Anciennes Civilisations

Les révélations du Livre d’Énoch

Il y a des enseignements immémoriaux qui ont été transmis par des êtres tel Enoch et d’autres grands sages qui savaient bien qui étaient ces Dieux venus des cieux, et quels étaient leurs objectifs maléfiques. 

Pourtant, il n’y a pas qu’Enoch qui le mentionne car c’est aussi écrit dans la Bible et dans d’autres livres Apocryphes, qu’une race de géants appelée les Néphilims-visiteurs est arrivée sur Terre pour y demeurer faisant beaucoup de mal aux habitants qui vivaient tranquillement sur leur planète. 

À tel point que les Anges de Lumière ont dû intervenir pour éviter plus de maux, parce qu’ils dévoraient les hommes, ainsi à travers ces faits, nous constatons que depuis des époques ancestrales des guerres sanglantes se sont déroulées, et que celles-ci ont opposé les êtres luminiques et les entités ténèbreuses qui sévissent encore de nos jours. 

Livre d’Enoch, chap. 7 vers 2 à 4 

« Et ces femmes conçurent et enfantèrent des géants dont la taille avait trois cents coudées. Ils dévoraient tout ce que le travail des hommes pouvait produire, et il devint impossible de les nourrir. Alors ils se tournèrent contre les hommes eux-mêmes, afin de les tuer et de les dévorer. »

Livre d’Enoch, chap. 9 vers. 1 et 2

« Alors Michael et Gabriel, Raphaël, Suryal et Uriel, abaissèrent des cieux leurs regards sur la terre, et virent les flots de sang qui la rougissaient, et les iniquités qui s’y commettaient; et ils se dirent les uns aux autres : C’est le bruit de leurs cris. »

« La terre privée de ses enfants a élevé sa voix jusqu’aux portes du ciel. »

 

 

Livre d’Enoch, chap. 15 vers. 8

« Et maintenant les géants, qui sont le prix du commerce de l’esprit et de la chair, seront appelés sur la terre de mauvais esprit, et leur demeure sera sur la terre. Ils procréeront à leur tour de mauvais esprits, parce qu’ils tiennent au ciel par un côté de leur être, parce que c’est des saints vigilants qu’ils tirent leur origine. Ils seront donc de mauvais esprits sur la terre, et qui doit être la demeure des esprits terrestres qui sont nés sur la terre. »

 

La Bible fait brièvement mention d’un homme nommé Hénoch. Elle dit simplement que c’était un prophète avant le Déluge Universel et qu’il fut le 1er être humain à disparaître dans un char de feu.

AP60_Enoch

200 ans plus tard, dans une ancienne librairie en Éthiopie, un anglais trouva un livre intitulé ‘Le Livre d’Hénoch’. Le prophète Hénoch dit clairement qu’à l’âge de 12 ans, quelque chose descendit du ciel avec un grand fracas. Toute la communauté du village s’effraya et s’enfuit, mais Hénoch resta sur place. C’est alors que 2 personnes, ou tout au moins qui semblaient l’être, vêtues d’habits brillants et munies de casques, se rapprochèrent de lui et lui dire : « si tu veux, nous t’emmènerons tout en haut, entre le ciel et la Terre, et nous te montrerons ta planète de là-haut », le garçon de 12 ans accepta.

Tous les 3 firent quelques pas, et l’un des étrangers dit à Hénoch : « humain, tu ne sens pas bon! » L’humain dût plonger dans l’eau et en sortant, ils lui donnèrent une crème qu’il appliqua sur tout le corps. Plus tard, ils lui donnèrent une sorte de vêtement comme celui qu’ils portaient, ce qui rendait Hénoch aussi lumineux que les deux autres, et puis tous les trois s’élevèrent vers les cieux. Évidemment, Hénoch manquait de vocabulaire technique pour expliquer son expérience. Il n’avait pas les mots modernes comme vaisseau spatial, et l’expliquait avec simplicité : « quand je fus là-haut, je voulais redescendre sur Terre ».

Si quelqu’un veut descendre sur Terre, il ne peut pas être sur la Terre. Il raconta ensuite : « le lieu élevé dans lequel nous nous trouvions allait toujours vers le haut et puis vers le bas. Soudain, je vis notre planète Terre en haut et les étoiles en bas. » Quand quelqu’un arrive à un vaisseau-mère qui orbite autour de la Terre, cette navette tourne sur son propre axe, et la force centrifuge crée une gravité artificielle. Alors les vaisseaux spatiaux doivent nécessairement tourner sur leur axe. Tout ceci relève de l’information scientifique, ce n’est pas un désir, ni un rêve, vu que l’information est précise. L’univers est infini et il contient des milliers et des milliers de formes de vie! 

PRÉSENTATION DU LIVRE D’HENOCH 

On appelle ainsi une collection d’écrits, prophéties et exhortations, qui sont mises, pour la plupart, dans la bouche d’Hénoch. Ce patriarche, « le septième après Adam, » comme précise l’épître de Jude {Jude 14} jouit de très bonne heure d’une considération spéciale: pour expliquer qu’il vécut moins de siècles que les autres, le texte hébreu de la Genèse, {Ge 5.24} dit à son sujet: « il marchait avec Dieu et il disparut parce que Dieu le prit »; ce que la version grecque de la Septante rend ainsi: « Il plutôt à Dieu et on ne le trouva plus parce que Dieu l’avait transféré. « L’auteur de cet ouvrage traite d’abord de la chute des anges, de leur hymen charnel avec les filles des hommes et de la procréation des géants avec lesquels tous les maux se répandent sur la terre. Puis il énumère le nombre des anges, la région terrestre qu’ils habitent, les mystères sacrilèges auxquels ils initièrent les hommes… 

Le Livre d’Hénoch est un livre apocalyptique, comme celui de Daniel, avec cette différence que les parties apocalyptiques du Livre de Daniel et les Apocalypses, en général, ne s’occupent que de l’avenir et des vertus qui le préparent. Le Livre d’Hénoch, outre la part qu’il consacre à cet avenir, traite encore des sciences, surtout des sciences naturelles, qui représentent également une forme d’Apocalypse… 

L’auteur de cet ouvrage, qui est, bien entendu, un mystique avant la lettre, croit se maintenir sur le terrain de la Bible en puisant largement dans les Écritures, surtout dans les Psaumes, et dans le livre de Job sa mystique et sa poétique… Il parvient ainsi à enchâsser dans ce fonds biblique les conceptions les plus éloignées de la Bible, grâce à ce mode d’interprétation inépuisable qu’est l’allégorie. 

 

 


Le livre d’Enoch, véritable livre de chevet du Christ, fait l’objet d’une nouvelle traduction de la version éthiopienne et slavonique entièrement modernisées afin d’en obtenir une lecture contemporaine. De plus, les deux plus grands spécialistes mondiaux de ce texte (J. C. Vanderkam et Joszef Milik) apportent un éclairage supplémentaire à cette étude.

 


 

serveurCampagne de renouvellement des serveurs bientôt saturés. Merci infiniment de votre soutien:

Cliquer ici pour nous soutenir et participer à la mise en place des nouveaux serveurs


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux ( https://www.facebook.com/eveilhommelemag/ NewsLetter et à partager l’article.

Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un abonnement en cliquant sur sur ce texte, votre soutien est vital pour la survie du site. Merci infiniment et très belle journée lumineuse à vous.

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR UN ABONNEMENT MENSUEL DE 9,99 EUROS (Annulable à tout moment) GRATITUDE A TOUSanime (62)

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons besoin de votre soutien! Renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Même quelques euros sont importants. Milles merci à tous. Amour et Lumière

€1,00

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.