Le Grand Minimum Solaire et ses modifications électromagnétiques…

Un changement au sein du soleil affecterait-il le sytème solaire et les êtres humains ?

Le prochain Grand minimum solaire arrive

Là-bas en haut, dans le ciel bleu clair de midi, le soleil semble être le même jour après jour, année après année. Mais les astronautes savent depuis longtemps que ce n’est pas vrai, le soleil change. Tous les 11 ans environ, les taches solaires s’estompent, apportant une période de calme relatif. C’est ce qu’on appelle le minimum solaire et c’est une partie normale du cycle de taches solaires. Actuellement, le soleil se dirige vers un minimum solaire. Le nombre de taches de soleil était relativement élevé en 2014 et se rapproche maintenant d’un point bas, prévu entre 2019 et 2020. Pendant le minimum solaire, nous pouvons voir le développement de trous coronaires de longue durée. Ce sont de grandes régions de l’atmosphère du soleil, où le champ magnétique solaire s’ouvre et permet aux courants de particules solaires de s’éloigner du soleil, comme les vents solaires rapides.

Les courants de vent solaire émanant de trous coronaux peuvent produire des effets dans le climat spatial près de la Terre en percutant son champ magnétique. Ces effets peuvent inclure des perturbations temporaires de la magnétosphère terrestre, appelés tempêtes géomagnétiques, aurores et perturbations dans les systèmes de communication et de navigation. Il y a des effets uniques de la météo spatiale qui s’intensifient pendant le minimum solaire. Par exemple, la quantité de rayons cosmiques galactiques atteignant la haute atmosphère de la Terre augmente pendant le minimum solaire. Les rayons cosmiques galactiques sont des particules accélérées à haute énergie qui se dirigent vers le système solaire, en raison d’explosions de supernovas lointaines et d’autres événements violents dans la galaxie. Pendant le minimum solaire, le champ magnétique du soleil s’affaiblit et offre moins de protection contre ces rayons cosmiques.

L’année 2019 marque la fin du cycle solaire 24 qui avait débuté en 2008 et avait atteint son paroxysme en 2010. Vous l’aurez compris, nous allons donc rentrer progressivement dans le 25e cycle solaire sur la période 2020-2025 avec un maximum prévu en 2025. Rappelons que l’activité du soleil croît et décroît tous les 11 ans.

Le cycle solaire 25 s’annonce encore plus faible que le cycle 24. Selon les chercheurs de la National Aeronautics and Space Administration plus communément appelée NASA, ce nouveau cycle solaire pourrait même être le plus faible depuis 200 ans. Notons d’ailleurs que les projections des prochains cycles vont vers des cycles solaires de plus en plus faibles sur la période 2050-2070 de telle sorte que nous pouvons parler de  » minimum d’Eddy « .

Baisse de l’activité solaire et conséquences

On calcule la baisse de l’activité solaire par le décompte du nombre de taches observées à la surface du soleil. Quand le nombre de taches à la surface de l’astre est élevé cela signifie que l’activité solaire est élevée. A l’inverse, quand le nombre de taches est faible, cela signifie que l’activité solaire est faible. Entre 1645 et 1715, une longue période sans taches solaires a été observée. Ce minimum solaire porte le nom de  » minimum de Maunder  ». Plus tard entre 1800 et 1825 un autre minimum assez long bien que moins important a aussi été observé, il s’agit du  » minimum de Dalton  ».

La question que l’on peut se poser est la suivante : quelles peuvent être les conséquences d’une activité solaire si faible ? Les chercheurs travaillent encore à ce sujet mais si une période d’activité solaire faible ou nulle est observée pendant une période prolongée, celle-ci pourrait conduire à un refroidissement des températures sur Terre dont l’ampleur rester à confirmer car incertaine. Compte tenu du contexte de réchauffement climatique actuel impulsant une hausse des températures sur la planète, il se pourrait bien que finalement, si refroidissement il doit y avoir, il ne serait que mineur ou bien peu durable. Néanmoins, les conséquences de la faible activité solaire pourrait peu à peu se faire sentir au cours de la décennie à venir et prendre de l’ampleur les décennies suivantes.

La Terre entre bien dans un Grand Minimum climatique, c’est la NASA qui le confirme…

La NASA a déjà mis en garde les nations du monde entier il y a plusieurs années au sujet d’un refroidissement à venir du climat en apportant des preuves fragmentaires. Je relatais ici le 2 mars 2019 l’inquiétude de la NASA au sujet du refroidissement d’une partie de la thermosphère faisant courir un risque aux nombreux satellites, en particulier les siens, qui y circulent. Dans le billet de ce jour il est question des preuves indiscutables apportées par la NASA au sujet de ce refroidissement du climat terrestre, conséquence d’une baisse alarmante de l’activité solaire. La NASA ce n’est pas l’IPCC et comme l’organisme onusien l’a affirmé très clairement le Soleil n’a rien à voir avec le réchauffement climatique global puisque celui-ci n’est que d’origine anthropique, libres à mes lecteurs de croire ou de ne pas croire ce qu’avance la NASA. À l’exposé des faits provenant de la NASA, si j’étais partisan convaincu du réchauffement climatique tel que défini par l’IPCC j’aurais certainement quelques doutes tant les arguments avancés par la NASA sont clairs et convaincants.

