Vidéos et Témoignages

Claudie Haigneré : La Terre doit être avertie !

La célèbre scientifique et première femme spationaute (française) Claudie Haigneré, a dû être tenu par la force après avoir crié « Le monde doit être mis en garde ! » avant de tomber dans le coma, après une overdose de somnifères pour une apparente tentative de suicide, selon les rapports.

Claudie André-Deshays née le 13 mai 1957 au Creusot, elle est d’abord désignée, en tant que membre du corps des astronautes du Centre national d’études spatiales (CNES), doublure de son futur mari, Jean-Pierre Haigneré, pour le vol franco-russe Altaïr, à bord de l’ancienne station russe Mir, en juillet 1993.

Désignée astronaute titulaire de la mission Cassiopée, elle passe en 1996 deux semaines dans ce complexe orbital ex-soviétique et y effectue des expériences médicales, biologiques et technologiques, dont elle avait par ailleurs coordonné la préparation. Elle redevient suppléante de Jean-Pierre Haigneré pour la mission Perseus, en 1999.

En 2001, elle regagne le centre d’entraînement des cosmonautes près de Moscou en vue de la mission Andromède, qui lui permettra d’ajouter à son palmarès une nouvelle première, celle de devenir la première Française à découvrir la Station spatiale internationale et d’y mener, pendant huit jours, un programme expérimental. Pour ce vol taxi destiné à amener vers la station un vaisseau de transport d’équipage Soyouz, Mme Haigneré n’était pas simple passager : elle est la première Européenne déclarée apte aux fonctions de commandant de Soyouz, qualification extrêmement rare.

Plus tard, dans la station MIR, elle réalisa des expériences en physiologie, biologie du développement, en physique des fluides et de la technologie, selon l’Agence Spatiale Européenne.

Le mardi 23 décembre 2008, Claudie Haigneré, a été hospitalisée, en fin de journée après avoir commis une tentative de suicide.

« Selon une source gouvernementale de l’AFP, Matignon et l’Elysée ont été informés que Claudie Haigneré a tenté de se suicider ». C’est du moins ce qu’a prétendu le journal Le Parisien. Quelques heures plus tard, cette information a été catégoriquement démentie par son mari :

« Ma femme va bien, ses jours ne sont pas en danger », a déclaré mercredi son mari, Jean-Pierre Haigneré, ajoutant : « contrairement à ce qui a été dit, il ne s’agit pas d’une tentative de suicide. Elle avait des soucis, elle était stressée et voulait dormir, et c’est pourquoi elle a absorbé des médicaments qui se sont contrariés ».

En lisant l’information catégorique du Parisien – totalement erronée – on a une haute opinion des valeurs de la presse grand publique en général et des agences officielles de presse en particulier. Où est la vraie information ? Qui en décide ?

A demi-consciente, Claudie Haigneré a été découverte à 20 heures chez elle par des proches qui auraient aussitôt alerté les services de secours et propagé la fausse nouvelle du prétendu suicide. Une information plus que tempérée, une nouvelle fois par son mari : « Elle avait besoin de trouver le repos avec des calmants, mais pas au point de vouloir mettre fin à ses jours. J’ai la conviction qu’elle n’a pas eu l’intention de se suicider. »

Tout le monde n’a donc pas la même version, loin s’en faut !

Il est en effet nécessaire de rappeler que Claudie Haigneré, avant d’être la première française astronaute (deux fois dans l’espace) est médecin, biologiste, et qu’elle a été responsable des programmes de physiologie et de médecine spatiale. Elle a aussi été deux fois ministre. En outre, c’est une femme particulièrement intelligente, possédant une force de caractère et un courage hors du commun. Comment donc aurait-elle pu absorber, sans s’en apercevoir, une dose de barbiturique susceptible de mettre ses jours en danger ?

Enfin, pour en finir avec la thèse du suicide, Claudie Haigneré, lorsque les secours sont arrivés, a tenu sans faiblir à être hospitalisée au Val-de-Grâce (hôpital militaire), ce qui a été fait. Peut-être avait-elle des craintes fondées à ce moment-là.

D’après le site “What does it mean”, l’Associated Press News Service a déclaré :  » dans les heures suivant la soi-disant tentative de suicide, son laboratoire (dans lequel elle a effectué des recherches avant gardistes sur l’ADN homme/Alien à l’Institut Pasteur) a été entièrement détruit par le feu. » Cette information, si elle est confirmée, est déjà singulièrement inquiétante.

De surcroît, selon, une source non officielle, une information du FSB (ex-KGB russe) précise que Claudie Haigneré aurait été incarcérée après qu’elle se soit exclamée :

« La Terre doit être avertie ! »

Cette même source affirme à ce sujet qu’elle avait parlé de la menace d’une race extraterrestre et qu’elle entendait propager l’information. A-t-on voulu la faire taire ?

Claudie Haigneré, depuis son retour de l’espace, était convaincu que la Terre a été visitée depuis le début de son histoire, par « d’anciens astronautes » qui, non seulement, ont colonisé la planète, mais ont été génétiquement conçu pour être le plus proches de nos formes de vie sous-humaines, en vue de notre race humaine. Les croyances de Mme Haigneré reflètent celles de l’écrivain et chercheur, Zecharia Sitchin, décédé le 9 octobre 2010, à New-York.

Mystérieuse affaire d’alien de l’astronaute Claudie Haigneré


 

Interview de l’astronaute Jean-François Clervoy sur les ovnis et l’espace


Partagé pour www.eveilhomme.com par Terry Cailleau administrateur du groupe facebook « Alien, ils sont déjà là »

3 réponses »

  1. une telle femme aussi parfaitement formée et construite psychologiquement ne peut pas se suicider au terme d’une telle mission qui n »aurait pas été sa dernière en plus – la réalité est bien celle des
    Alien –

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s