Les Connaissances de Nikolas Le Touareg

Tiphereth : Shemesh, Hélios, le Soleil Central, le cœur de l’être

Tiphereth : Le Soleil Central Shemesh, étincelle divine. Chaque être à un Soleil qui brille dans son cœur, comme une étincelle divine, la première expression du créateur qui est pure énergie christique. Gaïa est à l’image de l’être humain et possède aussi à son Soleil Central:

49734947_355474245245468_1902919087655223296_n.jpg

En centre de Chaque Torus il existe un Nucléus, qui est la superposition de plusieurs forces multidimensionnelles d’un trou noir, d’un trou blanc, d’une Merkaba de cristal et d’un Soleil. L’émanation des énergies Christiques sont vert/jaune, comme l’union du Chakra du Cœur et du Plexus Solaire ! On peut voire ces émanations lors des aurores boréales, qui ne sont pas ce qui dit la Nasa, mais bien une lueur qui émane du centre de Gaïa. D’ailleurs, on peut voir qu’elles émergent toujours du sol !

Cette Sephira est souvent incomprise, car souvent associée au Soleil qui brille dans le ciel, alors que Tiphereth est le Soleil Divin, la véritable lumière christique qui émane du cœur, celle du Soleil Central qui rayonne au cœur de Gaïa (appelé aussi Soleil intérieur), mais aussi notre étincelle divine, notre propre Soleil intérieur, ou encore l’énergie du noyau des atomes, des cellules (nucléoles). Les aurores boréales sont une émanation de sa lumière. Tiphereth est la lumière visible du Créateur après avoir passé la porte (Da’ath, le trou noir) qui sépare le mode divin du monde manifesté. L’Archange qui représente Tiphereth est entre autres Saint Mickaël, pure énergie d’amour. Son émanation est verte, celle du chakra du cœur, mais sa couleur est l’or (alchimique).

49898668_355478238578402_6995124848863215616_n

Il existe un voile électromagnétique qui sépare Da’ath de Tiphereth, à l’origine de l’axe penché, mais aussi de cet anneau d’interaction nucléaire forte qui empêche la lumière du cœur des atomes ou des cellules de circuler librement vers l’extérieur. Ce voile de l’oubli nous coupe de notre véritable conscience du Soi. C’est un fusionnant avec son esprit, en équilibrant ses énergies en étant centré dans son cœur que nous pouvons réaliser le Soi et avoir conscience de ce véritable être divin que nous sommes. 
On remarquera également que 8 branches partent de Tiphereth, c’est le symbole de l’étoile à 8 branches, Sirius ou le Soleil Shamash des sumériens.

Tiphereth est le Soleil divin que les anciennes civilisations vénéraient, le Dieu Soleil, Râ, Shamash (ou Shemesh), Inti, Brahma, ou encore Helios qui était toujours représenté en Or ou en vert. D’ailleurs, en Hébreux, « Soit lumière » se dit « Or ». Cela explique qu’ on retrouve de nombreuses représentations de Tiphereth aussi en jaune ou en or..

C’est également la raison pour laquelle la Nasa appelle notre Système Solaire Héliocentrique, car ils savent très bien que Gaïa est au centre et que le véritable Soleil est Central, à l’intérieur de Gaïa. D’ailleurs, on trouve de nombreux francs maçons dans les hauts postes de la Nasa ou parmi les fondateurs de ce programme MK Ultra. Ce Soleil n’est donc pas celui que nous voyons dans notre ciel, qui est une énergie issue de Tiphereth. Dans les textes, Tiphereth est en quelque sorte le Christ Roi alors que Chokmah (notre Soleil) est le Christ enfant.

49727964_355474901912069_5988627270527352832_n

Tous les symboles des anciennes mythologies indiquent la présence d’un Soleil Central au centre de notre réalité, de notre structure multidimensionnel. Ici encore, nous retrouvons la symbolique de l’étoile à 8 branches, l’étoile tri-unitaire, Sirius A, B et C., mais qui représente aussi la structure de Gaïa.

Certains kabbalistes placent Tiphereth au niveau du Plexus Solaire, d’autres au niveau du cœur. Le Point 0 (trou noir) de l’être est bien situé au niveau du cœur et Da’ath représente bien ce Point 0. On pourrait donc placer Da’ath au niveau du cœur et Tiphereth au niveau du Plexus. Cela dit, pour ma part je vois en Da’ath et Tiphereth, deux émanations (visible et invisible) du cœur : la lumière divine invisible (Da’ath) ou visible (Tiphereth), nous avons bien deux formes d’énergie christique, les deux principes féminin/masculin du Divin. Tiphereth fait une sorte de transition de cette énergie, du cœur vers le Plexus. Aussi surprenant que cela puisse l’être, Vénus serait associée au plexus solaire dans les anciens textes sacrés, ce qui explique pourquoi dans la Bible le Christ est crucifié un Vendredi Saint.

Tipheret est au centre de l’Arbre des Sephiroth, au centre de notre système, le cœur, l’équilibre. Vous remarquerez que 8 branches partent de Tiphereth pour se connecter à Kether, Chokmah, Chesed, Netzach, Yesod, Hod, Geburah et Binah. C’est l’étoile à 8 Branches qui représente notre système au complet, Sirius ! En effet, notre système est une fractale de Sirius. Da’ath est Sirius C, Tiphereth est Sirius B et Kether est Sirius A. Nous vivons dans une étoile tri-unitaire. On peut également évoquer les symboles des Templiers comme l’escarboucle, la croix rayonnante à 8 traits symbolisant la gloire du Christ, mais aussi symbole de l’étoile Sirius.

49898214_355475825245310_8969741492037877760_n

Chaque ancienne civilisation vénérait un Dieu Soleil, mais ce Soleil n’était pas celui que nous voyons dans le Ciel, il était central, immobile, représenté en or ou en vert, c’était Hélios, Inti, Brahma, Râ, Shamash, etc. Tiphereth est également appelé le Soleil Shemesh en hébreux.

Tiphereth fait en quelque sorte le lien entre les mondes de l’esprit et celui des réalités, physiques et matérielles. C’est l’éternel moment présent tout comme Da’ath, le Point 0 par lequel passe l’axe central, l’axe ascensionnel qui monte dans les octaves et les dimensions. L’axe du temps est représenté par Binah (Saturne). Ce décalage entre Tiphereth et Da’ath qui semble pourtant issu du même point peut être à l’origine de l’axe penché.

Tiphereth est donc la 6e Sephira. Dans le Bahir, il est écrit: « Le 6e est le trône de gloire orné, glorieux et délicieux, la maison du monde à venir. Sa place est gravée dans la sagesse comme il est écrit » Dieu a dit: Que la lumière soit, et la lumière fût ». Peut-on y voir la voie vers la Nouvelle Terre à venir ?

49538250_355476031911956_7595836914960171008_n.jpg

Le Soleil Central des Aztèques.

L’être qui se place dans son cœur sait faire la part des choses dans la justesse et l’équilibre, il capte aussi la vérité sans distorsion du mental. Il est associé à la spiritualité, l’équilibre, l’intégration, la beauté , les miracles et la compassion. En réalité, il n’y a pas vraiment de séparation entre l’énergie du Soleil Central, intérieur ou celui qui rayonne dans notre ciel, elle est christique. Omraam Mikhaël Aïvanhov enseignait la méditation du Soleil. Méditer et éclairer tout ce qui nous entoure de notre propre lumière comme si nous étions le Soleil lui-même. Je bénis la lumière, j’aime la lumière, je suis lumière, je rayonne ma lumière tout autour de moi :

« Lorsque nous nous concentrons sur le soleil, qui est le centre de notre univers, nous nous approchons de notre propre centre, notre Moi supérieur qui est notre soleil ; nous nous fusionnons avec lui, et peu à peu nous devenons comme lui. » Mais se concentrer sur le soleil, c’est aussi apprendre à mobiliser toutes ses pensées, tous ses désirs, toutes ses énergies pour la réalisation du plus haut idéal.

Celui qui travaille à unifier la multitude des forces chaotiques qui le tiraillent dans tous les sens pour les lancer dans une direction unique, lumineuse, salutaire, devient un foyer tellement puissant qu’il est capable de rayonner à travers l’espace. Oui, l’homme qui parvient à maîtriser les tendances de sa nature inférieure peut étendre ses bienfaits sur l’humanité tout entière, et il devient comme le soleil.

Il vit dans une telle liberté qu’il élargit le champ de sa conscience à tout le genre humain auquel il envoie la surabondance de lumière et d’amour qui jaillissent de lui » Il faut qu’il y ait de plus en plus d’êtres sur la terre capables de se consacrer à ce travail avec le soleil, car seuls l’amour et la lumière transformeront l’humanité. » Extrait du livre ‘Les splendeurs de Tiphereth » de Omraam Mikhaël Aïvanhov

49835351_355480405244852_9059539865103761408_o.jpg

On retrouve le code universel 369 de Tesla dans la Vesica Piscis, qui explique la répartition et activation des énergies dans notre monde, celle du soleil Central, du Soleil dans notre atmosphère, de la Lune, Vénus et tout autre planète ( qui sont des Séphiras en mouvement dans notre voûte céleste).

Avec le cœur 

Nikolas


Partagé avec l’aimable autorisation de https://www.facebook.com/nikolas.letouareg.1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.