Divulgation cosmique Saison 4

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 4, épisode 4/11 : LA BASE DE DONNÉES DES TROLLS DU GOUVERNEMENT

Vidéo sous-titrée en anglais disponible sur :Gaia.com
( https://www.gaia.com/series/cosmic-disclosure)


David Wilcock : Bonjour, je suis David Wilcock, et bienvenue dans un autre épisode de « Divulgation Cosmique ».
Je suis ici avec Corey Goode, et dans cet épisode nous allons entrer dans le monde des trolls du gouvernement, nos amis en ligne, ceux que nous aimons détester, parce qu’ils sont toujours prêts à partager leurs opinions très, très négatives et dépravées.
Mais s’agit-il vraiment de gens ordinaires, ou y a-t-il quelque chose d’autre qui se passe ?
Corey, bienvenue au programme.

Corey Goode : Merci.

David : Je veux commencer en parlant d’une émission de télévision très, très bizarre qui est maintenant disponible. N’importe qui peut la regarder s’il a un abonnement de base à Netflix. Ça s’appelle « Ascension ».
Dans l’émission « Ascension », ils décrivent une situation « honeypot » *, où, lorsque les gens ont commencé à découvrir cette émission qu’ils décrivent dans l’émission, il y a des endroits en ligne qu’ils ont conçus où vous trouverez cette information.
Et ils font comme si ce n’était qu’un site Web, mais ils cherchent des gens qui font sortir de vraies informations. Et ça mène à un boulot de tueur à gages du gouvernement.
* Le terme honeypot (pot de miel) désigne, en jargon informatique, un programme ou un serveur simulant un ordinateur, un réseau complet ou le comportement d’utilisateurs fictifs.

Est-ce que cet aspect de ce qu’ils disent dans l’émission de télévision « Ascension », est-ce que c’est réel ? Vont-ils distribuer de l’information pour voir si un dénonciateur se présente et essayer de leur faire croire qu’il s’agit d’un endroit digne de confiance pour divulguer des données, pour ensuite découvrir que le piège va s’enclencher sur eux ?

Corey : Oui. Ils utilisent des sites Web. Ils utilisent des personnes qui postent dans les forums, et ils utilisent des chercheurs établis qui ont été compromis par leurs propres informateurs. Ils maîtrisent l’art de l’infiltration de ce domaine jusqu’au raffinement, et ils ont infiltré l’ufologie au sein de la communauté ésotérique depuis le début des années 50.

David : Quelle part de l’information, pour les gens qui étudient sur les ovnis et lisent en ligne, peut faire partie de ce type de programme ? S’agit-il d’un phénomène assez isolé ou d’un phénomène assez répandu ?
Quelle est la prévalence de la désinformation dans la communauté UFO ?

Corey : C’est incroyable. C’est de l’information fortement contrôlée, fortement manipulée.

David : Alors, qu’est-ce qu’on regarde vraiment ici ? Est-ce que cela signifie que la personne moyenne, qui a l’impression d’avoir fait beaucoup de recherches et qui a vraiment étudié et appris ce qu’il y a à savoir sur les OVNI, est polluée par une quantité incroyable de désinformation ?

Corey : Oh, oui. Je veux dire, j’ai parlé à des gens qui m’ont dit avec colère : « J’ai fait cela pendant 40 ans, 45 ans, vous savez, 10, 15 ans que j’étudie la question. J’étais au milieu de tout ça. » Leur ego ne peut pas les laisser croire un seul instant qu’ils ont été trompés par les informations de ces infiltrés.

David : Parlons un instant de la question de l’enlèvement [des abductions]. C’est un contrepoint très étrange entre, par exemple, le Dr John Mack, qui était un psychiatre titulaire d’un doctorat de l’Université Harvard – ou il aurait pu s’agir du MIT. J’essaie de me souvenir. C’est l’un de ces deux – les grandes Ivy Leagues du Massachusetts. Bref, je crois que c’est Harvard. Le Dr John Mack, psychiatre en première ligne avec toutes sortes d’articles publiés derrière lui, interviewe des gens dans un contexte thérapeutique en utilisant l’hypnothérapie.
Les gens sont hypnotisés, et ils commencent à signaler des contacts extraterrestres. Et il écrit un gros livre épais comme le mien – un monstre de 500 pages. Vous lisez « Abduction » de John Mack, et il y a d’innombrables rapports de gens qui ont eu des contacts bienveillants, des expériences spirituelles, des expériences d’expansion de l’esprit, des prophéties d’une sorte de changement très positif pour l’humanité. Et il a dit que cela semble être un élément très cohérent de l’expérience de contact.
Puis, il glisse sur la glace et tombe et se cogne la tête, et il meurt, juste au moment où les ovnis commencent vraiment à décoller. Mais il y a presque tous les autres chercheurs sur l’enlèvement par des extraterrestres qui divergent complètement de ce que John Mack disait – que l’enlèvement est une chose terrifiante. C’est seulement négatif. Ils vous enlèvent, ils prélèvent des échantillons génétiques, ils vous terrorisent, puis ils vous essuient et vous renvoient vers le bas.
Parlons un instant du récit de l’enlèvement. Ces gens qui diffusent très régulièrement des informations négatives sur les enlèvements sont-ils susceptibles de figurer sur la liste des effectifs salariés du gouvernement ?

Corey : Pas nécessairement sur une liste de salariés, mais ils achètent un certain récit qui a été méticuleusement parsemé d’informations très crédibles, et d’informations qu’ils savent qu’une certaine personne est prédisposée à vouloir accepter.

David : Est-il possible qu’il y ait des gens qui sont payés pour écrire des livres et se faire passer pour des chercheurs normaux ?

Corey : Oh, oui. C’est tout à fait vrai.

David : D’accord. Je ne vais pas nommer des noms, mais j’y pense très fort en ce moment.

Corey : Oui, l’outil le plus important à avoir est un profil psychologique sur une personne.
Si vous avez un profil psychologique sur une personne, vous êtes en mesure de trouver des moyens d’entrer dans sa vie et de la manipuler, de manipuler ses systèmes de croyances.
Vous savez ce qu’ils recherchent, quel est leur domaine d’études, leurs intérêts, et ensuite vous pouvez mettre les gens qui ont cette information avec les mises en garde que vous avez choisi, les mises en garde contre la désinformation, alors ils sautent dessus – et s’ils mordent à l’hameçon, alors vous êtes maintenant avec eux et, je suppose, qu’ils commercialisent cette information pour vous, si vous êtes un agent de désinformation.

David : Eh bien, parlons de ce profil psychologique. Vous savez évidemment de quoi vous parlez, mais pas nous.
Disons donc que vous avez quelqu’un sur Internet qui a été ciblé. Que voyez-vous réellement et que font-ils ? Qu’est-ce qu’ils cherchent ?

Corey : Eh bien, ils ont des types différents.
Ils vont briser votre type de personnalité.

David : Qu’est-ce que cela signifie ?

Corey : Il existe 16 principaux types de personnalité.
Si vous passez le test et que vous découvrez ce que vous êtes, ils ont des pages et des pages qui décrivent votre personnalité. La science a développé ce type de personnalité sur une longue période de temps.

David : Je me souviens qu’à l’université, je me suis spécialisé en psychologie, il y avait quelque chose appelé le MMPI ou le Minnesota Multiphasic Personality Inventory. Il s’agissait d’un test très, très complexe à choix multiples qui a donné lieu à quelque chose comme ce que vous décrivez à la fin.

Corey : D’accord. C’est très similaire.

David : Oui, d’accord.

Corey : Il y en a eu beaucoup qui ont évolué au fil du temps.

David : D’accord.

Corey : Ils veulent donc connaître votre type de personnalité.
Et la plupart des gens croient que tout le monde pense de la même façon qu’eux, c’est ce qu’ils font, mais nous abordons tous les choses différemment, voyons à travers les choses, différemment.
Ils veulent donc entrer dans votre tête et comprendre comment vous pensez. Et ils le font…

David : La programmation neuro-linguistique en fait-elle partie ?

Corey : Ouais.

David : D’accord. Alors, qu’est-ce que ça fait entrer en ligne de compte ? Parce que j’ai entendu dire que certaines personnes sont plus visuelles, d’autres plus auditives, d’autres plus vont voir les gens, ce à quoi ils ressemblent, s’ils bougent les mains, ou bien ce qu’ils regardent quand ils parlent de quelque chose qui a à voir avec la partie du cerveau à laquelle ils accèdent, ce genre de choses.

Corey : D’accord. Et ils auront besoin de connaître ce type d’information pour savoir comment vous cibler au mieux. Et puis ils vont obtenir autant d’informations sur le type d’amis que vous gardez, le type de contenu que vous regardez à la télévision, le type d’informations que vous suivez sur Internet, le type de commentaires que vous faites sur les médias sociaux – toutes les informations – ils prennent, ils les mettent ensemble, et ils font appel à différents types de psychiatres qui se penchent ensuite sur ces infos et sortent un profil psychologique final précis… C’est un profil qu’un agent peut regarder et utiliser pour dire : « Cette personne se comportera très probablement de cette façon dans ce scénario. Ou si je veux que cette personne se comporte de cette façon, ce scénario suscitera très probablement cette réponse. »

David : Eh bien, j’ai été appelé à faire partie d’un jury à quelques reprises, et ces avocats finissent par poser certaines questions à tout le monde. Et lorsqu’ils essaient de choisir un jury, ils veulent évidemment choisir des jurés avec lesquels ils pensent avoir plus de chances de gagner.

Corey : Ils vous profilent.

David : Ouais. Qu’est-ce que c’est que ça ?… Existe-t-il un document ? Et est-ce que c’est comme une série agrafée de 8½ par 11 pages que l’on peut feuilleter ? Combien ?

Corey : Eh bien, si vous l’imprimez.

David : D’accord. C’est donc un document écrit.

Corey : Exact. C’est un document dactylographié. Cela dépend du type d’information qu’ils ont été capables de réunir… S’ils ont accès à votre dossier médical, ils sauront quels médicaments vous prenez. Parfois, s’ils veulent entrer et échanger vos médicaments, c’est pratique à avoir. Ils veulent tout savoir sur vous. Il y aura donc de l’information médicale qui est censée être sans danger pour HIPAA* – tout ce à quoi vous pouvez penser.
*HIPAA, acronyme anglais de Health Insurance Portability and Accountability Act, est une loi votée par le Congrès des États-Unis en 1996 et qui concerne la santé et l’assurance maladie.

David : Eh bien, l’une des choses que nous avons entendues au fil des ans – je suis dans ce domaine depuis longtemps – quand les gens sont contactés par des agents, ce qui arrivait beaucoup plus souvent qu’aujourd’hui, et qu’ils veulent vraiment vous intimider, ils vous diront des choses là où vous êtes, « Attendez une minute. Je ne l’ai dit à personne. Comment diable le saviez-vous ? »

Corey : Exact.

David : Cela leur donne beaucoup de pouvoir. Ils utiliseront donc toutes sortes de moyens de surveillance, et ils veulent avoir tous ces détails personnels envahissants. S’agit-il donc d’une analyse de la vulnérabilité ? Y a-t-il une ventilation tactique des vulnérabilités de quelqu’un ?
Genre : « Si vous appuyez sur ce bouton, vous les ferez se briser. Si vous appuyez sur ce bouton, vous pouvez leur prendre leur argent. Si vous appuyez sur ce bouton, leur relation va s’effondrer. Si vous appuyez sur ce bouton, leur famille va se retourner contre eux. Si vous appuyez sur ce bouton, alors c’est ici qu’ils vont faire leurs courses et vous pourriez cibler leur voiture pendant qu’ils sont dans le centre commercial » ?

Corey : A peu près tout.

David : Wow ! Quel est le ton de ces documents ? Est-ce sarcastique et moqueur, ou est-ce seulement très clinique et scientifique ?

Corey : C’est clinique, scientifique, réaliste.

David : Donc, il n’y a pas beaucoup de langage grossier ou quoi que ce soit d’autre ?

Corey : Non.

David : D’accord. Allons donc au cœur de ce dont je voulais parler dans cet épisode, c’est-à-dire que les gens en ligne sont dans des forums de discussion et que nous regardons cela se produire depuis longtemps. J’ai d’abord commencé à aller en ligne avec un modem de 14,4 kilo-octets par seconde, ce dont je n’avais même pas réalisé qu’il était aussi élevé. Je ne l’ai fait qu’à 4,4, 4 400. « Oh, mon Dieu, ça monte à 14,4. »

Corey : Je me souviens.

David : Et l’une des premières choses que j’ai faites, c’est que je suis allé sur le forum de discussion de Richard C. Hoagland sur EnterpriseMission.com.
Et je dis que ce type sort des trucs incroyables, il dit qu’il y a un monument sur Mars.

Cela ressemble à un visage, évidemment artificiel, avec des pyramides juste à côté et une pyramide à cinq côtés en bas. La NASA l’a sur ces photos. Il y a tous ces alignements géométriques qui mènent à une nouvelle physique d’un tétraèdre à l’intérieur d’une sphère.
Et c’est là où se trouve la Grande tache rouge sur Jupiter, et c’est là où se trouve Hawaii sur Terre, et cetera, et cetera, et cetera, et cetera, et cetera. Wow !
Et puis je commence à lire ces trucs, et pourquoi ces gens seraient si en colère et si agressifs ? Et au fil des années, j’ai commencé à remarquer, quand vous obtenez vraiment ces méchants sceptiques, ils ne reconnaîtront jamais que vous avez fait valoir un point. Ils ne changent jamais d’avis. Leurs opinions ne fléchissent jamais, même légèrement, et ils seront constamment à l’attaque.
Et n’importe quelle personne rationnelle, normale, si vous gagnez un point, ils reconnaîtront et concéderont, « Ouais, ouais, ouais, c’est vrai. Peut-être que je devrais voir les choses différemment. »
Mais ces gens sont comme de petits fondamentalistes, et tout ce qu’ils font, c’est de pleurer et de pleurer, comme un corbeau, et ils ne dépassent jamais leur propre opinion.

Corey : Ouais.

David : Quand les gens voient des gens comme ça en ligne, dites-vous que ces gens sont payés ?

Corey : Pas tous. Je veux dire, il y a un phénomène d’anonymat, de pouvoir. Les gens se sentent puissants dans l’anonymat sur Internet. Ils ont l’impression que, surtout s’ils ne se sentent pas habilités dans la vie réelle à tenir tête aux gens, ils vont surcompenser avec l’anonymat de l’Internet.
Il y a des narcissiques et des sociopathes qui se contentent de participer à des débats circulaires.

David : C’est vrai.

Corey : Il y a donc cela. Mais je suis absolument certain qu’ils ne sont pas les seuls, parce que j’ai aidé à mettre sur pied un centre de données gouvernemental pour, essentiellement, les trolls du gouvernement.

David : Vous avez aidé à l’installer ?

Corey : A droite, comme un IT (I) a mis en place un centre de données virtuel à l’endroit où chaque station avait un poste à venir, six moniteurs se ramifiant, un poste de travail VMWare. Et ils allaient chercher un poste de travail VMWare, et ils allaient chercher un écran d’ordinateur virtuel. Ce serait comme lorsque vous vous connectez à votre ordinateur. Vous sortez une machine virtuelle, un ordinateur virtuel, mais cet ordinateur pourrait être sur un serveur n’importe où dans le monde et l’adresse IP est n’importe où, n’importe où ce serveur est dans le monde.
Vous pouvez donc vous asseoir à cette station et extraire ces machines virtuelles des serveurs du monde entier et donner l’impression que vous êtes dans ces endroits à partir de l’adresse IP. Et ces personnes auraient plus d’une douzaine de personnalités différentes qui ont été créées en ligne, et qui ont des histoires, des informations rétrospectives, des médias sociaux qui leur sont liés – des personnalités très complexes mises en place avec eux.
Et ces agents étaient normalement ce que nous appelons les « types métamorphes de personnalité ».
C’est un programme de gens qui étaient des sociopathes, de très bons menteurs et des infiltrés, et qui étaient vraiment des sociopathes et qui étaient vraiment bons à ce travail.
Et ils s’asseyaient. Certains d’entre eux se promenaient à la recherche d’informations. Certains d’entre eux se verraient attribuer des cibles, se connecter à certains forums Internet – les forums Internet ésotériques – avec trois ou quatre identifiants d’utilisateur, et s’asseoir là et causer une énorme perturbation s’ils voyaient un sujet qui était légitime ou quelque chose dont ils ne voulaient pas qu’on parle, causer une grande perturbation et s’asseoir là et avoir une dispute avec eux-mêmes.
Et on dirait que c’est trois ou quatre personnes, des gens qui ont des problèmes, qui se disputent, alors que c’est vraiment la même personne assise devant un ordinateur qui utilise des machines virtuelles du monde entier et qui utilise de fausses personnalités avec des identifiants d’utilisateur.

David : Eh bien, vous avez des gens qui apparaissent sur mon site et vous en obtenez tout un tas qui apparaissent tous en même temps, et ils commencent à faire tous ces commentaires antisémites.
Et puis, si nous permettons à ceux-là de passer, quelqu’un pourrait alors dire : « David héberge du contenu antisémite sur son site Web ».

Corey : Je les supprime immédiatement de mon site.

David : Ouais. Quel est le modus operandi de ces attaques ? Je pense que ce que les gens ont de la difficulté à comprendre, c’est qu’il ne s’agit pas d’un débat libre et ouvert.
Est-ce qu’ils essaient d’amener les gens à douter de cette information ? Est-ce que c’est essentiellement ce que c’est ? Ils veulent faire croire que ce n’est pas crédible ?

Corey : Ils vont diffuser de fausses informations pour brouiller les pistes et faire douter les gens ou faire croire qu’il y a eu des incohérences.
Ils diffuseront toute la désinformation contraire, ou ils ne feront que s’assoir là et appâter les internautes dans des discussions qui se transforment en débats circulaires qui frustrent ces gens au point où ils se déconnectent et ne veulent pas revenir, ou ils disent simplement « pfft à la totale ». Je veux dire, il y a toute une série de scénarios et de tactiques qu’ils utilisent pour manipuler et jouer avec l’esprit des gens.
Et ils vont même jusqu’au bout… S’il y a certaines personnes qui sont de fervents partisans d’un certain sujet qu’ils n’aiment pas, ils commenceront à harceler les gens, à les traquer en ligne et même à former des alliances avec de vraies personnes et à les manipuler pour qu’elles causent des problèmes à la personne. Ainsi, ils manipuleront d’autres personnes qui ont le même esprit pour causer des problèmes.
Ils ne manipulent pas seulement les gens avec qui ils ne sont pas d’accord. Ils trouveront d’autres sceptiques, leur donneront des informations pour qu’ils puissent dire : « Oh, d’accord. Je le savais. » Ensuite, ils prendront cette information erronée et l’alimenteront plus tard.
Et j’ai vu beaucoup de cela se produire avec des blogueurs qui ont peut-être de bonnes intentions, mais qui n’ont qu’un certain point de vue et qui reçoivent de l’information qu’ils ne prennent pas le temps de vérifier, et ils ne font que la transmettre.
De nos jours, honnêtement, n’importe qui peut ouvrir un blog ou publier un livre ou une chaîne YouTube. Donc, beaucoup de ces gens peuvent aussi être compromis.

David : Est-il plus utile à la Cabale si quelqu’un se trouve dans un état émotionnel très chargé, plutôt que s’il est calme et rationnel ?

Corey : Oui. Leur but est de vous déstabiliser. Si vous êtes calme, cool et collectif et que vous avez une discussion à ce sujet, ils essaieront de vous faire participer à un débat circulaire jusqu’à ce qu’ils vous déclenchent [vous rendent réactif, en colère, etc.] et que vous le perdiez. Et puis ils peuvent dire : « Regardez, regardez cette personne. »

David : Eh bien, et maintenant vous pouvez ruiner toute votre carrière avec un seul tweet.

Corey : Exact.

David : Moins de 140 caractères peuvent tout simplement détruire quelqu’un.

Corey : Exact. Vous pouvez ruiner votre réputation.

David : Et il y a toujours une empreinte numérique de tout ce que vous dites en ligne, peu importe à quel point vous êtes chargé, si vous devenez aveugle de rage ou quoi que ce soit.

Corey : Exact. Ces gens sont très intelligents. Beaucoup d’entre eux s’approcheront de vous et seront même très amicaux, et vous sentirez une affinité envers eux et puis pfft, ils se retourneront contre vous et quelque chose affichera des informations que vous avez partagées avec eux.

David : Alors, est-ce qu’ils vont nourrir votre ego et vous donner un coup de pouce et vous donner l’impression d’être vraiment important ?

Corey : Exact. Il faut être très prudent avec les gens qui vous disent que vous êtes spécial et qui stimulent votre ego, qui vous disent à quel point votre travail est important, et ce genre de choses. C’est bon à entendre, mais il faut faire attention.

David : J’ai remarqué au tout début de ma carrière que certaines des personnes qui m’ont écrit les courriels les plus complexes et les plus élogieux, si j’y répondais, qu’elles pouvaient se retourner très rapidement et passer de vraiment, vraiment, me louer à être extrêmement en colère, bouleversées et négatives.

Corey : J’ai été choqué par le nombre de personnes que je croyais être des amis qui se sont retournés contre moi [claquement de doigts] parce que je n’ai pas répondu à leur Skype. J’étais occupé et je n’ai pas répondu à leur Skype pendant un certain nombre de semaines ou quoi que ce soit, et puis pouf.

David : C’est vrai.

Corey : Donc, vous savez, il s’agit en partie de la personnalité, des gens qui ne sont que des gens, mais les centres de données que nous avons mis sur pied avaient absolument pour but de cibler les gens qui diffusaient de l’information, et aussi de localiser ces gens et de les signaler en amont de la chaîne afin que des mesures puissent être prises contre eux.

David : Eh bien, rappelons au téléspectateur que Glenn Greenwald, après avoir quitté « The Guardian », a créé son propre site Web appelé « The Intercept ». Et il y a une série très complexe de documents Snowden qu’il a publié sur « The Intercept » documentant comment ils le font et montrant des organigrammes et des plans d’action sur la façon dont ces agents attaqueraient ce genre de choses, ce qu’il faut dire. Et il y avait même des exemples dans les documents, les documents Snowden, d’une mouette prise comme une mouette qui vole vite, de sorte qu’il y a un flou de mouvement sur l’image du corps, et cela ressemble un peu à une soucoupe.
Maintenant, cette image est là-dedans sans commentaire, mais il semble assez clair, si vous connectez les points, que les forums OVNI étaient l’une des choses qu’ils infiltraient.

Corey : Oh, oui. Les forums ésotériques d’OVNI et les forums politiques et les différents forums d’organisations non gouvernementales sont leurs principales cibles.

David : Juste avant que les documents de Snowden sortent, les gens se souviennent peut-être qu’il y avait d’autres choses qui commençaient à sortir, et l’une d’entre elles était – c’était juste quelques jours avant Snowden – que les gens du Tea Party se faisaient contrôler par l’IRS à un taux beaucoup plus élevé que les gens qui ne l’étaient pas. Avaient-ils le pouvoir de faire des choses comme ça ? Peuvent-ils s’en prendre à vous par divers moyens corporatifs, y compris les taxes ou peut-être l’assurance-maladie ou votre emploi ?

Corey : Une fois que vous êtes signalé en haut de la chaîne et que vous êtes mis sur n’importe quel nombre de listes, alors vous êtes ouvert au jeu pour être ciblé de n’importe quel nombre de façons.
Si vous êtes considéré comme une menace et que vous êtes inscrit sur l’une de ces listes de menaces du gouvernement, sur laquelle vous et moi figurons sans aucun doute, et beaucoup de gens sont inscrits sur [les listes] qui suivent beaucoup d’informations, surtout s’ils s’expriment ouvertement, ils sont définitivement inscrits sur les listes, et des choses comme ça peuvent se produire.

David : Quand j’ai essayé pour la première fois d’ouvrir un compte bancaire pour mon site Web en tant qu’entreprise, on m’a dit que je devais créer une SARL à des fins fiscales.

Corey : Oui, moi aussi.

David : La banque, il y a des gens qui ont fait un examen avant de me donner le compte bancaire, et ce n’est qu’un simple compte bancaire, rien de spécial. Et la dame pensait qu’elle était intelligente et tape « David Wilcock » sur Google, et la première chose qui apparaît en dessous de mon nom est « David Wilcock fraude » sur Google. « Oh, eh bien, il doit être un imposteur. »
Et puis je suis retourné vers eux et je leur ai dit : « Vous réalisez que j’ai écrit deux best-sellers du New York Times, et que je suis sur la chaîne History Channel, l’émission la plus regardée par les téléspectateurs » ? « Ohh ! »
Et je lui ai dit : « Regardez, dites-leur que tout le monde dans mon domaine… c’est ce qui arrive. Il y a beaucoup de gens qui n’aiment pas les informations controversées. » J’en suis resté là.
Donc ce truc est réel. Les gens doivent être conscients. Et avez-vous été engagé pour une semaine en tant que consultant pour ce travail ou est-ce que c’était juste quelque chose que vous aviez à faire pour une plus longue période de temps ?

Corey : Vous êtes généralement amené à faire de la virtualisation. On m’a demandé de mettre en place l’environnement virtuel, d’aider les gens avec leurs postes de travail, d’apprendre à naviguer dans leur nouvel environnement virtuel que moi et d’autres personnes avons mis en place. Et puis après ça, on est passé à autre chose.

David : Vous avez donc une matrice de six écrans, probablement trois en haut, trois en bas?

Corey : Exact.

David : Et puis avec le VMWare, chaque écran est une machine virtuelle dans une partie différente…

Corey : Exact.

David : . . . du monde pour que l’adresse IP ait l’air de vivre dans une autre région ?

Corey : Exact.

David : Et puis ils travaillent tous ces écrans en même temps pour avoir des disputes les uns avec les autres.

Corey : Parfois, oui. Ils vont s’asseoir là et discuter avec eux-mêmes – avec ces personnalités ego alternées – ou ils vont juste être dans plusieurs forums en même temps, causant des problèmes, attendant que d’autres personnes répondent, aller à celui-ci, dire quelques mots, vous savez, frapper le nid de frelons ici, retourner à l’autre forum, se rafraîchir, voir ce qui s’est passé – ce genre de chose.

David : Cela va probablement bouleverser et ennuyer certaines personnes, les mettre en colère. Que peut-on faire à ce sujet ? Est-ce que c’est peut-être la diffusion de la prise de conscience et le fait que vous venez avec cela, validant ce que les documents Snowden ont dit sur « The Intercept », le site web de Glenn Greenwald ? Cela fait-il partie du processus ?
Et aussi, je suppose, quelle est la meilleure façon de gérer cela si vous pensez que quelqu’un le fait en ligne ? Devriez-vous discuter avec eux ? Devriez-vous essayer de les exposer ?

Corey : Il suffit d’être conscient que cela se produit, c’est la première étape. Deuxième étape – et j’en suis moi-même coupable ; il est difficile de ne pas le faire parfois –, ne les engagez pas. Ignorez-les. Faites comme si vous n’aviez même pas vu ce qu’ils ont dit. Ça les rend fous.
Mais ne vous lancez pas dans un débat circulaire. Si vous parlez à une personne et que vous avez l’impression qu’il s’agit d’un débat circulaire, elle est coincée. Ils vont se contenter de faire une nouvelle argumentation, une nouvelle argumentation, une nouvelle argumentation d’un point discutable, puis aller de l’avant…

David : Qu’est-ce qu’ils ont vu qui est dans la psyché humaine qui fait de nous… Nous pourrions recevoir 100 courriels positifs, mais nous choisirons celui qui est négatif et nous nous concentrerons sur cela, ou nous verrons 100 discussions positives sur un forum, et une personne est une personne qui déteste et nous devons attaquer cette personne ?
Quelle est la vulnérabilité en nous, et comment pouvons-nous guérir cette vulnérabilité pour que nous ne voulions pas nous engager dans ces conflits ?

Corey : C’est une partie de la nature humaine qui fait que nous nous concentrons toujours sur le négatif. Mais aussi, cela remonte aux profils de personnalité et à la connaissance de votre point faible. S’ils découvrent que vous n’aimez pas… Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’apparence de votre menton, ils se concentreront sur votre menton.

David : Pensez-vous qu’il est souhaitable que les gens passent plus de temps à cultiver de vraies amitiés dans le monde réel ?

Corey : Oui.

David : Parce que je n’ai jamais eu quelqu’un qui me parle en personne, pendant toutes les années où j’ai fait cela, plus de 20 ans… Depuis toutes ces années que je fais cela, je n’ai jamais eu quelqu’un qui me parle en personne avec un tel degré de manque de respect que… Si je lis tous les commentaires et les courriels qui sont là par jour, je pourrais probablement en trouver 10 ou 20 qui sont comme ça.

Corey : Personne n’est comme ils sont en personne lorsqu’ils sont sur Internet. Même s’ils disent : « Je suis toujours aussi bourru. Je m’en fiche. » Certaines personnes, oui, je suppose que c’est vrai, mais pour la plupart, même la plus gentille vieille dame, lorsqu’ils ont l’anonymat d’Internet et le pouvoir de dire ce qu’ils veulent, ils vont faire des choses ici et là. Et le pouvoir de l’anonymat d’être sur Internet et d’être capable de faire des commentaires que vous ne feriez pas en face à face normalement, ce n’est pas la meilleure façon de rencontrer des gens.
J’ai connu beaucoup de gens qui ont rencontré leurs âmes sœurs sur des sites de rencontres. Je ne vais pas attaquer cela, mais les forums Internet sont fortement, fortement, fortement, fortement compromis à la fois par des gens en difficulté et des trolls payés par le gouvernement. Alors je n’y vais même plus. Ils sont extrêmement compromis.

David : Si quelqu’un veut essayer de répandre la vérité et qu’il a l’impression que certaines personnes n’écoutent pas la vérité, quelles sont les choses positives que les gens peuvent faire pour aider à diffuser ce message ? Devraient-ils se battre contre quelqu’un si cette personne ne comprend pas ? Devraient-ils essayer un peu, puis reculer ?
Quels sont les moyens positifs d’essayer de combattre cette influence et de faire connaître la vérité ?

Corey : Eh bien, parlez à ceux qui sont prêts à écouter.
Vous ne serez pas en mesure de convaincre quelqu’un, alors passez à ceux qui semblent intéressés et veulent en savoir plus.
Ne perdez pas votre temps avec la personne qui voudra juste se disputer avec vous. C’est une perte de temps.

David : Je pense que c’est un bon point pour nous, au moment de mettre fin à cet épisode. C’est la « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock. On se reverra la prochaine fois, et je vous remercie de regarder.


Source de la transcription en anglais (à présent indisponible) : https://www.spherebeingalliance.com/blog/transcript-cosmic-disclosure-government-troll-data-center.html

Source de la transcription en français : http://elishean-portesdutemps.com/la-base-de-donnees-des-trolls-du-gouvernement-cosmic-disclosure-saison-4-ep-4/

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator


Partagé par www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous (nous faisons partie du compte RAIN Nutriment sur Paypal, mais c’est bienhttp://www.Eveilhomme.com que vous soutiendrez). Vous pouvez également aller sur Tipee (bouton TIP ci-dessous) regarder un clip pour nous aider ou faire un don. Merci infiniment et belle journée à vous.

tipeee.com bouton tip

téléchargé (3)

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s