Êtres à la Tête de Triangle, Mayas

Corey : J’étais… Quand je suis arrivé, j’avais vu Tear-Eir et Gonzales qui se tenait près de lui. Et pendant que je regardais la scène cosmique, ils s’étaient rapprochés. J’ai remarqué qu’il y avait les deux autres Aviens Bleus et l’être à la Tête Triangulaire Dorée.

David : Vous étiez donc dans l’une de ces sphères et il y a cet entrecroisement de lignes géométriques, et vous voyez la voûte étoilée, etc.

De plus, il m’a dit que… [Il s’agit des Pré-Adamites, dont voici une représentation ci-dessous]

David : C’est dingue.

Saison 6, épisode 3/17

David : D’accord.

Corey : Ensuite – boom ! – sans prévenir, cet être blanc de plus de 4 mètres de haut est apparu.

Il portait des vêtements qui semblaient brillants, comme du plastique blanc.

David : Waouh !

Corey : Oui. Et la chose la plus intéressante était qu’il avait des yeux noirs et ce nez… l’arête du nez descendait et il avait l’air de remonter en quelque sorte. Comme si cette partie du nez descendait et que cette autre partie juste ici [le bout du nez] remontait.

C’était bizarre.

David : Quand vous dites des yeux noirs, voulez-vous dire qu’ils ont du blanc dans leurs yeux ou bien qu’ils étaient totalement noirs. L’iris était noir ?

Corey : L’iris.

David : Noir.

Corey : Tout à fait.

David : Et ils ont un nez très inhabituel.

Corey : Oui. Une structure très osseuse, des lignes très droites dans les joues et des cheveux blancs ou ce qui pourrait passer pour des cheveux.

J’ai été un peu choqué quand il est apparu mais il n’a pas communiqué. Il nous a simplement regardé et ensuite a fait cela avec sa tête [Corey bouge sa tête vers la gauche comme s’il faisait signe à un groupe de le suivre] et s’est retourné pour entrer par le passage.

David : Avez-vous le sentiment que c’était un être vivant ou bien une sorte de bio-hologramme ou quelque chose comme cela ?

Corey : Cela semblait être une sorte d’hologramme intelligent.

Corey : Alors j’ai prêté attention et j’ai regardé, puis la sentinelle a communiqué avec moi et c’était plus puissant que lors de l’incident avec le Draco Blanc quand il est entré violemment dans mon esprit.

Je ressentais la communication simultanément dans tout mon corps.

David : Waouh !

Corey : Et il m’a tout simplement demandé : “Voudrais-tu savoir qui tu étais, qui tu es, et qui tu seras ?” La question que l’on m’avait déjà posée.

Saison 6, épisode 6/17

Cet épisode est avec Clifford Stone, un autre divulgateur important du SSP.

Et tout d’un coup, nous commençons à revoir un Gris typique ! [Voir épisode précédent avec Clifford Stone sur les rencontres avec des Gris au Vietnam, ICI] Quelqu’un m’a demandé d’essayer de les décrire, mais je ne peux vraiment pas, parce que j’identifie seulement ce que vous appelleriez les Gris « typiques » par les grandes têtes, les petits corps minces et maigres et les grands yeux.

Les Gris n’ont rien dit. Mais ils sont arrivés, et les gens ont commencé à tirer. Et j’essayais de dire aux gens : « Cessez le feu, cessez le feu ! ». Parce qu’à ce moment-là, je savais déjà que nous n’étions pas seuls.

Et quand je leur ai dit de cesser le feu, ça ne s’est pas produit. Alors ce que j’ai fait, je suis allé de l’avant et je leur ai demandé, ou je leur demandais encore, et tout d’un coup, c’est devenu blanc, comme s’il y avait une lueur.

Mais c’était comme si vous vous retrouviez au milieu d’un verre de lait. Et ce n’était pas du fluide ou quoi que ce soit. Vous pouviez respirer facilement au cœur de tout ça, mais vous pouviez tenir votre main comme ça devant votre visage, et vous ne pouviez pas la voir, parce que c’était juste comme un, disons, blanc fluorescent qui entourait tout le monde.

Saison 6, épisode 7/17

Cet épisode est avec Clifford Stone, un autre divulgateur important du SSP.

Je dirais que le type d’extraterrestre le plus flippant était – et je vais me mouiller et prendre des risques en disant ça [Stone veut dire qu’il prend le risque de paraître tenir des propos délirants, ou bien, comme s’il plagiait certaines des divulgations les plus controversées sur les extraterrestres déjà diffusées], je déteste faire ça, parce que : « Oh, non, on en a déjà parlé ! », c’est ce que vous appelleriez… je ne sais pas… « avoir un visage de sauterelle ». Et beaucoup de gens les appellent les « mantes religieuses ».

Mais vous savez, je n’avais pas – comment dire ? –, je n’avais aucun problème avec eux.

Je m’entendais bien avec eux, mais le seul problème que j’avais – souvenez-vous, j’ai dit qu’ils avaient le visage comme une sauterelle. Ils mangeaient aussi comme une sauterelle.

Et je pense, parce que quand j’étais enfant, nous avons essayé d’aider les animaux et les sauterelles, et j’aimais les sauterelles quand j’étais enfant. Pas pour manger, mais je les trouvaient fascinantes, vous savez ? Et je les regardais manger, et je pense que cela m’a préparé, en fait, pour quand j’ai vu ces créatures et la façon dont elles mangeaient.

Parce que beaucoup de gens disaient [à propos de la façon dont les extraterrestres de type insectoïde mangent] : « C’est dégoûtant ! ».

Et je suis allé de l’avant et j’ai dit : « Vous savez quoi ? C’est naturel pour eux. La façon dont nous mangeons est peut-être dégoûtante pour eux. »

Et l’un d’entre eux a précisément fait une blague à ce sujet – l’un des insectoïdes qui ressemble aux… [geste de la grosse tête triangulaire des mantes religieuses].

Il a fait la blague en disant : « Eh bien, vous avez raison ! Nous pensons que c’est dégoûtant la façon dont vous mangez. Ce n’est pas normal. » [Clifford rit]

En somme, y a-t-il quoi que ce soit qui soit « normal » ici ? [rire]

* * * * * *

David : Je me souviens aussi que Pete Peterson m’a dit, et je l’ai dit à maintes reprises, que lorsqu’il rencontrait une mante religieuse, elle baissait la tête quand elle riait parce qu’elle avait ces mandibules sur sa bouche qui s’ouvrent.

Corey : Ouais. Celui que j’ai vu dont des parties de la bouche ressortaient le plus n’était pas exactement d’humeur à rire.

David : Ouais.

Corey : Il avait été capturé et il était interrogé, mais il avait les éléments mandibulaires qui sortaient comme ceci [Corey ouvre et ferme les mains des deux côtés de sa bouche].

Sa tête ressemblait à celle d’une fourmi ou d’une sauterelle. De face, c’était comme ceci [Corey utilise les deux index pour pointer vers l’extérieur à partir des côtés de son front puis refermer progressivement le bas, dessinant un profil de tête de type mante religieuse, ou guêpe, etc.]. S’il se tournait de côté, le volume de la tête ressortait un peu.

Mais beaucoup de fois, les gens les désigneront comme étant des « Mantes », mais en fait il y a plusieurs types différents d’insectoïdes.

David : Et pensez-vous qu’avec Stone ‒ qui a été le premier à produire « 57 variétés différentes », et que la plupart d’entre elles sont de nature humaine ou hominidée ‒, pourriez-vous nous éclairer, encore une fois, si cela correspond à vos observations ? Existe-t-il une sorte de cadre humain ou de cadre humain que la vie, lorsqu’elle est intelligente, semble prendre ?

Corey : J’ai entendu dire qu’il y a différentes configurations d’êtres, mais pour la plupart ce sont des humanoïdes – vous savez, deux bras, deux jambes, une tête, des doigts, des orteils d’une sorte ou d’une autre.

David : Quelles sont les différentes configurations ?

Corey : J’ai entendu parler de configurations de… .. Je pense que nous avons entendu parler d’êtres de type cristallin ou d’êtres qui étaient des sortes de condensations énergétiques, mais pas exactement de chair et de sang comme nous connaissons.

David : C’est vrai. D’accord. Une autre chose que Stone a mentionné était cette capacité sensorielle bizarre que certains de ces êtres ont, où ils pouvaient toucher un morceau de papier dans l’obscurité, l’obscurité complète, et savoir qu’il s’agissait d’une couleur rouge. Cela semble assez scandaleux. Certaines personnes pourraient essayer de se moquer de lui ou de le discréditer à partir d’une seule déclaration. Qu’en pensez-vous ?

Corey : Eh bien, certains de ces êtres voient à travers un spectre différent du nôtre. Leurs yeux absorbent la lumière à partir d’un spectre plus large.

David : Hm.

Corey : Donc la lumière visible que nous utilisons pour voir, si vous éteignez cela, il y a encore un petit morceau de ce côté-ci et de ce côté-là du spectre qu’ils peuvent voir. Et il y a aussi le fait que, j’ai entendu dire qu’une grande partie du contrôle de l’esprit qui est utilisé sur l’humanité a supprimé beaucoup de nos sens, que nous serions capables de choses semblables si nous n’étions pas manipulés.

Saison 6, épisode 9/17

Voir Aviens Bleus

Saison 6, épisode 10/17

Voir Aviens Bleus et grand être blanc de 4m de l’épisode 3/17 de la saison 6

Saison 6, épisode 11/17

Corey : Elle avait environ ma taille, voire un peu plus grande, de ce que je peux en dire. Elle avait des yeux bleus, des cheveux blonds et l’air très humain.

Marra-Banished-close.jpg

David : D’accord.

Corey : Je me suis réveillé et sa tête était au-dessus de ma tête. Quand je me suis réveillé, elle a eu l’air surprise et elle a touché mon front. C’est tout ce dont je me souvienne.

Corey : (A propos de Ka’Aree, la grande prêtresse, Anshar) Et elle est revenue vers moi jusqu’à environ 60 centimètres. Elle était presque au-dessus de moi.

Elle a pris le cristal et elle a commencé à le frictionner entre ses mains de cette façon [Corey frotte ses paumes de mains, comme pour montrer le mouvement de friction], ce qui ne m’a pas… vous savez… ah, ah, ah !

David : C’est encore pire. Ah, ah, ah !

Corey : Ah, ah. Il a commencé à chanter. Il a commencé à émettre des bruits comme lorsque vous frottez vos doigts sur un verre d’eau et que cela fait ces… vous obtenez des sons ?

David : Ah.

Corey : Cela faisait ce genre de sons. Et elle l’a simplement tenu au-dessus de mon corps et elle a commencé à le faire onduler dans un va-et-vient en s’arrêtant ici et là.

S6E11 3.jpg

Elle s’est arrêtée au-dessus de l’aine, de ma poitrine et de ma tête, et elle continuait ses mouvements.

Cela faisait… presque comme avec un détecteur de métaux lorsqu’il [bourdonne], quand il trouve des choses. Et elle frottait…

David : Ressentiez-vous les sons autant que vous les entendiez ?

Corey : Non, je les entendais.

David : D’accord.

Corey : Je ne les ressentais pas dans mes dents ou autre part comme c’est…

David : D’accord.

Corey : … parce que j’ai déjà eu ces sensations auparavant. Elle le tenait au-dessus de moi et ensuite, elle a fait une pause et il a commencé à faire un sifflement aigu.

S6E11 4

Et j’ai commencé à voir des contours ou une tête, des épaules, simplement – pfft, pfft – et il y en avait au moins six qui sont sortis de mon aine, de ma poitrine et apparemment, de ma tête.

J’étais extrêmement bouleversé !

David : Avaient-ils l’air d’informes masses fantomatiques ou bien avaient-ils une structure ou une forme ?

Corey : Oui, ils avaient… Ils ressemblaient presque à une personne chauve avec des épaules, et ensuite ils se sont en quelque sorte évaporés comme des ombres. C’était comme des ombres transparentes.

David : Est-ce que cela avait l’aspect d’un être humain normal…

Corey : Non.

David : … ou bien pouvez-vous dire quels étaient les traits de leurs visages ?

Corey : C’est tout ce que je pouvais dire.

David : D’accord. Waouh !

Corey : Et il y en a eu une demi-douzaine. Je me suis redressé sur les coudes et j’étais un peu comme : “Comment cela a-t-il pu arriver ? Que se passe-t-il ?”

Et elle a relié cela à ma rencontre avec une des bannis, lorsque cette dernière a touché ma tête. Elle m’a dit qu’ils avaient utilisé un procédé qui m’avait infecté avec des attachements d’entités.

Saison 6, épisode 12/17

Voir précédemment : Avien Bleu, Ambassadeur Mica, et Mayas

Saison 6, épisode 13/17

Maintenant, avant d’aller plus loin, et je pense que vous l’avez déjà dit lors d’une émission, mais je veux simplement le répéter maintenant.

Il y a un lien entre les Dracos et la constellation d’Orion, n’est-ce pas ?

Image représentant un type de Draco-reptilien. Il existe de multiples variétés et sous-races (avec différentes tailles et morphologies) parmi les extraterrestres de types Draco-reptiliens. Ils ne sont pas tous négatifs. Il y en a qui sont assez neutres, et certains sont clairement orientés positivement (il existe même, depuis fort longtemps au sein de notre galaxie, des guerres entre bons et mauvais reptiliens, y compris sur la Terre où certains conflits de ce type ont eu lieu autrefois entre des reptiliens qui voulaient asservir cette planète et d’autres qui voulaient protéger l’espèce humaine ; mais les premiers, plus nombreux, l’ont emporté). La majorité des Draco-reptiliens sont cependant orientés négativement, vers le « service de soi », comme expliqué plus bas dans cet épisode.


4_human_like_reptilian_d034c1de5d1175445d55053e6da8981d_1600x0

Un Draco royal blanc, que Corey Goode et le Lieutenant-Colonel Gonzales (de l’Alliance des Programmes Spatiaux Secrets) ont rencontré tour à tour lors de négociations entre différentes factions ; voir ICI pour plus de détails.

above-majestic-17.jpg

Corey : Oui. Et je ne sais pas si c’est de là qu’ils viennent, mais il y a quelques symboles qui sont affichés bien en évidence qui sont des symboles d’Orion.

Note : LE MESSAGE donné par les Aviens bleus, au nom de toute l’Alliance des Sphères (faisant elle-même partie de la Confédération Galactique de Lumière), communiqué par Corey Goode dès le 1er épisode de la Saison 1 de « Divulgation Cosmique », et affiché dans l’Introduction sur son blog officiel, est celui-ci :

blue-avian222-1

« Concentrez-vous sur l’augmentation de votre service aux autres et soyez plus aimant envers vous-même et envers tous afin d’élever votre niveau vibratoire et de conscience. Apprenez à vous pardonner et à pardonner aux autres (libérant ainsi le karma). Cela changera la vibration de la planète, élèvera la conscience partagée de l’humanité, et changera l’espèce humaine une personne à la fois – même si cette personne est vous-même. Ils nous disent de traiter notre corps comme un temple et de passer à une diète plus vibratoire pour aider au processus. »]

Vous avez dit que vous saviez qu’il y avait trois des cinq groupes de l’Alliance des Êtres Sphères qui se sont montrés jusqu’à présent. [à savoir : les Aviens bleus, les Êtres à tête triangulaire dorée, et les Sphères bleues elles-mêmes]

Corey : Oui.

FB_IMG_1565395400591.jpg
Image d’un Gardien de la race des Aviens bleus, un collectif d’extraterrestres humanoïdes de race aviaire de très haut niveau spirituel, inter-dimensionnels, qui représentent l’un des cinq groupes constitutifs de l’Alliance des Êtres Sphères (cette très puissante Alliance protège actuellement notre système solaire de toute invasion par des forces hostiles extérieures et supervise les conditions de notre processus collectif d’Ascension qui est en cours).

FB_IMG_1565395612649
Image d’un Gardien de la race des « Êtres à tête triangulaire dorée » (Corey les surnomme ainsi car leur vrai nom est imprononçable pour nous), un autre collectif d’extraterrestres de très haut niveau spirituel, inter-dimensionnels, qui représentent l’un des cinq groupes constitutifs de l’Alliance des Êtres Sphères. Ils apparaissent dans plusieurs épisodes, dont celui-ci.
FB_IMG_1565395272172
Image d’un Gardien de type Sphère bleue, qui sont des Super Êtres de Lumière inter-dimensionnels, de très haut niveau de conscience et densité (de 9ème densité, la plus haute au sein de l’Alliance). Les Sphères Bleues sont totalement au-delà des limites tridimensionnelles et sont par exemple capables de changer de taille à volonté, l’une d’entre elles ayant précisément formé début 2014 la fameuse barrière extérieure en s’expansant ; une barrière énergétique qui empêche d’un côté les forces négatives de la Cabale et de ses maîtres extraterrestres négatifs de fuir le système solaire (fuir afin d’échapper à la défaite et aux représailles, et aussi afin d’aller chercher des renforts), et qui empêche de l’autre côté des forces négatives extraterrestres (c’est-à-dire orientées vers le service de soi) d’entrer dans notre système solaire pour perturber notre processus collectif actuel d’Ascension
Corey : Récemment, au cours des derniers mois, Ka’Aree a commencé à communiquer avec moi par télépathie comme lors d’une conférence télépathique où…
inner-earth-update-slides-3.jpg
La prêtresse Ka’Aree, du peuple Anshar (un peuple souterrain séparatiste avancé, de 4ème densité). La première rencontre de Corey Goode avec des représentants de ce peuple et d’autres peuples de la Terre Intérieure est décrite ICI]
High-Priestess-Library-talk.jpg
Ka’Aree

David : Et vous étiez assez troublé à ce sujet au début.

Corey : Oui. Et elle m’a dit qu’avant longtemps, ce sera un lieu commun pour tout ceux de mon peuple [c’est-à-dire les humains de la surface de la Terre] et elle m’a vraiment fait…. essayait de me faire sentir un peu bête [le fait que Corey, par crainte d’interférences négatives, insistait pour avoir uniquement des contacts physiques avec Ka’Aree plutôt qu’à distance par télépathie]. Mais je demande toujours une communication en face à face à cause de …. Je ne veux pas que des escrocs entrent et causent des problèmes.

David : Eh bien, nous pourrions déterrer un autre épisode plus tard de citations de La Loi Une expliquant le protocole, et que si vous êtes dans cet état du Christ, ou l’état de Lumière Blanche ou l’état d’Unité, quel que soit le terme religieux que vous voulez utiliser, la communication télépathique, lorsqu’elle est de type priante, aimante, centrée, paisible, de Lumière Blanche, est totalement sécurisée à ce moment-là.

Saison 6, épisode 14/17

Voir : Dracos et Reptiliens, Mica, Avien Bleus

Saison 6, épisode 15/17

Voir Mantides, Dracos

Saison 6, épisode 16/17

Corey : Il a continué et il a dit : “J’ai été en poste sur plusieurs bases en Antarctique.”

David : Il l’était ? Sigmund l’a été ?

Corey : Oui, il l’a été. Et cela a attiré mon attention. Et il a dit…

David : Plusieurs bases ?

Corey : Oui, oui. Et il a dit que sous la plate-forme glaciaire, ils avaient découvert un certain nombre de villes anciennes, des villes en ruines – pas seulement une – et en fait, comme je l’ai signalé, ils ont trouvé des animaux congelés comme le mammouth laineux et également ceux qu’il a nommé les Pré-Adamites.

antarctica-aliens-m30117.jpg

David : Les Pré-Adamites ?

Corey : Oui. Je suppose que cela signifie ceux avant l’Adam de la Bible.

Pre-Adamite.jpg
Représentation de Pré-Adamites

David : Tout à fait.

Corey : Et il a déclaré qu’en fait, ils avaient des sortes de crânes filiformes et allongés, des proportions étranges au niveau de leur tronc et qu’à l’évidence ils n’avaient pas été conçus pour vivre avec la pression barométrique et la gravité de cette planète. Et ils avaient des sortes de postes, je suppose, sur différents continents, d’où ils étudiaient l’humanité.

Pre-Adamite-copie.jpg

cache_57071284.jpg

David : D’accord.

Corey : Une sorte de catastrophe s’est produite et l’Antarctique a été instantanément congelée.
Alors, il a déclaré que ces Pré-Adamites n’avaient pas eu accès à leurs villes, à leurs anciennes villes, pendant 10 000 ans, et que cela avait été un gros problème pour eux. C’étaient les Pré-Adamites qui étaient dans ces petites bases ici et là à travers le monde.

David: D’accord. Waouh !

Corey : Je me tenais exactement au même endroit. Et près de la console flottante en pierre que j’ai déjà décrite précédemment, Gonzales était assis et il la regardait. Cette fois, il y avait six Mayas dans la pièce, trois femmes inclus.

4.jpg
J’avais seulement vu une femme de près une seule fois auparavant. Et elles ne sont pas très différentes des hommes.

David : D’accord. Avait-elle la coiffure houppée ?

Corey : Oui. Ses cheveux étaient tressés. La coiffure houppée était… L’artiste n’a pas été en mesure de la représenter complètement… Leurs cheveux sont plus enroulés en tresses et ensuite, tressés en cercles.

David : Ah.

Corey : Et il y a des filaments d’or à l’intérieur des tresses.

David : Waouh! D’accord.

Corey : Immédiatement, elle m’a dit : “Je suis Marra. N’aie pas peur. Je ne vais pas te faire de mal. Tout va bien.”
Vous savez, elle essayait de me calmer mais cela n’a pas marché. Et j’ai vu qu’elle avait également vu que j’étais nerveux. J’avais peur.

10.jpg
Et j’ai vu que cela lui faisait plaisir.

David: Avait-elle une sorte de sourire sarcastique ?

Corey : Elle avait juste un tout petit sourire et ensuite, elle a eu un grand sourire et elle commençait à marcher vers moi.

11.jpg
Elle avait peut-être fait deux ou trois pas quand il y a eu un grand flash de lumière brillante. Et la chose suivante que je sache est que tout était flou.
J’ai essayé à nouveau de regarder.
Et j’ai vu que j’étais dans la pièce voûtée. [la même pièce voûtée où Corey avait été téléporté la première fois, voir ICI] Et j’ai réalisé que les Anshar étaient intervenus.

David: Vous avez donc été téléporté de votre maison avec Marra ?

Corey : Oui.

David: Vraiment ?

Corey : Quand j’étais… Quand j’étais en mesure de voir à nouveau, j’ai vu deux hommes Anshar venir près de Marra et l’approcher.
Elle était sous le choc et avait un regard de terreur. Son comportement a complètement changé.

Saison 6, épisode 17/17

David : Mais est-ce que ces gens ne peuvent pas avoir des colonies ou des avant-postes sur Arcturus ou dans les Pléiades ?

Corey : Oui, absolument. Et dans les Pléiades… Les Pléiades sont un vaste système solaire. Le groupe des Mayas possède des avant-postes là-bas.

Il y a beaucoup… Les Pléiades sont habitées par beaucoup de groupes différents.

Voir également Avien Bleus, Mica, Dracos

Saison 7 épisode 1/32

Il a parlé de deux types de Gris différents. Les deux sont contrôlés par d’anciennes civilisations, l’un est grand avec la représentation typique du visage ovale, du petit nez et des yeux larges.

33_Tall_Grey_and_human.jpg
Représentation d’un Grand Gris rencontré par Corey Goode (plus grand qu’un être humain).
34_close_up_of_Tall_Grey.jpg
Visage d’un Grand Gris

Et en fait, il m’a dit avant cela que certains des Gris étaient contrôlés par les Pléiadiens.

Les petits Gris qui mesurent entre 1m et 1,20 m et que l’on peut voir habituellement dans les appareils comme cela a été le cas pour ma mère et ma sœur, ceux-là sont robotisés, programmables et ils sont souvent contrôlés par les Reptiliens.

David : Oh. D’accord.

Il y a certains types de gens qui ont été regroupés avec les Nordiques et qui mesurent dans les 2,5 mètres. Beaucoup d’entre eux ont les cheveux blonds à blonds vénitiens. Ils ont des yeux bleus et ils sont très grands. Parfois les hommes ont de la barbe.

24_Nordic_male.jpg

Nordic-ET

Le Tome 2 de la série de livres du Pr Michael Salla (série consacrée à l’étude et la divulgation concernant les Programmes Spatiaux Secrets terrestres et les connexions avec des civilisations extraterrestres), a comme thématique la question des Nordiques.

[Note : un épisode de « Divulgation Cosmique » avec l’initié William Tompkins, où il est notamment question de la longue guerre entre Nordiques et Reptiliens négatifs, et de l’alliance croissante actuelle entre Nordiques et Terriens dans cette bataille contre les Reptiliens négatifs, est consultable ICI]

David : Heather a mentionné les Nordiques et vous avez dit qu’ils n’avaient pas de poils.

Heather : C’est ce qu’il m’avait dit.

David : D’accord.

Corey : Tout à fait. Il y a des groupes qui sont complètement sans poils, chauves. Ils sont grands et pâles. Mais je n’avais jamais entendu dire auparavant qu’ils étaient des Nordiques.

26_Bald_female_ET.jpg

Heather : D’accord.

Saison 7 épisode 4/32, 5/32, 7/32 

Voir Aviens bleus, Mica, Draco Blanc…

Saison 7 épisode 8/32

David : Alors, dans vos dernières mises à jour [Voir ICI], nous en étions restés au moment où la prêtresse négative du monde souterrain, Marra, s’était matérialisée dans votre salon. Elle avait un comportement très sarcastique comme si elle avait le contrôle total de la situation, juste avant d’être téléportée chez les Anshars et mise en état de stase. Ils vous ont donné un avertissement, n’est-ce pas ?

Ils vous ont dit que d’autres comme elle, pouvaient se montrer.

Corey : Ils ont déclaré qu’il y en aurait d’autres de son espèce qui pourraient venir la chercher.

1.jpg

2.jpg
                                                                        Marra

David : D’accord. Ce qui signifie qu’ils pourraient également vous rendre visite et que vous devriez vous défendre contre eux.

Corey : Tout à fait.

David : Passons à ce qui vous est arrivé ensuite.

Corey : Certainement. Et pour mémoire, personne du peuple de Marra ne s’est approché de moi depuis cet épisode.

Voir également Anshars, pré-Adamites, Draco-Reptiliens

Saison 7 Episode 11/32

Michael : Certainement. Je pense qu’il y a eu tellement de divulgateurs différents qui ont témoigné que nous pouvons en quelque sorte reconstituer la chronologie de ces différentes réunions auxquelles Eisenhower a participé.

Cela a commencé en février 1954, Eisenhower est allé jusqu’à la base d’Edwards Air Force et il a rencontré un groupe d’extraterrestres positifs – ce que Bill Tompkins décrit comme étant les extraterrestres Nordiques.

143.jpg
Il existe différentes races d’extraterrestres de type Nordique.

Et ils ont en quelque sorte insisté sur les dangers de développer les armes nucléaires – à cette période, les armes nucléaires thermales avaient été déployées ; c’étaient des bombes à hydrogène –, et que l’administration d’Einsenhower devrait suivre une politique plus pacifique et être plus ouverte à recevoir des informations plus spirituelles et plus éthiques.

Personnellement, je pense qu’Eisenhower a été très impressionné par les Nordiques, mais son équipe de sécurité nationale a dit : « Non, nous n’allons pas abandonner les armes nucléaires et nous n’allons pas écouter ce type de discours spirituel et éthique. »

Alors, Eisenhower a rencontré un autre groupe d’extraterrestres en février 1955. Cette fois, c’était à la base de l’Armée de l’Air d’Holloman, et c’était un groupe d’extraterrestres Gris avec qui Eisenhower a trouvé un accord en termes de partage de technologies.

Les Gris n’étaient pas trop perturbés par le fait que les États-Unis développaient des armes nucléaires thermales et c’est là que les accords avec les Gris ont commencé.

David : Le Présumé Traité Tau IX ayant mené à l’officialisation des abductions et tout cela.

Saison 7 Episode 12/32

Voir Mica

Saison 7 Episode 13/32

Voir Mantide (Mante Religieuse), Gris

Saison 8 Episode 4/24

Voir Anshar, Pré Adamites, Aviens bleus, Être doré à la tête de triangle

J’ai été emporté dans mon salon par une Sphère Bleue, amené dans une autre Sphère Bleue géante. Ensuite, comme je l’avais fait auparavant, j’ai conversé avec Tear-Eir.

Il m’a montré le système solaire et toutes les sphères qui pulsaient et qui étaient presque totalement transparentes.

8

Et il m’a dit que bientôt elles disparaîtraient et que l’humanité serait frappée par le plus fort de ces énergies.

Lorsque que cela commencera à se produire, il ne faudra pas avoir peur de voir de grands mouvements groupés de tremblements de terre, d’éruptions volcaniques, d’orages plein d’énergie et dangereux. Ces choses font partie de l’impact total de ces énergies.

Saison 8 Episode 6/24

Voir Êtres dorés à la tête de triangle

Saison 8, épisode 7/24, 8/24 et 9/24

Voir Anshar, Aviens bleus, Micca, Raptors

Saison 8, épisode 10/24

C’est pourquoi nous, les Pueblo, avons survécu dans le Grand Canyon, et nous sommes devenus un peu comme les pupilles des différents peuples insectoïdes.

[Note : pour plus de clarté, précisons que Clifford Mahooty fait en réalité ici référence aux extraterrestres de type insectoïde – fourmis et mantes religieuses de taille humaine et douées d’une très grande intelligence – qui vivent depuis très longtemps dans certaines des cavités de la Terre intérieure, et dont plusieurs initiés ont parlé : Corey Goode, Clifford Stone, Emery Smith, Pete Peterson.]

C’est ce que nous dit notre histoire. Ce n’est pas quelque chose qui a été inventé. Ce n’était pas quelqu’un qui venait de quelque part et qui nous a donné cette information. Cela fait partie de notre histoire et de notre système.

Corey: Oui. Beaucoup de gens dans ce public connaissent bien les insectoïdes de type mantique.

Clifford: Oui. Je pense qu’il y avait d’autres espèces, et pas seulement celles qui sont essentiellement sur le sol, ou à l’intérieur du sol comme les fourmis, dans l’espèce insectoïde, mais il y avait aussi d’autres espèces qui étaient aussi des enseignants.

Saison 8, épisode 11/24

Voir Raw Teir Eir, Pré-Adamites

Saison 8, épisode 13/24

Voir Nordiques, Raw Teir Eir, Micca, Mayas

Saison 8, épisode 14/24

7

Et j’ai réussi au puzzle, et quand j’ai réussi, la dame nordique est venue me guider hors de la pièce et m’a emmené dans une salle de contrôle.

Il y avait beaucoup d’êtres différents. Il y avait des humanoïdes. Nous en avons eu qui mesuraient 5′, 5,5′ (entre 1.5m et 1.67m).

23

Celui-ci, juste ici, qui a été dépeint par un artiste pour nous, et que j’ai vus sur le vaisseau, ils étaient assis là et avaient un sourire souriant sur leur visage tout le temps et ils ne faisaient que regarder. Je ne les ai pas vus se lever et parler du tout. Ils semblaient surtout observer.

Et cela semblait être le cas pour plusieurs des êtres qui s’ y trouvaient. Ils n’avaient pas nécessairement un intérêt total dans les programmes génétiques. Ils semblaient être là en tant qu’observateurs. Et cet être semblait en faire partie.

J’ai trouvé très intéressant que certains de ces non-terrestres nous ressemblaient. Certains d’entre eux avaient des nuances de peau légèrement différentes, mais certains d’entre eux nous ressemblaient exactement. Ils pourraient se promener dans nos rues et ressembler à un être humain bizarre.

***

LES NORDIQUES

L’un de ces groupes était les Nordiques, que je connaissais plus tôt dans ma vie. Ma première rencontre a été avec une Nordique.

24

Les Nordiques étaient très impliqués. Ils semblaient avoir une sorte de poste de bureau dans ce conseil. Et ils avaient beaucoup de représentants aux réunions, et ils semblaient se promener et discuter avec des petits groupes de ces non-terrestres.

Il est donc certain qu’ils participent beaucoup à tous ces différents programmes. Et beaucoup de gens, ils utilisent le terme générique “Nordique”, quand il y a un certain nombre d’espèces différentes que vous pourriez appeler Nordiques.

Certains d’entre eux sont très grands, 8′, 9′ de haut (entre 2.4m et 2.7m). Ils ont les cheveux blonds. On dirait qu’ils ont toujours des coupes naturelles et les cheveux lâchés. Et ils ont six doigts. Ils sont très musclés. Et ils ont les yeux bleus.

25

Et il y en a d’autres qui ne proviennent pas nécessairement d’autres planètes qui sont également classées dans la catégorie nordique – des groupes qui sont ce que nous appelons les groupes de la Terre Intérieure qui sont d’apparence très nordique et qui pourraient facilement être décrits comme des groupes nordiques.

***

EXTRATERRESTRES D’APPARENCE HUMAINE

Beaucoup de ces non-terrestres semblaient très humains.

26

Et celui-ci avait l’air très humain. Le mâle et la femelle n’avaient pas de cheveux. Ils avaient la peau bleue, les yeux bleus, et ils étaient très grands, probablement 9′ de haut sinon plus.

Ils étaient surtout assis quand je les ai vus.

Ils étaient très larges. Ils portaient des tuniques, des vêtements de type tunique blanche, et ils avaient autour d’eux des ceintures dorées, des ceintures très fines.

Et je ne les ai jamais vus s’installer et parler à ces conférences, mais ils étaient présents. Mes yeux semblaient trouver leur chemin vers eux assez souvent. Il y avait quelques êtres comme ça.

Ce sont les raisons pour lesquelles ces gens me stupéfient, c’est parce que j’étais assis là, et qu’on nous a dit de regarder la plaque de verre intelligente et d’essayer de nous distraire avec l’information qui s’ y trouve. Mais de temps en temps, on levait les yeux et on attrapait des yeux avec l’un de ces êtres, ou alors on les voyait, et ils étaient tellement perçants qu’on se prenait à les regarder fixement.

27

Et ils semblaient avoir un air très majestueux, voire très royal. Et ils semblaient très paisibles, mais ils étaient très confiants, très, très confiants, et semblaient observer un peu.

***

LES EBENS

Ceci devrait être une image familière.

28

C’est une image de ce que les gens décrivent comme un Eben. Et beaucoup de gens ont décrit avoir été enlevés par ce groupe et avoir interagi avec les Ebens.

***

UN GROUPE D’OBSERVATEURS

Maintenant, il y avait un groupe en particulier qui semblait marcher autant que les Nordiques et faire l’interface avec les autres groupes. Et ils semblaient aussi avoir un peu de pouvoir, parce que ces autres groupes venaient à eux et leur demandaient de les aider, quels que soient les griefs qu’ils avaient avec d’autres groupes.

Je pense qu’il s’agit d’une sorte de groupe d’observateurs qui observent et s’assurent que cette expérience se déroule comme prévu et qu’elle ne va pas dans une direction en particulier.

***

LES NON-TERRESTRES À LA PEAU VERTE

Sur cette image, voici les gens à la peau verte dont j’ai déjà parlé.

29

Leur peau ressemblait littéralement à celle d’une olive, une olive verte, que vous avez retirée d’un bocal – pas de différence.

Il y avait un homme et deux femmes présentes à chaque fois. Ils sont probablement… L’homme mesurait probablement 6 1/2”, 7” de haut [2m à 2,10m], et la femme était environ… Les femmes mesuraient environ 6 pieds de haut [1,80m]. Très musclés.

Les hommes avaient les cheveux très courts, ils avaient l’air très militaire, comme une toupie. Les femmes avaient des cheveux noirs extrêmement longs et brillants, des cheveux noirs très brillants, qui descendaient jusqu’au milieu du dos.

Et les femmes s’asseyaient avec le mâle, et elles étaient très silencieuses pendant la réunion proprement dite, mais ensuite elles semblaient plus comme des papillons sociaux. Ils semblaient se séparer, puis aller dans chaque groupe, et ils étaient manifestement en train de socialiser.

***

RENCONTRE AVEC UN NON-TERRESTRE VERT

Fait intéressant, lors de mon dernier voyage, j’ai rencontré une de ces femmes. Et c’était la seule fois que j’ai eu une rencontre à l’une de ces réunions avec un non-terrestre.

J’étais là, Gonzales était là, et nous avions des empathes intuitifs qui étaient des militaires du Programme spatial secret.

Et ils étaient assis là à faire des blagues sur le fait qu’elle ressemblait à la copine du capitaine Kirk. Et à un moment donné, une de ces femmes s’approcha de moi, et elle avait compris ce dont nous parlions par empathie ou télépathie. Je suppose qu’elle était tellement dans notre conscience que nous sommes devenus une partie de sa conscience.

Elle nous a demandé si le capitaine Kirk était quelqu’un sous les ordres de qui nous étions. Et c’était assez choquant. Elle est venue nous parler en anglais et nous a demandé si nous servions sous les ordres du capitaine Kirk.

C’était un peu gênant pour moi et pour les autres.

***

LES NON-TERRESTRES D’APPARENCE ASIATIQUE

Cette image représente un autre être très humain, un être très asiatique.

30

Leur peau était plus d’une teinte légèrement plus orangée, et ils avaient ces yeux de chat bleus, où les iris prenaient presque tout le globe oculaire comme vous pouvez le voir.

31

Je les ai vus interagir assez souvent avec les autres groupes d’apparence humaine. Ils semblaient plutôt désorientés par rapport au groupe de type insectoïde.

Il semble donc qu’il y ait une sorte de clivage entre ces deux groupes, très probablement un différend dans ces programmes génétiques.

***

LA RACE FELINE

Là, elle a des yeux d’apparence féline, mais il ne faut pas la confondre avec la race féline que j’ai observée une seule fois. Il était sur le vaisseau de recherche, et ils déplaçaient son corps.

Il y avait un ordre de capture ou de mise à mort sur ces êtres, et ce qui s’est passé était que ces êtres se téléportaient, et qu’ils ont été capables d’en attraper un, et il est mort. Ils n’ont pas pu le garder en vie.

Et c’était un être à l’allure de chat et de couleur lavande. Et la tête, les oreilles et le visage ressemblaient beaucoup à un chat. Le corps était plutôt un torse humanoïde.

***

LA RACE MANTIS

Cette image représente donc un des Mantis, ou une race de Mante.

32

Ils sont très fortement impliqués dans l’aspect génétique de ces 22 programmes différents, et ils participent à plusieurs programmes différents.

Les gens verront souvent les Mantis avec des Gris ou avec des Nordiques, et même avec des Reptiliens. Ces groupes travaillent donc dans le cadre de multiples programmes génétiques différents, et ils sont connus sous le nom de maîtres en génétique dans notre groupe local d’étoiles.

Maintenant, vous vous rappelez peut-être beaucoup de ces histoires qui sont racontées par des personnes enlevées, et vous remarquerez qu’elles ont des rencontres terrifiantes avec ces êtres.

Le truc bizarre, c’est qu’ils… on ne perçoit pas les émotions comme on le ferait normalement avec un autre être humanoïde.

Leurs communications entre eux se font par une sorte de réseau neuronal qui est comme la télépathie ou une conscience partagée. Et pour eux, se connecter avec nous et communiquer avec nous est… ça demande un effort de leur part.

Ils sont totalement séparés de nous quand il s’agit d’émotions. Nous pourrions donc les qualifier d’amoraux, mais lorsqu’ils interagissent avec nous, ils ne pensent pas : “Oh, ce pauvre humain…” Cela n’est tout simplement pas entré dans leur conscience.

Ils sont ici pour travailler sur un projet, et nous sommes les sujets de ce projet.

***

LES GRANDS GRIS

Les Grands Gris sont représentés dans cette image, et ils sont appelés Grands Gris pour une raison évidente. Ils font environ 2,40 m de haut.

33

34

Ils ressemblent beaucoup aux Gris classiques qui sont décrits par les gens, mais habituellement, vous voyez les petits Gris de 3-4 pieds [0,9m à 1,2m] de haut à côté de ces Grands Gris.

Ce que ces petits Gris sont généralement c’est un certain type de robot biologique, une forme de vie programmée.

Vous verrez ces petits Gris avec les Nordiques. Vous les verrez avec les Reptiliens. Vous les verrez avec pleins de groupes. C’est comme du matériel standard ou quelque chose que tout le monde utilise.

C’est comme si tout le monde était sur Mac ou PC. Tout le monde utilise ce type de technologie.

Maintenant, les Grands Gris sont très impliqués dans la partie génétique de ces 22 programmes différents. Ils sont en concurrence avec les groupes insectoïdes, et ils sont également en concurrence avec les groupes humanoïdes, mais ils travaillent en étroite collaboration avec eux dans différents aspects de ces différents programmes.

Ils sont donc plus libres de venir ici et de travailler parmi les humains sur ces programmes génétiques, en faisant le travail pratique.

Beaucoup de ces êtres [petits Gris], ce sont eux qui descendront et toucheront physiquement les humains, prendront les spécimens et feront le travail, et ils rendront compte à ces Êtres Gris au corps plus grand.

Certaines personnes peuvent aussi se souvenir de l’expérience d’un enlevé, où elles décriront avoir vu un Grand Gris, puis un homme en uniforme, en uniforme militaire américain.

C’est parce qu’il existe un lien et un accord très fort entre les Grand Gris et le gouvernement américain, un gouvernement fantôme, qui implique le commerce de spécimens biologiques provenant de l’extérieur de la planète et des technologies dans le commerce pour leur permettre de descendre et de faire leurs expériences sans être gênés.

Et beaucoup de fois, l’armée humaine sera sur ces navires d’enlèvement en tant qu’observateurs, prenant des notes sur les noms de tout le monde, l’heure, ce qui a été fait. Et ils en tiennent un registre, parce qu’au début, ces êtres, qui sont censés nous donner des informations sur ceux qu’ils ont enlevés, eh bien nous avons découvert qu’ils n’étaient pas honnêtes avec nous.

Comme nos programmes spatiaux avancés nous permettent maintenant de dévier les navires qui tentent d’entrer dans notre atmosphère, ils doivent maintenant collaborer avec nous et permettre aux observateurs humains d’observer leurs navires.

***

LES DRACO REPTILIENS

Vous remarquerez que je n’ai pas décrit beaucoup de Draco Reptiliens. C’est parce qu’il y a beaucoup d’animosité.

Ces Draco prétendent que ce corps, cet organisme de la Super Fédération, il y a longtemps, 65 millions d’années, pour être précis, était venu sur cette planète et avait détruit une expérience déjà bien avancée – une expérience reptilienne.

Ils prétendaient que les dinosaures… Ils faisaient une sorte d’expérience de faire un mélange Reptilien avec un mammifère, une expérience de type mammifère.

Et cette expérience a été anéantie, puis les races d’agriculteurs génétiques sont arrivées, ce qui est devenu une partie de cette Super Fédération, a commencé à entrer et à bricoler avec la génétique et a créé un tout nouveau mammifère, entièrement mammalien comme type d’expérience ici sur Terre, quand auparavant le Draco a déclaré que c’était leur planète, et ils avaient une expérience bien en cours.

Maintenant, ils avaient des représentants qui étaient à ces Super Fédérations. Il y avait des êtres à l’allure reptilienne, dont certains étaient très beaux… comme une ossature humaine avec une peau de lézard tendue.

Je veux dire, ils avaient l’air… Ils ressemblaient plus à un mélange entre les humains et les Draco.

***

LES ÊTRES FOURMIS

Ainsi, les Draco n’ont pas pu venir à cette réunion eux-mêmes, mais ils ont eu des membres différents, comme ces différents êtres insectoïdes qui ressemblent plus à des fourmis.

35

Ces êtres travaillent en étroite collaboration avec les Draco et serviront d’intermédiaires lors de ce type de réunions.

***

LES AVIENS BLEUS

Cette image représente donc un être visiblement différent de ce dont nous avons discuté précédemment. Et pour être honnête, je n’avais jamais vu ou entendu parler d’un tel être dans les programmes.

36

37

Lorsque j’ai commencé à participer aux programmes, le Programme spatial secret, j’ai d’abord été, pendant une dizaine de mois, engagé dans quelque chose qui s’appelait le “Programme d’intrusion, d’interception et d’interrogatoire”. Et j’ai interagi avec tous les différents types d’êtres dans ce programme.

Dans ces programmes, je n’avais jamais entendu parler d’un oiseau bleu de 8 pieds [2,40m] de haut.

Alors vers 2011, j’ai eu ce rêve très vif dont vous saviez que ce n’était pas un rêve, où cet aviaire bleu est apparu dans mon rêve et a commencé à faire ces signes de main, se connectant avec moi télépathiquement, et puis à bouger un peu ses lèvres.

Après ce rêve, j’étais extrêmement troublé. Je savais que c’était autre chose qu’un rêve, et je n’avais jamais entendu parler d’un être comme ça.

Finalement, il est apparu devant moi physiquement, et je me trouvais avec mon chien à l’époque. J’étais assis sur un canapé, mon chien était à côté de moi et il est apparu dans une pièce. Et ça a été un grand choc pour moi et mon chien.

L’être mesurait 8 pieds de haut, était bleu, mais avait l’air très humain. Il avait cinq doigts.

Screen+Shot+2015-10-13+at+2.39.43+PM

ra-ta-tier-blue-avian
L’Avien Bleu Raw-Tear-Eir

Et par la suite, il m’a communiqué qu’il faisait partie de ce groupe d’êtres qui étaient ici pour nous aider dans notre transition vers une densité plus élevée.

Ils étaient ici, et ils se souciaient moins des 22 programmes génétiques. Ils étaient ici… C’est plutôt une composante énergétique et spirituelle qui les préoccupe.

Les êtres au Conseil de la Super Fédération, nous les considérerions probablement de quatrième ou cinquième densité sur l’échelle de densité.

Ces Aviens Bleus, et les autres groupes avec eux, ont déclaré qu’ils étaient de sixième densité et plus. [« les autres groupes avec eux » = qui sont au sein de l’Alliance des Êtres des Sphères, une Alliance qui rassemble cinq groupes dont celui des Aviens Bleus (ainsi que les « Êtres à tête triangulaire dorée », les Sphères Bleues elle-mêmes et aussi deux autres groupes qui sont encore inconnus du grand public mais que Corey Goode a déjà rencontrés au moins une fois, en décembre 2017 – pour plus de détails à ce sujet, voir l’épisode 21 de cette Saison 8 : « L’arrivée des nouveaux Gardiens ») ; de tous les ETs présentés ici, ceux qui font partie de cette Alliance sont les Êtres les plus puissants et les plus élevés en conscience de tous.]

Ils ont pu apparaître et disparaître à volonté. En gros, on m’a expliqué qu’ils correspondent à leur vibration pour l’endroit où ils veulent être, et ils apparaissent.

Ce sont eux qui m’ont poussé à venir témoigner. Et ils m’ont aussi présenté plusieurs autres êtres différents.

***

MICA

38

Ils m’ont présenté des êtres tels que les gens de Mica, que j’ai décrits sur “Divulgation Cosmique” à quelques reprises, un peuple très polynésien, très paisible, qui sont dans notre amas d’étoiles local – l’étoile la plus proche, en fait.

***

LES ÊTRES A TÊTE TRIANGULAIRE DORÉE

Ils [les Aviens Bleus] m’ont présenté à d’autres êtres, comme cet être à Tête de Triangle [ces Êtres font également partie de l’Alliance des Êtres des Sphères], avec qui je n’ai jamais interagi.

39

40

Mais quand j’étais à une réunion sur le Commandement des Opérations Lunaires [le « LOC » en anglais ; plus d’infos sur ce Commandement des Opérations Lunaires en cliquant ici], j’ai été placé devant une salle de conférence, ou, vous savez, c’est comme dans une université avec les chaises de théâtre qui montaient à l’arrière de la salle. Et j’ai été mis au milieu de la pièce sans explication.

Après cela, les gens ont commencé à se moquer un peu de moi, parce qu’ils ne savaient pas non plus ce qui se passait, et j’étais complètement exténué à ce moment-là.

Tout le monde s’est calmé, car derrière moi était soudain apparu Tear-Eir, qui est le principal Avien Bleu avec lequel j’interagis, et l’autre était un drôle d’Être de 10 pieds de haut (3m) avec une tête triangulaire.

8_teir_eir_and_golden_triangle_head

kvf

Il avait trois doigts sur les mains et trois orteils, et il se servait de ses orteils comme d’un trépied. Et les orteils faisaient comme ça [flexion], et ça montait et descendait un peu.

Et on aurait dit qu’il était sous l’eau, parce que ses bras ne ressemblaient pas à des os. Il y avait juste cette ondulation… Ils étaient un peu ondulés, ils montaient et descendaient en rythme. C’était très bizarre.

Et tout le monde est devenu complètement silencieux à ce moment-là. Et c’est à ce moment-là que Tear-Eir s’est mis en rapport avec moi et a permis aux gens du public de lui poser des questions.

Le “chef” à tête de Triangle d’Or n’a jamais entamé de contact avec qui que ce soit.

***

LES SPHÈRES BLEUES

Ce qui est intéressant, c’est qu’il y a un autre type d’Êtres qui fait partie de cette Alliance des Êtres des Sphères, qui sont des sphères réelles. La taille n’a pas vraiment d’importance pour eux. Ils peuvent sembler assez grands pour englober tout notre système solaire, ce qu’ils ont fait, ou ils peuvent être aussi petits qu’une balle de ping-pong.

41

Et ce sont des boules bleu indigo brillantes qui flotteront autour. Et ce sont eux qui sont venus, et ils venaient me chercher et m’emmenaient aux réunions avec Tier-Eir.

42

43

Et il m’a dit qu’ils étaient des êtres de neuvième densité, des êtres non corporels, qui faisaient partie de leur collectif [le collectif de cette Alliance].

***

LE DRACO ROYAL

Cette image, beaucoup de gens s’en souviennent. Je devais rencontrer cet être. On m’a donné très peu de temps de préparation.

44

J’ai été conduit à ce qui ressemblait à un hôtel condamné au milieu du Midwest. Il y avait du désert partout.

Nous sommes arrivés sur le toit du bâtiment, et l’entrée était par une porte. Ensuite, nous sommes passés par un ascenseur qui est descendu dans une grande cour. Toutes les chambres étaient sur le côté, et elle était vide jusqu’en bas. Et il y avait un ascenseur en verre qui descendait jusqu’au hall.

Et comme nous étions dans cet ascenseur et que nous descendions, mon niveau d’anxiété a commencé à monter de plus en plus haut, parce que j’ai commencé à voir ces êtres qui se tenaient en bas, à regarder vers le haut.

C’était un très… Je me sentais comme un poisson dans un tonneau. C’était un sentiment très inconfortable.

Et dès que les portes se sont ouvertes, cette odeur de musc et d’urine s’est répandue dans l’ascenseur – une odeur très, très horrible. Au début, on se bâillonnait et on s’y est habitués.

Nous sommes entrés et il y avait des êtres de type insectoïde. Il y avait aussi d’autres Reptiliens que la plupart des gens ont l’habitude de voir, ceux avec les écailles vert olive, tenant de longues armes ressemblant à des lancettes, debout au garde-à-vous.

Et dans les promenades, ce lézard blanc de 14 pieds de haut (4,30m) m’a littéralement pétrifié à la minute où il est entré dans la pièce.

45

J’essaie de garder mon sang-froid, parce que je sais que je suis supposé être en interface avec cet être.

Et il s’avance jusqu’à moi, et il se dirige DROIT vers moi, mais assez loin jusqu’à l’endroit où il était très intimidant, et a commencé à interagir avec moi.

6_white_royal_reptilian_693f44441326cae6a90ed3051f24e1ff_1600x0

Et quand il l’a fait, ce n’était pas comme l’interface que j’avais faite dans le passé, où elle était plus passive à l’endroit où je faisais les va-et-vient, la conversation.

Tout de suite, comme un rayon tracteur, il a capturé ma conscience et lisait ce qu’il voulait de moi. C’était comme un viol mental. Et il me contrôlait, et ses yeux commencèrent à faire ça [Corey se sert des pouces et des index des deux mains pour les déplacer ensemble et séparément]. Ses pupilles faisaient “vroom, vroom, vroom”. C’était un être TRÈS PUISSANT !

Une rencontre avec ces êtres est quelque chose que j’ai refusé après cette rencontre. C’était terrifiant.

Tous ceux qui faisaient partie de la délégation, les agents de sécurité, nous étions tous assez calmes, mais dans l’ascenseur qui montait lorsque nous avons rejoint notre vaisseau, nous tremblions. Tout le monde tremblait tellement. Vous auriez entendu le bruit de notre équipement, et tout le monde tremblait de la montée d’adrénaline après la rencontre.

C’était une rencontre incroyablement effrayante.

Saison 8, épisode 15/24 et 16/24

Voir Intraterre, Mayas, Grand Gris

Saison 8, épisode 18/24

C’était un Reptilien. Se traits étaient très proches de ceux des humains, avec les lèvres, les pommettes d’un humain.

1

On aurait dit un humain recouvert d’une peau de serpent. Il avait un crâne légèrement allongé.

4

Ses yeux étaient jaunes avec des pupilles noires en fente.

Comme avec le Reptilien royal blanc, celui qui m’avait saisi psychiquement…

5

…ses pupilles s’agrandissaient et se rétrécissaient en rythme. Il n’avait pas de chaussures, mais une combinaison noire, avec un reflet presque métallique qui l’enveloppait comme un collant.

6

Il portait aussi une cape aux motifs ouvragés. Il flottait au-dessus du sol et les Mayas l’affrontaient.

Saison 8, épisode 19/24

Cet être, dans l’eau, que je regardais, on aurait dit qu’il avait des pieds, mais comme la queue d’un morse.

1

Quand cela n’était pas en éventail, il semblait avoir des pieds qui pendaient. Et pour rester en position verticale, en haut et en bas, sa queue bougeait comme ça [Corey relâche tous ses doigts des deux mains vers le sol, puis les ferme et répète le mouvement] pour lui permettre de rester vertical.

Et ça ressemblait à un corps de morse remontant jusqu’au torse. Mais après, la tête, c’était presque comme des lèvres de lamantin, des deux côtés, très grandes, qui formaient une courbe quand il ouvrait la bouche [Corey crée un ovale avec ses deux mains], pour aspirer de l’eau.

2

Et puis il recrachait l’eau grâce à deux jets, à l’arrière de son cou, derrière lui, près de ses oreilles.

3

C’est ce qui le maintenait comme il le voulait.

David: Parlons un peu des yeux et du reste de la tête.

Corey: La chose la plus frappante était cette chose en forme de ballon qui flottait au-dessus de sa tête. Il avait une sorte de câble connecté juste au niveau de son troisième oeil, avec ce très grand ballon rempli d’un autre liquide. Et quand il tournait la tête, ça bougeait aussi. C’était un peu transparent, ça se déplaçait quand il tournait la tête. C’était visiblement lié à sa manière de communiquer, et aussi à comment il percevait son environnement.

David: Je vois.

Corey: C’était intéressant. Il n’a pas vraiment communiqué, mais il a poussé quelques cris plus tard et des petits éclairs de lumière sont apparus dans l’eau autour de lui.

David: Il était peut-être bioluminescent alors ?

Corey: Peut-être, mais on aurait dit que peu importe ce qui se passait, qu’il provoquait ça mentalement.

David: OK.

Corey: L’autre être m’a tout de suite fichu la trouille.

4

Il avait des dents comme des aiguilles.

5

6

Le crâne ressemblait à celui d’un singe rhésus. Après, pour rire, on les a appelés les « singes de mer ».

Et plus bas, ses côtes étaient très fines, comme chez un serpent. Et son corps s’effilait vers le bas jusqu’à devenir une longue queue, comme celle d’une anguille. C’est le plus proche de ce à quoi il ressemblerait sur Terre.

7

David: Vous disiez donc vous sentir mal à l’aise près de cet être. Pourriez-vous préciser ce que vous avez ressenti ?

Corey: Je ressentais de la terreur au plus profond de mon être. Et il y avait d’autres êtres bizarres. Donc, sans avoir de préjugés, il y avait quelque chose de vraiment étrange. Et je me suis penché vers Gonzales. J’ai dit : « Cet être aquatique ne te fiche pas la trouille ? » Il s’est arrêté et a pris dans sa veste une tablette de verre intelligente. Il s’assoit là, y accède un moment et me la donne.

Alors ils ont sorti leurs armes. Et bien sûr, ces êtres ont commencé à leur sauter dessus en surgissant de l’eau.

13

Saison 8, épisode 20/24

Corey: Et dans le cadre du travail qu’il y faisait, il travaillait avec cette race de géants, une race de géants aux cheveux roux et aux six doigts.

8

Il commençait à faire des progrès avec eux quand il a été essentiellement expulsé par les Anshars à cause de son attitude.

David: Maintenant, nous avons un grand nombre de données sur des squelettes géants trouvés un peu partout sur la Terre. Ces géants aux cheveux roux ont-ils un lien avec eux?

Corey: Leur santé a souffert parce qu’ils n’avaient pas les nutriments dont ils avaient besoin, la lumière du soleil. Ils mangeaient ce qu’il y avait en bas, et cela affectait leur santé de façon négative. Ils maigrissaient de plus en plus. Ils chassaient une seule espèce: les humanoïdes qui vivaient dans la Terre creuse, jusqu’à l’extinction, car ils en étaient devenus très friands, et ils ont causé des ravages sur d’autres êtres qui vivaient en bas.

screenshot_20190206-101144_samsung-internet
Un des types d’humanoïdes vivant dans la Terre Intérieure ; voir à ce sujet les épisodes 1 et 2 de la Saison 3.

David: Est-ce qu’ils ressembleraient à l’un de nous seulement plus grands, ou est-ce qu’il y a quelque chose d’inhabituel dans la forme de leur visage ou de leur tête ?

Corey: Oui, ils ont un gros front, de grosses mâchoires épaisses, des doubles rangées de dents. Ils ne passeraient pas pour des humains géants.

Corey: Oui. Ce qui s’est finalement passé pour eux, c’est que des membres de leurs castes royales les ont aidés à se ressaisir, comme ils disent. Ils étaient dans un sale état, quand ils étaient réfugiés sous terre. Ils ont donc trouvé des zones qui alimenteraient une petite population. Ils ont contrôlé l’effectif de leur population, et des membres de leurs castes royale et religieuse se sont mis en stase dans des capsules de stase.

David: Je suis curieux de savoir : quand on examine le bilan de leur civilisation dans les Amériques, on trouve des bâtisseurs de montagnes, et il y a toujours ces monticules de terre en forme de pyramide. Les gens creusaient et y trouvaient des squelettes géants. Les squelettes géants et ces tumulus sont toujours en lien. Ces gens semblaient vouloir continuer à construire des pyramides. Pourquoi ?

Corey: Eh bien, les géants sont ceux qui étaient supposés contrôler les humains, quand ils construisaient les infrastructures et les villes pour les Pré-Adamites. Je suppose que ces géants étaient des contremaîtres, lors de ces travaux, qui s’assuraient que les esclaves humains finissaient leurs tâches.

Saison 8, épisode 21/24

Voir Anshars, Êtres de l’intra-terre avec médaillon Oméga-Etoile

Corey : Les Sentinelles apparaissent. Et elles me transmettent une sensation étrange.

9

C’est comme si elles étaient une projection d’une autre densité ou d’un autre domaine, qu’ils projettent ici.

10

David : Vous aviez dit que lorsque vous êtes allé sur Vénus, si on compare votre histoire avec La Loi Une, Vénus serait une source pour la race des Anciens Bâtisseurs, qui aurait plus de deux milliards d’années. Que les Sentinelles peuvent être reliées à une civilisation aussi ancienne. Pouvez-vous expliquer cela ?

Corey : En fait, ils sont, d’une certaine manière, les gardiens de la technologie qui reste sur Vénus de la troisième densité. On m’a dit que la civilisation de Vénus a ascensionné au niveau d’une densité supérieure, mais j’ignore à quel niveau ils sont parvenus. Peut-être faisaient-ils partie des Anciens Bâtisseurs.

David : Wow.

Corey : Donc, comme je l’ai dit, les Sentinelles étaient comme projetées depuis une autre dimension. Elles ont immédiatement commencé à interagir avec les Gardiens, et tout de suite, autour d’elles dans la salle, des rayons lumineux bizarres se sont mis à danser et à disparaître, presque comme des flashs.

11

D’abord lentement. Puis ça a repris, de plus en plus vite. Puis ça s’est arrêté.

David : Les lumières étaient-elles colorées ? Comment étaient-elles ?

Corey : Oui, il y avait toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

David : D’accord. Que ressentiez-vous à ce moment-là ?

Corey : J’étais ébahi. Tout le monde dans la pièce était émerveillé. Même si nous ne savions pas ce qui se passait, cela faisait partie de leur façon de communiquer avec les Gardiens.

Corey : Ils ont ouvert un tiroir et là était couché un être semblable à un ptérodactyle.

15

Il était d’un bleu très pâle, et paraissait avoir sûrement été plus foncé avant sa mort, puis s’était décoloré.

Et dans un autre tiroir qu’ils ont ouvert, il y avait un être à l’aspect orange-rosâtre. Le torse était très fin et il semblait flexible, puis il se séparait en deux jambes qui ressemblaient à des tentacules.

16

David : Comme une pieuvre ?

