Mes chers,

Sachez que codifier votre besoin d’avoir raison avec des symboles et des mots ne vous aide pas, ni vous ni les autres. C’est le moment pour vous de vous concentrer sur la joie plutôt que sur la division.

Bien sûr, ignorer la division n’est pas nécessairement un choix facile pour la plupart des gens. Nous avons en effet insisté sur le fait que tous trouveront l’amour et la joie dans vos processus de réflexion. C’est pourquoi beaucoup d’entre vous ont tourné ces concepts vers l’extérieur. Convaincus que tant que le monde extérieur n’exprime pas l’amour et la joie, vous ne pouvez pas ou ne devez pas le faire. Qu’il n’est pas bon pour vous d’être heureux dans votre environnement. Car vous êtes si nombreux à souffrir que vous n’avez pas le droit de vivre dans la joie.

Tel est le résultat de votre vie en 3D et de votre compréhension actuelle des principes universels. Même si nous avons toujours dit « vous êtes un », ce concept universel est probablement différent de votre compréhension actuelle. Vous avez accepté la croyance que vous êtes aussi important que les autres, que l’amour de soi n’est pas mauvais, mais vous restez confus quant à l’expression ou au partage de votre joie.

Ne devriez-vous pas être craintif, en colère ou triste, comme c’est le cas dans une grande partie de la société actuelle ? Et que faire si vous ne ressentez pas de joie ? Comment pouvez-vous évoquer la joie ? Des questions qui ont plus à voir avec votre formation en 3D qu’avec votre réalité actuelle.

En vérité, vous avez peur d’être différent. De sourire quand les autres pleurent ou froncent les sourcils. Si vous vous sentez joyeux, vous pensez que vous trahissez vos amis, votre famille et la société. Comment pouvez-vous être joyeux alors que les autres ne le sont pas ? C’est pourquoi vous êtes nombreux à vous accrocher à la tristesse sociale, non pas parce que vous en avez besoin, mais parce que vous pensez que vous le devez.

Votre vie est-elle terrible ou difficile ? Si c’est le cas, comment faites-vous pour changer cette réalité ? Sinon, pourquoi êtes-vous triste ou en colère ? Vous continuez à croire que des problèmes extérieurs à vous sont les coupables alors qu’en vérité, vous créez votre réalité.

Cette phrase « vous créez votre réalité » a été l’une de vos premières introductions aux concepts de transition. Et c’est ainsi que la phrase « vous créez votre réalité » est bien vivante dans votre vie et dans celle de tous ceux qui y croient. Vous n’avez pas à vous soucier de votre monde extérieur, sauf s’il est si désagréable qu’il vous fait vous sentir désespéré. Pour vos sentiments, déplacez votre monde, pas celui des autres dans des situations extérieures.

Vous vous languissez d’hier, lorsque la vie vous semblait juste et confortable. Hier ne l’a jamais été.

Hier était une terre remplie de rage cachée par quelques platitudes et quelques actions qui parlaient à votre cœur en 3D. Des rochers couvraient les pièces inconvenantes que vous refusiez de reconnaître, comme c’était le cas pour la plupart de votre société. Ces rochers sont maintenant en train d’être renversés. Cela ne signifie pas que le jardin n’est plus beau, mais simplement qu’il est temps de s’occuper de ce qui se trouve sous la roche. C’est ce que fait votre société.

Votre rôle ne consiste pas à traiter avec condescendance ceux qui découvrent ce qu’il y a sous la roche. Votre rôle est de vous transformer en joie et d’exprimer cette joie. Car même ce qui se trouve sous le rocher est beau, mais différent du reste du jardin.

Ceux qui se trouvent dans les deuxième et troisième vagues d’éveil expriment la totalité du beau jardin, y compris celui qui est sous le rocher. Leur joie de le faire est ce que vous commencez à ressentir.

C’est également vrai avec le COVID-19. Même si ce virus change radicalement votre vie, il vous permet aussi de vous exprimer plus librement. Car les règles sociales tombent une à une. Vous pouvez vous sentir seul ou agité. Mais en même temps, vous vous libérez des forces extérieures qui vous ont encouragé à agir, à vous habiller et à vous comporter de manière spécifique. Une liberté retrouvée qui commence à être délicieuse. Reconnaissez-le. Et reconnaissez que votre besoin d’affirmer qui vous êtes au lieu de ce que les autres pensent que vous devriez être est également délicieux. Même si ce virus change votre vie d’une manière que vous n’aimez pas toujours, il ouvre vos libertés d’être.

Certains contesteront cette dernière affirmation. Croyant que la société vous dit comment vous comporter. C’est vrai dans une certaine mesure. Mais alors, vous découvrez également de nouvelles façons d’aborder votre nouvelle vie.

Cette fois, il s’agit de découvrir qui vous êtes et ce dont vous avez besoin pour être libre. Certaines relations ne survivront pas. D’autres relations formuleront de nouvelles interactions. Et d’autres encore contribueront à créer de nouvelles relations.

Vous n’êtes plus lié par les codes vestimentaires, alimentaires, verbaux ou d’action de la 3D. Et c’est ainsi que vous découvrez vos nouveaux codes intérieurs. Une joie que vous ne comprendrez ou n’apprécierez peut-être que plus tard.

En même temps, vous découvrez de nouveaux intérêts et de nouvelles orientations. L’essentiel, c’est de ne pas se soucier de ceux qui découvrent ce qui se cache sous la roche. Vous n’avez pas besoin de revoir la peur et la douleur car vous l’avez déjà fait. Qu’est-ce qui est joyeux dans votre vie ? La nature, les activités, les conversations, le rire, le renouvellement des relations, les nouvelles croyances et actions, etc.

Vous devenez une nouvelle personne. Cela est en soi joyeux. Vous ne comprenez pas encore la position de pouvoir dans laquelle vous vous trouvez. Au lieu de cela, vous êtes un peu comme un adolescent qui veut être populaire mais ne peut pas obtenir que les enfants populaires vous reconnaissent.

Ce que vous allez bientôt découvrir, si ce n’est déjà fait, c’est que les enfants populaires ne sont pas ce que vous êtes, ni ce que vous souhaitez être. Vous êtes un nouvel être avec de nouvelles orientations – et surtout, de nouvelles joies. Non pas que la société soit terrible, mais vos nouvelles libertés sont merveilleuses.

Qui êtes-vous ? Et comment exprimez-vous le nouvel être que vous êtes en train de devenir ? C’est votre joie et votre pouvoir. Ainsi soit-il. Amen.

Brenda Hoffman a canalisé les Énergies de la Création

Traduit et partagé par Messages Célestes : https://messagescelestes.ca


Partagé par www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux ( https://www.facebook.com/eveilhommelemag ) / NewsLetter et à partager l’article. 

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR UN ABONNEMENT MENSUEL DE 9,99 EUROS (Annulable à tout moment) CELA NOUS AIDE GRANDEMENT ! GRATITUDE A TOUSanime (62)

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons besoin de votre soutien! Renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Renseignez le montant que vous désirez. Milles merci à tous. Plein de belles choses à tous ! Amour et Lumière

€1,00