Spiritualité

Sphères spirituelles et universalité de l’esprit. Infiltration extraterrestre dans la sphère planétaire au temps de l’Apocalypse et possessions spirituelles.

téléchargé (632f)

 

L’influence extraterrestre sur notre planète s’opère sur deux niveaux : une dimension physique et intellectuelle permettant d’interagir avec des êtres humains de la Terre et une influence spirituelle par le biais de leur sphère spirituelle planétaire native. Le niveau de connexion se situe dans le tronc commun à toute les ethnies de la galaxie correspondant à la logique octavalente. Le domaine de définition (caractéristique) spirituelle d’une planète repose sur la logique tétravalente avec comme correspondance physique l’énergie potentielle ϕ (espace 5d) permettant de décrire de façon complète un système stellaire tel que la Terre et le Soleil.

Par le lien intime qui lie physique et esprit (logiques multiples), une sortie de la biosphère d’une planète a des conséquences sur la structure de l’esprit d’un être humain (ou extraterrestre). La biosphère garantit une intégrité cybernétique de l’esprit par le fait qu’il est entièrement (y compris physiquement) intégré au corps spirituel (sphère spirituelle planétaire) et physique de la planète. Une sortie dans l’espace équivaut à la perte d’une « protection » contribuant à l’immunité face aux influences extérieures à la sphère spirituelle dans son ensemble. Cette influence prend forme avec la venue d’ethnies exobiologiques visiteuses constituant des incursions spirituelles et physiques sur notre planète. L’influence peut être positive ou négative. Elle sera d’autant plus prononcée que la sphère spirituelle planétaire visitée est moins évoluée (la nôtre). Cette influence sera de toute nature.

Elle pourra s’exprimer évidemment sur le plan physique par des contacts fondés sur des accords ou des pactes conclut avec des êtres humains natifs de notre planète. Elle comportera aussi une dimension spirituelle non visible (c’est-à-dire occultée par définition) qui constitue la sphère spirituelle de l’ethnie visiteuse aux niveaux logiques concernés correspondant aux logiques octavalentes et supérieures. La modification de la sphère spirituelle s’effectue au niveau du potentiel complexe généralisé ϕ (octavalence) auquel vient s’adjoindre « le potentiel mental » des représentants exobiologiques : c’est la partie imaginaire de ϕ qui sert de porte d’entrée pour nos esprits aux influences cybernétiques extérieures.

Le danger de telles incursions cybernétiques est une distorsion graduelle de notre sphère spirituelle planétaire dans le temps. Cette distorsion intervient dès la logique octovalente pour remonter à la logique 32-valente. Cette « invasion cybernétique » a lieu même si l’ethnie est strictement en non-interaction directe et officielle avec l’ethnie visitée, car elle s’opère par une « infiltration entropique » constituée par la liberté d’action qui est accordée(pactes…) à chacune de ces ethnies exobiologiques en contact avec nous, actions toujours menées (en principe) dans la plus grande discrétion possible de leur part, incluant les apparitions plus ou moins furtives d’ovni dans notre ciel.

Plus l’infiltration entropique remonte vers les fondements de l’esprit par l’écoulement naturel du temps et la liberté d’action extraterrestre, plus l’impact est profond pour l’ethnie visitée. Avec la logique 16-valente, l’impact cybernétique remonte jusque dans les choix de société qui sont cruciaux dans le  développement de toute civilisation. Dans le cas de distorsions de la logique 32-valente, ce sont nos croyances (quelque soit les domaines dans lesquelles elles existent) qui subissent des variations. Cette altération de croyance peut remonter de sorte à voir apparaître le besoin d’un culte consacré à des entités extraterrestres pouvant s’être présentées ou non sous le statut de divinité incarnées. Cette distorsion est de toute époque : des mayas vouant des cultes à des divinités venues de l’espace à la croyance moderne du respect des pactes et des accords passés entre des hauts représentants d’ethnies exobiologiques et des cercles très restreints d’hommes et de femmes tenus au secret de leurs agissements et qui les honorent (consciemment ou non).

Par la structure matricielle de la logique 32-valente, toute croyance et tout culte (même de la personnalité, qu’elle soit extraterrestre ou native de la planète) se réalise toujours au détriment de la croyance dévolue à l’existence d’une divinité absolue et universelle et influence à un niveau global planétaire l’énergie de croyance consacrée à cette divinité en l’affaiblissant.

Le rôle de ces ethnies sur notre planète devient d’autant plus déterminant que la sphère spirituelle planétaire atteint un seuil critique par la trop forte population mondiale (voir article « La Matrice et la fractalité de la matière et de l’esprit : les logiques multiples. ») qui engendre un « effet de loupe » sur certains phénomènes spirituels (effet Mandela, ruptures de protocoles diverses à niveaux sociaux élevés, syndrome de Hawking-Bogdanov, etc). Ce mécanisme est un effet de statistique portant sur une très forte population d’êtres humains d’une sphère spirituelle planétaire. C’est cette trop forte densité d’énergie de pensées portée par la planète qui sert de cadre à ce qu’on peut définir comme étant « l’apocalypse » : une période dans le temps où une diminution de la densité énergétique spirituelle est nécessaire en faisant usage du libre arbitre.

Ces ethnies exobiologiques contribuent ainsi, par leurs présences, à une dégradation accélérée dont les conséquences font aussi l’objet des textes eschatologiques et des prophéties apocalyptiques (avec comme finalité possible une « terra formation spirituelle ») à laquelle peut se juxtaposer intentionnellement un remaniement artificiel de notre sphère spirituelle qui est plus jeune et moins développée que toutes celles de ces ethnies. Un tel remaniement de la sphère planétaire peut se réaliser par l’utilisation de technologies dangereuses pour l’être humain comme les puces RFID implantées dans le corps humain (technologie de transmission de l’information sans fil dont des études ont montré une cancérisation des tissus organiques à l’endroit de l’implantation) ou les ondes de téléphonie mobile de la dernière génération, la 5G.

Jusqu’à maintenant, la nocivité de la téléphonie mobile était due à l’intensité des rayonnements. Avec la 5G, c’est le choix de certaines fréquences des rayonnements utilisés (en plus de l’intensité) qui devient nocif pour la santé humaine. A titre de comparaison, selon l’éthique et les normes morales de l’époque, si cette technologie avait due être introduite dans les années 1960, elle aurait été immédiatement interdite d’utilisation en raison de la nocivité des fréquences employées (celles des fours à microondes pour les nouvelles fréquences). Comment une telle évolution morale négative peut-elle se produire ? C’est exactement le concept de « rupture de protocole » nécessaire à un remaniement autant spirituel (moral) que physique (relatif à ce que j’ai nommé dans un article antérieur un début de « solution finale »). Ceci peut constituer une « deuxième phase » dans le cadre d’une terra formation globale de la sphère spirituelle planétaire de la part d’ethnies amorales ou agressives envers notre civilisation, la première phase étant une phase de conditionnement de l’ethnie hôte en terme de contact (en particulier technologique).

Une terra formation au sens conventionnel consiste en une introduction de végétaux ou d’animaux sur une planète non-native de ces variétés ou de ces espèces. Elles ne posent pas le problème de savoir comment les intégrer spirituellement sur une planète étrangère. Dans le cas des êtres humains, c’est le contexte spirituel, à tous les niveaux de la société, qui doit être aussi remanié pour pouvoir accueillir massivement une ethnie non native. L’homme étant doué d’esprit, la sphère spirituelle hôte doit nécessairement aussi être « aménagée » pour qu’il puisse y avoir une viabilité dans une implantation définitive de l’ethnie visiteuse.

Par définition, un tel remaniement doit échapper à la conscientisation de la population mondiale qui est tenue à l’écart de la présence extraterrestre. Cette non-conscientisation est une condition obligatoire pour permettre une infiltration spirituelle dans notre sphère planétaire, autant au niveau du fonctionnement social de la population que des mécanismes intimes du fonctionnement de l’esprit qui sont en dehors de notre propre compréhension (c’est-à-dire aussi en état de non-conscientisation): c’est bien pour cela que nous ne savons pas comment notre esprit permet de penser et qu’il est sensible à cette infiltration ! Or selon l’eschatologie, c’est à nous (population de la planète) que doit finalement revenir le droit de décider de notre avenir pendant la période de l’apocalypse. La seule conclusion possible est la suivante : la présence extraterrestre constitue une atteinte réelle au devenir de notre civilisation.

Pour qualifier cette atteinte en utilisant un langage religieux, ces entités extraterrestres occupent un rôle clairement démoniaque dans les phénomènes spirituels de l’au-delà et du monde matériel, ceci en conformité des religions officielles qui définissent sans ambiguïté les incursions classiques des démons dans le monde physique (et mental). Elles sont en effet toujours basées, dans un premier temps, sur ingérence discrète mais déterminante de l’esprit de la victime humaine. En résumé, c’est équivalent à affirmer que les entités exobiologiques présentes sur notre planète ont le même impact effectif que celui découlant de démons dans les croyances usuelles de nos cultures planétaires. Une voyante new-yorkaise, Véronica Lueken, a reçu un message de l’au-delà le 1er novembre 1985 qui attribue un comportement démoniaque aux occupants des vaisseaux spatiaux visibles à la surface de notre planète, occupants nommés aussi dans ce message « agents ou démons de l’enfer ». Ce message, à lire dans son intégralité, évoque aussi le cabalisme sur Terre :

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/article-message-du-ciel-pour-le-monde-veronica-lueken-1er-nov-1985-39501683.html

La présence de ces ethnies exobiologiques permet de détourner, aux profits de leurs membres, l’énergie des pensées correspondant à la logique 32-valente des croyances en l’existence d’une divinité universelle du fait que ces ethnies se situent dans l’échelle de l’évolution cosmique à un stade beaucoup plus avancé que nous par le niveau de développement général atteint. Ce détournement s’effectue fondamentalement de façon naturelle par la simple interaction de leur sphère spirituelle planétaire avec la nôtre.

Selon ce message, il n’y a pas de « véhicules venant d’autres planètes ». Ceci signifie que les occupants incarnés (mais en état de « possession naturelle » par l’interaction de leurs esprits avec les esprits négatifs de leurs sphères spirituelles et de la nôtre) de ces engins spatiaux vivent aussi sur notre planète, bien que leur technologie ait une origine extraterrestre. Cette possession, dont la tendance est d’autant plus naturelle que les membres de l’ethnie sont mentalement proches de la structure de pensée des esprits de l’au-delà, est aussi une conséquence de la technologie issue des propriétés de notre espace à 5 dimensions utilisées pour la propulsion de leur vaisseau (principe général de modulation de l’énergie potentielle ϕ par l’utilisation de technologie d’anti gravité).

Dans un état d’énergie potentielle ϕ modifié artificiellement, l’esprit d’un être incarné perd graduellement le « sceau naturel de protection d’un esprit dans un monde matériel normal à 3 dimensions d’espace et une de temps», perte dont l‘essence est l’entropie au sens physique. Il devient alors de plus en plus réceptif aux pensées des esprits de l’au-delà éventuellement au point de ne plus pouvoir s’apercevoir d’être réellement possédé par une entité négative telle qu’un démon. Ceci est évidemment valable pour tout être humain de notre planète présent dans ces vaisseaux spatiaux en fonctionnement. L’existence de systèmes de protections actives de l’esprit des occupants de ces vaisseaux ne permet que de limiter, en fonction de l’efficacité du système employé, une « infiltration entropique » de l’au-delà…

La seule mesure à prendre face à cette situation est l’expulsion immédiate de notre planète de toute ethnie ne se conformant pas au principe fondamental de diplomatie exobiologique (article « Connaissance du futur, erreurs du présents et principe fondateur de diplomatie exobiologique. »). La principale caractéristique de ce principe supprime dans le temps la possibilité d’une infiltration entropique (contre l’ethnie inférieure) comme définit précédemment en cadrant les biais potentiels de libre arbitre apparaissant dans un futur qui est indéterminé par nature (situation conforme à la logique 16-valente), biais de libre arbitre des membres de l’ethnie cosignataire la plus évoluée ayant conclus le pacte dans le monde physique.

De façon générale, la rupture de protocole en cascade, par l’utilisation du libre arbitre dans un futur indéterminé par nature, est la solution cybernétique utilisée dans notre monde matériel par les ethnies extraterrestres générant le phénomène d’infiltration entropique au détriment de toute notre sphère spirituelle planétaire. Elle constitue une véritable « vampirisation » de l’énergie de l’esprit humain sur notre planète permettant de maintenir une cage spirituelle avec comme facteur amplificateur la forte population mondiale.

A la lumière de cette explication, la conclusion suivante s’impose : le cabalisme exercé sur notre planète de la part d’êtres humains natifs de la Terre reste d’une vacuité inégalée face à cette cage spirituelle dans laquelle les cabalistes sont également enfermés avec le reste de la population mondiale victime également de ces cabalistes, car ces ethnies exobiologiques sont simplement plus évoluées que nous. Seul l’esclave bien conditionné est dans la pure acceptation d’un sort existentiel qui lui est défavorable, conditionnement obtenu par tout moyen utile et approprié à la cause défendue parfois aussi par l’esclave lui-même constituant le summum de l’abrutissement spirituel.

La distorsion spirituelle due à cette présence extraterrestre influence aussi le monde de l’au-delà. Les conséquences sont à la mesure du comportement des entités de l’au-delà et de la logique sur laquelle il s’appuie. Par conséquent, toute entité supérieure positive ou négative native (y compris le messie de la religion catholique) de notre planète est aussi sujette à l’influence des énergies positives ou négatives des sphères spirituelles des ethnies exobiologiques. Cette action s’opère aussi de façon discrète et déterminante, en conformité des logiques auxquelles l’action considérée se définit : l’intention (logique octavalente), la volonté (logique 16-valente) ou l’énergie des croyances en l’existence d’une puissance universelle supérieure (logique 32-valente).

Des distorsions d’intention et de volonté observables dans notre sphère spirituelle planétaire peuvent ainsi apparaître chez ces entités sous la forme d’une certaine complaisance ou d’une tolérance à l’ingérence spirituelle extraterrestre de la planète au temps de l’Apocalypse. La complaisance et la tolérance de la part d’un esclave en asservissement par un système néfaste définit le stade ultime de l’avilissement de cet esclave, qu’il soit esprit ou être incarné. Ces distorsions constituent les éléments d’un état énergétique des entités de l’au-delà natives de notre sphère spirituelle qui sont identifiables à une possession par des entités spirituelles extraterrestres ayant des millions d’années d’ancienneté supplémentaires dans notre temps ordinaire physique.

Source de l’article : https://stopmensonges.com/spheres-spirituelles-et-universalite-de-lesprit-infiltration-extraterrestre-dans-la-sphere-planetaire-au-temps-de-lapocalypse-et-possessions-spirituelles/


Note d’éveilhomme: Rappelons nous qu’il existe deux types d’entités extraterrestres jsuqu’en 6ème densité dimensionnelle : les êtres de service d’autrui ou d’Amour/lumière (service positif, bienveillant, qui aident au développement du plan divin de propagation de la vie dans l’univers et respectent les lois universelles) et les êtres du service de Soi ou de lumière inverse/amour du Soi (service de Soi, polarité négative, agenda à leur profit au sujet de l’humanité). A partir de la 7ème densité dimensionnelle, les polarités s’effacent et seul le service d’amour, à l’univers subsiste.


Partagé par www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous (nous faisons partie du compte RAIN Nutriment sur Paypal, mais c’est bien http://www.Eveilhomme.com que vous soutiendrez). Vous pouvez également aller sur Tipee (bouton TIP ci-dessous) pour nous aider ou faire un don. Merci infiniment et belle journée à vous. 

tipeee.com bouton tip

téléchargé (3)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.