La première conséquence de la baisse de l’activité solaire est l’affaiblissement du champ magnétique du Soleil à l’intérieur duquel évolue la Terre sur son orbite. Combiné au vent solaire ce champ magnétique constitue un bouclier protecteur pour la Terre en déviant les rayons cosmiques galactiques et aussi extragalactiques. Les rayons cosmiques sont une réalité de tous les jours puisqu’ils sont à l’origine de la présence dans l’atmosphère, dans le sol et dans de nombreuses espèces vivantes y compris l’homme d’isotopes radioactifs. Pour ne citer que les plus importants et ayant des durées de vie non négligeables il s’agit du Carbone-14, du Chlore-36, du Calcium-41 et de l’Iode-129. Notre corps est naturellement radioactif surtout en raison de la présence de Potassium-40 présent dans la croute terrestre mais ces radio-isotopes provenant de la spallation cosmique sont aussi à considérer bien que leur présence soit négligeable en regard de ce Potassium-40. Il est donc vain de nier l’effet des rayons cosmiques sur la composition de l’atmosphère terrestre, nous sommes tous « marqués » avec du Carbone-14 ! Pour l’anecdote si un paléontologue découvrait mon corps dans 5000 ans il en déduirait par datation avec du C-14 que je ne suis pas encore né en raison des quantités massives de cet isotope qui se trouvent dans mon squelette provoquées par les essais nucléaires atmosphériques lorsque j’étais un jeune adolescent …

Enfin les spécialistes de la datation d’échantillons archéologiques à l’aide de ces isotopes radioactifs comme par exemple le Beryllium-10 et le Carbone-14 savent très bien qu’il faut effectuer des corrections liées aux cycles d’activité solaire.

Cliff High (expert en informatique quantique, américain) :

« Actuellement, des radiations viennent vers nous, y compris les rayons gamma et les énergies qui font que le Soleil produise des niveaux plus élevés d’ultraviolets. Tout cela est en train de se passer autour du soleil, nous allons donc entrer dans un minimum solaire profond, pendant lequel la couronne du Soleil se rétrécit. Ce que nous percevons comme ‘lumière rayonnant le soleil’ contient un champ de plasma qui génère cette lumière, et capte tous les étranges rayonnements venant de l’espace que le soleil traverse. Habituellement, le soleil absorbe tous les rayonnements et nous en recevons très peu. Les rayons cosmiques étaient relativement peu fréquents et ne faisaient presque jamais partie de l’expérience humaine, par rapport à la situation que nous vivons maintenant.

Nous, les humains, sommes donc bombardés par des niveaux d’énergie que nous n’avons pas l’habitude d’absorber. Et nous les absorbons parce que nous réagissons à la lumière et à toutes sortes de rayonnement électromagnétique. Tous les êtres humains et de nombreux animaux sont maintenant perturbés par l’arrivée de ces radiations supplémentaires. L’irrationalité des foules, les émeutes, les mauvaises attitudes, les paroles haineuses; toutes ces réactions d’irritabilité que nous voyons autour de nous dans la société ont un sens puisque nous recevons un bombardement d’énergies que nous ne sommes pas prêt à affronter.

La plupart d’entre nous n’en tient pas compte parce que nous n’en sommes pas conscients et, par conséquent, nous ne faisons rien pour que notre corps essaie de dissiper ces énergies. Je crois que pour maintenir notre propre santé mentale, la capacité de nous débrouiller dans la vie moderne sans ajouter plus de problèmes et rester calme est vitale, chacun de nous en tant qu’individu doit faire quelque chose à ce sujet. Nous devons avoir les pieds sur terre, comprendre que nous avons affaire à des niveaux plus élevés de rayonnement, nous devons prendre des minéraux et des vitamines pour aider notre corps à faire face à tout ça. Si ce n’est pas le cas, le pronostic ne serait pas bon.

Les gens n’ont pas seulement à faire face à la 5G et à l’augmentation du smog électromagnétique. En fait ce n’est même pas le smog, mais nous sommes au milieu d’un tsunami de choses qui nous inondent constamment. Pour en revenir à l’idée du changement solaire, ce n’est pas la première fois que cela se produit sur notre planète. c’est pourquoi nous vivons une période très interessante qui va durer un certains temps. Mais ce sera le chaos absolu, parce que nous assistons à la destruction de nombreux vieux systèmes afin que des nouveaux puissent apparaitre. Ce sera absolument fantastique avec la technologie qui va émerger, mais les changements sociaux et l’impact qu’ils auront seront terribles, parce que beaucoup de gens ne pourront pas s’adapter à ce qui va se passer. Si nous savons rester calmes, prendre soin de nous et des choses, nous pourrons nous en sortir. Et si nous savons visualiser l’avenir, nous pourrons faire de grands changements, même si ce n’est qu’un seul individu qui change. »


serveurCampagne de renouvellement des serveurs bientôt saturés. Merci infiniment de votre soutien:

Cliquer ici pour nous soutenir et participer à la mise en place des nouveaux serveurs


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux( https://www.facebook.com/eveilhommelemag )/ NewsLetter et à partager l’article.Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous, votre soutien est vital pour la survie du site. Merci infiniment et très belle journée lumineuse à vous.

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON MENSUEL DE 5 EUROS (Annulable à tout moment) GRATITUDE A TOUSanime (62)

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons grand besoin de votre soutien! Si le cœur vous en dit, renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Renseignez le montant que vous désirez. Milles merci à tous. Plein de belles choses à tous ! Amour et Lumière

€1,00

tipeee.com bouton tiptéléchargé (3)

 

 

 

 

 

N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
EMAIL
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :