Frank HATEM : PHYSIQUE QUANTIQUE ET CONSCIENCE à deux voix ? Et si c’était une troisième VOIE ?

Par Frank HATEM

La Science va finir par reconnaître l’âme ? Mais il faudrait pour cela réformer fondamentalement ce qu’on entend par « science ». Si on confond « science » et « physique », autant dire qu’on n’est pas arrivé : une science de la conscience ne peut pas être une science physique puisque par définition la Physique est l’étude, l’observation, la mesure, la reproduction de ce qui est « physique », donc a priori « matériel », et donc a priori « indépendant de la conscience ». Cette démarche prend le problème à l’envers, et à cause de cela, toutes ses conclusions sont à l’envers.

Alors que si on prend les choses à l’endroit, on s’applique à s’appuyer sur du solide rationnel, sur du réel, mais pas matériel, sur de l’incontestable et non sur de l’hypothétique. On ne va donc par étudier ce qu’on observe, MAIS LE FAIT D’OBSERVER, c’est-à-dire la conscience. De cela on peut être certain, alors que ce qu’on observe sera toujours subordonné à cette conscience.

La conscience n’est pas un objet physique. On ne peut ni l’observer extérieurement à la conscience, ni la mesurer (même si on peut mesurer ses effets électroniquement), ni la reproduire (même si des tentatives sont faire également). Il faut se rendre à l’évidence si on veut être scientifique : la conscience c’est toujours SOI, et tout le reste est « perceptions ».

Prendre les choses à l’endroit, c’est ne pas s’attacher à une démarche physicienne, puisque de toute évidence, aucune « matière » n’est indépendante de la conscience. Elle n’est même pas « extérieure » à la conscience. Une preuve ? Posez-vous simplement la question « est-ce que je peux avoir conscience de quelque chose qui ne soit pas DANS ma conscience ? » La réponse est définitivement NON. A partir du moment où JE perçois de la « matière » ou un univers, cela est évidemment un ensemble de sensations, donc de l’esprit. Si c’était extérieur à la conscience, il faudrait pouvoir dire où s’arrête la conscience et où commence l’univers ! C’est totalement impossible.

Alors évidemment, tout le monde peut reconnaître cela, mais comme il est dit dans l’article : l’homme ne veut pas entendre parler du pouvoir de sa conscience. Pourquoi est-ce « sa grandeur qui fait le plus peur à l’homme » ? Et évidemment peur au physicien qui, s’il est tant attaché à la « matière », c’est par refus de « se connaître soi-même », seul moyen de connaître l’univers. Observer l’univers est très utile technologiquement, cela donne du pouvoir sur la « matière », mais précisément, le but étant le pouvoir (et la science s’applique généralement d’abord à l’armement, vous aviez remarqué), c’est donc l’EGO et son mental qui sont à la manœuvre.

Or quelle connaissance peut-on attendre de l’ego, dont on sait bien que la principale préoccupation est d’avoir raison, de contrôler tout, de se distinguer des autres ? Et pas du tout de COMPRENDRE. Car il sait bien que s’il regarde les choses en face, s’il comprend, cela va remettre en cause cet ego qui, en fait, va disparaître corps et biens. Ou à peu près. S’il accepte l’évidence hyper-rationnelle que « tout est dans la conscience » (personne n’exhibera jamais un objet indépendamment de sa conscience), alors cela devient un problème pour lui : il se retrouve seul et responsable de l’univers. C’est horrible !

Ceux qui confondaient l’ego et l’esprit ont fait l’erreur du « solipsisme » à cause de cela. Mais s’ils avaient utilisé les bons outils pour étudier le réel, ils n’auraient pas fait cette erreur et ils comprendraient qu’il n’y a pas de risque pour l’Etre. Les bons outils, c’est l’hyper-rationalité, qui interdit toute hypothèse. C’est l’épistémologie de la Haute Métaphysique.

Philippe Guillemant a par ailleurs raison lorsqu’il subodore que le futur est créateur. Mais il se trompe lorsque, par timidité théorique, il l’associe à un autre créateur : le passé. Il faut choisir : ou bien le passé est créature (créé par le présent ou le futur), ou bien il est créateur. Mais ce n’est pas facile de ne plus croire que nous venons de notre passé sans renier ce dernier.

SEUL LE BUT EST CRÉATEUR, et ce But se situe dans l’instant présent (d’ailleurs vous l’avez remarqué, vous aussi vous n’avez d’énergie que lorsque vous avez un but). Mais depuis 300 ans (matérialisme scientiste), tout ce qui est « but » est assimilé à « Dieu » et donc rejeté.

De surcroît, tout le passé est inclus dans le présent, et tous ces passés sont engendrés simultanément, ce qui est interprété par les quantiques par les « multivers », « une multitude d’univers ». Mais quel que soit l’univers (tous les univers sont personnels en fait, avec beaucoup de points communs), il se situe bien DANS la conscience, et certainement pas ailleurs.

NOUS NE SOMMES PAS PLUSIEURS ESPRITS AYANT CONSCIENCE D’UN UNIVERS RÉEL,

MAIS UN SEUL ESPRIT AYANT CONSCIENCE EN MÊME TEMPS D’UNE MULTITUDE D’UNIVERS PERSONNELS.

Etudier ces univers (ou la matière, ou le cerveau etc.) en espérant comprendre la conscience qui les contient est aussi vain que d’étudier le contenu historique d’un rêve en espérant y découvrir le processus du rêve et sa cause.

En réalité, ce n’est qu’en comprenant le but qu’on peut comprendre l’origine. Pour comprendre pourquoi vous êtes là, il vous faut comprendre à quoi vous servez. Et non pas chercher à vous définir par votre passé, votre éducation ou autres. Aucune théorie du « big bang » n’explique l’univers. Elle se contente de tenter de décrire une transformation d’un état plus concentré vers un état plus dilaté. Mais sur les causes, rien. Pour comprendre l’univers, il va d’abord falloir comprendre le BUT qui engendre la conscience, pourquoi l’Etre à la place du néant, et ensuite seulement se demander comment et pourquoi cette conscience prend forme d’atomes et d’univers.

Et tout cela est clairement établi et avec certitude depuis la découverte en 1985 de l’origine (cause éternelle) de la conscience à partir du néant à chaque instant. Découverte qui fait suite aux travaux de Léon Raoul HATEM sur la nature et le rôle du magnétisme dans l’univers : comment avec cette seule énergie magnétique qui est en fait l’esprit vu de l’extérieur, on engendre tous les univers, atomiques, galactiques, organiques etc. Travaux déposés à l’Académie des Sciences de Paris en 1955, mais ne vous attendez pas à ce qu’on vous l’enseigne à l’école ou qu’on en parle à la télé. En tout cas tant qu’on n’aura pas changé de Dimension.

Comprendre la conscience n’est pas si difficile à condition d’utiliser les bons outils, en l’occurrence la seule démarche absolument scientifique : la « méditation hyper-rationnelle », la méditation sur le NÉANT. On a raison de penser que le « vide quantique » est plein de potentiels voire d’information, encore faudrait-il dire pourquoi ce potentiel est, et comment ce potentiel s’actualise. Et de qui de quoi est-ce l’information. C’est évidemment ce qu’on enseigne dans le « Projet Métaquantique » en collaboration avec la chaîne LeGrandChangement.tv. « Métaquantique » veut dire « au-delà du quantique ».

Voici une vidéo permettant de comprendre ce dont il s’agit et à quel point c’est fécond :

 

Alors évidemment, comme tout le monde sait cela inconsciemment mais en a peur, on a inventé le concept absurde « d’image » de l’univers située prétend-on quelque part dans les neurones (qui eux aussi sont en fait dans la conscience et non l’inverse), et qui serait la perception d’un univers réel et inconnaissable qui aurait une existence en soi indépendante de la conscience !

C’est doublement absurde. D’abord parce qu’on risque de chercher longtemps l’existence de quelque chose indépendamment de la conscience (et ne venez pas dire que l’Australie existe, bien qu’on n’en ait pas conscience : bien sûr que si elle est dans LA conscience. Il ne faut pas confondre « conscience », qui est un processus unique et commun à tous, et « conscient » qui est VOTRE sélection, c’est-à-dire le passé que vous vous attribuez personnellement dans ce potentiel infini.

Croire à un univers réel indépendant de la conscience est bien une hypothèse indécidable, invérifiable, et donc anti-scientifique.

Et d’autre part c’est également absurde parce que cela rend inextricable l’explication d’une origine-bis d’un univers-bis, alors qu’on a déjà tant de mal à en expliquer un ! S’il y a un univers réel alors que par ailleurs je vis un autre univers (et où s’arrêtent mes « perceptions » ? Où commence cet univers « réel » ? A partir de quelles galaxies ?), il n’empêche que la seule réalité que je puisse étudier, c’est SOI : mes sensations conscientes. Rien d’autre. Curieuse démarche prétendue scientifique qui déplace le problème au nom de la trouille de se retrouver face à soi-même, seul.

Nous sommes tous confrontés à cette peur de la solitude, précisément parce que c’est la réalité absolue, et toute notre vie universelle n’est qu’une fuite de cette réalité DANS L’ILLUSION DE L’ESPACE ET DU TEMPS. Que l’espace-temps soit une illusion, cela ne fait de doute pour personne de sensé (puisque c’est DANS l’esprit). On le sait d’ailleurs depuis la nuit des temps, et c’est archi-démontré mille fois plus rationnellement que par la Physique, et néanmoins on continue de faire de la « science » comme si de rien n’était. Comme si tout cela était la réalité. Au lieu, une fois pour toutes de se tourner vers la seule certitude afin de faire de la vraie science : SOI.

Alors évidemment cela est spirituel. « Spiritualité laïque », pourquoi pas, comme dit Jocelyn Morisson, car la religion est, comme la Physique, un instrument de pouvoir essentiellement. Certes ce discours ne fera pas plaisir à tout le monde. Mais c’est ainsi et on a assez tourné autour du pot depuis 300 ans qu’on fait de la « science » avec pour objectif premier d’évacuer tout ce qui peut être spirituel. Avec pour résultat la destruction de la planète et l’esclavage croissant de l’humanité. C’est normal, ou bien on fait le choix de l’Absolue évidence par véritable soif de comprendre, ou bien on se tourne vers le matérialisme égotique, et alors la « science » n’est plus qu’un outil de notre avidité, avec prix Nobel à la clef.

Cet article est l’occasion de remettre les choses à leur place. Merci à Eveilhomme, grâce à qui un jour peut-être, la Science deviendra scientifique, c’est-à-dire spirituelle.


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux ( https://www.facebook.com/eveilhommelemag/ NewsLetter et à partager l’article. 

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR UN ABONNEMENT MENSUEL DE 9,99 EUROS (Annulable à tout moment) GRATITUDE A TOUSanime (62)

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons grand besoin de votre soutien! Si le cœur vous en dit, renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Renseignez le montant que vous désirez. Milles merci à tous. Plein de belles choses à tous ! Amour et Lumière

€1,00

 

N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Eveil Homme

Chercheur spirituel et métaphysique, je suis en contact depuis plusieurs années avec des êtres galactiques. L'objet de ma démarche est d'informer les personnes intéressées par les questions liés aux nouvelles fréquences de réalité : ascension terrestre, éveil et chemin spirituel, nouvelles réalités, contactés extraterrestres et galactiques, être de lumière, divulgation, technologies nouvelles et ésotériques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :