Développement Personnel et Méditation

DOSSIER: Transmuter et traverser ses peurs, un travail essentiel pour avancer : l’hiver un moment où il est intéressant de faire ce travail

Bonjour,

Transmuter et purifier ses peurs est un travail essentiel pour avancer et c’est un travail qui peut s’effectuer en hiver. L’hiver est en effet un moment de repos, de contemplation, de bilan, mais aussi un moment qui peut nous permettre de travailler à un nouveau départ, celui du printemps, où la vie sort de son sommeil. L’hiver peut être considéré comme à la fois la fin d’un cycle et le départ d’un nouveau. L’hiver c’est le calme et le silence de la contemplation, le bilan des accomplissements du cycle finissant mais aussi la réflexion et la définition du nouveau départ et du cycle à venir.

C’est pourquoi cette période peut être intéressante pour purifier ses peurs, les traverser et les transmuter. Je vous propose donc cet article composé de messages permettant de comprendre nos peurs, en quoi elles nous limitent mais aussi ce qu’elles nous enseignent ainsi que des méthodes et exemples permettant de travailler avec celles-ci.

uneenfantsavenir


Commençons par le comprendre en quoi les peurs nous limitent.

Les NEUFS PEURS qui nous empêchent d’évoluer

A mesure que nous verrons les 9 attributs de la peur, nous découvrirons ensemble leur véritable origine ainsi que la manière de les transmuter en Lumière.

LA PEUR SEMENCE

– Cette peur est une énergie dans les veines mêmes de notre être, ce sont les couches interdimensionnelles de notre ADN qui la véhiculent dans notre corps. On l’appelle donc la semence de peur.

PEUR1

Certains ont découvert très tôt un malaise vis-à-vis des explications de nature spirituelle. Ne possédant pas d’instinct grégaire et ne se conformant pas à ce que l’on attendait d’eux, ils ont élaboré leur propre philosophie spirituelle, et beaucoup se trouvent ici après avoir revendiqué le pouvoir de l’humain de découvrir lui-même sa propre divinité. Ils savent où se situent leur centre, où se cache le prophète, où repose le Livre. Tous ces éléments spirituels inhérents à chaque religion de la Terre les habitent. Avec intégrité, ils pèlent l’oignon de la dualité jusqu’à ce que se révèle à eux leur propre centre spirituel, prêt à servir. Ils sont conscients de receler honnêteté, esprit d’à-propos, intégrité, manifestation et joie.

Quelques personnes commencent seulement à s’éveiller à ces philosophies. Et ils ont peur. Ce qu’ils éprouvent en réalité c’est cette semence de peur. Certains souhaiteraient ranger leur connaissance sur leurs étagères et oublier son existence.

La semence de peur est la peur de l’illumination, la peur de peler l’oignon de la dualité justement, et de découvrir le prophète en eux. C’est la vérité. Nous pouvons affirmer que cette peur est fausse, elle est cependant en nous afin que nous ne cessions jamais de nous demander ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Elle est souvent la cause de notre refus de prendre parti. Certains d’entre nous véhiculent dans leurs couches d’ADN de leur corps le souvenir d’avoir déjà connu l’éveil spirituel, ce qui engendre en eux une peur que cela ne recommence, en référence à l’histoire de l’humanité, à l’époque où l’on brûlait les sorcières etc…. Mais toutes les vies antérieures à celle-ci nous ont aidés à créer cette énergie nouvelle.

Toutes ces raisons font que beaucoup, qui ne comprennent pas l’Amour, ont l’impression qu’une vie humaine doit être une sorte de punition. Maintenant, nous vivons sur cette planète renouvelée, féconde d’une énergie nouvelle, et même si les transformations actuelles nous donnent l’impression qu’elle est en train de s’écouler, c’est qu’elle rase les anciennes fondations afin de pouvoir reconstruire sur un terrain bien nivelé cette fois-ci. Ne nous reste plus qu’à revendiquer notre pouvoir de tout changer !

LA PEUR D’ÊTRE ABANDONNE

– C’est également une peur commune à l’humanité. Nous, les femmes, surtout, connaissons une peur spécifique, tant de femmes craignent d’être abandonnées, certes il n’est pas question de toutes les femmes, mais d’un bon nombre. Savez-vous ce qu’est l’âme sœur, la flamme jumelle ? Nous vivons toute notre existence pour cette personne qui est censée nous rendre heureuses, demeurer toujours à nos côtés et ne jamais nous abandonner. Et bien il nous faut nous rendre à la Vérité essentielle, car ce que vous pensez être Vous, lorsque vous regardez dans le miroir, ne l’est pas, nous ne sommes pas entier ici-bas. Une autre partie de nous-mêmes est séparée de nous, nous entourant constamment et nous l’appelons le Soi supérieur. Certaines par celles de nous se cachent même au sien de notre propre énergie. De l’autre côté, sont restées d’autres parties de nous, au-delà du visible, s’occupant à des choses que nous ne pouvons même pas encore imaginer. Cela fait partie intégrante  du plan de soutien de notre libre arbitre. L’énergie de la flamme jumelle, de l’âme sœur, représente le profond désir de l’être humain de tomber amoureux de toutes ses autres parties et de s’y unir.

Quand à un niveau interdimensionnel, ce mariage est réalisé, c’est une fusion à travers l’énergie de ce que nous avons nommé le treillis cosmique universel et qui traverse le voile pour nous tendre la main.  Une fois ce mariage réalisé, cette poignée de mains demeure solide. Tout ce que nous avons fait, c’était de rencontrer une autre partie de nous-mêmes qui ne nous quittera jamais plus et dont nous pouvons tomber amoureux parce qu’elle ne nous abandonnera plus jamais.

Les énergies les plus essentielles nous tiennent alors par la main et le feront toujours. C’est alors l’enfantement d’un être humain équilibré, libéré de la peur. En somme, nous comprenons maintenant que nous n’avons pas peur de rater quelque belle occasion avec un autre être humain, mais de manquer quelque chose qui nous est constamment accessible. Et la voici, la vérité !!

LA PEUR DE L’ECHEC

 Nous devons faire face à nos propres attentes, à celles de notre culture, de notre famille ; tous s’attendent à ce que nous réussissions. Beaucoup de carrières sont possibles. Nous n’avons aucunement besoin d‘acquérir une connaissance avant l’autre. Ce que nous trouvons stupide à un moment peut par la suite devenir essentiel !

Tout n’est pas conforme aux apparences. Ce que dans notre réalité à quatre dimensions, nous considérons comme un chemin, un but ou un succès, peut aussi ne préfigurer que le début de quelque chose d’autre. Nous n’avons pas toutes les informations. Donc, ne nous jugeons pas trop hâtivement et tenons-nous debout face à l’Esprit. Finalement cette peur constitue un coup mont épar les humains, et la compréhension spirituelle l’annihile. Le choix de l’humanité fut de déterminer ce qui serait désormais considéré comme normal, quelle énergie habiterait la planète, à quelle fréquence vibratoire celle-ci s’installerait au cours de l’histoire, et ce, jusqu’au pont culminant. Nous créons l’énergie désirée grâce au pouvoir cocréateur qui nous est propre. Tous les humains peuvent choisir de se rendre dans les lieux les plus obscurs ou les mieux éclairés possible et se mettre à créer, utilisant alors les teintes qu’ils souhaitent !

LA PEUR DE SOI-MÊME

– Certains d’entre nous on dû faire face à une situation qui les a amenés à la dépression. Ils l’ont regardée de près et en connaissent les multiples visages, d’ailleurs je fais partie moi-même de ceux-là ! Cela a des effets sur le reste du cerveau, les modes de pensée, les pensées qui s’y rattachent et l’impression qu’elle produit.

Etant passés par là, nous redoutons de nous y retrouver, qui constitue la peur de Soi-même. Ceci ne concerne pas tout le monde, mais un nombre suffisant parmi nous. La prise de conscience du fait que l’être humain est puissant dans tous les registres que ce soit de la Lumière ou dans l’ombre laisse souvent place à la peur de s’aventurer dans l’ombre et d’y rester, la peur de soi-même en quelque sorte, peur du pouvoir que nous avons sur nous-mêmes.

Dans notre ADN, déferle l’option d’explore n’importe quel scénario de lumière, du plus sombre au plus lumineux. Ceux qui reviennent des royaumes de l’ombre savent de quoi elle est faite et ne veulent plus jamais y retourner. Mais nous pouvons garder espoir, car l’esprit humain ne demeurera jamais prisonnier d’aucune situation dans un lieu où se fait jour une intention de changement. Aucune force ne lui fait opposition, si ce n’est lui-même. Nous pouvons être malades ou déprimés pendant un moment, mais notre conscience ne nous maintiendra jamais dans un état que nous n’avons pas choisi. Même au creux de la plus noire dépression, une partie de nous-mêmes hurle et cette seule pensée suffira pour nous ramener doucement à notre état normal, car jamais nous n’oublions notre but essentiel.

LA PEUR DE l’OMBRE

– Au cours de l’histoire de l’Humanité, dans toutes les cultures, les humains ont associé l’ombre et son énergie à une autre entité ou un autre pouvoir. Les enseignements reçus professent que cet autre pouvoir n’aura de cesse que lorsqu’il vous aura saisis et entraînés vers le bas ! Tout au long de notre enfance, nous avons eu peur des monstres et autres entités qui allaient venir nous chercher. D’aucuns voudraient nous faire croire que toute âme qui ne croit pas d’ne certaine manière est vouée aux entités de l’ombre et que nous sommes tous constamment en danger d’être possédés. Ce n’est vraiment pas ainsi que les choses se passent, et ça ne l’a jamais été.

Nous créons nous-mêmes nos ombres… Lorsque nous cherchons notre chemin dans une pièce faiblement éclairée, nous avons le pouvoir d’allumer la lumière.

N’importe où nous pouvons nous tenir au beau milieu du scénario le plus sombre, entourés de douzaines de personnes avides de nous recouvrir d’ombre, et un seul humain illuminé aura le pouvoir d’annihiler cette ombre. La différence entre l’ombre et la lumière, e t le milieu entre les deux, est dorénavant plus élevée que jamais. Les personnes qui s’obstinent à vouloir générer l’ombre éprouvent de plus en plus de difficultés à trouver des lieux mal éclairés. Nous détenons le pouvoir de créer toute nuance que nous choisissons. La responsabilité étant maintenant essentielle, il est devenu impossible de rester dissimulés.

PEUR

LA PEUR DES AUTRES ENTITÉS

– Les entités divines habitant la planète sont bien conscientes que les êtres humains ont tendance à craindre tout ce qu’ils ne peuvent comprendre. Mais en vérité, des entités de l’ombre, cela n’existe pas. Il s’agit d’une peur renforcée par notre propre peur, en coopération avec eux. L’entité peut vous montrer n’importe quoi  puisque aucune lumière ne permet de déceler la vérité. Cela signifie que nous pouvons grandement faciliter le travail de ceux qui désirent nous envoyer de l’ombre si nous leur en concédons le pouvoir.

Ce dont vous pouvez être certains, c’est que tout cela est toujours humain, peu importe le visage que vous lui donnez. Il est temps de nous rappeler la lumière que nous portons et les événements survenus sur cette planète. Vous continuez à avoir peur de l’énergie de l’entité qui porte votre nom, vous craignez l’entité qui se trouve proche de vous alors qu’elles sont là pour éclairer votre chemin. Quelle dichotomie ! mais cela reflète tellement notre vie dans la 3è dimension !

LA PEUR DE NE PAS TROUVER NOTRE VOIE DE RÉALISATION 

– Cette est reliée à la peur semence et à la peur de l’échec que nous avons vues plus haut. Vous marchez à l’intérieur d’une sphère. Vous pensez que vous suivez une ligne droite, mais c’est faux. Votre voie n’est pas en ligne droite. Vous croyez faire une chose après l’autre, dans un ordre à deux dimensions. Vous vous interrogez sur l’avenir et observez votre passé, mais sans jamais les voir ensemble.

L’être humain sage a conscience que tout n’est pas conforme aux apparences et que la réalité ne s’y borne pas.

LA PEUR DE LA MALADIE

 Peu importent vos prédispositions génétiques à la une maladie. Quoi que vous ayez entendu dire à ce sujet selon l’ancienne énergie, on ne vous a pas exposé le plan d‘ensemble. Il faut en finir avec les vieilles explications biologique set accueillir la nouvelle manière d’expliquer le fonctionnement des choses.  Sachez que par la conscience humaine, vous pouvez vous adresser à votre structure cellulaire, la renouveler, l’améliorer, l’éveiller, la guérir, la purifier. Vous pouvez même parler directement à la maladie.  La maladie est constituée d’eau. Puis on vous a montré comment la conscience humaine pouvait profondément modifier l’eau.

Si vous avez envie de vivre dans la peur, vous le pouvez, vous êtes libres. Si vous préférez faire le contraire et célébrer votre situation, votre cheminement et les événements susceptibles de survenir, cela créera de la lumière. Alors, vous vous mettrez à rire de votre peur en réalisant quelle blague c’était. Nous avons de l’influence sur notre structure cellulaire et sans limites.

LA PEUR DE L’AVENIR

 Avez-vous une fois dans votre vie, prêté attention aux marchands de malheur ? Et bien, ils se repaissent de votre peur ! Ils n’aspirent qu’à l’amplifier, si vous leur en donnez l’occasion, vous annonçant des scénarios encore plus terrifiants. Ce sont eux qui s’efforcent de faire redescendre à son niveau antérieur cette énergie hors du commun pour laquelle vous aviez tant travaillé. Ils souhaitent que ces tonalités d’ombre et de lumière retrouvent leur état initial. Telle est la différence entre l’ancien et le nouveau. Ce sont ceux-là qui resteront derrière.

Vous ne pouvez rien désapprendre de votre plein gré. La Terre ne peut pas perdre son niveau de lumière. Elle ne peut désinventer ce qui s’est passé au cours des derniers mois. Pourtant, les vendeurs de peur essaieront, ils vous mettront en garde contre une foule de dangers inexistants. Mais si vous les suivez, votre lumière intérieure s’amoindrira. La différence, c’est qu’à présent le tout est au grand jour. Les éléments de la bataille deviennent évidents, et celle-ci vient tout juste de commencer.  Nous faisons actuellement l’expérience d’une nouvelle voie de réalité qu’aucune prophétie n’avait prédite. Tout est possible. Les devins s’amènent et vous concoctent un scénario de peur. Ils sont ici et c’est normal pour vous offrir le choix entre l’ombre t la lumière. Mais vous connaissez une possibilité qu’eux ignorent : votre immense potentiel !

Voici donc… Tel est l’ordre des choses. Parmi les neuf peurs exposées, une absente : celle de la mort… Pourquoi ? Parce que, intuitivement, les humains ne craignent plus de rentrer au foyer.

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, A la condition que vous  Respectiez le lien de d’auteur  Francesca : https://medecinehistorique.wordpress.com/


Transmuter et traverser ses peurs par l’expérience est un processus très intéressants qui permet d’ancrer ces connaissances dans nos mémoires et notre ADN.

téléchargé (2)

Traverser ses peurs

Hier, je suis allée danser. J’ai un partenaire de danse extraordinaire, qui met une telle énergie dans sa pratique que c’est un bonheur à observer : il fait le fou, se met en scène, s’éclate, sans tabous et sans complexes. Il se fait vraiment plaisir, et ce plaisir est communicatif. En discutant avec lui, il m’a avoué que c’était loin d’être inné, car au départ il était très timide. Et puis, un jour, une musique l’a décidé, un déclic s’est produit, et il s’est lâché. Il a dépassé sa peur de danser, sa peur de s’exprimer, sa peur du regard des autres, et se sent tellement plus aligné avec lui-même¹…

Voir aussi    ¹ Retrouver une pièce de son puzzleLes bonnes vibrations de la danse La vie est une grande danse qui ne s’arrête jamais Se surprendre soi-même

Oui, on peut changer !

Cette anecdote me parle, car moi aussi je suis une timide, une coincée « repentie« . Jusqu’au collège, je ne pouvais pas parler sans rougir et perdre mes moyens. Aujourd’hui, je n’ai plus beaucoup de freins, et je suis la première sur la piste de danse ou à prendre à la parole en public, j’assume mes excentricités sans complexes (vous ai-je déjà parlé de mon bonnet en forme de fraise ?), j’y vais à fond quand je suis motivée, par exemple quand je fais du théâtre d’improvisation, et je ne suis pas obnubilée par le regard des autres¹

Voir aussi ¹ Garder son indépendance d’espritL’effet cocktail » de son développement personnel

La thérapie de l’immersion

Mon déclic à moi s’est produit en troisième, quand je me suis inscrite à un atelier de théâtre. Etre seule en scène, sous le regard des autres, c’est une vraie torture pour une timide complexée… Mais c’est aussi une vraie thérapie¹.

Il ne faut pas avoir peur de sa peur… Il est bien connu que quand on veut dépasser une peur, il faut l’affronter, vaincre « le mal par le mal » : prendre une araignée dans ses mains quand on est arachnophobe, faire de l’escalade quand on a le vertige, apprendre à vivre seul quand on est loveaholic², donner une conférence devant 100 personnes quand on a peur de parler en public … ou faire du théâtre quand on est timide³ ! Je ne connais pas la source de cette citation, mais je ne résiste pas à vous la mettre car je la trouve très inspirante :

« Si tu n’as pas de pieds, cours

Si tu n’es pas sportif, participe aux jeux olympiques

Si tu ne sais pas dessiner, fais un chef d’oeuvre

Si tu ne sais pas cuisiner, fais un menu de roi

Si tu ne sais pas jouer de la musique, compose une chanson »

Voir aussi    ¹De l’excès à l’équilibreStop ou encore ? Choisir de suivre son intuition    ²Aimer… ou être amoureux de l’amour ?    ³Nos réponses face aux difficultés de la vieLe soutien  Aujourd’hui, j’ai reçu une lettre

Survivre à la peur

Pourquoi est-ce que cela peut marcher ? Car, passé le trac initial, on est plongé en immersion totale dans sa peur et ce que l’on considère être un danger, et l’on s’aperçoit alors que non seulement on a survécu, mais que l’inconfort ou même le danger que l’on imaginait est supportable, acceptable, voire, dans certains cas, inexistant. On peut le faire. On est peut-être sonné, mais encore debout, encore vivant ! Après cela, il ne peut plus rien nous arriver… On s’est libéré de sa peur¹. 

J’ai été marquée par le livre pour enfants « Treize à la douzaine »Le père meurt à la fin, et la mère, jusqu’ici timorée, se transforme complètement, justement parce que sa plus grande peur est survenue : « Il y eut un changement dans l’attitude de Maman après la mort de Papa. Un changement d’apparences et un changement de manières. Avant son mariage, toutes les décisions étaient prises par ses parents. Après son mariage, elles étaient prises par Papa. C’est lui qui avait eu l’idée des douze enfants et que tous deux deviennent experts en rendement. S’il s’était intéressé au tressage des corbeilles ou à la phrénologie, elle l’eût suivi du même coeur. Tant que Papa vécu, Maman eut peur de la vitesse, des aéroplanes et de sortir seule la nuit. Quand il y avait des éclairs, elle se cachait dans un cabinet noir et se bouchait les oreilles. Quand quelque chose n’allait pas bien pendant le dîner, elle fondait en larmes et devait quitter la table. Elle parlait en public, mais elle en tremblait. Et voici que, maintenant, elle n’avait plus peur de rien, parce qu’elle ne craignait plus rien. Rien ne pouvait plus l’inquiéter parce que ce qu’elle avait le plus redouté était arrivé. Personne de nous ne la vit plus jamais pleurer. »

Voir aussi   ¹Se protéger, sans tomber dans les extrêmes

Transformer sa peur en plaisir

« La vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie. » Sénèque

Quand on affronte ses peurs, on prend confiance en soi, on dépasse ses limites, voire, avec un peu de temps, on y prend plaisir ! Et d’autant plus de plaisir que l’on est fier de soi, de ses progrès, de son courage…

Pour illustrer cette « thérapie » de l’extrême, je vous recommande le livre de Noelle Hancok, « L’année de mes peurs« . Cette journaliste a décidé de faire sienne la devise d’Eleanor Roosevelt, «Fais chaque jour une chose qui te fait peur», et a affronté chaque jour un défi différent¹, du trapèze au saut en parachute, du combat aérien à la plongée chez les requins, de la retraite zen au stage dans un funérarium. Sans oublier des sprints totalement nue dans l’escalier de son immeuble…

Voir aussi    ¹ les 6 (+1) critères fondamentaux pour la réussite d’un couple Tu veux jouer avec moi ?

Agir au lieu de rester sur ses blocages

Dans le même ordre d’idée, j’adore cette scène de la série « Sex and the city » où Miranda n’arrête pas de répéter en boucle à quel point elle est complexée et aimerait être sexy. Samantha, agacée lui dit alors: « Then stop fucking complaining about it and just do something about it !  » (« Alors arrête de te plaindre et fais plutôt quelque chose pour y remédier ! ») ; et Miranda, d’un seul coup, sans réfléchir, saute sur un taureau mécanique et se lâche, faisant un strip-tease en direct. Elle a, littéralement, pris le taureau par les cornes !

Sans aller forcément jusque là (quoique… si c’est là que se situe votre blocage !), l’idée est d’arrêter de ruminer en boucle ses peurs, et de commencer à agir. C’est tellement dommage de cohabiter avec une boule au ventre continuelle qui nous inhibe et nous empêche de vivre pleinement…Plongez dans le grand bain, sans trop réfléchir, suivez votre impulsion¹ !

Si on n’essaye pas, on ne risque pas de réussir… Comme le dit Didier Sobolak : « Si vous voulez changer des choses dans votre vie, il va falloir changer des choses dans votre vie. » Le fameux : « 100% des gagnants ont tenté leur chance » du loto².

Voir aussi ¹ Suivre son élan...     Oser changer de vie     ²La théorie du trèfle à quatre feuillesDevenir un serial smiler

Mais agir avec discernement

Attention cependant à ne pas être une « tête brûlée » sous le prétexte de vous dépasser : gardez un lien avec votre intuition, restez connecté à vos ressentis et n’y allez pas si vous avez un « mauvais feeling ». Il est vrai que toute la difficulté est de faire la différence entre un blocage d’avertissement sur un danger réel, et un blocage lié à un complexe ou une peur qu’il s’agit de dépasser¹.

Voir aussi ¹ Ecouter son corps pour suivre son guide intérieur

« Rentrer » dans sa peur

« Cela suffit ! me dis-je. Il est temps que j’enlève le voile que je porte intérieurement, et que je change mon histoire à venir. (…) Je décidai d’affronter : affronter ma peur, affronter la vieille histoire, affronter, c’est-à-dire regarder en face, de manière frontale, de mettre mon front contre celui de cette mémoire. Dans toutes les histoires mythiques, le héros est amené à regarder en face le monstre, le diable, le dragon. (…) J’allais me délivrer d’un mythe, celui de mon histoire personnelle, que je savais liée à l’histoire collective. » Maud Séjournant, La spirale initiatique.

Parfois, la peur n’est pas que dans l’action : on peut aussi faire un blocage sur un souvenir douloureux enfoui en nous, une image obsédante qui nous reste en tête, comme « imprimée » dans notre esprit, que l’on « évacue » immédiatement à chaque fois qu’elle se présente parce que l’on a peur de souffrir à nouveau en y pensant. De nombreux thérapeutes disent qu’il faut « rentrer » dans cette peur pour la faire disparaître. Pour moi, c’était vraiment incompréhensible et trop abstrait, jusqu’à ce que j’essaie.

J’avais une image traumatisante en tête qui revenait souvent, à chaque fois que j’évoquais un certain sujet. Un jour, allongée sur mon lit, détendue, j’ai décidé d’affronter cette peur². Au lieu de l’évacuer, je l’ai convoquée en pensée, j’ai visualisé cette image de façon détaillée, complète, sans détourner le « regard », je l’ai vraiment « vue ». Comme si je faisais un « zoom avant », jusqu’à ce que je sois « à l’intérieur » de l’image. C’était vraiment très difficile, mais cela n’a pas duré longtemps : au bout de quelques secondes, peut-être 5, c’était comme si le souvenir s’évaporait, se diluait comme un nuage. Et j’ai vu et ressenti que, derrière, il y avait… rien. Le vide. Que ce n’était qu’une pensée, qu’un souvenir, que ce n’était pas réel. Que j’avais « traversé » ma peur. Cela m’a beaucoup soulagée¹.

Voir aussi ¹ La thérapie de l’hibernationLaisser son monstre intérieur sortir du placardSe cacher pour mieux (?) être aimé   ² A la rencontre de son animal totem

Les peurs liées à des besoins fondamentaux

Souvent, on fait des blocages sur des phobies et des peurs précises, par exemple :

etc.

Il me semble qu’elles renvoient toutes à des besoins fondamentaux non comblés si l’on creuse un peu, l’un des 5 manques, désirs ou besoin auxquels on s’agrippe¹ :

  • d’approbation/amour
  • de contrôle
  • de sécurité
  • de séparation
  • de fusion

Mais si on va plus loin, il me semble qu’il y a en commun à tous ces manques une peur racine : la peur de souffrir². L’idée est de regarder ces manques et ces besoins pour les dépasser, au lieu de détourner les yeux…

Voir aussi     ¹Avec le temps, va, tout va bien…   ²De l’amour véritable et de la bienveillance Le bon moment, c’est maintenant

Encourager ses enfants à dépasser leurs peurs

Je m’aperçois que l’on conditionne souvent nos enfants, en renforçant leurs traits de caractère par nos remarques : par exemple, si notre enfant est timide, on va souvent dire, devant lui : « oui, il est timide ».¹ Combien de fois ai-je entendu des parents dire devant leurs enfants : « il est colérique », « il est peureux »… C’est formulé comme une définition définitive et sans appel. Cela ne risque-t-il pas de le persuader que c’est dans sa personnalité, de façon ancrée, et un aspect sur lequel il ne peut pas agir² ? Soyons vigilants sur nos formulations pour ne pas les enfermer dans un schéma et un jugement…

Si votre enfant a souvent peur, je vous invite à l’emmener voir le joli petit film d’animation : « De la neige pour noël », car un des personnages, le hérisson Ludwig, est timoré ; mais, forcé par les circonstances, il va devoir affronter sa plus grande peur. On observe sa transformation à la fin du film : une fois sa peur dépassée, il se sent confiant et serein.

Voir aussi ¹Comme un jeu de carte  ²Des racines et des ailes

respirer

Sortir de sa zone de confort

N’avez-vous jamais remarqué que c’est quand on change sa routine, que l’on s’extrait de son train-train quotidien, que l’on a les meilleurs souvenirs, les meilleures expériences ? Sans compter la fierté et la confiance en soi renforcée. Et retrouver le confort douillet de son nid n’en a que plus de saveur¹… Dépasser ses peurs, cela nécessite de sortir de sa zone de confort, mais cela permet de faire d’énormes progrès en très peu de temps. Je vous invite à consulter le blog de Léo Babauta, qui se donne régulièrement des défis pour sortir de sa zone de confort habituelle (un mois sans téléphone, un mois sans internet, un mois sans sucre, etc)  et en observer les conséquences.

L’homme a un besoin inné de se dépasser, de relever des défis. Osez affronter vos troubles et vos peurs ! Apprenez à danser sous la pluie !

Voir aussi   ¹ S’enrichir au contact des autres

Et vous, de quoi avez-vous le plus peur ? Et si vous essayiez la thérapie de choc, de plonger dans votre plus grande peur en immersion pour la dépasser ?

SOURCE: https://jour-apres-jour.com/2014/12/16/depasser-et-traverser-ses-peurs-et-phobies/


Il est également important de regarder en Soi en méditation et de travailler sur son intérieur. Cela peut-être fait soit pour faire le bilan des expériences de dépassement ou de transmutation de la peur par l’expérience soit pour prendre son élan et entamer ou amplifier le processus de travail sur la peur. Voici quelques exemple de méditation guidée qui peuvent être intéressantes.

TRANSMUTER LA PEUR Message Méditation canalisé par IMANNA & Crytal TEAM mai 2016


Se libérer de ses peurs – puissante méditation guidée

Dans cette méditation guidée, il s’agira plutôt de libérer vos peurs ! Je vous demande d’intégrer un principe peut-être nouveau pour vous et pourtant primordial pour votre compréhension. Vous êtes attachés à vos peurs, ce ne sont pas des peurs qui vous empêchent d’avancer mais vous vous empêchez d’avancer parce que vous vous agrippez à celles-ci.

Gagnez votre endroit sécure et libérez ensuite vos peurs en vous détachant d’elles en toute conscience. Visez l’équilibre, Fanny Caufriez Coaching & Energy Courant Indigo asbl Musique : tous droits réservés, Selys.


Méditation guidée extraite du Webcast du 08.10.2016

2ème partie d’un cycle d’enseignements gratuits de six mois en ligne sur le thème « Vivre dans la joie, mourir en paix »par Gueshe Tenzin Wangyal Rinpoché.

La peur peut être le principal obstacle à une vie significative et joyeuse, et à éprouver la tranquillité d’esprit au moment de la mort. Que nous ayons peur de perdre nos clés, un être cher ou de perdre notre santé, la peur nous empêche de trouver notre vraie nature et son potentiel. Grâce à cet enseignement et méditation guidée, Guéshé Tenzin Wangyal Rinpoché nous aide à reconnaître nos peurs et les utiliser comme une porte à l’essence immuable qui est au-delà de l’ego et de la peur.

En connexion avec ce nouvel espace, nous pouvons découvrir la richesse de la confiance, de la flexibilité, de la potentialité, de la créativité et de la joie Traduction en français:

Mai-Linh webcast en entier : https://www.youtube.com/watch?v=SKwV9

webcast original : https://www.youtube.com/watch?v=KlQBh

site web français : http://ligmincha.fr/fr/


Rudra Mantra (ou Mahamrityunjaya) est issu de l’ancien texte védantique : le RigVéda, 7.

C’est le mantra de l’illumination et de la paix d’esprit, donné par Shiva à Sukracharya. C’est le mantra qui éveille à la libération par la libération des peurs. Les peurs sont toujours des peurs liées à la peur de la limitation, de la mort, de la finitude. Nous avons des illusions de limites et de finitude, mais en regardant dans notre coeur, notre conscience, notre esprit, il peut être vu que nous ne sommes rien de limité ni par le temps ni par l’espace. Les corps changent de forme mais tous se changent au sein de l’Infini immuable.

Ce que nous sommes est cet infini ; il ne reconnaît pas la peur, ne reconnaît pas la peur de la mort ou de la limitation (qui n’existe pas en soi), il ne connaît donc que la félicité et la totalité. Que nous en soyons conscient ou non, cela ne change rien au berceau d’infini, de félicité et de perfection qui nous soutien. Notre non-conscience de l’amour et de la joie sont ainsi embrassés par l’amour et la joie non-vus. Ce mantra est cette étreinte. Ce mantra nous aide à recevoir l’énergie d’où il puise sa Source. Laissez-le dissiper les peurs de lui-même, comme un soin énergétique en cabinet. Vous pouvez l’utiliser pendant vos soins par exemple.

Le mantra :

OM TRYAMBAKAM YAJAMAHE SUGANDHIM PUSTI VARDHANAM URVARUKAM IVA BANDHANAT MIRTYORMUKSIYA MAMRITA

/// Oṁ Tryambakaṁ yajāmahe sugandhiṁ puṣṭi-vardhanam Urvārukam-iva bandhanātmṛtyormukṣīya māmṛtāt ///

Le sens du mantra : « J’honnore le 3e œil du Seigneur qui parfume et nourris toutes les créatures. Tel un concombre mûrit par la grâce du jardinier, puissè-je être libre d’attachement, et être libéré de la mort et être conduit vers l’immortalité. »

ॐ = oṁ : syllabe universelle sacré, son du divin qui préside à l’univers manifesté et le soutien.

त्र्यम्बकम् : tryambakam : celui qui a 3 yeux, c’est-à-dire Rudra ou Shiva et qui partage leur qualité. L’oeil est symbole du soleil, de la lune et du feu. C’est l’illumination. Le 3e œil est symbole de l’Atma Jnana, la connaissance du Soi à travers Lequel une réalité plus haute est vue.

यजामहे=yajāmahe : J’honore, je me soumets, je fais révérence à

सुगन्धिम् = sugandhim : parfum doux spirituel. C’est le parfum de la personnalité, émanant d’une source intérieure.

पुष्टि = puṣṭi : un environnement propsère et favorable à la vie.

वर्धनम् vardhanam = Celui qui nourris, renforce et répare la santé, le jardinier de l’âme.

उर्वारुकमिव urvārukamiva: concombre ou melon

इव (Iva=Like, In the same manner) : puissant fruit qui ne craint pas les maladies.

बन्धनात् (bandhanāt) : les liens d’attachement aux gunas, aux élément comme le fruit à sa branche

मृत्यु (mrtyu) = la mort, la limitation, la finitude

मुक्षीय (mukṣīya) = la libération

मृत्योर्मुक्षीय mṛtyormukṣīya = libéré de la peur de la mort, finitude, limitation

मामृतात् (Maa-Amrtaat): libéré de la mort pour entrer dans le royaume de l’éternité

मा (Maa) + अमृत (Amrta) = libéré de la mort et non de l’Immortalité (le nectar de l’Etreté)


♥♥ 417Hz Libère le Subconscient de la peur & des Énergies Négatives Traumatisantes ♥♥

La révélation de la vérité permet à l’auditeur de libérer et de changer les difficulté et les revers, par l’ écoute intérieure à de nouveaux transformations personnelle. Le ton de cette échelle Solfège produit de l’ énergie pour faire changer les choses. Cette fréquence assainit expériences traumatiques et efface les influences destructrices des événements passés. « 

Si je me trouve en présence d’un chrétien, d’un musulman, d’un juif ou de toute autre religion, je fais en sorte qu’en me quittant, cet homme soit un meilleur chrétien, un meilleur musulman, un meilleur juif : Dieu est connu sous des noms divers, inutile de nous chamailler sur les noms qu’on lui donne. » Rama Krishna

Merci Père de Lumières pour la merveille de cette magnifique , MÉDITATION SPIRITUEL avec tes merveilleux ENFANTS TES collaborateurs qui font partie de TOI, PÈRE DE LUMIÈRES EN JÉSUS-CHRIST des étoiles précieuses de ton GRAND ÊTRE qui partagent leurs talents musicaux spirituel de méditation pour le bien-être de ton peuple, avec toute ma reconnaissance ma tendresse la plus profonde de mon cœur, JE VOUS AIME que Dieu vous protège tendres êtres et Vous accompagne sur le chemin de vos vies, de tout cœur, merci beaucoup, Patrizia Galletto & SuperANAUEL

Je dédie cette belle musique à mon Père de Lumières, Lui qui à donné à l’homme des talents musicaux magnifiques, dans la diversité de l’être, merci Père MERVEILLEUX, je t’aime et t’envoie toute ma tendresse.  » Notre être est comme une mélodie, si elle est harmonieuse elle élève la conscience comme un arbre en fleur, où les pétales émanent un parfum si doux et suave, que les oiseaux se reposent sur leur branche, pour ensuite continuer leur chemin dans une joie ineffable ». Écrit par GALLETTO Patrizia « 

Notre être est comme la pluie qui chante une mélodie tendre, fine, douce, délicate, parfois puissante, indomptable. Les nuages sombres gris-noir, nous regardent pour nous annoncer ta présence, pour nourrir la Mère Terre qui porte ses fruits, pour le bien-être de l’homme. Je lui dis: Je te remercie chère Pluie, merci de ta présence, c’est vraie tu es humide; Merci mon amour tu rafraîchis mon corps, tu caresses mon visage avec les gouttes de ton être qui tombent avec délicatesse et parfois avec violence en détruisant tout sur ton passage, et la Mère Terre qui est si Belle !!!

Avec larmes, je te demande: Pourquoi tu te mets en colère et tu détruis autour de toi? Elle me dit: Ma chère fille, joyaux du Père, Moi et la Mère Terre , nous souffrons, de l’attitude des hommes, que nous aimons, car il sont une partie de nous, trop de sang est versé, trop de haine et méchanceté, trop de mal l’homme nous fait; en ne se rendant pas compte des conséquences qu’il provoque, en déstabilisant les lois du Cosmos qui sont inscrite dans L’ADN de L’Univers, et pour que la Mère Terre trouve son équilibre ( avec tristesse car nous vous aimons) nous devons purifier la Terre pour qu’elle retrouve son équilibre et pour que l’homme prenne conscience que nous vous aimons et que nous avons besoins pour notre équilibre, du respect et d’amour.

Car nous sommes amour. Alors la LUMIÈRE éclairera et réchauffera les cœurs des hommes, et l’harmonie, la paix nous unira dans un amour sans fin et sans limites. Je lui réponds : Merci chère Pluie d’avoir eu l’amabilité de m’exprimer tes sentiments. Je t’aime et t’envoie un milliard de bisous. Malgré toute notre ignorance et les erreurs, conscientes et inconscientes que nous commettons en te demandant pardon Je te prie de protéger mes frères, malgré les épreuves qu’ils doivent traverser pour leur évolution. Tu sais chère Pluie, merci de m’avoir fait prendre conscience que l’Ombre et la Lumière sont une pour notre évolution humaine et Spirituelle. A présent je te quitte mon amour et te remercie de ta compagnie ». Écrit par GALLETTO Patrizia

🍃🌸🍃🌸🍃🌸🍃🌸🍃🌸🍃🌸 🍃🌸🍃🌸🍃🌸🍃🌸🍃🌸🍃🌸 🌸🍃🌸 🍃🌸

 » La mesure de l’amour , c’est d’aimer sans mesure. Saint- Augustin« 

 » Ne perdez plus de temps à dire ce que doit être un homme bon. Soyez-en un. Marc Aurèle « 

 » Si vous rencontrez quelqu’un de meilleur que vous, attachez-vous à devenir son égal. Si vous rencontré quelqu’un de moins bon que vous, regardez-vous et examinez votre moi. Confucius « 

« De toutes les sciences que l’homme peut et doit savoir, celle de faire le moins de mal et le plus de bien possible est vraisemblablement la principale. Léon Tolstoï « 

« La compassion, l’amour et la générosité constituent l’essentiel de mon message… La bonté est ma vrai religion. Dalaï Lama « 

« En admirant le miracle d’un coucher de soleil ou de la beauté de la lune, mon âme grandit devant mon respect pour le Créateur. Mahatma Gandhi « 

 » Un arbre est connu par son fruit ; un hommes, par ses actes. Une bonne action n’est jamais perdu, et qui sème la courtoisie récolte l’amitié, et qui plante la bonté récolte l’amour. Basile « 

 » L’homme Noble répond à la haine par la compassion et la bonté. Patrizia Galletto « 

Nota: Mettre la vidéo en plein écran et se concentrer sur l’image on a en envie ou fermer les yeux et écouter les sons avec son corps, ou tant d’autres possibilités offertes avec cette méditation. Attention cependant, toutes les 10 minutes environs apparaît la publicité…


Bien entendu ce ne sont que quelques exemples du travail qui peut être entrepris au regard de la peur et des peurs enseignantes que nous portons en nous. Merci.

Partagé par www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous (nous faisons partie du compte RAIN Nutriment sur Paypal, mais c’est bien http://www.Eveilhomme.com que vous soutiendrez). Merci infiniment et belle journée à vous. 

téléchargé (3)

 

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s