Spiritualité

Dans les moments sombres, augmente ta lumière

Quand quelqu’un t’insulte, te réduit à une chose,

Quand on te donne un conseil que tu n’as pas demandé,

Quand quelqu’un te rend responsable de sa douleur,

Quand quelqu’un ne t’écoute pas, et parle sans arrêt de lui-même,

Quand quelqu’un te compare aux autres,

Quand quelqu’un ignore, invalide, juge ou ridiculise tes pensées ou des sentiments…

Arrête-toi. Respire.

Reconnais que c’est leur douleur, non la tienne.
Reconnais qu’ils sont en train de rêver le seul rêve qu’ils peuvent rêver jusqu’à ce qu’ils s’éveillent.

Reconnais qu’ils ne te connaissent pas, mais seulement leur fantaisie.
Peut-être ont-ils du mal à s’aimer eux-mêmes.

Peut-être cherchent-ils leur valeur à l’extérieur.

Peut-être sont-ils déconnectés de leur respiration, de leur corps, de ce qui est vivant et précieux en eux, de leur véritable vocation.

Peut-être vivent-ils dans un monde dualiste de bon et mauvais, vrai et faux, succès et échec.

Peut-être ont-ils oublié la simple joie d’être.

Peut-être que tu comprends cela.
Peut-être as-tu été là où ils ont été .
Ne cherche pas à les changer maintenant.

Peut-être ne changeront-ils jamais.
Ne cherche pas à les corriger.

Ils n’ont pas demandé à être corrigés.

Plus tu pousses, plus ils te repousseront.

Ne te laisse pas prendre dans leur tissu de peines.
Vois clair, aie même de la compassion, mais ne pousse pas.

C’est OK qu’ils soient contrariés. Ça l’est vraiment.
Donne-leur l’espace pour être contrariés.

C’est OK qu’ils soient déçus par toi.
Donne-leur l’espace pour être déçus.

C’est OK qu’ils te jugent.
Fais de la place pour leurs jugements aussi.

Fais de la place pour tes propres pensées et sentiments !

Permets-toi de te sentir triste, en colère, coupable, d’avoir des doutes.
Laisse ces précieuses énergies être lavées à travers toi.

Elles ne te feront pas de mal si tu leur permets de bouger.

Oui, tu rencontreras beaucoup de gardiens dans ce voyage.

Continue ton chemin quand même et permets aux autres de poursuivre le leur.

Tu n’as pas besoin de justifier ton chemin ou de le défendre.

Reste proche de toi dans ces moments éprouvants.

Ne combats pas l’obscurité; de toute façon elle n’a pas de pouvoir.

Simplement augmente ta lumière.


Extrait de : « Tomber amoureux de ce qui est », de Jeff Foster


Source : http://pensees.positives.over-blog.com/2019/01/dans-les-moments-sombres-augmente-ta-lumiere-et-plus.jeff-foster.html


Partagé par www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous (nous faisons partie du compte RAIN Nutriment sur Paypal, mais c’est bienhttp://www.Eveilhomme.com que vous soutiendrez). Vous pouvez également aller sur Tipee (bouton TIP ci-dessous) pour nous aider ou faire un don. Merci infiniment et belle journée à vous.

tipeee.com bouton tip

téléchargé (3)

Catégories :Spiritualité

5 réponses »

  1. Bonjour,

    Une manière simple d’augmenter sa lumière est d’appliquer le moyen habile bouddhiste suivant qui se nomme tonglen:

    Avec votre inspiration vous prenez sur vous toutes les impressions lourdes, l’agressivité, la douleur des autres, etc … et par l’inspiration vous remplissez l’environnement, la personne ou le groupe de personnes désignées de bonheur et de pensées, d’énergie positives.

    Ainsi lorsque l’on prend sur soi la souffrance d’autrui au sens large, et que l’on renvoi de l’énergie positive et du bonheur, l’on augmente pas son capital de karma négatif, mais le capital de notre karma positif, c’est pour cela qu’il est nécessaire plus que recommandé, de dédicacer à tous les êtres les bienfaits de cette pratique, comme ça l’est pour l’ensemble des pratiques d’éveil que l’on peut faire.

    Personnellement j’ai testé cette pratique qui fonctionne même dans les bouchons autoroutiers et une manière particulière de l’appliquer et que si vous avez trop chaud vous expirez toute la fraîcheur de votre corps et vous inspirer plus de chaleur extérieure, ainsi vous obtiendrez une température plus supportable et même de la fraîcheur (testé en sauna)et lorsque vous avez froid, par exemple en montagne en hivers, vous expirez toute votre chaleur et inspirez tout le froid, ainsi vous aurez chaud (testé en montagne en hivers).

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite une excellente semaine.

    J'aime

      • Bonjour,

        Pour ma part il m’est possible de proposer une solution globale et suffisamment détaillée afin qu’elle soit applicable par chacun de nous à partir de notre ressenti de notre environnement et la place que véritablement nous occupons dans celui-ci, où par rapport à celui-ci.

        Ainsi, lorsque suffisamment de personnes modifieront à partir de la transmission que je propose dans le livre qui sera prochainement publié par la maison d’Editons parisienne Spinelle, sous le titre « Nouvelle voie pour l’Eveil », le regard de chaque personne qui mettra en application l’écrit qui est assez simple dans sa version de base, non pas en se complexifiant au final, devenant plus ardu, mais tout au contraire, au sens d’une ouverture totale sur l’ensemble de notre environnement, soit :

        « Par cette nouvelle manière de voir l’environnement et de pouvoir nous situer par rapport à celui-ci, tout comme l’exprime la physique quantique, le fait même d’observer le déroulement d’une expérience, modifie les résultats de celle-ci, eh bien, la manière que l’on a de ressentir, voir l’environnement va modifier la nature de celui-ci, ainsi que notre vision de ce que nous sommes par rapport à l’environnement et notre place dans cette expérience en tant non plus qu’observateur de l’expérience, mais également en tant qu’acteur immergé dans celle-ci. ».

        En respectant les besoins des autres, nous verrons que l’on respectera aussi les nôtres.

        Alors ainsi nous tous, modifierons de manière irrémédiable, ce Monde, notre Monde, au profit et bénéfice de tous, y compris le plus insignifiant insecte et la plus insignifiante plante.

        Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite que je pourrais dans un avenir pas trop lointain, dire à chacun, non seulement bonjour, mais bonjour et bon éveil dans la lumière !

        J'aime

  2. Bonjour,

    Tout d’abord je vous remercie pour la discussion et vos réponses, c’est toujours agréable de savoir que l’on est écouté, bien que dans mon premier commentaire je me suis trompé, d’abord c’est par l’inspiration que l’on prend sur soi, lourdeur, agressivité, souffrance, etc.. ET par l’expiration (et non à nouveau l’inspiration) que l’on envoi bonheur, etc, dans un mouvement d’ouverture sur l’infini.

    Par contre je ne suis pas votre raisonnement, je ne suis pas en adéquation, non nous ne sommes pas tous UN, c’est une manière fallacieuse de comprendre le déploiement de tout à partir de la base et c’est un propos que je défends dans le texte avec l’extrait suivant :

    Nouvelle voie pour l’éveil
    http://www.editions-spinelle.com
    Thierry Poget
    Nouvelle voie pour l’éveil Spiritualité

    ÉDITIONS SPINELLE
    © Couverture Wixinet
© 2019 Éditions Spinelle ISBN : 978-2-37827-131-2
    Extraits :

    ENERGIE
    Afin que chaque conscience puisse expérimenter ses karmas, l’échange énergétique se doit d’être multidirectionnel, c’est ainsi que l’on expérimente nos karmas en s’appuyant sur l’ensemble des champs énergétiques qui nous entourent, ce qui revient à dire que l’ensemble des situations que nous vivons est l’unique expérimentation de notre propre énergie provenant soit du déploiement de nos karmas, en interaction avec ceux d’autrui, puisque le plus souvent il y a transmission d’une conscience à l’autre de karma positif, négatif ou neutre, ce qui se traduit également au travers du karma collectif ou soit à partir de l’énergie éveillée qui se propage du média intuitif.
    Ainsi, tant que l’observateur demeure dans cette claire compréhension/ réalisation, cela ne lui posera aucun problème de jouer ou non avec l’énergie qui se déploie, ce qui est inévitable dans quelques incarnations que ce soit.
    Le danger survient lorsque l’observateur est l’égo, car il ne perçoit les interactions avec l’environnement et les autres consciences, qu’extérieures à lui-même. Cette confusion l’amène donc à tout catégoriser et qualifier en termes de sujets et d’objets, plutôt qu’étant le déploiement de sa propre énergie, à l’instar des émotions et des pensées.
    Si nous n’avons pas acquis le ressenti de cette perception, il nous sera presque impossible de canaliser nos pensées et nos émotions afin de les laisser se déployer sans jouer avec elles, partant que le média assujetti à l’ignorance est le mental, ce qui entraîne la production de karmas, alors que lorsque l’observateur demeure établi dans la reconnaissance que l’ensemble des situations sont l’expression du déploiement de sa propre énergie, attention et intention sont déterminées par cette claire reconnaissance nommée rigpa, qui est synonyme d’éveil et dont l’interface, passe par le canal intuitif, qui en est le média.
    Le média énergétique par lequel se déploie l’observateur, rigpa, est la conscience éveillée. L’éveil ne coupe pas la conscience de ses émotions et de ses pensées, mais lui offre les possibilités soit de ressentir pleinement leur déploiement sans entrer dans leur jeu dynamique, soit d’entrer dans ce jeu comme une danse. Cette connaissance est fondamentale car elle nous permet à tout moment de pouvoir couper à travers nos émotions et nos pensées, tout en observant l’amplitude de leur déploiement jusqu’à leur propre dissolution dans l’espace, autant que jouer avec l’énergie, tel désir sexuel, colère, ou souffrance.
    Bien qu’il soit toujours possible de trancher à travers l’énergie déployée d’une émotion ou d’une pensée, le risque s’accroit de perdre la clarté éveillée de notre conscience et de produire à nouveau du karma, lorsqu’intervient notre manipulation de l’énergie par son activation.
    La concentration de richesses et de pouvoirs, n’est pas les fruits du labeur d’une élite, mais de tous. Les déséquilibres sont produits par excès de karma positif entre les mains d’une minorité, dont peut-être certains anciens indigents ou saints dans leur précédente existence, qui ne consacrent pas cet excès de karma positif au bien de tous. A cause de l’ignorance ceux-là le vilipende à l’obtention de gains illusoires sur le court terme, impliquant l’accumulation de karmas négatifs pour eux-mêmes dans cette existence, en décharge de leur karma positif mal utilisé, soit à la seule fin du maintien de leur niveau de confort matériel et de leur « pouvoir ». Cela les amènera fatalement à une destinée inférieure, peut-être même déjà à partir de cette présente existence. En contrebalance le plus grand nombre se voient délestés d’une part significative de leur karma négatif à la hauteur de leurs difficultés d’existence, et de leur souffrance. Catastrophes naturelles, guerres, famines, pandémies et vues fausses, ont toutes pour cause également, l’ignorance.
    Les pratiques que je connais permettant cette réalisation, autant qu’une totale ouverture de notre capacité à demeurer dans une dynamique non duelle, sont l’ensemble des méditations sans objet telle zazen ou samatha/ chiné, et dont l’acmé est la vue dzogchen (Treckchö), ainsi que l’ensemble des connaissances et l’Exercice proposé par l’intuition dans les lignes de ce manuscrit et en ce qui concerne d’autres formes pratiques d’applications, il y a une pratique d’échange bonheur contre souffrance, nommée tonglen, où par l’inspiration l’on prend sur soi toute la souffrance des autres, la lourdeur d’une situation, l’agressivité envers nous même ou vers un groupe et ou d’autres. Puis l’on renvoi par l’expiration toutes nos intentions de bonheur, vers ces agresseurs. Où peut-on appliquer ce moyen habile ? Dans toutes les situations où nous nous sentons agressés par d’autres, par exemple cela fonctionne bien lorsque l’on se trouve en véhicule, coincé dans un bouchon routier. Puis lorsque l’on a trop chaud, l’on se vide par l’expiration de toute sa fraîcheur et l’on inspire plus de chaleur (testé en sauna), et lorsque l’on a froid l’on expire toute sa chaleur et l’on inspire plus de froid (testé en montagne en hivers). Aussi étonnant que cela paraisse, cela fonctionne très bien.
    En prenant sur soi la souffrance d’une victime ou de son ennemi est un puissant moyen habile pour nettoyer notre karma négatif autant que créer les conditions de bonheur pour tous.
    Déposer une plainte civile ou pénale contre un criminel est la manière officielle d’exercer notre compassion, en rappelant à ceux qui nous ont fait du mal, qu’ils sont dans l’ignorance et que pour eux il est temps de changer.
    Cette manière d’appréhender la vie désamorcera, ou pour le moins soulagera autant nos peurs, nos inquiétudes, que nos angoisses, offrant au plus grand nombre j’en suis convaincu, l’ouverture d’espace nécessaire à une nouvelle voie pour l’Eveil.
    Ces deux applications démontrent s’il en était encore besoin, l’intrication des deux ouroboros que sont ceux ignorant et éveillé.
    (Voir p. 82 « SE MAINTENIR AU QUOTIDIEN DANS LA PRESENCE DE RIGPA », p.94 « DANS CE CAS, DE BLEU, LE HOUNG DEVIENT NOIR », p. 106 : « COMMENT EST-IL POSSIBLE, QU’UNE CONSCIENCE EVEILLEE NE PRODUISE PLUS DE KARMA », p.111 « PEUT-ON-POUR SOI-MEME EVALUER SON FUTUR ? », p. 136 « NATURE DU SAMASARA », p. 144, « LES 3 ABSOLUS », p. 145 « ESPACE-TEMPS »)
    ( Voir p. 056 : « SI C’EST CECI, CECI DOIT ETRE CELA » : « …. Ces apparences sont comme les ornements de l’énergie de l’individu. Celui-ci se trouve dans la véritable condition du miroir. » Namkhai Norbu Rinpotché, « Le cycle du jour et de la nuit », Point Sagesses, Sa186, Editions Jean-Claude Lattès, Editions du seuil, 1998 et p. 073-074 : « VIVRE L’EVEIL EN MEDITATION .., 7/). Ainsi que : Tenzin Wangyal Rinpotché, « Yogas Tibétains du Rêve et du Sommeil », Editions Claire Lumière, France 2001 (Pratique 1: MODIFIER LES EMPREINTS KARMIQUES, p.95 à 98).

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite une excellente semaine.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s