Une pétition envoyée à la Maison Blanche le 10 Avril dernier pour enquêter sur les « crimes contre l’humanité et mauvaises pratiques médicales  » de la Fondation Bill et Melinda Gates, a déjà recueilli le nombre considérable de 468 548 signatures, qui continue de grimper à raison de 1000 nouvelles signatures par heure.

Une pétition recueillant 468 548 signatures a été lancée le 10 avril dernier sur le site officiel de la Maison Blanche pour demander l’ouverture d’une enquête. Une pétition ayant le même objet a été lancée en France par les gilets jaunes. Elle a atteint 4455 signatures.

Une pétition envoyée à la Maison Blanche le 10 Avril dernier pour enquêter sur les “crimes contre l’humanité et mauvaises pratiques médicales ” de la Fondation Bill et Melinda Gates, a déjà recueilli le nombre considérable de 468 548 signatures, qui continue de grimper à raison de 1000 nouvelles signatures par heure. C’est presque cinq fois le nombre requis pour une réponse officielle de la Maison Blanche, attendue pour la date butoir du 10 Juin.

Réduction et surveillance de la population mondiale

Le milliardaire américain est accusé d’être à l’origine d’un complot mondial visant à réduire la population mondiale. Il serait parmi les personnes dans ce nouvel ordre mondial, souvent entendu à travers la bouche d’hommes politiques. C’est en ce sens, qu’il est fait appel  dans leur discours à la politique de limitation des naissances, aux mariages des personnes de même sexe etc.

Parmi ses détracteurs, certains mettent  en exergue le messianisme du milliardaire dans la gestion de la pandémie du Covid-19Qui serait en train de financer  un vaccin du coronavirus dans le but d’un traçage biométrique des populations. 

Les vaccins, pour Bill Gates, sont une philanthropie stratégique qui alimente ses nombreuses entreprises liées aux vaccins y compris l’ambition de Microsoft de gérer une entreprise mondiale de vaccino-identification et lui donne un contrôle dictatorial sur la politique de santé mondiale, la pointe de lance du néo-impérialisme d’entreprise”, a écrit Robert F. Kennedy Jr, le neveu de l’ancien président John F. Kennedy. Qui rajoute que Bill Gates et son “obsession  pour les vaccins semble à la conviction messianique qu’il est ordonné à sauver le monde avec la technologie et une volonté divine d’expérimenter avec la vie d’êtres humains inférieurs”. 

Bill Gates et son pouvoir sur l’OMS
Depuis que Trump a décidé d’arrêter les subventions américaines, c’est la Fondation Gates qui est devenue le premier donateur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  Avec 395 subventions pour un total de 3,6 milliards de dollars à l’OMS […] Il semblerait que Gates a la mainmise sur presque tout ce qui touche aux pandémies. Sa fondation a injecté 50 millions $ dans une initiative appelée ” L’accélérateur thérapeutique Covid-19″ destinée à combattre le coronavirus et à trouver un vaccin. Beaucoup de cet argent est allé à l’OMS.

En avril, des dizaines de Texans se sont rassemblés autour de l’hôte d’Infowars Alex Jones lors d’une manifestation anti-fermeture à Austin, au Texas, scandant «arrêter Bill Gates». Une organisation à but non lucratif basée à New York aurait faussement ruminé qu’elle travaillait avec la Fondation Bill et Melinda Gates pour implanter des micropuces de vaccins chez des personnes ayant reçu tellement de menaces de mort qu’elle a contacté le FBI. Et une pétition de la Maison Blanche demandant que la fondation du milliardaire fasse l’objet d’une enquête pour «faute professionnelle médicale et crimes contre l’humanité» a recueilli un demi-million de signatures en trois semaines.

Gates, qui a annoncé que sa fondation de 40 milliards de dollars consacrerait son  » attention totale  » à la lutte contre COVID-19 , a été accusé de toute une série de méfaits, allant de l’intrigue au profit d’un vaccin à la création du virus. Le 8 avril, l’animatrice de Fox News Laura Ingraham et le procureur général Bill Barr ont spéculé sur le fait que Gates utiliserait des certificats numériques pour surveiller toute personne vaccinée.

PRINCIPALES CONCLUSIONS

  • Les accusations que Bill Gates a des plans sinistres de contrôler ou d’expérimenter sur le public sous le couvert d’une charité médicale remontent à au moins une décennie, en partie à une obscure lutte politique au Ghana.

Un diffuseur de la droite chrétienne, Brannon Howse de «Worldview Watch», a averti que Gates et «l’État profond mondialiste médical» utilisaient la crise pour réguler la fertilité des gens en fonction de leur vision du monde, par le biais de «tickets de procréation» et de micropuces. Sur Instagram, le militant anti-vaccination Robert F. Kennedy, Jr., a publié une vidéo mettant en vedette un public de style « 1984 » écoutant Gates, avec un texte déclarant que le co-fondateur de Microsoft Corp. « mène une expérimentation sociale et médicale mondiale, »Via l’Organisation mondiale de la santé. Le New York Times a noté que la désinformation à propos de Gates est devenue «la plus répandue de toutes les faussetés des coronavirus» en ligne.

Un rassemblement anti-verrouillage à Toronto, Canada, le 25 avril 2020.