Les Organisations les plus influentes agissant dans l’ombre…

Fantasmes et révélations sur les maîtres du monde

Robert Goodman : « Les sociétés secrètes sont intimement liées aux Illuminatis et bon nombre de ses membres occupent des postes importants dans les différentes administrations gouvernementales. Leur connexion avec les cérémonies sataniques et leur obsession pour l’établissement du Nouvel Ordre Mondial, ainsi que le manque total de sensibilité envers la souffrance dans le monde, leur facilitent la tâche de sacrifier des milliers de personnes pour arriver à leurs fins. »

Le Groupe BILDERBERG

Club très privé réunissant chaque année dans le plus grand secret les grands décideurs internationaux et les personnages les plus influents de la planète, le Groupe de Bilderberg est sans doute l’organisation contemporaine la plus controversée de ces dernières années. L’absence totale de médiatisation de ce mystérieux rassemblement de puissants et la confidentialité absolue du bilan de leurs conférences, tenues à huis clos depuis plus d’un demi-siècle, ravivent allègrement la flamme du mythe du complot.

Le groupe Bilderberg a été créé de manière à coordonner et contrôler les efforts internationaux des Illuminati en un gouvernement mondial dont il est le corps dirigeant. Ses membres dirigent les cercles intérieurs de la commission Trilatérale dont le noyau dirigeant a été choisi lors d’un meeting du groupe Bilderberg en 1972, et les cercles intérieurs du CFR, mais aussi des grands organismes internationaux tels l’ONU, le FMI, l’OMS.

Cette Organisation secrète fut créée en mai 1954 à l’hôtel de Bilderberg à Oosterbeek, en Hollande, par le prince Bernard des Pays-Bas. Elle est composée de 120 magnats de la haute finance d’Europe de l’Ouest, des États-Unis et du Canada. Ses buts principaux, formulés par le prince Bernard, sont l’institution d’un gouvernement mondial d’ici l’an 2000 et d’une armée globale sous le couvert de l’ONU. On l’appelle aussi le « gouvernement invisible ».

Un comité consultatif composé d’une commission de direction (avec 24 Européens et 15 Américains) décide des personnes à inviter à leurs rencontres. Johannes Rothkranz écrit que seuls sont invités ceux qui ont fait preuve d’une indéfectible loyauté dans les intrigues menées par les Rockefeller et les Rothschild. Toutes les personnes présentes ne sont pas des « initiés », elles peuvent être aussi seulement des représentants d’un groupement d’intérêts ou d’autres personnes.

Daniel Estulin, écrivain et journaliste, nous expose la conspiration du Gouvernement mondiale 

kissinger-bilderberg

Certains défendent l’idée que des sociétés secrètes gouverneraient le monde : ils témoignent ici en évoquant l’ONU et la Commission Trilatérale. Ils se réunissent une fois par an dans un hôtel de luxe et décident de quelle façon diriger le monde. Jesse Ventura a infiltré le groupe Bilderberg.

Le Groupe Bilderberg, c’est quoi exactement ?

Natacha Polony – Le Groupe Bilderberg

 


Le Club Bilderberg – L’Histoire Secrète des Maîtres du Monde

Le Club Bilderberg constitue l’une des organisations les plus puissantes et secrète au monde.

Depuis 1954, une fois par an, ce groupe restreint se retrouve pour décider en secret de l’avenir politique et économique de l’humanité. Aucun journaliste n’a jamais eu accès à ses réunions, dont la première eut lieu à l’hôtel Bilderberg, dans une petite ville de Néerlandaise.

Fruit de plus de quinze années de recherches rigoureuses et dangereuses, l’impressionnante enquête de Daniel Estulin dévoile pour la première fois ce qui n’avait jamais été dit auparavant, éclairant les jeux de pouvoir qui se déroulent à notre insu. Sous la protection féroce de la police, la classe dirigeante mondiale dicte ses lois sur la politique, l’économie et les questions militaires.

L’ouvrage fouillé d’Estulin démontre comment le Groupe Bilderberg a été impliqué dans tous les plus grands mystères de l’histoire récente et comment de cette élite émergent les figures clés du grand échiquier international – d’importants hommes politiques et hommes d’affaires européens, des présidents des États-Unis, des directeurs d’agences telles que la CIA ou le FBI, des grands noms du journalisme – et comment de ces rencontres naissent les lignes directrices de la mondialisation.

1 – Plongeon mortel

2 – L’immortel, 1992 (L’Highlander)

3 – La fondation du Bilderberg

4 – Les concubins du Bilderberg

5 – Les objectifs du Bilderberg

6 – Les pantins du Bilderberg

7 – L’affaire du Watergate

8 – Le Bilderberg démasqué

9 – Un épisode datant de 1999

10 – Échanges de partenaires

11 – Des journalistes courtisants ?

12 – Désarment forcé

13 – Le bureau de contrôle du CFR

14 – Le CFR et les opérations psycho-politiques

15 – Le CFR et le plan Marshall

16 – Un exemple concret

17 – La confrontation (2003)

18 – Retour vers le futur

19 – Une subversion sophistiquée

20 – Choisir un président

21 – Le système de monopole

22 – Les bienfaiteurs des Bolcheviks

23 – Trahir pour le profit

24 – Sacrifier une nation

25 – La rétention (2004)

William Shannon : « Les membres du Bilderberg sont en train de bâtir l’ère du post-nationalisme : nous n’aurons plus de pays, mais seulement des régions de la Terre à l’intérieur d’un ‘monde unique’. Cela signifiera une économie globalisée, un ‘gouvernement mondial unique’ (choisi plutôt qu’élu) et une ‘religion universelle’. Afin de s’assurer la réussite de tels objectifs, le Bilderberg se concentre sur le ‘contrôle technologique et la faible sensibilisation de l’opinion publique’. »

le club bilderberg

La véritable Histoire des Bilderberg

Explorant un monde d’intrigues et de menées secrètes, Daniel Estulin dénonce aujourd’hui ce que nul n’avait pu rapporter jusque là : depuis ses débuts en 1954 à l’hôtel Bilderberg, dans la petite ville hollandaise d’Oosterbeek, le Bilderberg Group a chaque année tenu une réunion, où l’élite politique européenne et américaine se retrouve avec les plus riches PDG de la planète, pour discuter de l’avenir économique et politique de l’humanité.

Bien que présentes, les principales figures de la presse internationale n’ont jamais été autorisées à rapporter les discussions et conclusion de cet organisme qui, comme le montre l’auteur, ont des répercussions considérables sur les citoyens du monde. Usant de méthodes dignes d’espions de la Guerre froide, et parfois même au péril de sa propre vie, Daniel Estulin est parvenu à apprendre ce qui se disait derrière les portes closes d’opulents hôtels. Il le rapporte pour la première fois dans cet ouvrage, qui est déjà un immense succès de librairie dans le monde entier.

1er partie : Le Bilderberg Group – Les maîtres de l’univers

1- Chute mortelle

2- 1992 Highlander

3- Fondation du Bilderberg

4- Bilderberg et plus, si affinités

5- Les objectifs du Bilderberg

6- Les marionnettes du Bilderberg

7- Le jeu de dupes du Watergate

8- Le Bilderberg démasqué

2ème partie : Le Conseil on Foreign Relations CFR

9- 1999 – Hit parade

10- Échange de bon procédés

11- Les journalistes, des courtisans ?

12- Désarmemnt forcé

13- Contrôle du Cabinet par le CFR

14- CFR et opérations psychopolitiques

15- Le CFR et le plan Marshall

16- Des mécanismes biens visibles

3ème partie : La Commission Trilatérale

17- Confrontation

18- Retour vers le futur

19- Subtilement subversif

20- Comment formater un Président

21- Partie de Monopoly

22- Les bienfaiteurs des Bolcheviks

23- Traîtres par vénalité

24- Sacrifier une nation

25- 2004 – Détention

La véritable histoire des Bilderberg.jpg

https://lesmoutonsenrages.fr/2014/12/26/les-connexions-du-groupe-bilderberg-a-travers-la-planete/

 


Le CFR se CONSOLIDE

Le Council on Foreign Relations (CFR) Fondé par la « Round Table » en 1921, on lui donne aussi le nom d’ « establisment », de « gouvernement invisible » ou de « ministère Rockefeller des Affaires étrangères ». Cette organisation à moitié secrète, dont les membres sont exclusivement des citoyens des États-Unis, compte parmi les plus influentes de ce pays. Le CFR exerce, de nos jours, un contrôle étroit sur les nations occidentales, que ce soit de façon directe, parce qu’il est en relation avec des organisations du même genre, ou que ce soit par l’intermédiaire d’institutions, telles que la « Banque mondiale » qu’il préside.

Depuis sa création, tous les présidents des États-Unis, sauf Ronald Reagan, y étaient déjà membres avant leur élection. En revanche, le vice-président de Reagan, George Bush, était membre du CFR. Il en fut même le directeur en 1977. Le CFR est contrôlé par le syndicat Rockefeller et sert à concrétiser son but : la création d’un « Gouvernement mondial unique ». Le cercle le plus intime du CFR est l’ordre de « Skull & Bones ».

Ce fut la période ou le CFR commença à avoir une réelle influence aux États-Unis. De vieilles institutions souveraines furent remplacées par des nouvelles au niveau international, telles que l’ONU issue du CFR. D’autres en naquirent plus tard, telles que l’ ‘INSTITUTE OF THE PACIFIC RIM » (IPR) et la « FOREIGN POLICY ASSOCIATION » (FPA). Sur l’ordre de l’IPR, la Chine fut remise par George Marshall aux communistes. Le contrôle exercé par les Illuminati sur l’Union soviétique fut nettement amplifiée par la guerre.

Des projets, tels que celui de « Lend Lease », et les décisions prises à Yalta par Staline, Roosevelt et Churchill consolidèrent à leur tour, le système soviétique. La « guerre froide », bien mise en scène, qui s’en suivit entre l’empire soviétique et les nations occidentales renforça la position des Illuminati dans le reste du monde. Les guerres de Corée et du Viêt-nam ont été manigancées pour éviter une confrontation directe entre Américains et Russes. En même temps, cela permit de justifier l’existence de « services de sécurité nationale » tel que la CIA (Central Intelligence Agency), la NSA (National Security Agency) et le NSC.

Les opérations cachées de la CIA commencèrent au début des années cinquante. Les dirigeants des gouvernements des autres pays qui n’étaient pas encore sous le contrôle des Illuminati devaient être renversés et remplacés par ceux que les Illuminati choisissaient.

Quelques sénateurs américains s’en doutèrent et s’étonnèrent, comme le sénateur McCarthy, de ce qu’il y ait autant de communistes dans les postes élevés du gouvernement des États-Unis. McCarthy fonda la « House Hearing on Unamerican Activities » (audition dans la « Hiuse » sur des activités non américaines) et put découvrir quelques activités communistes mais les médias lui jetèrent le discrédit. Voila une méthode qui assure le succès et qui a fait ses preuves : celle qui met à l’écart les trouble-fête. Plus tard, McCarty se mit à enquêter sur la CIA. S’il avait poussé un peu plus avant, peut-être qu’il aurait pu éviter l’attentat contre J. F. Kennedy.

Le « Comité des 300 » fut très inquiet lorsque McCarthy décida de faire paraître William Bundy devant le comité d’enquête. Son assignation aurait permis de découvrir les bonnes relations existant entre la CIA et le service secret britannique. Le « RIIA » choisit Allen Dulles pour mettre à l’écart McCarthy. Dulles donna à Richard Helms et Patrick Lyman la mission de s’occuper de McCarthy.

Eisenhower donna la même mission au général Mark Clark, membre du CFR, pour que McCarty ne s’occupa plus de la CIA. Clark persuada McCarthy qu’il existait une commission de surveillance spéciale qui veillait sur la CIA. McCarty stoppa alors ses investigations. Lui, qui était connu pour faire la chasse aux sorcières et qui, en tant qu’avocat, défendait de nombreuses familles de la mafia de New York, avait une amitié profonde avec le chef homosexuel du FBI, J. Edgar Hoover. Il organisait, d’ailleurs, pour lui des rencontres avec des travestis dans des hôtels de New York. Richard Helms et Allen Dulles prirent en charge, plus tard, la direction de la CIA.


La COMMISSION TRILATERALE

La Commission trilatérale (parfois abrégée en Trilatérale) est une organisation privée créée en 1973 à l’initiative des principaux dirigeants du groupe Bilderberg et du Council on Foreign Relations (CFR), parmi lesquels David Rockefeller, Henry Kissinger et Zbigniew Brzezinski.

Regroupant 300 à 400 personnalités parmi les plus remarquées et influentes – hommes d’affaires, hommes politiques, décideurs, « intellectuels » – de l’Europe occidentale, de l’Amérique du Nord et de l’Asie du Pacifique (États dont la plupart sont également membres de l’OCDE), son but est de promouvoir et construire une coopération politique et économique entre ces trois zones clés du monde, pôles de la Triade.

À l’instar du groupe Bilderberg, il s’agit d’un groupe partisan du mondialisme, auquel certains attribuent, au moins en partie, l’orchestration de la mondialisation économique.

Comment la Commission Trilatérale a infiltré les gouvernements

Patrick Wood est un ancien de Wall Street. Il a travaillé dans le passé comme conseiller à la SEC (Security Exchange Commission, le soi-disant agent régulateur de Wall Street), il a aussi travaillé avec le professeur et historien Antony Sutton, avec qui il a publié un ouvrage sur la Commission Trilatérale, qui, avec le CFR (Council on Foreign Relation) et le groupe Bilderberg, est un pilier de l’oligarchie banquière et industrielle transnationale et leur volonté d’instaurer leur Nouvel Ordre Mondial fasciste (une fois de plus nous pesons nos mots, car nous prenons toujours le mot « fascisme » selon la définition donnée par Mussolini lui-même : la fusion de l’état et de la grosse industrie. Mussolini pensait que « fascisme » et « corporatisme » était en fait synonyme…).

Il est important pour tous citoyens de savoir qui est réellement en contrôle du pouvoir et de pouvoir identifier avec précision l’ennemi. La classe politique de tous les pays occidentaux est à la botte de ces institutions puissantes de l’ombre, elles-mêmes des outils de contrôle politico-social pour les quelques des milliers de personnes mondialement impliquées au sommet de la pyramide.

 

 


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous, votre soutien est vital pour la survie du site. Merci infiniment et très belle journée lumineuse à vous.

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons besoin de votre soutien! Renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Même quelques euros sont importants. Milles merci à tous. Amour et Lumière

€1,00

tipeee.com bouton tip

téléchargé (3)

N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :