Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 10, épisode 3/17 : L’EXISTENCE DE CIVILISATIONS SOUTERRAINES CONFIRMÉE

Screenshot_20200509-190605_Samsung Internet

Vidéo originale sous-titrée en français, diffusée en avril 2018, disponible sur : Gaia.com
(https://www.gaia.com/series/cosmic-disclosure)


Screenshot_20200509-190713_Samsung Internet

David Wilcock : Soyez les bienvenus à « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock. Dans cet épisode, nous allons parler des civilisations souterraines. Emery, bienvenue.

Screenshot_20200509-194537_Samsung Internet

Emery Smith : Merci David, ravi d’être ici.

David : Dans le passé, vous m’avez parlé d’une technologie très intéressante qui permet apparemment de voir relativement mieux sous la surface de la Terre que nos scientifiques ne pourraient l’imaginer. Pourriez-vous commencer par là ?

Emery : Oui bien sûr. Tout a commencé par les satellites pour observer les océans.

Screenshot_20200509-194638_Samsung Internet

Les astronautes, en orbite, observaient les océans et y voyaient ces vieilles épaves, ces débris et les bateaux et savaient bien sûr qu’ils contenaient beaucoup d’or. Les chasseurs de trésors ont commencé à traiter avec les gouvernements pour acheter du temps avec ces satellites qui pouvaient voir ces choses.

David: Les gens normaux n’y ont donc pas accès ?

Emery : Non.

David : C’est pour les initiés.

Emery : Oui, les initiés. Quelques organisations possèdent des satellites, ou des sociétés qui les utilisent pour voir si les murs sont infestés, dans des pays étrangers, avec des insectes et des punaises, croyez-le ou non. Ils peuvent donc voir dans un mur depuis un satellite et déterminer de quel type d’insectes il s’agit. Cela a donc été amélioré pour voir un peu dans le sol.

Mais ils ont maintenant développé un radar spécial. C’est un géoradar à ondes rétrodiffusées et basse fréquence qui vous donne une image volumétrique environ 400 fois meilleures qu’un CAT-scan. Vous pouvez donc voir ce que c’est et aussi dire de quel matériau il s’agit, ce qui est très utile. Disons, en Arabie Saoudite, pour les rois là-bas, si un kamikaze avec un sac à dos court dans leur allée, ils peuvent en fait utiliser un drone ou lui lancer l’onde, et ils savent combien d’explosifs il a dans son sac à dos avant qu’il n’approche l’édifice.

Ce type d’appareils est utilisé par l’armée et pour le DOD. Je ne peux pas dire qui l’a, mais c’est une propriété privée…

David : Une question, rapidement. Le tableau périodique des éléments, il y en a 120 environs. Y a-t-il des éléments qu’on ne voit pas avec ça ?

Emery : Si ce ne sont pas des éléments déjà connus, vous ne saurez pas ce que c’est. Cela donnera « inconnu » , ou « inconnu sur Terre ».

David : Ok, mais pour le reste du tableau…

Emery : Tout y est enregistré. Comme la machine Rife, une machine à fréquences. Ils ont fait la même chose ici. Ils ont mesuré chaque élément qui existe, et comment la fréquence revient. C’est pour ça qu’ils peuvent construire une image volumétrique, mais il peut aussi vous dire ce que c’est.

L’une des meilleures choses à propos de cet appareil est que je peux le mettre sur un drone, voler jusqu’à un pétrolier, et c’est un test qu’on a fait sur un pétrolier géant contenant des milliers de mètres cubes de pétrole ; on pourrait mettre une petite dose d’uranium dans une boîte étanche, dans un baril de 200 litres, tout au fond de ce pétrolier, et faire voler ce drone à plus de 15 kilomètres, avant même qu’il n’atteigne le port, et il vous dira exactement où se trouve l’uranium dans le bateau. C’est à ce point précis !

C’est donc un truc extraordinaire, utile et protecteur qu’on a, et j’espère que beaucoup de gens écoutent ça. Et j’espère que le Président Trump le connaît, mais il n’est en fait pas vraiment au courant. Je crois que cela lui serait utile dans sa lutte contre la terreur, car de cette manière, il scannerait tout et vous sauriez tout avant même que ça n’arrive.