Corey : Oui. Et il y avait des jets d’eau dessus. C’était visiblement un être aquatique. D’abord, j’ai pensé que c’était un mammifère.

Saison 9, épisode 1/8

La saison 8 Commence avec Emery Smith, un autre divulgateur de haut niveau

David : Maintenant, dans le film “Sirius », il y a une autopsie d’un petit corps (Atacama humanoïde), de 15 cm de haut, apparemment extraterrestre.

Emery : Exact.

Image7

Image8

David : Qui, dans le film, fait cette autopsie ?

Emery : J’ai été vice-président du Cseti pendant environ cinq ans, et ce qui s’était passé, c’est qu’il y avait cet être, bien sûr, qui a été repris par un laboratoire civil en Espagne, et le gouvernement l’avait en fait avant tout le monde, mais personne n’était au courant.

Saison 9, épisode 2/8

Emery : C’était bleu-gris, et il avait de grands yeux bleus. Et il y avait un petit truc sur la tête comme dans les films, dans les dessins animés.

Screenshot_20200306-095530_Samsung Internet

David : Comme une antenne ?

Emery : Oui, un peu comme une antenne.

Screenshot_20200306-095604_Samsung Internet

David : Quand vous dites qu’il avait des yeux bleus… Donc on ne parle pas d’un Gris ?

Emery : Non. Non. Il était très maigre, et il était bleu.

David : Comme quelle couleur bleu ? Comme votre chemise ?

Emery : Oui. C’était ce genre de bleu. Et avec la lumière dessus, et moi, je suis toujours coincé dans mon sac de couchage, et il m’a regardé, et je pense que la lumière lui a vraiment fait mal aux yeux. Alors j’ai pensé, c’est comme s’il se disait : « Quoi, hein, oh! Ça ne va pas bien se passer. » Ou : « Je viens de m’écraser. Je cherche juste l’aide la plus proche. »

Image3

C’est gênant à dire, mais j’ai sauté du sac de couchage et j’ai couru après… parce que je le voyais en train de courir avec ses petites jambes, et je l’ai donc poursuivi, et il est allé dans ce bosquet. Vous savez, je ne le pourchassais pas, comme pour le tuer. Je lui ai crié : « Reviens! Reviens! »

Saison 9, épisode 3/8

Emery: Je crois que oui. Ces êtres transdimensionnels, lorsqu’ils atteignent ce niveau, ils sont en fait à un niveau de conscience qui est au-delà, à des milliards d’années. Ils arrivent à cette forme de corps léger, et vous pouvez être ce que vous voulez et aller à dans n’importe quelle dimension pour aider et faire tout ce que vous voulez.

Mais je crois que l’un d’entre eux est mort ici en 3D. Quand on l’a trouvé, il était un peu translucide, comme une méduse. Et comme il y avait de la lumière en lui, je pense que c’était peut-être un de ces êtres très haut-dimensionnels qui était probablement dans le mode de changement.

1

Ou peut-être qu’ils avaient un moyen de capturer ce type de forme énergétique. Ils savaient comment l’encapsuler d’une façon ou d’une autre. Il émettait de la lumière, mais il n’émettait aucun type de fréquence que nous pouvions capter.

David: C’était donc approximativement comme un ovale, comme une forme humaine, mais dans un sens très général ?

Emery: Oui, ça ressemblait un peu à un coupe-biscuits – comme si vous faisiez ces gâteaux à Noël – mais très bulbeux, ronds et très liquides.

David: Quelle était sa taille ?

Emery: Celui sur lequel je travaillais était d’environ 1,80 m.

David: Une des choses bizarres à propos de ce film, c’est que… il y a des débats jusqu’à aujourd’hui, et la mythologie, sur la question de savoir si c’est réel ou si c’était une fraude très habile, mais l’une des choses étranges est qu’ils retirent ce truc noir de l’œil.

2

Emery: Oh, oui, j’ai vu ça.

David:…et puis les yeux sont comme regarder dans la tête en dessous.

Emery: Absolument. Ouais… Un grand nombre des extraterrestres que j’ai vus, leurs crânes, leurs têtes et tout le reste avaient toujours des pellicules sur eux, à moins qu’elles n’aient déjà été enlevées par quelqu’un d’autre.

Saison 9, épisode 5/8

Et quand on m’a entraîné là-dedans, j’ai été entraîné dans d’autres choses qui avaient trait à l’hybridation, parce qu’on m’a dit une fois que l’un des échantillons était un hybride, et c’est ainsi que je savais qu’ils faisaient de l’hybridation. Ils ne l’ont pas caché pendant le briefing…

David: Wow!

Emery: …et c’était un briefing de groupe, donc il a été exposé.

David: Et quel était cet échantillon ? De quoi était-ce un hybride ? A quoi ça ressemblait ?

Emery: C’était un peu comme un tigre. C’était un être de type félin et de type humain.

David: Vraiment ?

Emery: Oui. L’ADN avait une fourrure dessus. Il était très humanoïde et ne mesurait que 1,5 mètre de haut.

1

Et c’était très bien…. L’apparence était très démantelée. Il n’était pas correct de croire qu’on verrait quelque chose comme dans un film ou quelque chose où il a l’œil parfait – le nez est parfaitement aligné. C’était très, très, très horrible.

Et je n’en sais rien… Je ne peux pas vous dire quel ADN a été utilisé pour fabriquer cette créature. Je pourrais vous dire à quoi ça ressemblait. Il avait les aspects d’un visage de chat, comme un tigre, et il avait de très grands yeux verts. Et il avait des moustaches, et le corps était très petit et très fragile. Et il n’avait que de la fourrure ordinaire.

Emery: Oui, c’est une possibilité. Un grand nombre de ces extraterrestres pourraient contenir de l’ADN humain hybride, et vice versa. J’y crois vraiment, parce que cela a été fait. Ça a été fait.

David: Étiez-vous au courant d’un autre être comme l’hybride tigre-humain qui était un programme hybride sur lequel vous avez été informé directement ?

Emery: Il y en avait un qui ressemblait à une version de type lamantin.

3 bis

David: Vraiment ?

Emery: Oui, un phénotype de type lamantin, de type morse, de type phoque qu’ils utilisaient et qui avait un aspect très, très étrange. C’était aussi disproportionné, et il était mort. Je crois que cela faisait partie d’un projet dans le cadre duquel on mélangeait des mammifères avec de l’ADN humain. Je ne sais pas ce qu’ils allaient en faire, mais ça ressemblait à un lamantin, mais il était droit avec les bras et les mains.

Emery: …et ils viennent d’une autre planète aquatique. Et il y a en fait beaucoup de planètes aquatiques différentes.

Je n’en sais pas beaucoup plus que cela, ni sur leur mode de vie ou quoi que ce soit d’autre, mais je le sais parce que j’ai assisté à des séances d’information sur cette race, et j’ai aussi vu physiquement des choses dans l’océan qui ressemblent à ce genre d’êtres.

David: Hum ! Wow ! A quoi ça ressemble exactement ? Pourriez-vous être un peu plus précis ?

Emery: Oui, on dirait que vous l’avez dit. C’est une forme humaine, et elle est poissonneuse. Et c’est un très beau visage avec de longs cheveux longs.

4

Il y a des hommes et des femmes de ce genre d’êtres, et ils peuvent marcher. Ils ne sont pas comme les sirènes que nous voyons avec ces nageoires, mais ils ont des nageoires à l’extérieur du corps, un peu comme une seiche.

6

Ils ont ces nageoires autour de l’extérieur du corps qui leur permettent de se propulser très, très rapidement. Ils sont très forts et très grands.

David: Eh bien, voilà une des choses qu’il est très intéressant de mentionner ici. Ayant voyagé au Japon pendant 3 semaines et demie, il existe là-bas des rapports très, très étendus concernant un être appelé « Kappa ».

5

Et c’est essentiellement un humanoïde aquatique. C’est intelligent. Il peut parler notre langue. Et ils enlèvent et tuent des enfants, de sorte que les enfants sont toujours avertis de ne pas s’approcher de l’eau à cause des Kappa. Mais parfois les Kappa sortaient, et ils narguaient les gens. Ils leur parlaient. Ils faisaient des blagues. Ils faisaient des bruits grossiers.

Et l’autre chose étrange au sujet des Kappa, juste pour finir, c’est qu’apparemment – et cela est très cohérent dans tous les rapports japonais – ils avaient cette entaille sur le dessus de leur tête d’environ une taille de bonnet, et qu’ils avaient besoin d’y mettre de l’eau.

Et si l’eau tombait… comme si vous pouviez les convaincre de s’incliner comme ça et que l’eau coulait, ils mourraient très rapidement s’ils ne pouvaient pas retourner à l’eau.

Saison 10, épisode 2/17

Emery : Mais celui-ci était solide, et c’était vraiment une parfaite forme humaine, avec un visage, mais plus pointu.

David : Vraiment ?

Emery : Oui. Donc le visage vient par là. (Emery met ses mains des deux côtés de son visage vers le nez et la bouche pour montrer une forme pointue plutôt qu’un visage arrondi). Ça m’a rappelé la forme d’un gland.

David : D’accord.

Emery : Vous savez, comme une espèce de coupe pas parfaitement ronde, en forme de larme… comme si vous preniez une larme et que vous l’écrasiez un peu, c’était comme ça.

3

David : Vraiment ?

Emery : Ouais. Mais en l’écrasant, c’est pas qu’il s’éteindrait, mais qu’il arriverait à un point.

David : Quelle était la taille des traits du visage par rapport à la taille de la tête ? Comme si vous pouviez le cartographier avec…

Emery : C’était très semblable à celui d’un humain.

David : Oh !

Emery : Comme pour ce qui est de la distance à laquelle étaient les yeux… parce que c’est une chose que nous mesurons. Nous mesurons à travers les yeux. Nous faisons un test symétrique comme le font les chirurgiens plasticiens. Nous voulons donc une symétrie. Nous mesurons toujours tout cela, et nous avons aussi un scanner qui va sur tout le corps pour le répliquer en 3D, et créer des modèles. Ainsi, chaque créature qu’ils ont a déjà un modèle 3D répliqué.

David : Wow !

Emery : Et il y a donc tout un musée de cette technologie et de tous les êtres, d’ailleurs, tous répliqués en 3D dans de nombreux matériaux différents. C’est comme ce musée secret avec tout ce qu’il contient et qui est enfermé quelque part. Je ne sais pas où il est. Je n’en ai aucune idée. Mais j’ai vu beaucoup de modèles dans des projets pour des êtres spécifiques.

David : Donc, quand vous dites que les yeux étaient blancs, sont-ils ronds ? Sont-ils en forme d’amande ? Sont-ils comme des yeux humains ? A quoi ressembleraient les yeux ?

Emery : Non, ils étaient plus ronds que la forme typique de l’amande, mais ils étaient de la même taille. Et cette créature mesurait 1,60 m de haut.

David : Est-ce qu’il n’y avait que du blanc, ou est-ce qu’il y avait quelque chose comme un iris ou une pupille ?

Emery : Non, il y avait une couleur différente – blanc au milieu, mais tout était encore blanc. Mais il y avait un cercle au milieu qui était plus blanc que le reste de l’œil. Donc, c’était visible.

4

Ma part de prélèvement sur cet être, n’avait rien à voir avec le visage ou l’œil, pour en faire l’échantillonnage. J’étais en fait en train de faire quelque chose avec le système reproductif, en prélevant des organes reproductifs, quand on m’a dit d’arrêter et d’aller faire la suite.

Saison 10, épisode 4/17

Emery  : Oh oui. J’ai entendu dire qu’il y avait beaucoup d’autres sarcophages et de corps extraterrestres là-bas qui mesuraient plus de 9 mètres, qu’ils avaient trouvés déjà déterrés.

Certains avaient été retirés. D’autres non, bien sûr. Ils tentent de créer une histoire derrière tout ça et de doucement la révéler au public, très calmement, car ça va à l’encontre, évidemment, de tout ce qu’on nous a fait croire quant à nos origines et la religion. Ils vont donc filtrer ces éléments petit à petit.

Une chose extraordinaire trouvée dans cet autre endroit dont on parlait avant, en Amérique, était un être de 10 mètres de haut dans un sarcophage, en état de stase.

1

David : Vraiment ?

Emery  : C’est une sorte d’être de type Pré-Adamite, pense-t-on. Et bien sûr, les pyramides sont tout près. Ces pièces cubiques vides sont tout près.

Saison 10, épisode 5/17

David : Une des espèces extraterrestres dont Pete Peterson a parlé… il les appelait les Simulacs. Et ils étaient apparemment un peu plus simiens que les humains, mais pour une raison quelconque, je suppose qu’ils avaient des queues qui pouvaient se plier. Ils ont bricolé avec leur ADN et ont transformé leurs doigts en ces longues choses qui pouvaient s’enrouler comme une queue. Je suis curieux de savoir si vous avez déjà vu quelque chose comme ça dans votre travail d’autopsie.

Emery : Non. Mais j’ai vu des pieds qui étaient des mains, plus comme des mains que des pieds. Et ce sont des gens très longs, très humains mais à la mâchoire longue, et très blancs, et de beaux yeux bleus. Et ils étaient ectomorphes avec les os longs et maigres. Ils n’avaient pas des pieds, mais de grandes mains à la place des pieds. Et ils n’étaient pas éparpillés comme ça. [Emery met ses mains, mais ses doigts ne sont pas écartés.] Ils étaient vraiment étendus.

David : Wow !

Emery : Les doigts étaient aussi très larges. Et une toute petite paume pour le talon. Je pense que c’était pour le poids.

Et leurs jambes étaient à l’envers – le tibia-fibula était à l’envers dans le fémur. Donc, si vous changez vos articulations, c’est l’inverse, en arrière et en haut.

David : Intéressant. Et quand vous dites « à mâchoires longues », voulez-vous dire que le visage s’étend plus vers le bas que le nôtre ?

Emery : Oui, la mâchoire… au moins 2,5 cm plus longue, et c’était un visage très mince. C’étaient des êtres très attirants.

David : Quelle était la taille des yeux par rapport à la nôtre ?

Emery : De grands yeux en amande, deux fois plus grands que les nôtres.

2

Nez plus petit. Ils avaient des dents comme les nôtres, et ils avaient des lèvres. Ils n’avaient pas de sourcils, et leurs oreilles étaient ovales et très petites.

3

David : Donc vous êtes ici jour après jour. Vous avez dit que certains jours, vous auriez même pu faire plusieurs spécimens en un seul quart de travail, selon l’affectation.

Emery : C’est vrai.

David :  À votre avis, quelle est l’ampleur de cette hybridation ET-humaine ?

Emery : À mon avis à partir d’aujourd’hui… parce que je sais quand je suis parti, ils l’avaient déjà accompli. Je sais donc qu’à ce jour, ils ont probablement déjà dupliqué 20, 30 espèces, comme cloné les espèces extraterrestres pour en apprendre davantage à leur sujet. Et ils ont aussi mélangé leur ADN avec le nôtre. Je suis donc sûr qu’il y a au moins 20 à 30 espèces hybrides aujourd’hui qui peuvent être confirmées. Et c’est mon opinion et mes spéculations, parce que je sais combien ils ont eu à peu près le temps qu’il leur restait pour réussir.

David : Et vous avez mentionné que le tigre-humain était un type qui n’a pas vraiment fonctionné.

Emery : À l’époque, cela n’a pas fonctionné.

David : Oh ! Mais ça aurait pu marcher plus tard s’ils continuaient à travailler dessus ?

Emery : Oui.

David : Alors, quels seraient d’autres exemples d’un être qui a été hybridé avec succès ? Que verrions-nous, si vous pouviez me donner un exemple pour commencer ?

Emery : Eh bien, il y a un des extraterrestres aviaires que j’ai rencontrés qui sont différents de ceux de Corey Goode. Et cet humain en forme d’oiseau ressemblait à un ptérodactyle.

4

David : Vraiment ?

Emery : Et ils sont très intelligents. Ils sont très gentils. Ils sont très intuitifs. Bien sûr, ils sont télépathes. Ils ne volent pas vraiment, mais ils ont de très petites ailes sur le dos comme un ptérodactyle. Alors imaginez une tête de ptérodactyle, qui est mince, mais avec une belle bouche en dessous, dans un corps – dans un corps écailleux.

David : Donc la très longue bouche avec les dents ?

Emery : Oui, comme le visage long, et en dessous se trouve une petite bouche sous la mâchoire.

David : Oh ! Wow !

Emery : Oui. Ils ont donc réussi à en faire un hybride.

Et je ne sais pas s’ils le font parce que cela rappellerait aux gens un démon, ou un dragon, ou quelque chose comme ça s’ils voulaient l’utiliser religieusement.

David : Hm.

Emery : Parce que ça attirerait beaucoup d’attention si cette chose se promenait en ville, parce que c’est un peu comme… vous savez, c’est une ancienne créature d’apparence dinosaure, mais elle tient debout. Et c’est écailleux. Et c’est des écailles vertes et rouges, de très grandes écailles comme un poisson…

David : Hm.

Emery :  Et puis, à l’arrière, il y a ces crêtes qui descendent du cou jusqu’à la colonne vertébrale des deux côtés. Et cela me rappelle le dos du processus épineux d’un crocodile ou d’un alligator. Et vous savez comment ils ont tous ces petits pointes dans le dos ?

David : Bien sûr, oui.

Emery : Imaginez-les donc descendant le long de leur dos jusqu’à une très, très petite queue près de l’os du coccyx.

David : OK.

Emery : Et c’est ce à quoi ça ressemblait, et c’était magnifique.

David : Et il n’y avait pas de vêtements ?

Emery : Non.

David : Quelle était la hauteur ?

Emery : 2,50 m, environ.

David : Wow !

Emery : Ouais. Je pense qu’ils l’ont rendu plus grand. Ils essayaient de le rendre vraiment grand, mais l’espèce elle-même mesurait environ 1,80 m et 2 m. Et les hybrides étaient autour de 2,50 à 3 m. Donc, pour une raison quelconque, ils ont pu utiliser l’ADN humain pour les rendre compatibles, et je ne sais pas comment ils l’ont fait, soit dit en passant.

David : L’espèce elle-même, ce qui signifie que ce n’est pas comme un hybride d’un humain et d’un ptérodactyle. C’est une sorte d’extraterrestre.

Emery : Ils ont pris le ptérodactyle extraterrestre et l’ont cloné avec un humain, et ils ont fabriqué cette autre espèce.

David : Maintenant, la tête ptérodactyle, évidemment elle a une longue mâchoire, mais elle a aussi ce genre de phalange sur le dos. [David illustre la partie de la tête ptérodactyle qui dépasse de l’arrière de la tête.]

Emery : Oui. Très grande phalange, absolument.

Saison 10, épisode 6/17

David : Et il y a aussi ces sortes d’ennemis patrons dans le film, ces êtres bizarres, hybrides, grotesques qui ne sont pas seulement les zombies typiques, mais comme…

8

Emery : Oh, c’est vrai. Et c’est une description parfaite des extraterrestres mutants et des humains. Ils peuvent donc être très grands, ces êtres, et très grotesques, et n’ont qu’une seule chose en tête. Et ils font un contrôle mental sur ces êtres aussi et les programment pour aller à cet endroit et tuer ou tout détruire. Ils ont donc la capacité parce que le cortex cérébral fonctionne toujours.

Saison 10, épisode 9/17

David : D’accord. Vous avez parlé d’un Arcturien qui pourrait aussi avoir des gènes humains. Si on le voyait, à quoi ressemblerait-il ?

Emery : Il y a autant de types d’Arcturiens que de types d’humains différents.

David : OK.

Emery : Certains avec qui je travaille semblent très humains, mais bien plus forts. Et plus grands, certains mesurant 2 m à 2,5 m.

David : Vraiment ?

Emery : Certains ont en fait un lignage vraiment très ancien, dont la génétique n’a pas évolué, car ils ne côtoient pas d’autres extraterrestres. Certains d’entre eux ressemblent à une formation rocheuse, comme dans… un de ces super héros fait de roches qu’on voit à la télé…

David : Les « Quatre Fantastiques ».

Emery : Les « Quatre Fantastiques », tout à fait. On dirait qu’ils sont en roche dure, mais pas du tout. Ils sont en fait comme spongieux, un peu comme une éponge de mer, dont la composition est très poreuse. Ils sont en général de couleur dorée ou orangée. Ils sont très robustes, avec un grand crâne de type Cro-Magnon, qui a un peu… environ deux fois la taille de notre tête, et bien plus robustes, comme je disais. Ils ont été vus dans les projets souvent et de façons différentes.

Puis, il y a des Arcturiens qui ressemblent en fait plus à des humains, avec une musculature très robuste, comme les body-builders, mais plus type Cro-Magnon au niveau de la structure du crâne. Leurs os sont trois fois plus denses que ceux des humains.

David : Pouvez-vous nous donner des exemples de quel type d’être vous pouviez avoir comme collègue dans cette salle d’opération ? Commencez juste…

Emery : Bien sûr. J’aimerais commencer par revenir sur les êtres qui ressemblent à des singes humains.

David : D’accord.

1

Emery : Leur pelvis n’est pas large comme celui d’un singe. Ils se tiennent très droits, comme nous. Mais ils sont formés, vous savez, comme les singes, avec des longs poils et le visage est plus prononcé comme un humain sans museau.

David : Ce n’est donc pas nécessairement comme dans « La Planète des singes », mais plus comme un grand singe que nous ?

Emery : Oui, mais avec une apparence plus humaine. Avec peu de poils sur le visage, d’ailleurs, juste autour et sur le corps. Et ils parlent très bien, avec de bonnes cordes vocales. Mais ils ont un problème, cependant, avec les sons aigus. Ils doivent donc porter un truc spécial dans les oreilles quand on travaille avec eux, qui n’atténue que le son de notre voix.

Ils entendent bien sûr plusieurs fréquences, des champs magnétiques, des téléviseurs et des ordinateurs. Il y a des sons aigus qu’ils émettent qui les perturbent vraiment et les rendent malades s’ils n’ont pas ces tampons de protection auriculaire.

Et ils sont aussi très différents de nous physiquement. Les êtres fourmis ont des bras et des jambes vraiment très fins mais très forts. Et vous les regardez car ils sont en fait 75% plus fins que nos propres fémurs, mais pourtant ils sont incroyablement plus résistants que nos fémurs.

Puis il y a ce corps robuste qui peut être segmenté ou non, en fonction d’où ils sont.

Puis il y a le visage. Beaucoup de gens parlent de leur visage. Ils peuvent avoir une double bouche ou des pinces, et des tentacules et des trucs qui sortent de leur tête, qui peuvent les rendre un peu repoussants.

2

Certains parlent. Ils ont des analyseurs de cordes vocales placés sur leur nuque et dans leurs oreilles, parfois dans leur bouche, et qui traduit en langage humain, que ce soit en anglais ou en russe. Et ils parlent plusieurs langues grâce à ces trucs. Ça ne ressemble pas à nos voix. Elle est un peu plus aiguë, en fait. Et les crissements que ça fait sont parfois énervants pour certaines personnes, et peuvent faire un peu peur lors d’une première rencontre avec un de ces extraterrestres, surtout si vous voyez leur bouche s’ouvrir et toutes les couches à l’intérieur. Qui sont tout à fait normales en fait. Ce n’est vraiment rien. Ils ne sont pas négatifs. Mais on les voit comme tels, car ils ne sourient pas !

David : C’est vrai. Je me souviens que Pete Peterson m’a raconté être allé dans cette base en Antarctique où il y avait différents types d’ETs, y compris un type de Mantis, et que quand il riait, il baissait la tête parce qu’il y avait toutes ses mandibules de chaque côté qui s’ouvraient. Et c’était tellement perturbant pour nous qu’il baissait la tête quand il riait.

Emery : Ouais (rire). Ce qui est perturbant pour eux, c’est notre rire.

David : Ah oui ? (rires)

Emery : Un des sons les plus laids que j’ai entendus, si vous percevez leur point de vue et commencez à rire. Quel son intéressant cela doit être pour eux, car ce n’est pas une vibration vocale normale, assurément.

David : Bien sûr. Et c’est d’ailleurs très intéressant la similitude, ici, parce que Pete avait décrit l’être Mantis et comment il parlait. Il avait parlé d’une sorte d’orifice dans son dos duquel il devait cracher, en gros, et qu’il avait compris comment transformer cela en parole, et que ça donnait un son vraiment étrange. Et Pete a dialogué avec l’être à ce sujet à un moment donné, et l’être Mantis lui a répondu : « Vous me paraissez aussi répugnant ».

Emery : Voilà (rires), c’est ça exactement : “Monsieur, c’est quoi ce gros trou au milieu de votre visage ? »

David : Ha, ha, ha !

Emery : Eh bien, lors d’une des autopsies que nous avons faites, il y avait un être Mantis avec cinq autres scientifiques. Et nous travaillions sur un corps humain normal actuel. Mais un extraterrestre humain pas né sur Terre, mais ailleurs. Il était beaucoup plus grand que nous, 30 à 60 cm plus grand, 2,30 m, tout au moins, la taille d’un joueur de la NBA.

Et c’était une personne très blanche, albinos, avec les yeux bleus. Je ne sais pas pourquoi on l’opérait. Mais ils ont amené le Mantis car il était capable de réactiver le cerveau par une électrostimulation venant de lui, même à travers une combinaison. Et il peut se remémorer ce qui s’est passé avant que la personne meure.

3

David : Vraiment ?

Emery : Oui.

David : Wow !

Emery : Voilà pourquoi on les fait intervenir dans certaines autopsies. Et ce sont des êtres très dociles, très gentils. Et quand la situation n’est pas si sérieuse, ils peuvent être drôles.

David : A quel point le visage d’un Mantis ressemble-t-il à celui d’une mante religieuse ?

4

Emery : Oh, c’est tout à fait ressemblant, point par point. Sur le Mantis, c’est la forme triangulaire exacte avec les yeux globuleux. Et ce sont les mêmes couleurs. Leur visage et leurs yeux sont de la même couleur. C’est un peu bizarre. Ils sont généralement vert clair. Et ils peuvent changer de couleur à volonté.

David : Vraiment ?

Emery : C’est d’ailleurs génial de les voir concentrés quand ils sont en plein processus, car il y a une vague de lumière arc-en-ciel qui va et vient sur leur visage.

David : Vraiment ?

Emery : Cela vous hypnotise un peu, en fait. J’adore quand ils font ça. Ça me captive. Je les regarde à travers les casques que nous utilisons, ces grands casques spatiaux en verre. C’est tellement incroyable à regarder, surtout quand ils bougent aussi. J’ai parlé de ces ETs qui bougent si fluidement. Mais elles sont plus inclinées, leurs visières. Ils n’ont pas les articulations qu’on a. C’est généralement dans un sens ou dans l’autre, mais très précis, vraiment très précis.

David : Quand on examine les mains, tant chez un être Fourmi que chez un Mantis, sont-elles comme les humains ? En quoi diffèrent-elles ?

Emery : Les Mantis ont tous cinq doigts. Les Fourmis peuvent avoir de quatre à cinq doigts. Mais ils ont des articulations et ils peuvent les bouger. Ils sont juste un peu pointus, et on ne voit pas de muscles ou des trucs comme ça. C’est à cause de l’exosquelette, comme chez les insectes qu’on a ici sur Terre. Mais les pieds sont différents. Ils n’ont pas cinq orteils.

David : Que voit-on ?

Emery : Généralement, une sorte d’appendice à deux orteils en bas de leurs jambes, et très large aussi. Et ces orteils sont très longs. Certains vont jusqu’à 25-30 cm de long, mais il n’y en a que deux. Il y a parfois un petit orteil arrière aussi.

David : L’orteil tire vers l’avant comme ça ? (David tient ses deux poings fermés ensemble et étend son index vers l’avant et à l’écart.)

Emery : Exactement. Et puis un petit orteil arrière comme un… je ne sais même pas à quoi le comparer. Mais vous comprenez qu’il y en a un autre. Leurs pieds sont en forme de Y.

David : Nous avons donc passé en revue le peuple Mantis, puis le peuple Fourmi. On a parlé des Simiens. Vous avez également mentionné les Reptiliens.

Emery : Oui.

David : Maintenant, les Reptiliens dont Corey nous a parlé sont extrêmement hostiles, extrêmement violents et malveillants. Ça ne semble pas être la même chose dans votre cas. Pouvez-vous nous dire quels reptiliens vous avez vus ? Et pourquoi étaient-ils ici ?

Emery : Les Reptiliens qui étaient sur les projets auxquels je participais étaient plutôt du type batracien et très intelligents. Ils n’avaient pas une personnalité marquée. Ils sont très directs, très robustes. Sans faire de l’humour, ils ressemblent aux Sleestaks du  dessin animé « Land of Lost », ancienne version. Ils se tiennent très droit et ils ont le même type d’orteils et de mains que vous verriez sur les insectoïdes.

5

David : Oh !

Emery : Ils ont trois orteils et des mains à trois griffes, mais ils sont très habiles et très ambidextres. Ils peuvent prendre les choses comme nous. Ils sont très forts, pour la taille qu’ils ont. Ils peuvent mesurer entre 1,80 et 3 mètres. Ils n’ont pas de museau. Ils ont un visage normal humain, avec des écailles. De très grands yeux, deux fois la taille des nôtres, avec des pupilles comme nous, pas des fentes comme dans les films.

A ma connaissance, ce sont des hybrides humains-reptiliens, qu’ils ont créés quelque part. J’ai beaucoup lu sur leur centre spatial et la région de Bootes [la constellation du Bouvier] du système stellaire d’Arcturus, où ils ont une sorte de planète qui était artificielle, comme ce qu’on voit dans les films comme « L’Etoile de la mort » dans Star Wars, où ils élèvent et éduquent ces êtres depuis un très jeune âge.

6

bouvier

7

Ce sont de très grandes familles. Le mâle et la femelle peuvent avoir un minimum de 30 enfants.

David : Wow !

Emery : Oui. Et leur gestation est bien plus rapide que la nôtre. Pas neuf mois, mais plutôt trois mois.

David : Wow.

Emery : Leurs organes génitaux se rétractent dans leur corps. Il est donc difficile de dire s’ils sont de sexe masculin ou féminin.

David : C’est une autre chose que Corey m’a rapporté indépendamment, oui, la même chose.

Emery : Intéressant.

David : Alors vous avez dit que ces êtres ressemblaient un peu au Sleestak sur « Land of the Lost ».

8

Et je me souviens que quand j’étais enfant, j’étais très, très effrayé quand j’ai vu ça.

Emery : Ils me terrifiaient aussi quand j’étais petit.

Et ils sont bien faits. Ils sont vraiment intimidants. Ils n’ont pas de muscles faciaux pour sourire, ils ont donc toujours la même expression. Mais en fait, ils pourraient être contents intérieurement, mais vous ne pourriez pas le lire sur leur visage car leur expression ne change pas. Vous ne pouvez donc le savoir qu’en communiquant et en ressentant leurs champs énergétiques.

Saison 10, épisode 10/17

David : Je trouve cela très intéressant : lorsque nous regardons l’histoire indienne dans le Mahabharata et les Vedas, nous avons ce qui semble être une race reptilienne maléfique appelée Rakshasas, mais il y avait aussi une race reptilienne bienveillante appelée Nagas pour qui ils ont fini par créer des temples.

Emery : C’est vrai.

David : Et vous voyez en fait beaucoup, beaucoup d’inscriptions en pierre de ce qui ressemble à des humains, mais alors ils ont comme une queue de Reptilien, comme un serpent.

6

Pensez-vous que ces ET Reptiliens bienveillants dont vous parliez auraient pu être là à l’époque de la civilisation indienne où ces textes ont été écrits ?

Emery : Oui, je le crois à 100%. Je connais tous les textes dont vous parlez. Je connais les statues dont vous parlez. Je connais les amulettes qu’ils en ont faites et certaines des sculptures qui s’y trouvent.

Je suis donc d’accord pour dire que ces Reptiliens que je côtoie, que je connais sont des êtres de type humain de type hybride, un peu plus dociles, et qu’on les considérait comme des dieux.

David : Maintenant, c’est aussi intéressant parce que Pete Peterson a dit qu’il y avait aussi une race reptilienne bienveillante. Et il m’avait dit qu’ils étaient très intéressés par notre développement religieux, notre développement spirituel, qu’ils étaient très sages, très avancés, et qu’ils semblaient vraiment vouloir que nous devenions éthiques et que nous apprenions à nous entendre les uns avec les autres.

Vous savez, tout le monde pense que les ETs ne sont que dans la 3D dans cette atmosphère Terre-air, et ce n’est pas le cas.

Vous avez des êtres qui doivent vivre dans l’eau ou qui viennent d’une planète aquatique. Vous avez ces types d’êtres qui viennent du système des Pléiades, et nous les appelons des Aquafariens – certains des premiers de ces extraterrestres qui vivent dans l’eau. Ils n’en ont pas besoin, mais leur planète est composée à 98 % d’eau.

7

Et ils travaillent dans l’eau, en fait. C’est là qu’ils se sentent à l’aise.

David : Et vous avez dit qu’ils venaient de Sirius ?

Emery : Non, des Pléiades.

David : Oh, Pléiades.

Emery : Le système des Pléiades. Oui. Les extraterrestres de type Aquafarien, comme on les appelle, d’après mon expérience.

David : Eh bien, c’est très intéressant parce qu’il y a une corrélation avec un livre de Robert Temple intitulé “Le Mystère de Sirius” dans lequel il a étudié une tribu africaine particulière qui vient du Mali, et ils ont cette race aquafarienne – j’utilise votre terme – qui les a approchés et appelés les Nommos.

8

Et ils ont obtenu des informations très précises sur le fait que Sirius avait une petite étoile compagnon appelée Sirius B. Ils avaient des informations sur les planètes qui l’entouraient, toutes ces choses très spécifiques. Et ils ont clairement… Et leurs légendes décrivent clairement ces êtres humanoïdes aquatiques. Il s’agit donc d’une nouvelle piste de recherche très intéressante.

Ces descendants des Aquafariens, je pense, sont multiples en ce qui concerne la génétique et l’ADN. Tout comme nous avons beaucoup de différents types d’humains ici, et pendant des millions et des millions d’années, vous savez, nous nous sommes répandus à travers l’univers, et la même chose s’est produite avec les Aquafariens.

Et il y en a donc de différentes formes, comme je l’ai déjà dit.

David : Ainsi, dans vos projets, le terme “Aquafariens” serait un terme générique qui pourrait se référer à de nombreux types différents ?

Emery : Exactement. Oui. C’est une multi-race sous le phénotype d’un être aquatique.

David : En avez-vous vu qui avaient une coupe dans le haut de leur tête comme les Kappa ?

Emery : Non, jamais.

David : D’accord.

Emery : Je n’en ai jamais vu du tout, mais ils sont capables de respirer l’air et de respirer l’oxygène dans l’eau.

Et certains ont des branchies, comme dans les films, sur leur dos et dans le cou.

David : D’accord.

Emery : Et ils sont multiphasiques, ils peuvent sortir de l’eau et respirer l’air par la bouche.

On en a opéré quelques-uns, et ils ont des poches à air, et différents types de poumons. C’est très intéressant à voir : quatre paires de poumons chez un être qui peut filtrer comme le feraient les requins, et les branchies de nombreux poissons modernes que nous avons ici sur la planète.

David : Maintenant, vous avez dit que certains de ces êtres ont une tête qui ressemble à un dauphin ?

Emery : Oui. Pour rentrer dans les détails, imaginez un dauphin avec deux bras et deux jambes, se tenant debout. Un corps très, très cylindrique, ce qui est reconnaissable, mais pas une grande nageoire sur le dos.

12

Et ils ont ces petits pieds palmés. Mais ils ont des bras. Et les bras ont deux phalanges différentes, vous savez, deux doigts là-dessus. Et le visage n’a pas de museau comme un dauphin Tursiops ou quoi que ce soit du genre. Mais ils ont une très grande bouche.

Screenshot_20200521-161753_Samsung Internet

Et elle ressort un tout petit peu comme un museau, mais pas comme vous le verriez sur nos dauphins et marsouins modernes. Mais la bouche remonte jusqu’aux côtés du visage.

David : Oh, wow ! Ce serait un peu troublant à voir, peut-être.

Emery : Oui, un peu, mais ils n’ouvrent jamais la bouche. Vous ne voyez jamais la bouche. Et ils ont des lèvres comme les poissons mérous.

David : Ouais.

Emery : Et ils sont marrants à voir, en fait. Sans vouloir vous vexer, les gars [Emery lève les yeux au ciel en souriant]. Mais ils sont drôles à voir, comme un personnage de dessin animé. Et ils ne communiquent que par ondes télépathiques et par fréquences. Et vous pouvez entendre ces sons – les mêmes sons que vous entendez avec les baleines, sûrement comme sur vos CD de méditation.

David : Maintenant, chez les dauphins, les yeux sont un peu sur les côtés de la tête.

Emery : Oui.

David : Alors, où sont placés leurs yeux ici ?

Emery : Oui. Imaginez donc une tête très ronde et bulbeuse, comme une ampoule lumineuse. Et les yeux sont bien sur le côté de la tête, mais ils voient très bien. Ils sont quand même plus devant que ce qu’on voit chez les dauphins ou chez les baleines où ils sont complètement comme un requin-marteau – là.

David : D’accord.

Emery : Ce sont donc des yeux tournés vers l’avant.

David : Ont-ils des oreilles ?

Emery : Juste les fentes, les trous, mais pas de lobes d’oreille ou quoi que ce soit du genre.

Ils ont de très petites nageoires sur le dos, pas une grande nageoire comme chez un dauphin ou un requin de nos jours – peut-être seulement 8 ou 10 cm de petites nageoires qui descendent le long de leur dos ; seulement cinq ou six d’entre elles au milieu du dos.

David : Maintenant, vous avez mentionné que tout leur corps est comme un gros cylindre.

Emery : Il est très cylindrique.

David : Est-ce qu’ils ont juste de petites pattes courtes en bas ?

Emery : Oui, ils ont des pattes très boudinées avec de gros pieds. Et ils ont des phalanges… je veux dire… des orteils sur leurs pieds et ils sont palmés.

Et ils ont ces palmures sur les côtés de leur corps comme les autres Aquafariens, ce qui, je pense, est une caractéristique des Aquafariens, d’avoir une nageoire très fine, tout le long de leurs bras et de leur corps. Et parfois, on la voit même sur la tête de certains, comme les êtres lamantins.

Et il y a quelque chose là, comme cette nageoire de seiche qui descend jusqu’aux pieds.

David : Maintenant, en ce qui concerne les bras… Évidemment, un dauphin typique n’a que des nageoires, mais quand on regarde le squelette à l’intérieur de la nageoire, cela ressemble à une main.

Emery : Ça l’est. Et ils ont un humérus. Ils ont les mêmes os que nous.

Et au lieu que vous voyiez un squelette de baleine, vous voyez juste une main normale. On peut le voir.

Même les baleines, quand on regarde, même leur dos, elles ont de petits os de pattes à l’intérieur de leur corps qui, depuis des millions d’années, ont reculé en elles.

Mais ce sont des squelettes complets de bras et de jambes, juste comme nous.

David : Les bras sont-ils aussi boudinés ? Sont-ils plus longs ?

Emery : Oui, ils ont plus de longueur que les jambes. Absolument.

David : Intéressant.

Emery : Oui, ce ne sont pas les coureurs les plus rapides de la planète.

David : Ha, ha, ha. Mais encore une fois, j’ai l’impression qu’il y a cette intelligence humanisante qui prend différents types de vie et fait en sorte qu’ils aient un pouce opposable et des mains, et ….

Emery : Oui.

David : Et c’est conscient.

Emery : Je crois qu’il y a une énergie consciente dans l’univers qui, avec le temps, affecte d’autres planètes dans tout l’univers, et peut-être même le multivers, avec le même programme cinq étoiles [Emery veut en fait sans doute évoquer ici l’idée d’un programme universel de type non pas « cinq étoiles » mais bien plutôt « étoile à cinq branches », c’est-à-dire une tête, deux bras et deux jambes].

David : Ouais.

Emery : Je pense que c’est une sorte de programme.

David : C’est vrai. Alors, avez-vous des informations sur l’origine de ces êtres dauphins ? Avez-vous déjà travaillé directement avec eux, en tête-à-tête ?

Emery : Je n’ai travaillé qu’indirectement avec eux. Ça veut dire que je ne faisais que les voir. Je n’ai jamais pu communiquer avec eux, parce que c’est un langage très spécial, et il faut avoir un appareil spécial qui interprète les fréquences de leurs chants.

David : Oh, vraiment ?

Emery : C’est un peu comme un code Morse mais très, très rapide.

David : Hm.

Emery : Il peut y avoir quelques douzaines de pépiements par seconde, mais nous n’avons pas le cerveau ou les capacités auditives pour l’entendre, c’est si rapide.

David : Wow !

Emery : Mais c’est, vous savez, toute une conversation qu’on aurait peut-être dans l’un de nos épisodes, et trente minutes pourraient être faites en cinq minutes pour eux.

David : Wow ! Trouvent-ils qu’on parle trop lentement ? Est-ce ennuyeux pour eux ?

Emery : Oui. Oui, et leur cerveau a trois fois la taille du nôtre.

David : Wow !

Emery : Et ils sont très conscients. Je me sens mal pour les dauphins et les baleines ici, parce que nous devrions les traiter comme nous traitons ces ETs.

Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas communiquer avec eux qu’ils ne sont pas conscients ou qu’ils sont stupides. Peut-être que nous sommes ignorants.

David : Vous n’avez donc aucune information sur leur origine ?

Emery : Oh, des Pléiades et de la section de Sirius.

David : Oh, d’accord.

Emery : Les Aquaphariens ont commencé dans les Pléiades et ont ensuite migré, je sais, vers la section de Sirius. Je ne sais pas où là-bas, mais je vous dis seulement ce que j’ai lu de l’histoire lorsque j’étais à cette bibliothèque. Et j’étais fasciné, bien sûr, par les dauphins et les baleines. J’ai une très bonne connexion avec eux. J’ai fait beaucoup de photos sous-marines et j’ai un lien très fort avec ces poissons et mammifères.

David : Pourrions-nous maintenant parler un peu plus de l’être lamantin dont vous avez parlé ?

Emery : Ouais.

David : Dites-nous plus exactement à quoi il ressemble visuellement. Commençons par le visage. Nous savons à quoi ressemble le visage d’un lamantin…

Emery : Ouais, on dirait…

David : …un peu comme un morse, mais sans les défenses.

Emery : Oui, ça ressemble un peu à ça.

J’avais l’habitude de faire des blagues à mon cher Beowulf, mon chien, qui est décédé récemment. Sa gueule… C’est un mastiff français, vous savez.

13

David : Ouais.

Emery : C’est un Dogue de Bordeaux, mais il est très humain. C’est plus le fait d’être trapu que d’avoir un gros… comme un lamantin a ce gros museau de graisse avec tous ces moustaches.

David : Ouais.

Emery : Il est plus compact, et les yeux sont tout noirs et ils sont très proches l’un de l’autre chez ces êtres.

14

Et ils ont l’air très obèses.

David : Ha, ha, ha, ha.

Emery : Et ils ont de petites mains qu’ils n’utilisent pas vraiment, un peu comme un T-Rex.

David : Wow ! Ha ha ha !

Emery : Et c’est vraiment drôle. Et ils sont très amusants.

David : Quand vous dites qu’ils ont l’air obèses, auraient-ils les bourrelets comme nous les verrions…

Emery : Ouais.

David : …avec une personne très obèse ?

Emery : Oui, les bourrelets, ils en ont.

David : D’accord.

Emery : Mais ce sont des êtres très forts. Et ils ont aussi ces petites pattes boudinées, vous savez, peut-être 60 cm jusqu’aux genoux, là où ils entrent dans le corps.

Mais ils sont très grands, vraiment. En fait, ils me dépassent d’au moins 60 cm.

Et ils avaient la personnalité d’un très vieux scientifique. Et « ils savent tout ».

Et ils ont cette chose à propos de… Leur prédilection est l’histoire, comment ils en sont venus à être les “Aquafariens éclairés”. Ils sont en compétition avec les dauphins, et c’est très amusant. Un peu comme mon chien, il sait tout.

David : Ha ha ha !

Emery : Et je perçois ce sentiment de vraie humilité. Mais eux parlent. Ils ont des cordes vocales ; ils ne pépient pas. Ils ne font pas ce chant, comme les dauphins et d’autres Aquafariens. En fait, ils peuvent vraiment parler.

Et leur voix est très profonde, mais profonde comme jamais entendu chez un humain. Je ne peux même pas l’imiter.

David : Donc, juste quelques détails élémentaires ici, comme : de quelle couleur sont-ils ? La couleur de leur peau ?

Emery : Juste comme les lamantins ici, sur la planète. Ils sont d’un gris terne, mais pas tannés comme nos lamantins.

Et j’en ai vu beaucoup. J’ai fait des cellules souches sur des lamantins en Floride, morts à cause d’hélices de bateau.

Et ils ont une peau plus douce qui a un certain éclat. Elle est gris bleuté.

Et ils ont des moustaches sur les côtés de leur visage, un peu comme une très petite moustache.

David : Et ces petites mains en haut de leur corps ? Ont-ils des doigts et des pouces…

Emery : Oui, ils ont quatre doigts et un très petit pouce qu’on voit à peine. Un moignon.

David : Hm.

Emery : Et ils peuvent les utiliser. Mais je ne les ai jamais vus tenir quoi que ce soit. Je ne les ai jamais vus saisir ou tenir, mais ils sont très agiles. Ils peuvent se déplacer. Ils sont très gros, et grands.

Et ils communiquent très bien. Si vous entendez une voix profonde au coin de la rue, vous savez que c’est l’un des Aquafariens de ce système.

David : Et savez-vous d’où ils viennent ?

Emery : Ils sont aussi du système des Pléiades.

David : D’accord.

Emery : Oui.

David : Est-ce qu’ils portent des vêtements ?

Emery : Oui. Ils portent des combinaisons qui sont formées sur eux grâce à un dispositif spécial qui… n’oubliez pas qu’ils peuvent être dans l’eau ou hors de l’eau, vous savez.

David : D’accord.

Emery : Ils peuvent retenir leur souffle très longtemps, mais ils ne respirent pas l’eau comme les autres.

Mais ils peuvent certainement travailler sous l’eau pendant plus d’une heure. Je me souviens que quelques-uns d’entre eux regardaient dans une des salles d’opération de l’aquarium, qu’ils soignaient l’un des leurs pour quelque chose. Je ne me souviens pas exactement de ce qu’était l’histoire derrière cela, mais je me souviens simplement de les admirer en train de travailler sur ces êtres sous l’eau, avec leurs petits doigts. C’était vraiment mignon.

David : Hm.

Emery : Je n’ai juste jamais pu interagir face à face, comme vous et moi. Je faisais partie indirectement d’un programme où je les regardais, et les gens m’enseignaient à leur sujet.

David : D’accord, dernière question, puis le temps est écoulé. Vous avez parlé d’une extase télépathique et spirituelle avec certains de ces extraterrestres.

Mais ceux-ci parlent oralement, pas télépathiquement. Ressentez-vous toujours cette félicité spirituelle en étant autour de ces êtres lamantins ?

Emery : Oui, il y a quelque chose en eux. Ils peuvent faire résonner un son que les humains ne peuvent pas entendre, mais qu’ils peuvent ressentir. Et c’est une sensation magnifique.

Ça me rappelle quand j’entends une bonne chanson, et je commence à… la ressentir [Emery bouge le haut de son corps en souriant, comme s’il était attrapé par le rythme d’une musique]. Et c’est ce que je ressens avec eux. C’est ce rythme sourd à l’intérieur de vous.

Vous pouvez le ressentir de très loin. Je veux dire, ils étaient au moins à 9 ou 12 mètres de moi. Et j’étais à l’extérieur de l’aquarium.

Et ils sont assis là, à faire cette énergie. C’est juste de l’énergie, ils ne dansent pas…

David : C’est vrai.

Emery : …mais cela vous donne l’impression d’être de la musique. C’est comme une sorte d’harmonique.

David : Wow !

Emery : C’est vraiment très beau.

Saison 10, épisode 11/17

David : Quel a été le tout premier extraterrestre que vous avez vu sur ces bases, comme la première fois que vous avez vu un être vivant qui n’était pas humain comme nous ?

Emery : C’est les Tall White (les Grands Blancs).

1

Comment est un Grand Blanc, pour vous ? Donnez-nous juste une description de ce à quoi ils ressemblent, ainsi que tout autre détail d’identification physique spécifique pour commencer.

Emery : Bien sûr. Ils font plus de 2 mètres de haut. Ils ont un petit visage, un peu plus petit que le nôtre. Ils sont très minces au niveau des bras – très ectomorphes, dirais-je.

Ils bougent d’une manière fluide, qui ressemble à une danse. Donc c’est un peu comme ça : quand ils bougent, leurs articulations bougent, et leurs membres sont flexibles, pas comme les nôtres qui sont vraiment rigides.

Ils ont aussi une compréhension très profonde de tous nos systèmes de croyances, et ils sont très compatissants et très intelligents.

Et je les ai vus de loin, probablement six à sept mois avant d’être vraiment à côté de quelques-uns d’entre eux au cours d’un projet.

David : Donc, si j’ai bien compris, alors, le visage serait principalement comme le nôtre, mais juste plus petit ?

Emery : Plus allongé.

Vous savez, je déteste avoir recours aux films, mais dans la saga Star Wars, il y a un groupe de grands êtres blancs qui faisaient des clones de l’un des soldats là-bas, et ils dirigeaient cette planète, et ils avaient un magnifique visage ovale vraiment mince, avec des yeux vraiment beaux qui occupaient une grande partie du visage.

42dd706033f140ac3dfb678ec6f234c5
Image extraite d’une séquence de Star Wars, épisode II : L’Attaque des clones, au cours de laquelle Obi-Wan Kenobi rencontre les Kaminoans, une race extraterrestre de brillants scientifiques, experts en clonage, vivant sur la planète aquatique Kamino.

Leurs yeux [aux Grands Blancs] étaient donc au moins deux à trois fois plus grands que nos propres yeux, et leur nez était presque inexistant – très petit, très fin, un peu comme un nez asiatique – avec juste de très petites narines et de belles lèvres et une jolie petite bouche.

Screenshot_20200522-164619_Samsung Internet

David : Leurs yeux sont donc un trait caractéristique.

Emery : Oui.

David : Mais ils ressembleraient presque à ceux d’un personnage de dessin animé, dans le sens où il semblent toujours humain…

Emery : C’est vrai.

David : …mais ils sont beaucoup plus grands.

Emery : Exactement. Leurs yeux sont de forme ovale, et ils sont décalés d’environ 20°, donc ils sont comme ça.

2

Les nôtres sont de cette façon [horizontale], mais les leurs ne sont décalés que d’un cheveu, donc ça vient de cette façon, parce que les ovales…

David : Donc plus comme un look russe ou scandinave, alors ?

Emery : Correct.

David : D’accord.

Emery : Et quand je parle des « Grands Blancs », je ne parle pas de ces grands blonds aux yeux bleus de Scandinavie dont on parle beaucoup dans la culture pop.

David : Comme les soi-disant « Nordiques ».

Emery : Exact, les Nordiques.

Je veux dire, leur peau est juste blanche comme du frêne, blanc cendré. C’est si blanc qu’en fait, leur peau émet de la lumière et reflète la lumière. C’est un très beau type de peau. Il y a comme une sorte de lustre. Mais une peau très blanche, avec de très longs doigts et des pieds normaux, comme les nôtres.

David : Sont-ils chauves ?

Emery : Oui.

David : D’accord.

Emery : Ils sont imberbes. Je n’ai jamais vu de cheveux sur aucun d’entre eux.

1

David : Vraiment ?

Emery : Ils portent des vêtements et des uniformes comme nous, habituellement des vêtements moulants.

Ils ont un système d’organes internes très complexe qui est capable de vivre sur presque n’importe quelle planète ou n’importe quelle atmosphère. Ils peuvent donc respirer beaucoup de différents types de produits chimiques gazeux et de différents types de gaz qui tueraient normalement l’un d’entre nous. Et ils ont une très petite poitrine en forme de V.

David : Donc ça ne ressemble pas du tout à un Gris.

Emery : Non.

David : Ce serait comme une personne chauve, comme nous, avec la peau blanche, mais avec un visage plus maigre qui est juste très grand.

[…]

David : La version des Grands Blancs dont parlait Pete, qui n’est peut-être pas la même, il a dit qu’ils ont vraiment du mal à s’approcher des humains comme nous, que c’est presque un désordre psychique pour eux. Les avez-vous observés dans une certaine mesure en voulant rester à distance des humains ordinaires de la Terre ?

Emery : Non. Pas ces Grands Blancs, mais, oui, il y a eu d’autres Hybrides blancs qui sont ultra-sensibles à nos champs d’énergie, parce qu’ils captent toute l’énergie cellulaire que nous avons.

Ce n’est pas comme si nous étions tous synchronisés avec cette autre race blanche d’ETs, et je pense que cela a à voir avec… .. Nous avons beaucoup de bactéries – de bonnes et de mauvaises bactéries – et de virus sur nous, et qu’on dégage tous cette impulsion spéciale d’énergie, et c’est écrasant pour eux. Et ils peuvent tomber malades en étant en présence d’un humain.

David : C’est ce que j’ai entendu dire.

Emery : Je pense donc que c’est à cela qu’il fait référence.

David : Décrivez-moi la première fois que vous avez rencontré un Grand Blanc. C’était la première fois que vous étiez face à face avec une entité non terrestre.

Emery : Oui. Ils ont été amenés à plusieurs reprises, travaillant sur des humains décédés pour des raisons inconnues – je ne sais pas pourquoi – inconnues.

David : Des humains de la Terre ?

Emery : Oui, des humains de la Terre.

David : D’accord.

Emery : Mais il est évident qu’ils étaient très préoccupés à ce propos, et on les faisait venir pour travailler avec l’équipe. Et j’en ai eu deux, une fois, dans la même pièce où je travaillais à prélever des échantillons de quelqu’un.

David : A-t-il été facile de faire la différence entre les hommes et les femmes ?

Emery : Ah, oui. Il y avait des traits faciaux plus féminins… plus minces, et les yeux étaient un peu moins grands, et les sourcils aussi. Du moins, c’est pas des sourcils, mais vous pouvez voir qu’il y a une teinte d’un sourcil, mais pas les poils. C’était comme si le pigment était différent au-dessus des yeux, un peu blanc cassé, je dirais. Vous pouviez le voir pour ces deux raisons, avec les traits du visage. Les corps étaient à peu près identiques. Et je ne les ai jamais vus se promener. Ils portaient toujours des vêtements ou quelque chose comme ça.

David : Et à quoi ressemblaient ces vêtements ?

Emery : C’était toujours une sorte de vêtement moulant, comme en Lycra. Ils portaient toujours des gants, tout le temps. Donc, ces vêtements couvraient à peu près tout le corps, sauf le cou et le visage.

David : Je suis curieux de savoir quelle était leur forme de communication. Ont-ils parlé avec leur bouche ?

Emery : Ils sont très télépathes. Ils peuvent parler parfaitement l’anglais et d’autres langues – toutes les langues en fait – mais vous n’avez pas à le faire parce qu’ils ne feront que vous regarder. Et ils disent : « Quand on vous regarde, répondez par un même regard, s’il vous plaît », parce que c’est ce truc des yeux qu’ils font.

Quand vous voyez leurs yeux et vos yeux, il y a comme un lien, où c’est comme le …. peu importe comment ça marche, tout ce qu’ils pensent est téléchargé en vous, et ils sont très réceptifs à vous aussi. Ils savent tout sur vous une fois que vous les rencontrez.

David : Donc, si vous aviez une pensée sans amour ou un jugement sur la façon dont ils ont l’air… parce que je suis sûr que cela arrive parfois.

Emery : Ça arrive, c’est sûr.

David : Que se passerait-il ?

Emery : Eh bien… Ils ne réagissent pas à cela, parce qu’ils savent qu’il faut parfois un peu de temps pour que les gens s’y habituent parce qu’ils sont différents, et la même chose, je pense, nous arriverait si nous étions jetés dans leur monde. On devrait être prêts, sans ego, et accepter que, peut-être, on ne nous aime pas à cause de notre physique, ou parce qu’on tout ce que vous pensez en ce moment, ce qui est OK. Quel est le problème ? Et après ?

David : Donc, pourriez-vous être un peu plus précis sur le moment exact où vous avez établi le premier contact visuel avec un être non terrestre. Où étiez-vous ? Comment était-ce la première fois que vous l’avez regardé dans les yeux ?

Emery : On mettait nos combinaisons pour aller dans une salle d’opération. Et leurs combinaisons sont très différentes des nôtres, bien sûr. Les leurs sont adaptées pour leur corps. Et j’ai remarqué, alors que les techniciens les aidaient à s’habiller et à fermer hermétiquement leur combinaison, le mouvement fluide qu’ils avaient, qui passait dans la combinaison. C’était très fluide, et à la table d’opération, je les aidais avec certains instruments, et ils se déplaçaient de façon si fluide, et ainsi de suite…. mais c’est vraiment rapide. Ils bougent vite, mais c’est juste comme une danse. C’est vraiment intéressant.

Mais ne pensez pas que c’était très lent, c’était la fluidité de leurs corps… comme je disais, leurs os sont très flexibles, pas comme les nôtres. Mais ils ont les cinq doigts et les deux mains. Les doigts sont juste plus longs, et les paumes sont plus carrées, pas rondes comme les nôtres. Et ce sont là certaines des caractéristiques que je connaissais.

Et je me souviens les avoir regardés, sans même rien dire, et c’était comme un salut. Juste quand on s’apprêtait à rentrer, et nous nous sommes regardés, et juste le mot « salut » m’est venu à l’esprit. Ce n’était pas une voix. C’était juste le mot « Salutations ». Et je me souviens, dans mon esprit, les regarder et dire la même chose dans mon esprit, et ils ont souri. Ils ont les mêmes caractéristiques faciales. Leurs yeux montent et descendent. Leur nez peut bouger, et ils ont des muscles faciaux.

David : Pourraient-ils projeter des choses dans votre esprit, comme des couleurs, des symboles, des images visuelles de lieux ?

Emery : Absolument. Ils ont même un moyen, s’ils veulent vous enseigner quelque chose que vous ne connaissez pas, de télécharger cela dans votre cerveau – dans votre conscience – en quelques secondes. Vous pourriez donc apprendre rapidement quelque chose qu’ils font sur la table en étant juste en face d’eux.

David : Quand vous travailliez avec eux sur ces autopsies, vous avez mentionné qu’ils étaient parfois préoccupés par les humains d’ici qui étaient morts de façon étrange. Dans quelles autres circonstances ont-ils été appelés ?

Emery : Pour des cas très difficiles où ils ne sauraient pas pourquoi cette extraterrestre ou cet humain est mort.

David : « Ils » signifiant les gens de la base.

Emery : Les gens de la base leur donnaient, probablement, les cas les plus difficiles.

David : Aux Grands Blancs ?

Emery : Oui, exactement, aux Grands Blancs. Et parfois, on ne pouvait pas entrer dans ces salles avec ce type de patients, mais on faisait partie de l’équipe.

Vous devez comprendre que, même si vous n’êtes pas dans la pièce, vous pouvez quand même travailler à l’extérieur de la pièce en observant et en apportant du matériel et tout ça.

David : Pouvez-vous vous rappeler un exemple spécifique d’une autopsie qui n’était pas celle d’une personne de la Terre et qui impliquait la participation d’un Grand Blanc, et nous dire quel type d’être c’était et pourquoi c’était si difficile à résoudre ?

Emery : Eh bien, c’est encore une fois en rapport avec des produits chimiques. Nous avons des êtres qui arrivent – d’autres Hybrides blancs qui ont l’air plus petits. Ils sont à peu près de notre taille, mais ils sont très, très blancs, et ils ont des yeux d’un bleu très clair.

Ils ont toujours des cheveux blancs ou blonds, et ils ont des oreilles, contrairement aux Grands Blancs qui n’ont pas vraiment d’oreilles, mais les Blancs hybrides humains, comme je les appelle, ont en fait des oreilles, et ils nous ressemblent un peu. Et leurs dents sont très différentes. Leurs dents sont rondes. Elles sont comme en demi-lunes, pas carrées comme les nôtres.

[…]

David : C’est vrai.

Emery : Et je n’ai pas du tout résonné avec ce film. Mais il y a beaucoup de films, et de dessins animés, où les extraterrestres sont très bien décrits, comme celui que vous et moi avons vu récemment, appelé…. était-ce « Valérian » ?

VALERIAN_Int'l Payoff France_120x160 @25%.indd

David : Oui, « Valérian ».

Emery : Oui, et ces ETs ressemblaient exactement à ces Grands Blancs.

David : Wow !

Emery : Et je me souviens de…. N’y avait-il pas là une partie où les Nations Unies d’extraterrestres se réunissaient, et il y en avait de toutes sortes ?

David : C’est exact – au tout début.

Emery : Oui, c’était une description très précise des nombreux types d’extraterrestres qui existent et qui doivent apporter leur propre environnement. Il y avait un poisson ou quelque chose comme ça. Il avait un aquarium sur la tête.

David : C’est exact.

Emery : Et, bien sûr, c’est plutôt drôle, mais c’est aussi vrai. On parle d’extraterrestres portant des choses qui viennent de leur planète pour garder l’énergie correcte, et aussi ils pourraient avoir besoin d’un casque spécial juste pour leur tête pour soutenir leur vie.

C’était donc un très bon film. J’ai été impressionné par les scénaristes et les animateurs qui ont fait cela.

[…]

David : Est-ce que certains d’entre eux avait des couleurs tropicales comme un toucan, comment étaient-ils ?

Emery : Oui. Il y en avait des turquoises avec un magnifique dégradé violet, blanc et turquoise, ça et là, partout sur le corps. Donc la tête et le cou pouvaient être bleus, et ils se dégradaient vers le blanc, puis vers un léger violet en descendant vers les pieds. Mais ils avaient des pieds comme les nôtres, mais c’était, vous savez…

David : Ils ne ressemblaient pas à des pattes d’oiseau ?

Emery : Non, pas du tout. Mais comme je l’ai dit, la seule chose qui les trahissait était les traits du visage et les plumes, et cette peau très écailleuse – une peau très poreuse.

David : Eh bien, c’est un peu ridicule, mais pourrait-on les comparer à « Howard le canard » ?

Emery : Non ! Ha, ha, ha. Pas comme ça.

David : Parce que c’est un bec qui dépasse vraiment.

Emery : Oui, c’est un grand bec de canard.

David : Oui.

Emery : Mais non, je n’ai jamais rien vu de tel grand bec, sauf chez les ptérodactyles.

David : Des êtres ptérodactyles, c’est inquiétant.

Emery : Cela fait probablement peur à la plupart des gens parce qu’il a les attributs des ailes d’un dragon, avec les mains, mais il a des jambes comme nous – des jambes très minces, un peu comme le peuple fourmi.

4

Et ils ont de très petites ailes qui sont attachées comme une chauve-souris frugivore. Les bras font partie des ailes.

Et ils ont toujours un appareil sur eux. Et celui-ci portait un dispositif cylindrique dans ses bras, comme ceci, avec sa griffe autour.

Et cet être ptérodactyle avait une vraie griffe. Il avait un long bec pointu qui remontait jusque derrière, celui qui a ce… cette structure osseuse qui remonte jusque arrière.

Et ils communiquaient grâce à une série de sons forts et aigus, pas comme un hibou, pas comme des piaillements, mais juste par une tonalité aiguë.

David : Avez-vous déjà vu l’un de ces êtres ptérodactyles lorsque vous étiez dans les bases souterraines ?

Emery : Oui.

David : Vraiment ?

Emery : Oui. Dans les niveaux très profonds, les plus bas de ces bases, on nous a informés qu’ils étaient là. Et ils avaient à voir avec un genre de conscience, et je dirais une sorte de religion, mais ce n’est pas le cas. C’est une étude sur une sorte d’histoire longue et oubliée.

Et ils sont envoyés… Ce sont eux qui reconstituent le puzzle, ces êtres, et ils peuvent faire bouger les choses avec leur esprit. Ils ont des énergies télékinésiques, et ils peuvent déplacer de petites choses dans les pièces. Et il peut y avoir de un à quatre de ces êtres qui regardent quelque chose et déplacent les choses dans ces « labos d’idées » , comme ils les appellent.

David : Pourquoi restaient-ils au plus bas de la base ?

Emery : Je crois que c’est à cause de leur apparence, parce qu’ils ressemblent à une sorte de dragon volant. Et je pense aussi que c’est parce qu’ils ne réussissent pas bien à côtoyer beaucoup d’autres extraterrestres, pour une raison quelconque.

Ils semblent avoir besoin de beaucoup d’espace lorsqu’ils se déplacent. Il y a donc des zones où ils ne peuvent tout simplement pas franchir une porte car ils sont corpulents, et juste en tournant la tête, ils pourraient… Ces choses peuvent être… Juste leur tête pourrait mesurer 90 à 120 cm…

David : Wow !

Emery : …et avec leur tête, ils pourraient renverser beaucoup de choses. Il y a donc un endroit spécial pour eux, en bas, où ils ont le droit de faire certains programmes sur lesquels je n’ai aucune information. Je sais juste que ce sont des penseurs. Ce sont les « résolveurs d’énigmes », comme ils les appellent.

[…]

David : Je suis curieux de savoir si vous avez déjà vu quelque chose qui ressemblerait au Yeti ou au Bigfoot pendant que vous travailliez dans ces installations, parce que certaines personnes ont signalé ce genre de choses.

Emery : Oui, je veux dire, j’ai vécu une expérience personnelle avec le Bigfoot, et les singes skunk, et les Yetis, et tous les différents types de… Je me souviens qu’à l’adolescence, vers l’âge de 16 ans, il y avait un gros être blanc de style Chewbacca, de 2,50 m à 3 m de hauteur, et je campais en Floride, dans le sud, près des Everglades.

5

Et il était probablement à environ 140 mètres de distance. Il était loin, mais à terrain découvert. C’était à l’aube. Et je l’ai vu marcher le long de la clôture. Et il était 1,50 m plus grand que les poteaux de clôture, qui mesuraient 1,20 m de haut.

Et la foulée de cette chose faisait plus de 1,80 m. Et je me suis littéralement arrêté sur place et j’ai regardé cette chose marcher là-bas jusqu’au bout. Et quand j’y retourne pour vérifier les dates, maintenant qu’il y a ces choses en ligne – vous pouvez chercher quand ces extraterrestres ont été vus –, j’ai remarqué que dans la région où j’étais, cet être a été vu de très nombreuses fois par beaucoup de gens, et cela a été une grande confirmation pour moi.

Ce fut une encore plus grande confirmation pour moi quand j’ai commencé à travailler dans les laboratoires et ai vu ces êtres.

6

Ces êtres sont ici depuis très longtemps. Ils collaborent avec les êtres de la Terre Intérieure. Ils sont ici pour collecter et rassembler des données et de l’ADN de toutes les espèces vivantes, des plantes, de l’eau, des animaux dans l’eau, des poissons et tout le reste.

Et ils répertorient tout ça et les mettent dans une sorte de coffre quelque part afin de préserver ce qu’est vraiment la Terre – une sorte de musée de la Terre, quelque part. Et c’est pour ça qu’on ne peut jamais trop filmer ces types, parce qu’ils ont la capacité de se téléporter eux-mêmes à volonté.

David : Vraiment ?

Emery : Oui. Et ils peuvent être très mystérieux et partir de quelque part très rapidement.

David : Eh bien, je veux juste dire ceci : Il est étonnant que nous n’ayons pas une meilleure compréhension de la réalité de Bigfoot, compte tenu des milliers et des milliers de témoins oculaires, des traces de pas, des cas très bizarres de dommages matériels, où des marques d’ongles sont apparues sur des véhicules, et d’autres choses du genre. Pourquoi pensez-vous que nous avons tant de mal à accepter ces témoignages relatifs au Bigfoot ?

Emery : Eh bien, vous savez, ce sont de très gros animaux. Je ne les considère pas comme très humains, je dirais. Mais ils ont une conscience et ils ont un travail à faire. Et ce sont probablement les extraterrestres les moins délicats que je connaisse.

Je veux dire qu’on peut les lâcher sur une planète sans rien, pour rassembler ces éléments, les cataloguer et les stocker quelque part, et puis, c’est comme dans le film « Predator » où ils reviennent chasser les gens et ensuite reprendre tous leurs crânes. Imaginez donc ce type venir juste arracher quelques lavandes et marguerites. Ha, ha, ha.

David : Donc ils ne font rien de violent ?

Emery : Non.

David : D’accord.

Emery : Non, ils n’y sont pas autorisés. Il leur est en fait interdit de faire du mal à n’importe quel type de créature vivante.

David : Wow !

Emery : Ils peuvent donc prendre vos cheveux, mais pas votre tête.

David : Donc, ce que vous décrivez ici semble être un être assez intelligent. Ont-ils des compétences en communication ? Pourraient-ils parler, ou ont-ils un don télépathique ?

Emery : Oui, ce sont les autres qui utilisent leurs cordes vocales pour la voix, et ils peuvent aussi faire comme les éléphants qui ont la capacité d’envoyer ces gros coups de patte dans le sol, et ces choses peuvent être entendues à des kilomètres et des kilomètres de distance par un autre éléphant.

Ils ont donc cette capacité, et c’est pourquoi les gens entendent ces cris vraiment bizarres. Ils entendent ces bruits sourds très étranges. Les gens disent habituellement que c’est quelqu’un qui frappe sur un arbre ou quelque chose, vous savez, mais ce n’est pas vraiment ça. Et ils peuvent aussi communiquer de cette façon si, disons, ils ont mal au ventre et qu’ils ne peuvent pas utiliser leur diaphragme pour faire ces bruits.

David : Il semble y avoir différents types de Bigfoot. Et puisque nous n’avons plus de temps maintenant, je veux simplement compléter le tout avec ceci : pensez-vous qu’il pourrait y en avoir qui ne sont pas nécessairement sur cette mission et qui sont moins intelligents, plus primitifs et plus dangereux ?

Emery : J’ai lu quelques documents dans mes projets classifiés et compartimentés qui indiquaient que s’ils tombent malades ou s’il leur arrive quelque chose, ils ne peuvent pas utiliser leurs capacités de téléportation, et ils se perdent ou sont abandonnés sur de nombreuses planètes, et ils doivent y rester indéfiniment. Et ce sont ceux perdus qui se cachent…

Mais ils sont très adaptables et ils aiment travailler seuls. Ce sont des extraterrestres très solitaires qui ne s’accoupleraient qu’une fois dans leur vie.

David : S’ils pouvaient se téléporter jusqu’à leur lieu d’origine, où cela se trouverait-il ? Savez-vous quelque chose sur leurs origines ?

Emery : Non, je ne sais rien de leurs origines, mais je sais qu’ils ont une façon instinctive de tracer les portails sur la Terre, comme les portails naturels sur la Terre, et non les portails artificiels, qu’ils savent où aller, et ils peuvent parcourir de grandes distances pour le faire. Mais ils ne passeront jamais par une ville, car ils n’ont pas le droit d’interagir avec les êtres de n’importe quelle planète.

David : Donnez-moi un exemple d’une espèce extraterrestre que vous aviez autopsiée et pour laquelle on vous a demandé de revenir par la suite. À quoi ressemblait-elle et pourquoi vous a-t-on rappelé ?

Emery : Eh bien, ils faisaient muter plusieurs extraterrestres. Le premier groupe d’extraterrestres sur lesquels on travaillait ressemblaient à de petits êtres humains. Ils étaient similaires à des trolls. Mais ils avaient de l’ADN de plantes. C’était très… Ça ressemblait aux combinaisons de camouflage des snipers, pleines de mousse et de feuilles.

Donc imaginez une sorte de troll mesurant entre 60 et 90 cm qui, à la place des cheveux, a toutes sortes de plantes qui lui poussent sur la tête.

1

David : Wow !

Emery : Oui. Et ils utilisent aussi l’énergie de la lumière UV pour maintenir les plantes en vie. Ils absorbent aussi l’humidité par la peau, qui est recouverte de mousse. Et ils ont… J’ai vu beaucoup de spécimens, ça ressemble à une perruque. Ils ont des cheveux, mais ils sont couverts de mousse, comme Cousin Machin dans « La famille Adams ». Il est impossible de voir leur visage sans écarter la végétation qui pousse sur ces créatures.

David : Souffraient-ils quand on leur enlevait cette végétation ?

Emery : Non.

David : Ça ressemblait à des poils ?

Emery : Ça ressemble davantage à des poils. Mais plus on se rapproche des tiges, plus il y a de fibres nerveuses et de neurones. Donc, neurologiquement, cette végétation a muté et s’est liée à une réelle matière cellulaire. Ils étaient à la fois humains et extraterrestres.

David : J’ai du mal à comprendre la référence au troll. Était-ce leur visage qui était inhabituel ?

Emery : Oui.

David : Décrivez-le plus précisément.

Emery : Ce que je peux vous dire, c’est que le visage et le cou de ces créatures sont recouverts d’une sorte d’écorce extrêmement rugueuse et craquelée. Si vous faites sécher un morceau d’argile au soleil, il va s’effriter et s’émietter, ça ressemble exactement à ça.

2

Mais ils ont un nez, une bouche, des oreilles et des yeux.

David : Quand on pense à un troll, on pense à une mâchoire prononcée, à des dents qui dépassent, ce genre de chose.

Emery : Non, ils n’avaient pas de canines. Que des dents normales. L’intérieur de leur bouche est rose et rouge, comme la nôtre. Ils ont une langue et ils respirent. Ils tirent simplement beaucoup d’énergie via leur peau.

David : La végétation pousse-t-elle sur leur visage ? Ou peuvent-ils dégager leur visage ?

Emery : Leur visage n’est qu’une sorte d’écorce écaillée qui s’effrite, une écorce extrêmement rugueuse, râpeuse et rigide, dépourvue des muscles faciaux qui nous permettent de sourire. Ils peuvent ouvrir la bouche, etc. Mais la rugosité de leur peau cache tout trait du visage.

David : Leur tête est-elle différente de la nôtre en termes de proportions ?

Emery : Leur tête est beaucoup plus grosse que leur corps. Leur tête est donc une fois et demi plus grosse qu’une tête humaine.

David : Et les proportions des yeux, du nez et de la bouche par rapport au visage ?

Emery : Tout est très compact, ils ne mesurent que 90 cm. Pensez par exemple à quelqu’un qui souffre de nanisme, une personne de cette taille, chez qui les jambes et les os sont plus compacts, et pas longs et minces comme les nôtres. Et cette mousse pousse tout le long de leur corps. On peut même voir des feuilles et des vignes sur leur corps, surtout sur le dos. C’est plus prononcé sur le dos, c’est là où les vignes et la mousse poussent le plus. Il y a aussi de la simple mousse, comme celle qu’on voit pousser sur les galets d’un ruisseau, sur le reste de leur corps. Ils ont de très petites mains et de très petits pieds.

David : Vous voulez dire que ce n’est pas une espèce naturelle mais bien une forme de vie conçue artificiellement ?

Emery : Exact.

David : Dans quel but ont-ils créé cet être mi-plante… et mi-hominidé ? Est-ce pour des opérations secrètes ?

Emery : Oui. C’est pour des opérations secrètes. Ils peuvent ne pas manger pendant des semaines, tant qu’ils ont de la lumière et de l’eau. Ils produisent leurs propres nutriments via une interaction entre les plantes et les cellules. C’est assez fascinant de voir, soit dit en passant, comment tout s’entrecroise. Mais ils ont réussi.

David : Avez-vous déjà vu ou interagi avec un « être-mousse » vivant ?

Emery : Oui, absolument.

David : Comment communiquait-il ?

Emery : Il communiquait avec ses mains.

David : Vraiment ?

Emery : Comme dans une sorte de langue des signes.

David : Quelle a été votre impression ? Était-il pourvu d’intelligence, d’éthique ou d’une conscience ?

Emery : Vous savez, je déteste être négatif, mais ces êtres me fichent la trouille. Ils sont très calmes et très dociles. Ils me font penser aux caméléons, qui restent immobiles ou bougent lentement, comme les paresseux. Ces êtres ne sont pas exactement hyperactifs. Ils sont juste extrêmement lents. Et on leur apprend, d’après ce qu’on m’a dit, je n’en suis pas sûr, mais j’ai entendu dire qu’on leur apprenait très jeunes à communiquer parce qu’ils sont dépourvus de cordes vocales.

David : Ah bon ? Leur visage est assez rigide, c’est bien ça ?

Emery : Leur visage est très rigide, mais ils peuvent mâcher.

David : Leurs yeux sont-ils différents ?

Emery : Ils sont noirs.

David : Noirs ?

Emery : Ils ont les yeux noirs.

David : Ah bon ?

Emery : Oui.

David : Wow !

Emery : Ils n’ont pas de pupilles. Ils sont noirs comme l’encre, ce qui en effraie certains.

David : Mais quel serait donc l’objectif ? S’ils devaient déployer ces êtres sur le terrain, les utiliseraient-ils sur la surface terrestre ? Pour la surveillance ? Les entraîneraient-ils à assassiner des gens ou pour autre chose ?

Emery : Pas pour tuer, ils ne sont pas assez habiles. Mais pour la surveillance, oui. Ce sont les plus désignés : ils sont incapables de produire un son. Ils ont été conçus dans ce but.

David : Donnez-moi un exemple de quand le complexe militaro-industriel utiliserait un de ces êtres à des fins de surveillance. Il pourrait très bien se camoufler, bien sûr.

Saison 11, épisode 3/15

George : Emery, quand on parle d’êtres inter-dimensionnels, de quoi parle-t-on ?

Emery : On parle en fait d’une race d’êtres qui ont des centaines de millions d’années d’avance sur nous, qui ont déjà pu maîtriser comment changer leur forme.

Screenshot_20200603-213534_Gaia

Ils peuvent réarranger leurs atomes et protons pour prendre toutes les formes et pouvoir voyager dans le temps et l’espace. Ils peuvent passer d’un corps de lumière à un corps en 3D. Ils peuvent changer leur fréquence à leur gré pour aller dans une autre dimension.

Screenshot_20200603-213557_Gaia

Ils peuvent se synchroniser, se désynchroniser, se fondre dedans ou sortir de multiples dimensions. Ça en fait un être inter-dimensionnel.

George : N’importe quand ?

Emery : N’importe quand et quand ils veulent.

George : Sont-ils physiques ou un peu comme des fantômes ?

Emery : Excellente question. Cette question revient souvent, car beaucoup de ces apparitions et tout ça, les gens parlent de fantômes, ou disent qu’ils ont vu des fantômes quand ce sont des êtres inter-dimensionnels.

1

L’aspect scientifique intéressant derrière ceci est que quand un tel être entre dans notre dimension, il relève des lois de notre réalité tridimensionnelle. Il doit donc prendre une forme. Elle peut être visualisée par nos cinq sens ici sur la planète Terre, ou dans le système solaire de cet univers, dans cette dimension.

2

Donc, quand ils entrent, ils peuvent passer d’être de lumière à une forme de leur choix, ou rester sous une forme de lumière.

Saison 11, épisode 10/15

George, Emery, ces quatre types d’extraterrestres dont vous dites qu’ils vivent sur cette planète, comment sont-ils ?

Emery : Eh bien, l’un est une race reptilienne qui est ici depuis un moment.

Screenshot_20200629-143903_Samsung Internet

Il existe de nombreux types de Reptiliens, d’ailleurs. Les gens me disent qu’ils les voient comme la race démoniaque de ceci et cela.

Comprenez bien : c’est comme les humains.

Screenshot_20200629-144049_Samsung Internet

Quand je dis que quelqu’un a l’air de venir de l’océan, il y en a plein de versions différentes.

C’est comme : à quoi ressemblent les humains ? Si vous me le demandiez, regardez combien on a de races différentes.

George : Oh, absolument.

Emery : C’est la même chose avec les extraterrestres, qu’ils soient les Grands Blancs ou les petits…

George : Les petits Gris avec de grands yeux noirs.

Emery : Voilà, exactement, ha ha !

George : Des extraterrestres aquatiques ?

Emery : Très aquatiques. Ils ne viennent pas à la surface car ils ne supportent pas trop la lumière. Ils y sont très sensibles.

Screenshot_20200629-144300_Samsung Internet

Ils ont de très grands yeux. Et ils ont un corps de couleur blanc bleuté.

Screenshot_20200629-144323_Samsung Internet

Chez certains, il est gris. D’autres ont un corps de couleur noire. Et ils mesurent entre 90 centimètres et deux mètres.

Ils ont des pieds de type palmés qui ne sont pas articulés aux chevilles, un peu comme une petite palme. Ils ont une magnifique nageoire qui couvre leurs bras et qui n’est pas très longue.

Screenshot_20200629-144410_Samsung Internet

C’est une membrane qui ressort comme une nageoire. Mais elle bouge de façon très fluide.

George : D’où viennent-ils ? Sont-ils des créatures terrestres ? Ici depuis toujours ?

Emery : Oh, on les appelle, ceux vivant dans l’eau, des Aquafariens. On croit qu’ils venaient d’une autre planète aquatique et qu’ils ont la capacité de se télé-transporter et des trucs comme ça. Mais ils ont aussi un état d’esprit moindre. Même s’ils ont une conscience très élevée, ce sont des créatures simples.

George : Ressemblent-ils à de grandes fourmis ?

Emery : Oui, ils sont segmentés, mais ils ont des bras.

Screenshot_20200629-144457_Samsung Internet

Et ils ont un visage, comme nous, mais de la forme…

George : Une grosse tête ?

Emery : Très grosse. Ils ont un exosquelette. C’est ce qui les soutient. Ils n’ont pas d’os. Je ne suis pas sûr de quoi ils sont faits, mais leur exosquelette est comme chez les fourmis.

Ils sont très intelligents, très travailleurs. Ils ont d’énormes systèmes de tunnels dans le sud-ouest des États-Unis et dans le désert de Gobi. Et ils ont aussi la technologie. Et ils sont ici depuis un moment. On dit aussi qu’ils ont jadis été sur Mars. Et c’était une information indirecte que j’ai entendue de collègues et en lisant sur certains sujets.

Mais oui, ils sont là. Ils sont ici maintenant, toujours ici. On a tenté de les attaquer et de les faire sortir. Et je pense que c’est car notre gouvernement, avec les avancées du radar de pénétration du sol, a vu ce qui vit là en bas. Et ils veulent la technologie qu’ils ont.

George : Veut-on qu’ils partent de la planète ?

Emery : Non, ils ne créent pas de pagaille. Ils ne détruisent rien. C’est plus y aller pour avoir ce qu’ils ont, comme ce qu’on fait avec les guerres. C’est tout…

George : Et où vit le peuple fourmi, plus spécifiquement ?

Emery : Plus spécifiquement, dans la région sud-ouest des États-Unis.

George : Dans les montagnes ou… ?

Emery : Sous terre. Les Great Sand Dunes, bien sûr.

Screenshot_20200629-144529_Samsung Internet

Il y a de grandes installations là près de Blanca Peak et à Crestone il y en a une grande.

Screenshot_20200629-144557_Samsung Internet

Mais les tunnels vont loin. Ils ont leur propre système de transport qu’ils utilisent pour aller d’ici à là-bas. Et ils avaient déjà développé la télé-transportation, et tout ça.

Saison 12, épisode 1/8

George : À quoi ressemblait cet extraterrestre humain ?

Emery : Il était très grand, un peu plus que moi. Je mesure 1,95 m, lui peut-être 2,10 m. Il avait la peau très pâle, de grands yeux bleus.

Screenshot_20200704-112101_Samsung Internet

George : Des cheveux blancs ?

Emery : Chauve.

George : Complètement chauve.

Emery : De très petites lèvres et un nez très long. Les yeux étaient écartés, en forme d’amande, mais plus sur le côté, un peu plus grands que nos yeux.

Screenshot_20200704-112332_Samsung Internet

Mais pour le reste, il était comme nous : l’étoile [la forme humaine/humanoïde en étoile à cinq branches, de loin la plus répandue parmi tous les types d’extraterrestres répandus dans notre univers, à savoir : 1 tête + 2 bras + 2 jambes] avec deux mains, deux bras et un corps très actif de type ectomorphe. « Ectomorphe » signifie de longs os minces. Il existe trois types corporels ou somatotypes humains appelés ectomorphes, mésomorphes et endomorphes. Et cela vous indique à quoi un corps ressemble quand on le décrit.

Saison 12, épisode 6/8

George : Parlez-moi de cette interaction avec des créatures de type humain. Comment était-ce pour vous ?

Emery : Nous avons vraiment essayé de ne pas interagir avec eux. Mais ils ne nous ont vraiment pas prêtés attention non plus une fois qu’ils nous ont vus et nous ont trouvés, alors que nous faisions nos opérations secrètes. Nous avons essayé de communiquer avec eux, mais rien n’a jamais été concret à ce niveau. Et ils nous regardaient un peu comme : qui es-tu, que fais-tu ici ?

George : Y en avait-il beaucoup ?

Emery : Non, je n’ai vu peut-être que cinq ou six personnes par groupe. Ils étaient petits et blancs et mesuraient environ 1,20 m de haut.

2

George : Avaient-ils des cheveux ?

Emery : Non, ils n’avaient pas de cheveux. Ils étaient complètement nus et chauves.

George : Des gros yeux ?

Emery : De très gros yeux ovales, oui. Nous n’en avons jamais vu un par tout seul. Ils étaient toujours comme un petit groupe de quatre, cinq, ou six d’entre eux. Mais ils ne parlaient pas, ne faisaient pas de bruit ou quoi que ce soit du genre.

George : Vous ont-ils fui ?

Emery : Oui, parfois. Je pense que cela ressemblait plus à de la méfiance, du genre : que veulent-ils nous faire ? Devons-nous nous défendre ? Devons-nous fuir ? Bien sûr, je pense qu’ils ont cette capacité parce qu’ils sont conscients et qu’ils veulent survivre, et ils nous rappellent probablement peut-être comment nous avons commencé il y a très longtemps.

George : Avaient-ils des armes ?

Emery : Non, ils n’ont jamais rien porté de tel. Et ils ne portaient aucun vêtement non plus.

George : Quand vous avez été témoin de ces choses pour la première fois, avez-vous paniqué ?

Emery : Non, non. Premièrement, nous avons été préparés. Nous avons déjà vu des vidéos de missions antérieures. Et c’était quelque chose que nous pouvions ou non voir sur le terrain, éventuellement. Et nous avons des protocoles de ne pas dialoguer si nous les voyons, mais uniquement si nous les rencontrons.

Source: Cosmic Disclosure Saison 15 avec Randy Cramer, épisodes 1 à 4, Septembre 2019

Randy Cramer, insider du programme spatial secret où il a passé 20 ans dont 17 ans au sein de la « Mars Defense Force » (tout comme l’insider Michael Relfe d’ailleurs) a récemment passé avec succès pour l’émission diffusée sur la chaîne Gaïa, cosmic disclosure saison 15 qui a débutée en septembre  2019, un test au détecteur de mensonge concernant son séjour sur Mars et au sein des vaisseaux du programme spatial secret. A la différence de Corey Goode, Randy affirme que sont corps n’a pas été régressé en age après la fin de son service actif au sein du programme spatial secret mais que celui-ci a été cloné à son age d’incorporation puis sa conscience et son âme ont été réincorporée dans le corps cloné avant d’être renvoyé 15 minutes après son départ, 20 ans dans la passé, tandis que son ancien corps a été incinéré.

Voici un teaser de quelques unes des révélations que Randy fait lors des débuts de la saison 15 de « cosmique divulgation » notamment sur les Reptoïdes, les Draconiens sur Mars où il a séjourné, les Cassiopéens et des humanoïdes de la station spatiale proche de Jupiter où il a séjourné et finalement, il parle aussi d’êtres Canins dans le secteur Canis Major (constellation du Grand Chien). Dans les épisodes sorties jusqu’à maintenant Randy ne donne de description pas des êtres Insectoïdes de Mars, il indique juste qu’ils sont très très peu émotionnel.

Les Reptoïdes

Randy dit qu’ils excellent en capacités psychiques, en inductions psioniques, en télépathie et en télékinésie. Ils peuvent par exemple induire des visions plus vrais que nature pendant une approche, se protéger des impacts des projectiles des armes en les déviants avec leur capacités psychiques, dans l’objet de créer des combats rapprochés. Ils sont agiles, très musclés et capables d’action de télékinésie de groupe comme lorsque Randy a été témoins d’un groupe de ces êtres qui a soulevé un vaisseau Draconiens afin de le projeter au sol afin qu’il s’écrase en pièces. Ils ne mangent pas d’homme habituellement.

Ils sont ovipares, leurs œufs grandissent jusqu’à la taille d’environ 1,2m soit une taille importante par rapport à leur taille adulte et mettent seulement 2 à 4 semaines à éclore. Randy affirme que lorsque ces êtres meurent sur le champs de bataille, ils sont capables de se mouvoir en conscience en dehors de leur corps vers un œuf libre non incarné dans leur pouponnière afin de s’y insérer. Ils se rappellent alors tout de leur vie passée etc. avec leur nouveau corps à la sortie de l’œuf, c’est pourquoi ils ne connaissent pas la peur.

Reptilien de Mars par Andy Cramer

Reptilien de Mars par Andy Cramer 2

Les Draconiens

Ces êtres sont littéralement ressemblant à des alligators sur pied et ceux des échelons supérieurs peuvent avoir des sortes d’ailes et peuvent êtres très grands. Leurs stratégies de combats sont très liées à la peur qu’ils essayent d’induire aux autres via diverses stratégies. Ils sont très agressifs et aiment impressionner les autres. Leur éducation leur inculque que ce sont les meilleurs, les plus forts, que personnes ne peux les battre et ce genre de choses. Leur langage est très guttural (ce qui n’est pas étonnant au vu leur morphologie), et fait aussi de sorte de cliquetis. Ils sont ovipares également.

Il y a toujours entre eux des relations du type dominant-dominé. Ils nomment Mars « Garouka » dans leurs langues. Leur langage ne peut être parlé correctement (notamment leur prononciation) par un humain suite aux différences morphologiques. Ils entendent très bien et ont un spectre d’audition plus large que les hommes. Ils mangent des sortes de salamandres géantes qu’ils préparent en différents plats qui sont nourrissants et gustatifs pour eux mais pas vraiment au gout d’un homme. Ils aiment la viande fraîche et chaude. Ils ne mangent pas d’homme habituellement.

draconiens de mars par andy cramerdraconiens de mars par andy cramer2


Randy Cramer affirme également avoir eu une relation amoureuse personnelle avec un être extraterrestre Cassiopéen. Randy indique avoir même eu un enfant avec cette personne. Il indique qu’il n’est pas le seul de sa flotte à avoir eu un enfant de cette façon et que ce n’était ni encouragé ni découragé par la hiérarchie. Il indique qu’il peut y avoir une compatibilité mais que les capacités reproductives peuvent être présentes ou absentes selon le cas.

cassopéenne

Il indique également avoir rencontré un ou des êtres canins du côté de Canis Major qui étaient très agréables physiquement, très soignés. Randy indique que ces êtres parlent suivant son expression « comme des Huskys » dans une sorte d’aboiement. Il indique qu’il a passé d’agréables moments avec ces êtres canins qu’il a qualifié de très intelligents.

être canin de Canis Major

être canin de Canis Major 2

Randy indique également avoir rencontré des êtres géants lors de son séjour sur la station intergalactique. Ces êtres mesurent entre 4,7 et 4,9 mètres de hauteur et lui ont fait pensé à des anciens Égyptiens. Leurs couleurs de peau pouvaient comporter des variations et des tons de rose, orange, rouge, brun. Il qualifie ces êtres d’intimidant mais les ambassadeurs qui les ont rencontrés disent que la plus grande différence avec nous était seulement la taille.

être géants2être géants1

Source: Cosmic Disclosure Saison 15 avec Randy Cramer, épisodes 1 à 4, Septembre 2019

La divulgation des différents groupes et extraterrestres se poursuit dans le cadre de l’émission « divulgation cosmique » d’Octobre 2019, émission encore inédite en français au moment où ces lignes sont écrites.

Voici la représentation d’un RAPTOR de l’Intraterre. Selon Randy, ces êtres auraient évolués sur Terre à partir des Dinosaures et seraient donc natifs de la Terre. Randy Cramer affirme qu’ils ne sont pas hostiles, cependant il doit être veillé à ne pas empiéter leurs territoires sous peine de finir dans leurs assiettes… Ils sont concernés par le fait qu’il y ait un équilibre à la surface afin de ne pas porter atteinte à la Terre au niveau global. Selon Randy, ils demandent à ce que la vie à la surface soit préservée et souhaitent que nous agissions en ce sens et cela malgré le fait qu’eux-mêmes pourraient sans doute survivre suivant ce qui se passe à la surface suivant leur résistante et adaptabilité. Ils demandent à ce que ce problème soit traité et se positionnent donc en gardien de la Terre à ce sujet. Randy a interagit avec eux, avec un juge, il a prêté serment devant eux ce qui lui a valu d’avoir une sorte d’autorisation ou de mandat suivant leur système légal.

raptors intraterre

raptors intraterre 2

Randy a également rencontré des Sasquatchs, qu’il qualifie d’êtres hilarants, doté d’un humour hors pair, il adore blaguer et rigoler non content d’être très intelligents et sensibles. Ils ne sont pas natifs de la Terre mais sont ici depuis très longtemps. Randy parle de leur habilité exceptionnelle et innée de dissimuler dans la nature, derrière un arbre par exemple et de littéralement disparaître à la vue?

téléchargé - 2019-10-07T002232.193

téléchargé - 2019-10-07T002039.265

Randy parle également des grands blancs qu’il qualifie être des hybrides. Selon la compréhension de Randy, ils sont liés aux Zéta Réticuli et seraient des hybrides Zéta-humains. Il lui a été dit que dans certains cas, ils peuvent êtres aidant mais dans d’autres cas êtres plus qu’exécrables. Ils peuvent même être très violents suivant les situations, gravement blesser les autres et même mettre un terme à leur vie (Nota: d’ailleurs M. Hall qui a été violenté par eux témoigne aussi de leur grave accès de violence).

Selon Randy, leur objectif et leur action sur Terre serait de nous permettre d’accéder à de meilleures technologies en contre-partie de matériel génétique humain. Ces êtres représenteraient une espèce permettant aux Zéta de se reconnecter à leur propre spiritualité en créant des vaisseaux biologiques comportant de l’ADN humain (l’ADN humain comporte des codes de lumière avancés comparé à l’ADN Zéta). Randy indique que selon sa compréhension les Zétas, du fait de leur absence de sensibilité et d’empathie fait qu’ils peuvent comportent de manière abrupte et mécanique (froide), faisant des abductions par exemple et manquant de respect envers les autres.

tall whitetall white2

Au sujet d’espèce shape-shifters ou changeur de forme, il existe des êtres plasmidiens ou plasmiques (« gélatineux ») qui sont capables de changer de forme. Ils peuvent prendre des formes d’une taille a peu près identique à la leur, Randy fait référence au fait qu’il prendre forme humaine, zéta, sasquatch, dauphin ; ils ne peuvent pas prendre la taille d’un chat ou d’un éléphant mais seulement une forme qui reste d’un ordre de grandeur avec eux. Ils pourraient garder leur forme « simulée » pendant un très long temps comme plusieurs heures et même jours.

Randy indique que les êtres plasmidiens qu’il connait peuvent être des mercenaires, ils sont vénaux et peuvent faire office de sorte de tueurs à gages car ils peuvent se rapprocher des personnes sans se faire remarquer ou attirer l’attention.

plasmidienplasmidien 2

Randy révèle aussi dans l’épisode 7 qu’il est au courant d’une civilisation qui capture et utilisent des étoiles comme source d’énergie, il parle de vaisseaux plus grands que Jupiter, plus grand que le Soleil, de vaisseaux qui sont très puissants et qui peuvent voyager dans l’univers en étant autonome sur le très long terme. Tout est fait au sein de ce type de vaisseau pour y vivre et les êtres qui l’habitent le considère comme chez eux. Randy identifie ces êtres comme étant les Trogdabogdiens de la planète Trogda de l’étoile Bogdia et indique avoir communiqué avec eux.

vaisseau planete

Ils ont évolué à partir de grenouilles (rainettes), de taille 1,4 à 1,5m de hauteur, ils ont une grosse tête comparé à leur corps et proviennent d’un système à étoile rouge, d’où leurs grands yeux liés à la luminosité de leur environnement; ils sont hyper-intelligents, ont une espérance de vie de millions d’années équivalent terrestre, ces êtres sont l’une des deux espèces les plus évoluées que Randy ai rencontrées, ils sont très conscients. Leurs vaisseaux ont été conçus pour faire de vaste exploration de galaxies en galaxies, ils ont absolument tout ce qu’il est possible d’avoir et ce dont ils ont besoin d’avoir à bord.

trogdabogliens_ET

Ils ont de très puissantes défenses car même s’ils ne sont aucunement menaçants ou hostiles, ils indiquent avoir déjà rencontré des destroyers de la taille de planète par exemple. Ils veulent juste avoir le plus grand vaisseaux possible pour voyager le plus loin possible. Leur principe est d’accomplir leur missions d’exploration avec la plus grande probabilité de succès, c’est pourquoi ils sont préparés à toutes les situations. Randy dit qu’ils lui ont dit que ce type de vaisseau « ne prenait qu’environ 186000 de nos années » pour construire et que ce type de vaisseaux, qui sont construits directement autour de l’étoile elle-même, une fois en état de marche créait un immense champ magnéto-gravitique qui leur permettent de créer le fait de pouvoir instantanément parcourir l’espace et le temps comme ils le souhaitent (via une sorte d’effet de bi-location ou d’ubiquité qu’il peuvent utiliser).

Dans l’épisode n°8, Randy parle des êtres insectoïdes de Mars. Ils se référent à eux non pas vraiment comme des êtres mantes religieuses mais plutôt comme des êtres fourmis géantes. Elles sont de taille d’environ 1,7 mètres, leur leader est un roi qui est un mâle qui a environ 8 fois la taille autres êtres. Les deux membres intermédiaires peuvent les soulever eux mêmes ou servir de mains (ou pinces) additionnelles. Ils ont tendance à marcher droit/debout. Randy indique que, parmi les espèces qu’il a rencontré, ce sont les êtres insectoïdes qui lui semble avoir les meilleures capacités en génétique, même meilleures que les reptiliens de par des capacités analytiques et de créations mentales très étonnantes en l’absence d’usage d’ordinateur.

insectoid mars

insectoid mars2

Randy parle également d’un autre genre d’être insectoïde qui peut se mouvoir à l’horizontal et se lever, se mettre droit sur ces membres arrières. Leurs appendices peuvent êtres des sortes de grappins qui peuvent s’ouvrir pour créer 7 ou 8 petites phalanges. Elles ont une taille de 2,45 à 3 mètres. Ils sont incroyablement agiles avec leurs phalanges, et capable de manipuler les objets et les choses de façon incroyable, elles sont très dextéres, habiles. Elles sont très fortes et résistantes et aussi très rapides, environ de 40 à 50 km/h. Elles ne portent pas de vêtements habituellement et sont télépathes.

Randy décrit également des êtres céphalopodes, des êtres aquatiques, des êtres requins conscients avec deux tentacules comme bras, avec une grande bouche etc. Ils ne sont pas végétariens mais ne voient pas en les hommes un repas…

êtres requins

Randy a également connaissance de centripèdes créé génétiquement par les insectoïdes et utilisés pour le combats. Elles ont environ 1 mètre de large et 6 mètres de long avec de grandes mandibules, peuvent se mettre sur la partie arrière de leur corps pour attaquer, la couleur des segments de leurs exosquelettes est de couleur fuchsia, comme rose-pourpre. Elles sont absolument terrifiantes selon Randy même si elles ne sont pas télépathes, elles sont plus intelligentes qu’un chien mais moins qu’un homme selon Randy. Elles répondent aux ordres mentaux des êtres insectoïdes et peuvent apprendre certains comportements, un peu comme un chien terrestre (garder un lieu, un territoire, etc).

êtres aviens2

Randy a également rencontré à la station spatiale intergalactiqus une espèce ressemblant à des aviens, des êtres-oiseaux, d’une peau d’une sorte de gris cendre, avec des appendices pourvues de sorte de griffes mais moins menaçantes avec 4 doigts par mains. Ces êtres sont pourvus de sorte de reste évolutionnaire de plumes, sont de taille approximative de 2 mètres avec des yeux ronds très sombres presque noirs avec une sorte de film réfléchissant mais différent suivant l’angle des sources lumineuses. Ces êtres ont des becs blanc-jaunes dépassant de leurs visages, deux jambes et deux bras aussi dont Randy a perçu comme étant lié à une évolution d’anciennes ailes.

Il a échangé avec elles via un traducteur et elles communiquent avec des faibles cliquetis et sifflements, et petits cris. Ils sont notamment focalisés sur la réparation et la régénération biologique selon la discussion de Randy avec ces êtres.

êtres aviens

Randy parle aussi du concept de multi-dimensionnalité et des parties de nous, de notre énergie qui se trouvent sur d’autres plans, dans d’autres dimensions, et du fait qu’il a rencontré des êtres qui sont multi-conscients d’êtres simultanément en plusieurs endroits et lieux en même temps en étant incarné et que selon ces êtres, cette capacité fait partie de notre potentiel évolutionnaire.

Source: Cosmic Disclosure Saison 15 avec Randy Cramer, épisodes 5 à 8, Octobre 2019


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux ( https://www.facebook.com/eveilhommelemag/ NewsLetter et à partager l’article. 

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR UN ABONNEMENT MENSUEL DE 9,99 EUROS (Annulable à tout moment) GRATITUDE A TOUSanime (62)

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons besoin de votre soutien! Renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Renseignez le montant que vous désirez. Milles merci à tous. Plein de belles choses à tous ! Amour et Lumière

€1,00

Notez cet article !
[Total: 0 Average: 0]
N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me