Divulgation cosmique Saison 7

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 7, épisode 19/32 : L’ANTARCTIQUE : LA NOUVELLE ZONE 51

Screenshot_20191023-101640_Samsung Internet

Vidéo originale sous-titrée en anglais, diffusée en mai 2017, disponible sur : Gaia.com
(https://www.gaia.com/series/cosmic-disclosure)


Screenshot_20191023-101729_Samsung Internet

David Wilcock : Très bien. Bienvenue à « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock. Je suis avec Corey Goode. Corey, bienvenue au spectacle.

Corey Goode : Merci.

David : Tout le monde parle de l’Antarctique, et votre information est qu’il y a une nouvelle découverte très intéressante ou une série de découvertes là-bas, et plus cela dure, plus vous avez appris.

Screenshot_20191023-102009_Samsung Internet

Alors, dites-nous ce qu’il y a de nouveau dans toute cette histoire d’Antarctique que nous n’avons pas encore couvert ?

Corey : Eh bien, certaines des informations les plus récentes que j’ai reçues sont des informations qui vont rendre un peu nerveux certains des complexes militaro-industriels.

Screenshot_20191023-102045_Samsung Internet.jpg

Il s’avère qu’au cours des années 1950, il y avait un projet appelé Project Ice Worm, et qu’ils étaient essentiellement dans les calottes glaciaires construisant des silos de lancement.

Nous avons une vidéo qui a été réalisée au Groenland. Ce qui est important, c’est qu’ils ont utilisé cette méthode pour créer des bases sous la glace dans tout l’Antarctique.

Screenshot_20191023-102205_Samsung Internet

Screenshot_20191023-102335_Samsung Internet.jpg

Screenshot_20191023-102450_Samsung Internet

1

Ils ont créé des soi-disant « mini-bases », mais qui sont beaucoup plus grandes [que dans cette vidéo d’une base au Groenland], et qui sont devenues des bases de Recherche-Développement. Et c’est dans ces bases de Recherche et Développement que des entreprises comme Lockheed Martin font de la rétro-ingénierie d’une bonne partie de la technologie qu’ils ont trouvé sous la glace.

C’est aussi de cette façon qu’ils ont construit certaines des premières bases sur la Lune et des bases sur Mars – très semblables, d’une manière très similaire.

Screenshot_20191023-102731_Samsung Internet

David : Vous dites donc que Lockheed Martin et d’autres groupes ont des bases en Antarctique qui sont plus étendues que ce que l’on nous a fait croire ou que ce que l’on vous a fait croire lors de réunions d’information antérieures ?

Corey : C’est exact, mais ce qui est important quand on parle de cela publiquement, c’est que, je crois que c’est en 1959, un traité sur l’Antarctique a été signé.

2

3

Et dans ce traité, il était stipulé qu’aucune arme de guerre ne serait mise au point ou utilisée sur ce continent.

Il ne serait utilisé qu’à des fins pacifiques.

4

David : Oui, il y avait en fait quelque chose qui s’appelait Année géophysique internationale 1959, AIG 1959, et c’est à ce moment-là que toutes ces choses ont été codifiées.

Corey : Exact.

David : Et c’est aussi à ce moment-là qu’ils ont cartographié ce à quoi ressemblait l’Antarctique sous la glace, et vous avez découvert qu’il y avait un continent avec des terres là-bas.

Corey : Oui, deux fois plus grand que la partie continentale des États-Unis.

David : C’est vrai. Alors, s’ils mettent au point des systèmes d’armes qui contreviennent à un traité international en vigueur depuis plus de 50 ans, comment cela affecte-t-il la perception qu’ont les gens de ces entrepreneurs de la Défense une fois qu’ils en ont pris connaissance ?

Corey : Cela mis à part, le plus effrayant, c’est que certains groupes de l’Alliance… Si cette information est rendue publique, ils auront toutes les raisons de mettre en place un blocus – ce serait un peu comme dans le cas de la crise des missiles cubains – de mettre en place un blocus dans une certaine région de l’Antarctique, et ils tenteront de forcer ces groupes à montrer ce qui se passe à l’intérieur de ces bases de recherche et développement.

Maintenant, une autre information intéressante est qu’ils ont ce qu’ils ont… Ils appellent ça une partie de la zone 51 de l’Antarctique.

Il y a aussi une très grande base nazie qui a été transférée au complexe militaro-industriel, si vous voulez dire cela, un peu comme le gouvernement fantôme.

Et cette ancienne base allemande servait de port secret pour les programmes spatiaux. C’est maintenant un port majeur – un port spatial – pour ce gouvernement fantôme.

Ils l’utilisent pour voler dans et hors de l’atmosphère tout le temps. Et beaucoup de ces vaisseaux desserviront certaines de ces stations spatiales ou voleront au-delà.

David : Nous avons couvert ceci dans un autre épisode, mais j’aimerais vous le demander encore une fois. Quelle serait l’importance tactique ou stratégique d’avoir un grand port spatial en Antarctique ? On dirait que c’est un endroit peu pratique pour voyager.

Corey : Eh bien, c’est le cas, mais l’électromagnétisme auquel vous devez faire face à partir de l’atmosphère et du champ gravitationnel est plus favorable, même s’ils utilisent un engin antigravité.

La plupart du temps, quand ils envoient des fusées, ils essaient de les propulser près de l’équateur…

David : C’est vrai.

Corey : …pour certaines raisons. De plus, si vous faites entrer et sortir régulièrement un groupe d’embarcations classifiées dans l’atmosphère, vous savez, la zone 51, ou dans le Nevada ou en Arizona, ces endroits ne suffiront pas. Vous allez vouloir un endroit où vous aurez un contrôle total, et où il est très difficile pour les yeux curieux de voir ce qui se passe.

David : Lorsque vous avez mentionné le champ électromagnétique de la Terre, qu’est-ce qui rend le pôle Sud plus propice au lancement ?

Corey : Je suppose qu’il y a moins d’effet de la Ceinture de Van Allen.

David : D’accord. Il y a eu un épisode très intéressant d’« Ancient Aliens », et dans cet épisode il y avait Linda Moulton Howe, qui a une émission sur Gaia, qui donne un témoignage d’initié très intéressant sur un homme qui était pilote et qui a volé dans une zone interdite et a vu un trou gigantesque dans la glace au-dessus de l’Antarctique, et a dit que les vaisseaux allaient et venaient de lui.

Qu’est-ce que cela a à voir avec ce que vous entendez dire sur ce qui se passe en Antarctique ?

Corey : On m’a dit que cette zone était très proche du port spatial. Donc, oui, c’est TRÈS important, mais ce qui est aussi significatif, c’est qu’il volait… la raison pour laquelle il a vu ce trou, c’était dans un espace aérien restreint. Il l’a survolé parce que c’était une urgence, et ils ramassaient – je ne sais plus combien – des scientifiques qui avaient disparu depuis environ deux semaines.

Et vous ne disparaissez pas pendant deux semaines en Antarctique et vous ne survivrez pas si vous n’avez pas de couverture et de vivres. Les scientifiques qu’il a ramassés étaient donc pétrifiés. On leur avait évidemment dit de ne parler à personne. Ils ne voulaient pas dire un mot pendant qu’ils revenaient là où on s’occupait d’eux.

David : Vous avez mentionné dans les mises à jour que vous avez récemment publiées qu’il y avait quelque chose au sujet des gaz qui explique pourquoi ce trou est là. Pouvez-vous nous dire pourquoi il y a un trou dans la glace, et comment cela influe-t-il sur les travaux d’excavation en cours ?

Corey : Oui. Il y a plus d’un trou, et ils sont naturels. Ils se sont produits principalement de façon naturelle. Ce sont des cheminées géothermiques.

Il semble que ce qui se passe, c’est que le continent se réchauffe sous la glace. Il y a beaucoup d’activités géothermiques qui font en sorte que les lacs sous la glace se réchauffent considérablement et que le plateau de glace lui-même se réchauffe.

Screenshot_20191023-183026_Samsung Internet

Maintenant, cela fait fondre la glace plus rapidement. Alors, ça… Il s’agit d’une cheminée de glace géothermique, et ils l’ont élargie pour qu’ils puissent y entrer et en sortir en volant, et aussi l’utiliser pour évacuer toute la chaleur produite par leurs fouilles.

David : Pourraient-ils utiliser cet air chauffé pour le canaliser, un peu comme on dirige une rivière avec des projets d’irrigation ?

Corey : Non. Ils essaient d’évacuer le plus de chaleur possible, parce que cela déstabilise ces cavernes de glace qu’ils ont créées.

Il faut comprendre que la glace se déplace à environ un pied par jour. Et ils sont à un point stationnaire sous la glace.

Ainsi, non seulement creusent-ils dans cette direction [Corey déplace sa main dans une direction vers l’extérieur] pour découvrir de nouveaux artefacts, mais ils doivent constamment creuser dans cette direction [Corey déplace sa main vers le côté opposé] au fur et à mesure que l’écoulement glaciaire se produit.

Cela aggrave les problèmes thermiques, parce que nous utilisons différents types de pression de vapeur pour excaver, et quand cela fait fondre la neige, il y a des rivières sous la glace, et cela lubrifie encore plus la plate-forme de glace. Il y a donc des problèmes importants que cela peut causer… S’ils continuent ce qu’ils font et que cette plate-forme de glace se brise et tombe dans l’eau, cela pourrait causer des tsunamis et d’autres problèmes évidents.

David : Il était intéressant de constater qu’en janvier, tout d’un coup, il y avait des nouvelles dans les médias grand public où toutes ces personnes étaient évacuées de certaines des principales bases en Antarctique, et l’histoire racontait qu’il y avait une grande fissure, et qu’elles craignaient que la glace ne se rompe et tombe dans la mer.

5

6.jpg

7.jpg

8

Corey : Oui, tout le plateau de glace devient boueux sous leurs pieds. La température s’est élevée de quelque chose comme un degré… Je ne me souviens pas de la période où elle a augmenté d’un degré, mais un degré est significatif dans l’océan et sur un plateau de glace. Un degré peut faire une différence majeure dans le taux de fonte.

David : Cela m’est familier parce que nous avons d’autres données qui le confirment, l’une d’entre elles étant que toute l’activité volcanique dans le monde de 1875 à 1993 a été cartographiée, et l’activité volcanique mondiale a augmenté de 500% pendant cette période.

C’est donc ça qui cause tout ça ?

Corey : Oui, et selon les informations dont je dispose, ces changements énergétiques qui se produisent dans notre système solaire provoquent ce processus de réchauffement sur notre planète et sur d’autres planètes.

David : Nous avons cette idée dont nous avons parlé plus tôt, que Pete Peterson a dit qu’il y avait un vaisseau-mère qu’il estimait, d’après ses renseignements, avoir une largeur de 30 miles [48 km] et une forme ovale allongée.

Vous avez ensuite dit qu’il y en avait trois.

Corey : Oui, mais…

David : Quelles sont les dernières données à ce sujet ?

Corey : L’information que j’ai reçue était qu’ils voulaient que j’éclaircisse les choses sur le fait qu’il y avait une embarcation d’un mile [1,6 km] de long qui mesurait jusqu’à un peu plus de trois milles [environ 5 km] de large et qui avait une forme ovale, et qu’il y avait ensuite deux embarcations plus petites, je suppose, de type soutien, qui se trouvaient dans une flotte, qui ont survécu à l’attaque et sont descendus de la Lune jusqu’ici.

David : C’est donc quelque chose qu’ils ont jugé important pour vous de préciser à tout le monde, qu’il ne fait pas 30 miles de large. C’est à peine plus de 3 miles de large ?

Corey : Oui. Oui, ils ont pensé qu’un peu de clarté était nécessaire.

David : D’accord. Mais c’est encore un objet d’une taille absolument spectaculaire.

Corey : Absolument. Et dans la plus grande embarcation, il y a effectivement eu un groupe d’êtres en stase, et ce sont les êtres originels de Mars, je suppose, qui étaient venus ici – les premiers pré-Adamites.

pre-adamite-copie

Représentation de deux types de pré-Adamites dont les corps congelés ont été retrouvés en Antarctique lors de fouilles secrètes (leur hauteur est d’environ 2 fois la taille d’un être humain actuel, voire plus pour certains d’entre eux).

La plupart de ceux que nous avons affrontés depuis cette grande catastrophe sont des espèces de pré-Adamites hybrides qui ont survécu.

Il est évident que le groupe pré-Adamite, avant qu’ils n’aient dû s’installer ici, avait déjà participé à ces expériences génétiques, quelles que soient les ententes conclues avec ces autres groupes.

Il existe jusqu’à 22 programmes génétiques différents.

David : Oh, donc les pré-Adamites faisaient partie de l’initiative des agriculteurs génétiques ?

Corey : Oui. Ils y participaient, mais ils semblaient avoir du mal à s’entendre avec les autres groupes. Ils étaient guerriers. Ils avaient tendance à frapper en premier et à poser des questions plus tard.

David : Lorsque nous traitons de ce sujet de l’Antarctique, quelque chose me vient à l’esprit, très intéressant, c’est qu’un de mes autres initiés, Daniel, a dit qu’il y avait une ancienne porte des étoiles naturelle sur Terre. [Corey approuve de la tête]

Il me l’a dit il y a des années, et je l’ai mis sur Internet…

Corey : J’allais le faire.

David : …et que c’était en Antarctique.

Corey : Oui.

David : Donc quelque chose que vous avez dit récemment, pas encore à la caméra, m’a juste époustouflé, parce que c’est une corrélation parfaite de personne à personne. Pourriez-vous en parler ?

Corey : L’un des aspects les plus importants de cette technologie de la race des Anciens Bâtisseurs qu’ils essayaient de contrôler était qu’il y a une Superporte très puissante en Antarctique. Et elle a été construite par la race des Anciens Bâtisseurs.

David : Je suis désolé. Laissez-moi vous arrêter juste ici.

Screenshot_20191023-204049_Samsung Internet

Quelle est la différence entre une Superporte [en anglais : « supergate »] et une Porte des Étoiles [« stargate »] ? Parce que vous n’avez jamais dit « Superporte » avant.

Corey : Une Superporte donne la capacité de voyager d’un bout à l’autre à travers la toile cosmique, quelle que soit sa distance – n’importe où dans notre galaxie ou vers les galaxies locales.

David : C’est vrai. C’est exactement ce que Daniel a décrit.

Corey : Oui. Maintenant, ces autres nœuds que nous avons sur la planète, vous devez faire quelques sauts successifs pour arriver à votre emplacement si c’est très loin.

David : Donc ce serait comme avoir un transfert ? Il faut s’arrêter à un endroit, sortir d’une porte, aller à un autre endroit, puis un autre ?

Corey : Il faut attendre que les électromagnétiques s’alignent correctement entre les différentes planètes…

Screenshot_20191023-204620_Samsung Internet

David : Oh !

Corey : …alors qu’elles tournent et pivotent dans leur système stellaire local par rapport à leur étoile avec ces connexions électromagnétiques entre leur planète et leur étoile, puis leur étoile et notre étoile ont une connexion électromagnétique à travers cette toile cosmique.

Cela met à disposition [cette connexion] des… je suppose… tubes électromagnétiques, permettant à la matière de passer du point A au point B à travers.

David : Ont-ils la capacité, lorsqu’ils font ces escales, de faire avancer les choses rapidement ? Ont-ils une capacité d’accélération temporelle, ou doivent-ils construire de petits centres de villégiature dans lesquels ils resteraient pour attendre que la prochaine porte s’ouvre et devoir tuer le temps ?

Corey : Non, ils doivent attendre et tuer le temps.

David : Combien de temps attendent-ils ?

Corey : Cela dépend de l’endroit où ils voyagent et du temps qu’il faudra pour cela – c’est comme une grande horloge – pour que tous les mécanismes soient alignés correctement.

David : Êtes-vous en train de dire que certaines de ces attentes pourraient durer des années pour notre temps ?

Corey : Je suis sûr qu’ils planifient mieux que ça. Oui, ils ont toutes les mathématiques pour prédire très bien tous ces endroits où ils veulent aller.

David : Donc vous dites que la Superporte n’est pas comme ça. La Superporte vous emmènera où vous voudrez…

Corey : Oui.

David : …quand vous le voudrez.

Corey : Oui, et ça fait partie d’un… comme Stargate Atlantis ou SG1. Une race d’Anciens Bâtisseurs a construit un réseau de portes très puissantes et très fiables. Elles peuvent être activées et utilisées à tout moment. Vous n’avez pas à attendre les calculs. Maintenant…

scifi-worldtrekgate_logo

David : Et la forme de l’anneau que nous voyons dans Stargate ? Cela peut-il être comparé à ce à quoi elles ressemblent ?

Corey : Ça ne ressemble pas du tout à ce qu’ils montrent.

David : Oh !

Corey : Non. D’habitude [avec les Portes des Étoiles], si… Vous êtes au milieu de la pièce. Le milieu de la pièce est ouvert.

David : C’est quoi « la pièce », tout d’abord ? Donc c’est une structure à l’intérieur d’une salle ?

Corey : Eh bien, c’est juste des portes en général.

David : D’accord.

Corey : Il n’y a pas une sorte d’orifice que vous traversez.

David : D’accord.

Corey : En général, il y a au moins trois points différents qui s’ouvrent, qui se trouvent à la périphérie de la pièce, qui s’ouvrent dans une partie vide de la pièce, un vortex qui est une boule tridimensionnelle qui ressemble à un mirage [c’est-à-dire qu’il y a comme un effet visuel de brouillard, de brume].

Screenshot_20191025-094748_Samsung Internet

David : D’accord.

Corey : Et quand les gens y entrent de toutes parts, on dirait qu’ils rétrécissent… presque comme s’ils marchaient en descendant une pente. Ils descendent dedans.

Screenshot_20191025-095039_Samsung Internet

Et c’est à peu près la même chose dans cette Superporte.

Une des choses que je n’ai pas mentionnées, c’est qu’ils peuvent utiliser ces portes pour voyager dans le temps, compte tenu de la quantité d’énergie qu’ils consomment et du type d’énergie qu’ils consomment, et des oscillations auxquelles ils sont soumis.

David : Donc, vous dites que la pièce, c’est comme une installation souterraine de la race des Anciens Bâtisseurs dans laquelle vous iriez ?

Corey : Oui.

David : Pourriez-vous nous donner une idée de la taille de cette pièce ? S’agit-il principalement des trois émetteurs dans la pièce, et vous entrez dans le centre, ou est-ce que cela pourrait faire partie d’une plus grande installation ?

Corey : Je ne l’ai pas réellement vue de mes propres yeux…

David : Oh, d’accord.

Corey : …mais la plus grande partie de la technologie de la race des Anciens Bâtisseurs est construite dans de très grandes pièces avec de très grands couloirs et portes, donc ce n’étaient pas de petits êtres.

David : Donc, cette idée de la Superporte et de la race des Anciens Bâtisseurs, il me semble qu’il ne pourrait pas s’agir que d’une seule et même race des Bâtisseurs si c’est en dehors de notre propre galaxie, qu’il y a peut-être eu un effort très ancien pour le faire à grande échelle. Avez-vous des précisions à ce sujet ?

Corey : La plupart des informations que j’ai eues, c’est qu’ils ont créé ce système de portes stellaires dans notre amas local de quelque chose comme 50 à 52 étoiles.

Maintenant, cela se ramifie et se rend à d’autres endroits, mais cette race pourrait avoir… Ils avaient tout le temps de cartographier la galaxie et d’installer des portes des étoiles là où ils le voulaient.

Ils ont très bien pu collaborer avec d’autres races dans les temps anciens.

David : Le témoignage de Daniel, aussi, je veux juste préciser ça, c’est que vous ne pouviez pas apporter du métal, ni aucun type d’arme ou quoi que ce soit de non organique à travers ces portes dont l’origine est la race des Anciens Bâtisseurs.

Je suis curieux de savoir si vous avez entendu parler de ça d’une façon ou d’une autre.

Corey : Non, ils avaient des problèmes… ils avaient des problèmes de calibrage qui leur ont pris du temps à résoudre. Les portes devaient être calibrées d’une manière ou d’une autre. Elles étaient dans l’espace-temps et dans une sorte de réseau communiquant entre elles, et ils ont compris comment faire.

Ils ont fini par obtenir une porte où ils pouvaient apporter n’importe quoi du point A au point B. Maintenant, le plus gros problème qu’ils avaient était quand ils créaient leur propre porte des étoiles avec notre technologie. Au début, nous ne pouvions qu’envoyer des fournitures d’un endroit à l’autre, et ensuite nous prenions un vaisseau pour aller là-bas, parce que les matières organiques ne pouvaient pas passer du point A au point B en restant intactes.

David : Quand vous dites, « ils » fabriquaient des portes des étoiles, de quels « ils » parle-t-on maintenant ?

Corey : Les précurseurs de tous ces programmes spatiaux secrets, dans les années 50 et 60, lorsqu’ils cherchaient à savoir comment faire des voyages à travers les portails…

Screenshot_20191025-101156_Samsung Internet

David : C’est vrai.

Corey : …avec la technologie qu’ils avaient rétro-ingénierée à partir de celle des non terrestres.

David : Une des choses que Daniel a dites à propos de la Superporte, c’est que l’analyse qu’il en a faite au début des années 1970 a mené à l’élaboration du protocole d’adressage IP pour Internet, parce qu’apparemment chaque emplacement de porte possède une adresse numérique semblable à celle que nous utilisons pour Internet.

J’aimerais savoir ce que vous en pensez.

Corey : Oui. Je ne sais pas si ARPANET a développé des protocoles de communication TCP/IP pour imiter ce qui se passait dans la Superporte, ou s’ils le savaient, mais ils fonctionnent de la même façon.

Vous avez même des masques de sous-réseau pour masquer certains systèmes de portes afin que vous n’y alliez pas.

Oui, ça fonctionne de façon très similaire.

David : Ok, revenons à ces pré-Adamites, et vous dites qu’ils ont été abattus et brûlés. Ils s’écrasent sur ce continent qui n’était pas, évidemment, un glacier à l’époque.

Quelle était l’importance stratégique pour eux d’avoir accès à la Superporte ? Avaient-ils conservé une partie de leur civilisation qu’ils pouvaient encore visiter avec elle, ou cherchaient-ils à visiter d’autres civilisations ? Quel était leur objectif ?

Corey : Vous savez, je ne sais vraiment pas ce qu’ils faisaient… Ils voulaient contrôler la porte, mais tous ceux de leur espèce n’étaient pas piégés avec eux.

A l’origine, quand ils s’étaient échappés de la planète qui explosait [l’explosion de la planète Maldek, devenue ce qui est désigné comme la ceinture d’astéroïdes aujourd’hui ; plus d’infos ICI], puis plus tard, quand Mars devint inhabitable à cause d’autres guerres…

David : C’est vrai.

Corey : …un grand groupe d’entre eux se dirigea vers l’extérieur du système solaire et s’en alla, puis un autre groupe se dirigea vers la Lune et la Terre.

David : Ah ! Ainsi, ils ont pu atteindre certains de leurs réfugiés disparus une fois qu’ils ont pris le contrôle de cette porte ?

Corey : Oui, ça… Ça aurait du sens.

David : C’est logique.

Corey : Oui.

David : Qui contrôle la Superporte en ce moment ?

Corey : Ce même groupe du gouvernement secret qui contrôle le port spatial et cette zone 51 de l’Antarctique. C’est le même groupe.

Ils ont le contrôle de la situation, et ils essaient de déterminer ce qu’il faut faire avec une bonne partie de cette situation. Ils en trouvent tellement [de technologies].

Évidemment, ils apprennent à faire de la rétro-ingénierie et à cannibaliser cette technologie pour l’ajouter à la technologie de notre flotte spatiale existante.

David : Maintenant, dans notre précédente mise à jour, vous avez mentionné Ka’Aree et d’autres qui vous amènent à une sorte de bibliothèque en Antarctique. [Voir ICI]

9.jpg

12-1

Et vous avez été témoin de l’extraction de parchemins de cette bibliothèque, mais à l’époque, vous ne saviez pas ce qu’ils étaient, ni à quoi cela servait.

10

Avez-vous d’autres informations à ce sujet maintenant ?

Corey : Eh bien, vous savez, d’après Sigmund, ce qu’ils cherchaient en bas, c’était des dossiers qui contenaient, je suppose, une liste de lignées multigénérationnelles qui remontaient à loin… C’était un document historique avant même que leur planète n’explose.

Maintenant, ce qui est intéressant, c’est que tout dans leur société dépend de la lignée – où vous êtes dans la hiérarchie. La façon dont ils appliquent leurs lois avait à voir avec l’endroit où vous étiez dans cette hiérarchie de la lignée.

Ce sont donc des manuscrits très, très importants pour eux pour plusieurs raisons.

Ils voulaient aussi être capables de s’attacher génétiquement à cette race pré-Adamite et ensuite de faire de cette race pré-Adamite des dieux, et ils seraient des demi-dieux.

David : « Ils » signifiant la Cabale ? [dont une partie de ses membres prétend descendre, génétiquement, de ces pré-Adamites]

Corey : La Cabale.

David : Donc cela leur aurait donné, en utilisant un terme juridique, cela leur aurait donné l’imprimatur de revendiquer ce droit divin des rois…

Corey : Oui.

David : …et une lignée extraterrestre.

antarctica-secret-history1.jpg

Corey : Oui. Et puis à l’interne, les documents étaient importants parce que c’est la façon dont ils se bousculent pour se positionner et appliquer les lois. C’est un très… C’est aussi une question de culture. C’est très important.

David : Alors pourquoi pensez-vous que les Anshar ont estimé qu’il était d’une telle importance stratégique de supprimer cela et pourquoi, aussi, voudraient-ils que vous en soyez témoin ?

1 (1).jpg

Représentants du peuple souterrain séparatiste Anshar ; la prêtresse Ka’Aree est sur la gauche de l’image.

Corey : Je ne sais pas pourquoi ils veulent que je sois témoin de certaines choses, mais parfois ils me font témoigner de certaines choses et ça n’a pas vraiment de sens pour moi.

Mais il est évident qu’ils supprimaient ces documents pour perturber les plans futurs de la Cabale et de certains de ces groupes non terrestres qui travaillaient avec eux.

Screenshot_20191025-103823_Samsung Internet

David : Diriez-vous qu’ils voulaient que vous soyez témoin de cette histoire pour que tous ceux qui suivent ces informations le sachent ?

Corey : Je pense que puisque je rapporte l’information, ils voulaient que je sois témoin.

David : Y a-t-il eu d’autres réunions avec les Anshar depuis les dernières mises à jour que nous avons faites dans cette émission, et si oui, que vous ont-ils dit ?

Corey : Oui, j’ai surtout rencontré Ka’Aree dans « la Structure ». Et je lui ai demandé si ce que Sigmund m’a dit était vrai, et elle a confirmé que, oui, la raison pour laquelle ils ont pris les documents était de perturber les opérations du groupe de la Cabale, et aussi de les empêcher d’être en mesure de revendiquer un droit divin des rois, ce genre de chose.

David : Un des rebondissements les plus remarquables pour moi, c’est qu’après que vous et moi ayons déjà échangé beaucoup d’informations à ce sujet, j’ai appelé Pete Peterson, et il a commencé à me dire presque exactement la même chose.

Screenshot_20191025-104526_Samsung Internet

Mais une des différences était qu’il a dit que dans un de ces vaisseaux qui avait été converti en une base très avancée, qu’il y avait des groupes de personnes qui avaient survécu à la catastrophe atlante mais qui s’y étaient enfermés.

Et puis, apparemment, notre peuple les en a finalement retirés. Et c’est quelque chose qui ne s’est passé, apparemment, que récemment.

Que pensez-vous de tout ça ?

Corey : C’est un peu différent des informations que j’ai reçues. J’ai reçu de l’information selon laquelle ils ont trouvé de très petites poches de beaucoup de ces expériences génétiques et d’humains de ce groupe pré-Adamite.

David : Qui vivaient là, vous dites.

Corey : Qui y vivaient. Ils vivaient essentiellement dans des zones caverneuses sous la glace découverte.

Je n’avais aucune information sur des survivants à l’intérieur du vaisseau. L’information que j’avais était que, jusqu’à ces dernières décennies, il était complètement bloqué par la glace.

Et quand ils sont entrés à l’intérieur, il n’y aurait plus eu beaucoup de technologie à l’intérieur de ce vaisseau, qui avait été cannibalisé pour subvenir aux besoins de n’importe qui pendant un certain temps.

David : C’est vrai.

Corey : Ils ont sorti toute cette technologie et l’ont mise dans cette nouvelle ville qu’ils ont construite. C’est donc un peu une divergence.

David : Ces gens ont donc pu prendre les sources de lumière qu’ils avaient construites, les sortir du vaisseau, aller dans ces cavernes, cultiver de la nourriture et avoir de l’eau qu’ils peuvent faire fondre et mettre à leur disposition, pour avoir une société durable.

Corey : Oui, et il y a aussi des façons, je suppose, moins avancées d’obtenir des protéines, des vitamines et des minéraux, à part l’utilisation de la technologie. Il y a un écosystème souterrain qu’ils pourraient probablement utiliser aussi.

David : Vous avez dit que certains de ces gens étaient des chimères, ces hybrides animaux-humains ?

Corey : Oui.

David : Quels types de gens ont survécu ?

Corey : Je n’ai pas entendu les détails, mis à part le fait qu’il y avait des humains, et certaines de ces expériences étranges [les hybrides] qui étaient créées par les pré-Adamites.

David : Parlons un peu de ces êtres en stase. Ils remontent jusqu’à cette Super Terre avant qu’elle n’explose il y a 500 000 ans.

Combien de ces êtres sont là, et y a-t-il un moyen de les réveiller ?

Corey : Eh bien, je ne connais pas le chiffre exact. Un certain nombre d’entre eux sont en stase.

David : Des dizaines, des centaines, des milliers ?

Corey : Bien moins que ça. Je pense que c’est peut-être une poignée, une douzaine.

David : D’accord.

Corey : Et ce groupe s’est mis en stase à un certain point de l’Antiquité, et ils sont dans ce vaisseau depuis longtemps. Et il était très important pour les gens qui les gardaient de les faire descendre sur Terre et de les raccorder à la source d’énergie que la race des Anciens Bâtisseurs utilisait pour les aider à maintenir cette chambre de stase et le navire en état de marche.

Elle est raccordée directement à la source d’énergie de la race des Anciens Bâtisseurs.

Et ils ont trouvé un moyen de les réveiller. Ils sont incapables d’en réveiller un à la fois. Ils doivent tous les réveiller en même temps.

Et il y a beaucoup de préoccupations en matière de sécurité quant à ce qui va se passer après leur réveil.

Je veux dire, tous ceux qui ont vu le film Prometheus verront où sont les soucis.

David : Vous dites donc qu’il s’agirait d’un être qui a littéralement été coupé du dernier demi-million d’années de l’histoire, et qui se réveille en sachant seulement qu’il est tombé [sur Terre] quand sa planète a été détruite ou était sur le point de l’être.

Corey : Oui.

David : Comment abordent-ils le problème de ces êtres potentiellement très dangereux quand ils se réveillent ?

Corey : Eh bien, il y a en gros un comité qui essaie de déterminer s’il va les réveiller ou non. Mais au cas où ils décident de les réveiller, ils ont ces petites mini-bombes nucléaires, comme des armes nucléaires de cinquième génération, qu’ils ont placées juste au milieu de tous ces êtres en stase.

Et quand ils les réveilleront ‒ s’ils réveillent ces êtres ‒, ils vont avoir des gens avec des détonateurs de la mort.

Si les pré-Adamites deviennent violents ou hostiles, ils peuvent être éradiqués très rapidement par une grande explosion nucléaire.

David : Eh bien, c’est vraiment fascinant, et je vous remercie de continuer à être en première ligne et de partager ces expériences avec nous. C’est très, très intéressant.

 [se tournant vers les téléspectateurs]

Screenshot_20191025-183849_Samsung Internet

Et encore une fois, même si vous ne croyez pas nécessairement à ça, c’est une histoire très fascinante, beaucoup plus profonde et complexe, avec des fils reliés à tant de choses sur lesquelles j’ai fait des recherches au fil des ans. Je la trouve très crédible à la lumière de toutes les données qui l’entourent.

Je suis David Wilcock. C’est « Divulgation Cosmique », et je vous remercie d’avoir regardé.


Source originale de la transcription en anglais (aujourd’hui indisponible sur le blog de Corey Goode) : https://spherebeingalliance.com/blog/transcript-cosmic-disclosure-antarctica-the-new-area-51.html

Source de la transcription en français (traduit avec Deepl.com) : Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps : http://www.elishean.fr/divulgation-cosmique-lantarctique-la-nouvelle-zone-51-saison-7-ep-19/

Révision de la transcription en français : Starseed12Pléiades


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous, votre soutien est vital pour la survie du site. Merci infiniment et très belle journée lumineuse à vous.

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON MENSUEL DE 5 EUROS (Annulable à tout moment) GRATITUDE A TOUSanime (62)

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons besoin de votre soutien! Renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Même quelques euros sont importants. Milles merci à tous. Amour et Lumière

€9,99

tipeee.com bouton tiptéléchargé (3)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.