Divers

Des initiés de la Marine confirment les PSS multinationaux avec des bases dans tout le système solaire et au-delà

Linda Moulton Howe

Dans le troisième volet d’une remarquable série Earthfiles sur Youtube sur l’Antarctique, Linda Moulton Howe, journaliste d’investigation lauréate d’un Emmy Award, a publié des témoignages vidéo plus étonnants de deux informateurs anonymes de la Marine sur une coalition multinationale qui a un programme spatial secret avec des bases en Antarctique, sur la Lune, Mars et même au-delà de notre système solaire.

Conformément à leurs souhaits, Howe n’a pas divulgué leur identité et a plutôt utilisé les pseudonymes Spartan 1 et 2, et a utilisé des technologies de rétroéclairage et de modification de la voix dans leurs entrevues. Howe a confirmé par des documents officiels qu’ils lui ont fourni que le Spartan 1 a servi comme Navy Seal de la marine américaine de 1984 à 2004, lorsqu’il a pris sa retraite avec le grade de commandant. Spartan 2 a servi dans le US Marine Corps (qui relève du Department of the Navy) et en tant que spécialiste du renseignement de 1992 à 2016.

Spartan 1 affirme avoir visité l’Antarctique en août 2003 où il a été témoin d’une grande structure octogonale enfouie à 50 pieds sous le glacier Beardmore, qui s’étendait profondément à l’intérieur de l’Antarctique, comme on l’a vu dans la première partie de la série Howe.

Spartan 2 est apparu pour la première fois dans la deuxième partie et a parlé des activités secrètes menées à partir du 8e étage du quartier général de la NSA à Fort Meade, où se trouve le cybercommand américain, tous deux impliqués dans les opérations spatiales d’une alliance multinationale et dans le commerce interstellaire qu’elle effectue.

L’une de ces missions multinationales consistait en un voyage à l’objet interstellaire Oumuamua, qui a été découvert comme étant un ancien vaisseau spatial abandonné, comme je l’ai mentionné dans mon article précédent.

Spartan 1 décrit une base secrète de l’autre côté de la Lune utilisée par une alliance multinationale :

D’après ce que j’ai compris, c’est à la fois en surface et sous terre. Il s’agit d’une installation à structures multiples qui s’enfonce profondément dans la croûte terrestre [de la Lune]. [Horodatage 6:16]

Spartan 2 a également expliqué ce qu’il savait de la base lunaire :

On m’a dit que du côté obscur de la Lune, il n’y a pas seulement des structures au-dessus du sol, il y a aussi une opération en cours. Ils construisent un vaisseau mère là-haut. Ce sont des matériaux miniers. [Horodatage 9:02]

Il a poursuivi en affirmant qu’il y a 2500 individus travaillant sur la Lune sur de telles opérations, déclarations avec lesquelles Spartan 1 est d’accord.

Les déclarations de la base lunaire par Spartan 1 et 2 suggèrent qu’aucun des deux n’a réellement visité la base lunaire eux-mêmes, mais qu’ils le savent grâce à des documents, des séances d’information et/ou une source directe qu’ils ont rencontrée lors de missions classifiées ou de travaux de renseignement.

Spartan 2 a fait référence à plusieurs reprises à son contact principal, Kim (ou Ken), un haut responsable du Cyber Commandement des États-Unis, qui l’a informé des opérations classifiées de la force spatiale multinationale.

En réponse à des questions sur la date à laquelle la construction de la base lunaire a commencé et sur les pays qui l’utilisaient, Spartan 1 a répondu :

Cela remonte à la coalition, cela dure depuis des années. La plupart du temps, lorsque les choses montaient, et on nous a dit qu’elles allaient jusqu’à la Station spatiale internationale, ce n’était pas le cas. Il allait jusqu’à cette lune… Je dirais que c’est un groupe multinational… Grande-Bretagne, France, Allemagne, États-Unis, Canada [Timestamp 7:04].

Le 29 janvier 1998, 15 pays ont signé l’Accord intergouvernemental sur la Station spatiale internationale. En plus de ceux nommés par Spartan 1, d’autres nations qui ont signé les documents fondateurs le sont : Russie, Norvège, Espagne, Suède, Italie, Pays-Bas, Brésil, Danemark, Japon et Belgique.

Dans la deuxième partie de la série vidéo de Howe, Spartan 2 dit que la collation multinationale a “une flotte spatiale qui existe depuis 25 ans” [Horodatage 9:01] Cela remonte à 1994, quatre ans seulement avant la signature officielle de l’accord établissant la Station spatiale internationale, et trois ans seulement après la dissolution officielle du Pacte de Varsovie et de l’Union soviétique.

Fait remarquable, cela corrobore ce que Corey Goode, initié du programme spatial secret, affirme publiquement depuis 2015. Il a été le premier à révéler l’existence d’une alliance multinationale qui opère des missions interstellaires. Goode a appelé cette alliance multinationale la “Société Galactique Mondiale des Nations”, et il prétend avoir visité une de leurs bases interstellaires sur un exo-lune au cours de ses 20 ans de service (1987-2007).

Un chapitre entier de mon livre de 2015, Insiders Reveal Secret Space Programs and Extraterrestrial Alliances, analyse les affirmations de Goode sur l’alliance multinationale, ses opérations et la façon dont elle a été formée à la suite d’un accord secret conclu à l’issue de la guerre froide.

Spartan 1 explique ensuite les activités qui se déroulent à la base lunaire secrète :

Je pense qu’ils s’entraînent, et pour ce qui est de savoir où ils vont…. Je sais que c’est à des années-lumière d’ici. [Horodatage 8:02]

Sa déclaration selon laquelle les opérations sont menées “à de nombreuses années-lumière de distance” est très significative étant donné les déclarations antérieures de Goode qui affirmait avoir visité une Exo-lune dans un système solaire inconnu dirigé par l’alliance multinationale.

Les témoignages des Spartiates 1 et 2 corroborent en outre ce que Goode et d’autres initiés du programme spatial secret ont dit au sujet d’une base secrète sur la Lune appelée Lunar Operations Command (LOC). M. Goode dit qu’il a été emmené plusieurs fois au LOC et qu’en janvier 2018, il a fait une visite approfondie d’une grande partie de l’installation qui existe profondément sous terre.

Commandement des opérations lunaires selon Corey Goode.

De plus, Spartan 1 et 2 ont parlé des portails ou de la technologie de la porte des étoiles que l’on trouve en Antarctique. L’un de ces portails est situé à proximité de l’anomalie magnétique de Wilkes Land, dont Spartan 1 a parlé :

Ce que j’ai entendu dire, c’est que c’est un portail. Un portail vous emmène d’une structure à un autre vaisseau en dehors de notre atmosphère. Comme un ascenseur invisible. Ce portail particulier était souterrain à l’intérieur d’une structure… Il avait un cadre. Il y avait des hiéroglyphes… Le cadre de ce portail agissait comme un vortex du point A au point B. [Horodatage 15:45]

Il a décrit le portail comme très similaire à la surface d’un bassin lunaire, où plutôt que de se déplacer dans l’eau, on marche à travers le portail aligné verticalement. Il l’a décrit comme suit : “Je suis sûr que vous avez vu le film Stargate…. Exactement la même chose, sauf que le cadre est carré.” [Horodatage 17:48].

Une piscine lunaire : Source : Programme international de découverte des océans

De même, Emery Smith, ancien assistant chirurgical de l’US Air Force, dit qu’il a effectué des missions de portail pour une alliance multinationale d’entreprises et décrit les portails comme étant en forme de rectangle.

Spartan 1 et 2 ont également discuté des changements à venir sur Terre et de la destruction généralisée que cela devrait créer, et comment la coalition multinationale a créé de nombreux postes d’escale autour de la planète en cas de situation d’urgence nécessitant l’évacuation planétaire immédiate du personnel et des ressources, un peu comme dans le film, 2012.

Le scénario catastrophique décrit par Spartan 1 et 2 est semblable aux révélations antérieures de Goode et d’autres personnes qui ont divulgué les connaissances préalables que possédaient les chefs de programmes spatiaux secrets au sujet d’un événement d’éclair solaire à venir et/ou de déplacements de pôles, tant géomagnétiques que géophysiques.

Bon nombre des révélations de Spartan 1 et 2 corroborent les affirmations antérieures de Goode, William Tompkins, Pete Peterson, Emery Smith et d’autres initiés qui se sont courageusement présentés pour partager leur connaissance des programmes spatiaux secrets et du rôle de l’Antarctique dans ces opérations.

Les témoignages de Spartan 1 et 2 ont beaucoup éclairé la coalition multinationale à l’origine de ces programmes spatiaux secrets, dont les origines remontent aux signataires des principaux traités internationaux tels que le Traité sur l’Antarctique et l’Accord intergouvernemental sur la Station spatiale internationale.

Dans l’Histoire cachée de l’Antarctique (2018), des preuves ont été présentées que la signature du Traité sur l’Antarctique a servi de couverture à des accords secrets conclus entre l’administration Eisenhower et un groupe nationaliste allemand dissident en Antarctique. C’est ainsi qu’a débuté une vaste coopération entre les entreprises américaines et européennes, en particulier les entreprises allemandes liées au groupe dissident de l’Antarctique.

Les témoignages de Spartan 1 et de Spartan 2 confirment tous deux qu’une telle coalition avait effectivement été mise sur pied et que l’Antarctique était au cœur de ses opérations ultérieures, qui ont culminé des décennies plus tard avec l’émergence d’une flotte spatiale multinationale à la fin de la guerre froide et la signature de l’Accord intergouvernemental sur la Station spatiale internationale.

La série d’interviews de Linda Moulton Howe sur Spartan 1 et 2 est d’une importance vitale pour comprendre les principales nations et agences gouvernementales impliquées dans des programmes spatiaux secrets, les activités hors systeme solaire et ce qui pourrait se produire à l’avenir pour notre planète elle-même.

Michael E. Salla, Ph.D.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Source : https://www.exopolitics.org/navy-insiders-confirm-multinational-ssp-with-bases-throughout-solar-system-beyond/?fbclid=IwAR0ODno5dWo8jekgW_55TTd68Tsmr_-0f05rlrbscmTyMHUmnSkteC4FmaA

Source française: https://stopmensonges.com/des-inities-de-la-marine-confirment-les-pss-multinationaux-avec-des-bases-dans-tout-le-systeme-solaire-et-au-dela


Partagé par www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous (nous faisons partie du compte RAIN Nutriment sur Paypal, mais c’est bien http://www.Eveilhomme.com que vous soutiendrez). Vous pouvez également aller sur Tipee (bouton TIP ci-dessous) pour nous aider ou faire un don. Merci infiniment et belle journée à vous. 

tipeee.com bouton tip

téléchargé (3)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s