Projets Noirs

Agenda 2021 plan de dépopulation de l’humanité par les élites, par les taxes, les impôts, les OGM, les vaccins, l’énergie nucléaire, les chemtrails, la pollution, le codex alimentarus, la bureaucratie et bien d’autres menaces!

Nota Eveilhomme: Cet article est publié à titre d’information mais il convient d’avoir à l’esprit certains principes. En vertu des grands principes co-créationnel, nous manifestons ce que nous voulons OU/ET ce que nous ne voulons pas… En effet, l’univers qui sert de support de co-création via la manifestation de la pensée ne « comprend » que le positif, c’est ainsi si l’on émet des pensées du type « je ne veux pas de ceci ou cela » nous renforçons l’énergie qui concourt à créer ceci ou cela… Ainsi s’il est important d’être bien informé, il est encore plus important de se focaliser sur ce que l’on veut à la place de ce que l’on veux pas… De même les basses vibrations (colère, haine, rancœur…) servent le système enfermement élitiste et nourrissent les êtres derrières ce système.

C’est ainsi pour qu’il est parfait de pardonner à ces êtres qui ont permis le mise en place de ce système (avec notre aval car nous leur avons donné naïvement notre pouvoir co-créateur), et il est tout aussi parfait de les remercier pour ce qu’ils nous apprennent en agissant négativement et en fomentant de tels plans car cela permet au final de nous aider à déterminer ce que nous voulons en nous basant sur qui nous sommes… car nous devrions évoluer plutôt en exprimant notre intériorité (celle de l’Intelligence du Cœur) plutôt qu’en répulsion/réaction aux catalyseurs constitués par les actions des autres. Bien entendu, à chacun/chacune de se déterminer sur ces points, cette introduction ne continue que notre modeste pensée en la matière.


27955078-27863542

Les français se posent la question de savoir pourquoi depuis Mitterrand le pouvoir d’achat des français diminue car les salaires sont restés presque inchangés depuis 1985 mais que tous les prix s’envolent comme les bénéfices des grands patrons et comme la fiscalité et les taxes de toutes sortes. Beaucoup de français ne mangent plus à leur faim et les cinq fruits et légumes par jour pour certains sont un vieux rêve qui date des années du franc.

Et si tout cela était voulu et planifié par les élites et que rien en fait ne se produit par hasard ?

Pour exterminer les peuples du sud ils utilisent les guerres et les maladies, les famines et les dévaluations monétaires pour exterminer les peuples du Nord riches industriels et agricoles ils utilisent les taxes et la bureaucratie, le poids de la dette inventée par eux-mêmes les études très longues qui débouchent rarement à l’emploi escompté et diverse lois injustes pour retarder l’entrée des jeunes dans la vie active. Les crédits bancaires qui incitent les paysans au suicide ou qui assassinent les artisans qui meurent d’épuisement pour payer leurs crédits bancaires ou le RSI. Ils utilisent le féminisme et glorifient l’homosexualité.Ils opposent les blancs aux noirs les hispaniques aux noirs ou aux blancs, les musulmans aux chrétiens, les juifs contre les musulmans et les boudhistes contre les musulmans. Les homos contre les hétéros. Les capitalistes contre les communistes, les athés contre les croyants. Le Sud contre le Nord et l’Est contre l’Ouest. Les vieux contre les jeunes et les hommes contre les femmes. Mais le plus vicieux des moyens est la bureaucratie c’est sans doute la plus grande menace pour l’humanité. Les bureaucrates sont certainement les plus grands ennemis de l’humanité car ils prennent le droit de décider pour les peuples sans les consulter ils sont les maîtres et les peuples sont de simples esclaves qui doivent obéir sans discuter.Les bureaucrates prétendent être au service de l’humanité mais en fin de compte c’est l’humanité qui est à leur service.

Un politicien français a osé soutenir que le chômage en France serait du fait de la démographie, car selon lui les français feraient plus d’enfants que les allemands au lieu d’accuser la fiscalité française qui serait la plus élevée d’Europe avec la Belgique.

En France il n’existe pas de transparence des finances publiques alors la dette économique de la France serait elle réelle ou cela serait une invention, une conspiration destinée à faire augmenter les taxes qui détruisent les entreprises françaises et font augmenter le coût du travail dans le but d’augmenter le chômage et donc la pauvreté pour faire chuter le taux de natalité en France comme ailleurs dans le monde.

Les terriens doivent il de l’argent à qui à Mars Neptune ou Jupiter ?

La politique d’austérité du président Macron et de ses prédécesseurs ne serait elle pas eugéniste car elle privilégie les très riches et oligarques par rapport au gens du peuple ?

Peut on encore parler de démocratie ? Quand Christine Lagarde est exemptée de payer des impôts car elle serait trop riche ? Quand Cahuzac demeure en liberté alors qu’il a été jugé pour fraude fiscale. Le système de justice en France pratique un apartheid social et la justice n’est plus indépendante des politiciens, beaucoup de juges honnêtes ont démissionnés à cause des pressions politiques et ceux des lobbys.

Petit à petit la France devient une colonie américaine ses entreprises sont privatisées ou vendues à des étrangers et ses secrets industriels ou politiques économiques sont tous vendus au plus offrant. C’est une liquidation.

L’humanité fait face à de plus en plus de menaces qui sont artificiellement crée par les élites qui prétendent protéger l’humanité mais qui va protéger l’humanité de ces élites satanistes et lucifériennes qui veulent la destruction de l’humanité. Comme en Irak ils parlaient d’une guerre propre pour protéger le peuple irakien d’un dictateur devenu fou. Donc il y avait des meurtres et génocides humanitaires comme en Syrie, et au Yémen ou en Libye.

Chaque année de nombres de complots et menaces manigancés par ces élites augmentent et avec leur pouvoir de destruction immense augmente de plus en plus ainsi pour nous tuer ils accumulent sans arrêt de nouveaux moyens de le faire. Ils veulent nous espionner et nous contrôler. Nous devenons pour eux non pas des êtres humains leurs égaux mais un simple bétail dont ils peuvent gérer le nombre en fonction de leur humeur ou des richesses disponibles ou de notre utilité pour la société, donc pour eux, comme Hitler voulait par exemple mettre à mort les marginaux, les chômeurs et les handicapés.

La BIS est la banque la plus puissante du monde, une banque centrale globale pour les huit familles qui contrôlent les banques centrales de presque toutes la nations occidentales et des pays en voie de développement. Le premier président de la BIS fut le banquier de Rockefeller, Gates McGarrah, un officiel de la Chase Manhattan Bank et de la réserve fédérale. McGarrah était le grand-père de l’ex-directeur de la CIA Richard Helms. Les Rockefellers, tout comme les Morgans, avaient des relations très étroites avec Londres. David Icke écrit dans “Les enfants de la matrix”, que les Rockefellers et les Morgans n’étaient que des “prête-noms” pour les Rothschilds.

La BIS est une propriété de la réserve fédérale, de la banque d’angleterre, de la banque d’italie, banque du canada, banque de suisse, banque de hollande, banque fédérale allemande et la banque de france..

L’historien Carroll Quigley écrivit dans son épique livre “Tragédie et Espoir” que la BIS faisait partie d’un plan, celui de “créer un système mondial de contrôle financier dans des mains privées et capable de dominer le système politique de chaque pays et l’économie du monde dans son entiereté… un contrôle s’exerçant de manière féodale par les banques centrales du monde agissant de concert à travers des accords secrets.” Le gouvernement américain avait une méfiance historique à l’égard de la BIS, et fit pression sans succès pour qu’elle soit abandonnée en 1945 à la conférence de Bretton-Woods. Au contraire de cela, la puissance des huit familles fut exacerbée avec la création par la conférence de Bretton-Woods du FMI et de la banque mondiale. Le banque fédérale américaine ne prit des parts à la BIS qu’en Septembre 1994.

La BIS détient au moins 10% des fonds de réserve d’au moins 80 banques centrales au monde, du FMI et autres institutions multilatérales. Elle sert d’agent financier pour les accords internationaux, collecte les informations sur l’économie globale et sert de prêteur ou de dernier rempart pour éviter un effondrement financier global général. La BIS fait la promotion d’un agenda de fascisme monopolistique capitaliste. Elle donna un prêt de soudure à la Hongrie dans les années 1990 pour assurer la privatisation de l’économie de ce pays. Elle servit de canal de financement d’Adolf Hitler pour les huit familles, emmené par Henry Schroeder des Warburgs et la banque Mendelsohn d’Amsterdam. Un certain nombre de chercheurs assument que la BIS est en fait le centre du blanchiement d’argent du trafic de drogue global.

Ce n’est pas une coïncidence si la BIS a son QG en Suisse, la cache financière préférée pour la richesse de l’aristocratie globale et quartier général de la loge franc-maçonne P2 italienne Alpina et Nazi International. D’autres institutions que contrôlent les huit familles inclues le Forum Economique Mondial (Davos NdT), la Conférence Mnnétaire Internationale et l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Bretton Woods fut une aubaine pour les huit familles. Le FMI et la banque mondiale étaient centrales à ce “Nouvel Ordre Mondial”. En 1944, les premiers bons de la banque mondiale furent amenés par Morgan Stanley et la First Boston. La famille française Lazard devint plus impliquée dans les intérêts de la maison Morgan. Lazard Frères, la banque d’investissement la plus importante de France, est la propriété de Lazard et des familles David-Weill, vieille tradition bancaire de Gênes représentée par Michelle Davive. Un directeur récent et PDG de Citigroup fut Sanford Weill.

En 1968, Morgan Guaranty lança Euro-Clear, une banque basée à Bruxelles spécialisée dans le système de négoce des sécurités Eurodollar. Ce fut la première aventure automatique. Certains appelèrent Euro-Clear “la bête”. Bruxelles sert de QG pour la nouvelle banque centrale européenne (BCE) et pour l’OTAN. En 1973, les officiels de Morgan se rencontrèrent secrètement aux Bermudes pour opérer la résurrection illégale de la vieille maison Morgan, 20 ans avant que la loi Glass Steagal fut abandonnée. Morgan et les Rockefeller donnèrent l’apport financier de départ pour Merrill Lynch, la propulsant dans le top 5 des banques d’investissement américaines. Merrill Lynch est maintenant une partie de Bank of America.

John D. Rockefeller utilisa sa richesse du pétrole pour acquérir Equitable Trust, qui avait absorbé plusieurs grandes banques et entreprises dans les années 1920. La grande dépression de 1929 aida Rockefeller à consolider sa puissance. Sa banque Chase, émergea avec la banque de Manhattan de Kuhn Loeb pour former la banque Chase Manhattan, ainsi cimentant une relation familiale de longue durée. Les Kuhn-Loeb avaient financé, avec les Rothschilds, la quête de Rockefeller pour devenir le roi du pétrole. La banque National City Bank de Cleveland donna les fonds à John D. Rockefeller dont il avait besoin pour s’embarquer dans le monopole de l’industrie pétrolière américaine. La banque fut identifiée dans une enquête du congrès comme étant une des trois banques des Rothschilds aux Etats-Unis dans les années 1870; quand John D. créa pour la première fois la Standard Oil dans l’état de l’Ohio.

Un des associés de Rockefeller dans la Standard Oil était Edward Harkness dont la famille fut amenée à contrôler Chemical Bank. Un autre fut James Stillman, dont la famille contrôlait Manufacturers Hanover Trust, Les deux banques sont passées sous l’ombrelle de JP Morgan Chase. Deux des filles Stillman marièrent deux des fils de William Rockefeller. Les deux familles contrôlent une grosse part de Citigroup également.

Dans les affaires des assurances, les Rockefellers contrôlent Metropolitan Life, Equitable Life, Prudential and New York Life. Les banques de Rockefeller contrôlent 25% de tous les biens des 50 plus grandes banques commerciales des Etats-Unis et 30% de tous les biens des 50 plus grosses compagnies d’assurance aux Etats-Unis. [19] Les compagnies d’assurance, la première aux Etats-Unis fut créée par les franc-maçons, jouent un rôle important dans la donne de l’argent de la drogue aux Bermudes.

Les entreprises sous contrôle des Rockefeller incluent Exxon Mobil, Chevron Texaco, BP Amoco, Marathon Oil, Freeport McMoran, Quaker Oats, ASARCO, United, Delta, Northwest, ITT, International Harvester, Xerox, Boeing, Westinghouse, Hewlett-Packard, Honeywell, International Paper, Pfizer, Mororola, Monsanto, Union Carbide et General Foods.

La fondation Rockefeller a des liens très étroits avec les fondations Carnegie et Ford. D’autres aventures philanthropiques de la famille incluent le fond des fréres rockefeller, Rockefeller Institute for Medical Research, General Foundation Board, Rockefeller University et l’Université de Chicago, qui vomit régulièrement un flot continue d’économistes d’extrême droite, apologistes du capital international, incluant Milton Friedman.

La famille possède 30 Rockefeller Plaza, où l’arbre de Noël national est allumé chaque année et le Centre Rockefeller. David Rockefeller fut instrumental dans la construction des tours du WTC. La maison de famille des Rockefeller est un complexe dans la partie bourgeoise de New York appelée Pocantico Hills. Ils possèdent également un duplex de 32 pièces sur la 5ème avenue à Manhattan, un manoir à Washington DC, le ranch Monte Sacro au Vénézuela, des plantations de café en Equateur, plusieurs fermes au Brésil, une grande propriété à Seal Harbor, dans le Maine et des stations balnéaires dans les Caraïbes, Hawaïï et à Porto Rico.

Les familles Dulles et Rockefeller sont cousines. Allen Dulles créa la CIA, assista les nazis, couvra l’assassinat de Kennedy de la commission Warren et fît une alliance avec la confrérie des Frères Musulmans pour créer des assassins conditionnés.

Son frère John Foster Dulles, fut président des trusts bidon de la Goldman Sachs avant l’effondrement de la bourse en 1929 et aida son frère à renverser des gouvernements au Guatémala et en Iran. Tous deux étaient membres de la société secrète Skull & Bones, du Conseil en Relation Etrangère (CFR) et franc-maçons au 33ème degré.

Les Rockefellers furent instrumentaux pour former le club de Rome et son agenda de dépopulation, dans leur propriété familale de Bellagio en Italie. Leur propriété de Pocantico Hills donna naissance à la Commission Trilatérale. La famille est une pourvoyeuse de fonds importante pour le mouvement eugéniste, qui accoucha d’Hitler, du clonage humain et de la forme courante d’obsession génétique sur l’ADN qui court dans les cercles scientifiques américains.

John Rockefeller Junior fut à la tête du conseil de la population jusqu’à sa mort. Son fils du même nom est un sénateur élu pour la Virginie de l’Ouest. Son frère Winthrop Rockefeller fut lieutenant gouverneur d’Arkansas et demeure l’homme le plus puissant de cet état. Dans une interview avec le magazine Playboy en Octobre 1975, le Vice-président Nelson Rockefeller, qui était aussi gouverneur de l’état de New York, articula les vues globalistes et arrogantes de sa famille de cette façon: “Je crois absolument dans une planification mondiale totale de l’économie, des affaires sociales, de la politique, de l’armée…”

Mais de tous les frères Rockefeller, c’est le fondateur de la commission trilatérale et président de la banque Chase Manhattan David qui propulsa l’agenda fasciste de la famille sur la scène globale. Il défendît le Shah d’Iran, le régime d’apartheid d’Afrique du Sud, et la junte militaire de Pinochet au Chili. Il fut le plus grand financier du CFR, de la commission trilatérale et (pendant la guerre du Vietnam), du comité pour une paix effective et durable en Asie, une aventure affairiste pour ceux qui faisaient leur argent et vivaient du conflit.

Nixon lui proposa d’être son secrétaire au trésor (ministre des finances, NdT), mais Rockefeller déclina l’offre, sachant que sa puissance était bien supérieure en étant à la tête de la banque Chase Manhattan. L’écrivain Gary Allen écrivit dans son livre “Le dossier Rockefeller” en 1973: “David Rockefeller a rencontré 27 chefs d’état, incluant les dirigeants de la Chine et de l’URSS.”

En 1975, après Le coup de la Nugan Hand Bank et de la CIA contre le premier ministre australien Gough Whitlam, son successeur nommé par la couronne britannique se dépêcha d’aller aux Etats-Unis où il rencontra Gerald Ford après avoir rencontré David Rockefeller

Wikileaks a publié le 7 mars 2017 près de 9 000 documents provenant de la CIA. Les informations qu’ils révèlent sont explosives. On y apprend par exemple que 85% des smartphones dans le monde sont contrôlés par l’agence de renseignement, que les téléphones et les télévisions connectées peuvent être utilisés pour espionner leurs utilisateurs ou encore que la CIA dispose de backdoors (fonctionnalités inconnues de l’utilisateur légitime d’un logiciel qui permettent à un tiers de s’y introduire) dans les systèmes d’exploitations Android et iOS. Les processeurs des ordinateurs sont équipés de puces RFID permettant de lire les informations par satellite, satellites qui peuvent aussi scanner les ondes pour recréer ce qu’affichent les écrans télévision ou PC.

En 2006 est paru un article du Dr Andreas Mylaeus sur la sortie de l’autobiographie d’un homme, John Perkins , confessions d’un assassin financier qui a été traduit en français par Louis Royer.

Le rôle des assassins financiers c’est l’asservissement de nations entières par l’escroquerie de la dette et de l’usure bancaire comme le fait le FMI qui appartient aux Rothschilds et est présidé par Christine Lagarde ancienne collaboratrice de Sarkozy.

Dans cette autobiographie captivante, l’auteur raconte comment, ancien serviteur empressé du nouvel ordre mondial, il est devenu un défenseur des droits de l’homme et des peuples opprimés.

Recruté en tant qu’agent infiltré en 1971, à l’âge de 26 ans, par la National Security Agency (NSA) américaine et salarié par la société-conseil internationale Chas. T. Main, il a voyagé de par le monde: Indonésie, Panama, Equateur, Colombie, Arabie saoudite, Iran et autres pays d’importance stratégique.

