Divulgation

OVNIS / EXTRATERRESTRES : FAISCEAUX DE PRÉSOMPTION SUR LE PROGRAMME SPATIAL SECRET RUSSE : LES COSMOSPHERES

Introduction

Selon les informations du divulgateur des Programmes Spatiaux Secrets (PSS ou SSP en abréviation anglaise) Corey Goode, il existe plusieurs factions de ces programmes, dont certains engins proviennent du Programme Spatial Secret Russe. En effet, de nombreux pays participent, de près ou de loin aux programmes spatiaux, parmi ceux-ci il y a les USA, bien entendu, puisque c’est ce pays qui a accueilli les scientifiques du programme spatial secret NAZI (wunderwaffe, programme des armes miraculeuses… , VRIL, Haunebu etc.) et qui a noué une alliance avec les « NAZIS de l’Antarctique » (qui eux-mêmes étaient aidés en premier lieu par des êtres non humains d’Aldébaran via les canalisations de Maria Orsic puis par des Reptiliens de l’Antarctique) avant de conclure une alliance avec des extraterrestres gris sous la présidence d’Eisenhower dans le milieu des années 50, voir cet article : Les accords secrets avec les extraterrestres d’Eisenhower et les contacts Extraterrestres de Hitler). Cela certes complexe et incroyable a priori, mais une recherche affinée et passionnante permet de remettre en place les pièces du puzzle.

La France et bien d’autres pays participent aux programmes spatiaux secrets même si certains programmes sont beaucoup moins avancés que d’autres. (Voir cet article :  Des insiders de l’armée us confirment l’existence de la flotte spatiale secrète en antarctique et la mission a oumuamua la france participe et finance un programme spatial secret). On parle cependant moins d’un autre grand pays qui dispose selon toute vraisemblance d’une grande expertise en matière d’engin spatial très avancé : la Russie. Selon les informations recoupées entre divers divulgateurs et informateurs, la Russie participe à la fois à la « ligue galactique des nations » qui est un SSP ou PSS de bas niveau technologique comparé à d’autres programmes mais possède aussi à son propre programme ultra top secret (en lien ou non avec celui des USA, difficile à dire, il peut éventuellement y avoir des ponts sur certains aspects technologiques et des liens entre certains groupes, voire même de l’espionnage…), dont Corey Goode et Pete Peterson ont parlé. Tous les programmes sont compartimentés, c’est à dire que l’on dit aux personnes qui y participent qu’ils sont dans le programme le plus avancé mais ce n’est pas le cas (la culture du secret et de la désinformation règne dans ces PSS). En dernier lieu, il y a également les informations sur les COSMOSPHERES du docteur Beter qui les tenaient de la CIA et autres sources.

Pourquoi la Russie disposerait-elle d’appareils secrets extrêmement avancés ?

Tout d’abord, selon les informations du divulgateur Emery Smith, un grand nombre d’appareils de type « OVNIS » avancés non humains s’accidentent sur Terre. La Russie est un très grand et vaste territoire et il est donc très vraisemblable que des engins soient récupérés par les Russes, d’autant que l’on pourrait penser qu’il puisse avoir une concurrence technologique, une émulation entre les deux géants que sont les USA et la Russie.

Ensuite, il ne faut pas oublier que certains sites d’essais secrets des nazis étaient situés à l’Est de l’Allemagne Nazie, comme les recherches sur « die glocke » la cloche nazie anti-gravité au vortex de mercure et dont le site de recherche se trouvait en Pologne (voir article ici : die glocke la cloche nazi anti gravite du programme wunderwaffe en allemand arme miraculeuse ). De plus une des installations des Allemands entrant en ligne de compte pour la fabrication des engins spatiaux se serait trouvée dans le secteur de l’ancienne Tchécoslovaquie. Ainsi, il est tout à fait possible que les troupes Russes, arrivées en premier dans ce secteur à la fin de la guerre aient mis la main sur une partie des recherches nazies ou ce qui a aurait pu être récupéré de celles-ci (pièces détachées, plans, certains témoins, scientifiques…), ce qui aurait tout aussi bien que les engins « américains », abattus à Los Angeles en 1942 et celui de Roswell en 1947, lancer les recherches du programme spatial secret Russe, soit à une date similaire que les Américains mais plus de 20 ans après les nazis.

Un indication intéressante pourrait être ce type de documentaire qui a fuité des archives du KGB et qui fait état de la récupération d’une épave d’engin écrasé. La validité à 100% de cette vidéo reste à prouver mais les images restent tout à fait éloquentes et sont vraisemblablement avérées selon tous les experts qui ont visionné le film sur le crash Russe.

Vidéo courte sur le crash Russe :

Vidéo longue avec autopsie d’une entité et analyse de la vidéo sur l’épave Russe :

Vidéo d’un supposé engin à anti-gravité Russe:

Vidéo sur l’historie d’un engin inconnu abattu par un MIG Russe:

afficher-les-sous-titres-1

Le témoignage décisif de Corey Goode

Pour compléter les informations précédentes, il est possible de s’appuyer sur le témoignage de Corey Goode qui divulgué, lors d’une émission filmée en compagnie de David Wilcok, Comic Disclosure (divulgation cosmique) d’événements s’étant passés entre différentes factions du PSS (des bâtiments de la flotte noire et des vaisseaux peu connus) qui ont mis à jour des engins en forme de sphères d’origine vraisemblablement Russe : les Cosmosphères… Deux sources ont confirmé l’existence de ces sphères et leur très probables appartenances au programme spatial secret Russe: Pete Peterson et Corey Goode via ses contacts au sein de l’Alliance des SPP.

Voici un extrait de l’émission divulgation cosmique en question (Divulgation cosmique : L’Alliance de la Terre contre-attaque – Saison 6, Ép.1):

Début de l’extrait…

David Wilcock : Bien, bon retour à “Divulgation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock. Je suis ici avec Corey Goode et nous allons rentrer dans une série d’épisodes que vous appréciez tout particulièrement et que vous nous demandez constamment – des mises à jour au sujet des événements les plus récents, les meilleurs et les plus bizarres survenus à Corey.

Alors Corey, bon retour dans l’émission.

Corey Goode : Merci.

David : En fait, vous et moi avons eu beaucoup de soucis parce que nous avions des informations au sujet de la guerre en Antarctique et nous ne les avions pas divulguées. Pouvez-vous commencer par nous dire de quelle nature est cette guerre ? Que s’est-il passé ? Et quelles ont été les conséquences de cette rétention d’informations ?

Corey : Et bien, cela à voir avec la guerre et avec ce qui a été découvert sous la plate-forme glaciaire de l’Antarctique.

David : D’accord.

Corey Goode: Depuis quelques temps, il m’avait été rapporté qu’ils avaient vu ces sphères étranges qui mesurent environ 27 mètres de diamètre et qui étaient… Qu’elles avaient de petits orifices tout le long de leur circonférence et qu’elles avaient été vues au-dessus de l’Antarctique.

2_spheres_over_antarctica

Cosmosphères : vaisseau du programme spatial secret Russe

J’ai eu plusieurs rapports sur elles mais cela ne m’a été confirmé que lorsque j’ai parlé avec des membres de l’Alliance du SSP.

David : Hum, hum.

Corey : Il est apparu que cela n’était que de la reconnaissance. Ils regardaient simplement ce qui se passait en Antarctique. Ce qui a mené à l’affrontement a été que six des vaisseaux de la Flotte Noire [La Flotte Noire est une branche militaire du Programme Spatial Secret, le SSP] qui ont la forme d’une goutte d’eau, qui sont très grands, avaient émergé de l’eau près des côtes de l’Antarctique et essayaient d’atteindre une orbite extérieure comme s’ils fuyaient.

 

3_dark_fleet_teardrop_cruisers-768x444

Vaisseaux issus de la Flotte Noire (faction qui travaille avec les Reptiliens à tendance du service de SOI de l’Antarctique notamment)

David : Y avait-il une barrière autour de la Terre à ce moment là ? Théoriquement, auraient-ils pu partir ?

Corey : Oui.

David : Mais la barrière extérieure autour du système solaire est encore en place ?

Corey : Exact.

David : Donc pour certaines raisons, il se pourrait qu’ils aient pressenti que l’Antarctique n’était plus le meilleur endroit pour eux.

Corey : Tout à fait. Ils ont essayé d’aller jusqu’à une de leurs bases dans le système solaire.

David : Je me rappelle qu’une des très fascinantes corrélations avec Pete Peterson était, quand je lui ai mentionné ces sphères avec tous ces orifices tout autour de leur circonférence, qu’il en avait vu une dans un hangar à un certain moment dans sa carrière et il a dit que les orifices étaient en verre et qu’on pouvait voir à l’intérieur du vaisseau à travers ces orifices.

Quand nous en avons discuté, il était pratiquement certain que cela pouvait être ces cosmosphères que Peter David Beters avait déclaré appartenir aux Russes.

Corey : C’est ce qui m’a été déclaré également, qu’elles étaient très probablement russes.

David : Oh ! D’accord.

Corey : Oui.

David : C’est donc une des choses qui m’a fasciné parce que nous avions deux points de corrélations indépendants sur tout cela… sur ce qu’étaient ces sphères.

Et qu’apparemment cela pourrait être une partie de ce que nous appelons l’Alliance de la Terre qui…

Corey : Oui.

David :… prenait des mesures contre les Dracos.

FIN DE L’EXTRAIT DE L’EMISSION

Terminons cette synthèse sur le très fort faisceau de présomption de l’existence des systèmes très avancés Russe en parlant du système de défense Russe, des Comosphères et des bases Russes sur la Lune. Source : Robert E. McElwaine B.S., Physics and Astronomy, UW-EC from TheWatcherFiles Website.

SYSTÈME DE DÉFENSE OPÉRATIONNEL « STAR WARS » DE LA RUSSIE

En février 1992, le président russe Boris Eltsine a proposé aux États-Unis et à l’ONU un bouclier de défense global (doté d’armes de type « Star Wars »), basé sur la technologie russe.

Certains pourraient se demander ce que les Russes « arriérés » pourraient avoir pour le programme de recherche et développement « SDI ». La vérité peu connue, c’est que les Russes ont commencé à déployer un système de défense OPÉRATIONNEL « Star Wars » en septembre 1977, qui s’est considérablement développé et amélioré depuis ce temps.

C’est un espace TRIAD construit autour d’un faisceau de particules chargées et d’arme à projection de faisceau de particules neutroniques.

Dans cet article, je décrirai le système russe tel qu’il s’est développé de 1977 à 1983 et donnerai plusieurs exemples de son utilisation au cours de cette période. Mais d’abord, je vais essayer de convaincre les lecteurs de la crédibilité de ma principale source d’information à ce sujet.

Mes sources principales sont des articles publiés dans un journal hebdomadaire législatif, WISCONSIN REPORT ( WR ), de Brookfield, Wisconsin (PO Box 45, zip 53005), écrits par le regretté Peter David Beter, avocat réputé à Washington, DC. , Docteur en jurisprudence, expert et consultant en droit international, en finance et en renseignement, qui a reçu une grande partie de ses informations d’associés de la CIA et d’autres groupes de renseignement d’autres pays qui désapprouvaient nombre de choses qui se passent ou sont planifiées dans les coulisses .

Ils pensaient qu’au moins une exposition publique limitée pourrait retarder et finalement empêcher la pire de ces choses, telles que la GUERRE NUCLÉAIRE et la DICTATURE NATIONALE.

Le Dr Beter a commencé à paraître sur les émissions de radio et de télévision locales, mais il s’est vite retrouvé INTERDIT et empêché de les rencontrer, à la suite de menaces du gouvernement visant à annuler les licences de diffusion.

Alors il a commencé à produire des cassettes mensuelles d’une heure et à les envoyer à une liste grandissante d’abonnés. Du 21 juin 1975 au 3 novembre 1982, il enregistra quatre-vingts  » Dr Lettres Audio du Dr Letters « , huit « livres Audio » et trois cassettes spéciales. Le 1er septembre 1977, le Wisconsin Report commença à publier des transcriptions de ces bandes.

Sur la base d’informations provenant de ses sources, le Dr Beter a PRÉVU le bombardement des Marines à Beyrouth UNE ANNÉE PLEINE AVANT QUE CELA SOIT ARRIVÉ, MISE EN GARDE que le Pentagone américain et le Mossad israélien CONSPIRAIENT DE L’ARRANGER DE MANIÈRE DÉLIBÉRÉE ​​afin Arabes et suscitent un soutien public à l’action militaire planifiée contre eux. Il a rendu compte de l’assassinat imminent d’Anwar Saddat, d’Égypte, SIX JOURS AVANT QUE CELA SOIT ARRIVÉ.

Et le Dr Beter a prédit ce qu’il a appelé la « retraite » de Leonid Brejnev une semaine avant que Brejnev soit officiellement « décédé » (notez que le mot « retraite » était utilisé pour l’ARRÊT DES REPLICANTS dans le film « Blade Runner » de 1982), et son remplacement rapide par Andropov a eu lieu trois jours seulement après la « mort » de Brejnev, à la surprise de tous les analystes du gouvernement et des médias.

Les demandes d’abonnement et les formulaires de renouvellement des cassettes du Dr. Beter disaient généralement: « Abonnez-vous à la lettre audio du Dr. Beter et regardez les nouvelles, cela commence à prendre sens. »

LA TRIADE SPATIALE DES ARMES DE TYPE « STAR WARS » EN RUSSIE

En septembre 1977, les Russes ont commencé à lancer des satellites tueurs « SANS ÉCHECS », appelés  » COSMOS INTERCEPTORS « , armés d’armes de type rayon de particules chargées, en orbite terrestre (12-15-77 WR).

En avril 1978, ils étaient environ 3 douzaines et ils avaient FINI DE DÉTRUIRE tous les satellites d’espionnage et d’alerte précoce américains (5-18-78 WR).

Le 27 septembre 1977, dans ce que le Dr Beter a appelé « LA BATAILLE DE LA MOISSON DE LA LUNE », un « intercepteur Cosmos » en orbite terrestre a utilisé un FAISCEAU DE PARTICULES-NEUTRON pour éliminer une base de faisceau laser américaine proche du statut opérationnel dans le cratère Copernicus sur la lune, (11-3-77 WR).

Les Russes ont rapidement déployé leurs propres bases militaires sur la Lune, la deuxième étape de leur triade spatiale, à compter du 4 octobre 1977, avec sept BASES extrêmement puissantes à faisceau de particules chargées situées à proximité de la Lune et trois bases de soutien sur la Lune sur la face cachée (2-9-78 WR).

Le premier essai des armes de la base lunaire a eu lieu le 19 novembre 1977, ironiquement à peu près au même moment que la sortie du premier film  » Star Wars  » avec son arme « étoile de mort ».

Les Russes visaient un cyclone près de l’Inde.

Mais ils ont mal calculé la déviation du faisceau par le champ magnétique terrestre. Ce faisceau a touché l’océan trop près du rivage, provoquant une VAGUE TSUMANI qui a tué de nombreuses personnes (2-9-78 WR). Une explosion de faisceaux de particules chargées de deux ou plusieurs bases de la Lune russe, tirées en succession rapide, créerait l’EFFET DESTRUCTEUR D’UNE BOMBE A HYDROGÈNE sur sa cible.

l-202 (1)
Photo d’un OVNI pouvant être apparenté à une  sphère … mais aucune preuve que cette photo est réelle bien entendu, le discernement est de rigueur.

La troisième étape de la triade d’armes spatiales de la Russie est constituée par les  » COSMOSPHERES « .

Les Cosmospheres de première génération étaient des plates-formes d’armes électro-gravitaires (pouvant surmonter la gravité), équipées de propulseurs atomiques, positionnées horizontalement par des propulseurs de fusée, en quelque sorte invisibles au radar au-delà de 65 km environ (peut-être à partir d’un revêtement absorbant le radar), munies de chargeurs d’armes du type « projection de faisceau de particules » (au moins cent fois moins puissantes que celles des bases de la Lune), équipées du système  » RECHERCHE DE NIVEAUX PSYCHO-ÉNERGÉTIQUE  » ( PRF ) qui s’accorde avec la SIGNATURE ATOMIQUE réelle d’une cible ou d’un objet et ne peut PAS être bloqué, et certains d’entre eux étaient également équipés d’équipement BRAIN-SCRAMBLING (brouilleur de cerveau) à micro-ondes.

À la fin de 1977 et au début de 1978, il y avait une étrange éruption d’BOUMS SUPERSONIQUES géant le long de la côte est des États-Unis et ailleurs.

Ces booms aériens n’ont jamais été expliqués de manière satisfaisante, ni par le gouvernement, ni par les institutions scientifiques, ni par les médias. Ils ne pouvaient PAS être identifiés positivement à un avion de transport sonique ( SST ) ou à un autre avion particulier et, en fait, ils étaient beaucoup plus forts que les flèches soniques des avions.

Les bombes aériennes géantes ont en fait été causées par des Cosmosphères russes tirant des FAISCEAUX PARTICULIERS CHARGÉS dans l’atmosphère dans un MODE DÉFOCUSÉ (étendu) afin d’annoncer leur présence aux BELLICISTES du Pentagone américain, (2-9-78 WR).

Le but principal de tout système de défense « Star Wars » est de protéger un pays contre les attaques nucléaires. Au cours du week-end du 20 janvier 1980, les Cosmospheres russes ont rempli une telle mission.

Une première frappe nucléaire contre la Russie a été lancée par les « Etats-Unis contrôlé par les Bolshevic) avec un total de 82 avions secrets spéciaux (Subcraft) qui peuvent se faufiler jusqu’au rivage d’un pays sous l’eau, en surface, changer de configuration, décoller et voler à hauteur de la cime des arbres vers leurs cibles.

Le Dr Beter décrit une partie de l’action dans sa lettre audio n ° 53, enregistrée le 21 janvier 1980:

« C’est à ce moment que la véritable action a été lancée, dans la mer Caspienne et au large des côtes du nord de la Norvège. Le Subcraft, avec des pilotes israéliens, était en route. Ils voyageaient sous l’eau pendant les premières étapes de leurs missions d’attaque …

« Samedi soir, à l’heure de Washington, un signal codé a été envoyé au Subcraft pour qu’il continue comme prévu. À ce moment-là, le contingent nord du Subcraft était en mer Blanche. Le contingent sud avait atteint l’extrémité nord de la mer Caspienne. était déjà jour, dimanche matin, le 20 ème, pour les contingents Subcraft.

Leurs ordres étaient d’attendre la journée sous l’eau, à l’abri des regards; ensuite, après la tombée de la nuit, ils devaient poursuivre leur approche ferme pour se rapprocher de leurs objectifs. Les Subcraft maintenaient un silence radio strict.

Ils étaient également assez profonds sous l’eau pour être invisibles de la vue aux yeux ou au radar, mais ils restaient aussi étroits sur le rivage dans une eau trop profonde pour que le sonar russe puisse les prendre.

Et leurs signatures infrarouges étaient négligeables à la suite d’un développement extensif. En bref, selon les normes de la technologie occidentale, ils étaient indétectables. Mais dans la LETTRE AUDIO N ° 42, j’ai révélé l’arme secrète principale de la Russie.

C’est ce qu’on appelle « la recherche de gamme psycho-énergétique  » ou PRF . Il est différent du sonar et des techniques similaires. La PRF accorde la signature atomique réelle d’une cible et il n’existe aucune méthode connue permettant de brouiller la PRF.

« En déployant leur marine dans la mer d’Oman, les Russes feignent de se laisser berner par la distraction bolchevique avec les porte-avions. Ils ont ainsi encouragé les bolcheviks à lancer le Subcraft vers leurs objectifs. Ils ont attendu que le Subcraft soit loin leurs bases et hors de vue des bolcheviks, qui dirigent l’opération de première frappe américaine.

Mais tout le temps ils étaient suivis par Cosmospheres avec la PRF, et peu après 1 heure du matin, hier matin, heure normale de l’Est, les Cosmosphheres ont commencé à tirer avec leurs armes à faisceau de particules chargées.

Il y avait 10 sous-marins dans la mer Blanche. Chacun disparut dans un jet d’eau bleue, aveuglante, de vapeur, de fumée et de feu. À l’extrémité nord de la Caspienne, il y avait 19 sous-marins – ils ont également connu le même sort. « 

(2-7-80 WR).

Le 3ème -génération russe de COSMOSPHERES, les JUMBO ont d’abord été déployés en Avril 1981, en parallèle avec la première mission de la navette spatiale américaine.

Ils ont interféré de manière significative avec cette mission MILITAIRE, d’une manière qui a été dissimulée avec succès par la NASA en utilisant des techniques similaires à celles présentées dans le film  » Capricorn I  » (5-7-81, 5-14-81 et 5-21-81 WR).

Les Cosmospheres Jumbo sont beaucoup plus grandes que les 1 er – modèles de génération, et utiliser la propulsion ÉLECTROMAGNÉTIQUE au lieu des réacteurs à explosion (du type navette spatiale) pour se déplacer.

Pendant environ deux ans, le Dr Beter a cessé d’enregistrer ses lettres audio. En novembre 1982 (à cause de problèmes cardiaques), son distributeur, Audio Books, Inc., publia des bulletins d’information intitulés « NewsALERT », en utilisant les informations qui leur avaient été transmises par le Dr Beter ou reçues directement de ses sources.

Un numéro spécial spécial, daté du 26 mars 1984, décrit comment les Cosmospheres JUMBO Russes ont capturé deux satellites de communication juste après le lancement de la mission n°10 de la navette américaine, ont découvert des missiles antisatellites (ASAT) montés sur l’un d’eux et les ont largués sur des orbites inutiles.

La NASA « a eu du plaisir » à essayer d’expliquer deux défaillances consécutives d’un amplificateur de satellite PAM-D extrêmement fiable.

L’offre de la Russie de partager son système de défense « Star Wars » avec le reste du monde pourrait également s’étendre à l’exploration scientifiques de l’espace. Par exemple, les États-Unis prévoient d’envoyer deux missions non de survol et deux missions spatiales de retour d’échantillons sur une comète. Ces missions coûteraient des milliards de dollars, dureraient dans quinze ans et pourraient échouer par des douzaines de façons.

Une cosmosphère géante russe pourrait compléter une version SÛRE d’une telle mission en quelques mois, si cela n’a pas déjà été fait, car ces Cosmosphères peuvent accélérer de manière continue.

Notons que les États-Unis ont annoncé un accord pour l’achat d’au moins un RÉACTEUR SPATIAL à la Russie. Vous savez maintenant ce que les Russes ont initialement développé et utilisé.


Sources : https://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/esp_sociopol_firesky_01.htm ; Cosmiques Disclosure (www.gaia.com), recherches et articles personnels.

 


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous, votre soutien est vital pour la survie du site. Merci infiniment et très belle journée lumineuse à vous.

anime (95)CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON MENSUEL DE 5 EUROS (Annulable à tout moment) GRATITUDE A TOUS

anime (62)

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons besoin de votre soutien! Renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Même quelques euros sont importants. Milles merci à tous. Amour et Lumière

€9,99

tipeee.com bouton tiptéléchargé (3)

2 réponses »

  1. Entre nous, il serait pitoyable, d’en être encore en 2019 aux fusées bruyantes et polluantes. Reste hélas, à savoir, si cela peut tomber entre toutes les mains. J’ai un gros doute, sur certaines de nos populations.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.