Mon équipe a été engagée pour aller dans un lieu tenu secret des Etats-Unis d’Amérique, et pour observer à distance une région qui est connue pour ses possibles réserves d’or. On y est allé et on a rencontré des scientifiques et cette incroyable équipe. Ils cherchaient un trésor très particulier, dirons-nous. Je peux en parler après. Ils nous ont donc engagés, quelques collègues et moi, pour aller là-bas et pour d’abord poser des drapeaux dans la montagne où l’on pensait qu’il était.

David : Oui, et je dois dire, pour les gens qui regardent ceci et qui ne le savent pas, que j’ai pu parler avec votre équipe. Ce n’est donc pas la première fois que je l’entends.

Emery : Oui, c’est vrai.

David : On était très impliqués pendant un temps.

Emery : Oui, absolument. Donc, on est parti là-bas, on a posé les drapeaux, ils ont passé ce radar spécial au-dessus, et on était sûrs à 99,9% de savoir où se trouvait l’or.

David : Il y avait donc beaucoup ?

Emery : Oui, beaucoup d’or que voulaient ces chasseurs de trésor qui travaillaient avec le gouvernement, je crois, ou peut-être pas. Ne spéculons pas là-dessus. Mais le plus cool dans tout ça, c’est qu’un scientifique, qui a développé le système, nous a appelés ; une personne incroyable. Mon équipe et moi nous sommes réunis et il nous a alors montré ce grand vide dans la Terre, bien plus bas que l’or. On s’est dit : « C’est quoi ce grand vide-là ? Et cette énorme pyramide ? » Il a dit : « Comment étiez-vous au courant ? Avez-vous consulté mes dossiers ? » J’ai dit : « Non, on les a vus lors de l’analyse à distance. Pourquoi ne l’avoir pas écrit dans le rapport ? » Il a répondu : « Parce que ce sont des éléments inconnus. Et je ne suis ici que pour une chose : confirmer l’existence de l’or. »

J’ai dit : « C’est incroyable, du jamais vu sur cette planète ! » Et il a répondu : « Oui, avec mon appareil, je peux voir tout très profondément dans la Terre. Imaginez ce que j’ai déjà vu et que vais-je faire avec ces informations ? »

Voyez-vous, c’était la même technologie que pour trouver les tunnels au Mexique pour passer la frontière. Ils ont employé ça. Et le cartel mexicain a mis la tête de cet homme à prix. Ils l’ont découvert, car le gouvernement était déjà infiltré. Donc même s’il a sauvé les USA – et béni soit cet homme qui a aidé, est venu au front et a sauvé les USA avec sa technologie –, il a presque été tué pour ça.

On a donc découvert ça, mais aussi beaucoup d’autres choses intéressantes, et la pyramide avait dix fois la taille de celle de Gizeh. C’était un vide énorme, ici, en Amérique du Nord. Un espace vraiment très grand avec une large nappe aquifère l’entourant. Et sa propre atmosphère. Il peut aussi la mesurer, ce qui était intéressant. Avec cet appareil, on peut faire tant de choses.

Il y a donc des civilisations, je le confirme, qui ont leurs propres atmosphère et luminescence, leur forme de vie, et leur propre réserve d’eau, qui sont loin sous terre.

David : Vous m’aviez aussi dit, quand on en a parlé avant, qu’il y a aussi, je crois, des pièces carrées, que vous avez trouvées, qui n’avaient ni entrée ni sortie.

Emery : C’était très intéressant. Le radar à ondes rétrodiffusées, à basse fréquence montre concrètement des cubes, des pièces cubiques géantes et des petits cubes vides qui ont été parfaitement taillés. On peut mesurer au millimètre près la taille de ces salles et si elles ont été taillées comme des cubes parfaits. Et cette roche… on parle d’entre 300 mètres et 1000 mètres de profondeur. Et on se dit : « Comment diable ces cubes sont-ils arrivés dans cet endroit ? »

Et peut-être qu’il y a quelque chose dans ces cubes, mais on n’a pas la technologie pour regarder dedans ou les analyser, car les résultats donnent “inconnu”.

Et un élément qu’on a découvert, pour lequel on nous a appelés, et des choses qu’ils y ont trouvées, était une énorme mine d’or blanc pur. Pas de l’or mélangé avec du métal, comme l’or blanc de nos chaînes. L’or blanc d’une ancienne civilisation, la poudre d’or blanc, la manne dont vous avez entendu parler.