Sa mission était de mettre en œuvre des mesures politiques à l’aide d’études de faisabilité et de projections de croissance économique en apparence scientifiquement fondées mais manipulées, cela afin de promouvoir les intérêts de ce qu’il appelle la «corporatocratie» (coalition de gouvernements, de banques et d’entreprises) américaine et internationale, sous prétexte de lutte contre la pauvreté. Mesures politiques qui ont monté beaucoup de peuples contre les Etats-Unis et ont, entre autres, finalement abouti aux événements du 11 septembre 2001.

Le récit de Perkins nous montre jusqu’où lui et ses collègues – qui se nomment eux-mêmes des «assassins financiers» (economic hit men) – étaient prêts à aller. Il explique par exemple comment il a contribué à réaliser des plans secrets qui ont amené des pays du tiers-monde fortement endettés à se soumettre aux intérêts militaires, politiques et économiques de «l’empire global» ou fait revenir des milliards de pétrodollars d’Arabie Saoudite dans l’économie des Etats-Unis.

Il met au jour les mécanismes du contrôle impérial cachés derrière plusieurs événements dramatiques de l’histoire récente comme la chute du shah d’Iran, la mort du président de l’Equateur Jaime Roldos, le 24 mai 1981, et du président du Panama Omar Torrijos, le 31 juillet 1981, les invasions, par les Etats-Unis, du Panama le 20 décembre 1989 et de l’Irak durant les premiers mois de 1991.

Formation des «assassins financiers»
«Les «assassins financiers» sont des professionnels grassement payés qui escroquent des milliards de dollars à divers pays du globe. Ils dirigent l’argent de la Banque mondiale, et du FMI et de l’Agence américaine du développement international et d’autres organisations «humanitaires» vers les coffres de grandes compagnies et vers les poches de quelques familles richissimes qui contrôlent les ressources naturelles de la planète. Leurs armes principales sont les rapports financiers frauduleux, les élections truquées, les pots-de-vin, l’extorsion, le sexe et le meurtre. Ils jouent un jeu vieux comme le monde mais qui a atteint des proportions terrifiantes en cette époque de mondialisation.»

En 1971, alors qu’il avait 26 ans et après son recrutement par la NSA, Perkins est devenu, sous la houlette d’une formatrice, un assassin financier. Ses missions étaient, entre autres, les suivantes:

«Premièrement il devait justifier d’énormes prêts internationaux dont l’argent [provenant des pays en voie de développement qui recevaient des prêts] serait redirigé vers MAIN et d’autres compagnies américaines (comme Bechtel, Halliburton, Stone & Webster et Brown & Root) par le biais de grands projets de construction et d’ingénierie. Deuxièmement, il devait mener à la banqueroute les Etats qui recevaient ces prêts (après qu’ils avaient payé MAIN et les autres entreprises américaines, évidemment) de sorte qu’ils seraient à jamais redevables à leurs créanciers et constitueraient donc des cibles faciles quand on aurait besoin d’obtenir leurs faveurs sous la forme de bases militaires, de votes aux Nations unies ou de l’accès au pétrole et à d’autres ressources naturelles.»

Exemple de l’Equateur

Depuis que les assassins financiers ont introduit en Equateur les «bienfaits» de l’économie moderne, des banques et de l’ingénierie, le pays se porte beaucoup plus mal. Depuis 1970, donc durant la période dite par euphémisme celle du boom pétrolier, le niveau de pauvreté officiel est passé de 50% à 70%, le sous-emploi, c’est-à-dire le chômage, de 15% à 70% et la dette publique de 240 millions à 16 milliards de dollars. En même temps, la part des ressources nationales allouée aux plus pauvres est passée de 20% à 6%. Et l’Equateur n’est pas une exception. Presque tous les pays que les assassins financiers ont placés sous la «protection» de l’empire global ont connu un sort analogue. La dette du tiers-monde est maintenant de deux billions et demi de dollars et sa gestion, en 2004, coûte environ 375 milliards par an, soit plus que les dépenses totales du tiers-monde en matière de santé et d’éducation, et vingt fois plus que ce que les pays en voie de développement reçoivent au titre de l’aide au développement.

La subtilité des moyens utilisés pour créer cet empire moderne aurait fait rougir de honte les centurions romains, les conquistadors espagnols et les puissances coloniales européennes des XVIIIe et XIXe siècles. Les assassins financiers sont rusés, ils ont su tirer les leçons de l’histoire.

Aujourd’hui, on ne porte plus ni armure ni costume distinctif. Dans des pays comme l’Equateur, le Nigeria ou l’Indonésie, ils sont vêtus comme les enseignants ou les boutiquiers. A Washington et à Paris, ils se confondent avec les bureaucrates et les banquiers. Ils ont l’air modeste et normaux. Ils visitent les sites des projets et se promènent dans les villages appauvris.

Ils professent l’altruisme et parlent aux journaux locaux de leurs merveilleuses réalisations humanitaires. Ils arrosent de leurs bilans et de leurs projections financières les commissions gouvernementales et donnent des cours sur les miracles de la macroéconomie à la Harvard Business School.

Ils avancent à découvert et on les accepte tels qu’ils sont. C’est ainsi que le système fonctionne. Ils commettent rarement des actes illégaux, car le système lui-même repose sur le subterfuge et est légal par définition.

Les étapes de l’escalade

Cependant – et c’est là une restriction importante – s’ils échouent, des individus plus sinistres encore entrent en scène, ceux que les assassins financiers appellent les «chacals», qui sont les héritiers directs des empires de jadis. Ils sont toujours présents, tapis dans l’ombre. Quand ils sortent, des chefs d’Etat sont renversés ou meurent dans des «accidents». Et si par hasard les chacals échouent, comme en Afghanistan ou en Irak, les vieux modèles ressurgissent: de jeunes Américains sont envoyés au combat, pour tuer et pour mourir.

Depuis la fin des années 60, l’exploitation pétrolière du bassin équatorien a conduit au bradage des ressources nationales. Le petit cercle de familles qui dirigeaient l’Equateur était tombé dans le piège des banques internationales. Ces familles ont fait contracter à leur pays d’énormes dettes suite aux promesses de futurs revenus pétroliers.

Jaime Roldos, avocat et professeur d’université d’environ 30 ans fut élu président de l’Equateur en 1979 parce qu’il croyait au droit des pauvres et à la responsabilité des politiciens quant à l’exploitation des ressources. Il n’était pas communiste mais défendait le droit de son pays à décider de son destin. Il n’était lié ni à la Russie ni à la Chine et il n’était pas – comme Allende – membre de l’internationale socialiste. Il était nationaliste mais pas anti-américain. Il n’était tout simplement pas corrompu.

Au début de 1981, le gouvernement Roldos présenta au Congrès équatorien sa nouvelle loi sur les hydrocarbures. Si celle-ci était appliquée, elle réformerait les relations de l’Equateur avec les compagnies pétrolières. Selon certains critères, elle était considérée comme révolutionnaire. Son influence s’étendrait bien au-delà de l’Equateur, à une grande partie de l’Amérique latine et ailleurs dans le monde.

Quelques semaines après avoir présenté son projet de loi au Congrès, Roldos mourut dans un accident d’hélicoptère le 24 mai 1981. Pour Perkins, il ne fait aucun doute que la mort de Roldos n’était pas un accident. Elle présentait tous les signes d’un assassinat orchestré par la CIA et il était évident que l’on voulait ainsi transmettre au monde le message selon lequel l’empire global ne tolérait pas des exemples que pourraient suivre d’autres pays aimant la liberté.

L’exemple de Panama

Panama est un autre exemple de cette politique. Bien que l’importance du canal, à cause des dimensions des bateaux modernes, eût diminué et que Panama ne possédât pas de richesses minières, l’empire global ne pouvait pas tolérer que ce pays de deux millions d’habitants prenne en main son propre destin. Le président Omar Torrijos fut assassiné parce qu’il voulait diminuer l’influence de la corporatocratie et devenir ainsi un exemple pour d’autres pays comme l’Equateur et le Venezuela.

Le processus démocratique initié par Roldos, Torrijos et d’autres donnait trop de pouvoir aux peuples concernés face à l’empire global. C’est pourquoi deux présidents sont morts et ce qu’ils avaient commencé a été anéanti.

Pendant trois décennies, des milliers d’hommes et de femmes ont contribué à créer la situation précaire dans laquelle se trouve l’Equateur au début du troisième millénaire.

Certains avaient, tout comme Perkins, agi sciemment, mais la plupart avaient simplement mis en œuvre ce qu’on leur avait appris dans les écoles de commerce, d’ingénierie et de droit ou avaient suivi l’exemple de gens comme Perkins, qui faisaient la démonstration du système par leur propre cupidité et par les récompenses ou punitions destinées à le perpétuer.

Les récompenses consistaient en rémunérations, primes, pensions et polices d’assurance; les menaces résidaient dans la pression exercée par les groupes sociaux sur les individus et dans les inquiétudes quant à l’avenir de leurs enfants, notamment à leur éducation.

Fragilité du système monétaire soutenu par le dollar

En dernière analyse, selon Perkins, l’empire global dépend largement du fait que le dollar est la principale monnaie internationale. Ainsi les Etats-Unis prêtent de l’argent à des pays comme l’Equateur tout en sachant très bien que ces derniers ne pourront jamais le rembourser. En fait, ils ne veulent pas qu’ils paient leurs dettes, puisque c’est ce non-paiement qui leur procure une influence sur ces pays.

Dans des conditions normales, les Etats-Unis risqueraient de finir par épuiser leurs propres fonds, car aucun créancier ne peut se permettre d’avoir trop de débiteurs qui ne le remboursent pas. Mais nous ne sommes pas dans des conditions normales. Les Etats-Unis émettent des billets qui ne sont pas couverts par de l’or. En fait, cette monnaie n’est couverte que par la confiance internationale dans l’économie américaine et dans la capacité des Etats-Unis à gérer les forces et les ressources de l’empire global – si nécessaire, par la force – de façon à ce qu’elles servent leurs intérêts.

Tant que le monde acceptera le dollar comme monnaie internationale, l’énorme dette publique des Etats-Unis ne posera aucun problème sérieux à la corporatocratie.

Toutefois si jamais une autre monnaie venait remplacer le dollar et que certains créanciers des Etats-Unis (le Japon ou la Chine, par exemple) décidaient de réclamer leur dû, la situation changerait dramatiquement. Les Etats-Unis se trouveraient soudain dans une situation très précaire.

Perkins pense que la véritable histoire de l’empire global a d’une manière générale quelque chose à voir avec nous-mêmes. Et cela explique évidemment pourquoi nous avons autant de peine à aborder l’histoire véritable. Nous préférons croire au mythe selon lequel la société humaine, après des milliers d’années d’évolution, a finalement créé un système économique idéal plutôt que de reconnaître qu’il s’agit d’une idée fausse érigée en parole d’évangile.

Nous nous sommes mis en tête que toute croissance économique bénéficiait à l’humanité et que plus cette croissance était importante, plus les bénéfices en étaient répandus.

Et pour finir, nous nous sommes persuadés que le corollaire de cette idée était valable et moralement juste, c’est-à-dire que les gens qui excellent à stimuler la croissance économique doivent être félicités et récompensés, alors que ceux qui sont nés en marge de l’opulence sont disponibles pour être exploités.

Non aux théories du complot

Il serait commode de rejeter la faute sur un complot, mais nous ne le pouvons pas. L’empire global dépend de l’efficacité des grandes banques, des grands groupes et des gouvernements – de la corporatocratie – mais il n’y a pas de conspiration.

La corporatocratie, c’est nous-mêmes qui en permettons l’existence et c’est pourquoi la plupart d’entre nous avons du mal à nous y opposer. Nous préférons imaginer des conspirateurs tapis dans l’ombre parce que nous travaillons presque tous pour l’une de ces banques, de ces sociétés ou l’un de ces gouvernements ou en dépendons pour les biens et services qu’ils produisent et commercialisent. Comment mordre la main qui nous nourrit?

Perkins compare la situation actuelle à celle des colons américains qui, contre la théorie du mercantilisme, se sont décidés pour l’indépendance et se sont opposés à l’Empire britannique.

On les avait pourtant convaincus qu’il valait mieux pour tout le monde que l’ensemble des ressources soient acheminées vers le roi d’Angleterre. Ils ont finalement compris que ce système ne faisait qu’enrichir les riches au détriment des pauvres.

Pour une humanité qui va sur la Lune, qui a démantelé le système soviétique, qui vend des produits tels que Nike, McDonald’s ou Coca-Cola aux pauvres du monde entier comme autant de symboles du progrès et qui est capable de créer dans le monde entier des infrastructures pour ces entreprises, il ne devrait pas être difficile de résoudre les problèmes qui se présentent.

Ce ne sont pas les réseaux internationaux de communication et de distribution qui manquent. Ce qu’il nous faut, c’est une révolution de l’éducation qui nous amène, nous et nos enfants, à penser de manière indépendante, à mettre en question les explications toutes faites et à oser sortir des chemins battus de la pensée et de l’action pour nous mettre ensemble et créer des alternatives au système actuel.

Macron est un banquier formée par l’état francais à l’ENA comme François Hollande. Macron était un inspecteur des finances publiques avant de travailler pour la Banque Rothschild. Voilà des personnes détenant des secrets sur les finances de l’état qui vont ensuite travailler pour des banques privées qui saurons ainsi exploiter les faiblesses juridiques ou fiscales de l’état et leurs réseau de relations au sein des hauts fonctionnaires pour les détourner au profit des banques privées. C’est ni plus ni moins que de la corruption de fonctionnaires.

Comment l’état français autorise ses fonctionnaires poteurs de secrets d’état rejoindre des banques du privée parfois même étrangères ?

On peut mieux comprendre pourquoi Sarkozy a promu des lois sur l’immunité en cas de trahison de hauts fonctionnaires .

Et les lois et directives européennes sur les secrets des affaires adoptées en 2018 qui protègent donc les banques contre les états !

Ainsi les états n’aurons plus de secrets pour les banques mais banques pourrons dissimuler leurs secrets ?

Le questionnement est renforcé quand au début du mois de février 2017, Julian Assange, le patron de WikiLeaks confie au quotidien russe Izvestia: “ Nous possédons des informations intéressantes concernant l’un des candidats à la présidence française, Emmanuel Macron. Les données proviennent de la correspondance privée de l’ex secrétaire d’État américain, Hillary Clinton”. Et comme si Assange tenait à nous donner des indices, quelques jours plus tard, il nous informe qu’en 2012 la CIA avait demandé à la NSA (centrale d’écoute et de tri du renseignement) de suivre de près la campagne présidentielle française et ses différents protagonistes.

Assange veut il nous faire comprendre que Macron a été ciblé en 2012 par la CIA comme un candidat à promouvoir et à soutenir pour les élections présidentielles de 2017 ?

Peut – être. Dans ce cas on comprend mieux l’inquiétude des russes qui le considèrent alors comme un agent de l’influence américaine en Europe. Mais cette hypothèse est elle plausible ? En cherchant un peu, on trouve, quand même, des éléments troublants dans le parcours de Macron.

Il n’échappe à personne que la campagne de Macron est habitée par deux objectifs: tout faire pour créer un pôle social libéral par une l’alliance droite–gauche et rester dans un schéma de la mondialisation de l’Économie. Comme beaucoup, vous croyez que ces idées sortent de la tête de ce brillant énarque? Eh bien vous vous trompez ! La stratégie de Macron est dans la droite ligne de celle définit par les États Unis et la CIA dans les années 80 s’agissant de ce que doit être la démocratie et l’économie dans le monde.

Des hauts fonctionnaires, des chefs d’entreprise, des banquiers, relais d’influence de la stratégie américaine en France, ont choisi Macron et l’ont façonné pour qu’il entre exactement dans ce schéma. Vous ne le croyez pas ? Ce sont des élucubrations, des supputations, des délires ? Lisez bien ce qui est écrit, c’est surprenant !

L’histoire incroyable de MACRON, le nouveau « messie » français.

Le contexte

Le National Endowment for Democracy (NED) (en français, Fondation nationale pour la démocratie) est une fondations privée à but non lucratif des Etats Unis, fondée en 1983 conjointement par les républicains et les démocrates (ça ne vous dit rien cette alliance gauche-droite?), bien que son orientation générale soit celle du mouvement néoconservateur. Son objectif déclaré est le renforcement et le progrès des institutions démocratiques à travers le monde. En fait, et vous l’aurez deviné, il s’agit d’un instrument de l’hégémonie américaine. La NED finance de nombreux think tanks dans la monde. Ce sont les chambres de commerce américaines et les multinationales (Chevron, Coca Cola, Goldman Sachs, Google, Microsoft etc.) qui abondent son budget. Et comme une évidence cet organisme a été créé spécialement pour servir de substitut à la CIA, car c’est la centrale qui s’occupait de cette stratégie auparavant. Rassurez vous, elle n’est pas loin. Parmi ses membres on y croise, des élus du Congrès, des patrons de multinationales, des lobbyistes, mais aussi des membres de la CIA.

L’action de la NED dans le monde va avoir pour effet la promotion de l’alliance droite-gauche dans le domaine de la production des élites « démocratiques ». Après 1989, cette politique s’impose dans les institutions de promotion de la démocratie en Europe. Elle s’inspire de l’idée de créer une classe d’experts de la démocratie et de leaders politiques professionnels (vous avez bien lu ?) qui puissent réaliser la transformation des régimes totalitaires (par un autre… plus soft celui-là ?) et consolider le fonctionnement des nouvelles démocraties (l’Ukraine ?). Évidemment, l’action de la NED ne se limite pas à la transformation des régimes totalitaires, elle incite aussi à lutter contre « les populismes » (tiens, tiens,) et les extrêmes.

La mobilisation de cette organisation contre le « populisme » et les « extrêmes » a eu son illustration à l’occasion du référendum sur la Constitution Européenne.

En effet, en décembre 2005, l’Aspen Institute de Lyon, un think tank néoconservateur américain, a réuni plusieurs think tanks français et européens, de gauche comme de droite, inquiets des « non » français et néerlandais à la Constitution européenne. Ils ont, ensemble, reconnu la nécessité de mettre au point une stratégie commune de communication et d’éducation des cadres pour contrer la vague populiste en Europe.

Vous avez bien lu ? Le « NON » à la constitution européenne serait donc le fait d’une vague populiste !

Vous avez donc compris que les américains sélectionnent, forment et financent des individus afin de promouvoir une alliance « droite-gauche » contre les « populismes » et les extrêmes pour éviter que leurs desseins ne soient remis en cause par des « manants » qui s’attaqueraient au libéralisme et à la mondialisation de l’économie.

Bon. Maintenant que vous avez le contexte, il faut raconter l’histoire immédiate du jeune énarque, que des parrains bien intentionnés ont calibré, jour après jour, en« leader politique professionnel » au service de la cause néoconservatrice américaine.

Macron entre dans la cour des grands.

Brillant élève comme chacun le sait désormais (on nous bourre le crâne depuis quelques mois), Macron réussit au concours d’entrée à l’ENA en 2002. Durant sa scolarité, il doit effectuer un stage dans l’appareil de l’État. Il le fait au côté du Préfet de l’Oise. Ce dernier le convie à une réunion ayant pour objet l’établissement d’une zone commerciale.

Le patron concerné par cette réunion n’est autre que le richissime rocardien Henry Hermand qui a fait fortune dans la création de supermarché. Homme de réseaux et d’influence, compagnon de route du PS, il fait rapidement de Macron son fils spirituel. Cette rencontre va être déterminante pour l’avenir de Macron.

Un détail qui n’est pas anodin. C’est Hermand qui fait adopter par Macron l’expression « progressiste » (que vous avez entendu répéter ad vomitem durant le début de sa campagne) au détriment des notions de « social libéralisme » ou « social réformisme », dont Macron se réclamait dans les premiers temps. Ce changement sémantique est en fait un alignement de planètes destiné à mettre Macron sur la même orbite que les progressistes américains dont John Podesta, relation de Hermand, est le représentant au travers du Center for American Progress (CAP) le think tank « progressiste » qu’il préside. Rappelons que John Podesta a été conseiller spécial de Barak Obama et qu’en 2016, il a été chargé de la campagne d’Hillary Clinton.

Macron calibré au programme de la NED

Le formation politique : l’alliance gauche-droite de Jean-Pierre Jouyet
En 2004, à la sortie de l’ENA, Macron rejoint l’Inspection des Finances. L’un de ses chefs est Jean-Pierre Jouyet (proche de Sarkozy, de Fillon et de Hollande, rien que ça). Jouyet le prend sous sa protection. Pourquoi? A-t-il déterminé à cet instant que ce sera lui le messie libéral de demain? Il n’y a aucun doute. A l’inspection des finances Jouyet est une sorte de chasseur de tête. Les hommes l’inspirent plus que les idées, dit-on (ça promet). Il mise sur le jeune énarque.

Jouyet est aussi engagé dans l’Aspen Institut, l’un des plus influents cercles de réflexion “néo-cons” aux Etats Unis. Il présidera, jusqu’en 2013, la section française créée par Raymond Barre. Il en est aujourd’hui le président d’honneur. (Voir en infra, L’Aspen à propos du “non” à la constitution européenne).

Suivant à la lettre les préconisations de la NED s’agissant de la formation de « leaders politiques professionnels », Aspen France propose un cycle de programmes dit « Leaders Politiques d’Avenir ». Inutile de vous dire qui sont les intervenants et les sujets abordés (voir le site Aspen France) c’est édifiant! Laurent WAUQUIEZ , Jérôme GUEDJ, Olivier FERRAND, Cécile DUFLOT, Najat VALLAUD-BELKACEM, Jean Vincent PLACE sont les membres le plus connus des promotions depuis 2006. On n’y trouve pas Macron. Mais lui il était en prise direct avec le président.

Pour être plus concret, Michael Bloomberg, ancien maire de New York et 8 ème fortune mondiale a rencontré Macron le jeudi 9 mars 2017 à son QG de campagne pour parler économie. Bloomberg au travers de « Bloomberg Philanthropies » travaille depuis de nombreuse années en partenariat avec l’Institut Aspen.

Dans la droite ligne de la stratégie de la NED, lors de l élection présidentielles 2007 Jouyet et d’autres fondent le groupe « les Graques », composé d’anciens patrons et de hauts fonctionnaires qui appellent à une alliance gauche – droite entre Royal et Bayrou . Il y entraine Macron. L’objectif est d’appeler la gauche au réveil libéral européen puis prôner deux pôles, l’un conservateur, l’autre social libéral avec les verts et l’UDF. Partisan de l’économie de marché, ils ont saisi la percée de Bayrou pour construire avec lui le pôle social libéral. Bien évidemment leur stratégie est la prise de pouvoir de la gauche libérale au PS et, dans un second temps, le faire imploser. On y est

2. Le formation économique : la mondialisation de l’économie de Jacques Attali.

Cette même année, Jouyet va suggérer le nom de Macron à Jacques Attali pour être rapporteur de la Commission pour la libération de la croissance française dite « commission Attali ». Mise en place par Sarkozy, cette commission est le saint des saints de libéralisme européiste. Socialistes et libéraux s’y retrouvent (la plupart sont aujourd’hui des soutiens de Macron).

Quel est l’objectif de Jacques Attali? Défenseur des la constitution et de l’établissement d’un état de droit mondial, condition pour lui de la démocratie et des droits de l’Homme (tu parles!), il pense en postulat que l’économie régulée par une institution de surveillance financière mondiale peut être une solution à la crise. Cette institution financière serait une première étape vers l’instauration d’une gouvernance démocratique mondiale dont l’Union Européenne peut devenir un laboratoire. Tout est dit. Emmanuel Macron a bien compris la leçon puisqu’il propose dans son programme en 2017 la création d’un ministre de l’Économie européen, d’un parlement économique européen et d’un budget européen.

C’est grâce à cette commission que Macron va développer ses réseaux. Il va notamment y rencontrer Serge Weinberg, homme d’affaire proche de Fabius. Weinberg est non seulement banquier, mais il est aussi membre de la “Trilatérale” dont les objectifs ont inspiré Attali.

Cette organisation privée a été créée en 1973 à l’initiative des principaux dirigeants du groupe Bliderberg et du Council Foreign Relations, parmi lesquels David Rockefeller, Henri Kissinger, Zbigniew Brzezinski. Son but est de promouvoir et construire une coopération politique et économique entre l’Europe occidentale, l’Amérique du Nord et l’Asie du Pacifique (trois zones clés du monde, pôles de la Triade. À l’instar du groupe Bilderberg, il s’agit d’un groupe partisan de la doctrine mondialiste, auquel certains attribuent, au moins en partie, l’orchestration de la mondialisation économique.

En 2008, Jacques Attali et Serge Weinberg présente Macron à François Henrot ami intime de Wienberg. Henrot est le bras droit de David de Rothschild à la banque d’affaires Rothschild.

Macron est recruté, il est maintenant à bonne école. François Henrot, son patron, est membre du conseil d’administration de la French-American Foundation.

Destinée à favoriser les liens entre la France et les Etats Unis, la French American Fondation est née en 1976, durant ds heures d’antagonisme entre les deux nations. Elle a été baptisée lors d’un dîner aux Etats Unis entre le président Gerald Ford et Valéry Giscard d’Estaing. L’activité de cette fondation est centrée sur le programme Young Leaders dont la mission est de trouver les personnes qui feront l’opinion et qui seront les dirigeants de leurs sociétés respectives. Ils sont né en 1981, avec pour parrain l’influent économiste libéral franco-américain de Princeton, Ezra Suleiman. Le programme financé par des mécènes privés, s’étale sur deux ans, avec un séjour de quatre jours en France, un autre temps équivalent aux Etats Unis, toujours dans des villes différentes, toujours avec des intervenants de très haut niveau. Les Young Leaders français sont (liste non exhaustive): Juppé, Pécresse, Kosciusko Morizet, Wauquiez, Bougrab, Hollande, Moscovici, Montebourg, Marisol Touraine, Najat Vallaut – Belkacem, Aquilino Morelle, Bruno Leroux, Olivier Ferrand, Laurent Joffrin (Nouvel Observateur), Denis Olivennes (Europe 1, Paris Match et du JDD), Matthieu Pigasse, Louis Dreyfus et Erik Izraelewicz (Le Monde).

Coté américain : Bill et Hillary Clinton….Macron sera promu, lui, en 2012.

L’ascension et l’apothéose.

Macron est mûr pour être propulsé dans les hautes sphères de la République. En 2012, sous l’impulsion de Jouyet, il devient secrétaire général adjoint de la présidence de la République auprès de François Hollande, puis ministre de l’Économie.

Hermand, Jouyet, Attali, Weinberg, Henrot, ces cinq personnages, chantres des objectifs de la NED et de la Trilatérale, membres de think tanks inféodés à la stratégie américaine ont fait Macron. Il aura fallu un peu plus de dix ans pour le porter à la candidature de la Présidence de la République.

Beau parcours, non?

Le 16 avril 2014 Jean-Pierre Jouyet deviendra Secrétaire Générale de l’Élysée ce qui achèvera la prise de pouvoir de la NED au cœur de la République.

C’est un véritable coup d’État! Soft, certes, mais un coup d’État!

MACRON a-t-il été ciblé par la CIA?

Assange nous a appris qu’en 2012, la CIA a demandé à la NSA de suivre de près la campagne présidentielle française et ses différents protagonistes. WikiLeaks souligne que Macron est cité dans une e-mail d’Hillary Clinton, alors Secrétaire d’État, datant de 2012 où le personnage est décrit avec beaucoup de précision, mentionnant, notamment, qu’il était “un banquier en fusions et acquisitions” chez Rothschild à Paris, diplômé de l’ENA, ayant travaillé à l’Inspection Générale des finances et (pouvant) aussi devenir haut fonctionnaire au ministère de l’Économie”.

« Pouvant aussi devenir haut fonctionnaire au ministère de l’Economie» est ce que la chose a été bien traduite ? Ne serait ce pas plutôt « pouvant aussi devenir ministre de l’Économie » ?

Pourquoi cette précision ?

Chose troublante, en 2012, Macron avait été pressenti par Hollande pour en faire son Ministre du Budget dans le premier gouvernement, mais il n’avait pas retenu ce choix parce que Macron n’avait pas de mandat électif (étonnant quand on sait qu’il en fera son Ministre de l’Économie deux ans plus tard)…

Comment Hillary Clinton pouvait être au courant de ce choix éventuel?

Au moment de la rédaction du mail, il est écrit que Macron est “banquier en fusions acquisitions chez Rothschild à Paris” C’était donc avant les élections présidentielles et législatives. Macron faisait partie du groupe dit de “La Rotonde” chargé d’alimenter le programme de Hollande, rassemblant des techniciens et les économistes Elie Cohen, Gilbert Cette et Jean Pisani Ferry ceux là même qui ont pondu le programme économique de Macron en 2017. Hollande ne peut pas avoir parlé de ses choix de postes ministériels en public. Car, il est classique d’attendre les résultats des législatives pour composer le futur gouvernement.Et au moment de l’envoie de l’e-mail, elles ne pouvaient pas avoir eu lieu.

Il fallait donc être sacrément au fait de ce qui se passait à haut niveau pour oser ce détail. Qui informe avec autant de précision Hillary Clinton? La CIA via les interceptions de la NSA ou quelqu’un d’autre?

Mais la question cardinale est de savoir pourquoi ce message porte sur Macron, alors que c’est un quasi inconnu à cette époque? La CIA a-t-elle ciblé Macron ? Car enfin, cet e-mail n’est pas adressé à n’importe qui mais à Hillary Clinton alors Secrétaire d’Etat d’Obama. Pourquoi une personnalité de ce niveau, s’intéresse-t-elle à un soutier du staff de Hollande?

En 2015, les documents obtenus par WikiLeaks et publiés par Libération et Médiapart révèlent que la NSA a, au moins de 2006 à mai 2012 (pourquoi mai 2012?) espionné Chirac, Sarkozy et Hollande. Ces documents étaient destinés à la CIA. Mais la NSA a affirmé que ces écoutes n’avaient jamais touché les chefs d’État mais leur entourage.

Macron a-t-il était placé sur écoute quand il était secrétaire général adjoint de l’Élysée? Et si oui, les Etats Unis cherchaient ils à conforter leur choix du futur candidat à la Présidence?

Y-a-t-il eu collusion entre les Etats Unis et certains milieux libéraux politico-économiques français quant à la candidature possible de Macron?

A la vue de son parcours, la réponse est oui!

Une preuve?

L’implosion en cours du PS pour favoriser une alliance droite gauche afin de contrer les « populismes », l’alliance avec Bayrou (après un salto arrière spectaculaire et suspect) et un programme néo libéral, progressiste et européiste soutenu par les milieux politico- financiers. Toute cette stratégie reposent sur les piliers idéologiques de la NED et de la Trilatérale.

On comprend mieux l’inquiétude des russes qui se retrouvent avec un scénario à l’Ukrainienne dans l’un des deux plus importants pays d’Europe.

Un président français choisi directement par les américains? De Gaulle va se retourner dans sa tombe.

C’est peut-être ce scénario que nous révélera Assange dans les prochaines semaines.

Nota Bene : Ceux qui sont intéressés par cette publication trouveront une nombreuse documentation sur la toile. Mais attention aux sites complotistes ou confusionnistes ! Privilégiez les recherches universitaires!Voici les références des travaux qui ont permis d’écrire cet article :

Bulgarie Contre la dérive populiste, des « think tanks de gauche » La Vie des Idées numéro de mai/juin 2007 La Vie des Idées est rattachée à l’Institut du Monde Contemporain (Collège de France) et dirigée par Pierre Rosanvallon.
A propos de la NED, voir Ghilhot Nicolas, « Les professionnels de la démocratie : logiques savantes et logiques militantes dans le nouvel internationalisme américain », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 139, Septembre 2001, pp. 53-65.
A propos de Jacques Attali son livre Demain, qui gouvernera le monde ?, Fayard, 2011.
A propos de Jean-Pierre Jouyet article dans Le nouvel Economiste – n°1385 – Du 26 avril au 2 mai 2007 –
A propos de tous les protagonistes y compris Macron divers articles de presse recoupés
A propos de WikiLeaks , Libération et Médiapart/ 2017

Le recrutement des nouvelles élites de l’État semble évoluer de manière accélérée. Certains d’entre eux quittent provisoirement le service de l’État pour rejoindre des grandes entreprises, des banques ou des cabinets de conseil, comme l’illustrent le parcours d’Emmanuel Macron lui-même et celui de plusieurs des membres de son cabinet. Extrait de « Où va l’Etat ? » de Pierre Birnbaum, aux éditions du Seuil.

Reste que, de nos jours, l’ambition originelle de l’ENA, son exceptionnalisme lié à la centralisation à la française, son statut dans l’accélération de la carrière des hauts fonctionnaires qui n’a guère d’équivalent à l’étranger risquent de se trouver remis en question. Dans l’optique gaulliste de l’État fort, elle devait constituer la pépinière des serviteurs de l’État. Pour certains chercheurs, l’École se rapproche désormais d’HEC et des grandes écoles de commerce. Dans ce sens, «même si la majorité de ses anciens élèves ne va pas travailler dans une entreprise, l’ENA doit aujourd’hui être considérée comme une business school ».

De manière plus précise, et c’est l’essentiel, 60% des pantoufleurs, entre 1960 et 1990, proviennent seulement de cinq corps: le Conseil d’État, l’inspection des Finances, la Cour des comptes, le ministère de l’Intérieur et le ministère des Finances; et parmi ces derniers, c’est « le corps de l’inspection des Finances qui doit être considéré comme une véritable business school ». De nombreux travaux ont mis eux aussi l’accent sur ce phénomène du pantouflage, qui concerne surtout certains grands corps de l’État.

En 2017, la chose paraît, pour certains, définitivement entendue, l’ENA s’est éloignée de sa mission d’origine, celle de former les cadres supérieurs de l’État, de recruter de manière méritocratique, et donc en dépit des inégalités d’appartenances sociales, des serviteurs dévoués au seul service public. Pour beaucoup, non seulement l’origine sociale la plus favorisée joue un rôle déterminant dans le succès au concours externe de l’ENA mais, en outre, les carrières des anciens élèves orientées durant les premières décennies vers le seul service public se diversifient de plus en plus, s’ouvrant surtout vers les entreprises privées. Comme l’observe Luc Rouban, «on passe du cadre supérieur au service de l’État finissant chef de service au dirigeant “multicartes” passant d’un service à un cabinet puis à un établissement public pour aller en entreprise… et revenir avant de repartir pour passer sa retraite comme président d’une banque d’affaires ».

Cette transformation radicale ne touche pas autant les grandes masses d’administrateurs civils puisque, sur l’ensemble de la période, depuis sa création jusqu’en 2015, 80 % des élèves poursuivent une carrière exclusivement administrative, tandis qu’au contraire 55% des inspecteurs des Finances pantouflent dans les affaires, surtout dans le secteur financier mais aussi dans l’immobilier, les assurances et le monde industriel, avant de revenir pour l’immense majorité d’entre eux au sein de l’appareil étatique. Ce pantouflage des inspecteurs des Finances survient de plus en plus tôt dans la carrière, quelques années après la sortie de l’ENA, et le fait d’être passé par une grande école commerciale ne peut que le favoriser. Il se réalise de plus en plus sans transition, comme autrefois, par un cabinet ministériel, et, après environ cinq années en entreprise privée, il est suivi d’un retour au sein de l’État.

Le dernier livre de Monsieur Laurent Mauduit, La Caste, parle du plus grand braquage de tous les temps, celui commis par l’État et visant 65.000.000 de personnes, en ayant recours à des mercenaires de banksters. Le pouvoir a été spolié par des vauriens, des incapables qui ont ruiné le pays et l’ont totalement déstructuré.

En vingt ans s’est constituée en France une véritable oligarchie vertébrée notamment par l’Inspection des finances. Fonctionnant comme une caste, cette oligarchie capitaliste s’est installée pour durer, en occupant les postes clés de l’État, pour imposer ses vues et ses réformes néolibérales. Quelle est la vraie nature de ce pouvoir dont Emmanuel Macron est l’étendard ? Histoire de la trahison des élites publiques françaises.

L’accession au pouvoir d’Emmanuel Macron n’est pas seulement la conséquence d’un séisme historique, qui a vu l’implosion du Parti socialiste et du parti Les Républicains. C’est aussi l’aboutissement de l’histoire longue de la haute fonction publique, qui a cessé de défendre l’intérêt général pour se battre en faveur de ses seuls intérêts.
Pour comprendre cette sécession des élites publiques et décrypter les débuts du nouveau quinquennat, il faut savoir comment la caste a d’abord réalisé, grâce aux privatisations, un hold-up à son profit sur une bonne partie du CAC 40 ; puis comment, par le jeu des pantouflages ou de rétropantouflages, elle est parvenue à privatiser quelques-uns des postes clés de la République jusqu’à porter l’un des siens au sommet de l’Etat.
C’est cette enquête que La Caste s’applique à mener, en dressant l’état des lieux du système oligarchique français ; en se plongeant dans les combats engagés par les défenseurs de la République – en 1848, en 1936 ou encore en 1945 –, pour que celle-ci dispose enfin d’une haute fonction publique conforme à ses valeurs.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a accusé son homologue français de «détruire la France». Emmanuel Macron avait estimé que la présidentielle du 20 mai au Venezuela ne permettrait pas «un scrutin juste et libre».

«Ce que me dit [Emmanuel] Macron me passe au-dessus, [Emmanuel] Macron est un pantin de la politique de [Donald] Trump contre le Venezuela» : le président vénézuélien Nicolas Maduro a sèchement répliqué à son homologue français lors d’une conférence de presse le 5 avril.

Le dirigeant socialiste a ainsi souhaité mettre les points sur les «i», rappelant qu’il n’appartenait qu’au peuple souverain du Venezuela du juger du scrutin de la présidentielle, qui se tiendra la 20 mai prochain et lors duquel il cherche à obtenir un second mandat de six ans. Une sortie virulente qui fait suite aux propos tenus plus tôt par le président français. Emmanuel Macron avait en effet estimé que le scrutin ne pouvait pas être «juste et libre».

Nicolas Maduro a ainsi souligné que le président de la République française critiquait ce scrutin alors que l’Hexagone traversait une «grève générale de toute la classe ouvrière» et des «travailleurs», en référence aux divers mouvements sociaux qui agitent le pays – SNCF, Air France, universités, milieu hospitalier.

«Il est en train de détruire la France. [Emmanuel] Macron a été mis à la tête de la France pour faire office de tueur à gages, [Emmanuel] Macron est un tueur à gages de l’oligarchie financière chargé de détruire les droits sociaux du peuple français», a ajouté Nicolas Maduro. «Nous aurons des élections, nous aurons des résultats et il y aura un président légitime du Venezuela et je me fous de ce que dit [Emmanuel] Macron», a-t-il conclu.

Qu’est-ce que le Codex Alimentarius?
Le Codex Alimentarius, ou « code alimentaire », est la compilation de toutes les normes, codes d’usages, directives et recommandations de la Commission du Codex Alimentarius. Celle-ci est la référence internationale en matière de normes alimentaires. C’est un organisme subsidaire de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).Le système du Codex a été créé pour protéger la santé des consommateurs, assurer des pratiques commerciales équitables et harmoniser les normes alimentaires au niveau mondial. Le commerce des produits alimentaires est actuellement estimé à plus de 400 milliards de dollars par an. Le Codex Alimentarius revêt une importance particulière pour le commerce international des denrées alimentaires. Disposer de normes alimentaires universelles pour la protection du consommateur sur un marché mondial en expansion présente des avantages manifestes. Les normes du Codex sont devenues les points de repère pour les réglementations nationales dans le cadre des paramètres juridiques des accords du Cycle d’Uruguay sur le commerce international.

L’importance du Codex Alimentarius pour la protection de la santé du consommateur a été soulignée en 1985 par la résolution 39/85 des Nations unies, dont les directives invitaient les gouvernements à tenir compte de la nécessité d’assurer la sécurité alimentaire de tous les consommateurs et d’adopter des normes tirées du Codex lors de la formulation de leurs politiques et plans nationaux en matière de produits alimentaires.

En novembre 1961, la 11ème Conférence de la FAO a adopté une résolution créant la Commission du Codex Alimentarius. Les statuts de cette Commission devaient être adoptés en mai 1963 par la 16ème Assemblée mondiale de la santé.

La Commission du Codex Alimentarius est un organe intergouvernemental ouvert à tous les pays membres ou membres associés de la FAO et de l’OMS. Elle comprend actuellement 165 pays membres représentant plus de 98 pour cent de la population du monde. Elle se réunit tous les deux ans, alternativement à Rome, au siège de la FAO, et à Genève, au siège de l’OMS. Les délégations nationales peuvent comprendre, outre de hauts fonctionnaires des pays membres, des représentants de l’agroalimentaire, d’organisations de consommateurs et d’instituts universitaires. Plusieurs ONG participent aux réunions en qualité d’observateur.

L’un des buts principaux de la Commission du Codex Alimentarius est la préparation de normes alimentaires qui sont publiées dans le Codex. Les normes, directives, codes de bonne conduite et recommandations sont adoptées après examen par les pays membres. Le Codex Alimentarius contient plus de 200 normes. Il s’agit de normes générales ou de recommandations sur l’étiquetage des denrées alimentaires, les additifs alimentaires, les contaminants, les méthodes d’analyse et d’échantillonage, l’hygiène alimentaire, la nutrition et les aliments diététiques ou de régime, les systèmes d’inspection et de certification des importations et des exportations alimentaires, les résidus de médicaments vétérinaires dans les aliments et les résidus de pesticides dans les aliments.

Un nombre croissant de pays alignent leurs normes alimentaires nationales, en totalité ou en partie, sur celles du Codex, notamment en ce qui concerne les additifs, les contaminants et les résidus. L’harmonisation des normes alimentaires est généralement jugée indispensable pour protéger la santé des consommateurs et faciliter le commerce international. Les accords de l’OMS sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS) et les obstacles techniques au commerce (OTC) encouragent cette harmonisation.

Des aliments contaminés par des bactéries pathogènes ou d’autres contaminants peuvent provoquer des problèmes de santé aigus ou chroniques. Les maladies dues à des aliments contaminés peuvent, en outre, affecter le commerce et le tourisme causant ainsi des pertes de revenus ou d’emplois. La prévention étant le système le plus efficace, le Codex Alimentarius propose des directives et des codes de conduite internationaux en matière d’hygiène alimentaire.

Les travaux de la Commission du Codex Alimentarius vont au-delà de l’élimination des barrières commerciales. Ils encouragent, en effet, l’adoption de codes d’éthique. Par exemple, le Code d’éthique en matière de commerce international des aliments invite les parties concernées à éviter de noyer les marchés de denrées alimentaires de mauvaise qualité ou ne répondant pas aux critères de salubrité et d’hygiène.

Plusieurs pays ont besoin des avis et des recommandations de la FAO et de l’OMS en ce qui concerne les risques liés aux produits chimiques qui entrent, intentionnellement ou non, dans la composition des aliments. A cet égard, le Comité d’experts FAO/OMS sur les additifs alimentaires conseille la Commission du Codex en ce qui concerne les limites admissibles. Ce Comité a déjà examiné plus de 700 produits chimiques et 25 contaminants. Ses membres, qui sont sélectionnés au sein de la communauté scientifique mondiale, sont impartiaux et indépendants. Un autre groupe de scientifiques conseille la Commission en matière de résidus de pesticides.

Le Secrétaire de la Commission du Codex Alimentarius est un cadre supérieur de la FAO. Le Secrétariat du Codex, qui est formé de six fonctionnaires à plein temps du Service des normes alimentaires de la FAO, se trouve au siège de cette agence des Nations unies, à Rome.

L’énergie nucléaire est imposée aux peuples comme les vaccins, et ce dans des pays soit disant démocratiques !

En 1995, l’ancien scientifique de l’énergie atomique, Kitty Little, affirme que les Rothschild contrôlent 80% des approvisionnements mondiaux en uranium, ce qui leur confère un monopole sur l’énergie nucléaire.

Fondée en 1998 par Yves Müller et Henri Mirabella, Alcadia, PME lyonnaise, ouvre une nouvelle page de son histoire avec l’arrivée aux commandes de Thierry Nourdin et Frédéric Charnay.
Bénéficiant d’une longue expérience dans le secteur de l’ingénierie pour l’industrie, particulièrement l’énergie et le nucléaire, ce duo de repreneurs entretient des relations professionnelles de confiance avec les deux fondateurs. Ceci a permis de préparer très en amont la transmission de l’entreprise, en parfaite coopération avec les fondateurs et les équipes d’Alcadia, dont les principaux cadres participent à l’opération.

Thierry Nourdin et Frédéric Charnay entendent amplifier le développement de la société, aux fondamentaux déjà solides, en imprimant une feuille de route ambitieuse. Pour les accompagner dans cette reprise, ils ont choisi un tandem d’investisseurs partenaires composé de Bpifrance, via le FDEN, et de Rhône-Alpes PME, et ont aussi permis d’associer au capital deux investisseurs privés, ainsi que six cadres de l’entreprise.

Pilotée par les équipes d’Edmond de Rothschild Corporate Finance, l’opération s’appuie sur un pool bancaire composé de BNP Paribas, chef de file, Crédit Agricole et Caisse d’Epargne. Yves Müller et Henri Mirabella accompagnent le projet de transmission en participant au financement et en poursuivant leur implication opérationnelle aux côtés des deux repreneurs selon des modalités définies d’un commun accord.

Alcadia Entreprises s’investit depuis près de 20 ans aux côtés des grands donneurs d’ordres industriels pour la réalisation de projets majeurs comme la construction des réacteurs nucléaires de nouvelle génération ou d’ensembles de lancement tels que ELA3, Soyouz et Vega à Kourou (Guyane). Fort d’une centaine de collaborateurs, Alcadia Entreprises est reconnu comme un acteur clé en ingénierie et conseils en technologie et se distingue par son savoir-faire sur des problématiques de niche (sûreté, contrôle commandes, fonctionnement REP etc.).
HSBC, la Société Générale et la banque d’affaires Rothschild & Compagnie étaient les trois candidats en lice, sélectionnés en 2008 par le groupe public Bulgarian Energy Holding, à la recherche d’une expertise sur le projet de centrale nucléaire qui peine à aboutir.

La Bulgarie a confié en 2008 à la société russe Atomstroyexport la construction de la centrale de 2.000 MW, mais en raison de problèmes de financement, l’allemand RWE, qui devait détenir 49% du capital de la future centrale, s’est retiré en 2009, laissant le projet en suspens.

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a tenté de débloquer le projet ce week-end, lors d’une visite à Sofia, en faisant une offre de financement, direct ou par prêt.

La Bulgarie et la Russie ne s’entendent cependant pas sur le coût de la centrale, Moscou estimant qu’elle ne peut être construite pour moins de 6,3 milliards d’euros, contre 3,9 milliards prévus à l’origine.

HSBC devra réexaminer le projet et dire à Sofia s’il est possible de restructurer le financement ou s’il vaut mieux l’abandonner.

Avec 5,1 milliards de dollars, (5,12 millions de francs) UBS se place en haut du podium. Sa part a « fortement » augmenté, critique le rapport « Don’t Bank on the Bomb » (Ne financez pas la bombe) de l’ICAN. En 2014, celle-ci s’élevait à 3,7 milliards de dollars. Credit Suisse a pour sa part investi 1,4 milliard de dollars.

Aux yeux du Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), de l’ICAN et de Business and Human Rights Conform (Affaires conformes aux droits de l’homme), il n’est pas acceptable que les deux plus grandes banques helvétiques investissent dans les armes nucléaires.

Banques privées
La banque Edmond de Rothschild (50 millions de dollars) et le groupe Pictet (43 millions) sont aussi mentionnés dans le rapport.

Alors que la Suisse collabore avec plus de 100 pays pour une abolition d’armes nucléaires au niveau international, le secteur financier sabote ses efforts et profite de façon intentionnelle de lacunes réglementaires en la matière, dénoncent les trois organisations.

Le prix Nobel, industrie nucléaire et les Rothschilds.

Alfred Nobel est connu comme étant l’inventeur de la dynamite; il aurait légué son immense fortune pour le prix nobel.

Ceux qui possèdent des armes nucléaires ne sont jamais contrôlés par l’AEIA.

Ce sont les Rothschilds qui contrôlent l’industrie nucléaire des mines jusqu’à la construction des bombes atomiques et des centrales nucléaires.

Ludvig Nobel , un des frères de Alfred Nobel fonda et dirigea Banobel, une compagnie pétrolière à Bakou, laquelle arriva à produire la moitié du pétrole mondial.

Les Rothschilds collaborent dans l’industrie du pétrole mais aussi celle des armes.Imperial Chemical Industrie est fondée en 1926. Les Rothschilds encouragent les scientifiques en physique nucléaire.Aussi il y a plus de 62 lauréats du prix Nobel dans ce domaine entre 1901 et 2006. Beaucoup de ces prix Nobel participent au projet Manhattan financé par les Rothschilds le chef du groupe Bertrand Goldschmidt devient le chef de l’AEIA. Bertrand Goldschmidt était marié à la soeur cousine de Victor Rothschilds. Lewis Lichtenstein Strauss le premier président de la commission de l’énergie atomique des états unis d’Amérique était employé des Rothschilds et Rockfellers. Les Rothschilds pour sauver la planète des Rothschilds créent le réchauffement climatique. Les Rothschilds favorisent la prolifération nucléaire et veulent construire des centrales nucléaires civiles partout dans le monde à condition que cela ne menace pas leur pouvoir et Israël. Les prix Nobel sont en réalité des prix Rothschilds, ainsi des va en guerre des génocideurs en bénéficient pour les récompenser de leur docilité aux Rothschilds comme Hitler. Ils contribuent à faire gagner de l’argent à ces marchans de la mort que sont les Rothschilds.

Pollution mondiale par les gaz radioactifs des centrales nucléaires.

Les centrales nucléaires fabriquent en grandes quantités des produits de fissions radioactifs artificiels dont une partie (environ 22% du poids total) est constituée de gaz. Ces gaz sont le Brome, le Krypton, l’Iode et le Xénon. Ils sont répartis sur 58 nucléides de demi-vie allant de la milliseconde aux millions d’années (Iode 129). (Il faudrait, entre autres, ajouter le Tritium que nous n’avons ici pas pris en compte.) Ces effluents gazeux sont directement injectés dans la biosphère et s’accumulent irréversiblement jour après jour autant dans l’atmosphère que dans les poumons de tout être qui respire. (Seulement les produits de fission solides sont destinés au stockage.)

Quelques chiffres de production et de pollution.

En 2000, il y avait 442 réacteurs électronucléaires sur la planète. Ce parc mondial, en constante augmentation, développait une puissance globale de 356599 MWe et a produit en une année environ 2,28E12 kilowatts de courant électrique (20% de l’électricité mondiale). Les centrales ont aussi ensemble fabriqué en une année environ 125 tonnes de produits de fissions (valant 3,84E18 Curie) dans lesquels on trouve 27,6 tonnes de gaz radioactifs (valant 9,13E17 Curie). Parmi ces gaz radioactifs seulement le Krypton 85 (10,76 ans et 391,3 Ci/gr) et l’Iode 129 (1,57E7 ans et 0,0001766 Ci/gr) ont une demi-vie dépassant l’année. Tous les autres décroissent plus vite, ce qui ne les rend bien évidemment pas moins dangereux pour qui les respire. Durant la seule année 2000 c’est plus de 900 kg de Krypton 85 (350 millions de Curie) et plus de 680 kg d’Iode 129 (121 Curie) qui ont été relâchés dans l’atmosphère. Il y a probablement actuellement au moins 7 tonnes de Kr85 et 6 tonnes de I129 en circulation aérienne. A eux seuls ces deux gaz, qui s’accumulent peu à peu dans l’air du monde faute de ne désintégrer rapidement, constituent un épouvantable danger radiologique pour les générations actuelles mais plus encore pour les générations futures. Avec la poursuite et l’augmentation de l’activité électronucléaire la contamination atomique des ciels augmentera et, par effet de proximité, la situation pulmonaire s’aggravera. A eux seuls, ces deux gaz radioactifs ne sont ni plus ni moins qu’un inodore Auschwitz atmosphérique en devenir.

Le quadrillage serré et les tapis de bombes à l’UA par l’armée US sur le côté est de l’Afghanistan commencé en 2001 sont la garantie d’une massive contamination des zones où les neiges éternelles des régions montagneuses fournissent l’eau pour le Pakistan et certaines parties de l’Inde et de la Chine. En contaminant des ressources d’eau vitales dans de vastes régions avec des agents contaminants radioactifs, une guerre secrète de basse intensité et invisible est menée contre l’Asie.
Des guerres radioactives avec radiation de basse intensité mutilera l’ADN de toutes les vies exposées. Ce n’est pas seulement une guerre contre les peuples, c’est une guerre contre l’environnement. Peu de ce qui est vivant n’échappera à l’empoisonnement lent radioactif qui mutile l’ADN et se transmet aux futures générations.

De la même manière le génocide du Rwanda permit d’exterminer les populations Tutsis puis Hutus des sources du Nil ou Israel a pu y implanter des bases afin d’exploiter ce qui pour eux serait les mines du roi Salomon. Mais ce qu’il cherche c’est comme l’affirme le Coran c’est la source du Nil qui serait un vortex et donc une porte vers le paradis. Ils veulent contrôler les sources du Nil car ainsi ils peuvent tenir l’Egypte par le chantage ils possédent un désherbant très puissant le plus puissant du monde issu des sels de Sodome et Gomorrhe, une seule goute permet de transformer en désherbant très puissant 2000 litres d’eau, plus rien ne pousse sur les terres aspergées pendant un an. Donc si les Rothschilds verse du désherbant dans les sources du Nil ils vont affamer le peuple égyptien voilà pourquoi l’armée égyptienne laisse Sissi présider le pays alors qu’il n’est qu’un agent du Mossad. En attendant ils peuvent y verser des déchets radioactifs pour contaminer les egyptiens.

La Chambre des députés du Rwanda a adopté jeudi à l’unanimité la loi sur l’exploitation de l’énergie nucléaire dans la perspective de stimuler le développement socio-économique du pays confronté à la pénurie électrique depuis plus d’une décennie.

S’exprimant devant le Parlement, la secrétaire d’Etat à l’Energie, Colette Ruhamya, a estimé qu’il était important pour le Rwanda de commencer à développer le secteur nucléaire pour améliorer les conditions de vie de la population. La nouvelle loi devrait être promulguée par le président Paul Kagame après son examen par le conseil des ministres dans une période de trois mois à compter du jour de son adoption par le Parlement, indique-t-on.

Pour assurer son énergie, le Rwanda fait recours aux centrales hydro-électriques dont la production est souvent ralentie par la baisse du niveau des eaux des lacs.

« Avec l’exploitation de la nouvelle forme d’énergie, le Rwanda va bénéficier annuellement d’une enveloppe de 70 millions de dollars américains de la part de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) », a affirmé Mme Ruhamya.

En 2004, Yair Auron, un historien israélien de l’université ouverte d’Israël, a demandé l’ouverture d’une enquête sur les ventes d’armes d’Israël au Rwanda en avril 1994. Auron, qui a passé plus de vingt ans à faire des recherches sur les réactions israéliennes face au génocide des autres peuples, a affirmé avoir en sa possession des photographies et des documents montrant que les marchands d’armes israéliens ont fourni aux forces rwandaises des munitions, des fusils et des grenades pris à l’Egypte lors de la guerre de 1973. Israël a nié ces allégations.

Très vite, les autorités israéliennes décident de lancer une opération humanitaire à Goma sous le nom de code « Internes of hope » (Médecins de l’espoir). Cette mission passe inaperçue car tout le monde parle de l’Opération Turquoise. Pourtant, elle n’est pas que médicale car les autorités de Tel-Aviv, ayant demandé et obtenu le survol du territoire congolais, déploient également des forces spéciales et des éléments chargés du renseignement à proximité des militaires de l’Opération Turquoise. En dehors de l’aspect humanitaire affiché, quelle est donc la part réservée au politico-militaire ?
Pendant que le Congo-Zaïre peine à contenir ces réfugiés venus du Rwanda, des instructeurs israéliens arrivent à Kigali pour former les rebelles du FPR constituant la nouvelle armée rwandaise. Une véritable coopération s’instaure entre Kigali et Tel-Aviv.

En 2013, Kagame se rend à Jerusalem et y est accueilli comme un excellent ami d’Israel. Il déclare à Netanyahu qu’il se sent « chez lui ». Kagamé est un serviteur de l’oncle SAM et des Israéliens en Afrique et qu’il contribue à la recolonisation masquée du continent noir.

Les Rothschilds organisent des safaris au Rwanda pour voir la montagne des Gorilles peut être une des sources du Nil.

Des armes biologiques sont en cours de développement et testées pour le contrôle de la population. La stérilisation forcée comme moyen de contrôler la population a été clandestinement introduite dans les pays du Tiers Monde, où les femmes recevant des vaccins n’ont plus été capables de donner naissance à des nouveaux nés vivants après la vaccination. Cela a été rapporté dans un documentaire de la BBC sur des femmes aux Philippines et au Mexique qui ont été utilisées comme cobayes pour un nouveau vaccin de grossesse.

Le vaccin HCG fait que le corps de la femme rejette de nouvelles grossesses. Des femmes noires ont été stérilisées sans le vouloir dans des hôpitaux d’Afrique du Sud avec le vaccin HCG. On leur a dit après la naissance du bébé qu’elles ne « pouvaient pas quitter l’hôpital tant qu’elle n‘auraient pas eu cette « injection ». »
Des nouveaux nés noirs, nés de parents ayant le SIDA, on été vacciné avant de quitter l’hôpital en Afrique du Sud, et on a rapidement trouvé que les bébés avaient le SIDA. Dans certaines tribus amérindiennes, jusqu’à 80 % des femmes sont stériles. Des cultures bios
pharmaceutiques représentent un désastre à venir. Le DC Ignacio Chapela a rapporté que du mais spermicide était testé par des multinationales pharmaceutiques au Mexique.

« Certains au Mexique s’inquiètent que le mais bio pharmaceutique pourrait polluer leurs champs de mais. Silvia Ribeiro, qui dirige le bureau du Groupe ETC dans la ville de Mexico a noté que la multinationale basée en Californie Epicyte pousse à la reproduction d’un mais spermicide pour utilisation comme contraceptif. « Le potentiel d’utilisation du mais spermicide comme arme biologique est très élevé » a-t-elle averti et « rappelle l’utilisation forcée des stérilisations contre les populations indigènes »
Nous ne pouvons plus faire confiance aux éléments qui autrefois soutenaient la vie. Les armes biologiques de l’élite dirigeante sont dans l’air, la nourriture, dans les vaccins, les procédures médicales, l’eau potable, dans les sols et même dans nos corps pour être transmis aux générations futures. L’ironie dans ce plan démoniaque c’est que nous n’avons jamais été informés. La décision a été prise pour nous – – d’avoir à affronter un génocide et l’extinction de la natalité.

Energie Nucléaire.

C’est en Europe, Amérique du Nord, Japon que sont concentrés le plus grand nombre de réacteurs nucléaires – – où sont situés les gouvernements les plus démocratiques dans le monde. Naturellement, des gouvernements démocratiques seraient les premières cibles d’une élite dirigeante pour former un gouvernement multinational mondial.

Pour cette raison, l’énergie nucléaire y a été développée par des forces cachées puissantes, malgré l’opposition largement répandue, et cela depuis longtemps, des citoyens de ces pays « démocratiques ». Le fait que l’énergie nucléaire soit la technologie énergétique la plus coûteuse – – sans solution pour les déchets radioactifs – – a été ignoré.
Les centrales nucléaires produisent les mêmes dérivés mortels de fission dans leurs émissions sur des périodes de mois et d’années, comparable a ce qui est produit par une bombe nucléaire au cours d’une nanoseconde. L’exposition chronique à des émissions de bas niveau de radiation émises par les usines de production d’électricité nucléaire peut être plus mortelle, de bien des façons, qu’une exposition sévère à l’explosion d’une bombe nucléaire.

Les productions immédiates de fission nucléaire de courte durée d’une demi vie consécutives à des tests dans l’atmosphère se dégradent dans l’atmosphère. Mais ces produits dangereux de fission nucléaire arrivent en zone habitée au bout de quelques heures après leur émission par les installations nucléaires. L’exposition chronique des populations ces dernières décennies a provoqué des souffrances non rapportées, des dommages en matière de santé publique, et le sacrifice de générations d’enfants – – le futur de nos pays.

Radiation

La radiation a un pouvoir muta génique très puissant, détruisant l’ADN et le futur génétique des individus et des populations exposées de façon chronique. Elle détruit aussi le fonctionnement du cerveau et est à l’origine de nombreuses maladies en lien avec les radiations.

Un haut taux d’infertilité, lié en particulier aux radiations augmente mondialement depuis 1945. Il y a 20 ans, à l’échelle mondiale, 80 % du sperme des hommes était normal et 20 % présentait des dommages au niveau de l’ADN. Aujourd’hui, c’est l’inverse, avec seulement 20 % du sperme normal et 80 % présentant un dommage de l’ADN. Le but du Nouvel Ordre Mondial c’est de réduire mondialement le taux de fertilité et augmenter celui de la mortalité.

Le DC Ernest Sternglass et le Projet pour la Radiation et la Santé Publique, (26) ont rassemblé indépendamment 6000 dents d’enfants en bas âge vivant autour de centrales nucléaires. Ils ont trouvé que les taux de radiation au Strontium -90 sont aussi élevés ou plus élevés actuellement que ceux lors de tests atmosphériques.
Le DC Sternglass à qui le président Kennedy avait demandé de témoigner au Congrès sur le lien entre les radiations des retombées et les cancers chez les enfants, avait aidé à convaincre le Sénat de signer le traité d’interdiction partielle des essais nucléaires en 1963. Il a déclaré récemment que « ce que nous avons fait c’est de remplacer les retombées des tests des bombes par de soi disantes petites émissions autorisées émanant de centrales nucléaires

Sur le plan intérieur, le programme du gouvernement US pour promouvoir l’énergie nucléaire « trop bon marché pour s’en affranchir » sous la présidence d’Eisenhower avait un agenda militaire caché comme seule source connue de plutonium pour des armes nucléaires. En lien avec la politique de dépopulation des élites dirigeantes, de génocide intentionnel et de profits maximums, le programme nucléaire a été utilisé comme une arme secrète et stratégique et comme une forme extrêmement mortelle de guerre nucléaire manigancée.

La Russie et le Japon se distinguent maintenant dans le monde par un taux de natalité inférieur au taux de mortalité. Est-ce que les radiations dans ces pays ont quelque chose à voir avec la distinction d’avoir atteint le but ultime du Nouvel Ordre Mondial ?

L’accident de Tchernobyl, le 26 avril 1986 libérant dans l’atmosphère d’énormes quantités de produits de fission a contribué à la chute de l’Union Soviétique. Les radiations ont voyagé autour du monde provoquant des cancers du sein liés à des particules là ou des produits de fission étaient disséminés dans l’atmosphère. La Russie est un vieillard malade à cause de cet accident.

Un illustrateur scientifique a tracé le chemin des radiations de Tchernobyl à travers l’Europe en dressant la carte des insectes présentant une malformation se trouvant sous le parcours du nuage de Tchernobyl. Aujourd’hui, il y a une pandémie de diabètes en Europe, résultat des radiations des essais nucléaires en atmosphère au Sahara par la France, de Tchernobyl et de l’Uranium Appauvri utilisé sur des champs de bataille depuis 1991.

Le Japon a déjà un taux d’infertilité très élevé, et un taux de mortalité croissant, de même qu’une épidémie de maladies en lien avec les radiations venant des 56 réacteurs nucléaires du Japon. Mais l’ouverture de Rokkasho, le plus grand centre nucléaire de traitement au monde le 1 avril 2006, détruira le Japon. Cela semble prophétique, qu’il ait commencé à être opérationnel un 1er avril ou peut être est ce de l’humour tordue de la CIA.

L’accord pour construire le premier réacteur thermonucléaire mondial, se trouvant maintenant à Rokkasho, dans le nord du Japon, a ironiquement été fait au sommet entre Reagan et Gorbatchev en 1985. Il émettra des émissions équivalentes à celles émises par 365 nouveaux réacteurs nucléaires pendant un an. Il y a seulement environ 411 réacteurs nucléaires commerciaux dans le monde. Le Japon aura bientôt l’équivalent d’émissions radioactives de 419 réacteurs nucléaires, dans un pays grand comme la Californie. Le Japon a les tremblements de terre les plus importants tous les cinq ans de magnitude 8 et plus !

Des gouvernements dans le monde dissimulent le lien entre les radiations et certaines maladies autour des centrales nucléaires, l’accident de Tchernobyl et les radiations de basse intensité. Il y a des gens haut placés au Japon qui connaissent quel est l’impact qu’aura Rokkasho sur l’état de l’environnement et sur la santé publique. L’information est déjà disponible dans des statistiques annuelles vitales publiées chaque année par le gouvernement japonais. Donc pourquoi un gouvernement empoisonnerait –il et détruirait-il ses propres citoyens en connaissance de cause ?

Il existe une alliance internationale nucléaire très puissante cachée. L’énergie nucléaire, les approvisionnements en uranium et les prix sont contrôlés mondialement par le Consortium Rothschild. Ce pouvoir et contrôle n’étaient pas évidents de prime abord.

Dans une série de deux volumes « Les Rothschild » le journaliste japonais Takashi Hirose a exposé les mécanismes bien dissimulés pour le contrôle par le Consortium Rothschild de l’énergie nucléaire. Un Rothschild a servi comme dirigeant d’affaires pour la reine d’Angleterre, qui possède en privé et secrètement des intérêts massifs dans des holdings d’uranium en Afrique, Canada et en Australie via les Rio Tinto Mines.

3 guerres nucléaires secrètes.
Sans que la communauté internationale en ait vraiment conscience, l’élite dirigeante mondiale a mené 3 guerres nucléaires secrètes continuelles et se chevauchant partiellement depuis la fin de la seconde guerre mondiale, avec des tests menés en atmosphère, des centrales nucléaires, des armes nucléaires à l’UA. La technologie nucléaire sert certainement les objectifs de leur politique de dépopulation, et en même temps de profits maximums- – puisqu’ils possèdent les sources d’uranium nécessaire pour le combustible nucléaire, et on des intérêts personnels dans la production d’énergie nucléaire.

Il existe aussi des liens avec des entreprises pharmaceutiques qui servent leurs objectifs de profits maximums. Ils sont payés pour le désordre qu’ils engendrent et pour le nettoyer et ils sont payés pour traiter les maladies qu’ils produisent. C’est du biseness à répétition – – le capitalisme extrême dans ce qu’il a de mieux.

Le meilleur moyen de l’arrêter c’est pour les villes, villages de sortir de cette emprise. Les citoyens doivent posséder les entreprises d’énergie et passer à des énergies renouvelables, des formes passives et non destructrices d’énergie. L’économie basée sur le pétrole est un jeu d’arnaque, avec en prime extorsion, raquette et fraude.

Le « pic de pétrole » est un canular, que tout géologue connaît parce qu’il est recyclé tous les 20 ans pour doper les prix du pétrole. Son excellence Shiekh Ahmed Zaki Yamani, le ministre du pétrole saoudien de 1962 à 1986, croit que l’âge du pétrole se terminera non pas par manque de pétrole mais à cause de la technologie : « les prix du pétrole sont destinés à chuter à long terme et le monde n’utilisera pas jusqu’à la dernière goutte de pétrole parce qu’il n’en aura pas besoin : l’âge de pierre ne s’est pas terminée parce que nous manquions de pierre, et l’âge du pétrole ne se terminera pas parce que nous manquerons de pétrole . »
Mondialement, des camelots propagandistes de l’establishment tel Al Gore font la promotion de l’énergie nucléaire comme une « énergie propre » et comme une solution au réchauffement climatique, mais elle ne l’est pas. Il y a un agenda caché et un partenariat secret économique entre des membres de l’élite dirigeante avec des intérêts personnels et de vastes profits à faire en faisant la promotion de l’énergie nucléaire.

Le partenariat caché des élites dirigeantes, plus spécifiquement certains membres des empires économiques britannique et américain a été révélé dans « “The Queen’s Death Star: Bush, Cheney, Howard and the Queen.” . En son cœur, à proximité, il y a le groupe oligarchique financier concentré à la City de Londres dirigé par l’Epoux Royal le prince Philippe. L’Epoux Royal, de par son opinion et sa pratique est un grand fan de génocide : « si j’étais réincarné, j’aimerai revenir sur terre comme un virus tueur pour baisser le niveau de la population humaine. » a-t-il dit.

L’Epoux Royal ne faisait que refléter les prédictions pessimistes économiques malthusiennes concernant le futur de l’humanité et l’ »explosion démographique » au 18ème siècle. Le riche anglais Robert Malthus s’attendait à ce que des forces comme la guerre, la peste, la famine, éliminent une population qui s’accroissait. Des idées de politique de dépopulation pour faire des profits pour l’élite dirigeante étaient bien vivantes même au 18ème siècle.
Une guerre nucléaire secrète se développe en Asie, promue par les mêmes élites dirigeantes des empires économiques britannique et américain. Depuis 2003, le président Bush, le vice président Dick Cheney, et le premier ministre australien Howard ont imposé le nucléaire à la Corée du Sud, le Japon, la Chine et l’Inde.

Le programme de développement britannique du nucléaire en Asie est un remake des guerres de l’Opium en Chine il y a plusieurs siècles. Les guerres de l’Opium ont été crées purement pour le profit économique britannique en affaiblissant le gouvernement dirigeant dans le monde pendant un siècle.

L’agenda caché de dépopulation et d’affaiblissement de pays qui posent une menace est entrain de se répéter par impact sur les économies vibrantes qui se développent en Asie avec des maladies qui persistent pendant longtemps par empoisonnement radioactif et mutilation du futur génétique de vastes populations. Rien de neuf, les empires économiques britannique et américain sont infâmes se conduisant comme «hommes de frappe économique » avec une faim insatiable pour les ressources et les richesses des autres.

Voici ce dont la presse aux ordres Européenne et occidentale ne vous parleront jamais, préférant de loin diaboliser et attaquer les arabes pour fabriquer le choc des civilisations qui était le but recherché dès le début de l’organisation des attentats nucléaires du 11 septembre 2001, perpétrés aux USA avec la complicité de la CIA, du Mossad et de BUSH, au profit d’Israël et des USA.

Vous découvrirez que ces criminels n’hésitent pas à contaminer les peuples du monde avec les radiations nucléaires en utilisant des bombes nucléaires lors de leurs attentats fabriqués sous fausses-bannières tous azimuts dans le monde et alors qu’ils ont imposé un embargo à l’Iran pour empêcher ce pays arabe d’obtenir la bombe nucléaire présentant le fait aux yeux du monde que soi-disant ce pays étant dangereux pour la sécurité d’Israël. La question se pose aussi quant au Tsunami nucléaire dont le Japon a été la victime ainsi que sur l’invention de tous les groupes terroristes arabes qu’ils créent de toutes pièces et financent pour arriver à leurs fins démoniaques.

Ainsi sur la base du crime d’état international organisé, les sionistes ont stigmatisé et présenté tous les peuples, notamment arabes, comme étant des terroristes potentiels. Saddam Hussein et les Irakiens ont payé et paient encore pour leurs actes criminels et leurs mensonges éhontés, ainsi que la Syrie, la Libye, la Palestine, le Liban et autres pays arabes limitrophes à Israël pour leur permettre de créer leur Grand Israël ou le Grand Moyen Orient, et ils continuent sur la base de leurs mensonges, à étendre leur hégémonie et leurs expansionnisme en Afrique, en Ukraine et aux portes de la Russie. Nous avons compris que leurs plans diaboliques n’ont que pour seuls objectifs que de provoquer « le choc des civilisations » ainsi que d’orchestrer des coups d’état pour pourvoir au remplacement des Présidents élus qui refusent de se plier à leur empire et à l’instauration de leur Nouvel Ordre Mondial.

Pike : Grand Maître de la Franc-maçonnerie du Rite écossais et NWO visionnaire

Le 15 Août 1871 le Souverain Grand Commandeur du Rite Ecossais Ancien et Accepté de la franc-maçonnerie général Albert Pike, qui a fondé plus tard le Ku Klux Klan et poursuivi les guerres indiennes, a écrit une lettre à l’italienne P-1 33e Degré Grand Commandeur et Mafia fondateur Guiseppe Mazzini. Dans la lettre de Pike a parlé d’un plan Fraternité pour trois guerres mondiales.

La premiere guerre mondiale, dit-il, servira à détruire la Russie tsariste et de créer un « épouvantail » communiste que les banquiers pourraient utiliser pour justifier leurs interventions étrangères dans le monde entier.Cette guerre mondiale servira aussi à imposer l’athéisme et le dogme républicain et détruire les religions pour autoriser l’usure bancaire et imposer la dictature des fausses démocraties. Cette guerre as servit aussi à détruire l’empire ottoman afin de diviser le monde musulman en petite nations faciles à dominer grâce à un autre dogme le nationalisme!

De plus le communisme permit la saisie des terres des paysans de la Russie, de la Pologne et de tous les pays du bloc de l’est et la destruction de toute industrie privée pouvant faire concurence au monde anglo-saxon.La destruction de l’empire ottoman servit aussi à détruire tous les outils de production des pays musulmans faisant des nations musulmanes de simples consommateurs.

La seconde guerre mondiale, dit Pike, sera utilisée pour créer l’état artificiel d’Israël, qui deviendra l’armée privée des banquiers internationaux, pour la protection de leurs intérêts pétroliers au Moyen-Orient pour l’alliance Rothschild et Rockefeller. Cela permettra de renforcer l’ONU et de soummettre les nations par la dette en les obligeant à acheter des armes à des tarifs astronomiques !

La Troisième Guerre mondiale, a déclaré la lettre de Pike, opposerait les Arabes contre les sionistes, et aboutira à un nouvel ordre mondial complètement contrôlé par les banques internationales et leurs sociétés secrètes.

Ces oligarques contrôlent les énergies le pétrole et le gaz.Les rockfeller ont tout fait pour pénaliser la voiture électrique qui existait ainsi les premiers taxis de Londres étaient des colibris des taxis électriques.Puis Henry Ford a voulu généraliser les tarcteurs et voitures avec l’éthanol mais les Rockfeller étaient opposés à cette idée avec leur compagnie la standard oil company.Sous prétexte de combattre l’alcoolisme les Rockfeller ont voulu interdir tous les alcools et ont crée la période de la prohibition.Puis les Rockfeller ont comploté aux états unis et partout dans le monde pour démanteler les tarmways électriques et obliger ainsi la population à emprunter des bus ou acheter des voitures pour accroitre leur bénéfices.

Puis les Rockfeller ont comploté pour financer le féminisme le but étant de faire travailler les femmes à condition d’avoir un permis de conduire et une voiture pour s’enrichir encore plus ! Pour réussir dans leurs plans les Rockfeller et Rothschild contrôlent par la corruption et leur cartels bancaires tous les gouvernements du monde ainsi ils ont crée des zones industrielles loin des centres villes urbains pour obliger les travailleur à s’y rendre avec leur propre voiture car si ils font les 3*8 il n’y a pas de bus la nuit ou très tôt le matin ainsi le travailleur est amputé de son salaire d’au minimum 20 pourcent.
Les Rockfeller pour adoucir l’opinion publique américaine et mondiale concernant leur monopôle mondial sur le pétrole et le cartel bancaire ont financé des orphelinat, des hôpitaux des oeuvres religieuses et des universités mais chaque penny donné devait avoir des conditions.Les universités américaines de médecines et des pharamaciens ont petit à petit interdit les remèdes naturels par les plantes pour imposer les médicaments issus de l’industrie pétrolière contrôlée par les Rockfeller et Rotschilds.Ainsi tous les remèdes naturels contre le cancer ont été interdits pour imposer des dérivés d’insecticides et de gazs moutardes qui ont été produits par IG Farben qui est devenue plus tard plusieurs entreprises dont sanofi et BASF.Puis ils ont crée Monsanto qui est issue aussi de IG Farben et des expériences nazies sur les juifs et tziganes.
Donc les Rockfeller et Rothschilds et les Bushs actionnaires de IG Farben ont produit le zyclon B responsable de la mort de millions de juifs slaves et polonais dont les industries faisaient de la concurence aux pays anglo-saxons.Avec les chimiothérapies ils ont trouvé un bon filon pour recycler tous les gaz de combats et les insecticdes interdits tels que le DDT.Il a été prouvé que la chimiothérapie loin de soigner les malades du cancer ne fait que hâter leur mort.
Puis les Rockfeller ont imposé les vaccins au niveau mondial sous couvert d’humanitaire qui ont été développés en réalité pour des buts d’eugénisme pour stériliser les noirs, les chômeurs et les handicapés sociaux.
Certaines campagnes de vaccinations ont aidé les Rockfeller à répandre le virus du sida ou ébola ou le choléra sur des personnes bien portantes et à injecter des champignons qui des dizaines d’années plus tard se transforment en pourriture et donc en cancer.
Le CDC a rapidement retiré une page de leur site web, qui est maintenant censurée (mais elle a été maintenant été retirée) en admettant que plus de 98 millions d’Américains ont reçu une ou plusieurs doses de vaccin contre la polio cela sur une durée de 8 ans lorsqu’une proportion du vaccin a été contaminé par un cancer causant polyomavirus SV40 . Il a été estimé que 10-30 millions d’Américains auraient reçu une dose contaminé SV40 du vaccin.

Lors d’une interview Davide Keith a déclaré publiquement en anglais ‘we may end up killing 10s of thousands of people a year that is our decision » Sous entendu nous pouvons mettre fin à la vie à des dizaines de milliers de personnes par an grâce aux chemtrails cela est notre décision !

Selon une vidéo youtube de Richie from Boston RFB https://youtu.be/_rsvbyewB_Q ayant pour titre

David Keith in his own words « we may end up killing 10s of thousands … »
C’est la preuve irréfutable que les chemtrails sont destinés non pas à nous protéger du réchauffement climatique mais sont destinés à augmenter les maladies respiratoires !

David Keith a travaillé pour la geoingeniering du climat, la technologie de l’énergie et la politique publique pendant vingt-cinq ans. Son travail est axé sur la science, la technologie et la politique publique de la géoingénierie solaire. Il a remporté le premier prix du concours national de physique du Canada, a remporté le prix d’excellence en physique expérimentale du MIT et a été l’un des héros de l’environnement du magazine TIME. David est professeur de physique appliquée à la Harvard’s School of Engineering and Applied Sciences et professeur de politique publique à la Harvard Kennedy School. Il est également fondateur de Carbon Engineering, une société développant une technologie de capture du CO2 de l’air ambiant. Mieux connu pour ses travaux sur la science, la technologie et la politique publique de la géoingénierie solaire, David a travaillé depuis les impacts climatiques de l’énergie éolienne à grande échelle jusqu’à une critique précoce des perspectives du combustible hydrogène. Les projets d’ingénierie matérielle de David incluent le premier interféromètre pour les atomes, un spectromètre infrarouge de haute précision pour l’ER-2 de la NASA et, actuellement, le développement d’usines pilotes de capture de CO2 pour l’ingénierie du carbone. David enseigne des cours sur la politique scientifique et technologique et sur les systèmes énergétiques et environnementaux où il a dispensé à des étudiants du monde entier grâce un cours en ligne sur edX. Il a écrit pour le public avec A Case for Climate Engineering de MIT Press. Basé à Cambridge, David passe environ un tiers de son temps à Canmore en Alberta.

La NASA avait aussi publiquement avoué répandre des chemtrails pour combattre la dépression et la schizophrènie en répandant du lithium sur le peuple américain! Hors le lithium provoque une accoutumance et donc un manque comme chez les drogués à la cocaine et si les gens exposés au lithium sont en manque alors cela peut les inciter à la dépression et au suicide.Beaucoup d’agriculteurs se suicident en Inde et en Europe non pas seulement du fait de leurs crédits bancaires difficiles à rembourser mais aussi après des expositions au lithium présent dans les insecticides et herbicides !

Si Hitler avait un programme de dépopulation qu’il gardait secret jusqu’à ce que des millions de personnes meurent avant que le monde commence à comprendre ce qui se passait. Et s’il avait annoncé son projet de créer une race de maîtres et d’éliminer tous les autres en leur tirant deux balles à la tête, en les affamant ou en les plaçant dans des chambres à gaz ou en les mettant en esclavage ?

Combien de personnes dans le monde l’auraient soutenu et déclaré qu’il approuvaient l’idée de se débarrasser de tous les «indésirables», handicapés ou chômeurs et de les blâmer pour tous les problèmes du monde?

Eh bien, Bill Gates et George Soros parlent également de dépopulation et d’eugénisme, mais il n’est pas question qu’ils dévoilent leur plans en détail … et est-ce que Bill l’a déjà fait? Et si vous appreniez tout de suite que Bill Gates et son partenaire dans la criminalité envisagent de réduire la population mondiale de 5 milliards de personnes innocentes au cours de la prochaine décennie et qu’ils envisagent d’utiliser des vaccins et des aliments génétiquement modifiés à cette fin?

Les citoyens américains sous-estiment le pouvoir dévastateur de la consommation quotidienne de pesticides. Bien sûr, la plupart des Américains disent vouloir des étiquettes sur les OGM, mais ils ne les auront pas bientôt, alors quoi maintenant? En outre, la plupart des Américains pensent que les vaccins sont une bonne idée pour lutter contre les maladies infectieuses et que deux personnes sur trois se font vacciner chaque année, mais savent-elles quels sont les ingrédients typiques et quels dommages chroniques ils causent réellement à leur cerveau? systèmes nerveux, immunitaire et reproducteur?

Bill Gates et George Soros le savent. Ces deux mecs blancs super riches ne cherchent pas à sauver les pauvres en Afrique, en Inde ou au Brésil. Ils ne se soucient absolument pas de la santé des sociétés défavorisées, mais ils se soucient de s’assurer que ces personnes ne puissent pas se reproduire, et que s’ils se reproduisent, ils créent des êtres déformés, gravement autistes et atteints de cancer qui ne se reproduiront pas ou ne mèneront même pas une vie productive, mais coûteront à leurs parents la totalité de leurs gains et de leurs économies rien que pour s’en occuper.

Bill Gates a déclaré lors d’une conférence TED qu’il pouvait réduire la population mondiale de plusieurs milliards en utilisant des vaccins. Comment? Si les vaccins préviennent soi-disant les maladies infectieuses, en quoi cela revient-il à tuer des personnes ou à les empêcher de se multiplier? Excellente question.

L’expérimentation de masse sur le VIH en Afrique du Sud commence avec un financement de Bill Gates.

En 2016, on estimait que 7 millions de personnes en Afrique du Sud étaient séropositives, avec plus de 300 000 nouveaux cas chaque année. Près de 200 000 d’entre eux meurent chaque année des suites du sida, généralement parce que leur système immunitaire est pratiquement inexistant, de sorte que rien, un simple rhume ou la grippe, pourraient les conduire à la mort. Quoi d’autre pourrait “tuer” ces “indésirables”? Vaccins contenant des neurotoxines connues et des toxines de métaux lourds. C’est ce qu’on appelle l’eugénisme, et quelques grands hommes blancs dirigent le spectacle. Des «essais» sont en cours et Bill Gates, promoteur ultime du contrôle de la population et philanthrope autoproclamé, injecte de l’argent dans les laboratoires pharmaceutiques pour fabriquer un vaccin contre le sida. Et des bananes transgéniques en Afrique.

Zika est un canular, moustiques génétiquement modifiés de Bill Gates, peur de la propagande dans les médias, suivi du programme de vaccination de masse par ADN

Le CDC définit les vaccins à l’ADN comme «des préparations plasmidiques purifiées contenant une ou plusieurs séquences d’ADN capables d’induire ou de promouvoir une réponse immunitaire contre un agent pathogène». Pourtant, rien ne prouve que cela fonctionne réellement, et la recherche montre que lorsqu’elles sont injectées, elles peuvent provoquer une «mutagenèse par insertion», ce qui signifie que des mutations de gènes et de cellules peuvent en résulter – et c’est également la définition de la cancérogenèse, ou cancer. Voulez-vous éteindre vos gènes suppresseurs de tumeurs? Bill Gates et George Soros adoreraient cela. Cela pourrait aider à réduire le «problème» de la surpopulation mondiale imaginaire selon eux contre laquelle ils se luttent avec tant de justice. Si ils veulent réduire la population mondiale qu’ils commence par eux même et leur familles nombreuse.

Ces nouveaux vaccins à modification d’ADN pourraient-ils créer une tolérance humaine aux agents pathogènes au lieu de l’immunité? Pourquoi les milliardaires qui soutiennent et promeuvent des aliments OGM cancérigènes et chargés de pesticides fabriqueraient un vaccin pour s’en protéger ? Cela n’aurait pas de sens. Cela équivaudrait à élever et à libérer des millions de serpents venimeux tout en créant et en promouvant l’inoculation anti-venin.

Méfiez-vous des faux vaccins contenant des neurotoxines et ADN modifiés. Demandez à votre médecin naturopathe si les vaccins hautement expérimentaux, non testés et dangereux, les vaccins Zika, VIH, Ebola, Anthrax, VPH, grippe porcine, ROR et ADN sont «faits pour vous» et vos enfants.

Glenn Thomas, consultant principal à Genève pour l’OMS, un expert du sida et, surtout, expert du virus Ebola, était à bord du Boeing 777 de la Malaysia Airlines abattu à la frontière entre l’Ukraine et la Russie.

Glenn Thomas était également le coordonnateur des médias pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et il a été impliqué dans les enquêtes qui s’intéressaient à la question des opérations d’essai du virus Ebola dans le laboratoire d’armes biologiques à l’hôpital de Kenema. Maintenant que ce laboratoire a été fermé par décret du gouvernement du Sierra Leone, plus de détails émergent sur ​​les intérêts cachés derrière sa gestion.
Bill et Melinda Gates ont des liens avec des laboratoires d’armes biologiques situés à Kenema, l’épicentre de l’épidémie d’Ebola développée à partir de l’hôpital où des essais cliniques étaient menés sur l’homme pour le développement d’un vaccin. Après l’ouverture d’une enquête informelle, il semble que le nom de George Soros, via ses fondations, finance le laboratoire d’armes biologiques.
Glenn Thomas était au courant de preuves montrant que le laboratoire avait manipulé un diagnostic positif du virus Ebola [au nom de l’Université de Tulane] pour justifier un traitement médical coercitif sur la population, un vaccin expérimental qui, en fait, a propagé le virus Ebola.
Glenn Thomas avait refusé de cautionner cette imposture, contrairement à certains qui travaillent à l’Institut de la Santé et qui sont maintenant conscients que Glenn Thomas a été assassiné.
Les médias officiels n’ont jamais rapporté une seule nouvelle sur la présence du laboratoire d’armes biologiques à Kenema, et encore moins l’ordre donné à l’Université de Tulane d’arrêter les essais impliquant le virus Ebola.
Le milliardaire George Soros, à travers son réseau de fondations « Open Society », a mis en place depuis de nombreuses années « des investissements importants » dans le « triangle de la mort de l’Ebola », soit au Sierra Leone, au Libéria et en Guinée.
>> Par conséquent, le motif de George Soros pour éliminer le porte-parole de l’OMS, Glenn Thomas, était d’arrêter la propagation des nouvelles par les voies officielles à l’effet que l’épidémie d’Ebola a été orchestrée à une table dans un laboratoire d’armes biologiques.
Une longue série de coïncidences étranges émergent de l’hôpital de Kenema, centre de recherche où a travaillé Cheikh Humar Khan, le médecin-héros qui est décédé le 29 juillet dernier après avoir été infecté par le virus Ebola. Khan a dirigé le laboratoire où les tests ont été effectués sur la population locale pour trouver de nouveaux cas. Laboratoire qui a un partenariat avec l’Université Tulane à la Nouvelle-Orléans, célèbre pour son expertise sur les maladies tropicales et la recherche sur l’Ebola.
L’hôpital de Kenema collabore également avec l’Institut de recherche médicale de l’Us Army, le secteur des forces armées américaines qui est en charge des maladies infectieuses.
Selon les déclarations officielles, des expérimentations et tests ont été faits pour le développement de vaccins contre la fièvre jaune et la fièvre de Lassa pour vacciner les soldats. Selon les populations locales, des essais d’armes biologiques, soit de nouveaux virus créés pour être utilisés en temps de guerre, ont été faits, raison pour laquelle elles ont attaqué le centre de Kenema puisque tous ceux qui sont venus passer un dépistage pour le virus Ebola sont ressortis malades.
Tant et si bien que le Ministère de la Santé du Sierra Leone, le 23 juillet, a fermé le laboratoire et l’hôpital et a transféré les patients au centre de traitement Kailahun et a ordonné à l’Université de Tulane de cesser les tests sur le virus Ebola. Quel test? Ça n’a pas été précisé. Le Ministère a également ordonné au CDC, le Center for Disease Control aux États-Unis, «d’envoyer officiellement les conclusions et recommandations de l’évaluation du laboratoire de Kenema » à propos de ce qui n’est pas clair.
Une étude publiée en juillet par le CDC et signée par Humar Khan, Randall Schoepp, Cynthia Rossi et Joseph Augustin Goba Foire, a signalé que «le virus Ebola qui a infecté le Sierra Leone pourrait être le résultat d’un virus ou d’une variante de la génétique Bundibugyo du virus Ebola ».
Le 31 juillet, le président de ce petit pays d’Afrique Ernest Bai Koroma a déclaré l’état d’urgence et il a parlé de la recherche du Dr Khan qui demandait si la virulence du virus Ebola avait été obtenue par une mutation génétique. Pourquoi le virus qui cause la fièvre hémorragique en Afrique existe (et tue) depuis des siècles séjourne dans certaines limites?
La directrice générale de l’OMS, Margaret Chan, a commencé en août à se demander s’il existe une mutation du virus Ebola ou une adaptation du virus.

Alors, théorie du complot ?

Ça provient d’un rapport de quatre pages

Le Telegraph enterre un aspect clé de l’histoire – la preuve qu’un laboratoire US d’armes biologiques en Sierra Leone lié a la Fondation Soros et a la Fondation Bill et Melinda Gates est probablement à l’origine de l’épidémie d’Ebola en cours.

Alors que The Telegraph enterre des faits sur l’existence de cet hôpital ou se situe un laboratoire de recherche d’armes biologiques et ne tient pas compte des informations contenues dans les fiches de Contrôle de la Maladie Ebola du CDC qui identifient les hôpitaux comme le lieu où une épidémie d’Ebola est la plus susceptible de se produire, le reporter du Washington Post, Terence McCoy, est entré dans le royaume des contes de fées en blâmant la flambée actuelle Ebola sur la déforestation.

http://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2014/07/08/how-deforestation-and-human-activity-could-be-to-blame-for-the-ebola-pandemic/?tid=hp_mm

La fiche d’information CDC Ebola admet sur la première page que les cliniques et les hôpitaux sont «souvent» les lieux de manifestations d’Ebola.

La fiche d’information CDC indique également que les tous premiers décès d’Ebola en 1976 ont été causés par « … (contact personnel étroit et par l’utilisation d’aiguilles et de seringues contaminées dans les hôpitaux/cliniques) ».

Dans la deuxième épidémie d’Ebola en 1976 au Soudan tuant 151 personnes, «la maladie a été propagée principalement par contact étroit du personnel dans les hôpitaux», dit le CDC dans un langage qui ne peut pas être plus clair.

McCoy, qui dit qu’il est difficile d’établir une chronologie de cette horrible infection, préfère, cependant, déformer les faits concernant Ebola qui a ses origines dans les hôpitaux, que tout le monde peut lire en ligne, pour exciter la peur chez les lecteurs avec des théories de divertissement.
…/…
« …… McCoy aspire à créer du suspense comme les meilleurs écrivains de fiction. « Le premier contact se produit souvent dans des communautés rurales reculées où une victime touche une carcasse d’animal infecté, et les choses empirent rapidement à partir de là. »
…/…
…ignorant encore la fiche CDC, qui admet que dans les cas où les êtres humains sont entrés en contact avec des singes infectés dans des centres de quarantaine aux États-Unis, les humains ne sont pas tombés malades ou morts de la fièvre Ebola.

Les populations locales en Afrique de l’Ouest semblent savoir, sans avoir à lire la fiche CDC Ebola, que les hôpitaux et le personnel médical propagent le virus Ebola. The Telegraph rapporte que des personnes brandissant des couteaux ont encerclé un véhicule de la Croix-Rouge en Guinée.

La participation des hôpitaux expliquerait aussi pourquoi le virus Ebola est apparu dans cette partie de l’Afrique pour la première fois et dans de nombreux endroits différents à peu près au même moment.

Étant donné que le CDC admet lui-même que les hôpitaux sont, en fait, la source probable de toute épidémie d’Ebola, la question se pose de savoir quel hôpital spécifique pourrait être à l’origine de l’épidémie d’Ebola en cours?

À l’épicentre de l’épidémie actuelle du virus Ebola se trouve l’hôpital Gouvernemental de Kenema en Sierra Leone, qui abrite un des laboratoires d’armes biologiques de biosécurité niveau 2 des États-Unis avec des liens vers la Fondation Bill et Melinda Gates et la Fondation Soros.

Des scientifiques de biodéfense américains ont travaillé au laboratoire sur les fièvres virales comme le virus Ebola depuis au moins 2011.

http://www.nti.org/gsn/article/biodefense-scientists-fight-lassa-fever/

La liste des noms des partenaires et des personnes qui dirigent le laboratoire d’armes biologiques du virus de la fièvre à l’intérieur de l’hôpital public de Kenema se lit comme un appel nominal des organisations du Nouvel Ordre Mondial.

« » Le Consortium est une collaboration entre Tulane, Scripps Research Institute, Institut Broad, l’Université Harvard, l’Université de Californie à San Diego, Université du Texas Medical Branch, auto-immune Technologies LLC, Corgenix Medical Corporation, hôpital public de Kenema (Sierra Leone), Irrua Specialist Hospital enseignement (Nigeria) et divers autres partenaires en Afrique de l’Ouest. … Le Consortium entend étendre ce programme à d’autres agents infectieux importants tels que Ebola, Marburg et d’autres arénavirus qui sont d’une grande préoccupation pour la santé publique et le bioterrorisme « , indique le site du laboratoire d’armes biologiques.

http://vhfc.org/consortium

Le site admet que le professeur Robert F. Garry « gère actuellement le consortium de scientifiques qui développent des méthodes modernes de diagnostic pour plusieurs agents pathogènes de biodéfense. »

http://vhfc.org/consortium/people/garry

Dr James E. Robinson « est un chercheur collaborateur dans quatre grands projets de consortiums financés par la Fondation Bill et Melinda Gates. »

http://vhfc.org/consortium/people/robinson

Dr Pardis Sabeti a reçu des bourses de la bourse Rhodes, la bourse Soros, la bourse en Science L’Oréal Femme, selon le site.

http://vhfc.org/consortium/people/sabeti

Scientifique Stephen Gire a des liens avec le CDC et l’armée des États-Unis.

Il « a passé du temps dans les Centers for Disease Control and Prevention faisant des recherches sur les maladies infectieuses à transmission vectorielle. Il a ensuite déménagé à compléter une maîtrise en santé publique à l’Université Columbia et une bourse de trois ans avec l’Institut de l’armée américaine de recherche médicale des maladies infectieuses (USAMRIID). Il a étudié les virus comme le virus du Nil occidental, la fièvre dengue, Ebola et la variole du singe, et il organise des formations sur place dans les techniques biologiques pour le personnel de laboratoire dans les pays en développement « .

http://vhfc.org/consortium/people/gire

Relier les points, il est raisonnable de demander une enquête pour déterminer si ce laboratoire d’armes biologiques particulier des États-Unis, à l’épicentre géographique de l’épidémie en court, a effectivement causé cette épidémie.

En 2009, Baxter en Autriche a été pris a contaminer 72 kilos de la grippe saisonnière avec le virus mortel de la grippe aviaire dans son laboratoire de niveau de biosécurité 3. Il est apparu plus tard à partir de documents publiés sur Wikileaks que Baxter était un bien des États-Unis de défense ou militaire.

Faits et documents, ainsi que le battage médiatique indiquent que des attaques bioterroristes Ebola sous fausses bannières dans les hôpitaux et les cliniques contre des citoyens américains et britanniques utilisant des occasions comme les Jeux du Commonwealth en Écosse afin de semer la panique.

L’objectif est de mettre en œuvre la loi martiale contenue dans les plans en cas d’épidémie et de pandémie et ainsi prendre le contrôle total de la population à un moment où le système financier est proche de l’effondrement.

Traduit par Valerie

Source = http://birdflu666.wordpress.com/2014/07/08/us-bioweapons-lab-in-sierra-leone-at-the-epicentre-of-ebola-outbreak/#more-6323
https://resistanceauthentique.wordpress.com/2014/07/11/un-laboratoire-darmes-biologiques-us-en-sierra-leone-a-lepicentre-de-la-flambee-de-fievre-ebola-de-la-fondation-soros-a-la-fondation-bill-et-melinda-gates/

Revue de presse 2013-2014 Z@laresistance

Bill Gates face à un procès pour avoir testé sans consentement le vaccin sur des enfants en Inde; il semble que ses crimes contre l’humanité l’ont finalement rattrapé.

Un récent rapport publié par Health Impact News a indiqué que la Fondation Gates s’est trouvée face à un procès en cours, en raison d’une enquête qui est menée par la Cour suprême de l’Inde.

Health Impact News a déclaré:

« Bien que la fraude et la corruption sont révélées sur une base quasi quotidienne maintenant dans l’industrie du vaccin, les grands médias US continuent d’ignorer largement ces histoires hors des États-Unis, cependant, les empires de la vaccination commencent à s’effriter, tout comme les informations provenant des versions anglaises des médias grand public qui sont disponibles sur Internet.

Un de ces pays est l’Inde, où la Fondation Bill & Melinda Gates et leur empire de vaccins sont sous les feux des projecteurs, une instance contre eux est actuellement en cours d’étude par la Cour suprême de l’Inde « . [1] L’article de Health Impact News est centré en grande partie sur un rapport de quatre pages qui a été récemment publié par the Economic Times en Inde.

Désireux d’en savoir plus, j’ai étudié leur histoire et découvert que l’Organisation mondiale de la Santé, la Fondation Gates et deux organismes financés par eux, le PATH (Programme for Appropriate Technology in Health) et l’Alliance GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination), se sont retrouvés sous les feux des projecteurs après une pétition à l’origine soumise à la Cour suprême de l’Inde, par Kalpana Mehta, Nalini Bhanot et le Dr Rukmini Rao en 2012, qui a finalement été entendue par les tribunaux..

Après Oxfam à qui le tour? Les affaires de mœurs qui ont écorné l’image de l’ONG britannique pourraient éclabousser d’autres organisations. Médecins sans frontières (MSF), un autre géant du secteur, a pris les devants en annonçant que près de 150 plaintes concernant ses employés étaient remontées en 2017 dans le monde. Les langues se délient aussi parmi les anciens employés du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Des délégués auraient aussi eu des comportements inadéquats. En mission, certains humanitaires profitent de leur position pour en tirer un profit sexuel. Le recours à des prostituées comme cela a été le cas en Haïti est bien plus fréquent et surtout beaucoup plus ancien qu’on l’imagine. Cela concerne aussi bien les personnels des ONG que ceux des agences onusiennes.

En 2014, un blogueur africain révélait que la prostitution avait fait un bond en Ouganda avec l’arrivée des employés de l’ONU à Entebbe. En 2002 déjà, le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) et l’ONG anglaise Save the Children publiaient un rapport accablant. Dans les camps de réfugiés de Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone, des jeunes filles de 13 à 18 ans confiaient avoir été obligées de coucher avec les agents humanitaires pour obtenir nourriture et médicaments. «Une pratique étendue», relevait le rapport. C’est la face cachée de l’action humanitaire.

Étouffer les scandales

Mal à l’aise, les ONG comme les Nations Unies sont tentées d’étouffer les scandales. Le plus souvent à cause de l’impact que pourraient avoir de telles affaires sur leurs financements. «L’instinct défensif prend le dessus parce que l’ONU a peur que cela affecte le montant des contributions versées par les États», confirme Ian Richard, secrétaire exécutif du Conseil de coordination des personnels de l’ONU à Genève. Aux Nations Unies, les cas d’abus sexuels peuvent, en outre, vite prendre un tour politique en fonction de la nationalité des personnes concernées.

Des fonctionnaires se sont retrouvés poussés vers la sortie ou «placardisés» pour avoir dénoncé ce qu’ils avaient vu. C’est le cas de Caroline Hunt qui a notamment dénoncé un viol commis sur le terrain par un cadre de l’ONU sur une réfugiée sri lankaise en 2003. Elle a été contrainte de quitter le HCR, mais la justice lui a finalement donné raison après plus de dix dans de procédures. Aujourd’hui, l’ONU a pris des mesures en interne pour protéger les donneurs d’alerte.

À première vue, les parties fines avec des prostituées pourraient paraître moins graves que les affaires de viols commis par des Casques bleus comme cela a été le cas en RDC au cours des dernières années. Mais de nombreux chercheurs ont montré que cette prostitution était assimilable à «des relations sexuelles de survie». Claire Colliard, cofondatrice du Centre de psychologie humanitaire à Genève, confirme avoir vu au Congo «des femmes qui se prostituaient pour un sac de riz afin de nourrir leur famille».

Détresse affective

Depuis vingt ans, la psychothérapeute genevoise et ses collègues accompagnent les humanitaires. Elle n’est pas surprise par ce qui s’est passé en Haïti. Isolés, immergés dans des zones où règnent la misère et la souffrance «beaucoup craquent en silence et perdent tout repère moral», raconte-t-elle. La hotline de son organisation mise en place il y a vingt ans a reçu des milliers d’appels de détresse. «La solitude sexuelle de jeunes gens qui ont entre 25 et 35 ans en a conduit certains à partir en roue libre», explique-t-elle. S’ajoutent l’alcool et les drogues. La source de cette dérive, insiste-t-elle, «c’est la détresse affective de ces jeunes qui se retrouvent à l’autre bout du monde». Sur les 250 000 humanitaires œuvrant dans le monde, les vrais prédateurs sexuels ne représentent que quelques cas exceptionnels.

Sujet encore plus tabou: les violences sexuelles à l’intérieur même de la sphère humanitaire. La Canadienne Megan Nobert en a fait la cruelle expérience. En août 2015, elle est droguée puis violée par un agent humanitaire à Bentiu, au Soudan du Sud. Rentrée en Suisse, elle ouvre un site Web (reporttheabuse.org) où elle invite les autres victimes à témoigner. Même si elle avoue avoir vécu une expérience traumatisante, elle estime que ce qui s’est passé en Haïti ne doit pas conduire à jeter l’opprobre sur tout le personnel humanitaire.

Réseaux de trafic d’enfants opérés via des travailleurs humanitaires? Le scandale sex contre nourriture à Haiti ? Est-ce que le gouvernement américain est complice d’un aussi sombre et vaste complot? Est-ce qu’il y a des journalistes, en quelque part au Québec ou ailleurs, qui pourrait se déployer pour enquêter sur cette affaire de milliers d’enfants migrants qui entrent depuis quelques mois aux États-Unis?
* Merci Valérie de nous tenir informés parce que de jour en jour, je suis de plus en plus convaincue que nous sommes témoins de vols d’enfants qui impliquent des organismes internationaux (ONG & cie), l’administration américaine et des réseaux organisés de trafic d’enfants. À tous ces gens qui disent faire partie de la profession journalistique, serait-il possible de porter votre attention activement sur ce dossier d’enfants possiblement kidnappés par l’État en complicité avec de faux regroupements missionnaires qui prétendent venir en aide aux communautés défavorisées?

En 2015, 89 000 enfants non accompagnés sont entrés en Europe, et, parmi eux, 10 000 ont disparu des radars depuis deux ans, selon les chiffres avancés par l’organisation Missing Children Europe, qui regroupe vingt-quatre ONG de l’Union européenne. Europol avait alerté l’opinion publique il y a moins d’un mois sur le sujet : «Nous ne savons pas où ils sont, ce qu’ils font et avec qui», a expliqué Brian Donald, un responsable de l’organisation policière européenne. En Italie, ce serait 5 000 enfants migrants non accompagnés qui auraient disparu ; 1 000 en Suède. De manière générale, les enfants forment un gros contingent de migrants : Missing Children Europe rappelle ainsi que 40% des migrants vivant dans les camps de réfugiés en Grèce sont des enfants.

Un grand nombre d’entre eux «vivent comme des prisonniers, dans des conditions atroces», selon Delphine Moralis, secrétaire générale de Missing Children Europe. S’ils décident de se débrouiller seuls, c’est généralement en désespoir de cause : «Bien qu’ils aient le droit de rejoindre leurs familles, les procédures sont extrêmement lentes et complexes. C’est pourquoi beaucoup d’enfants ne voient pas d’autre solution que de “disparaître” et de continuer leur route par eux-mêmes.» Beaucoup d’entre eux vivent alors l’expérience traumatisante d’être à la rue et de connaître la faim – des expériences qui laissent souvent des traces profondes sur leur santé physique et mentale. Pour Delphine Moralis, ils deviennent également «les proies les plus faciles» des passeurs et autres organisations criminelles, avec souvent travail forcé et exploitation sexuelle.

Jim Stone, 8 juillet 2014

Les enfants illégaux d’Amérique Centrale n’utilisent absolument pas les trains de marchandises, un Mexicain qui travaille à la gare de triage à Guadalajara dit tout – aucun enfant n’a jamais passé la frontière en train et d’autres témoignages qui disent que ces enfants sont volés et expédiés par bus, ça c’est la vraie histoire.

Les seuls enfants à venir sont volés et envoyés par des personnes opérant à détruire l’Amérique. Les mères mettent en garde les enfants de rester à l’écart de femmes blanches qui travaillent pour des organismes de bienfaisance et d’autres soi-disant «programmes de vulgarisation», car une fois que les enfants s’impliquent avec ces gens, ils disparaissent.

Il n’y a pas d’enfants dans les trains DU TOUT, pas d’enfants marchant sur les routes (je viens de faire 3 000 km à moto sur toutes les routes et je n’ai jamais vu un seul enfant marcher sur les routes, les aires de repos, RIEN. Donc, s’ils ne sont pas sur les trains, et nulle part visibles sur les routes, mais qu’ils sont en train de disparaître, il n’y a qu’UNE RÉPONSE et elle vient directement de quelqu’un au Nicaragua :

« Au cours de cette recherche, j’ai posé la question a des expatriés sur comment les «gringos» sont traités et une femme du Canada qui est à Managua, Nicaragua, a répondu par email et a déclaré que ces 6 derniers mois environ, les mères nicaraguayennes ont mis en garde leurs enfants de rester à l’écart de gringos, en PARTICULIER les femmes et surtout ceux qui prétendent travailler pour des ONG ou des types de missionnaires. Apparemment, il y a eu beaucoup de « fugues » et de jeunes adolescentes enceintes qui disparaissent et les habitants là-bas «soupçonnent très fortement» qu’ils sont pris par ces gens. Après réflexion, je crois que ce serait un plan parfait – aller vers les pays d’Amérique Centrale, mettre en place des organisations pour aider les enfants, une fois que les enfants sont sous leur tutelle, ils peuvent ensuite les sortir du pays et les expédier aux États-Unis. »
Ceci, en une simple déclaration, dit tout : Les enfants ne quittent pas l’Amérique Centrale en trains, ils sont pris et envoyés en Amérique par des soi-disant «travailleurs humanitaires» qui les volent et les mettent dans des bus et les expédient directement en Amérique. Il n’y a pas de « trains de la mort» ou les vagues énormes de gens qui marchent a travers la campagne mexicaine, et Arturo lui-même, dans la vidéo, indique clairement que la police ne tolérerait pas de les avoir à bord des trains, donc un tel exode est impossible.
C’est une catastrophe sociale impliquant des enfants volés qui est payée par l’argent des contribuables, qui financent une « black op » gérée par les ennemis de l’Amérique qui travaillent dans le gouvernement américain pour détruire l’Amérique. Et que dire de toutes les familles brisées en Amérique Centrale ? C’est aussi simple que cela, prenez tout ce qui se dit sur cette histoire et mettez-le à la poubelle parce que ce n’est pas pertinent et parce que c’est basé sur de la « Bull Shit » absolue, menée par ceux qui sont en train d’exécuter un énorme réseau de vol d’enfants afin de créer un désastre social en Amérique.

Les menteurs et escrocs utilisent simplement un mensonge concernant ces trains afin de fournir une couverture pour le fait qu’ils sont en fait en train de voler ces enfants et de les expédier dans des bus blancs non identifiés et sur des vols aériens réguliers.

Site de Jim Stone:
http://www.jimstonefreelance.com

—————————————————

La très respectée Dr. Jane Orient avertit que l’entrée d’immigrants illégaux aux États-Unis VA provoquer des maladies pandémiques
Dr Jane Orient est l’un des médecins les plus respectés de l’Arizona. Elle a fait partie de nombreux conseils médicaux et elle est à la tête de ceux-ci. Dave Hodges a récemment interviewé le Dr. Orient, entretien au cours duquel elle a parlé de virus et de maladies à venir aux États-Unis à cause de la récente invasion d’immigrants illégaux.

Durant l’entrevue, elle fait allusion à la collusion fédérale à l’égard de ce danger. Elle parle du nombre de patrouilles frontalières infectées et elle discute même d’un type de compagnie comme Halliburton qui achète des immeubles abandonnés afin de profiter de la situation actuelle (offrir des logis financés par le gouvernement aux immigrants illégaux: des affaires d’or!). Dans l’interview, vous entendrez le Dr. Orient faire l’affirmation selon laquelle le virus Ebola n’est pas une question de si, mais de quand il fera son chemin dans le pays. Il s’agit d’une entrevue étonnante d’un médecin très respecté.

Entrevue d’une heure:
http://216.240.133.177/archives32/Hodges/2014/07/Hodges_1_071314_210000.mp3

—————————————————–

Un laboratoire d’armes biologiques US en Sierra Leone , à l’épicentre de la flambée de fièvre Ebola : De la Fondation Soros a la Fondation Bill et Melinda Gates !

Hé oui, la Fondation Soros et la Fondation Bill et Melinda Gates sont encore dans le coup ! vous voyez quand on creuse un peu … Merci à Val pour les traductions , la recherche et l’analyse poussée !

Un laboratoire d’armes biologiques US en Sierra Leone à l’épicentre de la flambée de fièvre Ebola

Une magnifique morceau de propagande : le journal The Telegraph semble préparer le public britannique à une épidémie sous fausse bannière Ebola aux Jeux du Commonwealth qui partirait de Glasgow le 23 juillet.

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/africaandindianocean/guinea/10942…

Le Telegraph enterre un aspect clé de l’histoire – la preuve qu’un laboratoire US d’armes biologiques en Sierra Leone lié a la Fondation Soros et a la Fondation Bill et Melinda Gates est probablement à l’origine de l’épidémie d’Ebola en cours.

Alors que The Telegraph enterre des faits sur l’existence de cet hôpital ou se situe un laboratoire de recherche d’armes biologiques et ne tient pas compte des informations contenues dans les fiches de Contrôle de la Maladie Ebola du CDC qui identifient les hôpitaux comme le lieu où une épidémie d’Ebola est la plus susceptible de se produire, le reporter du Washington Post, Terence McCoy, est entré dans le royaume des contes de fées en blâmant la flambée actuelle Ebola sur la déforestation.

http://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2014/07/08/how-deforestat…

La fiche d’information CDC Ebola admet sur la première page que les cliniques et les hôpitaux sont «souvent» les lieux de manifestations d’Ebola.

La fiche d’information CDC indique également que les tous premiers décès d’Ebola en 1976 ont été causés par « … (contact personnel étroit et par l’utilisation d’aiguilles et de seringues contaminées dans les hôpitaux/cliniques) ».

Dans la deuxième épidémie d’Ebola en 1976 au Soudan tuant 151 personnes, «la maladie a été propagée principalement par contact étroit du personnel dans les hôpitaux», dit le CDC dans un langage qui ne peut pas être plus clair.

McCoy, qui dit qu’il est difficile d’établir une chronologie de cette horrible infection, préfère, cependant, déformer les faits concernant Ebola qui a ses origines dans les hôpitaux, que tout le monde peut lire en ligne, pour exciter la peur chez les lecteurs avec des théories de divertissement.
…/…
« …… McCoy aspire à créer du suspense comme les meilleurs écrivains de fiction. « Le premier contact se produit souvent dans des communautés rurales reculées où une victime touche une carcasse d’animal infecté, et les choses empirent rapidement à partir de là. »
…/…
…ignorant encore la fiche CDC, qui admet que dans les cas où les êtres humains sont entrés en contact avec des singes infectés dans des centres de quarantaine aux États-Unis, les humains ne sont pas tombés malades ou morts de la fièvre Ebola.

Les populations locales en Afrique de l’Ouest semblent savoir, sans avoir à lire la fiche CDC Ebola, que les hôpitaux et le personnel médical propagent le virus Ebola. The Telegraph rapporte que des personnes brandissant des couteaux ont encerclé un véhicule de la Croix-Rouge en Guinée.

La participation des hôpitaux expliquerait aussi pourquoi le virus Ebola est apparu dans cette partie de l’Afrique pour la première fois et dans de nombreux endroits différents à peu près au même moment.

Étant donné que le CDC admet lui-même que les hôpitaux sont, en fait, la source probable de toute épidémie d’Ebola, la question se pose de savoir quel hôpital spécifique pourrait être à l’origine de l’épidémie d’Ebola en cours?

À l’épicentre de l’épidémie actuelle du virus Ebola se trouve l’hôpital Gouvernemental de Kenema en Sierra Leone, qui abrite un des laboratoires d’armes biologiques de biosécurité niveau 2 des États-Unis avec des liens vers la Fondation Bill et Melinda Gates et la Fondation Soros.

Des scientifiques de biodéfense américains ont travaillé au laboratoire sur les fièvres virales comme le virus Ebola depuis au moins 2011.

http://www.nti.org/gsn/article/biodefense-scientists-fight-lassa-fever/

La liste des noms des partenaires et des personnes qui dirigent le laboratoire d’armes biologiques du virus de la fièvre à l’intérieur de l’hôpital public de Kenema se lit comme un appel nominal des organisations du Nouvel Ordre Mondial.

« » Le Consortium est une collaboration entre Tulane, Scripps Research Institute, Institut Broad, l’Université Harvard, l’Université de Californie à San Diego, Université du Texas Medical Branch, auto-immune Technologies LLC, Corgenix Medical Corporation, hôpital public de Kenema (Sierra Leone), Irrua Specialist Hospital enseignement (Nigeria) et divers autres partenaires en Afrique de l’Ouest. … Le Consortium entend étendre ce programme à d’autres agents infectieux importants tels que Ebola, Marburg et d’autres arénavirus qui sont d’une grande préoccupation pour la santé publique et le bioterrorisme « , indique le site du laboratoire d’armes biologiques.

http://vhfc.org/consortium

Le site admet que le professeur Robert F. Garry « gère actuellement le consortium de scientifiques qui développent des méthodes modernes de diagnostic pour plusieurs agents pathogènes de bio-défense. »

http://vhfc.org/consortium/people/garry

Dr James E. Robinson « est un chercheur collaborateur dans quatre grands projets de consortiums financés par la Fondation Bill et Melinda Gates. »

http://vhfc.org/consortium/people/robinson

Dr Pardis Sabeti a reçu des bourses de la bourse Rhodes, la bourse Soros, la bourse en Science L’Oréal Femme, selon le site.

http://vhfc.org/consortium/people/sabeti

Scientifique Stephen Gire a des liens avec le CDC et l’armée des États-Unis.

Il « a passé du temps dans les Centers for Disease Control and Prevention faisant des recherches sur les maladies infectieuses à transmission vectorielle. Il a ensuite déménagé à compléter une maîtrise en santé publique à l’Université Columbia et une bourse de trois ans avec l’Institut de l’armée américaine de recherche médicale des maladies infectieuses (USAMRIID). Il a étudié les virus comme le virus du Nil occidental, la fièvre dengue, Ebola et la variole du singe, et il organise des formations sur place dans les techniques biologiques pour le personnel de laboratoire dans les pays en développement « .

http://vhfc.org/consortium/people/gire

Relier les points, il est raisonnable de demander une enquête pour déterminer si ce laboratoire d’armes biologiques particulier des États-Unis, à l’épicentre géographique de l’épidémie en court, a effectivement causé cette épidémie.

En 2009, Baxter en Autriche a été pris a contaminer 72 kilos de la grippe saisonnière avec le virus mortel de la grippe aviaire dans son laboratoire de niveau de biosécurité 3. Il est apparu plus tard à partir de documents publiés sur Wikileaks que Baxter était un bien des États-Unis de défense ou militaire.

Faits et documents, ainsi que le battage médiatique indiquent que des attaques bioterroristes Ebola sous fausses bannières dans les hôpitaux et les cliniques contre des citoyens américains et britanniques utilisant des occasions comme les Jeux du Commonwealth en Écosse afin de semer la panique.

L’objectif est de mettre en œuvre la loi martiale contenue dans les plans en cas d’épidémie et de pandémie et ainsi prendre le contrôle total de la population à un moment où le système financier est proche de l’effondrement.

Traduit par Valerie

Source = http://birdflu666.wordpress.com/2014/07/08/us-bioweapons-lab-in-sierra-leone-at-the-epicentre-of-ebola-outbreak/#more-6323

D’où vient la fièvre Ebola?

Le virus est apparu en 1976 dans le Nord du Zaïre (actuelle République démocratique du Congo) à la limite avec le Soudan. Et au fur et mesure, cette fièvre a touché lespays de la région (Gabon, Guinée, Ouganda). Nous ne connaissons pas précisément son origine mais la thèse la plus probable est celle d’un virus véhiculé par les chauves-souris contaminant les hommes et les grands singes.

Comment se transmet ce virus?

Quand il y a contact avec du sang ou un autre fluide biologique. La fièvre Ebola est très contagieuse même si elle le reste moins qu’une maladie qui se transmet par voie respiratoire comme la grippe. Pour le moment il n’y a pas de traitement. Le meilleur moyen à l’heure actuelle d’éviter une propagation est d’isoler les malades. Reste le problème de ceux qui viennent leur apporter des soins.

Peut-il toucher des pays hors de l’Afrique?

Théoriquement oui. Mais cela reste peu probable (ndlr : faux depuis la semaine dernière, papier de 20 minutes, de mars) , car il y a beaucoup de vigilances et des protocoles de santé. De plus, les épidémies se développent principalement dans des zones rurales et forestières assez reculées. Enfin, la période d’incubation est très courte (une semaine en moyenne) donc la probabilité qu’une personne prenne l’avion à ce moment-là reste très faible.

20minutes

NOTE AKASHA/ Mon but est de prévenir, il vaut mieux prévenir que guérir comme on dit…Et non de faire peur, mais il se passe des choses assez louche en se moment.

Une vidéo-audio qui révèlent les dessous de cette fondation. Des eugénistes de la pire espèce. Vacciner tous les enfants de la planète? Connaissant les vertus de ces poisons hautement toxiques, nous nous donnons le droit de douter des bonnes intentions de ces « philantrope »s qui rejoignent les Warren Buffet, Rockfeller et Rothschild, sans oublier le Prince Philippe.
Avec les informations que nous avons sur l’implication de la Fondation Soros dans le financement du laboratoire d’armes biologiques de Kenema en Sierra Leone, qui vient juste d’être fermé par la Sierra Leone, sans doute parce qu’une enquête a montré qu’il a une responsabilité dans l’épidémie Ebola, il est raisonnable de se demander si les motifs de Soros sont altruistes.

Selon mediapart:

L’ancien secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger – ce grand « humaniste » responsable, entre autres méfaits de la mise au pouvoir de Pinochet au Chili – a dit : « si vous contrôlez le pétrole vous contrôlez les nations, mais si vous contrôlez l’alimentation, vous contrôlez les personnes. » Pour s’assurer le contrôle de l’alimentation des peuples, les USA ont inventé et s’efforcent d’imposer une arme redoutable : les OGM. Et des entreprises spécialisées dans le bio-terrorisme dont le chef de file est Monsanto.

Mais cette entreprise est la partie émergée d’un iceberg politico-financier. Derrière, dessous, il y a des institutions sournoises : les fondations étazuniennes et en particulier Rockfeller et Bill Gates. La famille Rockefeller, magnat du pétrole, a entrepris de contrôler l’agriculture mondiale par le biais de la « révolution verte » dépendant de l’industrie pétrochimique. Quant à Bill Gates, sa fondation « philanthropique » est un des actionnaires majeur de… Monsanto !

Pour réussir cette mainmise sur les populations du tiers-monde, il convient d’abord d’éradiquer l’agriculture vivrière en réduisant au maximum le rôle des petits agriculteurs. Ceci se fait avec la complicité active de dirigeants corrompus grâce à un flot généreux de « billets verts ». Ainsi, en Inde les petites exploitations représentent 92 % des exploitations et occupent environ 40 % de toutes les terres agricoles. Ils forment le socle de la production alimentaire. Cependant, il y a un effort concerté pour éliminer les agriculteurs de la terre et les remplacer par de grandes sociétés utilisant à fond…les OGM. Monsanto contrôle déjà l’industrie du coton en Inde et façonne de plus la mentalité des entrepreneurs en finançant la recherche agricole dans les universités et les instituts publics. Ses pratiques de colonisation des institutions de ce grand pays lui valent d’être appelé la « Contemporary East India Company » – la « Compagnie des Indes de l’Est » contemporaine.

Ceci évolue dans le cadre du programme de contrôle des peuples par l’alimentation établi par Kissinger. Les OGM représentent désormais la mainmise ultime sur la nourriture grâce à la technologie de semences «Terminator», le brevetage des semences et des droits de propriété intellectuelle.

Rockfeller, Bill Gates…et derrière encore le groupe Bildenberg dont l’un des principaux soucis est la réduction du troupeau humain dans les pays du tiers-monde ! (Peu leur importe qu’un Etazunien gaspille et pollue la Terre 20 fois plus qu’un Indien ou un Africain). On approche de la « solution finale » à travers l’eugénisme qui est probablement la forme la plus fondamentale et la plus efficace de contrôle social. Cette philosophie vise entre autres à réduire la capacité de reproduction des personnes les « moins désirées ». Eh bien sachez qu’en 2001, Monsanto et DuPont ont acheté une petite entreprise de biotechnologie nommée Epicyte qui avait créé un gène causant la stérilité chez l’homme et la femme !

Nous avons de quoi nous inquiéter, non seulement des conséquences néfastes des monopoles des semences et des OGM sur la santé et l’environnement mais aussi des types de gènes pouvant se trouver à notre insu dans notre nourriture !


Partagé par www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Déclaration : Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous, votre soutien est vital pour la survie du site. Merci infiniment et très belle journée lumineuse à vous.

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON MENSUEL DE 5 EUROS (Annulable à tout moment) GRATITUDE A TOUSanime (62)

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons besoin de votre soutien! Renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Même quelques euros sont importants. Milles merci à tous. Amour et Lumière

€9,99

tipeee.com bouton tiptéléchargé (3)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.