Galactiques et Extraterrestres

Portrait d’extraterrestre issue de rencontres de trois contactés physique : Vénusiens, Végaliens, Pléiadiens

Établissement du portrait-robot d’un membre de la Fraternité Intergalactique, à la lumière des témoignages de trois grands contactés : George Adamski, Pierre Monnet et Billy Meier.

ashtarDans son livre « Les Alliés de l’Humanité », (Cf. notre page « livres à télécharger »), Marshall Vian Summers divise les extraterrestres en deux groupes : celui des « Invisibles », êtres supra-évolués venus nous visiter pacifiquement et ne se matérialisant physiquement qu’en de très rares occasions, afin de ne pas influer sur notre karma individuel et collectif, et celui des « Visiteurs », pour la plupart « aliénigènes » ou « aliens » c’est-à-dire non-humanoïdes, – exemples : les Zétas ou les Dracos – venus au contraire dans notre système solaire et sur notre planète en tant que prédateurs, afin de s’en approprier certaines ressources et de se livrer à des expériences génétiques sur des êtres humains ou sur des animaux – expériences auxquelles il nous est d’ailleurs nous-mêmes hélas arrivé de participer ! 

Le terme d’« Invisibles » utilisé par Summers désigne en réalité les membres de la Confédération Galactique missionnés à l’Ascension, c’est-à-dire à l’éveil spirituel de l’humanité et à son accès aux mondes de quatrième et de cinquième dimension. Ce sont des humains comme nous, bien qu’ils ne vivent pas normalement dans notre dimension, et ne soient pas en principe identifiables par les cinq sens physiques de l’homme (d’où leur nom « d’Invisibles »). Mais ils sont capables non seulement de se matérialiser et de se dématérialiser, mais de se rematérialiser dans les planètes anti-matérielles de l’anti-univers qui sont le lieu de résidence de certains d’entre eux (Cf . Les 3 Mondes d’Hermès). Selon Savitri Braeucker du Santiner-Kreis de Berlin, disciple de Sri Aurobindo et grand médium qui canalise des messages d’Ashtar Sheran (Cf. Les recherches psycho-scientifiques d’Herbert Victor Speer et Que faut-il penser de ceux qui nous dirigent ?), leur avance technologique sur nous est d’environ 12000 années, guère plus, et nous pourrions, sous certaines conditions, combler rapidement ce retard.

Les membres de la Confédération, qu’ils proviennent de Vénus, des Pléiades, de la Lyre, du Centaure ou d’autres secteurs de notre galaxie, semblent présenter des caractéristiques communes. Et ce qui est extraordinaire, c’est que les descriptions recueillies à travers les témoignages des plus grands contactés du monde entier se recoupent. La plupart sont des humains, comme nous, mais de taille plus grande. Ils sont généralement d’une intelligence tellement développée qu’elle est sans commune mesure avec celle des humains qui peuplent la surface terrestre. Ils sont également d’une grande douceur, d’une très grande beauté et possèdent un côté androgyne extraordinairement développé, ce qui fait que les contactés les perçoivent en tant qu’hommes ou en tant que femmes en fonction de leur tenue vestimentaire, plutôt qu’en référence à des signes extérieurs tels que ceux que nous attribuons habituellement à notre appartenance sexuelle.

Parmi les témoignages des plus grands contactés du XXème siècle, citons ceux de trois d’entre eux : George Adamski, Pierre Monnet et Billy Meier.

Le témoignage de George Adamski (1891 –1965)

portraitC’est en août 1947 que George Adamski, américain d’origine polonaise alors âgé de 56 ans, aperçut pour la première fois dans le ciel de Californie une gigantesque formation d’ovnis : il n’y avait pas moins de 200 soucoupes, qui furent également observées par des dizaines d’autres témoins.

Cet événement changea le cours de sa vie, et il décida de se consacrer entièrement à sa nouvelle passion : l’ufologie. Il passait désormais des jours et des nuits entières dans les déserts du sud-est californien, dans l’espoir de photographier ces mystérieux appareils qui l’avaient tellement émerveillé, et, qui sait, de rencontrer un jour l’un de leurs occupants.

C’était un être fougueux et impulsif, mais confiant en la divine Providence et fidèle à ses intuitions. C’est ainsi que, le 20 novembre 1952, il ressentit intérieurement un vibrant appel qui lui demandait de se rendre une nouvelle fois et sans tarder dans le désert californien. Il réussit à convaincre 20 personnes de l’accompagner et ils se rendirent ensemble au lieu-dit « Palomar Gardens ».

Au bout d’une heure d’attente, ils aperçurent dans le ciel un gigantesque cigare argenté autour duquel tournoyaient des avions de chasse. Afin de mieux le photographier, Adamski monta dans sa voiture, démarra le moteur et s’éloigna seul par un chemin de traverse perpendiculaire à la route où étaient restés ses amis, qui étaient sortis de leurs propres voitures pour mieux contempler ce spectacle insolite. Il leur avait dit qu’il allait chercher un autre emplacement pour pouvoir réaliser de meilleures photos. Mais en réalité, il venait de recevoir un message télépathique et il était déjà certain intérieurement qu’il allait rencontrer l’un des occupants du cigare.

Après s’être garé à environ 1 kilomètre de la route, il sortit de sa voiture, et au bout de quelques secondes, le cigare s’éleva brusquement à la verticale, comme s’il cherchait à se soustraire à la vue des avions qui l’entouraient, puis il disparut, laissant derrière lui une traînée lumineuse. Adamski vit alors qu’un autre engin, en forme de soucoupe, et de taille beaucoup plus modeste, venait de s’immobiliser à une centaine de mètres de lui.

Un être en sortit, qui lui fit signe de s’approcher. Il avait l’apparence d’un grand jeune-homme d’une extraordinaire beauté, avec une longue chevelure blonde ondulant sur les épaules. Il portait une combinaison de couleur claire munie d’une sorte de blouson, d’une ceinture assez large et d’un pantalon plutôt ample mais serré à l’emplacement des chevilles.

La beauté rayonnée par cet être dépassait tout ce qu’Adamski avait connu jusqu’alors. En sa présence, il eut rapidement l’impression de redevenir un enfant. C’était comme s’il se retrouvait miraculeusement plongé dans un océan d’amour et éclairé d’une sagesse incommensurable. Il en ressentit une joie profonde, en même temps qu’une immense humilité.

L’être, qui se nommait Orthon, lui fit comprendre par télépathie qu’il venait de Vénus et que sa visite était amicale. Son principal souci semblait être de transmettre un avertissement solennel à l’humanité sur l’impérieuse nécessité de cesser toute activité nucléaire sur la Terre (Cf. notre page : la menace nucléaire). Puis il insista sur une autre nécessité d’ordre plus général, celle de respecter les lois du Créateur, et de ne pas trop s’attacher au matérialisme.

portrait

George Adamski devant un portrait d’Orthon.

V. M. Rabolu, initié colombien auteur de « Hercolubus, planète rouge » confirme que les astronautes vénusiens portent une combinaison munie d’un large ceinturon. Ce ceinturon serait équipé d’un dispositif permettant, d’une simple pression du doigt, de générer autour de l’astronaute un bouclier électromagnétique capable de désintégrer une balle ou tout autre projectile, et même de faire voler en éclats un objet gigantesque de la taille d’une colline. Mais les Vénusiens n’utilisent cette arme que pour se défendre et se protéger d’attaques éventuelles, car ils sont par nature bons et pacifiques.

D’autres contacts suivirent. Le 13 décembre de la même année, Adamski eut une seconde rencontre avec Orthon à Palomar Gardens. Le vénusien l’emmena alors à bord de sa soucoupe et lui fit faire une sorte de voyage express autour de la Lune, au cours duquel il lui montra des rivières et des lacs sur sa face cachée. Une autre fois, un mystérieux message en forme de symboles fut remis par Orthon à Adamski, mais ce message n’a, semble-t-il, jamais été décrypté depuis lors…

En 1953, il rédigea « Les soucoupes volantes ont atterri » avec l’aide de Desmond Leslie. Dans ce livre, il raconte ses rencontres et cite des extraits d’un autre livre issu de la tradition sanskrite et intitulé « Les Stances de Dyzan » ; il le décrit comme provenant de la planète Vénus.

Ce livre commence ainsi :

« En ces temps reculés, l’homme n’était encore qu’un « bhuta » vide et sans esprit. Il lui fallait une intelligence supérieure pour embrasser sa vie. C’est pourquoi Vénus envoya le plus grand Seigneur de sa planète, « Sanat Kumara », le « Seigneur de la Flamme », qui descendit sur la Terre avec 4 grands Maîtres et 100 assistants… »

En 1965 Adamski présenta à la presse un film 8 mm montrant un vaisseau vénusien en vol. Et quelques temps après, il mourut d’une attaque cardiaque.

La même année fut inaugurée la Fondation Adamski dont l’objectif est de « promouvoir les faits scientifiques et la pensée philosophique permettant de comprendre que la vie humaine est la règle, et non l’exception, dans l’univers.

George Adamski est l’auteur de : « Les Soucoupes volantes ont atterri. » (1953)

Le témoignage de Pierre Monnet (né en 1932)

portra-2Le français Pierre Monnet était lui-aussi très jeune (à peine 19 ans), lorsqu’il vécut son premier contact avec des êtres venus de Vega (Alpha de la constellation de la Lyre). La description des êtres qu’il lui fut donné de rencontrer et qui est relatée dans son livre « Les Extraterrestres m’ont dit » (paru en 1978) correspond en de nombreux points à celle donnée par Adamski dans son livre « Les soucoupes volantes ont atterri ».

Par une belle nuit de Juillet 1951, alors qu’il roulait à bicyclette, Pierre Monnet se sentit brusquement pénétré par une puissante énergie. C’est comme si le temps s’était soudain arrêté pour lui ; sans comprendre la nature du phénomène dont il était l’objet, il se retrouva brusquement transporté 5 kilomètres plus loin, dans une vaste carrière.

Il était face à un engin lumineux qui semblait flotter à 50 cm au-dessus du sol : il mesurait environ 3 mètres de hauteur et 25 mètres de diamètre, et irradiait par pulsations lentes une lueur blanc-argent-bleuté…

Quatre êtres en combinaison claire aux reflets métalliques l’attendaient. Ils étaient grands, blonds, d’une beauté surnaturelle et ils le regardaient avec bonté.

Voici la description que Pierre Monnet donne de ces êtres :

« Ils étaient grands ; ils devaient bien mesurer au moins 1,85 m et c’est un minimum. Parfaitement proportionnés et chacun de corpulence identique aux autres. Leur chevelure était à la fois blonde et blanche et descendait, bien ordonnée, jusqu’aux épaules. Leur visage était très beau et très fin. Leur regard était d’une clarté, d’une franchise et d’une douceur que je n’ai encore jamais vues chez l’un de nos semblables terriens. Ils étaient d’une si grande beauté que, sur le moment, je fus embarrassé pour déterminer s’ils appartenaient au sexe féminin ou masculin. Ils souriaient et étaient rayonnants de tranquillité, de gentillesse et de bonté ; une paix profonde semblait les habiter. »

Ils l’invitèrent à rentrer dans leur vaisseau et ils lui délivrèrent télépathiquement un discours dont il évalua la durée à plus d’un an s’il avait fallu l’articuler de façon humaine.

Ils lui expliquèrent qu’ils venaient de Vega (Alpha de la Constellation de la Lyre) et qu’il aurait pour mission de lancer un avertissement solennel à l’humanité, pour qu’elle change de mode de vie, parce que, selon eux, la Terre était en grand danger et qu’il fallait tout faire pour la sauver. Avant qu’il ne reparte, ils lui annoncèrent qu’ils avaient pratiqué sur lui une sorte d’opération qui devait lui permettre de vivre beaucoup plus longtemps que les autres hommes.
Et quand il reprit son vélo, Pierre Monnet réalisa que le temps s’était comme contracté pendant toute la durée de son contact, et qu’en termes de temps terrestre, pas une minute ne s’était écoulée.

L’enseignement proposé à Pierre Monnet par ces quatre Frères de l’Espace est très voisin de celui proposé par Orthon à George Adamski, c’est-à-dire qu’il est entièrement basé sur l’Amour et a pour objectif d’amener l’humanité à s’élever vibratoirement afin de réussir sa transition vers l’Ère Nouvelle.

Comme la plupart des « contactés », et malgré ses 70 printemps, il continue aujourd’hui à se sentir investi d’une mission : attirer l’attention de l’humanité sur les précipices qui la guettent et faciliter ainsi le retour de la Terre au rang qui est le sien, de toute éternité, au sein de la Confédération Interplanétaire Universelle.

Pierre Monnet est l’auteur de :
« Les Extraterrestres m’ont dit… » (Alain Lefeuvre 1978) et de « Contacts d’Outre-Espace » (Amrita, Mai 1994).

Le témoignage de Billy Meier (né en 1937)

portra-3Le cas du suisse Billy Meier est lui aussi particulièrement intéressant.

Il n’avait encore que 5 ans en juin 1942 et il était en train de jouer dans le jardin de ses parents, lorsqu’il vit passer au-dessus de sa tête un disque gigantesque de plus de 200 mètres de diamètre. Il se déplaçait à très grande vitesse et volait à très basse altitude. Pourtant, le survol de la maison s’effectua dans un silence total.

Plus tard, alors qu’il était adolescent, il fut contacté par deux très beaux êtres d’apparence humaine qui l’emmenèrent à plusieurs reprises à bord d’une soucoupe et lui apprirent à communiquer par télépathie. En 1975 et 1976, il eut de nombreux contacts avec une Pléiadienne nommée Semjase, puis de nouveau en 1980. Semjase fit d’étonnantes révélations à Meier à propos de son système planétaire d’origine, des dématérialisations-rematérialisations et des technologies supra-luminiques utilisées par les membres de la Confédération.

Bien qu’il soit handicapé et ne puisse se servir que d’un seul bras, Billy Meier réalisa huit films avec une caméra super-8 et pris plus de 1000 photos.

PPP

L’une des très nombreuses photos prises en Suisse par Billy Meier. 

portra-5

Billy Meier se préparant à un nouveau contact.

Ces documents ont depuis lors été maintes fois analysés à l’aide d’ordinateurs, notamment ceux de la NASA et de l’Armée de l’Air américaine. Il a enregistré des sifflements d’OVNI et a produit des effets pour lesquels, selon l’avis d’ingénieurs du son d’Hollywood, il aurait fallu disposer de tout un studio équipé d’instruments qui n’existaient pas encore à l’époque. Il a présenté des fragments métalliques qui, selon un chimiste d’IBM, ont été fabriqués selon un processus inconnu sur Terre, celui de la « fusion froide ». Et il a plus de 40 témoins qui l’ont accompagné lors de certains de ses contacts et qui ont observé l’arrivée et le décollage d’objets volants lumineux. Or, à ce jour, aucune supercherie ni aucun trucage n’ont pu être décelés.

Meier a travaillé jour et nuit durant des années afin de rédiger, avec son seul bras valide, les procès-verbaux de ses entretiens-contacts et les révélations qui lui ont été transmises par des extraterrestres. Souvent ces contacts avaient lieu la nuit, et il en rentrait épuisé, tôt le matin. Son handicap lui interdisant toute activité professionnelle, il fut invité par ses adeptes à fonder avec eux une communauté rurale. Depuis 1978, il vit dans cette communauté, dont le nom est « Semjase Silver Star Center ».

Recoupement des descriptions des différents contactés.

Il ressort des trois témoignages précédents (comme du reste d’autres contactés dignes de foi et ayant accepté de témoigner), un certain nombre de traits communs entre les différents membres de la Confédération Intergalactique qui se sont manifestés auprès d’habitants de notre planète.

Il apparaît notamment que : 

– Ce sont la plupart du temps des humains comme nous, mais qui vivent normalement dans une octave fréquentielle plus élevée que celle utilisée par l’humanité terrestre, octave à l’intérieur de laquelle le temps (tel que nous le connaissons dans la troisième dimension) est compacté, et dont le maître-mot est : « Fraternité. »

– Ils bénéficient d’une intelligence très supérieure à celle de l’humanité et ont à leur disposition une technologie largement en avance sur la nôtre. En particulier, ils maîtrisent parfaitement la télépathie, la matérialisation/dématérialisation, ainsi que l’accès aux vitesses supra-luminiques.

– Ils sont animés d’une grande foi et d’un amour inconditionnel.

– Une fois matérialisés, ces êtres présentent une morphologie assez proche de la nôtre, bien qu’ils soient plus grands et surtout beaucoup plus beaux et beaucoup plus rayonnants que nous.

– Sans être asexués comme sont supposés l’être les anges, leur côté androgyne est extrêmement prononcé, ce qui signifie que leur féminité ou leur masculinité ne semble pas être le fruit d’une forme animale de sexualité, mais plutôt d’une émanation subtile correspondant au type d’expérimentation qu’ils ont eux-mêmes choisi de réaliser.

– Ils ont généralement des yeux en amande de couleur claire avec un regard pénétrant et une longue chevelure blonde qui tombe librement sur leurs épaules.

Établissement du « portrait-robot ».

Voici trois variantes d’un portrait-robot de membre de la Fraternité Intergalactique, correspondant exactement aux qualités et attributs qui viennent d’être définis.

portra-6

portra-7

portra-8

 

Ce personnage pourrait aussi bien être Orthon que Semjase ou que tout autre membre de la Confédération, y compris et peut-être même surtout Ashtar Sheran lui-même, Commandeur en Chef de la Flotte Intergalactique, que certains initiés considèrent désormais comme le Messie de la Nouvelle Époque !

Olivier de Rouvroy – mars 2003 –

 


Partagé par www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous (nous faisons partie du compte RAIN Nutriment sur Paypal, mais c’est bien http://www.Eveilhomme.com que vous soutiendrez). Vous pouvez également aller sur Tipee (bouton TIP ci-dessous) pour nous aider ou faire un don. Merci infiniment et belle journée à vous. 

tipeee.com bouton tip

téléchargé (3)


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.