David : Oui. Vous avez dit, à propos des combinaisons intelligentes, qu’il y avait un combustible d’or blanc pour créer leur antigravité. C’est le même ?

Emery : Correct. Oui. C’était intéressant, car le gouvernement a foncé et a acheté presque toutes les propriétés jusqu’à ce terrain-ci, ce qui est une grande confirmation.

David : C’est vrai. Je me souviens aussi que vous aviez montré des imageries volumétriques montrant clairement une cage d’escalier qui a été remblayée. Pourriez-vous en parler ?

Emery : Oui, on a trouvé d’énormes cages d’escalier, sous terre. Et ces immenses espaces vides, on parle de milliers de mètres carrés qui s’étendent sur des milliers de kilomètres. Et ce ne sont pas juste des cavernes. Il y a des cavernes, mais aussi quelque chose de différent, car dans certaines parties des cavernes qu’on ne peut imaginer, il y a un escalier qui descend sur des centaines de mètres, une volée parfaite de marches d’escalier.

On a trouvé les contours de navettes et aussi d’un grand sarcophage.

David : Pensez-vous que c’étaient des humains géants ?

Emery : Oui, de 9 à 10 mètres de haut.

David : Wouaou. Ce sont donc des trucs anciens.

Emery : Oui, mais on a aussi trouvé un truc très cool avec le radar. Au milieu de la nappe aquifère, il y avait un très gros rocher qui ne semblait pas relié à la terre ferme. Mais il était là. De quelques mètres. Imaginez l’eau passant sur le rocher, et le rocher était creux et contenait à l’intérieur des sortes de ruines.

5

1

On avait besoin de combinaisons pour creuser, pour après passer à travers la nappe aquifère avec la combinaison, et creuser dedans. Mais on ne voulait pas l’inonder.

6

On ne trouvait pas de moyen de ne pas inonder l’oeuf géant. Car l’or blanc serait emporté.

David : L’or blanc était dans l’oeuf ?

Emery : Dedans, oui.

David : Le rocher était submergé ?

Emery : Oui.

David : Comment la combinaison intelligente vous a-t-elle aidé ? Pouviez-vous creuser avec ?

Emery : Oui, il y a un moyen d’amener des équipements et de creuser, mais on voulait découvrir s’il y avait une cavité d’air quelque part autour. Car bizarrement, on n’en trouvait pas. Mais une partie du rocher était près de la surface de la Terre, qui la touchait.

Une fois qu’on a creusé le sol, de l’eau a commencé à sortir. Il était seulement à 90 cm du rocher géant. On a donc des centaines de kilogrammes d’eau passant par ce petit trou que vous avez creusé dans la terre pour atteindre l’oeuf.

Et maintenant 90 cm vous séparent d’atteindre l’oeuf. Donc, on a décidé de descendre des milliards de litres de nitrogène liquide, pour congeler cette partie de la nappe et creuser à travers, puis y entrer.

David : Wow. Pensez-vous, peut-être, que cet oeuf pourrait être une sorte d’astéroïde évidé, qu’ils auraient déphasé et fait atterrir dans la Terre ?

Emery : Je crois qu’à une époque, c’était un astéroïde qui a dû se coller à la terre probablement avec de la lave en fusion, par exemple.

Et au cours des millions d’années, l’eau a réussi à le désolidariser de la terre. Et il se trouve maintenant à cet endroit, entouré de 90 cm d’eau. On parle d’un endroit hautement pressurisé.

David : Un astéroïde viendrait du système solaire. Dites-vous qu’il s’est formé dans la Terre, alors ?

Emery : Il est arrivé il y a très longtemps. Les gens l’ont considéré comme un refuge.

David : C’est donc un astéroïde qui s’est crashé, dans des temps anciens, et c’est en fait un gros rocher dans la Terre qu’ils ont trouvé et creusé.

Emery : Voilà, oui. Ils l’ont peut-être creusé, ou il l’était déjà. Et durant des milliers d’années, les gens y mettaient leurs trésors et leurs trucs en sécurité, pendant très longtemps.

