Vidéos et Témoignages

Milton William Cooper et Le Gouvernement Secret US

Le Gouvernement secret américain dévoilé par Milton William Cooper


MJ12-le gouvernement secret-William Milton Cooper.png

Notre civilisation s’intéresse activement au phénomène ovni depuis 40 ans et, tout au long de cette période, une foule d’observations ont été recueillies. Cependant, un grand nombre de données relatives à certains aspects du phénomène ont souvent été supprimées.

Sur le plan de la psychologie et de la physique, nous avons affaire à de tout nouveaux concepts. Nous sommes de plus en plus conscients non seulement de ne pas être seuls ici-bas, mais de ne l’avoir jamais été. Et, comme si cette révélation ne nous suffisait pas, nous découvrons du même coup que des factions de notre société le savaient déjà. Apparement, elles entretiennent des rapports avec ces espèces aliénigènes depuis bien longtemps.

La conclusion de ceci est que depuis toujours l’humanité a été orientée dans une fausse direction et conduite sur une voie tortueuse jonchée d’un agrégat de conspirations et entravée par un amoncellement d’informations biaisées. Du côté humain, le motif en est le savoir technologique et le pouvoir absolu. Du côté des extraterrestres, le mobile semble être la survie, du moins ce qui concerne certaine race de spationautes.

Le propos du présent document est d’exposer au grand jour les détails de cette conspiration. Il ne vous est pas demandé d’y croire, mais simplement d’en observer la manifestation à la lumière de ce qui s’est produit dans le passé, de ce qui arrive actuellement, et de ce qui est en train de se tramer juste sous votre nez. Par contre, si vous n’estimez pas avoir l’estomac assez solide pour assimiler ces notions ou si vous pensez ne pas pouvoir en supporter les conséquences, n’allez pas plus loin.

1_Le gouvernement secret

2_Opération « Cheval de Troie »

Avant-propos

Deux messages de Ronald Reagan

Taxinomie générale des Aliénigènes

Mutilations d’Animaux

Chronologie générale

De mystérieux hélicoptères

Hélicoptères et ovnis

Déviations géomagnétiques et cycles lunaires

Un appareil antigravitationnel

3_L’invasion

Point de vue d’un grand blond sur l’invasion des Petits Gris

Début de la saga

L’Agence de Sécurité Nationale NSA

L’Agence Centrale de Renseignements CIA

Un incident à la station KNBC 37

Les contactés

4_L’occupation

La conspiration 

Les bases souterraines 

Le dossier Dulce

Un centre de technologie extraterrestre

5_Rapport entre Grands Blonds, Petits Gris et Hommes en noir

Shamballa et l’Oeil d’Horus

État psychologique actuel des Petits Gris

6_Un monde Parallèle

Un phénomène de réflectivité et

Une démonstration de Fatima

L’opération « Cheval de Troie »

CLIQUEZ ICI POUR L’ACHAT DU LIVRE SUR AMAZON


Au cours de nos incessantes recherches d’informations, nous sommes tombés sur un homme qui a fait preuve d’un courage hors du commun. Il est un des rares Américains qui a décidé de prendre la parole publiquement, en signant de son nom, et de raconter ce qu’il a vécu. Il a pris un gros risque, quand on a une famille et des enfants on est vulnérable. Il s’est fait beaucoup d’ennemis, parce qu’il ne prend pas de gants et qu’il donne les noms de ceux qui ont participé à ces projets.

Il s’agit de l’ancien agent secret Milton William Cooper, il a été recruté par la Naval Intelligence, les services secrets de la Navy, après avoir fait partie dans sa jeunesse de l’ordre De Molay. Peu après, il poursuivi une carrière dans l’US Air Force et dans la Navy. Pendant ses 12 années de service, il a pu avoir accès à des documents classés Top-Secret qui traitaient de l’attentat contre JF Kennedy, de chutes d’OVNIs sur le continent nord-américain, des organigrammes des différentes sociétés secrètes et de trafic de stupéfiants. Sa vision du monde en fut profondément changé. En tant que citoyen des Etats-Unis, il ne pouvait pas être en accord avec sa conscience, s’il ne rendait pas public un jour ce qu’il avait vu. Après 20 ans de loyaux services, il quitta le service et décida d’écrire et de publier un livre. Après ça, sa vie est devenue un enfer, entre filatures, écoutes téléphoniques, dénonciations et menaces de mort.

téléchargé (2)

Quand il a commencé à animer des colloques sur les dessous de la mort de Kennedy, en donnant des noms, il fut victime d’un accident de la route, au cours duquel il perdit une jambe. Il est ensuite resté muet pendant 16 ans, jusqu’à ce qu’il se décide à reprendre son chemin de croix et à publier ce qu’il savait. W. Cooper était une personne rude, déterminée et sérieuse, mais c’est un soldat honnête et droit, un patriote qui a juré de défendre son pays contre tout ennemi, de l’extérieur comme de l’intérieur. De temps en temps, il lui arrivait de boire, ce qui peut s’expliquer par les problèmes qu’il rencontra depuis qu’il décida de révéler certaines choses, entre information et désinformation.

Bill Cooper est né le 6 mai 1943, fils du Lt. Cl. Milton V. Cooper. En 1961, il obtient l’équivalent du baccalauréat à la Yamamoto High School au Japon. Il postule à l’US Air Force où il est reçu. Il gravit les échelons et travaille pendant un certain temps dans le nucléaire militaire, un service à caractère confidentiel. Son contact avec les OVNIs date de ses fréquentations dans un bar où il s’était lié d’amitié avec deux sergents.

Ceux-ci lui racontèrent qu’ils travaillaient dans une unité spéciale chargée de récupérer les OVNIs qui se sont écrasés. Un des deux sergents, Meese, lui décrivit en détail une expédition qui avait pour mission de récupérer une soucoupe volante qui était si grande, qu’il avait fallu couper les poteaux téléphoniques pour pouvoir la transporter sur certaines routes. Une équipe était chargée de remettre les poteaux en état, après leur passage. Ils voyageaient la nuit, la journée ils cachaient l’engin sous une bâche garés loin des regards des curieux. 

téléchargé (1)

USS TIRU (SS-416)

À cette époque, Cooper n’attachait pas trop d’importance à ces histoires, et pensait que les autres inventaient des histoires pour le faire marcher. À la fin de 1965, il décida de postuler pour la Navy. Il servit dans les sous-marins, entre autres le USS TIRU (SS-416). Un jour que le navire était en pleine mer et qu’il était de quart au périscope, il dit avoir vu une gigantesque soucoupe volante jaillir et disparaître dans les nuages, se remettre en suspension quelques instants, avant d’ouvrir un grand trou dans la mer et de s’y enfoncer.

Le commandant demanda aussitôt un rapport du sonar, qui confirma la présence d’un appareil en mouvement. Dans les minutes qui ont suivi, le scénario s’est répété plusieurs fois, le commandant a même pu prendre des images avec sa caméra. Quand ils firent escale dans le port de Pearl Harbour, ceux qui ont assisté à l’événement n’ont pas eu le droit de quitter le navire. Un commandant des services secrets est venu enregistrer leur déposition. Il leur dit que tous ceux qui parleraient en public de ce qu’ils ont vu, seraient suspendus de leur service, et qu’ils risquaient 10 ans de prison et une forte amende.

Après cet événement, W. Cooper fut affecté sur le USS Tombigbee (AOG-11) un ravitailleur en mer et il s’est battu au Vietnam. En 1968, on l’envoie à l’école supérieure de sécurité de la Navy, la Naval Security & Intelligence School for Internal Security Specialist. À la fin de son cycle d’études, il a pris le commandement d’un petit navire escorteur de 15m, à Camp Carter, Da Nang, au Vietnam. Il dit avoir constaté une importante activité d’OVNI pendant son séjour au Vietnam. Un système d’alarme spécifique avait été instauré, il fonctionnait 24 heures sur 24. C’est là que toutes les informations sur les OVNIs étaient centralisées et codées. Un jour, un village entier disparu, après que des engins soient restés en suspension à sa verticale. Des deux côtés on tirait sur les OVNIs, ils ripostaient en envoyant des rayons qui émettaient une lumière bleue. Des rumeurs ont couru sur l’enlèvement de deux soldats américains qui ont été maltraités et jetés dans le vide.

À cette époque Cooper ne savait pas encore comment réagir face à de telles informations, dont il ne pouvait discerner le vrai du faux. Ce n’est que peu à peu, au cours des années suivantes, qu’il découvrit que ces rumeurs étaient pour la plupart du temps fondées. Quand il quitta le Vietnam et qu’il intégra un autre service, on lui demanda de remplir des formulaires. À la question sur son appartenance à une « organisation fraternelle », il répondit qu’il était membre de l’ordre De Molay. C’est une des raisons, pensa-t-il, qui lui ont ouvert les portes des services secrets. 

À 4h du matin, un jour, il eut un entretien avec un responsable du CINCPACFLT Intelligence Briefing Team. Ce qu’il apprit ce jour-là lui a ouvert les yeux, et les 15 années qu’il passa à rechercher la vérité ont débouché sur un rapport nommé « Le Gouvernement Secret ». Le jour où il a découvert que la Naval Intelligence avait participé à l’assassinat de JF Kennedy, que William Greer, l’agent secret qui conduisait la limousine du président, était celui qui avait tiré sur Kennedy, il décida de quitter le service.

Son ami Bob Swan réussit à le faire revenir, c’est à lui que Cooper a fait part en premier de ses révélations sur l’assassinat de Kennedy, les OVNIs, le Gouvernement secret, l’Alternative 1-2-3, le projet Galileo et le Nouvel Ordre Mondial. Cooper commença à donner, au compte-gouttes, des informations à un journaliste. Il a été renversé deux fois de suite par la même voiture, à un mois d’intervalle. Au 2ème accident, il perdit une jambe. Deux hommes lui ont rendu visite à l’hôpital et lui ont demandé s’il avait encore l’intention de se faire remarquer. Cooper a promis de rester tranquille, mais en son for intérieur, il savait qu’il ne pourrait jamais s’arrêter; cela lui a pris plus de 15 ans.

Après le 2ème accident, il quitta la Navy, il commença à s’intéresser à la photographie sous-marine au College of Oceaneering, représentant de AIRCO Technical Institute, et directeur général du Pacific Coast Technical Institute et du National Technical College. Il a acheté et dirigé le Studio on Fire Art Photography.

Au printemps 1988, Cooper tomba sur le reportage d’un magazine qui présentait un document qui aurait été découvert par l’équipe de chercheurs Moore, Shandera et Freidman. Ce document prouvait que le gouvernement des Etats-Unis connaissait l’existence d’un ovni accidenté, de cadavres d’extraterrestres et de la commission MAJESTIC 12. Cooper savait de par son activité d’agent secret que Moore et Friedman étaient des agents du gouvernement, et que le document était une mise en scène. Il avait eu accès pendant son service à des listes d’agents qui travaillaient pour le projet MAJESTIC et dont l’objectif était de faire de la désinformation concernant les recherches sur les ovnis. Cooper pensait que le moment était venu pour lui de raconter la vérité sur les projets secrets et la désinformation. Il avait échafaudé un plan.

20131105-020818

En premier, il fallait convaincre les agents qu’il connaissait, qu’il était un rêveur peu dangereux, qui ne savait pas grand chose. Cooper prépara quelques documents qui contenaient de vraies informations, mais qui étaient entrecoupées de passages avec des rumeurs inventées de toutes pièces. Il les fit parvenir à Moore et à Friedman, par l’entremise de Jim Speiser, qui utilisait le réseau télématique Paranet. Cooper lui dit que les documents devaient parvenir à leurs destinataires en main propre, que personne d’autre ne devait en connaître l’existence.

téléchargé

MJ-12

Il se trouvait que Speiser et Moore travaillaient ensemble, quand Cooper commença à envoyer ses documents sur le net. Au bout de 3 jours, les documents de Cooper ont été retirés du Net, les services secrets se sont mis à ses trousses. Son disque dur a été confisqué au cours d’une perquisition. Le plan de Cooper a réussi, car il n’a pas été arrêté. Les vrais documents ont été rassemblés et envoyés à travers le monde, ce qui lui coûta la bagatelle de 27 000$. Maintenant, il était difficile de l’arrêter ou de le supprimer, de peur d’accentuer l’authenticité de ses preuves.

Les documents ont été envoyés sur les réseaux télématiques américains, tout le monde pouvait lire que Moore et Friedman étaient des agents du gouvernement, que le papier Eisenhower Briefing Document était un faux. Évidemment, les attaques contre lui se sont déchaînées. Cooper et sa femme ont été harcelés au téléphone jour et nuit. C’était des menaces de mort, ils étaient constamment suivis.

Un jour, excédé, Cooper est sorti de chez lui, s’est dirigé vers la voiture qui était garée devant chez lui et a posé son revolver sur la tempe du chauffeur. Il lui expliqua qu’il était à bout, qu’il les invitait à boire un café pour leur raconter tout ce qu’ils voulaient savoir. S’ils continuaient à l’importuner, il n’hésiterait pas à se servir de son arme. Il nota le numéro de la voiture. Le harcèlement cessa sous cette forme, mais il continua de façon plus insidieuse.

Le seul objectif que Bill Cooper poursuivait était de montrer à l’opinion publique ce qu’il avait vu pendant son activité dans les services secrets de la Navy. Il aurait eu sans doute mieux à faire que de mettre en péril sa carrière professionnelle, sa vie privée et sa santé personnelle, pour parler au public de quelques petits extraterrestres. 

téléchargé (3)

Bill Cooper était assez honnête pour préciser au cours de ses conférences que les documents secrets qu’il a photographiés et qu’il publie, peuvent très bien provenir du gouvernement secret, qui se sert de lui pour faire de la désinformation. Mais c’est bien lui qui les a vus et photographiés quand il était dans les services secrets.

C’est surtout aux Etats-Unis que l’on agit contre les documents de Cooper. Ce qui est compréhensible, vu que c’est Cooper qui a révélé que c’est W. Geer, le chauffeur, qui a tiré sur Kennedy. Cooper a été le premier à montrer des photos de Groom Lake, la base secrète souterraine qui teste et étudie les ovnis, c’est lui qui a filmé les disques volants à antigravitation et qui a montré l’endroit où il les avait vus au producteur de télévision japonais Yun-ichi Yaoi. Les images des objets volants ont été montrées au journal télévisé japonais. Yun-ichi Yaoi a également diffusé le film original de Zapruder sur l’assassinat de Kennedy, où l’on voit distinctement que c’est le chauffeur qui tire.

Ci dessous le livre de William Milton Cooper en format PDF :

MJ12-Le gouvernement secret_William Milton Cooper

Extrait du livre de W. M. Cooper « Le Gouvernement Secret »

En 1953, la Maison blanche accueillit un nouveau président, un chef militaire entraîné au commandement des hommes selon des structures hiérarchiques. Habitué à déléguer l’autorité, il préférait gouverner en s’entourant de comités et ne prenait par lui-même une décision majeure que si ses conseillers étaient incapables d’en arriver à un consensus. Sa méthode habituelle consistait à envisager d’abord toutes les alternatives en lisant tous les documents et en écoutant tous les avis concernant une affaire, puis à trancher la question en approuvant l’une ou l’autre des multiples propositions.

Ses proches collaborateurs ont relaté que son mot d’ordre se résumait le plus souvent à donner carte blanche dans des termes qui revenaient à dire que «la fin justifie les moyens». Il passait le plus clair de son temps sur les parcours de golf, ce qui n’a rien d’inusité pour un ex-officier de carrière qui s’était élevé durant la dernière guerre au grade ultime de Commandant suprême des forces alliées. Ce président était le généralissime à 5 étoiles de l’armée américaine Dwight David Eisenhower.

Au cours de l’année 1953 – sa première en poste -, au moins une dizaine d’écrasements de disques furent signalés, dont 4 en Arizona, 2 au Texas, 1 au Nouveau-Mexique, 1 en Louisiane, 1 au Montana et 1 en Afrique du Sud, sans compter des centaines d’apparitions- Des 30 aliéns qui furent récupérés, 4 étaient encore en vie.

Eisenhower comprit qu’il lui faudrait s’attaquer au problème extranéen et arriver à le résoudre seul, sans devoir le révéler au Congrès. C’est pourquoi, au début de 1953, le nouveau président se tourna vers Nelson Rockefeller, son ami et collègue au Conseil des relations étrangères, et lui confia la tâche d’ébaucher la structure d’une section secrète qui aurait pour mission de superviser l’ensemble des intervenants reliés au phénomène extranéen. C’est ainsi que fut conçue l’idée de MJ-12 (Majestic-12), qui allait prendre corps un an plus tard.

Eisenhower et sa rencontre avec des Extraterrestres

C’est le président Kennedy qui a lancé le programme spatial «officiel» quand, dans son discours inaugural, il a confié aux Etats-Unis le mandat d’envoyer un homme sur la Lune avant la fin de la décennie. Malgré l’honnêteté de ses intentions, ce mandat permit néanmoins aux responsables de couler des sommes gigantesques vers les projets clandestins tout en détournant le peuple américain du véritable programme spatial. L’Union soviétique élabora un plan similaire qui visait le même objectif, car, en réalité, au moment même où Kennedy s’adressait à la nation, les deux superpuissances, de concert avec les aliénigènes, avaient déjà installé une base conjointe sur la Lune.

Le 22 mai 1962, une sonde spatiale atterrit sur Mars et confirma que l’environnement y était propice à la vie. Il n’en fallait pas davantage pour qu’on s’y rendît aussitôt fonder une colonie. Je pense qu’il s’y trouve aujourd’hui des villes peuplées d’individus spécialement sélectionnés pour leurs compétences particulières et provenant de toutes les cultures de la Terre. Si l’Union soviétique et les Etats-Unis ont, durant toutes ces années, affiché publiquement des politiques soi-disant antagonistes, c’était simplement pour avoir le loisir de financer des projets de ce genre au nom de la Défense nationale, puisque, au fond, ce sont les plus grands alliés du monde.

Dans une certaine mesure, le président Kennedy découvrit des bribes de vérité au sujet des drogues et des aliénigènes. C’est pourquoi, en 1963, il posa un ultimatum à Majestic 12, leur enjoignant de faire place nette, sans quoi il se chargerait lui-même de faire le ménage dans le marché des stupéfiants. De plus, il informa Majestic-12 douze de son intention de révéler l’existence des aliénigènes à toute la nation l’année suivante. Il leur ordonna donc de préparer un plan de divulgation conformément à cette décision.

Or, Kennedy ne faisait pas partie du Conseil des relations étrangères. Aussi ne savait-il rien des solutions 2 et 3 (bien que quelques personnes aient clamé que JFK était un membre du Conseil des relations étrangères, je n’ai pu trouver aucune liste légitime où son nom est cité). Au niveau international, les opérations secrètes étaient gérées par un comité de l’élite Bilderberg connu sous le nom de «Comité des politiques». Aux États-Unis, ce comité était supervisé par le comité exécutif du Conseil des relations étrangères et en U.R.S.S., par une organisation homologue.

La décision du président Kennedy fit l’effet d’une pierre jetée dans un nid de frelons. Son assassinat fut aussitôt décrété par le Comité des politiques, puis l’ordre en fut transmis aux agents postés à Dallas. Le président John F. Kennedy a été assassiné par l’agent des services secrets qui conduisait sa voiture dans le cortège et l’acte est pleinement visible dans le film Zapruder. Regardez le conducteur et non pas Kennedy quand vous voyez le film.

Tous les témoins oculaires qui se trouvaient aient à proximité de la voiture présidentielle ont très bien vu William Greer tirer sur Kennedy, mais tous ceux parmi eux qui ont cru bon en parler aux autorités ont subi le même sort que Kennedy dans les deux années qui suivirent son meurtre. Rien d’étonnant, du reste, à ce que la commission Warren n’ait abouti à aucun résultat concluant puisque la majorité de ses sièges était occupée par des membres du Conseil des relations étrangères. Par ailleurs, elle a fort bien réussi à obnubiler le peuple américain.


Partagé par www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous (nous faisons partie du compte RAIN Nutriment sur Paypal, mais c’est bien http://www.Eveilhomme.com que vous soutiendrez). Merci infiniment et belle journée à vous. 

téléchargé (3)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s