Divers

La mémoire de l’eau prouvée par le prix Nobel Luc Montagnier : les implications spirituelles sont énormes

Lorsque la science pousse les théories quantiques à leurs paroxysmes, il se produit la rencontre entre deux mondes cachés l’un de l’autre et ce qui devient évident, c’est le point où la science rejoint la spiritualité et lorsque les ego des chercheurs se font plus petit, lorsque la peur de perdre sa réputation s’efface, alors nous assistons aux premiers pas de la « science spirituelle ».

Ce qui est caché devient alors perceptible, et l’on se rend compte que l’intelligence et l’énergie sont partout, que ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et qu’il n’existe aucune séparation car tout est Unité. Nous conseillons la lecture des livres de Kryeon pour mieux percevoir ce qui est sous-tendu par les explications du professeur Marc Henry et c’est grand et magnifique!

Le problème rencontré par les chercheurs qui veulent sortir des sentiers battus est qu’ils se heurtent inévitablement, comme Tesla en son temps et tant d’autres, au mur du « bien penser » créé par tout un système qui fait qu’on coupe tous les crédits et qui dénigre, discrédite toute personne osant regarder dans un autre sens que celui imposé. Ce système doit prendre fin afin que la science puisse enfin être débridée des lobbies financiers qui permettront d’apporter les progrès dont les hommes et la nature ont grand besoin et qui seraient déjà existant si le système de contrôle notamment financier mondial n’était pas en place.


MAJ 26/05/2019 : La mémoire de l’eau n’a pas été découverte par Jacques Benveniste : il n’en fut que le révélateur (ô combien efficace et brillant, nonobstant). Historiquement, la première mention de la théorie sur la « mémoire de l’eau » figure dans la thèse de doctorat d’État publiée par Claudine Luu en 1974. Cette thèse, intitulée « Étude des dilutions homéopathiques. Mécanisme d’action de ces dilutions », était le fruit de ses recherches avec Vinh Luu. C’est donc à ce dernier que revient la paternité de cette notion qui, depuis, a fait florès.

Lire l’article en totalité ici: https://www.choix-realite.org/7271/france-eau-histoire-damour-cachee-vinh-luu-1er-decouvreur-de-la-memoire-de-leau

Mort en 2004, Jacques Benveniste, chercheur à l’Inserm, fut au centre d’une controverse mondiale avec sa thèse sur la mémoire de l’eau. Appliquant cette théorie à ses propres recherches, le prix Nobel de médecine Luc Montagnier a fait un constat surprenant qui provoquera peut-être une révolution en matière médicale… A l’origine de la vie sur Terre, l’eau est indispensable à la survie des espèces. Mais, pour certains scientifiques, cet élément fondamental aurait des capacités insoupçonnées.

Dans les années 1980, un médecin immunologue de renom, Jacques Benveniste, affirmait avoir découvert que l’eau serait capable de garder en mémoire les propriétés des molécules avec lesquelles elle a été en contact, même lorsqu’elles ne s’y trouvent plus. Une étonnante théorie qui a fait l’objet d’une énorme controverse. Rapidement, la validité de ses travaux fut mise en doute et Benveniste, rejetée par la communauté scientifique. Mais, poussé par la curiosité, Luc Montagnier, prix Nobel de médecine pour la découverte du VIH, a repris ses recherches.

Dès la première expérience sur le plasma sanguin de malades infectés par le virus du sida, il détecte des ondes électromagnétiques. « Ça a été une vraie surprise. Je ne m’y attendais pas et j’étais fasciné par ce phénomène », se souvient le médecin virologue, qui pense immédiatement aux « applications médicales ». Pour mettre en lumière les étonnantes propriétés de l’eau découvertes par celui qu’il considère comme « le Galilée du XXe siècle », Luc Montagnier a décidé de lever le voile sur ses recherches en cours et propose de réaliser, devant la caméra, une expérience surprenante : la transduction de l’ADN.

Vers la biologie numérique ? Des molécules d’ADN d’un patient infecté par le VIH hautement diluées dans de l’eau stérile sont placées sur un capteur d’ondes électromagnétiques relié à un ordinateur. Le signal obtenu, numérisé, est ensuite envoyé par mail à l’université du Sannio de Benevento, en Italie. Après avoir exposé un tube d’eau pure à ces ondes numérisées, l’équipe transalpine utilise la PCR, une technique révolutionnaire qui permet de répliquer une séquence d’ADN. Contre toute attente, une molécule identique à 98 % à l’originale parisienne a bien été reconstituée dans la solution aqueuse.

L’eau aurait donc bien une mémoire ! Et les ondes électromagnétiques auraient les mêmes propriétés que la matière qui les a émises. Comment cela est-il possible ? Difficile de le savoir, car « le problème que ça pose actuellement, c’est que cela demande aux biologistes d’être à la fois des physiciens et des chimistes, et ça, ce n’est pas forcement facile pour eux », explique Marc Henry, professeur de chimie et de physique quantique à l’université de Strasbourg. Pour le Pr Luc Montagnier, qui travaille déjà sur des applications concernant le virus du sida, l’autisme, certaines scléroses en plaques, les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, les débouchés sont immenses.

Car cette découverte remettrait en cause l’approche médicale actuelle, autant sur le plan du diagnostic que sur celui de la thérapie — le corps humain étant composé à 70 % d’eau. « Le jour où l’on admet donc que les ondes peuvent agir, on peut agir par les ondes, souligne Luc Montagnier. Et à ce moment-là, on peut traiter par les ondes. C’est un nouveau domaine de la médecine qui fait peur à l’industrie pharmaceutique. »

Amandine Deroubaix Documentaire Durée 52′ Auteur Christian Manil Réalisation Christian Manil et Laurent Lichtenstein Production Doc en Stock, avec la participation de France Télévisions Année 2013

La version courte de la vidéo:


Partagé par www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous (nous faisons partie du compte RAIN Nutriment sur Paypal, mais c’est bien http://www.Eveilhomme.com que vous soutiendrez). Vous pouvez également aller sur Tipee (bouton TIP ci-dessous) pour nous aider ou faire un don. Merci infiniment et belle journée à vous. 

tipeee.com bouton tip

téléchargé (3)

22 réponses »

  1. Je vais essayé de faire simple pour pas embourbé vos esprits trop vite. Une PCR marche par copie direct d’une molécule d’ADN. Il faut la présence physique d’une molécule pour pouvoir la copier…or dans votre  »explication » il faut que les ondes soit capable de créer de la matière a partir de l’eau ( ADN = carbone, azote, phosphore, etc… Qui ne sont pas sencé être présent dans l’eau distillé) ce qui est impossible sauf par fusion…ce qui est impossible a faire juste par des ondes. La mémoire de l’eau a été un gros mensonge qui continu a se propager par l’intermédiaire d’illumené ou de gens mal honnête qui profitent de la crédulité de personnes trop fainéante pour chercher une explication cohérente…

    J'aime

      • Mais oui bien sur, l’homéopathie a des résultats probants depuis 200 ans grâce à un principe d’illuminés… Avez vous deja vu tous les résultats médicaux que l homéopathie permet chez les bébés atteints de bronchite asthmatiforme ou de diarrhées aigues … ? Vous croyez vraiment que c’est l’effet Placebo qui permet de guérir un nourrisson ? Enluminez vous un peu !

        J'aime

      • Comme le dit le Pr Henry dans la vidéo: « le problème que ça pose actuellement, c’est que cela demande aux biologistes d’être à la fois des physiciens et des chimistes, et ça, ce n’est pas forcement facile pour eux »
        Vos propos en sont l’indéniable démonstration.
        « Les biologistes actuels, biologistes moléculaires, imaginent les contacts entre les molécules par des contacts physiques n’est-ce pas alors que les molécules, c’est ce que disait Benveniste, peuvent correspondre également à distance. Donc c’est une révolution mentale et ça prend du temps. » Montagnier
        Vous dites « il faut la présence physique d’une molécule ». Mais les molécules vibrent…et cette vibration porte leur information ( qui donne la forme). Chaque acide aminé à sa propre vibration. Une molécule n’est qu une suite de fréquences, une mélodie à l octave moléculaire. Une présence physique est avant tout vibratoire (vibration des atomes, des molécules, des protéines, des cellules etc). Il serait peut etre tant de vous réveiller et d’éviter cet ombrageux réflexe d’apposer l’adjectif « illuminé » à tout ce que vous ne comprenez pas.
        Vous pouvez avoir du mal à comprendre mais ne pas admettre que l’experience fonctionne est malhonnête.
        Au lieu de tergiverser sur le fait que l’eau a de la mémoire ou non en théorie, de nombreux scientifiques russes inspirés ont déja trouvé et élaboré ce qui pourrait être la médecine du futur, la médecine vibratoire numérique.
        D’apres le Dr Guy Londechamp des universitaires russes (Dr Korotkov) utilisent des techniques laser permettant de prendre l’information moléculaire sur un médicament comme du prozac, de la transformer en signal numérique et de l’envoyer dans de l’eau qui detient alors l’effet du médicament ( effet du prozac en l’occurence).
        Ce que vous ne comprenez pas c’est que l’expérience fonctionne. Le Pr Montagnier et le Dr Marc Henry invitent donc d’autres scientiques à reproduire ces experiences avant de les critiquer ou de faire l’autruche face aux formidables espoirs que cette médecine vibratoire suscite.
        L’un des aspects les plus interessant de la memoire de l eau c est quelle pose plein de questions et force les scientiques à remetrre en cause des dogmes bien établis.

        J'aime

      • Je constate qu’Eveil Homme ne répond pas aux arguments de James sur le fond (probablement parce qu’il ne fait que rejeter la science). A part invoquer l’argument du nombre vous n’êtes pas convaincant.
        Par ailleurs, rien ne prouve pour l’instant que l’homéopathie fonctionne mieux qu’un simple placébo. L’homéopathie est une méthode imaginée il y a 2 siècles à partir d’à priori conceptuel dénué de fondements scientifiques
        Je ne peux que vous conseiller de lire des articles qui expliquent comment se fabrique les petits granules.
        Exemple : Pour oscillococcinum c’est une préparation à base de cœur et de foie de canard de barbarie que l’on place dans un récipient où pendant 40 jours on laisse l’ensemble se décomposer. On obtient un autolisa de cœur et de foie. Bon déjà Samuel Hahnemann (inventeur de l’homéopathie) s’est trompé de nom pour le canard c’est plutôt un cairina moschatta, cette erreur n’a jamais été corrigée car en homéopathie le principe est de ne jamais corriger les erreurs des anciens (ce qui est hautement problématique).
        Et quand on voit le niveau de dilution ! La dilution d’Hahnemann en CH pour centésimale d’hahnemann, ça consiste à prendre un volume initial de solution et à le diluer dans 99 volume de solvant (de l’eau). A 6CH vous avez dilué 1000 milliard de fois la solution ! Mais dans le commerce on trouve aussi du 9ch du 12ch et du 30ch !! On sait qu’au-delà de la 12ème dilution on n’a plus de molécule de la solution initiale. Au-delà de 12CH il ne reste que de l’eau (et là je vous vois venir. « Oui mais l’eau a une mémoire !). Sauf que c’est pas prouvé et que non il n’y a pas de complot contre Luc Montagnier. Si c’était vraie la communauté scientifique approuverait. Le problème c’est que son protocole de test n’est pas sérieux et qu’il y a pleins de défauts conduisant à de mauvaises conclusions.
        D’ailleurs, cette homéopathie que vous défendez est produite par de grands laboratoires pharmaceutiques, ceux que les pro homéopathie dénoncent justement en disant qu’il y a des intérêts financiers etc…. Donc déjà il y a chez les pro homéopathie un manque de cohérence, moi j’appelle ça de la dissonance cognitive. Vous y croyiez tellement que vous ne voulez pas voir la vérité en face.
        Aujourd’hui, il n’y a pas d’études sérieuses sur l’efficacité de l’homéopathie. C’est une arnaque. Les deux seules qui existent datent de 86 et 98 mais elles sont mal foutues. Et on attend toujours les preuves solides des laboratoires qui vendent de l’homéopathie justement.
        Et quand je vois le prix que coûtent ces boules de sucres. Ca m’énerve parce qu’ils arnaquent les gens.

        En gros, les gens ont un petit rhume, prennent de l’homéopathie, attendent quelques jours puis guérissent. Mais si vous avez un rhume, ne prenez rien, attendez quelques jours, vous guérirez aussi! Vous défendez l’efficacité de quelque chose qui ne marche pas. En tant qu’être humain nous sommes sensible au conditionnement et on s’accroche à ses croyances.

        J'aime

      • Merci Jonathan. Nous avons des choses plus constructive à faire que de répondre ou de défendre un point de vue. Chacun se fera sa propre idée à travers ses propres processus et c’est parfait… Belle soirée

        J'aime

    • Je suis halluciné par le décalage entre le « pointu » du discours et l’énormité des fautes d’orthographe qu’il contient. Du coup, il en perd toute crédibilité.

      J'aime

  2. Sur Orkania (autre monde) l’eau aide à restituer notre mémoire existentielle oubliée (vies antérieures) : processus vital et essentiel pour se libérer de tout conditionnement car c’est le passé qui nous conditionne et notre présent dépend de notre réponse ici et maintenant à ce passé… Pour se faire on s’immerge dans l’eau ou on flotte dessus en détente complète et on s’abandonne à son influence. Tout simplement.

    J'aime

  3. L’experience fournit un résultat avec une proximité de 98%. Ce qui est la part de ressemblance entre de l’ADN humain et l’ADN d’un chimpanzé.
    Deux humains pris au hasard ont un ADN proche à 99,9% (arrondi au dixième évidemment, ce qui se cache derrière l’arrondi est la fluctuation entre la proximité par exemple familiale et l’éloignement par exemple d’ethnies).
    L’ADN qui a été formé en Italie est donc plus proche de celui d’un chimpanzé qu’un humain. Donc jusque là, rien ne nous indique que le système de récréation n’est pas formé à partir d’une « base » (ADN commun des espèces primates) à partir duquel les séquences variables sont reconstituées, sans succès. Pourtant, le nombre 98% reste impressionnant.
    Il faut veiller à garder un esprit critique sur de telles valeurs.
    Cordialement.

    J'aime

    • D’accord avec Rémy.
      Moi aussi le chiffre de 98% m’a fait tiquer car comme il dit très bien il faudrait du 99,9 % pour une réplication parfaite.

      Ça n’en reste pas moins intéressant d’un point de vue scientifique et comme dit dans la vidéo cela appelle d’autres questions.

      C’est souvent par serendipité que la Science a fait des découvertes fabuleuses avec des découvreurs de génie qui a chaque fois se sont fait traiter de fous à leur époque.

      J'aime

  4. Pour ceux qui souhaitent avoir une vision d’ensemble sur le sujet :
    Il y a un coffret DVD sur le sujet :Water, le pouvoir Secret de l’Eau

    Avec tous les spécialistes sur le sujet pour vous permettre de vous forger votre propre opinion et surtout d’avoir toutes les informations sur le sujet avec une approche holistique (Dans le deuxième DVD)

    Bon weekend/journée à tous !

    J'aime

Répondre à Rémi Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.