Et je crois que maintenant, la Terre l’a juste elle-même consolidé à un endroit très difficile d’accès.

David : Vous êtes étrangement vague en parlant des ruines et de la civilisation. Pourriez-vous préciser ce qu’il y a dans l’oeuf ?

Emery : Dans cet oeuf se trouve l’escalier dont on a parlé. On a une imagerie volumétrique de ça. Donc, cet escalier mène à une énorme cavité. Et le problème est l’eau qui y entre. Maintenant, pour parler de ce qu’il y a dedans, je vous ai dit qu’il y a une navette et un sarcophage. C’est ce dont je parlais, dans cette cavité.

David : C’est une sorte de race de géants, alors ?

Emery : Oui, à une époque. Et au fil du temps, les gens ont pensé que c’était un lieu spécial. Et dans cet astéroïde géant, ou peu importe ce que c’est… bien que je ne suis pas sûr que ça en soit un, vous savez, car dans les résultats du truc à rétrodiffusion, on avait plein de minéraux différents et d’autres choses. Et il n’y avait pas beaucoup de fer.

Mais c’est étrange que ce truc soit un énorme rocher creux au milieu de la nappe aquifère. C’est intrigant. Que ça soit un astéroïde est une spéculation. Donc là-bas, on a vu beaucoup de restes humains, plus de 300 restes humains.

7

On a vu aussi une armure. On a vu aussi des caches avec de l’or, bien sûr, que la barge la plus grande au monde ne pourrait contenir.

2

A côté de cet endroit énorme, qui était très haut, aussi, à l’intérieur, ça se divise. Ce n’est pas un seul grand espace. Il y a d’autres espaces. Les cubes sont le long de l’extérieur de ce truc mais aussi à l’intérieur. Il y a donc des parties pleines dans cet oeuf. On l’appelle l’oeuf. Et là-dedans, il y a de nombreux types différents de tunnels et d’espaces creux, de pyramides, de sarcophages, de navettes et d’autres choses.

David : Ces squelettes étaient-ils étranges, hormis leur taille, peut-être ?

Emery : Les armures et les pots qu’on a vus remplis d’or sont les mêmes que ceux utilisés à l’époque des Templiers.

David : Vraiment ?

Emery : On a donc l’impression que c’est où l’Arche d’alliance, le Saint Graal et les 1700 tablettes, les Tables de la Loi, sont peut-être.

David : Pensez-vous que les Templiers auraient pu connaître ce lieu, peut-être à travers des textes anciens, des extraterrestres avec qui ils étaient en contact.

Emery : Je peux vous dire comment ils le connaissaient. Un petit pourcentage d’humains peut voir un spectre spécial bleu clair. Et curieusement, cet or émet des émanations à travers le sol et les feuillages, et ils peuvent voir leur teinte. Ils ont cette habilité. Je n’ai jamais lu sur le sujet sur Internet. L’armée m’a juste débriefé. Et les gens comme ça ont l’habitude de trouver des réserves énormes d’or, et de faire d’autres choses dans le monde, pour aider l’Amérique et la protéger. Et ils ont trouvé, grâce aux satellites, un signal dans cette zone concrète de l’Amérique du Nord. Et à cette époque, les Indiens et les gens, même si vous êtes en Europe, ils peuvent voir à l’horizon, cette exacte teinte bleue. Ils naviguaient jusque là, trouvaient l’or, l’emportaient, et ça marchait très bien. Et ils ont atterri à Corpus Christi, un des bateaux des Templiers. Ils auraient marché jusqu’à un lieu d’Amérique du Nord, que je ne peux révéler, puis l’auraient enterré dans cet endroit qui avait déjà la plus grande réserve d’or du monde, pensant que ce serait un lieu sûr. Ils étaient très inquiets pendant la guerre qu’ils préféraient bouger. La famille Sinclair prit l’argent et aida à payer les bateaux et les Templiers les aidèrent. Les Templiers protégèrent l’or jusqu’à leur mort.

3

David : Une autre chose que j’ai entendue, que je pense très important d’aborder, est que plusieurs informateurs ont parlé du désert du Sahara, dans le tiers nord de l’Afrique. C’est un grand désert maintenant, mais ils disent tous que si vous descendez entre 12 et 120 mètres sous le sable, c’est juste incroyable : partout d’immenses ruines d’une civilisation. Le saviez-vous ?

Emery : Je l’ai entendu, oui. Je sais juste qu’ils l’ont fait avec un géoradar depuis un satellite. C’était très simple car peu profond. Et pour les choses peu profondes, ils peuvent voir à travers une certaine quantité de sable. C’est plus dur avec la roche. Et il y a aussi des anomalies là-bas, qui ont ce que vous avez dit. J’ai entendu, et ce sont des infos directes lors d’un briefing, que ça avait à voir avec autre chose dans ce pays.

David : Ces vides de pièces cubiques seraient-ils courants ? Vous n’avez vu qu’un endroit. Pourrait-on trouver ce genre de choses dans d’autres endroits ?

Emery : C’est une zone assez importante. C’est une surface de centaines de kilomètres carrés qu’on a examinée. Ce n’est pas une zone spéciale. Je veux dire que c’est un petit coin de la planète. Et il y avait assez de données importantes pour prouver qu’il y avait une civilisation là-bas, connectée à d’autres civilisations et à d’autres tunnels. Et que les nappes aquifères souterraines majeures sont toutes connectées, ce qui est terrifiant et on ne le savait pas. Si l’eau est contaminée, disons dans le Wisconsin ou dans le Dakota du Nord ou du Sud, à terme, après de très nombreuses années, elles pourraient toutes être polluées. Il y a aussi un système de déplacement aquatique, qui relie tout ça.

David : Certains initiés ont dit qu’il existe un canal subaquatique parcourable qui va de la côte Est des Etats-Unis au Nebraska et qu’il y a une base militaire importante là, et que le moyen d’y parvenir est sous l’eau.

Emery : Oui, c’est vrai. L’armée va de la côte Est à la côte Ouest en passant par les aquifères depuis longtemps. J’aime bien la base navale marine au milieu du Nevada. On passe à côté en allant à Vegas.

David : John Lear a dit que c’est une base de réparation sous-marine.

4

Emery : Oui, je connais la famille Lear. C’est vrai.

9

C’est comme une gare d’arrêt. Et il [ce canal subaquatique] traverse tout. Je n’ai pas la carte. Mais je sais à 100 % qu’il traverse tout, car une étude secrète a été menée, utilisant des teintures spéciales. Un groupe y est allé, une organisation privée, et a teint l’eau et l’eau de San Diego avec ces molécules spéciales, très écologiques, pour ne nuire à rien. Ils les ont collectées quelques semaines plus tard dans l’océan Atlantique. C’est définitivement clair qu’il y a une sorte de passage, de voie qui passe partout.

David : Même les gens travaillant dans un sous-marin nucléaire pourraient l’utiliser quotidiennement ?

Emery : Oui, je le crois. Et beaucoup de choses clandestines. Ça sert à ça. Et il y a des bases en chemin, qui sont souterraines.

David : J’aimerais aborder ceci un peu, car vous avez des choses très intéressantes à dire sur comment cette technologie bizarre a été développée.

Emery : La technologie dont on a parlé avant, à rayons géoradar de basse fréquence, peut aussi être intégrée à un iPhone. Et vous le placez dans votre main ou sur votre poitrine, il vous montrera votre main, et vous pouvez zoomer jusqu’à une cellule et dire : « J’ai trois cellules là. Celle-ci est métastatique. Elle est cancéreuse. C’est une cellule tissulaire », et l’éliminer. Et vous venez de vous guérir du cancer. Donc, la résolution de cet appareil est extraordinaire à ce point. Vous le posez sur votre main et vous zoomez pour voir et explorer vos cellules.

David : C’est fou.

Emery : C’est magnifique. La plus belle des technologies. Et elle est accessible. Elle est juste là. J’espère que cette discussion inspirera son inventeur et le Président à faire un pas, car non seulement c’est un grand élément de sécurité pour le monde, mais c’est aussi bon pour la santé. C’est incroyable, magnifique d’aider… Vous pourriez vous soigner.

David :  Et je suppose que l’énergie utilisée n’est pas radioactive ou dangereuse ?

Emery : Non, aucun danger.

David : Je crois que vous m’avez passé son inventeur au téléphone un jour, et il m’a juste pris la tête en expliquant comment cette technologie s’était développée au départ, l’essence de métaux et des matériaux du tableau périodique et comment on les voit. Vous souvenez-vous de ce qu’il a dit ? C’était une discussion technique complexe.

Emery : Oui, il y a, de ce que je sais, trois personnes, moi compris, sachant comment le système opère et fonctionne. Et je ne peux pas vraiment en parler pour de nombreuses raisons, et pour la sécurité de tous sur la planète. Cela ne doit pas tomber dans de mauvaises mains. C’est comme d’autres appareils énergétiques géniaux, et les portails, l’antigravité. Chacun comporte un risque, et leur inventeur le sait.

Et cet inventeur a été sauvé d’un autre pays et est maintenant un citoyen américain qui veut d’abord aider les USA et les protéger, et se protéger lui et sa famille. Et ce pauvre gars est passé par beaucoup de choses. Mais tout ce que je peux dire, c’est que ça fonctionne avec une fréquence très basse, et des ondes rétrodiffusées, dit-on. Il renvoie ces algorithmes. Puis c’est le seul qui a le programme. Seules deux personnes, que je sache…

David : Je me souviens d’une chose amusante que vous disiez, où le gouvernement doit le consulter, car il est le seul qui l’a. Pouvez-vous parler de ce qu’est sa relation avec le gouvernement en tant qu’inventeur de cette technologie ?

Emery : Ils sont très contrariés de ne pas pouvoir le convaincre de vendre son invention. Car il attend que la Cabale soit détruite avant de la donner au Président, ou lui donner en main propre. Il pense qu’on n’est pas encore stables. Il sait très bien qu’on est encore des gamins et qu’on ne pourrait pas gérer ça.

Mais il l’a utilisé pour les tunnels mexicains et d’autres projets secrets incroyables pour protéger l’Amérique. Il se passe beaucoup de choses que les gens ignorent. Des informations internes, comme des bombes nucléaires dans des sac-à-dos passant par le Mexique, par exemple. Ce produit désignerait immédiatement ces choses à des centaines de kilomètres avant qu’ils ne parviennent jusque là.

On pourrait prendre des mesures de précautions pour que ces bombes ne passent pas nos frontières. L’équipe, l’armée et le Président travaillent à cela. Ils ne peuvent en parler, car ils ne veulent pas effrayer les Américains. Pourquoi il [Trump] construit un mur, qui fait quoi ? Pourquoi l’armée est en mer là-bas ? C’est dur de le communiquer aux gens, car si l’ennemi sait ce qu’on sait, ils vont tout chambouler.

C’est une question de connaître la personne et à quoi sera destiné l’appareil. Ce scientifique n’est pas intéressé du tout par les milliards de dollars. Il se préoccupe plus de la sécurité des citoyens des Etats-Unis. Il veut s’assurer que quand il le donnera, qu’il devra être là à chaque utilisation, quand on scannera le sol, il devra être celui qui le manipule.

David : Cela nous laisse avec beaucoup de questions. On devra y revenir. Merci Emery. Et merci de nous suivre.


Traduit par Régis

Source de la traduction en français : https://essania.actifforum.com/t7324-emery-smith-10-l-existence-de-civilisations-souterraines-confirmee


REMARQUE : en mars 2020, la chaîne Gaia TV, qui produit et diffuse l’émission « Divulgation Cosmique », après avoir auparavant déjà imposé (en 2018) à Corey Goode de supprimer de son blog personnel toutes les transcriptions des épisodes de l’émission qui y étaient publiées – et qui étaient ainsi rendues disponibles gratuitement pour tout le monde –, a carrément supprimé de son émission tous les épisodes de l’émission où Corey Goode est présent !

La suppression de tous ces épisodes s’inscrit plus directement dans le cadre d’un litige croissant entre Corey Goode et Gaia TV, par rapport auquel Corey Goode venait officiellement et publiquement (au travers d’une courte vidéo disponible sur YouTube), de signer début mars 2020 les papiers lançant des poursuites au civil contre Gaia TV.

À noter que ces poursuites judiciaires engagées par Corey Goode ne concernent d’ailleurs pas uniquement Gaia TV (comme précisé sous la vidéo de Corey Goode), car cette chaîne est loin d’être le seul élément qui ait posé de plus en plus de problèmes dans le cadre de la grande bataille en cours pour l’obtention – ou non – de la divulgation complète. Les enjeux et les parties concernées quant aux obstacles qui se dressent face à la divulgation complète/totale libératrice – une divulgation complète contre laquelle lutte en fait « l’Alliance Noire » de tous ceux qui souhaitent que notre monde obtienne une divulgation qui soit uniquement limitée/partielle -, débordent largement le cas de la problématique avec cette seule chaîne…

[N.B. : il est régulièrement expliqué, dans l’émission « Divulgation Cosmique », en quoi une divulgation seulement partielle ne serait pas à l’avantage du plus grand nombre sur la Terre, en quoi elle ne serait pas au bénéfice de toute l’humanité, mais au contraire, en quoi elle servirait en réalité à maintenir encore en place un subtil système de contrôle obscur et limitatif au seul profit de « certains »…] 

Quoi qu’il en soit, au départ en 2015, Gaia TV semblait sincèrement soutenir la cause de la divulgation complète (d’où, précisément, le lancement de cette émission avec David Wilcock et Corey Goode). Mais ses agissements ultérieurs ont posé de plus en plus de questions, bon nombre d’observateurs actuels allant même jusqu’à considérer – à juste titre ? – que de toute évidence la chaîne a été progressivement infiltrée, et ne sert à présent plus véritablement la cause de la divulgation complète, mais bien plutôt celle d’une divulgation limitée/partielle.

Gaia TV, donc, a brusquement décidé en mars 2020 de supprimer l’intégralité des épisodes des 8 premières Saisons de l’émission (où Corey Goode est le principal invité), à l’exception des 3 épisodes avec David Adair, et de supprimer aussi les 19 épisodes des Saisons 9 à 11 où Corey Goode est présent (dont 8 épisodes en binôme avec Emery Smith).

Cette décision de suppression des épisodes par Gaia TV, qui est évidemment dommageable pour la cause si essentielle de la divulgation complète (même si bien entendu – et fort heureusement – la disparition de ce patrimoine d’informations majeures n’empêchera nullement, en soi, la divulgation complète de se produire bientôt sur Terre !), a en outre bousculé toute la répartition des épisodes restants de l’émission « Divulgation Cosmique » sur la chaîne.

À l’origine, cet épisode était donc l’épisode 8 de la Saison 10.

Point positif pour les francophones, ces 146 précieux épisodes qui ont été tragiquement supprimés par Gaia TV seront intégralement sauvegardés en transcription française, ici, sur Eveilhomme.com.

Pour plus de clarté, les 19 épisodes des anciennes Saisons 9 à 11 où Corey Goode est présent se retrouvent redistribués comme suit :

  • les 11 épisodes où Corey Goode est le seul invité : à la suite des épisodes de la Saison 8 (épisodes 14 à 24)
  • les 8 épisodes où il est interviewé en binôme avec Emery Smith : à la fin des Saisons 10 (épisodes 14 à 17) et 11 (épisodes 12 à 15).

Pour information, Corey Goode et David Wilcock, après leur départ conjoint de Gaia TV en 2018, se sont expliqués sur les raisons de leur décision commune et ont formulé divers griefs concernant l’attitude de plus en plus discutable de la chaîne, à différents niveaux ; certains éléments de cette histoire, et des reproches faits à Gaia TV, sont en outre évoqués dans cet article (originellement publié en mars 2019, et qui avait en fait comme sujet principal l’arrivée sur Gaia TV d’un nouveau [soi-disant] divulgateur au profil douteux…).

Signalons enfin l’existence d’un PDF des transcriptions originales en anglais de l’intégrale des épisodes allant de la Saison 1 jusqu’au milieu de la Saison 10, qui est téléchargeable gratuitement à cette adresse :

https://www.docdroid.net/192biis/cosmic-disclosure-full-transcripts.pdf#page=410


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux ( https://www.facebook.com/eveilhommelemag/ NewsLetter et à partager l’article. 

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR UN ABONNEMENT MENSUEL DE 9,99 EUROS (Annulable à tout moment) GRATITUDE A TOUSanime (62)

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons besoin de votre soutien! Renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Même quelques euros sont importants. Milles merci à tous. Amour et Lumière

€1,00

 

N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :