Anciennes Civilisations

Mars Cydonia Mensae : Ville et pyramide martienne, preuves d’ancienne civilisation

Cet article est à considérer comme une introduction, tant il y a dire sur cet œuvre et secteur magnifique, preuve de l’existante d’une ancienne civilisation sur Mars, caché par la NASA.

afficher-les-sous-titres-1

Cydonia Mensae : le visage et les monuments de Mars

g22_026771_2213_xi_41n009w_cydonia

Le 25 juillet 1976, au cours de sa 35ème orbite, l’orbiteur Viking 1 survole un secteur, connu sous le nom de Cydonia Mensae. Parmi les centaines d’images recueillies, l’une d’elles attire assez vite l’attention : on peut y voir une butte qui ressemble étrangement à un visage humain. Le scientifique Tobias Owen, alors membre de l’équipe chargée du traitement des images, se serait écrié « Oh mon dieu, regardez-moi ça ! » en découvrant le visage sur la photographie.

Pour les scientifiques de la NASA cependant, il ne s’agit que d’un caprice de la nature, une colline ayant pris une apparence humaine sous un jeu d’ombre et de lumière.

Cinq ans plus tard, un ingénieur électricien, Vincent Di Pietro trouve que l’explication officielle des scientifiques est peu convaincante : avec un ami et collègue, Gregory Molenaar, ils décident de créer un groupe de recherche privé, l’«Enterprise Mission».

jpl-cydonia

Voici quelques arguments accumulés par les études qui se succédées :

– La NASA nie une origine intelligente. L’un de leurs principaux scientifiques a notamment mentionné un deuxième cliché pris quelques heures plus tard, et sur lequel la forme humanoïde aurait disparu. Il a été montré que ce fameux cliché n’existe pas, et qu’il ne pouvait pas exister car quelques heures après l’acquisition de la première photographie, le secteur de Cydonia était plongé dans la nuit.

– Di Pietro et Molenaar ont conçu un programme informatique spécialement adapté à l’étude du visage : le traitement efface les ombres et, tandis que que de nouveaux contours se dessinent, le visage devient de plus en plus symétrique et de moins en moins naturel. Des détails supplémentaires apparaissent également : on peut deviner des dents, des détails dans la chevelure.

cydonia5

– Tout en poursuivant leur travail sur le visage, DiPietro et Molenaar décident également d’étudier sur les terrains alentours, et découvrent que d’autres reliefs aux formes particulières se situent à proximité. En étudiant de près la distribution de ces structures, ils établissent des corrélations mathématiques. Par exemple, le site mégalithique préhistorique d’Avebury et le mont de Silbury, situés en Angleterre, correspondent, une fois mis à l’échelle, au cratère et au « dôme » de la région de Cydonia. Si l’on observe attentivement le cratère du site de Cydonia, on remarque une protubérance géographique semblable à une butte pyramidale, juste avant une ouverture : le « mirador ».

mars_art8mars_art10

On retrouve cette même particularité sur le cercle d’Avebury. Des correspondances d’angles de 19,5° peuvent être établies en y ajoutant la « falaise ». Ce chiffre de 19,5°, en l’apparence banal, se retrouve un peu partout à l’intérieur du complexe de Cydonia, et il correspond à la latitude à laquelle les pointes de la base d’une pyramide touchent une sphère dans laquelle elle s’inscrit. Cette valeur correspond pour certains à une constante caractéristique d’un « pôle d’énergie physique tridimensionnel ». Enfin, en utilisant certaines mesures entre les différents bâtiments, apparaissent des constantes mathématiques universelles, comme le chiffre pi (3,14), l’exponentielle e (2,72) et des racines carrées remarquables (racines de 2, de 3, de 5). La NASA ne fournit aucune explication à ces coïncidences.

– Un autre chercheur associé au « Society for Planetary SETI Research », Mark Carlotto, a plus récemment retravaillé les images en augmentant la luminosité des parties situées dans l’ombre. Il met ainsi en évidence une asymétrie du visage : comme s’il s’agissait d’une chimère. Luminosité augmentée Contraste augmenté Reflet en miroir partie droite Reflet en miroir partie gauche Selon M. Carlotto, la partie droite ressemble à celui d’un primate, symboliquement, c’est aussi celle qui représente l’âme, la conscience. Le côté gauche ressemble à celle d’un fauve, avec l’aspect d’un lion par contre. Symboliquement, elle représente le coeur, la réalité. George Haas et William Saunders, du « Cydonia institute », pensent pour leur part que chaque moitié de visage correspond plutôt à des hiéroglyphes mayas représentant Vénus et le Jaguar Soleil.

– Le 21 août 1993, alors qu’elle allait se placer en orbite autour de Mars, la sonde Mars Observer disparaît sans laisser de trace. Or, un rapport de 1960 avait évalué les conséquences de la découverte d’une civilisation extraterrestre sur l’opinion publique : parmi les choix auxquels pouvait être confronté un gouvernement, on trouvait la dissimulation pure et simple de la vérité pour éviter des soubresauts dévastateurs. Dans l’affaire du visage de Mars, la NASA aurait pu volontairement détruire la sonde, sa caméra haute résolution ayant découvert les preuves définitives de l’existence d’une civilisation extraterrestre.

Contrôle de spin

Toute la question de Cydonia en tant que site d’atterrissage possible a été abandonnée dès que les images ont été rendues publiques. Cela est assez surprenant si on considère qu’il s’agissait d’un candidat bien meilleur et plus intéressant qu’Utopia (où Viking 2 a finalement atterri), selon Carl Sagan: « il y avait une chance non négligeable de petites quantités d’eau liquide. » Le licenciement soudain ne peut être motivé que par une seule raison: ils ne voulaient pas que quiconque soit au courant des étranges monuments trouvés là-bas.Toute preuve de quoi que ce soit au-delà de ce qui est considéré comme une histoire humaine acceptée serait controversée à l’extrême. Mais est-il possible que Cydonia n’ait pas été laissée seule, mais réellement hautement classée aux plus hauts niveaux? Et qu’est-ce qui peut déjà sembler plus ridicule, plus facilement écarté, par une science sérieuse « respectable »? Pour citer le film Contact, écrit ironiquement par Carl Sagan, « la première règle en matière de dépenses gouvernementales: pourquoi n’en avoir qu’un, alors que vous pouvez en avoir deux à deux fois le prix? » Combien de missions pourrait-il y avoir sans que le grand public ne sache rien? Et combien d’engins spatiaux supposément défectueux sont-ils encore en vie?

viking1b

La seule façon dont « nous, les gens » auraient pu obtenir une information complète des missions sur Mars aurait été si tous les espoirs et les rêves les plus fous de la NASA étaient devenus incroyablement vrais – que Mars était, comme les données précédentes l’ont suggéré, capable de soutenir la vie telle que nous la comprenions dans les années 1960 et 70. Si Mars avait eu de la mousse, des algues ou même des insectes, de grosses affaires auraient été impliquées instantanément et il y aurait certainement des gens là-bas. Imaginez, une autre île minuscule à conquérir – complètement isolée de toute ingérence extérieure et pas d’ennuyeux habitants indignes à revendiquer la richesse des ressources disponibles sur toute une planète – sans parler des valeurs stratégiques militaires et politiques. Peut-être la science et la civilisation ont-elles été reléguées au second plan.

Depuis que l’homme a commencé à envoyer des missions sur Mars, elles ont presque toutes échoué mystérieusement. Il semble que s’ils parviennent à se frayer un chemin dans l’espace, ils s’effondrent d’une manière ou d’une autre, ou tout contact est perdu, ou ils s’écroulent à la surface de la planète, pour ne plus jamais être entendus – parfois dans des circonstances aussi mystérieuses les sourcils des ufologues. Un effet peut-être intentionnel de toute cette stupéfiante déception est que le public en général, bien que peut-être au départ extrêmement curieux de la planète rouge, n’a finalement aucune idée de la réalité controversée.Beaucoup soupçonnent que cela était bien trop commode pour être vrai, car cela ne servait qu’à diminuer l’attention et à augmenter la distance entre le public et ce bras du programme spatial – et s’il y a vraiment des monuments sur Mars, les pouvoirs en place n’ont aucune intention de partager cette information avec le grand public. Il est également fort probable que ce que l’on puisse découvrir sur le sujet ne représente que la fraction la plus petite et le plus facilement révocable de l’histoire entière. Qui sait – peut-être, comme le suggèrent les ufologues, qu’il y a vraiment une vie sensible sur Mars, abattant de temps en temps toutes nos sondes.

Plus que ne discerne l’œil

faceonmars1faceonmars3

faceonmars2faceonmars4

Après un examen plus approfondi des cadres d’origine de Viking et des images améliorées ultérieurement, d’autres caractéristiques plus « subliminales » se sont finalement présentées à plusieurs chercheurs loucheurs, travaillant de manière indépendante. Cependant, toutes ces curiosités ne se sont pas manifestées dans les photos haute résolution MGS publiées par la NASA en 1998 – et toutes sont sommairement rejetées comme simplement des produits de bruit accru, d’une manière ou d’une autre par hasard dans les deux images originales de Viking.

Un examen plus attentif du visage a révélé plusieurs artefacts intéressants et apparemment contextuels: un élève, des dents, une larme (en haut à droite), des rayures ou des encoches parallèles très visibles sur le côté du casque (en bas à gauche). et particulièrement excitant gravures au centre symétriques gravées en croix sur le dessus du casque (en bas à droite). La forme extérieure du monticule Face est un ovale symétrique aux côtés aplatis, possédant une symétrie supplémentaire et une conception globale contextuelle apparente. En outre, ces autres détails, qui brossent un portrait plus détaillé, excluent généralement l’érosion fortuite en tant que cause probable de la forme de plus en plus improbable du monticule.

irisstripeslines

L’élève s’est en fait avéré être un groupe de pixels très sombres dans les données d’origine; mais la larme (en haut à droite) se révèle être un élément de surface réel dans les photos récentes (encadré ci-dessous) – une taupinière sur une montagne, en quelque sorte. D’une taille comparable à celle d’une habitation de banlieue moyenne, elle se distingue également de l’ensemble de la région et constitue de loin l’objet le plus important de sa région. Les dents restent encore plus sujettes à controverse – mais les images modernes montrent qu’il s’agit d’une arête parallèle aux lèvres, qui marque le haut et le bas de la bouche. Les références contextuelles devront apparemment être authentifiées par des missions archéologiques habitées. Dans ce cas, la beauté est dans l’oeil du spectateur.

Peut-être est-il heureux que Viking ait survolé et photographié Cydonia à deux reprises – et juste au moment de la journée où le visage était le plus apparent – sans quoi nous ne pourrions peut-être pas connaître l’existence de cet ancien site archéologique, fascinant et probable. Qui sait combien d’autres sites comme celui-ci existent sur la planète Mars, montrant des signes d’une ancienne occupation humaine, que nous n’avons tout simplement pas découverts? Certains, comme Elysium (dont on voit également les monticules de forme pyramidale géante presque nécessaires), sont examinés – mais aucun n’a été aussi intrigant que la région entourant la Face.

Chef de classe

En 1996, un petit groupe d’élèves de la North Kelvenside Secondary School à Glasgow, en Écosse, a entrepris une enquête indépendante sur les anomalies de Cydonia – et a obtenu un tumulus martien, la pyramide NK, ainsi nommée. Chris O’Kane, technicien en audiovisuel de l’école et développeur primé du système de photographie panoramique Vistamorph, accompagné du chef du département informatique, Mike Turner, a acquis de nombreuses données d’image originale de NSSDC, Viking I orbits 3 à 70 – et a recruté Stanley McDaniel, Ananda Sirsena et Erol Torun, éminents chercheurs sur les anomalies de la planète Mars, joueront le rôle de conseillers scientifiques pour le projet.

En travaillant sur des ordinateurs ordinaires, qui, selon les normes actuelles, peuvent être considérés comme plutôt primitifs, ils ont facilement pu discerner d’autres détails du complexe Cydonia et ont concentré leur attention sur plusieurs anomalies. L’une des premières choses qu’ils ont remarquées, lorsqu’on a examiné les 22 000 kilomètres carrés, c’est que les autres objets de Cydonia sont devenus plus visibles lorsque l’inclinaison de l’image a été effectuée pour que le visage puisse être vu dans le bon sens. Bien que cela puisse être un « artefact » de l’ombrage fourni par le soleil de l’après-midi sur les deux images, il pourrait également s’agir d’un effet recherché dans la construction du site.

Tout comme les visages perdent leur familiarité lorsqu’ils sont inclinés, il semble que les architectes Cydonia aient appliqué cette qualité d’oeil et ont conçu la disposition du complexe pour qu’elle soit appréciée sous un certain angle, avec le nord à la hausse.

On a découvert que le visage lui-même était extrêmement érodé ou endommagé du côté est (ombragé) – comme par le désastre même qui a transformé la planète entière. La pyramide D & M à cinq côtés a également été examinée de près et a été observée dirigée symétriquement vers le nord en direction de la face et présentait également une face est endommagée. Un certain nombre d’autres anomalies ont été examinées, qui font maintenant toutes l’objet d’une attention accrue de la part des enquêteurs de Cydonia.

Ce printemps-là, ils ont présenté leurs conclusions au Festival international des sciences d’Édimbourg, qui a été chaleureusement accueilli par le public et les médias nationaux, dont la couverture a été décrite par O’Kane comme étant « globalement exacte et responsable ». Dans un courrier électronique adressé au Dr. Michael Malin, de Malin Space Science Systems et responsable de l’imagerie Mars Global Surveyor, ils ont demandé que la pyramide NK nouvellement baptisée soit imagée lors de la prochaine mission de cartographie. Malin a écrit dans sa réponse au groupe: « Nous ne pouvons pas nous attendre à » toucher « une cible spécifique sur Mars. Nous espérons plutôt acquérir des images représentatives de nombreux domaines, y compris Cydonia. « Cela a été considéré par beaucoup comme poliment dénigrant – et il était clair que les conclusions du groupe n’étaient pas prises ouvertement au sérieux par aucune source officielle.

isometricmarsface

« Tracé isométrique de la reconstruction 3D obtenue à l’aide de l’ algorithme d’ image unique Shape From Shading sur l’image 70A13 de la NASA Viking.  Un résultat similaire a été obtenu pour l’image 35A72. » 
~ Dr. Brian O’Leary, scientifique de l’espace

La cité et la géométrie sacrée

Cydonia_mounds

Plus petits monticules dans le complexe agencés avec une géométrie sacrée 
L’analyse des positions de divers plus petits monticules dans The City 
montre leurs relations géométriques basées sur des constantes universelles. 
La position du monticule D marque le centre du côté du tétraèdre.

 

Proportions trigonométriques de la cité des pyramides – Cydonia, Mars (ci-dessus). Ce diagramme de monticules plus petits situés dans la « Cité des pyramides » du complexe de Cydonia montre leur arrangement définitivement symétrique, non fractal et artificiellement artificiel sur une grille mathématique rapport cosmique de un à la racine carrée de deux.

sheep8mars-geometrie4-a6faatorun

Schéma du Dr Horace Crater des alignements dans The City montrant des monticules disposés en triangles équilatéraux et droits sur une grille avec un rapport de un à la racine carrée de deux.

crater

Schéma du Dr Horace Crater des alignements 
dans « La cité » montrant des monticules disposés 
en triangles équilatéraux et droits sur une grille 
avec un rapport de un à la racine carrée de deux.

195a

La pyramide géométrique D & M pointe vers la face 
avec un angle de 19,5 ° par rapport au centre de la ville.

Point focal

La pyramide D & M (nommée en l’honneur des chercheurs de Cydonia, Vincent DiPietro et Gregory Molenaar, les scientifiques du projet Viking original qui ont redécouvert les controversés cadres Viking) pourrait tout aussi bien représenter le Diamant de Mars. Le plus court des cinq côtés mesure environ un kilomètre de long, son axe le plus long mesure environ trois kilomètres et mesure environ un demi-kilomètre de hauteur. Cette petite montagne s’inscrit à un kilomètre cube en volume. Aussi gigantesque que n’importe quel autre monument dans les environs immédiats, il pourrait très bien s’agir de la pierre Rosetta de Cydonia – la clé pour comprendre les anciennes conceptions martiennes.

dm

Cette structure massive et impressionnante peut sembler à première vue être une simple formation rocheuse sans prétention (et elle est certainement rejetée en tant que telle, au moins publiquement), mais il s’agit en fait d’un exemple complexe de géométrie euclidienne. La pyramide D & M recouvre presque entièrement le visage lui-même en tant que pièce maîtresse de tout le complexe Cydonia. Elle présente les mêmes ratios cosmiques que ceux trouvés dans les monuments de la région, tant en orientation qu’en design. Cette pyramide à cinq côtés est alignée sur les points cardinaux de Martain avec un contour pentagonal indiscutable – et pointe également directement vers la Face, le centre-ville et le tholus (à droite) aux mêmes angles précis vus tout au long de la Géométrie sacrée.

Cette branche mathématique extrêmement élégante et ancienne, connue sous le nom de Géométrie sacrée, est utilisée dans la conception de nombreux sites archéologiques anciens sur Terre: tels que Stonehenge dans le sud de l’Angleterre, le Sphinx et les pyramides de Gizeh près du Caire en Égypte, et le Les pyramides mayas de Teotihuacan, juste à l’extérieur de l’actuelle ville de Mexico. En fait, il est impossible de regarder ces sites tels qu’ils sont réellement, sans se rendre compte qu’ils ont été construits par la même culture (ou, à tout le moins, par des cultures apparentées).

Géométrie géographique

« Un nouveau regard sur un ancien design » ~ de Jim Alison, explorant les relations géographiques et géométriques le long d’une lignée de sites antiques du monde entier

Garder le contact avec les voisins

Tout le site de Cydonia, y compris les pyramides, est reproduit avec précision (bien qu’à une échelle quelque peu réduite de 14: 1) dans les tertres cérémoniels d’homme mégalithiques d’Avebury, dans le sud-ouest de l’Angleterre. – à seulement 30 km au nord de Stonehenge. La date de construction d’origine n’est pas connue, mais elle remonte à des milliers d’années.

En plus d’être alignée de manière astronomique, une énergie semble émaner des pierres. La ville d’Avebury, qui fait partie du cercle plus large, serait l’un des villages les plus heureux de la planète. Personne ne sait exactement ce qu’il y a sous les monticules d’Avebury, ni d’ailleurs les nombreuses autres collines artificielles construites en Angleterre. Peut-être que c’est un visage de pierre, une pyramide ou un ovni écrasé – mais il y a de fortes chances que ce ne soit rien que l’homme des cavernes reconnaîtrait.

Cydonia Avebury Overlay – Lorsque Silbury Hill est parfaitement aligné sur le Tholus ou Spiral Mound sur Mars (les deux sont des spirales logarithmiques ), et que le grand cratère se superpose au cercle extérieur d’Avebury, les lignes de longitude de la Terre traversent non seulement Silbury Hill (et Tholus sur Mars), mais aussi The Face ; et une route (qui précède l’histoire connue de la région) correspond parfaitement au « mur » du 10 ; et juste au sud-ouest, le sommet de la pyramide DM à cinq côtés correspond à la stèle.

Nous vous proposons de poursuivre les recherches sur ce site traduit approximativement:

LA SUITE DES MERVEILLEUSES DÉCOUVERTES DE CYDONIA

Informations extraites des sites :

http://zone-7.net/v3/articles/cydonia-les-monuments-de-mars

http://frenzy.chez.com/visage_sur_mars.htm

http://www.greatdreams.com/cydonia.htm

http://www.nirgal.net/face.html


Partagé par www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous (nous faisons partie du compte RAIN Nutriment sur Paypal, mais c’est bien http://www.Eveilhomme.com que vous soutiendrez). Vous pouvez également aller sur Tipee (bouton TIP ci-dessous) pour nous aider ou faire un don. Merci infiniment et belle journée à vous. 

tipeee.com bouton tip

téléchargé (3)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.