Les Gardiens de Dolores Cannon

Comprendre la présence des Extraterrestres au-delà des abductions

Tout ce que nous savions jusqu’ici des abductions et des observations d’ovnis ne représentait que la pointe de l’iceberg.

Les travaux de Dolores Cannon dans le champ de l’hypnose régressive nous permettent maintenant une étude approfondie de ces phénomènes et une meilleure compréhension des raisons de la présence extraterrestres sur Terre. Le tout est ici minutieusement expliqué. En fouillant des domaines à ce jour inexplorés par d’autres enquêteurs, elle a rendu l’incroyable crédible et compréhensible. Cette étude de cas étalée sur plus de dix ans porte sur des sujets tels que :

  • Les occurrences de temps manquant – les contractictions et distorsions temporelles.
  • Les vaisseaux spatiaux en provenance d’autres dimensions et d’autres plans d’existence.
  • La collaboration et les trocs entre les extraterrestres et le gouvernement.
  • Les fonctions de divers dispositifs implantés dans le corps humain.
  • Les emplacements et les fonctions de divers dispositifs implantés dans le corps humain.
  • Les souvenirs écrans.
  • La méthode de déplacement d’être humains jusqu’aux vaisseaux extraterrestres.
  • Les différentes espèces extraterrestres et leurs rôles respectifs.
  • Les motifs des abductions et les divers projets de manipulations génétiques.
  • Les êtres d’énergie pure et leur transformation en êtres physiques.

1 – Contraction et distorsion temporelles

2 – Il ne faut pas toujours se fier aux apparences

3 – Les rêves qui camouflent des informations

4 – La bibliothèque

5 – Les extraterrestres s’expriment

6 – Rencontre avec un petit Gris

7 – Un relèvement sur l’autoroute

8 – La base extraterrestre dans la montagne

9 – La spécialiste des systèmes

10 – Janice fait la connaissance de son vrai père

11 – L’expérience suprême

12 – L’enquêteur enquête

Conclusion

Les gardiens.jpeg

Dolores Cannon (1931-2014) était une praticienne en hypnose régressive quantique et investigatrice du spirituel qui enregistra des archives perdues.

Née à Saint-Louis, dans le Missouri, aux USA, elle vécut toute sa jeunesse à St-Louis jusqu’à son mariage en 1951 avec un militaire de carrière de la Marine américaine. Elle passa les vingt années suivantes de sa vie à voyager partout dans le monde comme toute femme d’un marin de la Navy, et s’occupa de sa famille. En 1970, son mari fut pensionné de l’armée, et ils s’installèrent dans les collines de l’Arkansas. Elle commença alors sa carrière d’écrivain et commença à vendre ses articles à différents magazines et journaux. Elle s’était engagée dans l’hypnose depuis 1968, et dans la thérapie par les vies passées et la régression depuis 1979. Elle avait étudié les différentes techniques d’hypnose et développé ainsi sa propre méthode unique qui lui permettait d’obtenir des informations de ses patients de manière optimale. Par la suite, Dolores a enseigné sa méthode partout dans le monde jusqu’à son décès.

En 1986, elle étendit ses recherches à l’ufologie. Elle s’est rendue sur les sites de supposés atterrissages pour mener sa propre enquête, et a étudié les crop-circles en Angleterre. La plus grande part de son travail dans ce domaine a consisté en une accumulation de preuves sous hypnose venant de patients abductés.

Dolores fut un porte-parole international qui a donné des conférences sur tous les continents du monde. Ses 15 livres sont traduits dans plus de 20 langues. Elle fut interviewée à plusieurs reprises par des chaines de radio et de télévision émettant pour un public international. Des articles la concernant son parus dans plusieurs magazines et journaux américains et internationaux. Dolores fut la première américaine et étrangère à recevoir la distinction « Orpheus Award » en Bulgarie, pour son avancée majeure dans la recherche sur les phénomènes psychiques. Elle est également la lauréate de nombreux prix attribués par des organisations d’hypnose pour sa contribution exceptionnelle et l’ensemble de l’œuvre de sa vie. Dolores Cannon est très entourée par sa grande famille terrestre et du côté ‘invisible’.


Dolores Cannon n’était pas particulièrement intéressée par la question ovni. Son domaine d’expertise était l’hypnose régressive et elle s’était passionnée pour la question des vies antérieures. Cependant, sa technique l’a mise en relation avec des personnes prétendant avoir été enlevées par des entités non humaines. Et cela a conduit Dolores Cannon à se pencher sérieusement sur cette question.

Son livre est une compilation de plusieurs années de recherches et d’enregistrement de séances. Car Dolores Cannon donnait des conférences dans tous les États-Unis, et au fil des rencontres, elle a pu nouer de véritables relations de confiance avec ses patients. Elle a ainsi profité de ses déplacements pour revoir, à intervalles régulières ces contactés. Elle nous livre donc le fruit de ses longs travaux et le moins que l’on puisse dire, est que le résultat est surprenant, ou éclairant. On sait déjà, par les travaux du psychiatre américain John E. Mack, que ces contactés ne souffrent pas de pathologies mentales. Et pourtant, ce qu’ils décrivent défie toutes les lois de la physique. L’avantage de la technique d’hypnose régressive est qu’elle permet de replonger le sujet dans ses souvenirs en le guidant, le rassurant, et en lui permettant de décrire avec précision tout ce qu’il perçoit. Dolores Cannon peut ainsi ‘ralentir le temps’, plaçant le sujet dans une position l’amenant à décrire des personnages ou des objets qu’il n’avait que brièvement aperçus dans la réalité. Ainsi d’une contactée qui était passée en voiture, de nuit, à coté de ce qu’elle pensait être un camion de dépannage arrêté au milieu de la route. Sous hypnose, elle décrira une soucoupe posée sur le bitume avec de petits êtres autour. Elle sera même capable de se remémorer des sigles indéchiffrables gravés sur le vaisseau. Une contactée qui, comme souvent, avait connu un « missing time » (temps manquants) après avoir croisé ce véhicule. Son dernier souvenir conscient, mais tellement fugace.

Dialogues avec d’autres entités…

C’est ainsi que Dolores Cannon va cheminer, aux côtés de ces témoins, au long de leurs rencontres jusqu’à entrer elle-même en contact avec ces entités. En effet, non seulement l’auteur décrit fidèlement ce que ces abductés indiquent avoir vécu avec un niveau de précision très important – car la thérapeute peut rassurer les sujets, leur permettant d’évacuer leur angoisse et ainsi se concentrer sur les scènes, les objets, les personnages – mais elle a pu également échanger avec des êtres non humains qui se sont exprimés via les contactés, toujours plongés en état d’hypnose. Une expérience surprenante pour Dolores C. Qui n’avait jamais été confrontée à ça auparavant. Ces échanges lui ont permis de tenter de comprendre la raison de ces contacts, mais aussi de leur discrétion dans leurs interactions avec les humains. Et il ressort de ces échanges qu’il y aurait bien plusieurs civilisations qui sillonneraient la Terre et qui seraient en contact avec des humains. Mais ces contacts seraient systématiquement travestis, de façon à protéger les humains par rapport à leurs propres angoisses. Dolores C. à d’ailleurs pu constater que les contactés ressentaient systématiquement un stress intense quand ils percevaient les phénomènes les conduisant à être en relation avec ces êtres. Un stress non lié aux intentions de ces entités, mais plutôt à la peur viscérale vis-à-vis de ce qui est perçu comme un danger potentiel. Les contactés expliquent tous ne plus avoir aucune prise, aucun contrôle lorsqu’ils sont au contact de ces êtres. Aucun moyen d’échapper à cette emprise, une angoisse face à l’inconnue et à ce qu’il pourrait leur arriver.

Des animaux messagers

Dans la réalité, aucun d’entre eux n’a jamais subi de lésions ou d’actes de torture. Plus étonnant, les entités indiquent que ces personnes ont préalablement accepté ces rencontres, mais qu’elles n’en ont pas de souvenirs conscients. Il serait même possible de mettre fin à ces contacts, ce que souhaiteraient les contactés à l’état conscient (peur), mais ce que refuseraient les contactés par rapport aux enjeux (mission). Pour rassurer les humains, ces entités apparaitraient ainsi – souvent – sous la forme d’un animal. Mais le comportement de cet animal serait particulier pour que le témoin s’en souvienne (par exemple un hibou géant qui volerait vers une voiture, qui se poserait au milieu de la route, puis qui se déplacerait un petit peu plus loin). Cela reste dans le souvenir conscient. Sous hypnose, le témoins ne décrit plus un hibou mais une entité humanoïde qui vient vers lui, et qui suspend le temps. C’est même une constante : le témoin ressent une sorte de vibration de l’air et tout lui semble comme figé, il s’étonne de l’absence de bruits. Puis la rencontre s’opère. Et ce décalage dans le temps est pratiquement systématique. À ce propos, les entités qui ont échangé avec Dolores Cannon indiquent qu’il leur est tout à fait possible de provoquer une rencontre avec un temps d’échange suffisamment important, mais qui durerait l’espace d’une fraction de seconde dans le temps humain. Pour mieux comprendre ce point, l’auteure prend l’exemple d’une personne qui se lèverait avec l’idée d’aller prendre quelque chose dans une autre pièce et, une fois parvenu dans cette pièce, ne se rappellerait pas ce qu’elle est venue y faire. Elle ferait demi-tour, n’ayant pas conscience qu’elle est passée dans une autre dimension, avec un autre temps, pour un temps d’échange dont elle ne garde aucun souvenirs conscient. Il est ainsi essentiellement question de notre rapport à ce que nous percevons comme réalité, celle-ci étant déformée lors de ces échanges.

Histoire tronquée

Une autre constante est la fréquence de ces contacts, les personnes que Dolores C. a suivi sur plusieurs années se rappelant sous hypnose être en relation avec d’autres entités, parfois depuis l’enfance. Des êtres qui ont également précisé à l’auteure que les humains avaient envoyé plus d’astronaute dans l’espace, que ce que l’histoire a relaté, et que certains ont disparu, été enlevés ou sauvés par des extraterrestres.

Lug Stared : Les gouvernements font du troc pour obtenir des informations sur l’énergie, la médecine, les activités extraterrestres, les astraunotes disparus.

Dolores : Les astraunotes disparus ? À notre époque ? Au 20ème siècle ?

Lug : Beaucoup ont disparu depuis 1960 ?

Dolores : Comment ?

Lug : Ils ont été envoyés dans l’espace et n’ont pas pu revenir sur Terre en raison des défaillances mécaniques de leurs engins primitifs. Certains sont décédés à bord de leur véhicule. D’autres ont erré jusqu’à ce que des vaisseaux viennent à leur rescousse et les emmènent à divers endroits pour les étudier. Dans certains cas, les négociations et les trocs ont fait qu’ils ont pu revenir sur Terre.

Dolores : Étaient-ils vivants ?

Lug : Oui

Dolores : La population en général croit pourtant avoir été informée de tous les vols spatiaux habités qui ont eu lieu…

Lug : Ce n’est pas le cas! il y a eu un bon nombre de vols habités secrets, tant aux ÉU qu’en URSS. D’autres pays ont aussi réalisé des vols expérimentaux, tels que le Japon, la Chine, l’Angleterre, et le Canada. Tous les pays dits ‘développés’ ont envoyé des engins dans l’espace.

Ces dialogues sont intéressants, ils touchent à divers domaines et éclairent notre perception du phénomène ovni. D’ailleurs Dolores Cannon, comme plusieurs personnes s’intéressant à cette question a elle-même vécu des hasards singuliers. C’est ainsi, qu’elle a pris conscience que la bague qu’elle portait n’était pas innocente, et que la façon dont elle était parvenue jusqu’à elle ne devrait rien au hasard. Une des contactées avait, pour sa part, trouvé au sol une bague au motif identique à celui porté par Dolores, ce qui a troublé les deux femmes. 

Implants

La question des implants est bien évidemment développée. Des dispositifs qui ne seraient pas que des outils permettant de surveiller les contactés.

Ces dispositifs ont plusieurs fonctions. Aider l’humain à s’adapter aux déplacements interdimensionnels. Aider l’humain à s’adapter plus rapidement aux reconstitutions moléculaires. Aider l’humain, encore limité par ses capacités humaines, à assimiler correctement l’information pour être apte à poursuivre sa participation au programme auquel il a choisi de participer.

Dolores Cannon est décédé en 2014 mais ses écrits restent encore aujourd’hui intrigants. L’hypnose régressive peut être contestée, car il est tout a fait possible d’imaginer que les récits des contactés, aussi fabuleux soient-ils, ne sont que le produit de l’inconscient de ces personnes et non pas une preuve irréfutable d’une autre réalité. Il n’en reste pas moins que cet ouvrage, apporte beaucoup de potentielles réponses aux multiples questions que se posent à la fois les contactés et les ufologues. Il éclair d’un jour particulier ce phénomène mondial.

Dolores Cannon : Hypnose et présence Extraterrestre sur Nuréa TV

Les Gardiens de Dolores Cannon avec Marc Vallée

Vidéo de Virginie Tanguay

 


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous, votre soutien est vital pour la survie du site. Merci infiniment et très belle journée lumineuse à vous.

 

 

FAIRE UN DON PONCTUEL

Nous avons besoin de votre soutien! Renseignez le montant de votre don qui permettra de financer les frais liés au site, de le maintenir actif et en Vie. Même quelques euros sont importants. Milles merci à tous. Amour et Lumière

€1,00

tipeee.com bouton tip

téléchargé (3)

N'hésitez pas à partager et à aimer si le cœur vous en dit! Namasté
RSS
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
RSS
YouTube
YouTube
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
%d blogueurs aiment cette page :